• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ceux qui ont vendu l’aéroport de Toulouse ne devraient pas pouvoir (...)

Ceux qui ont vendu l’aéroport de Toulouse ne devraient pas pouvoir vendre ADP

Il n’y a pas que sur les retraites que le pouvoir en place fait face à l’opposition de la majorité des français. La privatisation d’ADP rassemble une majorité contre elle et il faut espérer que l’année 2020 voit le compteur des signatures pour un Référendum d’Initiative Populaire imposer au gouvernement de reculer. Cela est d’autant plus vrai que le précédent de Toulouse ne plaide pas pour

Non privatisation ADP

 
Avis de prédation du patrimoine public
 
Il n’est pas inutile de se replonger dans les archives et voir Macron défendre en 2014 la vente de l’aéroport de Toulouse à un investisseur chinois. Son argumentaire – il faut accepter ce rachat car sinon la Chine pourrait ne plus acheter d’Airbus – est malhonnête : beaucoup, et j’en faisais partie, souhaitaient simplement que l’aéroport reste public. En outre, la Chine est bien plus protectionniste que nous, et ce n’est pas le refus par la France de vendre un de ces aéroports à une de ses entreprises qui aurait pu la pousser à préférer Boeing à Airbus… Fin 2016, alors candidat, il défendait les dividendes exceptionnels que se versaient les chinois en incriminant le manque d’investissement passé  !
 
Ses arguments sont totalement aberrants. Pourquoi avoir vendu une bouchée de pain une entreprise qui avait de fortes réserves financières au nom de la réduction de la dette de la France ? Les 300 millions étaient totalement négligeables pour une dette près de 7000 fois plus importante. En outre, après que les chinois aient touché 30 millions de dividendes et revendu l’aéroport 500 millions à Eiffage, on constate a posteriori que le prix de vente de 2014 était bien trop faible, d’autant plus que les réserves de l’entreprise ont été largement vidées. Le vendeur de 2014 a très mal défendu les intérêts de la France et a tout de même permis à des étrangers de faire une bonne affaire sur notre dos ! L’économiste David Cayla a raison de souligner qu’il s’agit d’un véritable scandale sur France Culture.
 
L’ensemble de ce dossier est particulièrement révoltant, d’autant plus que le Conseil d’Etat a cassé la décision de la Cour administrative d’appel de Paris, qui avait annulé la privatisation, au motif que le consortium de reprise avait changé de composition, perdant un opérateur d’aéroport pour ne plus laisser que des financiers qui se sont comportés comme des vautours, contrairement aux dires de Macron en 2014. Des années après, les opposants à la vente avaient raison et le bilan est absolument désastreux pour l’intérêt général, le consortium chinois étant le seul gagnant. A posteriori, on voit bien que ces aéroports se transforment en rente juteuse pour leurs propriétaires.
 
Il n’y a bien aucun sens, du point de vue de l’intérêt général, à vendre de telles infrastructures, qui devraient rester dans le giron public, surtout à une période où l’Etat gagne de l’argent pour emprunter. Voilà pourquoi, plus que jamais, il faut faire barrage à la privatisation d’ADP, qui représente en outre un enjeu stratégique majeur pour notre pays. Nous avons été plus d’un million à signer la pétition ou un Référendum d’Initiative Populaire, malgré le coupable manque de publicité fait à cette démarche de la part des médias. Il faut continuer à se mobiliser et à en parler pour tenter de bloquer une telle vente qui serait une réplique de l’expérience calamiteuse de la vente de l’aéroport de Toulouse.
 
 
La dernière année nous impose de poursuivre l’action : la majorité a reculé sur certains sujets du fait de la mobilisation des Gilets Jaunes, puis sur certains régimes spéciaux de retraite, du fait de la pression des personnes concernées. Nous devons donc continuer sans relâche la mobilisation pour le mettre à nouveau en échec sur le sujet fondamentale de la privatisation d’ADP.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 10:32

    En effet, certains secteurs d’activité n’ont pas vocation à appartenir au secteur privé, mais doivent rester dans le giron de l’état ou de la collectivité :

    • Les secteurs stratégiques comme l’eau, l’électricité.
    • Les secteurs où les infrastructures représentent un investissement tel que celui-ci ne peut être réalisé que par l’ensemble de la collectivité : réseau ferré, réseau d’accès de télécommunication, autoroute, distribution postale. Les excès du libéralisme en matière de privatisation ont montré leurs limites dans ces domaines : électricité en Californie, réseau ferré en Angleterre.
    • Les secteurs de monopole de fait : aéroports.
    • Les secteurs d’intérêt général.

    • titi 8 janvier 10:58

      @Séraphin Lampion

      Les aéroports, les trains, lorsqu’ils sont privatisés fonctionnent peut être moins bien (ce qui est à prouver), mais ils fonctionnent.

      Ce n’est pas le cas avec nos aéroports et nos trains si on considère qu’ils sont en grève et qu’ils ne fonctionnent pas un mois par an.


    • Lugsama Lugsama 8 janvier 11:07

      @titi

      Le plus drôle reste le métro parisien, bloqué à cause d’emplois fictifs : chauffeur de métro en 2020 smiley
      Pour le ferroviaire les trains autonomes arrivent, ce qui devrait peut être permettre à la SNCF de se sauver avec l’arrivé de la concurrence...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:08

      @titi

      c’est cela, oui...
      ainsi donc, le droit de grève sera « enfin » supprimé quand tout sera privatisé !
      vous devriez vous présenter à une élection avec ce programme-là, vous serez élu !


    • Lugsama Lugsama 8 janvier 11:17

      @titi

      « Les aéroports, les trains, lorsqu’ils sont privatisés fonctionnent peut être moins bien  »

      La réalité prouvent le contraire, les meilleurs systèmes ferroviaires du monde sont privatisés.


    • titi 8 janvier 11:29

      @Séraphin Lampion

      « ainsi donc, le droit de grève sera « enfin » supprimé quand tout sera privatisé ! »

      Ne détournez pas le débat SVP.

      Vous nous dites qu’il faut que certaines prérogatives restent dans le girons de l’Etat.
      La question est pourquoi ?
      Pourquoi voulez vous que les trains restent dans le girons de l’Etat, si la conséquence c’est qu’il n’y ait pas de train ?
      Parce que c’est quand même ça la finalité d’un train : rouler.
      Si maintenant la finalité d’un train c’est garantir un monopole et une capacité de blocage par une minorité alors oui c’est mieux si c’est l’Etat qui gère.

      Mais je suis pas sûr que ce soit l’intérêt général.
      L’intérêt général ? vous vous souvenez ? 

      Parce que certains l’oublient bien vite.
      https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/reforme-des-retraites-manifestants-sur-les-voies-caen-le-trafic-des-trains-tres-perturbe-6679710


    • Fergus Fergus 8 janvier 11:38

      Bonjour, Lugsama

      « La réalité prouvent le contraire, les meilleurs systèmes ferroviaires du monde sont privatisés »

      Tellement bien qu’au Royaume-Uni  archétype du libéralisme européen , l’état re-nationalise la plupart des lignes tant la gestion privée mise en oeuvre par John Major dans la droite ligne de Margaret Thatcher a été désastreuse  !


    • Drugar Drugar 8 janvier 12:04

      @Lugsama
      « La réalité prouvent le contraire, les meilleurs systèmes ferroviaires du monde sont privatisés. »
      Sors-toi les doigts du cul et apporte donc la preuve de tes affirmations, feignasse.


    • Coriosolite 8 janvier 14:47

      @Fergus
      Bonjour,
      « au Royaume-Uni l’état re-nationalise la plupart des lignes »
      Ce n’est pas exact, ou au moins imprécis.
      L’opérateur privé Railtrack né de la privatisation de 1997, et chargé de l’entretien et du développement du réseau a fait faillite en 2002 suite aux conséquences financières de graves accidents successifs en 2000 et ensuite des travaux d’entretien du réseau imposés par la justice.
      Lui a succédé Network Rail une compagnie sous l’autorité du ministère des transport, mais gérée comme une compagnie privée, sans ressources publiques, ne vivant que des péages payés par les compagnies de transport ferroviaires.
      Qui elles sont toujours des entreprises privées.
      Notez que le Labour n’a jamais tenu sa promesse de renationaliser le transport ferroviaire, bien qu’ayant retrouvé le pouvoir en 1997 jusqu’en 2010.
      Cordialement


    • Lugsama Lugsama 8 janvier 15:31

      @Fergus

      C’est comme pour les aéroports, vous parlez de Toulouse, et pour le train vous parlez du Royaume-Unie, comme par hasard. Si demain on parle des médecins vous me parlerez de Marcel Petiot, la ficelle est connu.


    • av88 av88 8 janvier 15:31

      @Coriosolite
      « Notez que le Labour n’a jamais tenu sa promesse de renationaliser le transport ferroviaire, bien qu’ayant retrouvé le pouvoir en 1997 jusqu’en 2010. »

      S’ils ne l’ont pas fait c’est que c’est contraire au droit de l’Union Européenne.
      Ce droit dit que les services publiques doivent être soumis aux règles de concurrence, traduit en bon Français, cela signifie « privatisé »

      Article 106 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne dit traité de Lisbonne

      (ex-article 86 TCE)

      1. Les États membres, en ce qui concerne les entreprises publiques et les entreprises auxquelles ils accordent des droits spéciaux ou exclusifs, n’édictent ni ne maintiennent aucune mesure contraire aux règles des traités, notamment à celles prévues aux articles 18 et 101 à 109 inclus.

      2. Les entreprises chargées de la gestion de services d’intérêt économique général ou présentant le caractère d’un monopole fiscal sont soumises aux règles des traités, notamment aux règles de concurrence, dans les limites où l’application de ces règles ne fait pas échec à l’accomplissement en droit ou en fait de la mission particulière qui leur a été impartie. Le développement des échanges ne doit pas être affecté dans une mesure contraire à l’intérêt de l’Union.




    • Fergus Fergus 8 janvier 16:02

      Bonjour, Coriosolite

      L’Etat étant le seul actionnaire de Network Rail, il s’agit de facto d’une re-nationalisation qui ne dit pas son nom, le mot étant tabou dans les milieux d’affaires de ce pays du néolibéralisme triomphant.


    • CN46400 CN46400 8 janvier 16:28

      @Fergus
      Bien sûr, et c’était Blair qui pilotait le parti travailliste, pas Corbyn....


    • Coriosolite 8 janvier 16:31

      @Fergus
      Je ne dis pas le contraire. Mais c’est le seul opérateur ferroviaire parmi les dizaines en activité qui a été repris par l’Etat, mais en conservant un statut d’entreprise privée.


    • Le421 Le421 8 janvier 18:50

      @Séraphin Lampion
      Ah ah ah ah....
      Je ris.
      Jaune, mais je ris.
      Ils vont se gêner !!
      Y’en a même qui vont trouver ça bien de se faire baiser.
      Et ce ne sera pas nouveau !!


    • mac 8 janvier 10:33

      Il y a une consultation sur le sujet et on n’est pas foutu d’avoir plus d’un million de signatures. Les gens n’ont plus le temps de s’occuper de politique, ils préfèrent le passer dans des galeries marchandes. A la fin les français auront le monde qu’il méritent avec les dirigeants qui vont avec...


      • titi 8 janvier 10:38

        @mac

        Bah c’est peut être tout simplement parce qu’il n’y a pas plus d’un million de Français qui est contre la privatisation d’ADP.

        Principe du rasoir d’Ockham : les réponses les plus simples sont souvent les meilleures...


      • Lugsama Lugsama 8 janvier 11:15

        @titi

        C’est le problème des sondages d’opinion simpliste, cela fait croire aux opposants qu’ils ont la majorité du peuple avec eux, sauf que les gens répondent à une question qu’ils ne maîtrisent pas parce qu’on leur demande leur avis, en vérité cela ne passionne pas les foules.


      • Le421 Le421 8 janvier 18:52

        @mac
        D’autant plus qu’aucune diffusion n’est faite à ce sujet.
        En plus, beaucoup se préoccupent de savoir si le Nutella a augmenté de prix, ce qui ferait plus scandale que le litre de super...


      • zygzornifle zygzornifle 8 janvier 11:01

        j’espère que l’on vendra l’Élysée avec tous les crapauds qui y résident....


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:06

          @zygzornifle

          ... et l’état avec...
          quand l’armée, la police, la poste et les impôts seront privatisés complètement, on vivra dans une société... anonyme, au capital de ?


        • lloreen 8 janvier 11:29

          @Séraphin Lampion
          Pourquoi parlez-vous du futur ?C’est le présent...


        • titi 8 janvier 11:30

          @Séraphin Lampion

          La police est déjà privatisée.
          Devant son impuissance, conséquence directe du laxisme de la justice occupée à tenir à jour son mur des cons, les sociétés de vigiles pullulent.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 13:13

          @titi

          quoi ?
          qu’est-ce que j’apprends ?
          la justice n’est pas encore privatisée ?
          mais qu’est-ce qu’il fout Macron, nom de dieu ?
          Ils seraient capables de condamner Balkani, ces cons !


        • titi 8 janvier 13:33

          @Séraphin Lampion

          La justice ne fonctionne pas. 
          Vous ne pouvez pas dire le contraire.


        • Le421 Le421 8 janvier 18:54

          @titi
          Selon que vous serez puissant ou misérable...
          Rien de nouveau depuis Jean De La Fontaine, hélas.


        • titi 10 janvier 14:17

          @Le421

          La justice ne fonctionne pas tout court.

          A force de vouloir donner une n-ème chance aux délinquants de tous bords des mecs avec des casiers judiciaires long comme le bras sont en liberté.

          La justice ne cherche plus de coupables : elle veut des responsables solvables.


        • Lugsama Lugsama 8 janvier 11:03

          Il n’y a pas que Toulouse de privatiser et pour les autres c’est une réussite.. certains ne veulent voir que ce qui les arrange.

          Privatiser ADP ne pourra pas faire pire qu’actuellement, qui rappelons le se retrouve honteusement en fin des classements internationales.. seul ceux qui n’utilise pas l’avion sont contre cette privatisation, et la pétition n’a aucune chance d’atteindre les signatures requise de toutes façons. Tant mieux.


          • Drugar Drugar 8 janvier 12:00

            @Lugsama
            « Privatiser ADP ne pourra pas faire pire qu’actuellement, qui rappelons le se retrouve honteusement en fin des classements internationales.. »
            Au passage, on dit « internationaux »...
            Comme d’habitude, aucune sources à vos affirmations farfelues. Moi j’ai trouvé que ADP est au 30ème rang sur 500 dans le classement Skytrax. Donc ADP n’est pas en bas de tous les « classements internationales » comme vous l’affirmez.
            Donc, une fois de plus, vous mentez...


          • Emohtaryp Emohtaryp 8 janvier 13:20

            @Lugsama

            Le gros troll est de retour, avec ses bobards à deux balles.....

            Mais qui va t’employer à raconter des cracks quand la macaronie et l’ue vont sombrer dans la fosse sceptique ???

            Commence déjà par traverser la rue pour un taf, ce grand moment approche !.....smiley


          • Lugsama Lugsama 8 janvier 15:38

            @Emohtaryp

            J’ai traversé une frontière pour trouvé du taff dernièrement. Et en France en traversant la rue j’ai jamais cherché plus de deux semaines. Dans une grande ville cela fonctionne, tout le monde le sait..


          • Lugsama Lugsama 8 janvier 15:42

            @Drugar

            Selon un classement de consulting, selon un classement d’aides aux passagers ils font parti des pires : https://www.airhelp.com/fr/airhelp-score/classement-aeroports/#global-ranking


          • Trelawney Trelawney 8 janvier 17:28

            @Drugar
            Concernant le classement Air help Charles de Gaulle se classe 121ème. C’est un classement des usagé qui intègre les temps d’attente à la douane et aux réservations, les grèves, l’accueil, la propreté etc.
            https://www.airhelp.com/fr/airhelp-score/classement-aeroports/

            AirHelp est un organisme qui gère les conflits des passagers avec les compagnies aériennes et les aéroports.
            Pour ce qui est de CDG quand il sera privatisé, l’acheteur va se retrouver à devoir investir beaucoup s’il veut le rendre confortable. Les temps d’attentes sont très longs à cause du manque de personnel. De plus il n’est pas certains que le personnel douanier soit plus important (souvent que 2 cabines ouvertes alors qu’il y en a 15).
            Donc ce n’est pas du tout certain que ce soit une bonne affaire pour le repreneur


          • Drugar Drugar 9 janvier 09:49

            @Trelawney
            « Donc ce n’est pas du tout certain que ce soit une bonne affaire pour le repreneur »
            OOhhh, le pauv ch’ti repreneur !!! Il va se saigner au quatre veines avec un si mince espoir de gagner quelque piécettes. Quelle abnégation et quel sens du sacrifice pour le bien commun quant-même de la part de Vinci & co !!

            Bah dans ce cas il suffit de ne pas vendre ADP, comme cela aucun repreneur ne sera potentiellement lésé...


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:04

            L’« l’affaire du siècle »

            n’a obtenu « que » 2 millions de signatures, et là, les journaux disent que c’est énorme.

            Imaginez le score pour l’ADP si la pétition avait bénéficié du même investissement médiatique mondialisé.


            • Fergus Fergus 8 janvier 11:47

              Bonjour, Séraphin Lampion

              Excellente remarque : il n’y a pas eu la moindre information d’origine gouvernementale, et mis à part quelques rares médias et partis très marqués à gauche, il n’y a guère eu de relais à l’initiative parlementaire.

              Cela dit, comme le souligne un intervenant ci-dessus, il est évident que la question ne passionne pas les foules. J’ai par exemple entendu ceci un jour que je discutais avec des militants du PCF qui tentaient d’inciter les passants à signer la pétition référendaire : « Je ne suis pas concerné, je ne prends jamais l’avion. » A cet égard, il est évident que la même initiative sur la privatisation des autoroutes naguère eut recueilli un nombre de signatures beaucoup plus grand, la grande majorité des Français étant concernée par la gestion du réseau routier.


            • Laulau Laulau 8 janvier 12:54

              @Fergus
              Exact, sans compter les difficultés pour arriver à signer cette pétition (chausses trappes, captcha illisibles etc ..) et la quasi impossibilité de vérifier si une signature à été prise en compte.


            • Fergus Fergus 8 janvier 13:04

              Bonjour, Laulau

              Mon épouse et moi n’avons pas rencontré de difficulté à signer, mais quelques amis et voisins s’en sont effectivement plaints.

              Sur la « prise en compte » par les autorités, je ne pense pas qu’il y ait de problème. A quoi d’ailleurs leur servirait-il de magouiller  au risque d’être découvert et de provoquer un scandale majeur — tant la barre a été placé à un niveau inaccessible par Sarkozy pour empêcher toute tenue de référendum d’initiative partagée.  


            • Laulau Laulau 8 janvier 13:08

              @Fergus
              Un scandale majeur ? Le gouvernement a la parade, toujours la même d’ailleurs : le mensonge froid et éhonté diffusé par des media à sa botte.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 13:15

              @Fergus

              « Mon épouse et moi n’avons pas rencontré de difficulté à signer  »
              j’espère que vous avez mis deux signatures différents !
              à force d’utiliser un compte joint, on finit par prendre des mauvaises habitudes.


            • av88 av88 8 janvier 15:39

              @Séraphin Lampion

              Radio France refuse de diffuser les spots publicitaires préparés par les sénateurs informant sur l’existence d’un référendum contre la privatisation d’ADP. Le journaliste Marc Endeweld rappelle dans son livre « Le Grand Manipulateur » que Sybile Veil, la présidente de Radio France, est une proche d’Emmanuel Macron, et que son tonton Jean Veil est... l’avocat d’ADP !

              Radio France se justifie en disant « ne pas vouloir choquer les convictions politiques des auditeurs ». Étrangement, Radio France ne voyait aucun problème à diffuser la semaine dernière des spots incitant à acheter des actions Française des Jeux, privatisée en même temps qu’ADP.


            • Le421 Le421 8 janvier 18:56

              @Laulau
              Il est effectivement fort probable que plein de signatures sont « égarées »...


            • DACH 8 janvier 12:47

              On a tellement de preuves et démonstartions que les services publics, même et surtout en situation de monopole naturel, marchent mieux quand ils sont privatisés, surtout en France !!!! ADP doit être privatisé, dans des conditions justes au meilleur prix et qualité du service attendu par le futur prestataire. Voilà un débat pour la chasse aux ortolans


              • CN46400 CN46400 8 janvier 12:49

                Bof, Eiffage à Toulouse, Vinci à Paris, s’agit-il d’autoroutes ?


                • keiser keiser 8 janvier 12:56

                  Salut l’auteur

                  La vaccination permet chaque année de sauver des millions de personnes à travers le monde. 

                  Pardonnez moi, je me permet de faire un petit rappel :

                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dans-la-cuisine-du-president-vous-215778

                  En ce qui concerne l’achat d’Airbus par la Chine, ces derniers ont eu droit à 300 avions fabriqués en Chine par un consortium d’état.

                  Tout cela sans aucun bénéfice pour la France.

                  Mais avec la bénédiction de Macron, ministre à l’époque.

                  Évidemment toujours prêt, pour solder aux moins offrant les actifs Français. 


                  • titi 8 janvier 13:36

                    @keiser

                    C’est le principe de tous les contrats d’export vers ces pays.
                    Ils veulent des « transferts de technologie »
                    Airbus en Chine, Dassault en Indes etc....

                    L’enjeux est donc d’avoir toujours une longueur d’avance en R&D pour ne transférer que des technos d’il y a dix ans.

                    C’est aussi le cas des USA : Airbus produit aux USA.
                    Mais aussi les BMW qui circulent aux USA sont construites au USA. C’était la condition pour que cette marque puisse accéder au marché US.


                  • Yaurrick Yaurrick 8 janvier 13:53

                    @titi
                    Dans le cas d’Airbus, c’est surtout que l’assemblage d’avions aux USA et en Chine à permis d’obtenir d’importantes parts de marchés, tout cela pour une part finalement assez faible de la valeur d’un avion (environ 5%).
                    Et en outre cela a permis aux différentes entreprises constituant la supply chain de pérenniser et de développer leur activités.


                  • keiser keiser 8 janvier 15:59

                    @titi

                    Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. Avec un tel contrat, il assure une charge industrielle à son usine de Mérignac et à ses 500 sous-traitants grâce aux 36 appareils à produire en France.

                    https://www.usinenouvelle.com/article/dassault-aviation-livre-a-l-inde-son-premier-rafale-apres-dix-ans-de-perseverance.N892064

                    Ensuite, l’Inde est un vieux client de la France, il n’y a qu’a voir les anciens Mirage 2000 basés dans les aéroports indiens.

                    Le problème d’Airbus en Chine, se sont les exigences de ces derniers et cela sans contreparties.
                    Mais apparemment Macron avait l’air totalement satisfait.
                    Il en faut bien un qui en croque. ,-)


                  • Le421 Le421 8 janvier 18:57

                    @keiser
                    J’ai toujours eu du mal à croire que ce genre de marché n’avait aucune compensation personnelle envers les signataires...


                  • keiser keiser 8 janvier 21:01

                    @Le421

                    Une rétrocommission est le fait illégal pour un vendeur de verser une commission plus importante que demandée à un intermédiaire pour récupérer ensuite, de façon occulte, la partie de la somme superflue après la transaction initiale.

                    C’est vieux comme BlackRok.
                     smiley


                  • titi 10 janvier 13:45

                    @Yaurrick

                    Ce qui fait la « valeur » des produits manufacturés c’est essentiellement le coût de la main d’œuvre. Dire que seulement 5% de la valeur est produite en Chine ca ne veut pas dire grand chose.

                    Comme les montres Suisses qui utilisent des mouvements japonais : répartition de la VA 80/20 Suisse/Japon… sauf qu’une montre sans mouvement c’est un peu inutile.


                  • titi 10 janvier 14:56

                    @keiser

                    Tous les pays susceptibles d’être clients d’Airbus ou de Dassault sont des pays corrompus.
                    Pensez qu’on va vendre à ces pays sans bakchich c’est croire au père noel.


                  • Attilax Attilax 8 janvier 13:49

                    Ben oui, y’àkafokon, sauf qu’en huit mois les « français » n’ont même pas été foutus de faire trois clics pour déclencher un éventuel ’référendum d’initiative populaire’ pouvant PEUT-ÊTRE forcer les élus à étudier le problème.... Ça m’a interpellé, personnellement.

                    De même qu’ils n’ont pas été foutus en un an de descendre dans la rue en masse pour rejoindre les GJ ou maintenant les manifs pour les retraites, malgré un soit disant fort soutien populaire. Si on avait été 10 millions au début des GJ, Macron et sa clique ne seraient plus là et on aurait peut-être réussi à changer le système en profondeur.

                    De même que quasiment personne n’a gueulé pour la destruction de la Lybie, ou le soutien aux ’rebelles syriens’, la trahison du référendum de 2006 ou les sanctions injustifiées contre la Russie qui ont mis à genoux nos paysans qui n’en avaient pas besoin... Ils ont pas non plus gueulé contre les incroyables violences policières qui s’enchaînent maintenant chaque semaine, ni contre les privations de libertés essentielles, ni contre la GAFAMisation de nos institutions... Y’a tellement d’exemples qui montrent à quel point la majorité s’en contrefout que c’en est écœurant.

                    Et qu’on vienne pas me dire que c’est parce qu’ils sont mal informés, ils ne VEULENT pas savoir, c’est très différent. Ce sont à peine des électeurs, et certainement pas des citoyens puisqu’ils se désintéressent totalement de la chose politique. C’est « ma gueule » et rien d’autre, ils ne se battent même pas pour leurs gosses...

                    Aujourd’hui, en dehors d’une petite fraction ne montant pas à plus de 5%, les français font dodo et ne veulent surtout pas se réveiller.

                    Dommage, car le réveil va être très très brutal.

                    « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime : il est complice. » Orwell


                    • foufouille foufouille 8 janvier 14:34

                      @Attilax

                      beaucoup de personnes ont été gazé dans les manifs.


                    • av88 av88 8 janvier 15:49

                      @Attilax
                      Beaucoup de Français sont pétris de trouille et de renoncement.
                      Trouille : peur de se faire cogner, de se faire identifier.
                      Renoncement : on n’y peut rien, on est trop petit, c’est la mondialisation inévitable
                      C’est vrais qu’armée de gusgus trouillards et infusés dans l’esprit de renoncement, cela ne gagne pas les batailles.
                      Donc, courage, optimisme et persévérance, voilà ce qui change la donne.


                    • alinea alinea 8 janvier 17:57

                      @Attilax
                      Malheureusement ! je suis encore sidérée de l’indifférence générale ; mais, en revanche, je suis optimiste parce que la conscience s’éveille , la fraternité renaît, il nous faut juste être positifs et patients...


                    • Trelawney Trelawney 8 janvier 17:42

                      ADP n’est pas « un bijou de famille » et il y a de forte chance pour qu’il soit repris par Eiffage ou Vincy.

                      Si on veut amener cet aéroport au premier rang des aéroports, il faudra plusieurs centaines de millions d’investissement. Donc cet aéroport restera au fond du classement privé ou pas privé. Idem pour Orly.

                      A CDG c’est le bordel pour les atterrissage donc les avions ne sont pas ponctuels, C’est le bordel à la douane donc on met une plombe à en sortir. Quant aux embarquements mieux vaut ne pas en parler


                      • keiser keiser 8 janvier 23:43

                        @Trelawney

                        Il me semble que tu as avion de retard.
                        Tout comme Toulouse / Blagnac, avec ADP, les investissements on déjà été fait.
                        Allons ...
                        S’il te plait d’arrêter de dire n’importe quoi, cela me ferait un bon début d’année.


                      • Trelawney Trelawney 9 janvier 07:31

                        @keiser
                        Que ce soit Nice Lyon Toulouse ou Paris, le temps de débarquement est toujours très long.
                        Même aux USA du temps du 11 septembre c’était plus rapide.
                        Ca tient au fait qu’il n’y a jamais assez d’effectif de fonctionnaires (douane PAF) dans les aéroports français. Et ça ne dépend pas d’ADP public ou privé.
                        Par contre les taxes aéroportuaires ne font qu’augmenter.
                        A Doha vous mettez une demi heure à sortir de l’aéroport et en comptant les 15mn de bus car les avions sont trés loin de l’aérogare
                        A Las Vegas c’est dix minute (eux ils ont un métro rapide)
                        A Tokyo c’est dix minute aussi
                        A Paris c’est quand tout va bien (40% du temps) au minimum 40 mn pour atteindre le parking ou la gare. Ensuite le touriste étranger va prendre soit un RER salle et bondé quand il n’y a pas grève ou soit un taxi qui lui ferra traverser le ghetto Saint Denis avant d’entrer dans Paris par le bidonville de Porte de la Chapelle. Belle entrée en matière

                        Arrêtez de parler d’investissement (magasins, tarmac, piste) quand c’est l’organisation même qui est à revoir.
                        Voyagez et vous constaterez de vous même qu’il y a des pays qui bougent et d’autres qui sont immobiles et ça vous ferra un bon début d’année


                      • keiser keiser 9 janvier 19:58

                        @Trelawney

                        J’ai jamais dit le contraire et j’ai passé une partie de ma vie à travailler à l’étranger, surtout Asie et Afrique.
                        Avant de prendre ma retraite, mon passeport était tellement rempli que j’ai du le refaire avant sa date de fin de validité.
                        Alors ne continues pas de dire n’importe quoi, merci.


                      • TSS 8 janvier 18:12

                        Que ADP soit 1er ou dernier n’a aucune importance ,l’essentiel,pour

                        sauver(ou essayer) notre terre, pour nos enfants et petits enfants,est

                        qu’il y ait moins d’avions ,beaucoup moins d’avions... !!


                        • titi 10 janvier 13:50

                          @TSS

                          Je souhaite au contraire plus d’avions pour qu’ils puissent aller voir de quoi le reste du monde à l’air et ne pas rester campés sur leurs certitudes ou, pire, celles de leurs parents.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès