• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hamon et Mélenchon sont-ils des irresponsables ?

Hamon et Mélenchon sont-ils des irresponsables ?

Il semble maintenant clairement acté qu’il n’y aura pas d’accord électoral entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Avec pour conséquence l’élimination inéluctable des deux candidats lors du 1er tour de la présidentielle. Une attitude incompréhensible pour de très nombreux électeurs de gauche...

Incompréhensible et même irresponsable. Car aux yeux de ces électeurs orphelins, en l’état actuel des choses, d’un candidat capable de faire triompher les valeurs de progrès dans le débat présidentiel, ce repli des deux duettistes sur leur pré carré va laisser de facto le champ libre à la droite et favoriser la victoire d’un Fillon ou d’un Macron face à Le Pen. Et cela alors que Hamon et Mélenchon, chacun dans un style différent, se prévalent, la main sur le cœur, du sort des classes populaires au service desquelles ils ont, affirment-ils, placé leur engagement politique.

Comment croire Hamon et Mélenchon alors que leur antagonisme électoral risque fort, pour cause de blocage à bien des égards puéril, de permettre aux tenants du libéralisme décomplexé de continuer à plumer cette volaille populaire qu’ils méprisent et dont le seul intérêt est de produire les richesses dont profite l’oligarchie la plus cynique ? Le « peuple de gauche » a-t-il mérité cette affligeante guerre picrocholine d’ego qui fera roi un Fillon, malgré ses nauséabondes casseroles, ou un Macron, enfant gâté des banques aux allures de trader, qui n’est qu’un clone des libéraux au pouvoir depuis des décennies ?

Est-ce vraiment cela que nous voulons, nous les électeurs de gauche ? Si la réponse est oui, laissons faire et préparons-nous à revivre le 23 avril 2017 un remake du 21 avril 2002. Si la réponse est non, faisons pression avec détermination sur les appareils de la France Insoumise et de l’aile progressiste qui a pris le pouvoir au Parti Socialiste lors de la primaire afin qu’un accord de gouvernement soit trouvé. Une hypothèse qui n’a rien de honteux : lorsqu’on n’est pas suffisamment fort pour faire triompher seul ses idées, c’est au pragmatisme et à l’art du compromis qu’il convient de faire appel.

Fort de ce constat, l’alternative qui est posée à tous ceux qui se revendiquent du « progrès social » – qu’ils soient étiquetés FI ou PS – est la suivante : a) Faut-il, comme le NPA et LO, rester rivés sur un corpus idéologique figé et attendre le « Grand soir » durant des décennies ? b) Faut-il, a contrario, essayer de promouvoir plus de justice sociale dans le pays sur la base d’un compromis de gouvernement avec ceux dont on est le moins éloigné afin de mettre en œuvre, en cas de victoire, une partie des engagements de progrès qu’attendent les classes populaires ?

Beaucoup plus de convergences que de différences

Certes, il y des différences importantes entre le projet de Hamon et celui de Mélenchon, nul ne peut le nier, principalement sur le « revenu universel » et les relations avec l’Union européenne. Mais il y a également des points de convergence – bien plus nombreux – sur lesquels il est possible de bâtir un accord de gouvernement de nature à induire l’adhésion d’un très grand nombre d’électeurs en rupture avec la politique libérale qui a prévalu durant les derniers mandats présidentiels.

Parmi ces points de convergence figurent notamment :

  • Le refus déterminé du CETA, et bien entendu du TAFTA
  • La remise en cause du pacte de stabilité européen afin de dynamiser l’économie
  • La mise en place d’une transition énergétique (malgré quelques divergences surmontables) et l’instauration d’une taxe carbone
  • La remise en cause du 49.3, l’instauration du vote blanc, l’instauration du droite de vote des étrangers aux élections locales, la limitation drastique du cumul des mandats et la mise en place d’une dose significative de proportionnelle aux législatives
  • L’abrogation de la loi El Khomri et la rédaction d’une nouvelle loi ne gardant que les aspects positifs du texte (exemple : le Compte personnel d’activité)
  • La mise en place d’un système visant à éradiquer les rémunérations délirantes
  • L’augmentation des effectifs de la police et de la justice, ainsi que la restauration d’une police de proximité
  • La légalisation du suicide assisté, l’ouverture de la PMA aux femmes et l’opposition totale à la GPA
  • La reconnaissance de l’État palestinien
  • La protection effective des lanceurs d’alerte
  • La légalisation du cannabis

N’y a-t-il pas là matière à se parler et à jeter les bases d’un programme de nature à rendre aux électeurs de gauche l’espoir d’une politique véritablement sociale et non plus subordonnée aux diktats économiques des puissants groupes industriels et financiers ?

À l’évidence oui. Encore faudrait-il que Hamon et Mélenchon placent l’intérêt du peuple français au-dessus de leur pathétique ambition personnelle. En sont-ils capables ? Les récents échanges entre les deux hommes en font malheureusement douter, et c’est consternant !

Hamon et Mélenchon sont-ils des irresponsables ? Réponse dans les prochains jours.

Dernière nouvelle : François Bayrou ne sera pas candidat et propose à Emmanuel Macron d’unir leurs forces, une hypothèse que j’avais évoquée dans un article du 10 janvier intitulé Macron-Bayrou : vers un couplé gagnant ? Dans de telles conditions, il n’y a plus d’autre solution pour les candidats de gauche : soit ils s’unissent eux aussi, soit ils courent au désastre !


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

278 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 22 février 2017 18:13

    Il ne s’agit pas seulement de l’irresponsabilité de deux hommes, mais de deux familles politiques qui ont entamé cette chute il y a déjà quelques années et s’entêtent dans leurs stratégies pour quelques sièges d’élus locaux ou nationaux. Autrement dit : l’électoralisme sans analyse politique et sans projet.


    • Fergus Fergus 22 février 2017 18:38

      Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

      « l’électoralisme sans analyse politique et sans projet. »

      Cela vaut peut-être pour Hamon dont on n’est pas certain qu’il ait totalement coupé avec les pratiques antérieures du PS, mais certainement pas pour Mélenchon dont le projet politique est le plus structuré de cette présidentielle.


    • jmdest62 jmdest62 22 février 2017 19:20

      @Fergus
      « Cela vaut peut-être pour Hamon dont on n’est pas certain qu’il ait totalement coupé avec les pratiques antérieures du PS, » 
      Et vous voulez un accord avec ce genre de personnage  ????????????????
      Hamon n’est pas maître de sa candidature......j’ai même + que l’impression que la mission qui lui a été confiée est de savonner la planche à la FI.
      Hamon est le p’tit chou-chou de Aubry ....Si vous avez un peu de mémoire , vous devez vous rappeler de quelle manière le PS de Aubry a saboté la campagne de JLM lors des législatives de 2012 à hénin Beaumont.
      @+


    • Fergus Fergus 22 février 2017 19:59

      Bonsoir, jmdest62

      Dans ce cas, Mélenchon rejettera tout rapprochement qui prendrait l’allure d’un piège à cons. Encore faudrait-il au moins tenter de mettre Hamon devant ses incohérences.


    • jmdest62 jmdest62 23 février 2017 06:27

      @Fergus
      Un rapprochement avec qqun qui recycle El Kohmri et Valls et qui semble déjà abandonner l’abrogation de la loi travail....... ça s’appelle comment d’après vous ?
      Hamon s’est mis tout seul , « comme un grand » devant ses incohérences et ses renoncements.
      @+
       


    • Fergus Fergus 23 février 2017 09:07

      Bonjour, jmdest62

      Il ne s’agit en aucun cas de recycler El Khomri et Valls, mais de bâtir un accord entre FI et l’aile gauche du PS, celle qui a gagné la primaire et qui, de ce fait, est devenue légitime et dispose des moyens du parti. Soit Hamon joue ce jeu et banco, soit il entend rouler FI dans la farine et l’on en tire les conclusions.

      Je viens d’entendre l’interview de Coquerel sur France-Inter, et cela a été un dialogue de sourds entre lui et les intervenants qui, tous, ont demandé que ce travail de convergence soit fait pour saisir la chance historique de faire avancer la cause progressiste, d’autant plus que le corpus programmatique est très proche. D’après le journaliste, la quasi totalité des appels au standard allait dans le même sens.

      Autre chose : j’ai discuté sur plusieurs marché avec des militants FI. Résultat : après m’avoir servi les éléments de langage copié-collé de ceux de Coquerel, la majorité d’entre eux souhaitent qu’un accord puisse intervenir, même s’ils sont - comme moi - très dubitatifs sur les chances de réussite.

      Qu’on essaye sérieusement, au moins !!!


    • capobianco 23 février 2017 09:17

      @Fergus
      «   Les récents échanges entre les deux hommes en font malheureusement douter, et c’est consternant ! »

      Ce que je trouve consternant c’est cette soupe que vous nous resservez . Vos analyses et celles d’autres ici sur cette alliance JLM-Hamon ne résistent pas à la réalité. Les « alliances » avec ce ps depuis des décennies nous ont amenées où ? 50% des français ne votent plus tant ils sont écœurés et sans espoir, des millions de pauvres et de chômeurs, des acquis sociaux repris, des cadeaux aux plus riches, les libertés de plus en plus bafouées, la liste est longue de la nuisance de ce parti.

      Qu’a fait le ps qui a gouverné, qui a été hégémonique dans les régions, dans les villes, à l’assemblée, au sénat ? 

      Quelles forces résistent encore ? L’action des médias tenus par nos milliardaires, la trahison sournoise des politiciens ont réussi à affaiblir tout ce qui permettait au peuple de combattre les injustices, le pc est devenu la sfio d’après guerre, les syndicats divisés entre ceux qui sont attaqués car actifs et ceux qui sont sales car complices, les médias tous vendus au système.

      A chaque élection il m’a fallu me pincer le nez et me rallier pour « faire barrage » et voila qu’aujourd’hui encore il faudrait s’entendre avec eux et même se rallier à nouveau derrière leur sale manœuvre.

      Mr fergus, vouloir rendre co-responsable JLM d’une désunion est au minimum un aveuglement de votre part. D’une part cette situation résulte des nouvelles magouilles du ps et de hamon pour tromper les gens sur leur action, d’autre part c’est faire preuve de peu de cas de tous ceux qui ont rejoint et œuvrent pour la FI. Vous ne voyez pas le rejet que ce parti soi-disant socialiste suscite à gauche ? Des milliers d’électeurs ne voteront plus jamais pour ces gens dont la trahison coule naturellement dans les veines. La seule hypothèse acceptable aurait été que les « frondeurs » fassent comme JLM et quittent ce parti, alors qu’ils se retrouvent aujourd’hui à nouveau réunis avec tous ceux que les français rejettent (cambadélis, vals, el koneri...).

      Je suis un vieux monsieur maintenant, la FI et JLM m’ont redonnés le goût du combat, c’est la seule voie possible, honnête et crédible, sans les magouilles auxquelles nous assistons aujourd’hui encore. Le pays doit se débarrasser de ces parasites qui usurpent le mot « de gauche ». Il faut avoir conscience qu’avec une « alliance » avec ces gens l’histoire se répèterait et nous serions compromis définitivement, alors si on doit perdre et c’est à voir, au moins se sera avec les honneurs et nous aurons préparé l’avenir. 


    • jmdest62 jmdest62 23 février 2017 09:47

      @Fergus
      « Qu’on essaye sérieusement, au moins !!! »
      La seule chose vraiment sérieuse serait que les « vrais frondeurs » rejoignent la FI.
      Le reste = perte de temps.
      On a mieux à faire dans les semaines qui viennent.
      @+


    • wesson wesson 23 février 2017 11:26

      @Fergus


      « Je viens d’entendre l’interview de Coquerel sur France-Inter »
      le temps passé à l’antenne de France Inter est du temps perdu. Dès lors qu’il s’agit d’une personne de la FI ou qui en défends son programme, ça se transforme immanquablement en traquenard.

      Je pense vraiment que c’est une radio à éviter pour tout responsable de la FI.

    • Fergus Fergus 23 février 2017 11:27

      Bonjour, capobianco

      Merci pour cette analyse que je partage sur bien des points. Mais la vérité d’hier n’est pas forcément la vérité d’aujourd’hui.

      « vouloir rendre co-responsable JLM d’une désunion est au minimum un aveuglement de votre part. »

      Je ne rendrai par JLM co-responsable d’un échec de la négociation avec le PS hamoniste si celle-ci échoue du fait de l’intransigeance des socialistes.

      Je le rends en revanche co-responsable des enfantillages actuels, chacun se renvoyant de manière puérile la balle pour justifier l’inertie. Il semble toutefois que les choses soient en train d’évoluer. Tant mieux. Cela ne veut pas dire qu’il y aura un accord, mais au moins y aura-t-il eu une tentative dans ce sens. Enfin, peut-être...


    • capobianco 23 février 2017 14:03

      @Fergus
      « Je le rends en revanche co-responsable des enfantillages actuels »

      Visiblement vous n’avez pas suivi la tentative de manipulation de hamon et de ses soutiens. Je ne refais pas l’historique, çà me fatigue.

       Comment pouvez vous encore imaginer une « alliance » entre la FI et ce parti « socialiste ». Je vais vous l’écrire en gras, « ils ne sont pas de gôooooche », il ne sont pas fiables, ils mentent etc....... Une tentative pour modifier à la mode ps le programme des insoumis, vous y croyez ? Nous sommes à quelques semaines de l’élection nous n’avons pas de temps à perdre en de vaines et impossibles discutions avec des gens qui ne partagent pas nos idées. Il faut convaincre les français, nous n’avons pas les médias et instituts de sondage pour faire notre promotion, donc il faut bosser en direction des abstentionnistes et convaincre, expliquer.

      Hamon, cambadélis, heyrault, belkassem, el konerie, vals, hollande et tous ces faux nez (je reste correcte) ne nous apporteraient que du malheurs, des peaux de bananes, des coups de poignards dans le dos.

       Fergus tournez la page pensez à un avenir propre.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 23 février 2017 14:59

      @Jeussey de Sourcesûre
      Si l’un ou l’autre était si bon que ça, si l’un ou l’autre correspondrait à la majorité des électeurs ou si l’un ou l’autre portait les « valeurs » de la gauche (entre guillemet, car valeurs de gauche mériteraient un sujet) : ils n’auraient aucun problème pour faire plus de 20%, chacun, d’intention de vote au 1er tour.
      Dans les années 70, mon père me disait que si les ouvriers voulaient (à cette époque, il y en avait ...) la gauche, ça devrait faire longtemps que cela aurait dû être fait car ils étaient la majorité. Logiquement logique. Et aujourd’hui, la France dont 50% sont en dessous de 1800 nets, c’est une France du grand capital ?
      Ils ne sont donc pas irresponsables, ils ne correspondent simplement pas.
      J’ajouterais que si leur alliance les donnait certain d’affronter Marine, ils l’auraient fait ... mais ce n’est que mon avis.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 23 février 2017 15:32

      @jmdest62
      Les frondeurs du PS n’étaient que des frondeurs de postures ou de paroles. Les « vrais » frondeurs auraient dû quitter le ps, ce qui retire le mot vrai à ce que je viens d’écrire.
      Un vrai frondeur aurait :
      - quitter le ps
      - interdit l’embauche de sa femme, de ses enfants, de sa maitresse ou de son amant
      - supprimer 477 députés
      - interdit les mises en disponibilité avec maintien des retraites
      - veiller à la représentativité socio-professionnelle de l’assemblée
      - comptabiliser les votes blancs
      - refuser la mise au public des 500 signataires pour un candidat
      - proposer des lois pour la transparence ou anti corruption
      - etc, etc ...
      Le frondeur est surtout resté dans le système qui le nourrit, n’a absolument pas cherché à le changer et s’est engagé dans cette fausse fronde, vis à vis de son électorat, pour garder son siège en 2017. Il est comme toutes ces personnes qui s’estiment généreuses car elles ont donné 10 euros/an à Médecins du Monde. Moi je donne là, si ça vous intéresse http://www.enfantsdumekong.com/


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 février 2017 15:46

      @Fergus


      Bonjour Fergus

      Hamon et Mélenchon c’est non, mais Macron et Bayrou c’est oui.... Un peu désolant, vous ne trpuvez pas ? J’en suis sincérement peiné pour vous, mais c’était bien prévisible depuis longtemps.. L’imposture d’une pseudo-démocratie contrôlée par les médias et les banquiers ne motive plus personne et elle s’effondre dans la corruption... et le ridicule.  Et c’est dans tout l’Occident. Il faut faire table rase . Macron ou le FN... ce sera la fin d’une époque.

      Je pourrais mettre 20 liens, je n’en mets qu’un.


      Pierre JC



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 février 2017 16:11

      @TOUS


      Ce lien ne s’est pas affiché dans mon commentaire précédent.... Je le crois d’autant plus important qu’il est une lueur d’espoit dans un contexte où la lumiere ne jaillit plus.



      PJCA

    • capobianco 23 février 2017 16:29

      @Pierre JC Allard
      Merci pour votre programme, mais vous devriez lire le programme « l’avenir en commun » il me parait plus conforme à une société gérée pour et avec le peuple.


    • Fergus Fergus 23 février 2017 16:33

      Bonjour, Pierre JC Allard

      « Désolant », c’est le mot qui convient. Et il faut se rendre à l’évidence, le prochain quinquennat sera grosso modo un copié-collé du précédent, précisément parce que, comme vous le soulignez, les politiques ne contrôlent plus rien : les chefs d’état et de gouvernement ne sont plus - et depuis longtemps - que des majordomes zélés grisés par les ors des palais nationaux qui leur donnent une illusion de pouvoir.

      Merci pour cet excellent lien.


    • Le421 Le421 23 février 2017 20:26

      @Fergus
      Il n’est absolument pas question de faire « une pipe » à ceux qui nous ont craché dessus depuis le début, qui se sont moqué de nous, qui nous ont pris pour viande à urne en 2012 et nous ont bien baisés pendant cinq ans.
      Le moindre accord, aussi minime serait-il, entre un « type » estampillé PS et Mélenchon serait une mort clinique de La France Insoumise.
      Parce que nous ne sommes pas un parti.
      Notre programme s’est écrit dans les foyers du pays.
      Nos exigences ne sont pas négociables.
      Les négociations ont été faites avant, avec tous ceux qui voulaient le faire.

      En fait, aujourd’hui, ceux qui se foutaient de notre gueule attrapent la sainte pétoche.
      Ils se rendent compte qu’on risque être là où on ne nous attends surtout pas.

      Et maintenant, on commence à réfléchir.
      Un peu tard.
      Que se vayan todos !!

      Et perdre les élections, après tout, on s’en branle.
      Mais on gardera la tête haute et les fesses propres.
      C’est dit.


    • Fergus Fergus 23 février 2017 20:43

      Bonsoir, Le421

      Je respecte votre point de vue. Mais je n’en continue pas moins de penser qu’on ne peut balayer d’un revers de main la petite chance qui existe d’un accord de la gauche de progrès.


    • Le421 Le421 24 février 2017 09:37

      @Fergus
      La gauche de progrès, on l’a vu en 2012. C’était un faux-nez de la droite.
      Mais bon sang !!
      Vous croyez un seul instant que Hollande a été élu pour faire la loi El-Khomri que même Sarkozy aurait hésité ?
      Vous pensez qu’on a une mémoire de poisson rouge ?
      Vous voulez que nous, qui avons choisi d’être « à gauche », on refasse deux pas à droite ? Encore une fois de plus ?
      Vous trouvez que Macron, Fillon ou Le Pen, ça ne suffit pas à droite ?
      Il vous faut en plus une « gauche de progrès », réaliste et tout et tout qui fasse des bisous à Gattaz et Ghosn !!

      Ben non. Cette fausse gauche, on n’en veux plus. Ni elle, ni ses représentants.
      Hamon est aveugle ou quoi ?
      Qu’est-ce qu’il espère ?
      Je serais lui, je me barrerais à Singapour avec armes et bagages, famille et même le chat...
      Et je laisserais le PS dans l’état ou Valls/Hollande l’ont mis.
      Dans la merde.


    • Fergus Fergus 24 février 2017 10:32

      Bonjour, Le421

      « Cette fausse gauche, on n’en veux plus. Ni elle, ni ses représentants. »

      Cela tombe bien, moi non plus !

      Pour autant, la donne politique étant ce qu’elle est en 2017 avec la victoire de Hamon sur des idées de progrès incontestables, il me semble nécessaire de négocier un rapprochement. Certes, un accord aurait peu de chances d’aboutir - malgré une large majorité de points de convergence* -, mais au moins cette négociation permettrait-elle de démontrer ce qu’est véritablement Hamon : l’homme de progrès sincère qu’il prétend être ou un apparatchik faux-cul du PS qui n’aspire qu’à contrôler l’appareil du parti et à se positionner pour l’avenir.

      Ne rien tenter, c’est rester dans le procès d’intention sectaire. Et c’est se couper des nombreux électeurs socialistes qui ont voté Hamon précisément sur ces idées de progrès.

      Cela dit, ça ne changera rien à ma vie, ce qui n’est pas un problème pour moi, et je continuerai donc de voter Mélenchon parce que je n’ai pas d’autre choix. Mais avec le regret que rien de sérieux n’ait été au moins tenté pour qu’il y ait une petite chance d’améliorer effectivement le sort des classes populaires, ce que n’avait pu faire le Front de Gauche en 2012 avec ses 11,08 % et ce que ne pourra évidemment pas faire seule la France Insoumise avec un score en progression au mieux en 3 ou 4 points.

      * Quoi que vous puissiez en dire, ces « idées de progrès » sont en effet assez proches, parfois identiques, sur la plupart des thèmes entre les deux projets.


    • Alren Alren 25 février 2017 17:24

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il ne s’agit pas seulement de l’irresponsabilité de deux hommes, mais de deux familles politiques qui ont entamé cette chute il y a déjà quelques années et s’entêtent dans leurs stratégies pour quelques sièges d’élus locaux ou nationaux.

      Comment pouvez-vous dire que la France Insoumise est en chute depuis quelques années alors qu’elle n’existait pas il y a quelques années ???

      Comment pouvez-vous dire qu’elle est en chute alors que les merdias qui lui sont tous hostiles sont obligés de reconnaître que le nombre de soutiens nominatifs croît de semaine en semaine.
      « Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain »

      Nous en sommes à 270 000 (!) ... au moins, à ce jour.

      Ce phénomène est totalement nouveau dans la vie politique.


    • eric74 eric74 28 février 2017 11:01

      @jmdest62
      pour l instant on discute on discute mais que va t on faire pendant les 5 ans a venir se plaindre
      comme aux etats unis a compter sur la remise des cesars pour faire passer notre message ou on est serieux et la gauche enfin la gauche gagne on se dipute entres amis pendant que nos ennemis vont nous voler le pouvoir


    • MKT 22 février 2017 18:23

      Je vous ai connu plus inspiré dans vos articles.

      Il me semble impossible de considérer que M. Hamon puisse être un homme honnête pour lequel voter.

      Voici ce qu’en dit un médecin dont les idées politiques sont socialistes (au sens noble du terme) : "Mais de grâce, ne faites pas l’erreur qu’a fait ma génération avec les Mosco, les Cambadélis, les Morelle, les DSK et les Cahuzac. De croire que malgré leurs casseroles, ces apparatchiks qui ont fait depuis cinq ans la preuve éclatante de leur nullité et de leur malhonnêteté, ont quoi que ce soit à voir avec l’idée du socialisme que portaient Jaurès ou Blum. Benoît Hamon n’est pas le recours, Benoit Hamon n’est pas « AntiSystème ». Il est juste le dernier apparatchik encore debout. Last Apparatchik Standing."

      Le lien vers le billet du 26 janvier qu’il faut lire même si c’est long : http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/


      • Fergus Fergus 22 février 2017 18:48

        Bonjour, MKT

        Je ne suis pas loin de penser comme vous et ce médecin. Mais il faut être pragmatique : en dehors d’un accord, la gauche n’a aucune chance de se qualifier pour le 2e tour, surtout après l’annonce de l’alliance Macron-Bayrou.

        Dès lors, soit on défend chacun notre pré carré et l’on perd toute chance avant longtemps de réformer la pays dans le sens de la justice sociale, soit on tente de mettre sur pied un accord avec les progressistes du PS* dans ce but, et l’on se donne une chance de gagner cette présidentielle.

        Je ne suis d’ailleurs pas le seul, loin s’en faut, à décrire cette alternative. Et je suis content qu’un homme comme Guédiguian, si proche des ouvriers et des gens modestes, en appelle lui aussi à une alliance à gauche. Au moins à une véritable négociation pour tenter d’y parvenir...

        * En profitant de l’opportunité que donne la défaite des hollando-vallsistes


      • Laulau Laulau 22 février 2017 18:56

        @Fergus
        Dès lors, soit on défend chacun notre pré carré et l’on perd toute chance avant longtemps de réformer la pays.

        C’est tout le contraire, en s’alliant une fois de plus avec un PS complètement acquis au libéralisme la FI perdrait toute crédibilité.


      • MKT 22 février 2017 19:07

        @Fergus
        Votre désir de rapprochement est louable.
        Vous voulez que ces deux hommes politiques s’entendent sur une forme de compromis.

        Le résultat serait pire encore. Deux pauvres ne font pas un riche. Combien même les deux candidats s’associeraient, ils n’obtiendrons pas la sommes des intentions de votes que leur prêtent les sondages.

        La lucidité nous porte à constater que l’idée socialiste est absente du programme de B. Hamon. Sa simple mention du revenu universel est une insulte envers les bénéficiaires de l’AAH qui demandent eux d’avoir un emploi plutôt que de se sentir « assistés ».

        La « gauche » dans aucune configuration ne sera présente au second tour.

        Il n’y a rien à attendre de ceux qui se disent socialistes.
        Il faut faire le gros dos, la roue tourne.


      • Fergus Fergus 22 février 2017 19:08

        Bonjour, Laulau

        J’aurais dit la même chose s’il s’était agi de s’allier avec le PS de Valls. Mais le résultat de la primaire a changé la donne et ouvert la voie à un possible accord avec Hamon à condition d’être ferme sur une ossature programmatique de réel progrès qui ne remette pas en cause la crédibilité de FI.

        Personnellement, je crois que cela vaut la peine d’essayer sur des bases exigeantes et rigoureuses, mais non sectaires.


      • Laulau Laulau 22 février 2017 19:29

        @Fergus
        Le résultat de la primaire n’a pas changé le PS, comment pouvez-vous penser que tous ces gens qui sont entrain d’hésiter à rejoindre Macron et Bayrou puisse gouverner avec la FI ? L’élection de Hamon est pour le PS, au mieux un accident, au pire un subterfuge.


      • Fergus Fergus 22 février 2017 20:30

        @ Laulau

        Précisément, les vallsistes sont actuellement hors-jeu et ostracisent Hamon. Cela donne à ce dernier et à ses amis « frondeurs » une opportunité de mettre sur pied une véritable gauche de progrès élargie. Certes, cela relève encore de la théorie, mais le départ probable de nombreux ex-caciques du PS vers Macron devrait permettre de donner du poids à cette hypothèse. 

        Cela dit, je n’y crois guère, eu égard à la duplicité foncière des socialistes et à la volonté d’hégémonie dont ils ont toujours fait preuve. Mais s’il y a une occasion à saisir, alors tout doit être fait pour y parvenir sans trahir ses valeurs de base, cela va de soi.


      • HELIOS HELIOS 22 février 2017 22:03

        @Fergus


        comment voulez vous une fusion impossible des candidateurs.

        Comment pouvez vous reconciler :
        - des Vallsistes qui se sentent ennemis jurés des frondeurs pour l’echec de leur quinquennat, 
        - des fronts de gauches et associés qui n’ont servis de coussins pour les fesses du PS et 
        - des reliquats de la gauche « PS » exangue apres Hollande et « mon ennemi la finance »...

        Tous ces gens la se haïssent tellement qu’on ne peut pas avoir un « projet » pour la France avec ça.
        La gauche a perdu et bien perdu.
        Cela se sentait et c’etait dans les tuyau depuis un moment (regardez les européennes, les régionales, dernières)... c’etait tellement téléguidé qu’on peut même se demander si les banquiers de Rothschild et probablement de Goldman n’y sont pas pour quelque chose et n’etaient pas déjà a la manoeuvre.

        Tiens en attendant il y a en a un qui se place, le Bayrou la girouette aux grandes oreilles face au vent. Je peux déjà lui predire une echec, il rester maire de PAU, il n’ira pas au gouvernement.

        note : l ’eventuelle victoire de Macron n’est en aucun cas la victoire de la gauche... d’aucune gauche... c’est la victoire d’une mafia.

      • Fergus Fergus 22 février 2017 23:11

        Bonsoir, HELIOS

        Quels « vallsistes » ? Ils sont hors-jeu, et de surcroît beaucoup d’entre eux vont rejoindre Macron.

        Pour le reste, si le panorama est celui que vous décrivez, alors oui « La gauche a perdu et bien perdu. »


      • Croa Croa 22 février 2017 23:18

        À MKT,
        Ton lien nous oblige à chercher un peu ! smiley
        Voici le bon lien

        À ceux qui n’auraient pas le temps de tout lire : Le PS y est présenté comme un partit pourri et factice vivant d’arrangements. Benoît Hamon a la chance de ne pas être trop entourés de casseroles mais il fait tout de même parti des mouillés dans le scandale des détournements d’argent des mutuelles étudiantes. (Le PS se sucre smiley , les étudiants malchanceux qui tombent malade ne sont pas remboursés smiley  ! ) 


      • jmdest62 jmdest62 23 février 2017 08:15

        @Fergus
        « une véritable gauche de progrès élargie. »
        Sa gauche serait plutôt en train de se rétrécir :  De Rugy ex vert , PS-isé,de fraiche date ...vient de rejoindre Manu « t’as vu mon costard » Macron .
         De Rugy est parti en « éclaireur » ........on va attendre encore un peu et Le p’tit benoit va se retrouver en short..
        Au fait , y zavaient pas signé une charte des valeurs de.........
        Ouvrez les yeux fergus , ces gens là n’ont aucune conviction , aucun scrupule !
        @+


      • Fergus Fergus 23 février 2017 09:12

        @ jmdest62

        Ouvrez les yeux vous-même : tous ces opportunistes libéraux sont sur le départ vers Macron. Cela offre une chance historique de remettre ce qui va rester du PS sur des rails de progrès dans le cadre d’un accord.

        Si rien ne se passe, on aura deux cocus, et sans doute une émigration de voix populaires vers le FN.


      • jmdest62 jmdest62 23 février 2017 09:30

        @Fergus
        « remettre ce qui va rester du PS sur des rails de progrès »
        OK...alors attendons de voir ce qui va rester du PS........après il sera temps d’aviser.
        De Rugy parti en « éclaireur » c’est , sous entendu , Valls , El kohmri et toute la clique des « opportunistes libéraux » qui vont finalement pas tarder à se « barrer » chez Manu «  t’as vu mon costard » Macron et à ce moment là Benoit rejoindra la FI où il sera le bienvenu.
        Encore un peu de patience !
        @+


      • capobianco 23 février 2017 09:36

        @Fergus
        Aucun avenir avec ceux qui continuent leurs magouilles pour essayer de se refaire sur le dos de la FI ou/et permettre au système de survivre en faisant parti du concert pour tenter d’affaiblir notre mouvement. 

        La seule solution c’est d’arrêter les jérémiades et de travailler, militer et soutenir la FI. Ce n’est pas avec le seul peuple de gauche que l’on peut gagner, il y a 50% de personnes à informer et convaincre. Assez des magouilles électorales, « je te donne mes voix tu me donnes un poste » çà suffit ! 


      • gruni gruni 23 février 2017 09:39

        @Fergus


        Bonjour Fergus

        Tout à fait d’accord avec ton analyse. La gauche n’a qu’une seule option pour gagner la présidentielle. Une seule ou se retrouver encore une fois dans l’opposition pour cinq ans. Alors les états d’âmes de certains ici qui préfèrent perdre la tête haute plutôt que de réaliser une union sont assez dérisoires devant la menace d’un retour de la droite la plus dure au pouvoir. Il faut parfois savoir aller au charbon lorsque cela en vaut la peine. D’ailleurs, je crois Mélenchon parfaitement capable de négocier un accord avec le PS sans se faire plumer. 
        Merci pour ce texte lucide.


      • Fergus Fergus 23 février 2017 11:37

        Bonjour, gruni

        Merci pour ton soutien.

        « je crois Mélenchon parfaitement capable de négocier un accord avec le PS sans se faire plumer. » 

        C’est exactement ce que je pense. Et c’est pourquoi je ne comprends pas les réticences de certains. Ont-ils si peu confiance dans les qualités de négociateur de Mélenchon ?

        « les états d’âmes de certains ici qui préfèrent perdre la tête haute plutôt que de réaliser une union sont assez dérisoires devant la menace d’un retour de la droite la plus dure au pouvoir. »

        Il ne faut en effet pas oublier que là se situe l’enjeu de cette présidentielle.

        J’ajoute à cela que mon épouse et moi avons de très bonnes retraites, et l’arrivée de la droite au pouvoir n’est pas forcément faite pour nous désavantager. Nous n’en sommes pas moins, et cela de manière constante depuis des décennies, des électeurs fidèles de la gauche radicale parce que c’est la seule qui soit en mesure de restaurer la justice sociale et de mettre fin à la casse des acquis sociaux. C’est pourquoi la perspective d’un retour de la droite dure au pouvoir nous semble très dangereuse pour les classes populaires. D’où la nécessité de tout tenter pour s’y opposer, ce qui renvoie aux capacité de Mélenchon à négocier un accord équilibré. 


      • capobianco 23 février 2017 14:16

        @Fergus
        « Mais il faut être pragmatique  »

        Voilà le mot magique qui permet, à la droite ps,lr et autres marcheurs, de justifier les politiques les plus réactionnaires.

        Le pragmatisme veut dire pas d’autres possibilité, pas le choix, faut faire avec. C’est le mot préféré de toute la droite.


      • vesjem vesjem 23 février 2017 15:50

        @Fergus
        « et l’on perd toute chance avant longtemps de réformer la pays dans le sens de la justice sociale »

        incompréhensible d’être si naïf à ton âge, à moins que tu fasses dans la propagande !


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 février 2017 16:00

        @Fergus


        Il n’y a pas d’option de Gauche actuellement en France, Ce sont des usurpateurs velléitaires - et parfois scélerats - qui sont à perdre... et c’est une bonne nouvelle. Place a autre chose. 

        J’attends une renaissance imminente du communisme. En Russie d’abord, puis dans toute l’Europe. Le liberalisme a décu et montré sa malfaisance. On reprend l’Histoire là ou Gorbatchev l’a interrompue.

        Pierre JC





      • Fergus Fergus 23 février 2017 16:46

        Bonjour, vesjem

        Naïf je suis, naïf je resterai.

        Cela dit, je ne peux m’empêcher de penser que - bien que les pouvoirs des politiques soient limités comme le souligne fort justement Pierre Allard -, la victoire de Hamon offrait une petite fenêtre de tir pour l’émergence d’une coalition de progrès de nature à redessiner la gauche. Non pas, comme l’ont cru certains en subordonnant la France Insoumise au PS, mais de cette manière (extrait d’une réponse à Wesson) :

        L’accord éventuel que je souhaiterais autour d’un socle de propositions communes qui existe déjà très largement ne pourrait, à mes yeux, voir le jour que sur un candidature commune non estampillée PS. Par exemple « Gauche de Progrès ». Une étiquette qui porterait tout à la fois les logos du PS et de la France Insoumise.

        Cela ne verra sans doute pas le jour. Et c’est bien dommage car alors le projet de la France Insoumise risquera de subir le même sort que celui du Front de Gauche.


      • Le421 Le421 23 février 2017 20:35

        @capobianco
        Hé oui !! Depuis des lustres les politiques confondent « compromis » et « compromission ».

        Et là, il faut être lucide, Fergus !!
        Les français en ont plein le cul.

        Avez-vous seulement cherché, ne serait-ce qu’une seule seconde, réfléchit aux causes de l’abstention ?
        Je vais vous faire rire, mais réfléchissez bien.
        Lucette, Ladislas, Viviane, Patrick et Hélène.
        Des proches et même de la famille à moi qui ne votaient plus.
        Et ils/elles vont voter pour la première fois depuis longtemps.
        La France Insoumise.

        Parce que les autres... Bonjour !

        J’ai dit La France Insoumise, pas Jean-Luc Mélenchon...
        Même si, de fait, avec les règles de la 5ème, on vote pour une personne.


      • vesjem vesjem 23 février 2017 21:16

        @Fergus
        sans vouloir te donner des conseils, je suis en train de relire « comprendre l’empire », qui montre le chemin qui mène toutes les nations (ou les peuples, c’est selon, si « nation » est trop connoté) vers la soumission au fameux « empire » de la très haute finance ;
        ce que l’on devine à mi-mot ou à mi-lecture, apparaît d’une évidence implacable au vu de nos propres connaissances géopolitiques, nous qui ne sommes pas nés de la dernière pluie (grâce en partie à ce site) ; il apparaît bien que les dirigeants des états occidentaux n’ont pratiquement plus aucun pouvoir (écoutons tante Fifi à ce sujet) ; les salopards de bruxelles et sa commission de bandits non élue nous imposent toutes nos lois (excepté, pour l’instant, la taille de nos étrons) ;
        Alors, si tu te sens encore un peu de liberté, va lire ce brûlot d’ A.S ; tu remarques qu’on n’ose à peine le nommer


      • Fergus Fergus 23 février 2017 22:45

        Bonsoir, vesjem

        « les salopards de bruxelles et sa commission de bandits non élue »

        A ce détail près que la Commission est l’émanation du Conseil européen (les chefs d’état et de gouvernement) dont elle exécute les orientations en promulguant des directives allant dans le sens de la mission qui lui a été confiée.

        Autrement dit, on se mord la queue : la Commission impose aux Etats les mesures que leurs propres gouvernants lui ont demandé de mettre en œuvre.

        Ce n’est pas Bruxelles qui est responsable, mais les personnes que nous y envoyons en élisant nos chefs d’état. Changeons la couleur politique des nations membres et la nature des directives changera elle aussi !


      • vesjem vesjem 24 février 2017 09:55

        @Fergus
        désolé, mais là tu viens de faire du « gruni » ; tu as éludé le propos ; mais peut-être veux-tu rester discret ?


      • Fergus Fergus 24 février 2017 10:14

        Bonjour, vesjem

        Je n’ai rien éludé du tout. Nous sommes un pays de droite avec des dirigeants de droite. La grande majorité des pays membres sont de droite avec des dirigeants de droite. Il est donc normal et inévitable que le Conseil européen et la Commission, qui est son bras armé, mettent en œuvre une politique de droite.


      • vesjem vesjem 24 février 2017 19:00

        @Fergus
        alors, il faut rester dans l’ue ? ou attendre la saint glinglin, pour enfin avoir des politiciens non corrompus qui travaillent pour les citoyens européens


      • Fergus Fergus 24 février 2017 19:58

        @ vesjem

        Non, la démarche de Mélenchon est la bonne : tenter de réformer l’UE en engageant un bras de fer faute de quoi un référendum en France déciderait si nos concitoyens veulent ou non rester dans une Union irréformable.

        Encore faudrait-il pour cela que Mélenchon soit élu. Et hors alliance, c’est impossible .


      • izarn izarn 26 février 2017 17:55

        @Fergus
        La gauche ? Quelle gauche ?
        Mais la qualification est entre le FN et la droite austéritaire, européiste et clintonienne...
        FN contre SYSTEME.
        Vous choisissez quoi ?
        Mon choix est fait.
         smiley


      • eric74 eric74 28 février 2017 11:39

        @Laulau
        ELLE EST OU LA SOLUTION , ????


      • eric74 eric74 28 février 2017 15:36

        @gruni
        oui vive la lucidité sinon sortez vos mouchoirs au lendemain de l élection
        oui c est simpliste mais tellement vrai


      • Alren Alren 22 février 2017 18:29


        La défaite de la France insoumise aurait été inéluctable si elle était tombée dans le piège d’une « négociation » avec le représentant d’un PS qui a su se faire haïr en cinq ans comme aucun parti avant lui.

        Encore une fois, Hamon n’est pas propriétaire des voix qu’a recueillies Hollande en 2012 ( et qui servent pourtant aux sondeurs à augmenter son pourcentage d’intentions de vote pour 2017 ! )

        Sachant qu’il n’a aucune chance d’être élu, Hamon aurait pu faire de la surenchère sur des promesses préélectorales. Mais comme le programme L’Avenir en Commun est chiffré avec précision, on lui aurait objecté que le sien ne l’était pas et que c’était donc de la poudre aux yeux.


        • Fergus Fergus 22 février 2017 19:01

          Bonjour, Alren

          Je crois que vous faites erreur : Hamon n’est pas considéré par une majorité d’électeurs de gauche comme une personne assimilable aux Hollandais et aux Vallsistes. Cela lui donne une légitimité de fait comme « candidat de progrès » qui le met en concurrence frontale avec Mélenchon.

          Dans de telles conditions, ces deux candidats vont se nuire mutuellement en se partageant l’électorat progressiste. Et bien malin celui qui pourrait dire à ce jour qui sortira vainqueur de ce duel. Hamon disposera cependant d’un atout : le ralliement de Jadot et des écologistes restés fidèles à EELV. Cela pourrait créer une petite dynamique pour le candidat du PS et, le moment venu, induire un terrible piège en incitant les moins déterminés de la France Insoumise à voter utile pour Hamon dans le très mince espoir de le propulser au 2e tour.

          Bref, en l’absence d’accord, il n’y aura que des perdants à gauche !


        • alinea alinea 22 février 2017 19:07

          @Fergus
          EELV, c’est deux pour cent, et encore !
          il faut bien expliquer aux gentils ex PS, que Hamon et Hollande c’est kif-kif ; tu as l’air d’en douter !


        • Gavroche 22 février 2017 19:08

          Bonsoir Mr @Alren


          Hamon ne sera jamais au 2ème tour , devant assumer le bilan du quinquennat.

          Pour que Mélenchon ait une chance d’être au 2ème tour il faudrait que Hamon se retire et que toutes ses voix se reportent sur Mélenchon. ce qui est impossible.

          Ni l’un ni l’autre ne sera donc face à Le pen. Ça fera le bonheur de Macron.
          Bonne soirée.

        • Fergus Fergus 22 février 2017 19:16

          Bonjour, alinea

          « Hamon et Hollande c’est kif-kif ; tu as l’air d’en douter ! »

          Je trouve ce rapprochement excessif dans la mesure où Hollande a toujours été un libéral, ce qui n’est pas le cas de Hamon, même si celui-ci était un apparatchik du PS.

          Mais surtout, Hamon a gagné la primaire sur une ligne très différente de celles des hollando-vallsistes. D’une certaine manière, cela l’oblige. Je note d’ailleurs qu’il est l’objet d’un vrai rejet des caciques de la bande à Valls. Plutôt un bon point, non ?

          Cela dit, je ne suis pas hyper confiant sur la capacité de Hamon à parvenir à un accord acceptable avec Mélenchon. Mais il me semble qu’il faut au moins sérieusement essayer si l’on ne veut pas voir les électeurs dépités s’abstenir en masse le 23 avril, par crainte de n’avoir à gagner qu’une très décevante 4e place.


        • MKT 22 février 2017 19:25

          @Fergus
          Je cite : « D’une certaine manière, cela l’oblige »

          C’est de la foi aveugle.
          N’avez rien retenu du passé ?

          Bien à vous


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 février 2017 19:28

          @Fergus
          Caseneuve a demandé à Hamon d’assumer le bilan du quinquennat, que vous faut-il de plus ?

          «  Le premier ministre Bernard Cazeneuve a prévenu Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle, que la gauche »ne réussira pas sans assumer le bilan du quinquennat de François Hollande", lors d’une entrevue cet après-midi à Matignon.

          La gauche "ne réussira pas sans assumer le bilan du quinquennat de François Hollande dont nous avons toutes les raisons d’être fiers des progrès qu’il aura grandement contribué à rendre possibles", a déclaré Cazeneuve. "Cela aussi je l’ai dit en toute franchise, clairement, nettement à Benoît Hamon« , a-t-il poursuivi. »(...)


        • alinea alinea 22 février 2017 19:50

          @Fergus
          OK, on va voir ! je ne suis pas devin, je ne fais que sentir les choses, mais si quelque chose de bien peut se passer, je ne cracherai pas dessus ! j’en doute, c’est tout !


        • Fergus Fergus 22 février 2017 20:33

          @ Fifi Brind_acier

          Sauf erreur de ma part, Hamon n’a pas cédé jusque-là aux injonctions de Cazeneuve et Cambadélis...


        • Fergus Fergus 22 février 2017 20:36

          @ alinea

          J’en doute également. smiley


        • Croa Croa 22 février 2017 23:39

          À Gavroche
          *
          « Ni l’un ni l’autre ne sera donc face à Le pen. Ça fera le bonheur de Macron. Bonne soirée. »
          *
          Libre à toi d’aller au lit mais n’oublie pas : Le vrai Gavroche fini le nez dans le ruisseau (il a donc été jusqu’au bout de ce qu’il pouvait faire pour son idéal.)
          On ne laisse donc pas tomber, une VIème République est promise au peuple. La Ø est constituée de gens qui en veulent et IL RESTE ENCORE DEUX MOIS pour faire élire Monsieur MÉLENCHON !
          Rien n’est donc perdu à cette heure.
           
          *
          Quand à Monsieur Hamon et au PS qu’on se dise et répète partout ce qu’il en est de ces gens !


        • Gavroche 22 février 2017 23:56

          @Croa

          Aller au lit ou pas, de toute façon, tout ce que je peut faire c’est glisser un bulletin dans l’urne. Et j’aurai faut tout ce que je peut faire pour mon idéal.

          Mais après avoir bien étudié la situation, si Hamon et Mélenchon confirment leur candidature, ils ne peuvent être ni l’un ni l’autre au 2ème tour. la balle est donc dans leur camp et pas dans le mien, je ne peut décider pour eux.. smiley

          Par contre , il peut y avoir d’ici là des surprises !

          Bonne nuit.

        • chantecler chantecler 23 février 2017 08:55

          @Fergus
          J’ai du mal à te comprendre Fergus tant tu sembles focalisé sur les personnages politique se disant acteur de cette farce électorale .
          Alors que nous n’avons à faire qu’à des politiciens carriéristes , c’est à dire de gens qui ne vivent que pour et par les combinaisons politiciennes et s’orientent selon le sens du vent .
          Je t’envie : tu arrives encore à faire une distinction par exemple entre les différents représentants du PS , qui ont tous participé , voulu ou accepté le dernier mandat , celui de trop .
          Et tu sembles prêter encore attention à des programmes un peu différents , alors que tu sais à quelle vitesse les programmes sont envoyés aux orties après les élections et le poids de la démagogie .
          Je pense que X n’élimine pas Y .
          Que je sache ce ne sont pas les candidats qui tiennent les électeurs mais le contraire .
          Alors nous verrons , encore qu’aujourd’hui il n’y ait pas grand chose à voir , ni à espérer .
          Pratiquement tout est prédéterminé .
          Au nom du néolibéralisme mondialisé et de ses relais .


        • Fergus Fergus 23 février 2017 09:22

          Bonjour, chantecler

          « tu sembles prêter encore attention à des programmes un peu différents , alors que tu sais à quelle vitesse les programmes sont envoyés aux orties après les élections et le poids de la démagogie. »

          Fort bien ! Dans ce cas, quelles garanties a l’électeur qu’il n’en irait pas de même avec Mélenchon, soit dit en passant lui-même ancien apparatchik du PS et ministre peu critique de la gouvernance socialiste ?

          Qu’est-ce qui empêche Mélenchon de négocier avec Hamon sur des bases rigoureuses, sans engagement de sa part tant que le programme de consensus n’est pas acté sous la forme d’un contrat de gouvernement ?

          C’est cela que les gens de la gauche de progrès demandent un peu partout, comme l’on peut l’entendre dès lors que l’on sort du petit cercle hyper-politisé du net. Ce matin encore, ce sont des demandes unanimes d’accord qui ont été présentées par les auditeurs à Eric Coquerel sur les ondes de France-Inter.

          Je ne veux pas un accord de dupes ou un projet bancal, mais au moins que l’on essaie sérieusement !


        • capobianco 23 février 2017 09:56

          @Gavroche
          Comment réduire le rôle de chacun à un bulletin de vote ? Il y a 50% d’abstentionnistes à convaincre, croyez vous que le spectacle que donnerait un « accord » au sommet JLM-hamon suffirait à les décider ou serait contre productif ?

          L’avenir c’est que les français prennent eux-même leurs affaires en main, tous les accords de partis nous ont amenés à ce que nous vivons aujourd’hui. Il n’y a pas d’avenir sans l’intervention massive des français dans la vie politique et il faut des changements profonds de fonctionnement du pays.

          Se contenter de voter, croire que l’on ne peut que cela, que les décisions doivent être prise « d’en haut » rend illusoire le changement. Ceux que nous mettons en avant nous représentent et ne doivent pas décider seuls. Sans nous rien ne peut avancer et JLM l’a compris, il insiste fortement et nous appelle à s’investir comme pour l’écriture du programme, comme demain, je l’espère, pour écrire la constitution mais aussi pour expliquer et convaincre.


        • socrate socrate 23 février 2017 11:36

          @Fergus
          Bonjour,
          En supposant le billet Hamon, JLM et Jadot, cela nous donne un total de voix qui les place en tête au premier tour devant la châtelaine MLP.
          Et après ? Au second tour, Impensable d’imaginer un rassemblement républicain autour du candidat de gauche. Hémorragie des électeurs de droite vers le FN et le reste en abstention massive..
          A mon grand regret, mathématiquement, le rapprochement de la gauche pour une candidature unique serait un mauvais calcul, dans l’immédiat.
          Je pense même que s’il se réaliserait, ce scénario conviendrait pleinement aux stratèges du FN à qui l’on aurait tracé une voie royale.


        • Fergus Fergus 23 février 2017 11:44

          Bonjour, socrate

          « Au second tour, Impensable d’imaginer un rassemblement républicain autour du candidat de gauche. Hémorragie des électeurs de droite vers le FN et le reste en abstention massive. »

          Cela aurait au moins le mérite de montrer le vrai visage de la droite.

          « une candidature unique serait un mauvais calcul, dans l’immédiat. »

          Et donc il faut attendre le triomphe de la seule « France Insoumise » pour plus tard. Dans 10 ans ? 20 ans ?


        • socrate socrate 23 février 2017 12:03

          @Fergus

          Évidemment qu’une vraie gauche unie aurait de la gueule, mais le danger de voir MLP gagner ces élections est encore pire, surtout si nous lui déroulons un boulevard.
          Je pense qu’entre deux maux, il faut savoir choisir le moindre avec malgré tout l’éternel sentiment d’être cocus. Mais qui sait si un quinquennat MLP, Fillon ou Macron ne sera pas le seul détonateur de la renaissance de la vraie gauche.
          Pour ma part je suis trop vieux pour voir ce rêve se réaliser car à part les accords de Grenelle et les premières années Maurois, je n’ai jamais vu grand chose. Espérons...


        • Alren Alren 23 février 2017 13:46

          @Fergus

          incitant les moins déterminés de la France Insoumise à voter utile pour Hamon dans le très mince espoir de le propulser au 2e tour.

          Outre qu’Hamon est derrière Mélenchon dans les données brutes des sondages, ce que les statisticiens québecois ont bien montré alors qu’ils ne sont pas partie prenante, et qu’en conséquence le vote utile soit JLM, les électeurs qui veulent une révolution par les urnes savent bien qu’Hamon ne la fera pas.

          Car alors il aurait voté la censure contre le gouvernement Valls lors des passages en force des lois El Khomri et Macron 1 et 2.

          Il n’aura pas les soutiens ni la force de caractère de mettre en cause l’UE, ce que souhaite ardemment les électeurs de JLM.


        • Fergus Fergus 23 février 2017 13:46

          @ socrate

          « à part les accords de Grenelle et les premières années Maurois, je n’ai jamais vu grand chose. »

          Effectivement, le PS n’a vraiment été digne de ce nom et de l’idéologie de ses fondateurs que durant deux ans : en 1981 et 1982. 


        • capobianco 23 février 2017 14:32

          @Fergus
          « Hamon n’est pas considéré par une majorité d’électeurs de gauche comme une personne assimilable aux Hollandais et aux Vallsistes. Cela lui donne une légitimité de fait comme « candidat de progrès » qui le met en concurrence frontale avec Mélenchon. »

          Ce constat est assez juste, cela justifie- t-il qu’il faille renoncer à nos choix et nous obligerait à des compromissions avec ce parti. La victoire à n’importe quel prix avec des gens qui vous méprisent, trahissent ? Cela a-t-il un sens ? Marre de la politique des combines, des arrangements malsains pour permettre de quoi faire, Une vraie démocratie ou attribuer des postes, faire la même politique avec l’ue ou sortir des traités (que ne veut pas le ps) ? 

          Sans aller plus loin on ne peut que constater que la question ne se pose même pas. Travailler avec « des » socialistes frondeurs (si on veut) à condition qui soit clairs vis à vis des français et quittent, comme l’a fait Mélenchon ce ps corrompu et discrédité et rejoignent sincèrement la FI. Sinon ce n’est que de l’enfumage. 


        • captain beefheart 23 février 2017 16:05

          @Fifi Brind_acier
          Aux chiottes le PS,tous les PS,il n’y a plus jamais rien à attendre de cette clique de traîtres,assassins, profiteurs et menteurs.Quiconque mordra le hameçon Hamon sera deçu forcément.


        • Le421 Le421 23 février 2017 20:38

          @Alren
          Exact. Et imparable !!

          Je ramène aux réactions des journalistes invités Dimanche soir dernier...
          Sur le chiffrage.

          bien sûr, ça ne risquait pas passer à la télé.

          Je vous quitte, je vais voir sur quoi les « msm » vont attaquer JLM sur France 2.
          Je sens que je vais bien rire.
          Surtout avec François « tête d’ampoule » Langlet !!
          Quoique des fois...


        • izarn izarn 26 février 2017 18:55

          @Fergus
          Un ministre de Hollande n’est pas hollandais, un ministre de Sarkosy n’est pas sarkosyste !
          Vous prenez le gogo pour un con !
          Déja que la Merluche était sénateur socialiste, on est pas sorti de l’auberge !
           smiley



        • Laulau Laulau 22 février 2017 18:53

          Hamon est un piège à con, tendu par le PS !
          Le premier piège grossier fut la « primaire de la belle alliance populaire ». Souvenez vous des beaux esprits, genre DKB qui disait à Mélenchon : présente toi, tu peux gagner ! Et on a vu dès le premier tour que les dés étaient pipés, avec un Cambadélis en maître gonfleur de suffrages. Et l’on voit maintenant un PS qui soutient du bout des lèvres un candidat « trop à gauche », On voit aussi des socialistes et des ex-candidat à la primaire qui soutiennent Macron. Alors si JLM avait gagné, il aurait fait quoi ? L’ensemble de ces cuistres auraient dit que leur candidature était « pour de faux » et que c’était Hollande ou à la rigueur Valls qui devait gagner.
          Donc Hamon gagne, avec un programme attrape tout, de la démagogie de bas étage. Le seul but étant de barrer le passage à la FI. Alors non, l’alliance avec le PS on a déjà donné, et plusieurs foi et voyez où cela nous a mené.


          • Fergus Fergus 22 février 2017 19:23

            @ Laulau

            Vous avez peut-être raison, même si Hamon n’est pas Valls ou l’un de ses clones libéraux qui d’ailleurs vont s’empresser de rallier Macron maintenant que la dynamique de ce dernier se met en marche (sans jeu de mots).

            Cela étant, quelque chose me dit que les communistes pourraient avoir une vision très différente et ruer dans les brancards pour soutenir un projet d’accord qui pourrait se révéler vital pour eux. Souvenons-nous que les dirigeants du PC étaient contre l’accord avec FI et que les militants ne l’ont voté qu’à 54 %...


          • Laulau Laulau 22 février 2017 19:44

            @Fergus
            Les communistes sont des moribonds qui rêvent leur survie grâce au PS. Il faut vraiment être niais pour croire que le PS vas leur réserver des « circonscriptions gagnables », le PS aura déjà beaucoup de mal a garder quelques élus et il est fort probable qu’il passe, pour cela, un accord électoral avec Bayron et Makrou, alors le PC ......


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 février 2017 07:13

            @Fergus
            Le PS a décidé, dès 2015, de faire la peau à Mélenchon !
            « Julien Dray veut en finir avec l’obstacle Mélenchon »


          • chantecler chantecler 23 février 2017 08:59

            @Fifi Brind_acier
            Ah, Julien Dray , défenseur jusqu’au boutiste de DSK ....
            Touche pas à mon pote !
            Ben il a survécu et toujours dans l’écurie PS .


          • Fergus Fergus 23 février 2017 09:24

            Bonjour, Fifi Brind_acier

            Sans doute, mais la majorité des tenants de cette politique sont actuellement hors-jeu. Ce qui ouvre une possibilité de recomposition sur des bases de progrès.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 février 2017 10:50

            @Fergus
            Ils peuvent être hors jeu, le mal est fait ! Le PCF a éclaté comme prévu par Julien Dray.
            Et Hamon et Macron vont essayer de siphonner les voix des électeurs de Gauche.


          • izarn izarn 26 février 2017 19:09

            @Laulau
            C’est quoi la FI, un nouveau circuit de formule un ?


          • Parrhesia Parrhesia 22 février 2017 18:55
            Faisons court !

            Actuellement, ce sont tous des irresponsables !

            La véritable responsabilité consistera donc à choisir le (ou la) moins irresponsable !

            Le cas François Bayrou/E. Macron est particulièrement lumineux : Bayrou, qui se présente comme centriste alors qu’il est libéral, c’est-à-dire l’extrême droite capitaliste exclusivement financière, s’allie avec E. Macron, homme du medef « de gôche » et alors qu’aucun des deux n’a encore présenté de programme !!!

            Vive la France et chantons la Marseillaise !

            • Fergus Fergus 22 février 2017 19:24

              Bonjour, Parrhesia

              Tous des « irresponsables », mais l’un gagnera la présidentielle et les autres seront cocus !


            • Croa Croa 22 février 2017 23:43

              À Fergus,
              Le cocu ce sera le peuple comme d’habitude !
              *
              À moins qu’enfin il ne se réveille ! (Aidons-le à se réveiller.)


            • Fergus Fergus 23 février 2017 09:27

              Bonjour, Croa

              Cadoudal a raison. Et c’est pourquoi une gauche éclatée n’a pas l’ombre d’une chance d’accéder au 2e tour. D’où la nécessité d’une alliance à gauche entre FI et l’aile gauche du PS si les deux parties jouent le jeu sincèrement. Si cette alliance n’est pas possible, alors ce sera la défaite inéluctable et la probable fuite d’une partie des électeurs vers le FN.


            • capobianco 23 février 2017 10:33

              @Fergus
              Cette alliance est impossible, comment ne le comprenez vous pas ? La seule solution c’est de convaincre et mobiliser les français en arrêtant toutes ces magouilles de compromis et compromissions. Sur quoi voulez vous faire des compromis avec ces gens qui n’ont aucune parole ? Voyez ce cher hamon vient de décider un « grand meeting » du ps le....18 mars, jour du rassemblement de la FI annoncé depuis des semaines.

              Vous voulez désespérer les gens avec vos solutions impossibles qui ne visent qu’à faire croire à des chimères et à rendre Mélenchon co- responsable des manœuvres du ps ? S’allier, se rallier n’est pas la volonté de la grande majorité des FI où se retrouvent toutes tendances mais même volonté. JLM est le candidat que nous portons et il ne veut ni ne peut saborder ce mouvement qui conserve toutes ses chances.

              L’avenir c’est expliquer, convaincre et rester honnêtes et ne pas perdre son temps avec de vaines solutions.


            • Fergus Fergus 23 février 2017 11:51

              Bonjour, capobianco

              « L’avenir c’est expliquer, convaincre et rester honnêtes et ne pas perdre son temps avec de vaines solutions. »

              Vous avez peut-être raison.

              Mais je vous invite à réfléchir à cette donnée : le score du Front de Gauche en 2012 (11,08 %) et celui des voix cumulées de la gauche radicale hors PS ont montré que le total était grosso modo comparable à celui des 3 présidentielles précédentes (un peu plus ou un peu moins selon l’année de référence).

              Je crains fort qu’il en aille de même cette année, et cela d’autant plus que les médias ne se gênent pas pour étiqueter la FI à l’« extrême-gauche » ce qui constitue un indéniable frein à la progression du nombre des suffrages. 


            • capobianco 23 février 2017 14:42

              @Fergus
              Il n’y a de cocu que lorsqu’il y a trahison. S’accoquiner avec ce ps c’est la garantie d’être cocu. Perdre même avec ses idées, sans ne rien renier ne sera pas la joie, mais perdre en se compromettant avec ses gens c’est, en plus, hypothéquer l’avenir pour longtemps, très longtemps et en avoir des regrets si ce n’est de la honte de s’être encore fait avoir...


            • Fergus Fergus 23 février 2017 16:51

              @ capobianco

              Pas sur la base que j’ai indiquée à Wesson :

              L’accord éventuel que je souhaiterais autour d’un socle de propositions communes qui existe déjà très largement ne pourrait, à mes yeux, voir le jour que sur un candidature commune non estampillée PS. Par exemple « Gauche de Progrès ». Une étiquette qui porterait tout à la fois les logos du PS et de la France Insoumise.

              Se faire assimiler est en effet inenvisageable. Bâtir un projet commun autour des points de convergence est autre chose, et c’est à cela que je pensais en écrivant l’article.


            • capobianco 23 février 2017 17:06

              @Fergus
              Croyez vous qu’une élection se fait avec une calculette ? La FI ne peut se comparer au FDG qui était un regroupement de partis politiques. La grande réussite de JLM et de son entourage c’est d’avoir démarrer hors partis, sans attendre qui que ce soit et avec un programme novateur. De fait toute comparaison avec 2012 est caduc, car l’élan, l’engouement, l’intérêt ne sont pas les mêmes.

              Les décisions ne plus du ressort des « chefs » de parti mais de militants autour de notre candidat et porte parole avec le concourt et soutien de milliers d’ « insoumis ».

              Il ne faut pas se fier aux sondages qui sont presque toujours des manipulations, de même que personne ne pense que les médias seraient objectifs, rien de neuf .

              Tout repose sur la qualité de nos propositions, du travail de conviction auprès des gens et de l’espoir que nous provoquons. Aussi, je pense, encore une fois, que votre point de vue d’union avec le ps, de vote utile « sinon c’est perdu » n’est ni utile, ni avéré.

              Le temps de la campagne commence à peine et on voit déjà les magouilles, les arrangements, les peaux de bananes. Nous ne participerons pas à cette soupe, notre ligne est claire, notre programme est clair, changer quoi que ce soit dans l’espoir fou d’un calcul politicien nous condamnerait de façon certaine.

              Ne pas commettre l’erreur des ralliements contre nature, des compromis de bout de chandelle, des faux semblants. Etre nous même, point.


            • eric74 eric74 28 février 2017 15:42

              @capobianco
              oui melenchon a commencer avant les autres parce que il y avait les primaires si il était si sur de lui pourquoi ni y a t il pas participer on aurais plus ce probleme si il les avait gagne ou perdu .....


            • Gorg Gorg 22 février 2017 18:56

              @Fergus

              Bonjour Fergus,

              Toujours aussi fin dans le persiflage… C’est marrant, je vous vois venir comme un camion dans un magasin de porcelaine…

              Tout un article sur Hammon et Mélenchon pour nous diriger vers ça (but final et ultime de celui-ci) :

              « Macron-Bayrou : vers un couplé gagnant ? »

              Un marchand de cacahuète sans programme (ou à géométrie variable) ancien salarié de chez Rotschild, avec un has been égotique, quel attelage…

              C’est le mariage de la carpe et du lapin, la continuité de Hollande… et quand on sait que Macro est soutenu par Gérard Collomb, c’est la catastrophe en ligne de mire…

              Bon, vous me direz qu’ils sont assurés du ralliement des traitres qui trahiront leurs engagements, après avoir trahi les Français, Rugy a donné le top départ, d’autres vont suivre…

              Quelle équipée…


              • Laulau Laulau 22 février 2017 18:58

                @Gorg
                Bravo ! Parfaitement lucide.


              • Fergus Fergus 22 février 2017 19:33

                Bonjour, Gorg

                Vous ne voyez rien venir du tout : le lien sur mon article de janvier n’est dû qu’à ma réaction sur l’actualité à chaud et je l’ai écrit 5 minutes avant l’envoi sur le site.

                Cela dit, autant j’ai écrit ce texte de janvier en observateur non directement concerné, autant je me sens impliqué dans ce qui se passe à gauche, d’où la tonalité différente de mon article d’aujourd’hui.

                Et sachez que je partage totalement votre regard sur Macron et ceux qui le soutiennent. Cela n’enlève malheureusement rien au fait qu’il va vraiment falloir compter avec lui, d’autant qu’il est probable qu’il reçoive dans les prochains jours d’autres renforts venus de la gauche vallsiste et de la droite dépitée car engluée dans un piège à cons avec Fillon.


              • Laulau Laulau 22 février 2017 19:50

                @Fergus
                qu’il reçoive dans les prochains jours d’autres renforts venus de la gauche vallsiste et de la droite dépitée car engluée dans un piège à cons avec Fillon.

                C’est très vrai mais, pour moi, ça n’est pas une mauvaise nouvelle. La gauche Vallsiste c’est la quasi totalité du PS et tout ce qui peut clarifier la position du PS est une excellente chose.


              • Gorg Gorg 22 février 2017 20:33

                @Fergus

                « le lien sur mon article de janvier n’est dû qu’à ma réaction sur l’actualité à chaud et je l’ai écrit 5 minutes avant l’envoi sur le site. »

                Quoi ! Vous faites vos articles à la va vite… Je n’aurais jamais cru ça de vous…. Et le respect du lecteur alors … Ça vous apprendra à remuer votre langue sept fois dans votre bouche la prochaine fois… Non mais…

                Bon, je vous taquine…



              • Fergus Fergus 22 février 2017 20:44

                @ Laulau

                Voilà un point sur lequel je suis totalement d’accord. Mais c’est précisément cette migration attendue qui pourrait permettre de recentrer ce qui restera du PS sur des bases progressistes.

                Ce qui le rendrait compatible avec FI... smiley


              • izarn izarn 26 février 2017 19:17

                @Gorg
                Tout thank Hamon, on se croirait dans « La révelation des pyramides »...


              • alinea alinea 22 février 2017 19:02

                Pourquoi tu appelles ça des ambitions personnelles ? Et pourquoi crois-tu que le scénario est ficelé.
                Moi je crois de plus en plus au Mélenchon/Le Pen !
                Plutôt que tirer cette charrette de compromis consensuels insupportables, tire à boulets rouges sur Hamon et vante ton appartenance à la FI !
                Pourquoi partir battu d’avance ?
                S’il y a alliance, c’est le programme de Hamon !
                Non, merci !!
                Et arrête de croire que Mélenchon a un gros égo, c’est Hamon qui bloque tout !


                • Fergus Fergus 22 février 2017 19:42

                  @ alinea

                  « S’il y a alliance, c’est le programme de Hamon ! »

                  Certainement pas car ce serait inacceptable par Mélenchon. Soit il y a un vrai compromis, et donc un accord possible, soit il n’y aura pas d’accord. Mais encore faut-il réellement essayer, ce qui n’a pas été le cas jusqu’ici.

                  « Pourquoi tu appelles ça des ambitions personnelles ? » 

                  Parce que c’est le cas. Même si dans le cas de Mélenchon, cette ambition revêt un caractère différent dans la mesure où il n’aspire pas à s’accrocher, mais il n’entend pas qu’un autre soit le maître d’œuvre de la Constituante, celui qui aura marqué l’histoire française du 21e siècle. C’est bien mais c’est aussi un facteur de blocage. 

                  « arrête de croire que Mélenchon a un gros égo »

                  Disons qu’il n’a pas plus d’ego que Taubira ! smiley


                • Sparker Sparker 22 février 2017 21:29

                  @Fergus
                  Guère plus que vous, du moins.


                • Croa Croa 22 février 2017 23:50

                  À Fergus,
                  *
                  Mais non il faut juste réveiller les crédules qui croient encore à la Gôche façon PS dont Monsieur Hamon est un modèle aussi typique que Hollande et certainement... En encore pire !
                  *
                  LA PREUVE ! 


                • capobianco 23 février 2017 10:38

                  @alinéa

                  L’égo de JLM est l’ultime argument quand ils n’en ont plus. Ils voient un égo là où moi je vois des convictions, de la volonté, de la sincérité.


                • rogal 22 février 2017 19:14

                  La VIème s’annonce bien.


                  • Fergus Fergus 22 février 2017 19:43

                    Bonsoir, rogal

                    Disons qu’elle pas très bien engagée. Mais elle arrivera tôt ou tard ; Espérons que nous pourrons la voir.


                  • Etbendidon 22 février 2017 19:17

                     No NO NO Fergousse
                    je ne veux pas entendre parler du petit asticot Benet Anon hi han hi han
                    Qui est sa porte parole hein ?
                    C aurélie filipetti la copine d’arnaud Montebourg
                    les voila en goguette à MIAMI
                    http://www.parismatch.com/Services/Sommaire/3535
                    Sur le T shirt du bel arnaud il y a écrit : IN PINOT NOIR WE TRUST
                    C LA GAUCHE CAVIAR Fergousse avec du pinot
                    et franchement je préfère le Whisky Breton (je viens d’en boire, pas mauvais mais un peu clair)
                    Faut virer tout ça DU BALAI
                     smiley
                    Autrement il semble que je suis passé avant grounichou
                     smiley


                    • Fergus Fergus 22 février 2017 19:47

                      Bonsoir, Etbendidon

                      Pas mauvais, le whisky breton. Mais entre cela et un bon pinot noir, je choisis sans hésiter celui-ci. Il est d’ailleurs amusant d’en parler car je viens de boire dimanche un excellent rouge d’Ottrott acheté sur place en 2011. Fruité, léger, parfait pour moi et pour mes invités !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 février 2017 19:36

                      Si Mélenchon voulait bien sortir de l’ UE de manière légale, une alliance serait peut-être possible possible avec l’ UPR ? Mais tant que la FI s’accroche à ses illusions « de changer les Traités » et à vouloir violer le Droit International...

                      Car ce sont bien les solutions proposées par l’ UPR pour changer en profondeur les choses qui sont les plus simples et présentent le moins d’inconvénients.

                      « Réponse d’un militant de l’UPR à un militant de la FI . »


                      • Fergus Fergus 22 février 2017 19:53

                        Bonsoir, Fifi Brind_acier

                        Il faut arrêter la désinformation : 1) Mélenchon ne veut sortir de l’UE que s’il perd son bras de fer avec les Allemands en n’obtenant pas l’engagement immédiat d’un réforme en profondeur des institutions. 2) Cette sortie devrait être actée par référendum par les Français. 3) Si le oui à la sortie l’emporte, celle-ci se fera par la mise en œuvre de l’article 50.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 février 2017 20:21

                        @Fergus
                        Les Traités ont été signés avec tous les pays européens, pas seulement avec l’Allemagne ... Vous vous imaginez que les 26 pays, quasiment tous gouvernés à Droite, vont accepter « l’Europe sociale » de Mélenchon ?? Vous croyez au Père Noël ... Quels pays gouverné à Droite va accepter le programme de Mélenchon pour l’ Europe ?
                        Je vous rappelle qu’ils doivent être unanimes, pas seulement 4 ou 5 ...


                        Où est-il écrit que Mélenchon veut sortir de l’ UE par l’article 50, sinon ?

                        Ce n’est pas ce qu’explique Jacques Généreux, qui ne prévoit aucun sortie volontaire de l’ UE .
                        La FI finit par ressembler au FN où chacun raconte la sienne...
                        Vous allez naviguer longtemps dans ce flou artistique ??
                        Pourquoi vous ne mettez jamais de documents officiels en lien pour prouver ce que vous avancez ?


                      • capobianco 23 février 2017 14:49

                        @Fifi Brind_acier
                        Toujours dans les nouveautés la fifi ? Je ne connais pas votre âge, chez moi on dit que sont les « vieux » qui radotent. Là je vous donne au moins 150 ans. Votre ennemi n’est pas la finance visiblement..... 


                      • MKT 22 février 2017 19:43

                        Je ne m’étais pas intéressé au programme de J.L. Mélenchon jusqu’à ce jour.

                        Votre article m’a poussé à en savoir un peu plus sur ce mouvement, « La France insoumise ».

                        Le simple fait que J. Généreux (nom approprié) soit dans le staff élaborant les orientations économiques est un élément qui apporte une véritable crédibilité au programme du candidat.

                        Il n’ y a pas d’alternative à gauche, un candidat propose de sortir de la spirale du déclin, L’autre n’a a proposer que des soins palliatifs.

                        Bien à vous.


                        • Fergus Fergus 22 février 2017 19:56

                          @ MKT

                          Le programme de la France Insoumise est le seul véritablement crédible à gauche, mais aussi le plus complet de cette présidentielle.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 février 2017 20:05

                          @MKT
                          Oui, enfin, une fois que vous aurez bien compris ce qu’explique Jacques Généreux, vous comprendrez qu’il y a peut-être des questions à se poser sur la faisabilité de tout ce montage...


                          Dans l’ UE, il est interdit de faire des programmes de politique intérieures nationales.
                          Le plus simple est donc d’en sortir comme les Britanniques par l’article 50, ensuite on fait tout ce qui est interdit par les Traités européens : dévaluer le Franc, remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux, faire ses lois, redonner son rôle à la Banque de France et ses prêts à taux 0% , réindustrialiser, créer des emplois etc...

                          Mais ce n’est pas la voie choisie par Mélenchon et Généreux :
                          - « On veut rester dans une nouvelle Europe refondée »
                          - « La France, sans sortir, désobéira unilatéralement aux Traités »
                          - « La France proposera aux autres pays européens de négocier d’autres Traités »
                          - « S’ils ne sont pas d’accord, ils nous mettrons dehors et prendrons la responsabilité de l’éclatement de l’ UE ».

                          Quand ils disent « quitter l’ Europe » cela veut dire « désobéir aux Traités », pas du tout sortir de la construction européenne de manière volontaire.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 février 2017 20:07

                          @Fergus
                          Le programme de l’ UPR est au moins aussi à Gauche que celui de Mélenchon !
                          Il s’appuie sur le programme du Conseil National de la Résistance ...


                        • capobianco 23 février 2017 14:53

                          @Fifi Brind_acier
                          C’est bien ce que je disais plus avant, que du vieux chez vous. Le copain de pasqua, de villier, tiberi à gauche, quelle rigolade, ou alors socialiste peut-être ?



                          • alinea alinea 22 février 2017 21:16

                            @Laulau
                            Il y a une énorme jalousie à l’égard de ce qu’est Mélenchon, et cela, on ne peut rien y faire !
                            Nous on peut voir les minables Jadot et Hamon, mais eux le savent aussi ! Alors, leur seul choix est de nuire, ce qui prouve leur grande honnêteté politique !!!


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 février 2017 07:19

                            @alinea
                            C’est pire que cela, ils veulent la peau de Mélenchon !
                            Hamon d’un côté, et Macron de l’autre, sont destinés à siphonner les voix des électeurs du PS, après avoir réussi à diviser le PCF.


                          • capobianco 23 février 2017 17:10

                            @Fifi Brind_acier
                            Il veulent la peau de Mélenchon !

                            Alors heureuse ?


                          • michel-angelo michel-angelo 22 février 2017 20:42

                            Les électeurs socialistes ont donné 50% de leurs voix à Valls et 50 % à Hamon lors du 2e tour de la primaire socialiste. Ce sont les votants écolo et FI qui sont allez voter (les idiots) qui ont fait pencher la balance du côté de Hamon.

                            http://www.20minutes.fr/politique/2005363-20170130-primaire-gauche-electeurs-benoit-hamon

                            Parmi les socialistes qui ont voté BH, beaucoup l’ont fait par rejet de Valls, sans forcément adhérer au projet de BH.

                            S’il est élu avec l’aide de Mélenchon, BH ne pourra pas faire la politique pour laquelle il se serait engagé car le PS et son électorat sont sociaux-démocrates, pas socialistes.

                            Les frondeurs de son quinquennat serait Valls, Elkohmri, Caseneuve, Royal.. qui se lèveront contre l’abrogation de la loi travail, contre la fin de l’état d’urgence, contre la fermeture de centrales nucléaires etc.

                            Le résultat serait un affaiblissement du PS. Et la mort de la FI. Car le PS retombera sur ses pattes, lui. Il est le système.

                            C’est ce que veut dire JLM quand il parle de « s’accrocher à un corbillard ».

                            Que fera Hamon ? Des 49.3 à répétition pour faire passer ses projets ? Il se couchera, la FI quittera le gouvernement et vivra dans le désert pendant 30 ans comme les cocos après 83 et pendant ce temps le FN prosperera jusqu’à gagner la présidentielle à force de dédiabolisation. Peut-être même en 2022.

                            Car BH c’est tout changer pour que rien ne change. Seul la FI veut changer la constitution par une assemblée constituante qui permettra de changer les règles du jeu. Fin du bipartisme, de la monarchie présidentielle, des élus comptables de rien une fois au pouvoir etc.

                            Rien ne peut se faire dans le système actuel. Ni RU, ni transition écologique, ni renégociation des traités européens, ni empêcher le Tafta, rien. Tout est vérouillé.

                            A oui, on peut légaliser le canabis.

                            D’où la confusion, JLM ne veut pas la mort du PS, il veut la mort du système. Et comme dit plus haut, le PS est le système. D’où les appels de JLM à BH pour qu’il fasse sécession, même un peu, même symboliquement. Ce que BH ne peut pas faire.

                            D’ailleurs, BH n’a jamais voulu s’allier avec Mélenchon, il veut seulement ses voix.

                            Mélenchon aussi veut les voix des socialistes, mais au moins lui, n’a jamais joué la comédie de l’unité. Il essaie de les convaincre avec ses idées.

                            Il n’est pas tombé dans le piège des socialistes qui veulent le faire passer pour le diviseur, et récupérer ses électeurs déçus.

                            Il a bien géré, il a rappelé que sont programme est préparé depuis des mois, qu’il ne peut trahir ceux qui l’ont construit, et que BH n’a pas de programme viable, lui.

                            Il a expliqué le jeu de dupe que serait una alliance avec un PS qui trahirai la FI au premier coup de vent. Et les conséquences citées plus haut.

                            N’ayez pas peur. La campagne n’est pas terminée.

                            Mettez toutes vos forces dans la bataille. Si nous la perdons, nous n’aurons pas perdu la guerre, mais nous continuerons à avancer la tête haute.


                            • Fergus Fergus 22 février 2017 20:52

                              Bonjour, michel-angelo

                              Je pense que vous faites erreur : une part importante des électeurs de la primaire venus de FI ont voté Valls par stratégie pour récupérer ultérieurement les électeurs progressistes du PS révulsés par une candidature du Catalan. Idem pour les écolos.

                              Pour le reste, excellent plaidoyer !


                            • michel-angelo michel-angelo 22 février 2017 21:37

                              @Fergus

                              Je n’invente rien, voyez le lien.

                              Il ne faut pas paniquer et se jetter dans les bras du PS à la moindre bourrasque.

                              De plus, la manoeuvre est grossière, au soir de la victoire annoncer que l’on veut parler à JLM et ne jamais l’appeler pendant 3 semaines... le but était bien de prendre ses voix et de le faire passer pour un diviseur.

                              C’est d’ailleur JLM qui a envoyé le 1er message sur youtube, puis qui a annoncé que la comédie avait assez durée à Strasbourg et prenait RV avec Hamon, ce qui au final a obligé BH à parler avec lui.

                              BH se voyait beau à 18% au lendemain de la primaire. Eric Coquerel l’a pourtant mis en garde alors. Aujourd’hui il est à 13%. Comme JLM. Et demain ?

                              http://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/presidentielle-fillon-repasse-devant-macron-dans-un-sondage-4814179

                              Si la FI passe devant, JLM proposera certainement un accord de gouvernement à BH.

                              Que diront BH et le PS ? Qui seront les diviseurs ?

                              Hamon se désistera-t-il pour JLM si la FI est devant ? Car c’est la seule question qui vaille. JLM président peut à tout moment virer Hamon 1er sinistre et nommer son remplaçant parmi la FI.

                              Et inversement.

                              Vous comprenez que la comédie de l’unité n’est qu’un jeu de dupe depuis le début. Aucun des deux ne se désistera pour l’autre.

                              Le but est de piquer les voix de l’autre. La FI devant, les socialistes se rallieront au panache blanc de JLM. Et inversement mais dans une moindre mesure. Car les électeurs de la FI sont fidèles, ceux de BH volages et iront autant vers JLM que vers Macron.

                              Le PS a plus à perdre que la FI dans cette histoire, d’où sa volonté de phagocyter la FI, plutôt que de le battre à la régulière.

                              D’où les magouilles et pièges de l’unité cités plus haut.

                              En fait, le PS a fait une croix sur l’élection et pense uniquement à garder son hégémonie sur la gauche après 2017.

                              JLM et la France Insoumise veulent gagner et/ou faire avancer leurs idées.


                            • Sparker Sparker 22 février 2017 21:38

                              @michel-angelo
                              Merci pour ce post, j’allais en écrire un de cette façon de voir, en moins bien peut-être smiley
                              Les étiquettes et le catalogue d’intentions donnent l’impression d’une proximité mais sur le fond ça ne peut pas coller. Les ambitions « sociales » , la place et l’action du politique sont totalement différentes.
                              Avec Mélenchon c’est le républicanisme, on se donne, les hussard comme on disait, c’est son coté raide mais vu la situation...


                            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 22 février 2017 20:54
                              chers méluchistes

                              Vous verrez que d’ici le mois d’avril le révérend Fergus vous expliquera que le vote utile c’est Macron smiley

                              • Sparker Sparker 22 février 2017 21:39

                                @Sharpshooter - Snoopy86
                                Il est vrai qu’écrire ce genre de propos pour un « insoumis » semble étrange.


                              • Fergus Fergus 22 février 2017 23:16

                                Bonsoir, Sharpshooter - Snoopy86

                                J’ai toujours été un adversaire du vote utile lors des élections officielles. Et c’est pourquoi je voterai Mélenchon quoi qu’il arrive parce qu’en dehors d’une alliance avec FI, il n’y a pas d’autre alternative à mes yeux, quoi que vous puissiez raconter dans vos trollages persifleurs.


                              • Fergus Fergus 22 février 2017 23:23

                                Bonsoir, Sparker

                                Je n’ai jamais été « insoumis » ni « Front de gauche » ni quoi que ce soit d’encarté politique. Mais j’ai toujours été en soutien de ceux qui étaient les plus proches des classes populaires. C’est pourquoi j’ai toujours voté pour la gauche radicale depuis que j’ai pris le chemin des urnes.

                                Mais étant d’un naturel naïf, il m’arrive de loin en loin d’espérer que des coalitions plus larges puissent fonctionner autour d’un véritable projet de progrès. Cela n’a jamais été le cas, la première grande désillusion étant venue du virage de 1983 et de l’impuissance des communistes.

                                Et malheureusement, rien de positif ne sortira de cette élection. Nous continuerons donc d’attendre, d’attendre encore, d’attendre toujours, d’attendre en vain comme le lieutenant Drogo dans Le désert des Tartares


                              • Croa Croa 22 février 2017 23:58

                                À Fergus « rien de positif ne sortira de cette élection »
                                *
                                Attend donc la fin avant de dire des conneries ! smiley
                                *
                                Il nous reste encore deux mois de travail pour rendre possible la VIème République.


                              • Fergus Fergus 23 février 2017 09:33

                                @ Croa

                                Il est bien de rêver. Mais il faut également être réaliste pour adopter une stratégie crédible. Ou accepter de rester dans une opposition impuissante durant des décennies. D’où la nécessité de tenter de faire bouger les lignes.



                                • Fergus Fergus 22 février 2017 23:26

                                  @ Fifi Brind_acier

                                  Bof ! c’était dans la logique des choses comme je l’avais écrit en janvier. Rien d’étonnant à cela. Et c’est ainsi qu’avec Fillon ou Macron, nous serons toujours gouvernés par le même type de majorité libérale.


                                • troletbuse troletbuse 22 février 2017 22:57

                                  Mais Fergus, si la fosse gauche gagnait, quels sujets trouveriez vous pour vos articles ? Cinq ans déjà que vous évitez d’écrire sur les méfaits de Flamby qui a été encore pire que Sarko. Probablement que la droite passera et elle n’aura aucune retenue pour enterrer le code du travail et nos libertés car Hollandouille l’a fait. Nous sommes bien en état d’urgence. Et naturellement aucun résultat sur les enquêtes de Charlie, Bataclan et Nice. On n’est pas près de voir les vidéos sur Nice. Louche tout celà. J’espère qu’un dernier attentat ne surviendra pas avant le 23 avril. Je vois que vous êtes prêt à toutes les compromissions pour faire élire Hamon ou Meluche à moins que ce ne soit qu’une fausse indignation de votre part.


                                  • Pierre 22 février 2017 22:58

                                    Décidément, les tocards, c’est votre truc !


                                    • Sparker Sparker 22 février 2017 23:09

                                      @Pierre
                                      On est tous le tocard de quelqu’un...


                                    • Fergus Fergus 22 février 2017 23:31

                                      Bonsoir, Pierre

                                      Manifestement, vous ne connaissez pas le programme de Mélenchon et vous n’avez pas pris la peine d’écouter ses explications. Si tel était le cas, vous ne parleriez pas de « tocard » avec une telle condescendance !


                                    • Pierre 23 février 2017 00:05

                                      @Fergus
                                      Que si ! Le nivellement par le bas, histoire que vos semblables vous le soient encore plus totalement, sans compter les inepties comme « on ne remboursera pas la dette » et autres âneries dans le même style, d’ailleurs communes à vos deux zéros...


                                    • Gasty Gasty 22 février 2017 23:09

                                      Hamon et Mélenchon sont des irresponsables ?
                                      Selon ou l’on se place, il n’y a qu’un irresponsable...pas deux.

                                      Entre « moi je ».... ! on pense que c’est Hamon.


                                      • Fergus Fergus 22 février 2017 23:34

                                        Bonsoir, Gasty

                                        Je suis d’accord. Mais encore faudrait-il en avoir apporté la démonstration. C’est pourquoi de nombreuses voix appellent à une tentative de négociation sincère. La probabilité est qu’il n’en sorte rien, mais au moins faut-il l’avoir tenté.


                                      • Croa Croa 23 février 2017 00:07

                                        À Fergus « mais au moins faut-il l’avoir tenté. »
                                        *
                                        NON, tout ça c’est du temps PERDU !
                                        *
                                        Le PS est irrécupérable, Monsieur Hamon est probablement pire que Hollande. Nous devons convaincre ceux qui ne comprennent pas encore où se trouve l’issue des jours heureux. 


                                      • Fergus Fergus 23 février 2017 09:36

                                        @ Croa

                                        La conjoncture politique et l’état de l’opinion ne sont pas les mêmes aujourd’hui, et ce qui était vrai hier l’est sans doute un peu moins actuellement. Attention de ne pas s’enfermer dans le sectarisme comme le NPA et LO.


                                      • Croa Croa 23 février 2017 16:39

                                        À Fergus,
                                        La situation actuelle est totalement inédite. Il n’y a donc pas de référence possible et tout peut arriver.
                                        *
                                        Par ailleurs les réalités du personnage Hamon vont se révéler aussi. Il sera donc emporté aussi par le dégagisme. Reste donc (pour le moment j’espère) Macron pour sauver le régime. S’agissant d’un personnage que tout le monde reconnaît finalement comme de droite le fait qu’il soit proche des banques n’est pas un handicap, au contraire !
                                        *
                                        Pour ne pas subir un second tour Macron-Le Pen il faut effectivement ne pas faire de sectarisme. Ça tombe bien la Ø n’est pas trop sectaire même si elle revendique un peu trop sa position « gauche authentique » oubliant ainsi d’autres électeurs que devrait séduire l’idée de VIème République car la Vème ne sert que la caste au pouvoir c’est à dire très peu de monde en vérité.  


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 février 2017 06:56

                                        Bonjour FERGUS,
                                        .
                                        Ce qui sont irresponsables sont ceux qui votent pour des candidats du système et qui se tirent ainsi une balle dans leur propre pied !
                                        .
                                        L’oligarchie financière à pris sa décision à travers les grands médias qui ont présélectionne les DIT « GRANDS » candidats du système qui pourront participer à un débat sur ses plateaux de TF1 le 20 mars 2017 c’est à dire François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Marine Le Pen.
                                        .
                                        https://www.youtube.com/watch?v=nV7HLcKpvMw&t=3m44s


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 février 2017 07:29

                                          @eau-du-robinet
                                          Les dés sont pipés, avant même que la campagne officielle ne commence !
                                          TF1 a décidé que les débats ne seraient ouverts qu’aux candidats qui font plus de 10% dans les sondages, un déni de démocratie !

                                          Il suffira d’acheter un sondage et de faire passer à la trappe n’importe quel candidat qui dérange...

                                          Quand Asselineau expliquait : « L’ Europe, mise en place d’une dictature », certains rigolaient, et bien nous y voilà !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité