• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jupiter chez les racailles

Jupiter chez les racailles

 Le président Emmanuel Macron est descendu de son Olympe personnelle que même ses laquais de la première heure remettent en question (contestation du culte de sa personnalité, de l'absence de démocratie au sein du mouvement etc... voir à ce lien ici). Pour entre autres se refaire une virginité, s'ôter cette image de président des riches ce qu'il est, après avoir lâché des ballons de baudruche pastels pour lutter contre le terrorisme (!) il est allé dans les banlieues présenter un plan pour les aider, du moins c'est ce qu'il affirme. Il a déjà laissé entendre ce qu'ils pensent des « gens de peu »...

 

Encore un (voir à ce lien par là) après quelques dizaines d'autres.

 

Ce n'est pas le premier plan du genre, ce ne sera sans doute pas le dernier. La motivation de ces bonnes intentions est que ça ne recommence pas comme en 2005, des émeutes extrêmement violentes. Bien entendu, tout le monde sait que les jeunes des cités remettront le couvert, ils brûlent de le faire avec leurs grands frères, la seule question c'est de savoir quand ça arrivera. Ces « pauvres de service » ont un avantage, c'est un alibi à portée de main, une bonne conscience que l'on s'achète pour pas cher.

Dans l'esprit des bien-pensants, de nos dirigeants et de la caste en général, les pauvres ce sont surtout les habitants des quartiers dits difficiles, euphémisme pour désigner les « cités » rassemblant les populations issues de la diversité. Les français dits de souche pauvres ou précaires sont systématiquement ignorés, méprisés, mis dans le même sac des ploucs imbuvables. Les bourgeois pédagogues et leurs larbins, tous les privilégiés en général se sont trouvés un alibi pour excuser leur indifférence face à la pauvreté.

 

On évoque donc pour les « quartiers », « nos quartiers » a dit le président, des mesures pour l'emploi, du « testing » auprès des employeurs, fort bien après tout mais tout en détricotant le tissu associatif et scolaire et ce depuis des décennies. Rappelons également en passant que ces « quartiers » sont aidés et subventionnés autant sinon plus que la plupart des territoires français. Ils sont dorlotés, cocon-nés, flattés et le communautarisme qui monte est encouragé, excusé, justifié. Curieusement la pratique religieuse la plus radicale y est minimisée.

 

Et tant qu'à faire, pourquoi ne pas envisager une politique globale contre la précarité salariale, ou l'éducation réelle et le redéploiement d'une instruction efficiente ? A la place on a le droit aux ordonnances sur l'emploi, à annihilation façon puzzle de tout ce qui protégeait encore un peu les salariés. Tout en nous expliquant que c'est pour leur bien, que par un étrange « ruissellement » des richesses venant des plus favorisés, les français les moins chanceux sortiraient du pétrin par magie ou un genre d'opération du saint esprit.

 

Pas besoin de longue démonstration pour savoir ce qu'il en est pour de bon et quelles sont leurs intentions tangibles, ils n'ont pas besoin de le cacher...

 

Cette explication du « ruissellement » est bien cynique puisque l'on constate depuis longtemps la « gentryfication » des centre-ville et la paupérisation des banlieues et de toute la « rurbanité ». Elle s'accélère un peu partout et pas seulement à Paris ou dans les grandes métropoles. Les produits d'alimentation autrefois basiques, plus sains, plus naturels, deviennent progressivement des produits de luxe réservés aux plus aisés. Ils sont d'ailleurs vendus comme tels, dans des écrins.

 

Et le pire là-dedans est qu'il sera sans doute réélu en 2022 à moins d'une vraie réaction et non d'actes manqués commis sur le net...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Yvance77 Yvance77 15 novembre 10:18

    Salut,

    Le paradoxe de tout cela est que bien des ces zones furent créés à destination d’une population de travailleurs qui aspirait à respirer loin du centre ville. Peu à peu le grand remplacement s’est opéré... ce sont installées les catégories issues de l’immigration et ont chassé les occupants.

    Voilà comment ces ghettos se sont construits essentiellement, pour devenir des zones en délicatesse avec la République.

    Est-ce que cela peu changer ? En l’état non, tous les plans successifs témoignent de leurs immenses réussites ! Le communautarisme a désormais pris le pas ...

    Ils ont importé le Brons dans le 93 ... très bien !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 novembre 10:41

      @Yvance77
      Comme je dis maintenant la question c’est de savoir quand ça explose car ça explosera


    • moderatus moderatus 15 novembre 10:47

      Bonjour Amaury

      Macron comme ses prédécesseurs se fout de notre gueule.

      Comment s’occuper de quartiers qui sont des quartiers de non France ?

      Où la police , les pompiers , le médecins ne peuvent pas entrer ou l’économie parallèle ,armes et drogue est tenu par des caïds de quartiers, et les populations régis par leur lois et plus par celles de la République.

      17% d’augmentation d’agression conter les pompiers en 2016
      2280 pompiers agressés.

      http://www.bfmtv.com/police-justice/les-agressions-contre-les-pompiers-en-forte-hausse-en-2016-1304019.html

      Avant de faire quoi que ce soit il faut reconquérir ces territoires perdus de la République, mais cela personne n’en parle, et ils ne feront rien.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 novembre 10:49

        @moderatus
        ils n’en parlent pas et ne feront rien en effet, car ils ont la trouille


      • Hector Hector 15 novembre 12:16

        Naturellement, ils ont la trouille, mais il ne faut pas oublier non plus que ces quartiers représentent un apport non négligeable, par le fric qui est réinjecté dans l’économie de notre pays.
        Et puis qui aura l’audace ou le courage de se dresser contre ces élites au risque d’y laisser sa vie ?
        Parce que, même si nous n’en sommes par encore là, un jour viendra, comme l’histoire nous le rappelle de façon cyclique, où quelqu’un se dressera contre l’injustice et la pauvreté.


        • Le421 Le421 16 novembre 09:07

          @Hector
          Allez, un peu de complotisme...
          L’argent de la drogue, c’est quoi ?
          Chèque, carte bleue ? Non. Des billets, du bon liquide, de l’argent bien peu comptabilisé et qui permets - n’est-ce pas Mr Dassault - d’acheter des « faveurs » pour nos hommes (et femmes !) politiques.
          Dans les comptes de campagne, par exemple, cherchez combien d’argent liquide intervient...
          Rien. Que dalle. Nada !!
          Conclusion : Il faut absolument laisser ce « bizness » faire et surtout, surtout, ne pas dépénaliser le commerce de drogue. Tout serait « sous contrôle », et ça, niet !!
          Facile à comprendre, non ?
          Cherchez toujours à qui profite le crime, in fine !!


        • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 11:26

          @Le421, tout arrive !


        • anamo 15 novembre 13:36

          Moi, pas compris l’article !

          Macron doit y aller, pas aller ? L’argent, y faut ou faut pas ? La radicalisation c’est la faute aux quartiers ou pas ? Si c’est la faute aux quartiers, on change les quartiers ou pas ? Le communautarisme, les arabes veulent des voisins noirs, ou pas ?

          Tiens, l’auteur ne parle pas education, culture, economie, emploi, politique de la ville, péréquation, service public.

          Vu comme ça, ça explose quand ? Ou pas ?


          • lloreen 15 novembre 15:24

            A en croire l’article de monsieur Meyssan, le « glorieux » locataire du palais de l’Elysée n’en mène pas large ....
            http://www.voltairenet.org/article198752.html

            Evoquer le « palais de l’Elysée » et non pas « la France » est déjà un excellent moyen de remettre les pendules élyséennes à l’heure. 


            • Mister hyde 15 novembre 15:27

              Des racailles ?!! mais vous avez pas honte d’appeler les banlieusards comme ça ?! qu ’es ce que c’est que cette dénomination d’extrême droite la ?! vous voulez qu’on vous traite de bourge nous , de petit bobo, de fils a papa, vous trouve ça respectueux ?! vous écrivez du think thank terra nova ou quoi ? qu’es ce que c’est que ces attachées de presse des néocons qu’on se tape ici ? 


              Autant qu’en vous dites «  pourquoi ne pas envisager une politique globale contre la précarité salariale, ou l’éducation réelle et le redéploiement d’une instruction efficiente » , la je suis tout à fait d’accord avec vous. Mais plus haut qu’en vous dites qu’ils sont subventionné etc , bien que cela soit vrai , vous faites comme si c’était des privilégiées , vous les avez pas vu ces études qui montrent qu’avec tel nom, ou quand on vient de tel endroit, on bataille pour trouver du taf ? 

              Et pis cette dénomination racaille qu’es ce que ça veut dire ça, pourquoi vous allez pas sur génération identitaire contribué au choc des civilisations comme vous le faites, c’est quoi cette façon de mettre les banlieusards dans le même sac avec votre dénomination racaille ?! c’est risible et irrespectueux en plus de ça... !! Vous les avez côtoyé un peu ces jeunes pour vous permettre de parler d’eux de la sorte ?

              Vous ne pensez pas que c’est l’environnement social qui fait d’eux des racailles ? ( comme vous les appelez si honteusement). Maintenant en plus d’obéir comme des larbins à parler de ce que les infos nous autorisent à discuter , on va commencer a faire le jeu de l’extrême droite.. vous trouvez ça bien de mettre en porte à faux les habitants des cités en parlant d’eux en ces termes ?! on se croirait sur riposte laique sans dec... !!!

              Après je suis assez d’accord avec le fond de l’article, tant votre critique de macron, que de la théorie du ruissellement , mais la cette dénomination ça sert à quoi ? pourquoi vous faites ça ?! trouvez vous cela respectueux sincèrement ?

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 novembre 15:34

                @Mister hyde
                c’est une provoc racailles et visiblement ça marche


              • Mister hyde 15 novembre 17:40

                @Amaury Grandgil

                Ah bon je voyais pas ça comme ça, autant pour moi..je n’ai senti aucune pointe d’humour ou d’ironie dans votre article, comprenez ma réaction de le prendre au premier degrés... et oui effectivement ça marche, devant ce souhait de faire des amalgames et de contribuer à la division de nos camarades , j’ai tendance à être impulsif. Mais bon ce terme « racaille », voila quoi... comment pouvez vous vous permettre de les appeler comme ça , et de mettre en porte a faux toutes ces personnes qui ne sont ( pour la plupart) que des pauvres gens ( dans le sens prolétaire je veux dire) , pourquoi pas les bougnouls et les youpins tant que vous y êtes ?!... 

                Je sais bien que beaucoup sont dans la délinquance , je ne le nie pas, mais vous pouvez quand même admettre que c’est le contexte et l’environnement social qui y fait non ? si vous ne le pensez pas essayons une petite mise en perspective si vous le voulez bien. Pour les corses par exemple , vous avez vu le caractère qu’ils ont ?! ? vous y avez déjà été sur cette île ? vous avez vu comment les gens sont des chauds du casque et à quel point ils détestent la police ?. Enfin tout ça pour dire que le contexte social y joue beaucoup. Pour l’’exemple , le peuple corse et baque n’est pas violent, c’est juste qu’ils ont grandis dans ce contexte de se battre pour prouver les choses ,la délinquance dans les cités c’est exactement pareil. Quand on grandi qu’avec des « tony montana » , on a beaucoup plus de chance d’en devenir un. Tout ça pour dire que non pas que je nie que beaucoup soit des « racailles », j’essaye seulement de vous faire comprendre que le contexte y joue pour beaucoup et que donc votre dénomination est mal venue et contribue en plus de ça à la division de nos frères pour les esprits faibles ( c’est marrant les seules personnes qui osent reprocher à quelqu’un ou il a grandit , c’est l’extrême droite et les bobos ; encore un point commun décidément... !!) . Sinon je suis quand même d’accord avec beaucoup de votre article,mais j’avoue juste être un petit peu choqué par ce terme digne d’un site d’extrême droite.. Surtout que vous ne parlez pas des voyous que l’on trouve la bas mais juste des jeunes qui pour vous ont eu le malheur d’habiter la, et auxquelles on prêtent toute sorte de jugement digne de tout ces petits bourges de bobos parisiens qui n’ont jamais mis un pied dans ce genre d’endroit... , j’aimerais bien savoir si vous les avez côtoyés un peu ces jeunes ?! il ne me viendrait jamais à l’esprit de les appeler comme ça. Bizarre ces attachées de presse des néocons qu’on trouve de plus en plus ici qui contribue à la division et au choc des civilisations... !!

              • foufouille foufouille 16 novembre 07:54

                @Mister hyde
                "Je sais bien que beaucoup sont dans la délinquance , je ne le nie pas, mais vous pouvez quand même admettre que c’est le contexte et l’environnement social qui y fait non ?"
                leur situation est bien meilleure qu’à mon époque, nous devions récupérer du bois dans les décharges pourtant personne n’allait exploser la voiture du voisin pauvre ou sa poubelle.


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 16 novembre 09:57

                @Mister hyde
                J’ai travaillé depuis 1992 en ZEP donc je sais de quoi je parle, ils s’appellent eux-mêmes « racailles » souvent et je les ai souvent aidé à s’oter ça de la tête. J’utilise le mot par dérision pour me foutre de Macron. Il ne me viendrait pas à l’idée d’utiliser le mot « bougnoules » qui je vous le rappelle veut dire « français » à la base mais après tout ? Ils sont français, on les a convaincu depuis longtemps du contraire


              • Mister hyde 16 novembre 11:07

                @Amaury Grandgil

                Ah tiens , vous avez donc du vous attacher a certains surement et vous vous permettez encore de les appeler comme ça !!. Et non ils ne s’appellent pas « racaille » entre eux non, ou alors la situation a changé depuis que j’ai passé du temps avec eux, surement après les petits frères de notre époque n’ont pas la même mentalité qu’avant, je vous l’accorde.. Je vois par contre très bien ce que vous voulez dire , vous voulez parler qu’entre eux ils font des concours de bite sur qui tape le plus fort , qui a volé le plus d’argent , ils se racontent leur délinquance comme si c’était quelque chose de glorieux et a revendiqué , si c’est ça que vous voulez dire par « ils s’appellent comme ça entre eux » la d’accord, je le reconnais tout à fait et si c’est ça que vous avez voulu dire je suis tout à fait d’accord avec vous ( ça m’avait d’ailleurs un peu choqué cette façon de mettre la délinquance comme quelque chose de glorieux et respectable) . Sinon comme terme j’ai plutôt entendu c’est un « lascar », « un voyou » ou autre terme semblable, mais je suis d’accord que peut être que les petits frères de maintenant se nomment comme ça bien que j’ai un doute car j’ai déjà entendu que justement ils n’aimés pas ce terme « racaille » et bien qu’ils vendent leur méfaits a leurs potes comme si c’était de l’altruisme , et même si ils respectent tous celui qui est le plus dangereux d’entre eux mais même ceux comme ça, j’ai déjà entendu qu’ils n’aimés pas ce terme. Après d’un endroit a l’autre la situation et mentalité doit être différente mais quand on sait les réactions qu’a provoqué sarkozy quand il a utilisé le même terme que vous, j’ai quand même un doute sur le fait qu’ils s’appellent comme ça. Bonne journée. 

              • Mister hyde 16 novembre 11:14

                @foufouille


                C’était aussi l’époque des antifa ( des vrais ; pas la police de la pensée de maintenant), des jeunes de cités qui faisait des bandes pour aller se taper contre les skinheads qui passé leur temps a les ratonner, j’avais un pote qui faisait parti d’une bande ( jsk ; jeune solidaire et kamikaze). Et il y avait déjà des émeutes à l’époque, que ce soit celle de 95 ou autres , après bien sur que les mentalités changent, mais le contexte et l’environnement social joue toujours dans la construction de quelqu’un. Et vu l’effet qu’a fait sarkozy quand il a utilisé le même terme que l’auteur.., je doute qu’ils aiment bien ce terme.

              • foufouille foufouille 16 novembre 11:21

                @Mister hyde
                je n’ai pas parlé d’émeutes mais des nombreuses voitures et incendiés des voisins.
                ce sont les responsables de leur grande « misère » ?
                le petit frère porte les vieilles fringues de son frère aîné ?
                ils fouillent les décharges pour se chauffer au bois ?


              • JeanVaillant JeanVaillant 16 novembre 12:12

                @Mister hyde

                Si je peux me permettre, l’article ici est davantage du côté des dits « banlieusards » et le terme employé pour décrire les habitants des cités , « racailles » , est ici sur un ton ironique. Une façon de rapeller ce que Macron pense réellement. Un certain écho à ses quelques dérapages dans les médias avec des termes très péjoratifs pour parler de la population qui est démunie, des pauvres, des classes moyennes, des citées, de ceux qui ne font donc pas partie de sa bulle de banquier - rothschildien -


              • Mister hyde 16 novembre 12:23

                @foufouille

                De quoi ?!!!! quelqu’un m’a entendu dire ici que je trouvais normal les voitures brûlés ?!! vous me faites une réponse comme si j’avais dit que c’était normal qu’on crame les voitures des voisins.. !! c’est a partir d’ou que j’ai dit ça ?!! J’ai pas trop saisis le post la camarade désolé. Et pis vous avez pas lu l’article de libé : « Le terme « émeute » est excessif malgré les deux cabines téléphoniques, la dizaine de vitrines brisées, la Renault 21 et le semi-remorque incendiés » ,  donc oui il y avait bel et bien des voitures brûlées a l’époque... par contre j’ai pas bien saisis l’accusation de comme quoi je serais d’accord avec ça...

              • Mister hyde 16 novembre 12:29

                @JeanVaillant

                Bonjour, oui avec plaisir tout post agréable et non condescendant est le bienvenue. Ah mais alors si c’est effectivement ce que l’auteur a voulu dire en disant que c’est la pensée a macron , alors la je suis plus que ’accord avec lui !! et si c’est effectivement ça qu’il a voulu dire je m’excuse devant tout le monde , car je critique quelque chose dont je suis absolument d’accord. Mais je ne l’ai pas pris comme ça , et quand amaury me dit que c’est de l’humour j’ai pas l’impression que c’est par rapport a que macron pense ça. Mais si c’est pour refléter la pensée de la petite catin rothschildienne , la je suis absolument d’accord et je lui fais un mauvais procès d’intention, mais vu la réponse qui appuyait que c’était de l’humour je suis pas sur que c’était pour refléter la pensée du banquier... mais si c’est bel et bien cela, autant pour moi camarade amaury.

              • foufouille foufouille 16 novembre 12:44

                @Mister hyde
                d’où le terme de racaille .............
                il existe aussi des agressions sans motifs, etc.


              • Mister hyde 16 novembre 13:12

                @foufouille

                Oui bien sur je n’ai jamais dit le contraire, mais puisque on parle de l’époque , comment devait on appeler les skinheads d’extrême droite qui passaient leur temps à faire des ratonnades ? car si vous voulez mon avis ils étaient bien plus des « racailles » que ces banlieusards. Et je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas de racailles dans les cités , j’ai juste dit que c’est une mentalité et une façon de se construire comment ils se comportent , et je voulais aussi dire de ne pas mettre en porte a faux tout les habitants des cités qui pour certains ne sont pas du totu des racailles et en ont justement marre de ces derniers. Et pour les agressions sans motifs oui comme partout ce n’est pas une constante des cités , moi qui habite depuis récemment a la campagne je pourrais vous donner des faits divers bien pire que cette délinquance des cités.

              • foufouille foufouille 16 novembre 14:56

                @Mister hyde
                les skin head genre identitaires n’incendiait pas les voitures des voisins.
                c’était des gros cons racistes, c’est tout.
                jamais vu de voiture incendié en campagne surtout celle du voisin.
                pas mal de gens soutiennent ces « racailles » a chaque problème justifié avec la police.
                les autres peuvent se rassembler et créer une milice.


              • JeanVaillant JeanVaillant 16 novembre 15:36

                @Mister hyde

                En tout cas, si Amaury ne le faisait pas sur le ton de l’ironie, de l’humour, pour se moquer de Macron, c’est que je n’ai visiblement pas compris le vrai sens de l’article et j’en serais grandement déçu. smiley


              • Mister hyde 16 novembre 16:52

                @foufouille

                Les skinheads n’incendiés pas les voitures des voisins ?! ah non c’est sur ils faisaient pire, ils bastonnés à mort les gens pour leur couleur de peau , ils en ont tués certains , ils violés des meufs, ils faisaient des descentes dans des concerts de punk ou autres pour aller cassé des têtes, ils se promenés a 15 comme une milice armé jusqu’au dent pour défoncer la moindre personne n’étant pas en accord avec eux, que ce soit les homo, les immigrés, « les racailles », les différentes mouvances libertaires, ils allaient sur les terrains de foot pour se bastonner et pour ruiner le sport etc etc, comment pouvez vous arriver à justifier de tel comportement en me disant qu’ils n’incendiés pas les voitures !!! entre 3 émeutes faites en 5 ans ou des voitures ont étaient cramées et des comportements comme je viens de citer, voila quoi... Ces mecs la passaient leur temps a faire ça , et vous vous arrivez a me dire « non mais ils cramés pas des voitures », ah super... !!! Pas mal de gens soutiennent les fachos , se sentent obligés de légitimer leurs actions, pour justifier leur racisme de peureux. D’ailleurs sachez que les vrais anti fa de l’époque pas la petite police de la pensée de maintenant qui vont jusqu’à interdire des conférences, ce n’était qu’une réponse aux roustes qui prenait par ces skins. Qui est le fautif ? celui qui commence ou celui qui réponds.. Je comprends pas comment vous pouvez légitimer l’action de ces mecs violents.. !! ça me dépasse !!

              • foufouille foufouille 16 novembre 17:06

                @Mister hyde
                c’est exactement pareil pour les débiles de racailles de banlieues mais en pire.
                non je ne défends pas des couilles molles de skin violeurs, etc.
                je te fais une analogie.


              • Mister hyde 16 novembre 17:07

                @foufouille

                Non pas de voiture incendié ça c’est sur , par contre chez moi c’est des bastons tout le week end , la moindre fête de village ou y’a a peine 300 personnes , ça part en sucette dans tout les sens , donc non y’a pas de voiture brûlé y’a pire : de la violence gratuite... Et pis c’est vrai que il n’y a jamais de voiture brûlé par contre les fait divers existent aussi ici, y’a pas longtemps, pas très loin de chez moi des mecs ont violé et torturé une handicapé, comme quoi.. il ne faut pas retenir que ce qu’on a envie qui soit vrai mais essayé de faire des mises en perspective, pour ne jamais juger la ou ce n’est pas nécessaire et comme ça éviter de faire des généralités qui ne s’accordent qu’avec notre vision du monde. Bonne journée.

              • Mister hyde 16 novembre 18:11

                @JeanVaillant

                Je ne sais pas trop l’ami en fait c’est ptet moi qui ait mal compris et vous qui avez raison, mais regardez quand il dit que c’est de l’humour ironique , ça n’a pas l’air d’être un reflet de la pensée du président qu’il dénonce. Car outre le terme racaille , je suis d’accord avec l’article, il évoque la théorie du ruissellement et la pour le coup je suis tout à fait d’accord avec lui , bien que j’ai du mal avec l’économie, il n’y a pas besoin d’être très calé dans ce domaine pour voir qu’elle ne se vérifie nulle part. Et si c’était bien le cas ça fait un moment qu’on l’aurait vu étant donné que la politique économique est la même depuis un bail, donc sur ce point je suis dacc avec l’auteur, c’est juste le terme « racaille » qui passe mal. Sinon, désolé amaury je suis un peu impulsif et quand je commente sous l’émotion j’ai tendance a être excessif , autant pour moi car outre le terme racaille, j’apprécie votre article, mais ce terme ma fait oublié les autres écrits, comme quand vous dites « il sera de nouveau élu » , j’en pense de même et je rigole de ces gens qui votent pour ce type, bien que des fois c’est limite si j’ai envie de les mépriser tellement il contribue a la ruine de ce pays. Bonne soirée a vous.

              • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 19:49

                @Mister hyde, «  violer des meufs  » ??..


              • Mister hyde 16 novembre 20:54

                @Yanleroc

                Salut , j’ai pas compris la question ou le post en lui même , qu’avez vous voulu me dire ? ou c’est le terme en verlan qui vous choque ? j’ai pas saisis le post désolé.

              • Mister hyde 16 novembre 20:58

                @foufouille

                « c’est exactement pareil pour les débiles de racailles de banlieues mais en pire », pourquoi c’est pire ?! il y aurait des violences plus légitimes que d’autres ?! car bien qu’il existe des circonstances atténuantes dans toute situation , j’ai pas compris pourquoi tu dis que les banlieusards seraient pire, ou est la différence ? je capte pas du tout tes propos. Enfin par rapport a quoi tu dis ça je veux dire ?!!

              • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 21:41

                @Mister hyde, c’ est moi, il me semble que le terme de « meuf » est du même tonneau que « racailles » même si ce n’ est que du verlan et je crois que vs le prenez à votre compte en ne le mettant pas entre guillemets, mais ce n’ est pas très important.


              • foufouille foufouille 17 novembre 08:23

                @Mister hyde
                je te conseille lire au moins les témoignages des gens vivant dans des ZUS.
                la fête de village est facile à éviter contrairement aux délinquants qui viendront chez toi.


              • Mister hyde 17 novembre 12:48

                @Yanleroc

                Salut non pas du tout, le terme meuf est du verlan, le terme racaille est stigmatisant et dénote une mauvaise image de ces jeunes, et surtout renvoie au racisme de certaines personnes de droite extrême comme sarkozy. Alors que le terme meuf est simplement une façon de parler , je vous ’accorde que d’habitude on ne l’utilise pas dans une communication écrite, mais plutôt orale, mais sinon ce n’est pas du tout stigmatisant comme le terme racaille qui dénote une connotation négative de la personne , alors que le terme « meuf » est simplement une façon de parler « djeuns ». Bonne journée.

              • Mister hyde 17 novembre 15:14

                @foufouille

                Oui je sais bien que certains en ont marre de ces jeunes. Mais moi je te conseille d’aller discuter avec les gens de la campagne , les jeunes qui ne sont pas attiré par le rugby , tu verras ce qu’ils disent des fête de village. Ils tiennent les mêmes propos que certains habitants des cités qui en ont marre des lascars. Sauf que la c’est pas pareil eux en ont marre de ces personnes (jeunes et moins jeunes) qui sortent dans les fêtes de village pour se mettre sur la gueule. Des gens qui a 3 heures du matin fixe tout le monde et au moindre regard , ou a la moindre tête qui leur reviennent pas , cherche la merde et font tout pour que ça parte en baston. Alors la violence gratuite n’est pas que dans les cités, et bien qu’on peut éviter les fêtes de village , si tu les évites et que tu ne sors pas ailleurs , tu fais rien car il n’y a rien. Et bien que je reconnaisse que certains habitants des cités en ont marre de ces jeunes, « les délinquants qui viendront chez toi » c’est un peu gros, je n’ai jamais entendu que les dealers forcent les portes des gens, qui les fassent chier avec le deal , le bruit etc.. ça d’accord mais de la a dire qu"ils rentrent chez toi, je sais pas d’ou tu sors ça je ne l’ai jamais entendu.

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 19 novembre 11:05

                @Mister hyde
                C’est pas tout à fait les mêmes proportions


              • foufouille foufouille 19 novembre 12:08

                @Mister hyde

                les fêtes de villages violentes étaient connus de tous. j’y jamais mis les pieds pour cette raison. les délinquants, villages compris, t’attendent devant chez toi et certains viennent effectivement te taper dessus si tu ouvres ta porte, ta voiture seras incendiée aussi. j’ai pas mal d’armes blanches et le coup de calgon facile, donc pas trop emmerdé dans ma vie .


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 novembre 15:50

                Et le pire là-dedans est qu’il sera sans doute réélu en 2022 à moins d’une vraie réaction et non d’actes manqués commis sur le net...

                Et ben oui, s’il est réélu, ce sera (un peu) grâce à vous, et à des articles comme ça, qui ne proposent qu’une critique purement morale.

                Une critique morale assez hors sol :
                hier moderatus nous entretenait du bon (ou du mauvais) usage du terme « rapatrié ». Macron est accusé d’être le président des riches, de la part de la droite filloniste qui est complètement plombée par ce passif.

                J’espère que vous savourez l’ironie smiley


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 15 novembre 17:38

                  @Olivier Perriet
                  j’étais pas filloniste non plus


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 novembre 19:54

                  @Amaury Grandgil

                  On ne sort pas de critiques morales, et donc de procès d’intention qui finissent par être lourds :
                  « il a la trouille », « il n’aime pas la France », « il est arrogant », etc etc...

                  En fait c’est ça qui a fait sauter Marine Le Pen dans le débat :
                  comme elle l’a reconnu, elle a préféré dénoncer l’autre que présenter son projet à elle.

                  Les belles déclarations morales, comment on les traduit dans les faits ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires