• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La déroute d’Emmanuel Macron : un plan marketing qui a mal (...)

La déroute d’Emmanuel Macron : un plan marketing qui a mal tourné

Alors que le slogan « Macron démission » est scandé autant par des gilets jaunes que par une majorité de français, il faut tout de même revenir sur ce que l’on pourrait appeler un hold’up sur la République largement soutenu par les puissants de notre monde ultra-libéral. Tout était pourtant bien parti. L’illusion était parfaite malgré un nombre de votants très faible et une représentativité nulle de « LREM » au niveau local. La République allait donc être « en marche », oui, mais pour où ? Pour quel projet ? Toutes les combines de communication furent employées y compris une divulgation tardive du programme de celui qui allait devenir le candidat des puissants, des ultra-capitalistes ainsi que des cadres urbains, hyper-connectés et ne voyant aucun inconvénient à accélérer la construction d’un monde où une petite minorité dévalise le reste de l’Humanité en toute impunité.

Je ne crois pas que Macron soit en déroute. Ce sont les médias « mainstream » (dits « traditionnels ») qui le sont, médias ultra-libéraux « libertaires » qui firent la promo de la marque « Macron ». Vendu comme un jeune réformateur, un être dynamique, un casseur de règles... Payé (et donc vendu à) par les boss milliardaires des multinationales, la marque Macron devait passer quitte à dégainer les plus gros flingues (l'affaire Fillon, l'enquête sur Lepen, mais aussi l'affaire Mélenchon plus récemment) et à jouer avec des termes forts bien appréciés par nombre de citoyens (« Révolution », le titre du livre de Macron en campagne).

La force de frappe des médias mainstream est sans limite. Ils bénéficient de deux atouts : l'argent et le pouvoir. Avec l'argent, ils paient les pires experts, les journalistes les plus médiocres et les éditorialistes les plus collabos à leur système. Les voix discordantes étaient durant la campagne une masse informe et diffamée. On entend en boucle la plus grotesque des assimilations entre « la France Insoumise » et le « Rassemblement National » qui n'ont de commun que le fait qu'ils sont les opposants les plus virulents à l'ultralibéralisme version Macron. Si l'un est au pouvoir, il tuera l'autre, mais ça, on ne l'entend jamais. Tout le monde est mis dos à dos, tout le monde est mis dans le même sac.

Les médias mainstream ne sont que des outils dont les patrons sont des milliardaires qui ne défendent que leurs intérêts : Bouygues, Bolloré, etc. Tous ceux qui acceptent un centime de ces gens sont des petits soldats de la peste brune moderne qu'est l'ultralibéralisme...

Cette idéologie dictatoriale ne se fonde pas sur une figure, un « führer », mais sur une communauté d'intérêts que sont les milliardaires. Elle n'utilise pas l'armée et la répression assassine pour contrôler les populations. Elle vend du rêve, s'appuyant sur les meilleurs outils de communication moderne... Et figurez-vous que l'ancêtre de la communication, c'est la propagande... Et oui, toutes les techniques de com' ont été élaborées par nos chers propagandistes dès les années 1910 (c'est l'armée anglaise qui a conçu les premiers outils de propagande). Il y a un siècle, il fallait « vendre » la guerre, il fallait booster les foules pour qu’elles aillent se faire tuer au front. Désormais, il s’agit de conforter un système qui ne bénéficie qu’à une ultra-minorité en guerre ouverte contre le reste du monde. Il n’est pas besoin de plus qu’une première place au premier tour en France pour remporter une victoire haut-la-main. Le sémillant Macron avait des allures de gendre idéal, d’un gars « qui n’en veut », d’un type capable de remettre la France au cœur du monde occidental après la débâcle hollandiste et sarkozyste.

Bref. La marque Macron allait réformer, mais pour un ultra-libéral, la réforme ne veut dire qu'une chose : pulvériser les services publics (qui est un bien commun à tous les citoyens), les acquis sociaux (qu'on nomme privilèges pour les disqualifier), les corps intermédiaires dont font partie les syndicats (les diviser n'a pas été compliqué. Au départ les comités d'entreprise étaient financés par les salariés et seulement les salariés. Pour exploser le système, les patrons ont proposé que l'entreprise finance ce comité d'entreprise à hauteur de la masse salariale. Dès lors les syndicats furent corrompus par le patronat et donc discrédités et inopérants. Et ce n'est qu'une des techniques employées par le patronat qui sait que quelques biftons peuvent calmer les ardeurs des plus durs de ses opposants).

Réformer signifie pour la marque Macron qu'il faut laisser les capitaux circuler librement mais pas tous les êtres humains, il faut utiliser la force publique pour mettre au pas les plus déterminés des opposants, il faut promettre l'enfer à ceux qui s'y opposent. Ainsi, celui qui ne vote pas pour les candidats ultra-libéraux de gauche et de droite subit une déferlante de messages angoissants : « Si c'est pas nous, c'est le fascisme ou le stalinisme qui gagnera ». Ça laisse réfléchir...

La plus grande technique, puisque l'oppression violente reviendrait à emprisonner ou tuer des consommateurs, c'est de fondre les oppositions dans le brouhaha. On noie la voix de chacun dans les voix des millions d'autres.

Car chers électeurs, voter ne revient plus qu'à choisir la marque que vous préférez. Macron fut la marque en vogue, la « start-up » du moment selon ses propres termes, mais peu importe, il est aujourd'hui lynché par les médias mainstream parce que les consommateurs politiques que vous êtes n'ont plus de goût pour ce produit politique... Les maîtres du monde, les 1% qui nous dirigent y travaillent. Ils ont compris que ce produit Macron ne permettra pas d'augmenter leur chiffre d'affaire, ils préparent donc une nouvelle marque... Je pense qu'elle est déjà choisie même s'il faut encore faire quelques enquêtes, mais je vous le donne en mille, je crois bien que la marque qui vous jettera à son tour dans l’abîme au prochain lancement démocratique commercial sera quelqu'un d'une marque challenger qui a le vent en poupe et qui ne trouve pas dégueu le fric, le pouvoir et le patronat....

Allez je vous le dis : le Rassemblement National ?

Léonel Houssam


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 26 décembre 2018 13:14

    à l’auteur,

    Il y a du vrai dans ce que vous écrivez, mais on pourrait vous faire observer que vous aussi vous prenez les Français pour des imbéciles en considérant que la presse est toute puissante, et que les citoyens, parfaits crétins crédules, lui sont automatiquement soumis. On les fera donc voter pour un parti d’extrémistes, ces cons, avec autant de facilité qu’on les faisait voter hier pour un Macron.

    Il est de fait que le système d’instruction publique français a été sciemment et radicalement détruit par les socialistes dès le milieu des années 80. La capacité de jugement des jeunes générations, qui ignorent désormais à peu près tout de l’histoire de leur pays s’en trouve singulièrement amoindrie. Je me souviens d’avoir demandé à des élèves à bac+2 ce qui se passait en France en 1835 : « C’est l’époque de Jeanne d’Arc ? ». « Euh, non, je voulais dire : Louis XIV ! » etc.On ne peut donc pas trop s’étonner que les gilets jaunes soient désormais aussi tentés par les délires conspirationnistes orientés vers l’antisémitisme, que peut l’être la rue des pays arabes décérébrés par l’islam.

    Il reste que les propagandistes politiques sont obligés de parler de la réalité que les citoyens connaissent, et, même incultes, ces derniers sont tout à fait à même de percevoir clairement et distinctement la distance qui sépare les promesses dont on les berce des situations qu’on leur fait vivre. Ils ne seront probablement pas capables de penser un meilleur système politique, mais il faudra bien que les petits malins qui seront parvenus à se faire élire, s’ils veulent arriver au bout de leur mandat, veillent à cesser de trop bourrer le mou du bon peuple.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 décembre 2018 13:38

      @Christian Labrune

      Vous écrivez : « mais on pourrait vous faire observer que vous aussi vous prenez les Français pour des imbéciles en considérant que la presse est toute puissante, et que les citoyens, parfaits crétins crédules, lui sont automatiquement soumis. »

      Et oui, la presse est toute puissante et donne les informations qu’elle souhaite.

      Dîtes moi un peu qui connait le fonctionnement « supranational » de l’Union européenne et le rôle minime réservé aujourd’hui aux représentations nationales ? Les médias en parlent ? Jamais ! 

      Oui, les médias dominants font le jour et la nuit sur l’information !


    • Christian Labrune Christian Labrune 26 décembre 2018 14:39

      @Legestr glaz

      Il faudrait savoir si les hommes sont libres ou s’ils ne le sont pas. S’ils sont ou non munis d’une capacité de juger, c’est-à-dire d’accepter ou de refuser ce qu’on prétend leur imposer. S’ils sont des hommes au plein sens du terme, ils sont libres et pleinement responsables de ce qui leur arrive, et en prétendant qu’ils ne seraient que des marionnettes dont la presse tire les ficelles à loisir, vous en faites des bêtes irresponsables. Vous justifiez donc implicitement ceux qui les traitent comme du bétail, et c’est vraiment désastreux.
      Cela me rappelle les âneries proférées par des crétins islamo-gauchistes sur ce site, à l’époque des grands attentats. Le vrai responsable, c’était le colonialisme, c’était l’impérialisme américain. Ce qui signifiait que l’exécutant du Califat qui égorgeait un journaliste devant les caméras ne savait même pas ce qu’il faisait, n’était responsable de rien, n’était donc probablement pas un homme, mais un simple pantin au service des entités toutes-puissantes qui siègent tout en haut du panthéon conspirationniste.


    • HELIOS HELIOS 26 décembre 2018 15:54

      @Christian Labrune

      c’est-à-dire d’accepter ou de refuser ce qu’on prétend leur impose

      ... c’est sûr que lorsqu’on galère pour faire la fin du mois, qu’on se leve a 5 heures et qu’on rentre a 20 heures les oreilles bourdonnantes, on a largement le temps de reflechir et d’arbitrer entre les epouvantails qui viennent discuter sur les chaines d’infos et voter pour son propre interet ensuite !


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 décembre 2018 16:25

      @Christian Labrune

      Et vous, vous connaissez le fonctionnement de l’UE ? Les attributs de la Commission européenne ? Les fonctions de la COREPER ? Celles des différents groupes de travail ? Que connaissez vous de la « comitologie » ? Avez-vous d’ailleurs déjà entendu ce substantif ?

      Peu de personnes connaissent le fonctionnement de l’UE. La pédagogie sur le fonctionnement de l’UE n’a jamais été de mise. Alors, de grâce, arrêtez avec votre couplet que les hommes sont libres et qu’ils ont ce qu’ils souhaitent.

      Ces hommes seront susceptibles de comprendre lorsque les tenants et aboutissants leur auront été expliqués. Lorsque des débats sur le fonctionnement de l’UE auront lieu, et non une désinformation permanente faisant croire à une entité qui prône le bonheur des Peuples alors que l’Union européenne n’est qu’une pompe aspirante de l’argent des pauvres vers les plus riches, vers ce 1% dont il est question si souvent.


    • JBL1960 JBL1960 26 décembre 2018 18:53

      @HELIOS = Si, l’un n’empêche pas l’autre... Pour avoir travaillé en usine, en 2/8 et même en équipe de nuit, l’esprit vagabonde lui... Bien sûr la fatigue est là, n’empêche, qui cherche trouve !

      C’est d’ailleurs pour cette raison, n’ayant pas assez travaillé et ne percevant rien, nada, 0 € soit la tête à Toto, que j’ai pris mon pied en réalisant une nouvelle version PDF et gratos d’une œuvre, moins connu, de Pierre Kropotkine « Champs, usines et ateliers ». On n’est sans dents, sans le sou mais pas sans cerveau !

      Même avec les oreilles bourdonnantes, endoloris par les douleurs, je le redis, qui cherche trouve !
      JBL


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 19:58

      Bonsoir, Legestr glaz

      « Toute puissante, la presse » ? 

      Certainement pas, et de moins en moins !

      Souvenez-vous du référendum sur le projet de traité constitutionnel de 2005. Jamais il n’y avait eu un tel matraquage médiatique ! Télévision, radio, presse écrite, la grande majorité des médias ont fait, durant des mois, un forcing sans précédent en faveur du OUI. Tout cela pour aboutir à une nette victoire du NON  !

      Cela démontre que l’influence des médias n’agit que lorsqu’elle rencontre une volonté convergente des Français ou, à défaut, une relative indifférence qui fait le jeu des puissances d’argent ! 


    • Et hop ! Et hop ! 27 décembre 2018 20:59

      @Fergus

      Quand il y a le choix entre deux produits, la propagande médiatique la plus intense arrive à capter plus de 50% des parts de marché, c’est imparable.

      C’est encore plus sûr quand presque tous les produis en concurrence sont des marques du même producteur, par exemple Young Leader.

      Il était facile de se rendre compte que Macron était un tyran qui allait mettre en place le programme hyper-libéral d’Attali pour baisser tous les bas salaires, toutes les protections sociales, privatiser tous les services publics.

      Vous avez préféré faire barrage à un fascisme imaginaire, créé justement par la propagande médiatique.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron#Citations_célèbres


    • Croa Croa 30 décembre 2018 18:45

      À JBL1960
      « Même avec les oreilles bourdonnantes, endoloris par les douleurs, je le redis, qui cherche trouve ! »
      .
      Oui mais encore faudrait-il savoir qu’il y a un lézard ! Quand tous les journaux disent la même chose il n’y a aucune raison de douter et donc de chercher une vérité cachée puisque à priori on ne nous cache rien. Il a fallu Internet pour que soit révélé des choses cachées fondamentales et encore celles-ci devaient-elle être longtemps activement cherchées, ce qui n’est pas évident puisque nous avions confiance dans les médias. En fait les éléments fondamentaux cachés comme par exemple la loi de 73, ne se sont révélés que par téléphone arabe via internet (par le mail et sur les forums) et c’est pourquoi il a fallu des années pour que ces choses soient diffusées dans l’opinion.


    • symbiosis symbiosis 26 décembre 2018 13:16

      Nous boirons le breuvage infect jusqu’à la lie et tous y passeront. Nous devrons tous les expérimenter, de l’extrême droite à l’extrême gauche, tel est notre karma avant de définitivement décider de nous passer de ces parasites putrides, corrompus et menteurs. 

      Ainsi, nous cheminerons alors sûrs et sans regrets.

      Mais en attendant, rien, pas même le chantage et la violence institutionnels ne nous empêcheront de nous préparer à ce coup de balai historique tant attendu dans l’histoire de l’humanité ; et que les gilets jaunes soient finalement récupérés, instrumentalisés, cela n’empêchera pas l’histoire de se retourner et rien n’y pourra changer désormais.



      • HELIOS HELIOS 27 décembre 2018 00:02

        @symbiosis

        OK, on commence par qui ? Jean-Luc ou Marine ?
        Parce que pour le PS, LR, LREM etc un demi pourcent suffit, mqais pour que d’autres accedent au pouvoir, il fut au moins 5% de difference


      • Furax Furax 26 décembre 2018 16:29

        « Président de la République » !...Ce n’est plus une fonction mais un gag !

        Souvenez-vous Sarkozy : Traité de Lisbonne, « Casse toi pov’con », Khaddafi...On ne pourra pas descendre plus bas !

        Puis il y eut Hollande : le scooter, Léonarda, El Khomeri etc. no comment...

        Et maintenant celui là.

        J’attends le suivant avec impatience (Castaner ? Belloubet ? smiley )


        • JBL1960 JBL1960 26 décembre 2018 18:55

          @Furax N’oubliez pas Blanquer, Bilderberger 2018 !!!


        • François Pignon François Pignon 26 décembre 2018 19:25

          @JBL1960

          ils ne vont pas répéter une erreur de casting
          ils vont changer de genre
          passer de la comédie de boulevard au cinéma d’art et d’essait
          c’est risqué, mais il ne leur reste que ça s’ils veulent garder la production et les studios, sinon, c’est Pékin qui prend le relais comme avec Ali Baba !


        • JBL1960 JBL1960 26 décembre 2018 23:44

          @François Pignon = Enfin, ils répètent les mêmes erreur (de casting) depuis au moins 1982 ! Tenez, ce lien que j’ai sauvegardé dans mon petit blog, est là pour en témoigner, et sous le billet Bilderberg 2016 (auquel Philippe avait été convié).

          Voyez qu’ils ont tout de même de la suite dans les idées non ?

          Errare humanum est = Perseverare diabolicum...


        • JBL1960 JBL1960 26 décembre 2018 23:48

          @François Pignon Pis, Pékin est intégré dans le scénar, par la City de Londres, herself ! Le Bernie va y arriver à pied, par la Chine ! Si si...

          Bon ça va lui faire mal, pas autant qu’à nous, mais ne pas sous-estimer leur capacité d’adaptation en milieu hostile !


        • placide21 26 décembre 2018 17:02

          « Président de la république » dans ce pays est le sommet de la hiérarchie des employés de banque, ce monsieur a donc cru qu’il pouvait traiter les Français récalcitrants comme des subordonnés ,mais la réalité politique a fait irruption dans son rêve : Les gilets jaunes.


          • zygzornifle zygzornifle 26 décembre 2018 17:54

            Tant que Macron sera soutenu par ceux qui l’on mis en place , les Drahi, l’UE et les dirigeants des merdias tapis dans l’ombre il restera en poste , ils ont trop inverti sur leur pur sang destructeur de social , par contre s’ils se sentent trahis ils le largueront sans état d’âme ,Macron va chercher par tout les moyens de transformer les miettes qu’il a lâché en pain entier , il est déjà avec son équipe de sérial-taxeur en train de comploter pour vous vider les poches d’une autre manière ....  


            • elpepe elpepe 26 décembre 2018 19:11

              Toujours bon de se défouler, Macron est certes un bon exutoire, mais néant comme l’UE, vis a vis des vrais forces en jeu ds ce monde, US versus Chine versus Russie,

              Le reste Inde, Pakistan pourront probablement résister un peu grâce a leur religion d état, mais nous allons être simplement balayé, négligeable donc négligé, ....

              En effet, comme le titre le mentionne, il s’agit bien de marketing, car aujourd’hui on aurait absolument aucun moyen d’une quelconque politique,

              Mais aveuglez vous, c’est probablement la seule attitude raisonnable qd tout est consomme (consomme par la génération des retraites actuels d’ailleurs, mais c ’est un tout autre sujet)

              La seule vraie question qui subsiste , a qui se vendre, avant le dernier run ? franchement Macron a probablement choisi le mauvais cheval non ?


              • Philou017 Philou017 26 décembre 2018 20:10

                @elpepe
                Pourquoi rester dans cette compétition internationale qui ne fait que des dégâts. La France a suffisament de moelle pour décider de se positionner comme pays indépendant avec une économie basée sur l’équilibre intérieur et sur le bien-être des gens. Nous avons tous les moyens pour cela, il faut seulement le décider.


              • Arogavox 26 décembre 2018 21:29

                @elpepeles 
                 enfin un recadrage sur le vrai fond du problème ! ...
                 
                 avec tout de même cette remarque : dans les pays évoqués comme « devant être balayés » (morituri), ce ne sont sans doute que les humbles (les grandes majorités précarisées) qui seront balayés 
                  Dans le sillage antique des Etrusques balayés par les Romains, les nantis arrivistes trouvent toujours à rejoindre les hautes sphères des nouveaux maîtres (les ’importants’ du temps des étrusques ont su se faire une haute place en vendant leur art divinatoire très prisé des maîtres Romains qui ont su ainsi en tirer parti)


              • Philou017 Philou017 26 décembre 2018 20:12

                Que se passe-t-il réellement ) l’Élisée ?Un éclairage original :

                https://www.youtube.com/watch?v=1ahMEQf2yMI


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 décembre 2018 22:44

                  Bonjour Léonel,

                  .

                  ’’Ce sont les médias « mainstream » (dits « traditionnels ») qui le sont, médias ultra-libéraux « libertaires » qui firent la promo de la marque « Macron ». Vendu comme un jeune réformateur, un être dynamique, un casseur de règles... ’’

                  .

                  Je conseille aux lecteurs de regarder la vidéo suivante, une vrai pépite d’or :
                  https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/Juan-Branco-desosse-Macron

                  Ceux qui ont financé E.Macron ’’par des moyens détourné’’ sont entre autres les milliardaires :

                  Xavier Niel (Free)
                  Patrik Drahi (SFR)
                  Stéphane Richard (Orange)
                  Bernard Arnault (LVMH)

                  Puis c’est Xavier Niel qui présente Mimi Marchant, ’’gourou de la presse people’’, à E. Macron.

                  C’est Xavier Niel qui vas financer Mimi Marchand la quelle sert d’intermédiaire aux puissants pour faire monter tel ou tel ami ou pour faire descendre tel ou tel ennemie ! ... Regardez la vidéo ... ça vaut le coup ...


                  • JBL1960 JBL1960 26 décembre 2018 23:55

                    @eau-du-robinet = Je venais la mettre (la vidéo, hein , ?), oui, excellent, voici son lien PDF Macron et son crépuscule.

                    Voilà pourquoi on propose des solutions pour, sans attendre, faire se lever l’aurore de la société des sociétés !

                    JBL


                  • ticotico ticotico 26 décembre 2018 22:49

                    Attribuer le hold up ultra libéral à un marketing en béton, assisté d’un pilonnage médiatique sans précédent, me paraît indiscutable. C’est peut être aussi cette sensation de s’être fait déposséder de son libre arbitre qui rend l’approbation du mouvement gilets jaunes aussi large.

                    Ceci dit, je sens dans les médias les premiers signes d’une révocation possible d’un Macron devenu fusible. Le grand retour de Benalla en une du Huffington Post aujourd’hui me paraît indiquer que les capitaines invisibles s’apprêtent à « filloniser » Macron pour éviter la remise en cause plus vaste qui pourrait découler d’une poursuite du mouvement populaire.

                    Macron « démissionné », la principale revendication serait satisfaite, et l’arnaque « UE, réformes, ruissellement... » serait relancée par les médias et leurs sbires...



                    • ETTORE ETTORE 26 décembre 2018 23:32

                      On en arrive à la supposition suivante :

                      Les partis politiques sont des hologrammes, Ils n’existent que pour donner corps à nos aspirations. Ils sont interactifs car pilotés et imposés par certains.

                      La démocratie est bafouée et prise en main, elle et ses institutions, elle ne sert que de paravent, ce drap qui fait naître les ombres chinoises,(les ombres et jamais la source de lumière) et qui est menacé de déchirure par des vulgaires gilets jaunes.

                      Depuis Sarko LE PACIFICATEUR au Ray Ban et ses magouilles en Libye, histoire de se servir à pleines pognes dans les poches du dictateur campeur de l’Elysée.

                      La première pompe à fric.

                      Hollande, lui et ses idées moelleuses de socialiste balançoire, qui à servi de tremplin à sa chimère Macron, eh oui Flamby, pas assez rapide pour le pognon

                      à récupérer. Balancé !

                      Et arrive la STAR, celle qui est missionnée, celle enfantée par les grands « usuriers »

                      Celle pour qui les ordres sont clair : amasser rapidement, faire couler le flouze, remplir les poches, tenir les gueux ,les apeurer, les taper si besoin, les gazer, ou tout ce que vous voulez, tant que le grand remplissage n’est pas terminé.

                      Ah oui....Le personnel.... Avec cette histoire de gilets jaunes, le Ben ala.. qui se prend pour le Wizir à la place du Roi.....ça commence à faire perdre patience, surtout si le « vrai » Roi, se fait griller la politesse, par son commis, qui connait toutes les ficelles d’un bon Téléthon Tchadien. (45 M d’euros versé par la France pour les fonctionnaires Tchadiens)

                      Paraît qu’il bossait pour faire vivre sa famille, tantôt Nervi, tantôt commercial démonstrateur en pistolet à eau. Tantôt guide touristique pour hommes d’affaires.... Voilà un gars qui traverse les continents pour trouver du travail.

                      Imaginez les corrélations entre Sarkosy et Macron, et le pont au dessus de la Hollandie, inutile.....cette grande enjambée et qui fait des ronds dans l’eau.

                      Cette affaire n’est qu’une sinistre chaude pisse d’argent, collante comme un papier tue mouche. On voit déjà les premiers à s’agiter le cul à l’air, les ailes collées.

                      Et ceux qui ne le sont pas encore, vaporisent le spray de la désinformation, en se rendant bien compte que l’aérosol est bientôt vide......

                      Vite, vite....l’exfiltration..... ne se feras que pour le pognon.

                      Le « reste »......Bah, que les gilets jaunes le fasse griller, qu’importe, on changeras les marionnettes, on adapteras les textes, si ce n’est que ça.....On a déjà le script et le/la nouvelle vedette.


                      • math math 27 décembre 2018 06:57
                        Les conseillers d’Emmanuel Macron à l’Elysée : payés la peau du cul...

                        53 personnes ?

                        et le gamin part en couille.. ?

                        c’est plus de l’amateurisme..mais de l’incompétence haute de gamme... smiley


                        • 59jeannot 27 décembre 2018 07:43

                          les français vont-ils se laisser avoir encore une fois ? cela serait désespérant. Le RN, mené par la looser Lepen, au pouvoir ?! il n’y a qu’à rediffuser le débat avec Macron, les français devraient comprendre, qu’après la peste, on ne choisit pas le choléra. 


                          • CRICRI59 CRICRI59 27 décembre 2018 10:25

                            Bonjour il faut simplement modifier le mode de scrutin et prendre en compte les votes blanc, nuls, et non exprimés car Macron a été élus avec a peine 18% des électeurs, soit un français sur dix.

                            Nous sommes dans une république bananière.


                            • JL JL 27 décembre 2018 12:06

                              Bonjour Léonel Houssam,

                               

                               vous écrivez : ’’ La force de frappe des médias mainstream est sans limite. Ils bénéficient de deux atouts : l’argent et le pouvoir. Avec l’argent, ils paient les pires experts, les journalistes les plus médiocres et les éditorialistes les plus collabos à leur système ’’

                               

                              Michel Rocard disait : « Il y a six pouvoirs qui commandent le monde : exécutifs, législatifs, judiciaires, techno-scientifiques, financiers et médiatiques. Les cinq premiers sont encadrés par des lois et des contre pouvoirs. Le système médiatique n’a pas de contre pouvoirs et ses débordements sont sans limites ».
                               

                              Et MM Pinçon Charlot : « Il existe trois catégories de diffuseurs de la pensée dominante : les éditocrates, les sondologues et les experts. »

                               

                               

                               ps. C’est moi qui souligne en gras.


                              • ETTORE ETTORE 27 décembre 2018 12:15
                                math 27 décembre 06:57
                                Les conseillers d’Emmanuel Macron à l’Elysée : payés la peau du cul...

                                53 personnes ?

                                et le gamin part en couille.. ?

                                c’est plus de l’amateurisme..mais de l’incompétence haute de gamme.si,

                                ___________________________________________________________

                                A croire que les « Sponsors » de Macron, ont mis de barrières de guidage au nombre de 50.

                                On est jamais trop sûr des dérapages contrôlés effectués, même par un banquier professionnel.

                                Le pouvoir, ça monte à la tête....tellement vite.


                                • microf 27 décembre 2018 13:08

                                  Á l´attention de mon très cher @Christian Labrune,

                                  Message que tout francais devrait écouter et faire suivre.

                                  Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand en 9:24
                                  https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0

                                  "On peut poser quelques questions, oú est l´Episcopat catholique francais, ouais c´est important. La France est une terre catholique, la fille ainée de l´Église, oui il se prononce partout, oui sur toutes les questions sociales en Afrique. Aujourd´hui, il ya plus de frontière entre l´église catholique et les questions d´ordres politiques. Ben cette église catholique á Paris, le Président de la Conférence épiscopale en France, on ne l´ententd pas. Deuxième des choses, oú est le Fond Monétaire International. La troisième des choses ca je vais faire rire vous allez comprendre même, ca c´est pour faire rire oú est l´Ambassadeur du Cameroun pour demander en fait á M. Macron d´engager rapidement un dialogue avec les corps sociaux en France. Non ca fait rire, je rappelle á mon grand -frère Célestin Jamen le RSA en France, c´est 450 Euros, quand vous l´avez vous vivez effectivement dans une chambre de foyer. En plus, on vous donne des bons alimentaires, celá veut dire qu´avec 450 Euros, vous ne vivez dans aucune grande ville francaise vous vivez dans une chambre de foyer déjá subventionnée. Le SMIC en France, c´est dans les 1300 Euros, un logement assez confortable á Paris, il faut aller chercher au dessus de 1000 Euros, ca veut dire que avec 1300 Euros á Paris vous ne fondez pas de famille. Vous n´allez pas en vacances, vous vous offrez pas en faite je veux dire que vous n´allez pas au théatre, je ne parle même pas d´aller manger même une fois par semaine dans un bon restaurant. Donc c´est ca le problème de la France. C´est á dire avoir instituée des minimas sociaux qui sont donc toutes les caisses sont pratiquement en faillites et n´avoir plus une économie comme l´a dit Maitre MOMO qui peut répondre á ca. Parceque pour pouvoir donner ces 450 Euros á des chomeurs le RSA, ce SMIC, ce salaire minimun qui n´existe pas pratiquement en Grande Bretagne, eh bien il faut être en croissance, il faut avoir une économie effectivement qui a une croissance, il sont á une croissance zéro, vous le financez comment ca ? première question, voilá les questions fondamentales.Deuxième question,les hommes politiques francais, le général de Gaule va remettre sur pieds ce qu´on va appeler une échelle sociale, Bachir, oú á la tête de cette échelle sociale, se trouve pratiquement une 100e de familles, c´est eux qui ont accès á Sciences Po á Paris, á l´ENA, ils se marient entre eux, M. Hollande a rencontré Madame Ségolène Royale á l´ENA, ils font des enfants qui intègrent les grandes écoles Polytechnique, vous allez voir Polytechnique en France 99% d´enfants qui sont á Polytechnique en France, ont des parents qui ont été á l´école Supérieure Polytechnique á Paris, ils se coptent dans des conseils d Administrations, je suis au conseil d´administration de EDF, mon épouse est au conseil d´administration de VEOLA, ma fille est au conseil d´administration de... voilá l´élite politique en France. Et cette élite politique est partie de 200 mille chomeurs en 1968 quand on chasse le général de Gaule á aujourd´hui, 6 millions de chomeurs et plus de 10 millions de pauvres, échec total, donc nous pouvons recevoir des lecons de tout le monde, mais pas d´eux, pas d´eux ( la France ) c´est á dire nous ONNP, on ne le supporte plus, on ne le peut pas, voilá le bilan des hommes politiques.

                                  Quand M. Célestin Jamen, militant du MRCV, parti ultra libéral soutien un M. Macron, on comprend les connections. Alors, je m´arrête lá. Le journaliste ( en fait il a dit qu´il ne ne soutenait pas ). Je m´arrête lá.

                                  Modèle économique, choix économiques, voilá, voilá du tout libéral. Le role de l´État, il faut désengager l´état, mais quand on désengage l´état, qu´est ce qu´on fait, eh bien les pans entiers de l´état sont tombés en fait entre les mains d´un certain nombre de lobbys et de familles, pareille, un exemple Bachir ( le modérateur ) c´est 8 familles en France qui ont le monopole de la grosse et de la grande distribution en France. Famille AUCHAN, Famille CASINO, Famille CARREFOUR, Famille LECLERC 8 familes je ne parle pas de petite distribution de quartier, je parle de la grande et de la méga distribution, Bachir, voilá les limites. Autres choses les choix sur la taxation, entre taxer le capital et le travail, ils vont faire le choix de taxer le travail ca veut dire que tout ce qu´on appele la classe moyenne, les gilets jaunes lá c´est la classe moyenne. Est ce que cela justifie le fait l´appelation en tout cas puisque c´est ce que pense ces gens lá que le Président Macron serait le Président des riches ? Mais le Président Macron c´est qu´il est porté par ce que je vous dit par les familles, ce lobby politique qui s´est accaparé des grandes écoles qui ... entre eux, il est porté par eux et ce cac40 en fait á qui l´état, quand l´état va se désengager l´état va remettre entre guillemets, l´économie francaise, Macron appartient á cette famille lá, voilá Macron c´est á dire que Macron ne peut pas voir la vie autrement que de consolider celá, c´est aussi simple que celá. Ces gilets jaunes lá, c´est la Révolution du prolétariat.

                                  Quand on parle même de casseur, mais Bachir, un casseur est un francais, l´état francais a le droit de lui trouver un travail, une deuxième chance, une formation. M. Jamen nous parle de la grande richesse de la France, de ses acquis et de ceci, mais pourquoi elle ne donnerait pas une deuxième chance á un casseur ? elle pourrait lui donner une deuxième chance, une formation, un travail et la possibilité de se soigner et bien il ne deviendrait pas casseur. Eh bien quant dans ta famille vous avez un méga délinquant qui est votre enfant, eh bien la responsabilité peut aussi incomber au père d´avoir assumer un mauvais encadrement á cet enfant pour qu´il devienne délinquant. "

                                  Suite..


                                  • microf 27 décembre 2018 13:10

                                    Suite et fin

                                    @microf

                                    Á l´attention de mon très cher @Christian Labrune,

                                    Message que tout francais devrait écouter et faire suivre.

                                    Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand en 9:24
                                    https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0

                                    Donc le modèle économique lá, c´est á dire que du rôle de l´ état de désengager l´état et de dire que c´est le marché qui va tout réguler mais le marché s´en fout des pauvres, je vous donne un exemple. M. Mittal No 1 de l´acier dans le monde, il va délocaliser il va partir de la France, alors qu´il faisait des bénéfices. Vous avez beaucoup de groupes en France qui lancent des plans sociaux alors qu´en fin d´année, ils ont des bénéfices nets. Je vais plus loin les multinationales francaises, eh bien en France, elles ne payent pas beaucoup d´impots alors que certaines ont jusqu´á 2000 filiales, elles gagnent de l´argent á l´extérieur d´oú ce concept de MÉLANCHON de créer un IMPOT UNIVERSEL de dire que ces grands groupes francais, allons taxer ces multinationales les filiales qui sont ailleurs ca veut dire que TOTAL, TOTAL dans la CEMAC ( Communauté Économique des États de l´Afrique Centrale ) TOTAL a plus de 450 filiales, mais pourquoi on irait pas chercher l´agent lá bas ? vu que TOTAL quand vous regardez les bilans de TOTAL en fin d année en France eh bien c´est á limite de 2 millions d´EUROS nets, alors que c´est la 1ere entreprise francaise avec pratiquement avec plus de 30, 40, 50 milliards d´Euros, de bénéfices et de chiffres d´affaires de résultats nets.

                                    Voilá c´est la Révolution en fait de l´Extrême droite ces gilets jaunes en grande partie et de l´Extrême gauche qui n´acceptent plus d´être les dindons de cette farce, d´oú des slogans Macron démission, dissolution de l´Assemblée Nationale, et Maitre a dit quelque chose de très intérèssant Macron n´aura pas de résultats pour ca, il pourra faire tout son bla bla, j´ai bien peur que ca contamine les étudiants, si ca contamine les universitaires, ca contamine d´autres corps sociaux, s´en est terminé, c´est une dissolution de l´Assemblée, j´ai bien peur pour Macron qu´il n´arrive pas á la fin de son mandat.

                                    Pour s´en sortir est ce qu´il doit monter au créneau ? mais l´heure n´est pas á monter au créneaux, c´est á dire il faut refaire l´architecture, c´est á dire qu´il faut dire aux chomeurs francais qu´on ne te donne plus le RSA on ne peut pas vivre au dessus de ses moyens Bachir, vous ne pouvez pas rationner chez vous en allant emprunter chez le boutiquier, á un moment donné, le boutiquier vous explique que excusez moi. Ils sont ( France ) á 2000 milliards d´endettement et chaque jour, la France lève l´argent sur les marchés, mais la France vivra comme ca jusqu´á quand ? Je vous donne un dernier chiffre l´industrie d´un pays comme l´indonésie est largement plus performante aujourd´hui que l´industrie francaise, je parle de l´indonésie, et alors qu´est ce que Macron a comme solution ? eh bien, qu´il dise tout simplement aux francais qu´á partir d´aujourd´hui, vous allez souffrir comme nos frères africains, il n´ya plus de choix pour vous, c´est dur, la situation est assez compliquée déjá vous savez que Fillon avait dit au temps de Jacques Chirac que les caisses sont vides, Sarközi l´a rappelé en lui disant qu´un Premier Ministre ne le dit pas, mais M. Fillon avait eu le courage de dire que je suis á la tête d´un pays, dont les caisses sont pratiquement vides, on ne gère pas une ÉCONOMIE en gérant L´EDETTEMENT ( comme en France ) Bachir, voilá en fait la situation de ces gilets jaunes lá ET NOUS SOUTENONS CE MOUVEMENT DE GILETS JAUNES et ca doit faire réfléchir les peuples africains c´est á dire que pour nous les nationalistes de dire que vraiment pour nous les peuples africains s´attendre avoir encore un bonheur avec la France, c´est compliqué."


                                  • oncle archibald 27 décembre 2018 14:09

                                    « Alors que le slogan « Macron démission » est scandé autant par des gilets jaunes que par une majorité de français »

                                    Arrêtez de rêver ! Vous saurez ce que pensent une majorité de Français quand ils se seront exprimés en votant après avoir émargé une liste de votants, pris le chemin de l’isoloir et glissé leur bulletin dans une enveloppe anonyme elle même insérée dans une urne en verre, ce qui évite les « bourrages ».

                                    Laissez tomber Madame Irma, je suis sûr que sa boule de cristal n’est pas du tout fiable.


                                    • oncle archibald 27 décembre 2018 14:15

                                      « ce que l’on pourrait appeler un hold’up sur la République » cela s’appelle un vote libre des citoyens qui choisissent un bulletin etc etc .. voir plus haut.

                                      Si vous préfériez Poutou il fallait voter Poutou, si vous préfériez Arthaud il fallait voter Arthaud, etc etc ... Le choix était largement ouvert au premier tour, et si aucun de ces candidats ne vous plaisait vous auriez du au minimum aller le crier en insérant un bulletin blanc dans l’enveloppe mise à votre disposition.

                                      Encore une supposition signée Madame Irma !


                                      • oncle archibald 27 décembre 2018 14:19

                                        « Les voix discordantes étaient durant la campagne une masse informe et diffamée. »

                                        Il semble pourtant que les talents d’orateurs de Monsieur Melenchon aient été parfaitement audibles et même « mis en scène » par le candidat lui même avec des artifices dignes d’une rock-star !


                                        • oncle archibald 27 décembre 2018 14:32

                                          "Le sémillant Macron avait des allures de gendre idéal, d’un gars « qui n’en veut », d’un type capable de remettre la France au cœur du monde occidental après la débâcle hollandiste et sarkozyste."

                                          Ben oui ! Absolument ! Et surtout il avait un programme extrêmement clair et axé sur deux objectifs principaux : relancer l’économie pour faire baisser le chômage et diminuer la dette publique qui pèse lourdement sur notre budget.

                                          L’activité économique permet de remplir les caisses de l’état puisque s’il y a davantage d’activité il y a davantage de TVA, davantage de taxes sur le chiffre d’affaires, davantage de cotisations sociales, etc .... et si nous disposons d’un meilleur budget on peut déjà ne plus emprunter ou au minimum emprunter moins, et dans le meilleur des cas rembourser une partie de cette dette, dépense parfaitement improductive qu’il faut tendre à éradiquer.

                                          Du coup c’est sur la base de son programme et sans aucune hésitation que j’ai voté pour lui dès le premier tour !


                                          • Croa Croa 30 décembre 2018 19:14

                                            À oncle archibald,
                                            N’importe quoi ! Comparé aux autres programmes c’était le plus flou et il était très clair que c’était celui de Bruxelles. Désolé mais tu n’as aucune excuse !


                                          • oncle archibald 27 décembre 2018 14:54

                                            "Les maîtres du monde, les 1% qui nous dirigent y travaillent. Ils ont compris que ce produit Macron ne permettra pas d’augmenter leur chiffre d’affaire« .

                                            Je ne pense pas que le menuisier du coin de ma rue qui emploie deux salariés, ou que le boss de l’entreprise de maçonnerie de la petite ville voisine qui emploie 80 salariés, fassent partie des »maitres du monde" mais pour autant le travail de sape méthodique de ceux qui n’ont pas digéré d’avoir perdu l’élection présidentielle, les mêmes qui tirent les ficelles du mouvement des gilets jaunes, aura eu une efficacité redoutable : celle de créer un climat d’incertitude tel que personne ne fait plus de projets à court, moyen ou même long terme.

                                            Si le citoyen lambda a peur de l’avenir il ne va rien acheter au delà du strict nécessaire et donc le chiffre d’affaire de tous les commerçants et petits artisans va effectivement baisser. Cela se vérifie déjà : il n’y a jamais eu autant d’argent stocké sur les comptes courants et les livrets d’épargne populaire.

                                            Deux conséquences : la consommation va ralentir donc moins de TVA moins de taxes etc etc ... pour alimenter les caisses de l’état, voir plus haut, et plus grave encore personne ne se hasardera dans les mois et années qui viennent à investir dans l’économie Française.

                                            Monsieur Melenchon et Madame le Pen auront au moins gagné ça : Macron va se trouver dans l’impossibilité de dérouler son programme, on ne saura donc jamais s’il aurait marché !

                                            Je ne dis même pas un mot des pertes directes résultant de ce mois de Décembre totalement merdique : biens publics et privés détruits ou dégradés, commerce paralysé, activités économiques ralenties ou paralysées par manque d’approvisionnement les camions étant empêchés de circuler.

                                            Tout cela résulte d’une intention bien établie. Le mouvement spontané des gilets jaunes a été instrumentalisé par les politiques battus à la présidentielle qui ont toujours rêvé d’un troisième tour dans la rue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès