• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET (...)

L’étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET national

Nombre de sympathisants de « En Marge » et des « Gilets Jaunes » ont tiré le signal d’alarme sur le curieux « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ». Idem pour quelques amis officiers de réserve. Comme souvent, mon avis a été sollicité. Comme d’habitude, afin d’éviter que mon emploi du temps soit crucifié par une succession de débats amicaux au téléphone, par courriel ou à la permanence parisienne, j’édite un premier jet de remarques sur Agoravox afin de faciliter la communication des véritables informations (face aux « intoxs ») et qu’un débat sérieux s’instaure enfin en France sur ce Pacte.

Ce projet de l’ONU a déjà été signé par la délégation française, après que le Premier Ministre ait très curieusement refusé de le soumettre au parlement.

Malgré les relances à ce sujet, Edouard Philippe s’entête dans ce refus de débat, tout autant « droit dans ses bottes » que dans son refus que 100/% des smicards obtiennent à égalité, le fruit complet et reconnu de leur travail (Emmanuel Macron s’était pourtant clairement solennellement publiquement engagé sur ces 100 € pour tous les smicards. Le Conseil Constitutionnel pourrait bien soutenir l’équitable version égalitaire macronienne plutôt que la version inégalitaire injuste inacceptable et non acceptée d’Edouard Philippe). Cependant, si nous ne prenons garde aux « délais politiques », deux colères populaires risquent de se réveiller en même temps et de s’entremêler en 2019. La raison doit rapidement dicter les éclaircissements et les décisions capables de calmer l’inquiétude populaire légitimement agacée, à la fois sur le SMIC, la CSG, l’APL et sur le projet de pacte migratoire mondial.

 

Pour commencer, je vous propose une analyse du premier tiers du Pacte de Marrakech, en vue de lancer le vrai débat de fond, au-delà de la forme gouvernementale très « controversée ». Il appartient aux internautes de l’animer ici via les commentaires, et de le compléter pour les deux autres tiers restant du texte, avec de nouvelles pages Agoravox.

« Tenir ces engagements », « application », «  exécution », « réalisation des objectifs »… : il y a donc bien engagements.

Ou alors la délégation française à signé un texte d’une longue série d’engagements en sachant à l’avance qu’ils ne seront pas respectés.

Mais dans ce cas, la question brule les lèvres : pourquoi l’avoir signé ? Quelle force occulte a poussé à cette signature au nom de tout le peuple français ? Et pourquoi ce catimini et ce refus têtu de débat à l’Assemblée Nationale ? (un débat refusé y compris au sein du Conseil des Ministres parait-il ?!!!). Comme pour la scandaleuse invasion impunie d’Afrine par la Turquie d’Erdogan (où la France et l’Assemblée Nationale sous majorité LaREM sont restées silencieuses), un grand mystère diplomatique demeure sur ce point. Le calamiteux Ministre des Affaires étrangères Jean Yves Le Drian est à nouveau sur la sellette.

 

Cette signature du pacte de Marrakech représente une incroyable abdication diplomatique, puisque ce long texte très suspect, contenant de belles « pépites » (voir ci-joint en soulignés jaunes), sera gravé dans le marbre du droit international.

 

Ce pacte représente aussi un stupéfiant abandon d’une partie importante de notre souveraineté. Sans consultation des institutions et du peuple français. Même des officiers d’active de haut rang de l’armée se sont sentis dans l’obligation d’outrepasser leur devoir de réserve afin de tirer un signal d’alarme citoyen sur l’inconstitutionnalité et la dangerosité de ce texte.

 

La signature de ce pacte s’affiche de plus ouvertement « Pétainiste » dans son état d'esprit, puisqu’on nous déclare maintenant ne pas vouloir en réalité appliquer ce texte, qu’il n’engage à rien et n’influencera en rien le droit interne des pays signataires. Qu’aucune ONG ne s’en saisira pour faire un procès à l’Etat français, au prétexte que tel ou tel immigré clandestin n’aura pas été traité comme un immigré légal, ou au prétexte que l’immigré « sans papier » n’aura pas bénéficié d’un avocat (payé par le contribuable) avant l’hypothétique complexe et onéreuse expulsion effective, concrète, du territoire (la France procède bien à quelques expulsions médiatisés pour l’exemple, mais n’a plus les moyens de payer les charters). On dit que le diable se cache dans les détails ou dans les mauvaises traductions ; mais il est bien inscrit noir sur blanc, en français langue officielle de l’ONU (notamment en page 4) : quel que soit leur statut migratoire).

 

Qui donc a conseillé notre jeune et inexpérimenté Président de la République dans cette duplicité diplomatique démentielle ? Car ce pacte (insuffisamment clair et donc anxiogène, officiellement rejeté maintenant par nombre de pays européens) n’était pas dans le programme électoral d’Emmanuel Macron.

 

L’autoritaire et exemplaire mutualiste Richard Ferrand est-il encore derrière ce coup tordu ? 

Quels sont les autres conseillers complices ? 

S’ils n’ont pas honte de ce qu’ils ont voulu tramer dans le dos du Parlement et des français, qu’ils se désignent dans les médias à l’occasion du débat que nous exigeons national !

 

Je pose moi aussi la question de constitutionalité de cette signature de la délégation française à l’ONU, de sa légitimité démocratique, donc de sa validité juridique future : y a-t-il un seul député de LaREM qui avait inscrit un tel projet de pacte migratoire dans sa profession de foi ?

Pour faire court et aller droit au but avant les prochaines échéances électorales qui s’annoncent maintenant particulièrement « torrides » :

Quels sont les parlementaires LaREM qui soutiennent la volonté du Premier Ministre de refuser la consultation du Parlement ?

Tout silence de chacun des députés sera considéré comme une complicité objective et maintenue de cette inacceptable forme de gestion démocratique du Parlement et du pays.

 

Et ensuite, au-delà des vagues jugements moraux alibis de contorsions politiques ou des classiques lâches esquives oratoires,

quels sont les députés LaREM ou autres qui soutiennent officiellement la totalité des paragraphes, des phrases, des mots, du contenu de ce long texte ONUsien « d’engagements non engageant » ? Les électeurs devront le savoir avant de voter.

 

Les « Bouledogues de la République » (de « En Marge » et des partis parlementaires), le peuple français, et au-delà de lui, la Nation dans le sens sacré du terme, réclament au strict minimum un vote au Parlement sur ce texte de droit international de 41 pages. Il y a nécessité et urgence. Sous peine d’une montée d’inquiétude irrationnelle. Et donc d’une potentielle nouvelle révolte populaire dont les conséquences pourraient être imprévisibles.

 

Documents joints à cet article

L'étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET national L'étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET national L'étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET national L'étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET national L'étrange Pacte de Marrakech mérite un urgent débat parlementaire ET national

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • leypanou 19 décembre 2018 19:58

    Car ce pacte (insuffisamment clair et donc anxiogène, officiellement rejeté maintenant par nombre de pays européens) n’était pas dans le programme électoral d’Emmanuel Macron 

     : oui, mais E Macron n’a pas été élu par hasard ; des intérêts l’ont aidé à se faire élire.

    Et ces intérêts ont justement intérêt à faire signer ce pacte. Cet article vous permettra d’en savoir un peu plus sur la question.


    • REMY Ronald REMY Ronald 19 décembre 2018 20:47

      Bonjour.

      Remarque préliminaire : 

      Emmanuel Macron a été élu démocratiquement.

      Que des clubs d’intérêt se soient mobilisés pour l’aider, tant mieux pour lui.

      Mais ses électeurs étaient libres de s’informer sur les réseaux sociaux et libres de voter pour un des dix autres candidats.

      Il n’est d’ailleurs pas certain que tous les électeurs de En Marche manifestent le même vote favorable lors des prochaines échéances électorales. L’extraordinaire diversité au sein des Gilets Jaunes ainsi que les sondages qui ont accompagné cette révolte populaire l’ont démontré.

      Ne perdons pas inutilement notre temps :

      Nous savons tous pourquoi Mélenchon a fait moins de voix (ses divagations en faveur de Chavez, de Maduro et de la révolution bolivarienne (qu’il souhaite voire exportée en France avec 1 million % de taux d’inflation au Venezuela).

      Nous savons aussi pourquoi l’indéfendable Thénardier-filou Fillon a été battu.

      Nous avons également tous assisté à la mauvaise prestation de Marine Le Pen lors du face à face télévisé du 2eme tour.

      Le sujet n’est pas là.

      Revenons, s’il vous plait, à la gravité d’un fait politique international intervenu pendant la révolte des Gilets Jaunes.

      Hors des joutes politiciennes de café du commerce en vue de refaire éternellement l’élection de 2017, j’essaye maintenant de concentrer l’attention des internautes sur le problème de l’absence de légitimité d’une signature effectuée à l’ONU sans consultation du Parlement. Sans que cette signature ait été dans le programme d’Emmanuel Macron et dans la profession de foi d’un seul des candidats de En Marche.

      Cette absence de légitimité nous invite donc

      1°) à faire invalider la procédure antidémocratique adoptée

      2°) à vérifier collectivement la valeur et l’utilité de ce texte.

      De mon point de vue, si Agoravox permet de diffuser et de développer ce débat au niveau national, ce sera une excellente chose.

      A+

      Cordialement


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 19 décembre 2018 21:08

        @REMY Ronald

        « Mais ses électeurs étaient libres de s’informer sur les réseaux sociaux et libres de voter pour un des dix autres candidats. »

        Pourquoi faire ? La consigne était claire : faire barrage à Marine Le Pen, le tout enrobé de folklore électoral


      • Zaza Zaza 19 décembre 2018 22:33

        Le plan de Coudenhove Kalergi : l’immigration africaine comme assurance de l’oligarchie, plus de vrai peuple, que la « multiplicité des individus ».

         

        « La race du future, négroïdo-eurasienne (en UE), d’apparence semblable à celle de l’Égypte antique, remplacera la multiplicité des peuples. Dès qu’une nouvelle et véritable noblesse se sera constituée, la démocratie disparaîtra d’elle-même. » de son livre Idéalisme « pratique » ...
         
        https://fr.sputniknews.com/international/201812191039364411-pacte-marrakech-information-cachee/
         
        http://www.coudenhove-kalergi-society.eu/Richard-Coudenhove-Kalergi


        • zzz'z zzz’z 20 décembre 2018 05:25

          @Zaza
          « l’Égypte antique »

          On a déjà la momie à 480 cœurs… Pour honorer ce contrat, malgré leur annonce à trèfles, il va falloir qu’on finisse capot !


        • Shaw-Shaw Shawford 20 décembre 2018 05:41

          @zzz’z

          Qu’est que tu entends par la momie « à 480 cœurs » ?


        • zzz'z zzz’z 20 décembre 2018 07:04

          @Shawford
          Pour les adeptes du win/win ce sont des kilo €uros.


        • zzz'z zzz’z 20 décembre 2018 07:05

          @Shawford
          Et, au cas où, c’est une annonce à la coinche.


        • Shaw-Shaw Shawford 20 décembre 2018 07:06

          @zzz’z

          Ce matin, c’est plutôt la roulette russe !


        • Shaw-Shaw Shawford 20 décembre 2018 07:08

          @zzz’z

          Et c’est le coche qui t’le dit !


        • devphil30 devphil30 20 décembre 2018 06:28

          Il y a une volonté mondiale de certaines élites de déconstruire la notion d’état et de peuple pour créer une forme d’humanité identique , de créer un tel brassage que la notion d’identité nationale disparaitra au profit d’une uniformité servile.

          La volonté de créer un grand marché mondial sans frontière , sans état qui serait diriger principalement par les multinationales.

          Les gouverneurs des anciens états seraient révocables par une haute gouvernance mondiale.

          La haute gouvernance mondiale déciderait et percevrait des impôts dans ses colonies sur l’ensemble de la planète Terre.

          Je vous laisse deviner où se situerait cette gouvernance mondiale soutenu par les multinationales ....

          Une piste , l’Europe est devenu progressivement une colonie qui perd de plus en plus son indépendance face aux intérêts anglo américains


          • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2018 09:40

            On va devoir travailler en 3/8 pour fabriquer des cartes vitale ....

            Déjà qu’il y a 1,8 millions de fraudeurs étrangers ce qui représente 17 milliards d,€ de fraude a la carte vitale , ils touchent plusieurs pension d’invalidité allocs , aides car ils ont plusieurs fausses identités de ressortissants de pays éloignés (RMC ce matin) , certains ont plus de 3000€ par mois ...

            Pas grave on fera payer les retraités .....


            • zak5 zak5 20 décembre 2018 10:30

              Il est passé le temps ou le candidat a l’émigration, ou l’étudiant étranger qui souhaite poursuivre ses études en France (et qui le plus souvent reste en France après ses études, en tout cas retourne rarement dans son pays), devait se justifier par des ressources financières ou un certificat d’hébergement (souvent familiale qui déclare sur l’honneur prendre entièrement en charge la personne) ou même un passage au consulat du pays d’origine pour étudier le dossier avant d’accorder un visas.

              Ces dispositions existent toujours, mais elle sont dénuées de sens avec ce quasi droit universel a l’émigration qui parfois ne nécessite même pas que la personne possède un passeport, il suffit d’être déversé sur la côte par une ONG.

              Il est évident que la prise en charge de ces migrants est entièrement pris en charge par l’Etat (les ONG fonctionnent en grande partie avec des subventions, ou avec les riches donateurs qui obtiennent des avantages fiscaux ), et donc par les citoyens, même par ceux qui ne veulent pas de migrants. Et cette prise en charge est longue, très longue, dans un contexte de crise du logement et de chômage endémique, chômage qui ne cessera d’augmenter avec la mécanisation, voire robotisation, ou la numérisation de nos outils de travail. Si l’on ajoute le fait que le gâteau social (qui achète la paix sociale) n’est pas extensible, l’on peut dire qu’il sera donc pas augmenté mais seulement partagé par un plus grand nombre ; les premières victimes donc, seront les plus vulnérables qui devront partager l’aide sociale avec les très nombreux nouveaux arrivés.

              Il est très difficile d’en parler, car les bienpensants (qui croisent rarement un migrants ou qui n’accueillent surtout pas ces migrants chez eux ) vous couvriront et vous bâillonneront avec des noms d’oiseaux sombres : fasciste, extrême droite, populiste, voire même nationaliste ça passe aussi. Le résultat sera peut-être la banalisation de ces noms d’oiseaux utilisés a tort et à travers. Ces gens qui eux même se plaignent de la banalisation du racisme etc. oublient qu’ils participent largement a cette banalisation avec leur manie de tirer sur tout se qui bouge, même sur ceux qui prennent la crise actuelle de plein fouet sur la tronche.


              • Nobody knows me Nobody knows me 20 décembre 2018 12:01

                @zak5

                C’est vrai qu’il est tellement dur d’obtenir un visa pour un européen !!
                Pauvres de nous, Ouin-Ouins européens !!


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 décembre 2018 10:35

                J’ai cherché en vain dans cet article une phrase qui indiquerait clairement pourquoi ce pacte est dangereux pour l’unité nationale mais je n’ai rien trouvé. Comme beaucoup d’autres articles de ce site, celui-ci feint de critiquer Macron sur la forme, mais il est en réalité d’accord avec lui sur le fond. C’est ce que j’appelle les contestataires en peau de lapin.


                • REMY Ronald REMY Ronald 20 décembre 2018 23:20

                  @Gilles Mérivac
                  Bonjour.
                  Je propose un débat sur cette signature (précipitée, en catimini, sans consultation) que je trouve inacceptable tant sur la forme que sur le fond.
                  Plusieurs paragraphes en bleu expliquent mes critiques de fond sur ce texte dont j’ai pris soin de surligner nombre de lignes en jaune pour attirer votre attention.
                  .
                  Dommage que votre lecture ait été superficielle au point de me traiter de contestataire peau de lapin (? !!! Relisez ma quarantaine d’articles sur Agoravox traitant divers dossiers orphelins non abordés par l’ensemble des partis parlementaires avant du porter un tel jugement).
                  .
                  Dans l’attente d’un vrai débat sur ce texte méritant diffusion et mobilisation nationale de toute urgence.
                  A+
                  Cordialement.


                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 21 décembre 2018 07:05

                  @REMY Ronald
                  Bonjour,
                  soyons clair et ne parlons pas la langue de bois. Effectivement, les paragraphes en bleu montrent bien qu’il s’agit d’un chantage des pays islamistes pour nous imposer leur émigration dont eux-mêmes ne veulent pas (l’Algérie ne l’a pas signé).
                  Vous savez parfaitement que le parlement godillot actuel va voter pour ce texte sans sourciller (en râlant un peu pour la forme), donc le seul débat vraiment important serait de conditionner cette signature au vote d’un référendum, tout le reste est du bavardage.
                  Ma question est donc, êtes vous pour ou contre ce référendum (et si oui, je retire le qualificatif que j’ai utilisé) ?


                • REMY Ronald REMY Ronald 21 décembre 2018 12:19

                  Bonjour.

                  « Vous savez parfaitement que le parlement godillot actuel va voter pour ce texte sans sourciller ».

                  Absolument aucune certitude d’unanimité.

                  De mon point de vue, après un joli chahut général, sont prévisibles des abstentions, des refus de vote et même des oppositions*

                  (*car un bon paquet de députés LaREM ont été de facto sacrifiés par la démagogique, idiote et anti démocratique réduction du nombre de parlementaires. De plus, pour les candidats LaREM sélectionnés par le clan Richard Ferrand, les prochaines élections législatives vont être bien moins facile sur le terrain

                  qu’en 2017).

                  C’est justement la raison pour laquelle Edouard Philippe a refusé ce débat parlementaire.

                  .

                  « Ma question est donc, êtes vous pour ou contre ce référendum ».

                  Par définition, je ne peux être contre un référendum que j’appelle textuellement de mes voeux si le gouvernement s’entête à imposer ce Pacte sans débat.

                  Si mon signal d’alarme sur Agoravox n’est pas suffisamment relayé pour aboutir au débat parlementaire, le changement de gouvernement sera clairement nécessaire AVANT les élections européennes et municipales, sous peine d’un deuxième « dégagisme » électoral.

                  A+

                  Cordialement.


                • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2018 10:52

                  « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. » Houari Boumediene


                  • Olivier 20 décembre 2018 11:47

                    @zygzornifle

                    Oui il ne lui serait pas venu à l’idée de développer son pays de sorte à ce que ses habitants n’aient pas besoin d’émigrer. ll est vrai qu’il s’agissait d’une forme de revanche raciale contre les blancs, un sentiment bien caché mais très présent chez beaucoup d’immigrés.


                  • Nobody knows me Nobody knows me 20 décembre 2018 12:07

                    @Olivier

                    ll est vrai qu’il s’agissait d’une forme de revanche raciale contre les blancs, un sentiment bien caché mais très présent chez beaucoup d’immigrés.

                    Oui, oui, surtout quand cette phrase est prononcée en Algérie en pleine période de décolonisation... Pour rappel, en Algérie, les algériens sont des citoyens, pas des immigrés.
                    Avec un chouia de bonne foi, vous arriverez peut-être un jour à écrire « libération nationale » au lieu de « revanche raciale ».


                  • Olivier 20 décembre 2018 11:04

                    Cette signature est typique du mépris systématique de la démocratie du gouvernement, mais il est vrai que les les précédents ont agi de la même façon. Ce qui est remarquable, c’est qu’à aucun moment il n’est demandé au peuple français s’il est d’accord ou pas pour une nouvelle vague d’immigration.Ce pacte s’inscrit tout à fait dans la logique du grand remplacement.

                    En fait les « de souche » sont conçus comme peuple résiduel, destiné à disparaître à terme par submersion migratoire.

                    Voilà le brillant avenir que nos politiciens nous promettent le sourire aux lèvres. 


                    • Pierre-Gilles Bellin 20 décembre 2018 11:17

                      Ce pacte n’est pas contraignant, contrairement à un traité international qui s’impose à un droit national. Donc où est le problème ? Vous vous trompez sans cesse dans votre analyse, vous paraissez ne pas maîtriser votre peur « de la submersion ». Mais que craignez-vous ? N’êtes vous pas assez sûr de votre propre identité que vous craignez qu’elle ne disparaisse, juste parce que vos voisins pourraient venir d’un pays musulman, par exemple, bien souvent chassés par les guerres ou la crise bio-climatique ? En interdisant aux pays frappés par les crises l’accès à notre pays, vous le privez d’énergies, de personnes à la force morale incroyable qui, comme toutes les vagues d’immigration précédentes, finiront par s’intégrer. Par ailleurs, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Emmanuel Macron a fermé solidement les frontières : aussi devriez-vous être pleinement rassuré.

                      Cordialement, un ancien « Vert » un peu effaré par votre évolution, Pierre-Gilles Bellin


                      • Olivier 20 décembre 2018 11:33

                        @Pierre-Gilles Bellin

                        Merci pour les victimes du Bataclan et de Strasbourg récemment, qui ont pu bénéficier des joies de l’immigration musulmane. Vos « bons sentiments » commencent à coûter un peu cher, non ? Vous vous arrêtez à combien de morts ? 


                      • Nobody knows me Nobody knows me 20 décembre 2018 12:11

                        @Olivier

                        Merci pour les victimes du Bataclan et de Strasbourg récemment, qui ont pu bénéficier des joies de l’immigration musulmane

                        Ils vous en faut pas beaucoup à vous, dîtes donc !
                        Deux trois posts à la con pour s’échauffer, qqs pompes et hop ! on passe dans le vif du sujet avec l’association crapuleuse immigration -> terrorisme.


                      • zak5 zak5 20 décembre 2018 13:00

                        @Pierre-Gilles Bellin
                        Ce pacte n’est pas contraignant

                        avec la leçon de morale que vous nous distribuez on se sent coupable de tout et notemment de ne pas être pour la signature de ce pacte

                        a la manière de ceci : https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/11/2920614-pacte-migrations-adopte-lundi-maroc-malgre-defections.html

                        mais vous êtes vert, ceci explique cela


                      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 décembre 2018 17:12

                        @Pierre-Gilles Bellin
                        Essayez pour voir de renvoyer des clandestins dans leur pays et revenez nous dire si ce pacte n’est pas contraignant.


                      • Franchounet 20 décembre 2018 21:58

                        @Pierre-Gilles Bellin

                        Non contraignant ce Pacte ? Aucune force juridique ? Ben voyons. Pour rappel, si le Comité des droits de l’homme de l’ONU n’est pas une instance juridictionnelle et ses décisions ne s’imposent donc pas en droit, voici la réaction du 1er président de la Cour de Cassation B. Louvel suite au désaccord du comité des droits de l’homme (ONU) sur la décison de la justice « Baby Loup » :

                        « ... a constaté que notre assemblée plénière elle-même avait méconnu des droits fondamentaux reconnus par le Pacte international des droits civils et politiques dans l’affaire connue sous le nom de Baby Loup ». .. Même si cette constatation n’a pas, en droit, de force contraignante, l’autorité qui s’y attache de fait constitue un facteur nouveau de déstabilisation de la jurisprudence qui vient perturber, aux yeux des juges du fond, le rôle unificateur de notre Cour, qui plus est au niveau le plus élevé de son assemblée plénière. »

                        "Politiquement, la France peut néanmoins difficilement ignorer une telle décision qui lui reproche de ne pas respecter le pacte des droits civils de l’ONU qui l’engage."

                        çà commence comme çà, mine de rien, puis progressivement....

                        Tout pacte signé engage, et risque d’avoir des effets sur certains de nos juges. Tout sauf, une fake news colportée par des nationalistes comme le disent certains medias.

                        Le pacte de Marrakech est le même type de pacte : dit non contraignant, mais signé : quand on signe on s’engage.


                      • REMY Ronald REMY Ronald 20 décembre 2018 23:04

                        @Franchounet
                        Bonjour.
                        Vous faites référence à une jurisprudence.
                        Merci à vous.
                        Il y en a d’autres, des jurisprudences découlant de signatures à l’ONU ; des internautes juristes nous feront le plaisir d’en citer avec précision.
                        Vous écrivez : 
                        « Quand on signe on s’engage ».
                        Grand merci également.
                        Pour moi (et les gens « normaux »), ce que vous dites est même une lapalissade utile à rappeler. Car même si l’ONU n’était pas concerné, dès qu’un gouvernement appose sa signature sur un document contractuel, n’importe quel citoyen peut y faire référence en cas de conflit.
                        .
                        Je suis sidéré du nombre de personnes répétant comme des perroquets « texte non engageant », « texte non engageant », « texte non engageant ». N’ont-ils pas un cerveau pour réfléchir par eux-mêmes ?!
                        Après avoir bloqué toue discussion sur les dossiers orphelins pendant 18 mois, ces mêmes perroquets parlent d’un débat national pendant 3 mois pour calmer les Gilets jaunes. Mais interdiction d’aborder le Pacte de Marrakech !!! Y compris au Parlement
                        .
                        Où se trouve le bon sens ? Ou se trouve la démocratie ? Veulent-ils encore une autre révolte ? Quel intérêt de maintenir ce scandale démocratique la veille des élections européennes ? Démentiel... Un autisme suicidaire aux conséquences explosives.
                        A+
                        Cordialement.


                      • Ouam Ouam 20 décembre 2018 23:40

                        @REMY Ronald
                        Meme en Algérie ils n’en veulent pas de ce truc ...
                        Pour dire que si nos gouvernants le signent c’est qu’ils sonts kons smiley

                        ET SURTOUT que son peuple l’est, car c’est bien euxs qui placant ses gens au pouvoir comme leur représentants.

                        On ne pourra meme plus apres cela sortir une blague Belge en les « prenant pour des kons » comme du temps de notre cher Coluche nationnal...

                        Car euxs ils onts fait avec ce pacte « mis sur orbite » leur 1er ministre et leur gouvernement (Cf voir l’articke de P Huiss... sur A Vox qui en parle)
                         
                        Non seulement nous allons en subir les conséquences graves mais en sus nous allons etre la risée du monde entier
                        Déja que les touristes hallucinnent en voyant les images de nos épisodes 1 à 5,
                        C’est sur désormais nous sommes « en marche » vers la connerie au cube ...
                        et pas qu’un peu  smiley smiley


                      • damocles damocles 20 décembre 2018 12:30

                        Si ce pacte n’est « pas contraignant  »selon ses defenseurs ,POURQUOI LE SIGNER ? ET EN PLUS EN CATIMINI PAR UN DERNIER DE CORDEE  ???

                        En fait ,c’est un instrument donné aux multiples ONG humanitairo-esclavagistes soutenus par les Soros et autres ultra-capitalistes qui intenteront des procès à la moindre entreprise ou communauté refusant l’accueil des hordes de migrants.

                        Les jours s’assombrissent pour notre civilisation ....


                        • hellpast hellpast 20 décembre 2018 14:18

                          No way out we do not want this pact that destroys the peoples of the hospitable countries. Nothing to expect from these migrants if not the civil war between the French and the migrants. Stop your bullshit. Take 2 or 3 migrants in the two hundred square meters of your plush apartments and return for your pact.


                          • soi même 20 décembre 2018 14:25

                            Un traité signé sans un débat National est nul est non avenue.


                            • popov 20 décembre 2018 17:41

                              @soi même
                               
                              Un traité signé sans un débat National est nul est non avenue.
                               
                              On aimerait bien que ce soit vrai. Bon, puisqu’il n’est pas contraignant, l’ONU ne pourra pas condamner les pays qui l’ont signé mais qui ne l’appliqueront pas (EAU, Arabie Saoudite, par exemple).
                              Mais soyez sûr que les ONG et autres associations droit-de-l’hommiste vont veiller à son application en France. Les plaignants seront encouragés à poursuivre le gouvernement en cas de litige et il y a fort à parier que les juges du mur des cons s’appuieront sur ce texte signé pour donner raison aux plaignants.
                              Déjà aujourd’hui en Suède, un ado afghan convaincu de viol ne pourra être expulsé parce que le juge estime qu’en Afghanistan,...il pourrait être violé.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 20 décembre 2018 17:46

                              @soi même

                              Comme le TCE par exemple ?
                               smiley


                            • soi même 20 décembre 2018 20:21

                              @Nobody knows me comme la réadhésion à l’Otan !


                            • math math 20 décembre 2018 17:18

                              Onze généraux l’accusent de trahison...Tout est dit de ce gamin pas fini crachant sur les Français !


                              • zak5 zak5 21 décembre 2018 10:38

                                Il est grand temps que les choses soient dites. Il faut mettre les pays fabricants de migrants devant leur responsabilité. Les pays riches doivent aider ces pays a se développer sous réserve que ces pays mettent en place une politique de limitation des naissances adaptée à leurs pays. En occident on favorise les naissances avec les allocations familiale parce que le renouvellement des populations risque de ne plus se faire, mais accorder des allocations familiales a ceux qui pondent des gamins comme des lapins, est irresponsable, leur faire miroiter un droit de migration universel l’est tout autant. On devrait faire l’inverse dans ces pays, c.a.d aider en priorité les familles qui jouent le jeux d’une politique de limitation des naissances.

                                Manifestement les bienpensants ont choisi une autre voie bien hasardeuse, a savoir compenser la sous-natalité en occident par une explosion de la natalité dans les pays pauvres et organiser la migration de tout c’qui déborde .

                                On a l’impression que les bienpensants pensent que l’Afrique est foutue, elle ne peut servir qu’a compenser la sous-natalité en occident, une sorte de GPA mondialisée. Mais alors pourquoi avoir décolonisé ces pays ? Un Sénégalais qui ne rêve que de quitter son pays pour devenir français aurait pu l’être dans son propre pays en réclamant non pas l’indépendance mais l’égalité des droits, même chose pour l’algérien etc. Ou alors les colonisateurs auraient du résister a la décolonisation, ainsi les autochtones, malgré les souffrances et humiliations , auraient pu garder cette fierté de rester chez eux et de lutter pour leurs droits, c’est beaucoup mieux que de quitter son pays pour venir demander l’aumône en s’humiliant devant l’ancien colonisateur.


                                • REMY Ronald REMY Ronald 21 décembre 2018 13:22

                                  @zak5
                                  Merci d’avoir souligné le budget (massivement utilisé) des allocations familiales que payent les citoyens du pays d’accueil.
                                  .
                                  Signalons aussi que les logements HLM vont en priorité aux familles nombreuses, au dépend de nos familles gaulo-européennes d’un ou deux enfants (septième année de vaine attente pour mon jeune fils de 7 ans...).
                                  .
                                  Ainsi que l’A.M.E. (Aide Médicale d’Etat ; nécessaire, l’indispensable) dont bénéficient les immigrés clandestins, alors que les dents de nos patriotes pauvres (et moi-même) attendent la prochaine (bonne) réforme Macron courant 2020-2022.
                                  .
                                  La France doit retrouver sa capacité à conditionner l’entrée et le maintien sur le territoire français. Langue, profession, éthique, etc.
                                  Une immigration choisie et non subie
                                  .
                                  Comme la plupart des pays d’immigration massive (USA, Australie, etc.), le Canada le fait très bien, sans honte, sans culpabiliser face à nos bobo-zozos irresponsables.
                                  Les gaucho-bobos opposés aux quotas et à la sélection nous répètent depuis 30 ans cet argument culpabilisateur :
                                  « Scandaleuse exploitation capitaliste du prolétariat des pays en voie de développement ? » 
                                  Ah bon ?...
                                  Alors essayez donc d’entrer sans autorisation en Russie, en Chine, à Cuba, en Corée du Nord ! Ou bien essayez d’entrer illégalement dans n’importe quel pays d’Asie, du Moyen-Orient, du Maghreb ou au plus profond de l’Afrique ! 
                                  En France et dans certains pays d’Europe, des gens sont devenus complètement fous, irresponsables, suicidaires ou les 3 à la fois.
                                  L’immigration doit redevenir conditionnelle, conditionnée par le pays d’accueil, et non par des ploutocrates non élus au sein de l’ONU (appelé « le machin » par le général De Gaulle).
                                  .
                                  Il est remarquable de constater que les gaucho-bobos ont le même point de vue politique en faveur de l’assouplissement de l’immigration que les libéraux-bobos et... le grand capitalisme !
                                  .
                                  En conclusion :
                                  Zéro immigration clandestine en France.
                                  Zéro immigration clandestine en Europe.
                                  Doublement de l’immigration choisie
                                  (véritablement choisie) en France.
                                  Quant aux autres pays européens, ils décideront ce que leurs peuples voudront, tant qu’il y a consultations parlementaires et populaires (RIC à la Suisse).
                                  La France et l’Europe n’ont pas besoin d’abandon de souveraineté dans ce domaine, n’ont pas besoin de fourches caudines ONUsiennes non débattus, signées par des ploutocrates non élus.


                                • REMY Ronald REMY Ronald 21 décembre 2018 17:14

                                  Au 19 décembre 2019, plus d’un tiers des pays signataires du Pacte ont maintenant changé d’avis !

                                  Cette liste des désistements s’allonge de jour en jour. Depuis les plus grands pays jusqu’aux plus petits :
                                  USA, Australie, Russie, Brésil, Chili, Hongrie, Autriche, République Tchèque, Pologne, Slovaquie, Bulgarie, Croatie, Suisse, Italie, Estonie, Belgique, Danemark, Pays-Bas, Serbie, Slovénie, Israël, Algérie, etc.

                                  Source Wikipédia.

                                  (Nous vous invitons à compléter cette liste ici sur Agoravox ).

                                  .
                                  Après les élections européennes de 2019, en raison du nombre de pays européens ayant changé d’avis, l’Union Européenne se retirera probablement de facto de ce Pacte crétin.

                                  L’intérêt de LaREM est d’obtenir rapidement un débat au Parlement, et le retrait de la France, AVANT les élections européennes et municipales. Même si cela nécessite ou entraine la démission du Premier Ministre Edouard Philippe (favorable au pacte et à la censure du débat sur ce pacte).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès