• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > EU DisinfoLab et les Bots Russes

EU DisinfoLab et les Bots Russes

EU DisinfoLab, intox ou désintox ? 

Tout a commencé par une belle journée d’été. Je suis avec attention mon feuilleton quotidien, cette série qui en général ne sort qu'en été et nous tient en haleine pendant ces semaines de chaleur.... Cette année c'est "l'affaire Benalla", une dystopie parlant de trahisons, d'opacité politique, d'abus de pouvoir.... Mieux que house of cards !

 

Et puis vint le SPIN OFF ! EU DisinfoLab  ! Ici, les épisodes prenent totalement le contre-pied de la série principale, puisque les "héros" nous montrent qu'en fait les méchants ne sont pas ceux que l'on croit !

 

Mais qui sont donc ces nouveaux héros des temps modernes ????

 

Bon vous l'aurez compris, malheureusement je parle bien de la réalité, et mon questionnement est tout à fait sérieux : Qui sont ces gens soi-disant mandatés pour lutter contre les intox, d'où sortent-ils, quels est leur légitimité, au nom de qui parlent ils et sont-ils vraiment là pour défendre l’intérêt de la démocratie en Europe ?

 

Pas besoin d'être journaliste vous allez le voir, pour obtenir un certain nombre de réponses à ses questions il suffit d'être un bon fouille-merde amateur, un citoyen enragé, avec un peu de logique, et une bonne connexion !

Ne perdons pas de temps avec l'affaire Benalla, même si c'est le point de départ de cette réflexion, vous la connaissez déjà très bien et d'autres s'en occupent bien mieux que moi. Parlons plutôt de ce ratage de EU DisinfLab qui a les a mis en pleine lumière (Et qu'on pourrait presque qualifier de effet Streisand)

 

  1. L'ONG : le sommet de l'Iceberg !

 

EU DisinfoLab  est une organisation non gouvernementale Belge, créée en 2017 par 4 personnes.

Tout ça, vous pouvez le trouver sur leur site internet : http://disinfo.eu/aboutus/

 

Sur le site elle se positionne comme une organisation luttant pour défendre les idéaux Européen et la démocratie notament sur les réseaux sociaux.

Elle y rappelle avoir tenu un rôle dans la défense d'Emmanuelle Macron face aux MacronLeaks, et dans les HOAX (Fausses Rumeurs) sur la Syrie.

 

Nous avons donc ici le nom des fondateurs :

 

  • Nicolas VANDERBIEST

  • Alexandre ALAPHILIPPE

  • Gary MACHADO

  • Lea CHARLET

  • Martin MYCIELSKI

 

C'est important pour la suite....

 

  1. La Partie immergée.... Savoir et Voir !

 

C'est là que les choses se corsent, car EU DisinfoLab  est enregistré au parlement Européen, sur le registre des Lobbyistes !

Il pourrait donc être intéressant de se renseigner sur les membres de l'ONG, pour en savoir plus sur les fondateurs et les employés...

 

Et là surprise ! TOUS les fondateurs de EU DisinfoLab  sont également membres d'une société : SAPER VEDER.

Chose étonnante, sur Linkedin (réseau social des professionnels) les employés de l'ONG, sont également pour la plupart employés de l'entreprise SAPER VEDERE...

 

 

Et là on se rend vite compte que les "valeurs" ne sont plus les mêmes. En Effet, pour SAPER VEDERE, l'objectif n'est plus de défendre la Vérité.

Des propres mots de Alexandre ALAPHILIPPE :

"In Public Affairs, whether you launch a lobbying campaign or face a crisis, it's good to know how your message spreads amongst your targets "

 

En gros, que vous lanciez une campagne de lobbying ou que vous fassiez face à un scandale, il est utile de savoir comment se propage votre message auprès de vos cibles.

SAPER VEDERE a même un service "Integrated Campaign" pour vous aider à faire face à vos "problèmes" grâce aux réseaux sociaux. Ils affichent fièrement leur dernière récompense :

 

 

Pour SAPER VEDERE : c'est le problème du client la priorité !

 

 

Ah les valeurs de l'Europe et de la Démocratie ! On ne les rappelle jamais assez !

 

Et c'est chez Nicolas VANDERBIEST que j'ai pu trouver quelques noms des "grands démocrates défenseurs de l'Europe" qui font appels à SAPER VEDERE.

 

"Après avoir été consultant pour Lielens (UCM, Vin d'Alsace, Bebat), Blueboat (Paul France), Whyte (Huile de palme), TBWA France (Google, Axa, BNP Paribas, Cim-Alp, Disney Business, Glass is Life, EDF, APRR, SIG, Louis Vuitton, Total) et Publicis Contents ( Djihadisme, politique) , je mets à profit mon expérience et mes outils comme conseiller spécial chez Saper Vedere. (Porsche France, CSOEC, etc.) "

 

On le voit, le citoyen Européen et la vérité est le centre de son attention...

 

Pour aller au bout de la démarche, j'ai également vérifier le répertoire des lobbyistes et SAPER VEDERE est également enregistré...

 

Et devinez..... L'adresse et le numéro de contact sont les mêmes pour les deux organisations !

 

http://ec.europa.eu/transparencyregister/public/consultation/search.do?locale=en&reset=

Saper Vedere

Identification number in the register : 161531928534-62
Registration date : 03/10/2017 17:03:53 

EU DisinfoLab

Identification number in the register : 593474530364-05
Registration date : 23/02/2018 19:40:09 

 

  1. Peut-on se poser la question ?

 

Nous avons donc deux organisations, avec la même adresse, le même numéro de téléphone, les mêmes employés et les mêmes dirigeants. Pourtant les objectifs sont contradictoires :

 

  • SAPER VEDERE est clairement un lobby faisant passer l'intêret de ses clients avant tout.

     

  • EU DISINFOLAB se présente comme une organisation défendant la vérité et la démocratie.

 

 

 

Les deux étant totalement incompatibles, je pose la question :

 

L'ONG EU DisinfoLab  n'est-elle pas juste une couverture à l'image plus "neutre", pour faire passer la communication de SAPER VEDERE ? Et plus important peut-on laisser passer ce curieux mélange des genres ?

 

Alexandre CHAUVIN


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • leypanou 10 août 13:39
    C’est la panique en haut lieu, c’est pourquoi ils mettent le paquet pour contrer toute source potentielle d’informations discordantes sur l’Europe, la guerre en Syrie, la guerre au Yémen, , la prétendue lutte contre le terrorisme, le réchauffement climatique, les vaccins, l’affaire Skripal, etc, etc.

    Bref, tout ce qui n’est pas dans la bonne direction doit être au minimum contredit et les auteurs licenciés, non invités, ridiculisés.

    Et ce qui est plus grave c’est que les « gros » genre youtube, google, facebook, twitter, etc, etc participent aussi dans le muselage d’informations discordantes.

    • V_Parlier V_Parlier 10 août 16:00

      @leypanou
      Et le plus grave aussi, c’est que même quand les « pro-russes » disent la même chose que BFMTV en boucle pendant 1 mois (pour une fois !) sur une affaire, ils n’en ont pas le droit et en sont suspects. Ce sont apparemment des sous-citoyens...Pour l’article : Bonne initiative qui rejoint celle-ci : https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/ et https://www.les-crises.fr/olivier-berruyer-on-est-passe-de-la-russophobie-a-la-russophilophobie/ .


    • Dom66 Dom66 10 août 17:39

      @leypanou

      Merci pour votre commentaire, qui est à mes yeux très très bon ; Le plus triste c’est quand vous essayez de regarder (moi je ne peux plus) C dans l’air et que des « Grands » spécialistes, toujours les mêmes les « je sais tout j’ai réponse à tout, vous parlent des « Fakes-news, avec la bouche en cul de poule.

      L’AFP et nos médias MS sont des menteurs de 1ère, les fausses nouvelles, c’est par kilo.. et c’est une vieille tradition Française…..le fameux nuage qui n’a pas passé la frontière.

      Ce pays la France part en couille gravement, et les moutons font Bééééé.

      L’Europe part en couille, et là, c’est très grave.

      Pour youtube c’est une catastrophe, c’est incroyable de vidéos supprimée, surtout celles qui touches Israhell, le Crif et les sionistes.

      J’ai retrouvé des vidéos supprimées par youtube, sur Dailymotion.

      Pour l’article, merci et bravo à Mr Alexandre Chauvin


    • Alexandre Chauvin 10 août 13:56

      Oui effectivement ça doit transpirer dans les « War room » pour utiliser le jargon de SAPER VERDERE ! J’espère que ça vous a intéressé, c’est mon premier article ! J’étais trop en colère pour la fermer sur ce coup ! 


      • leypanou 10 août 14:40

        @Alexandre Chauvin

        tout ce qui peut écarquiller les yeux des citoyens est toujours bon à prendre.
        Cet article pour ce qui se passe aux États-Unis dans la même lignée.

      • spearit 10 août 14:43

        @Alexandre Chauvin

        He ben merci pour votre coup de gueule, l’article est intéressant

        L’exposé de votre méthodologie de recherche montre bien que m’importe quel quidam à les moyens de trouver les infos qui vont bien et comment remonté la source...

      • À rebours 10 août 17:54
        Vous avez raison de tirer ce genre de fil.

        En règle générale, tout les intervenants légitimes dans les médias ou parlant au nom de l’Etat français ont été remplacés par des lobbyistes.

        Si vous avez un plateau télé sur un problème géostratégique vous allez certainement avoir François Heisbourg par exemple.

        Cette personne représente t-elle les intérêts français ?


        Il est membre de l’International Institute for Strategic Studies. Je clique sur le lien et je vois qu’il s’agit d’une « company limited by guarantee » basée à Londres.

        « Dans le cadre de la polémique sur les armes de destruction massive irakiennes, il est critiqué pour avoir affirmé dans Le Monde du 10 septembre 2002, au lendemain de la publication par l’IISS du dossier Iraq’s Weapons of Mass Destruction : A Net Assessment5, que « les armes biologiques et chimiques existent bel et bien »

        Et pire : 

        En 2017, lors de la campagne présidentielle, François Heisbourg fait partie du groupe d’experts qui conseillent Emmanuel Macron sur les questions diplomatiques et militaires.

        Coca Cola me parle, Monsanto me parle. Tous les intérêts privés me parlent dans les médias.
        L’Etat français ne parle plus. Il est mort.

         
         

        • keiser keiser 11 août 07:21

          @ L’auteur

          Cette année c’est « l’affaire Benalla », une dystopie parlant de trahisons, d’opacité politique

          Je vous demande pardon mais pourriez vous m’expliquer quel sens donnez vous au mot dystopie dans cette phrase.
          Parce que là, je ne saisi pas bien.


          • Alexandre Chauvin 12 août 14:30

            @keiser
            Bonjour ! C’est juste une intro donc c’est vrai que je n’ai pas vraiment développé ça. C’est simplement l’image que me laissera ce gouvernement : une fausse utopie (la start up Nation ) qui montre son vraie visage (confit d’intérêts, copinage, manipulations, mensonges, Nov langue etc.. ) donc si mon intro, ou jeprendl’image films etsériele style serait celui de la dystopie


          • zygzornifle zygzornifle 11 août 10:51

            Qui sont ces gens soi-disant mandatés pour lutter contre les intox, d’où sortent-ils, quels est leur légitimité, au nom de qui parlent ils et sont-ils vraiment là pour défendre l’intérêt de la démocratie en Europe ?


            Ils sont mandatés par le pouvoir en place la démocratie étant leur dernier des soucis pour eux l’idéal est de faire passer une vrai info pour de l’intox défendant ainsi les intérêts de leurs donneurs d’ordre ....

            • pergolese 13 août 13:52

              Attention les fautes d’orthographe...


              • Alexandre Chauvin 13 août 14:44

                @pergolese
                Oui je m’excuse par rapport à ça, je l’ai rédigé dans la foulée de toutes mes recherches (une nuit de boulot) et sans personne pour me relire donc navré pour les fautes et je vous remercie pour votre indulgence : c’est la première fois que je me livre à ce genre d’exercice. je ferai plus attention aux détails si je renouvelle l’expérience. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès