• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ensemble, refuser la macro fascisation !

Ensemble, refuser la macro fascisation !

Alors que de prétendus communistes en rajoutent mesquinement sur la campagne anti-Mélenchon orchestrée par les médias d’Etat, France-Info en tête, www.initiative-communiste.fr se fait un devoir de relayer la conférence de presse du chef de file de LFI, les visiteurs d’Initiative Communiste étant parfaitement capables de se faire leur propre opinion au sujet de la prestation de Jean Luc Mélenchon

La question aujourd’hui posée n’est pas en effet de savoir si l’on aime ou pas Mélenchon.

N’ayant de leçons d’indépendance politique à recevoir de personne, le PRCF, qui a apporté à la candidature JLM un « soutien critique mais constructif » en 2017, ne se prive pas de formuler ses critiques à son égard quand il estime cela utile pour le mouvement populaire (rappelons que par ex., le PRCF, qui ne roule pour personne si ce n’est pour la renaissance communiste, pour la classe ouvrière et pour la nation, appellera à l’abstention citoyenne aux européennes).

La question posée : celle de la fascisation galopante d’un régime tachérien, atalntiste et euro aligné

La question posée aujourd’hui par l’invraisemblable perquisition de choc lancée par la Macronie contre JLM est celle de la fascisation galopante d’un régime néo-thatchérien, ultra-atlantiste et euro-aligné qui, perdant pied dans l’opinion et néanmoins tenu d’accélérer ses contre-réformes dictées par l’UE/MEDEF (retraites, statuts, Sécu…), n’a d’autre issue que d’essayer d’abattre une force populaire qui, en 2017, a préservé l’espace politique progressiste indispensable aux luttes en rassemblant 7 millions d’électeurs.

Alerte à l’euro fascisation

Une alerte lancée sur les réseaux sociaux en 2016 au démarrage de la campagne présidentielle par le PRCF

Plus que jamais, il apparaît que le PRCF a raison quand, depuis plus de dix ans, il met en garde contre la fascisation de l’Europe et de l’Etat français de plus en plus policier. Nous ne sommes certes pas encore sous le fascisme, qui est le terme possible de ce processus de pourrissement de la démocratie bourgeoise. Mais le processus de fascisation est bel et bien lancé dans un pays où des milliers de syndicalistes sont poursuivis, où l’état d’urgence est passé dans la loi ordinaire, où les médias sont sous contrôle direct de l’oligarchie, où l’exécutif peut quand il veut, sous couvert d’une procédure judiciairement douteuse, faire main basse d’un coup sur tous les documents internes du principal parti d’opposition. D’autant que tout cela s’opère dans une Union européenne alignée sur l’OTAN, où l’extrême droite grossit à vue d’œil pendant que les partis communistes sont interdits et que le chef ouvertement et franchement nazi du parlement ukrainien est reçu à l’Assemblée nationale.

Tous ensemble les démocrates doivent protester contre cette persécution d’Etat qui peut frapper n’importe quel syndicat ou mouvement progressiste

Militants franchement communistes et républicains, nous appelons les démocrates de ce pays à protester contre cette persécution d’Etat qui peut désormais frapper n’importe quel syndicat ou mouvement progressiste. Nous invitons ceux qui ont appelé à voter Macron pour « barrer la route au fascisme » à se reprendre, car la fascisation ne se limite pas à la lepénisation qui en est la partie émergée. Nous invitons surtout les démocrates, y compris les camarades de LFI, à cesser de clamer que « Macron est légitime ». Nul ne l’est quand il bafoue les droits du peuple, qu’il casse méthodiquement ses conditions de vie, qu’il prépare la guerre derrière une puissance étrangère et qu’il dissout systématiquement notre pays dans l’acide sulfurique du « saut fédéral européen ».

Hommes et femmes, veillez, notre pays est sur une pente déshonorante qui peut conduire au pire.

Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, Antoine Manessis, responsable des relations unitaires.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/ensemble-refuser-la-macro-fascisation/


En toute transparence, Initiative Communiste vous propose d’écouter les explications données par la France Insoumise

https://www.youtube.com/watch?v=ISQlI4J5qHY&feature=share

 

A lire le communiqué du 18 octobre 2018 du PRCF :

Et maintenant les perquisitions contre l’opposition !

De façon spectaculaire, le parquet c’est-à-dire le ministre de la justice du régime Macron et non un juge d’instruction indépendant, a mené à l’aube, comme s’il s’agissait d’une affaire de grand banditisme, des perquisitions aux sièges de la FI, du PG, de JL Mélenchon et de certains de ses proches. La méthode, brutale, vise l’une des forces politiques d’opposition au régime Macron. Un régime minoritaire, illégitime et de plus en plus totalitaire.

Ces perquisitions sont menées par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions dans le cadre de deux enquêtes préliminaires. La première enquête concerne des soupçons d’emplois fictifs d’attachés parlementaires au Parlement européen. Les enquêteurs tentent de savoir si des fonds européens ont été détournés afin de rémunérer des cadres employés à d’autres tâches au sein de leur formation politique. Dans ce cadre, le parti de Mélenchon fait l’objet d’une plainte… d’une responsable du Front national. La seconde enquête préliminaire, ouverte en mai 2018, porte sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle de 2017 et des soupçons d’irrégularités.
Ce dernier a déclaré en direct lors de ces perquisitions : “Voici les débuts du nouveau ministre de l’Intérieur, et de la ministre de la Justice. Voilà ce qu’ils sont en train de faire pour intimider et faire peur. Ce n’est pas de la justice, ce n’est pas de la police. Nous ne méritons pas un déploiement pareil. On croirait l’arrestation de je-ne-sais-pas-quoi, d’un gang, d’une bande…”

Il est vrai que ce sont des dizaines de policiers qui ont été mobilisés pour une opération dont il est difficile de ne pas supposer quelques arrière-pensées politiques d’un président en chute libre dans les sondages. D’autant que la police et la justice n’ont pas fait preuve de pareil zèle dans les affaires Benalla, Pénicaud, Ferrand, Kohler ou Nyssen et…. Macron . En effet, ce dernier est sous le coup d’une enquête préliminaire, suite à une plainte, le 11 juin, déposée par des élus de droite dénonçant le rôle joué par la Ville et la Métropole de Lyon. Pour l’heure, Macron n’est ni inquiété ni perquisitionné. Pourtant les preuves, suite au scandale de l’entreprise GL Events et “ses ristournes” quant à la campagne de Macron, selon Médiapart, ne semblent avoir inquiété en rien Macron. De même fin février, déjà, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avait conclu dans un rapport à des irrégularités dans le poste “donations” du compte du futur Président, le parquet de Paris n’avait alors pas donné suite. Il est vrai que les longues tractations de ces dernières semaines s’agissant des nominations à ce Parquet, impliquant directement la main de l’Élysée, montrent ce qu’il en est de ses liens extrêmement directs avec le régime Macron.

Pour ne citer que cet exemple, rappelons que la perquisition visant l’appartement de Benalla est restée arrêtée sur le pas de sa porte, le temps que les éléments compromettant, notamment un coffre fort dont on ignore par conséquent le contenu, soient évacués des lieux !

Un deux poids deux mesures qui interroge clairement, d’autant plus que cette perquisition en masse avec un déploiement de forces de police important au domicile de Mélenchon, et chez les responsables, ainsi qu’au siège du mouvement a lieu le jour du remaniement présidentiel, reporté à maintes reprises. Cela sonne-t-il comme le premier acte politique du nouveau ministre de l’Intérieur d’un gouvernement qui fait le choix de la fuite en avant autoritaire pour pallier sa faible base sociale et son rejet massif dans les classes populaires ? Répression et intimidation accompagnent la régression sociale et s’inscrivent dans une ambiance de fascisation du pouvoir ici comme partout au sein d’une UE de plus en plus rejetée par les travailleurs et les peuples. Une ambiance de fascisation qui voit déjà l’appareil policier et judiciaire instrumentalisé pour réprimer de façon massive le mouvement social, en visant en premier lieu les syndicalistes et les manifestants osant défendre le droit du travail, l’emploi et les salaires contre l’exploitation capitaliste. Le PRCF appelle à une vraie justice, indépendante, et exprime sa pleine solidarité à tous ceux visés par la répression du régime, à se mobiliser pour faire cesser les agissements totalitaires visant à faire taire le mouvement social progressiste, et ses organisations syndicales et politiques.

16 octobre 2018 – communiqué du PRCF

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Aéroclette Aéroclette 23 octobre 13:41

    Chez Taddéï à RT j’ai entendu Annie Lacroix-Riz du PRCF. Elle disait que l’immigration était une arme de division et de domination pour les capitalistes, mais elle était pour... Trop subtile pour moi, la dialectique communiste.


    • Norbert 23 octobre 14:50
      @Aéroclette

      JE vous donne ma réponse, je ne sais pas quelle serait celle de Lacroix-Riz ni celle du PRCF auquel je ne suis ni membre ni sympathisant.

      Il est évident que l’afflux de main d’œuvre immigrée exerce une pression à la baisse des salaires. Cela dit, les ouvriers ne sont pas maîtres des frontières et ne contrôlent déjà presque rien à l’intérieur du périmètre de leurs lieux de production. Ils doivent donc lutter pour les pleins droits de citoyenneté pour tous les travailleurs immigrés qui sont déjà arrivés ici de façon à désarmer les employeurs qui cherchent à profiter de la fragilité de ces nouveaux arrivants. Cette dynamique peut créer une solidarité de classe extrêmement dangereuse pour la bourgeoisie. C’est une sorte de Judo où la force provisoirement supérieure de l’ennemi doit être retournée contre lui. Parce que l’on pourrait très bien dire aussi que le travail des femmes fait également baisser les salaires et demander son interdiction, soutenir les partis qui prônent la fermeture des frontières pour consolider un capitalisme national avec des patrons bien de chez nous. Cette perspective est celle des « socialistes » nationaux dont on sait qu’ils ne sont pas vraiment les « amis » des travailleurs mais ceux vers lesquels les bourgeoisies finissent par recourir en désespoir de cause. Pendant que j’y suis, il faut dire aussi que l’Europe actuelle est une tentative de créer un cadre d’exploitation optimale pour les bourgeoisies dominantes de l’Europe (qui sont aussi concurrentes) et qu’un authentique parti communiste devrait s’y opposer fermement.

    • Aéroclette Aéroclette 24 octobre 13:17

      @Norbert
      défendre ce que fait objectivement votre ennemi est idiot.
       
      ce n’est pas le restaurateur où le petit entrepreneur TP qui organise l’immigration, mais la finance, qui se fout des 2 précédents...
       
      Et c’est l’ouvrier qui paie.


    • Norbert 23 octobre 14:53

      Je précise que je ne suis pas( et je pense pas que La Croix-Riz le soit également), POUR l’immigration mais seulement pour le plein droits de citoyenneté de tous les travailleurs qui sont arrivés à passer ici.


      • rhea 1481971 24 octobre 09:25
        • nous sommes pas en pseudo démocratie, le nucléaire sert à autre
        • chose que produire de l’énergie.
        • diamètre utile du macula : 0,003353038 mètre
           le macula sert à l’acuité visuelle
           en coudée égyptienne ( pi / 6 ) = 0,006403831
           3,14159265358 - 0,006403831 = 3,135188823
           logarithme de logarithme népérien de
           3,135188823 = 0,133384609
           masse atomique de l’uranium : 238,2
           0,133384609 / 238,2 = 0,00056471
           0,00056471 / 3,14159265358 exposant 2
           = 0,000057217
           0,006403831 x ( 3,14159265358 exposant 2 )
           exposant 3,14159265358 x 2
           = 17,02764681
           6 x logarithme de 3,14159265358 = 6,868379316
           0,003353038 x 6,868379316 = 0,023029937
           17,02764681 + 0,023029937 = 17,05067576
           3,14159265358 exposant 17,05067576
           = 299737636,5
           299737636,5 m / s : vitesse de la lumiére
            logarithme de logarithme de 17,02764681
           = 1,041984901
           1,041984901 exposant 0,5 = 1,020776616
           0,00005717 / 1,020776616 = 0,00005606
           0,00005606 grammes, poids de l’uranium dans
           le corps humain
           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès