• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Rassemblement National est le grand gagnant des régionales (...)

Le Rassemblement National est le grand gagnant des régionales 2021

Depuis l'annonce des résultats du premier tour des élections régionales de 2021, le cortège de mort des perroquets qui nous servent d'éditorialistes répète en boucle une unique analyse politique sur tous les médias existants : les Républicains en seraient les grands gagnants et le Rassemblement National le grand perdant. Dans cet article, je réfute cette lecture et je démontre même le contraire. Le Rassemblement National est le grand gagnant de ces élections et la présidentielle de 2022 sera le contraire des régionales de 2021. L'abstention est l'enjeu véritable. 

 

 

Fidèle à ma réputation naissante de commentateur iconoclaste de l’actualité politique, je me devais de vous partager mon analyse des résultats du premier tour des élections régionales de 2021, puisqu’elle s’oppose en tout point à l’analyse officielle des éditorialistes qui, de Libération à Valeurs actuelles, proposent une unique grille de lecture de ces résultats.

 

 

Cette unanimité n’est-elle pas le signe d’une absence de pensée ? Suffit-il de faire le décompte des voix des partis politiques pour savoir, mécaniquement, qui en est sorti vainqueur ? Est-ce toujours le parti arrivé en tête qui est le gagnant des élections ?

Si tel était le cas, il n’y aurait plus besoin d’analyser les résultats, ils se suffiraient à eux-mêmes, et le ministère de l’intérieur, en publiant les résultats, pourrait immédiatement nous stipuler les enseignements à en tirer, sans que personne ne puisse légitimement les contester et en proposer une autre lecture. Ce sont toutes ces questions qui sont devant nous.

Je me propose ici de réfuter l’analyse qui prévaut et de lui substituer une nouvelle, plus fidèle à la réalité de ce qu’il s’est passé.

 

* * *

 

 

La donnée fondamentale de cette élection est l’abstention, qui s’élève à 66,72%.

Que signifie-t-elle ?

Au lieu de l’interpréter, ce qui est toujours difficile, bien qu’il semble qu’elle soit un mélange à la fois de désintérêt pour les régionales et de dégoût pour les politiques, je propose de reformuler cette donnée chiffrée en un énoncé.

  1. Les français ne sont pas allés voter.

A proprement parler, cette phrase n’est pas vraie : certains français se sont déplacés, ils sont allés voter, on peut même très exactement les chiffrer - justement - à 33,28% du corps électoral.

Il est intéressant de noter que très peu de médias se sont intéressés à la composition de ce groupe à contre-courant, qui est allé voter, mais qu’ils se sont focalisés sur les abstentionnistes. Or, les deux groupes nous apportent autant d’informations, ont autant d’intérêt l’un que l’autre, car ils ne sont rien d’autre que les deux faces d’une même médaille - le peuple français dans son ensemble.

D’un côté, il y a ceux qui sont allés voter et qui, sociologiquement, sont plus riches, plus diplômés et plus vieux. De l’autre, il y a ceux qui ne sont pas allés voter et qui sont, statistiquement, plus pauvres, moins diplômés et plus jeunes.

Ces deux faces d’une même médaille désignent en réalité deux classes sociales distinctes, qui ne se rencontrent pas dans la vie, qui ne travaillent pas ensemble, et qui ne se croisent même plus dans les bureaux de vote.

L'énoncé :

    1. « Les français ne sont pas allés voter. »

devient donc :

    2. « Les riches, les diplômés et les vieux sont allés voter pendant que les pauvres, les peu diplômés et les jeunes ne sont pas allés voter. »

L’interprétation politique de ce premier tour des régionales devient la question de savoir comment on peut rapporter le résultat sorti des urnes à la sociologie des votants et des abstentionnistes.

La politique, c’est de la sociologie.

 

* * *

 

 

Quels ont été les résultats ?

Comme le montre la carte, les « grands gagnants » de ce premier tour seraient le Parti Socialiste (PS) et Les Républicains (LR), alors que le Rassemblement National (RN) serait le « grand perdant » de la soirée dans l’exacte mesure où il ne gagnerait aucune région et où son score a diminué comparativement au premier tour des élections régionales de 2015.

Les éditorialistes ajoutent également La République En Marche (LREM) dans le camp des perdants dans la mesure où le parti présidentiel ne serait en tête dans aucune région, alors que c’est le parti à la tête de l’État. Ici, perdre, c’est ne pas être doublement à la tête de l’État et des élections, comme si cela devait forcément aller ensemble. En réalité, LREM n’a jamais été un parti d’implantation locale, et on ne saurait dire qu’il s’agit d’une défaite, même si ce n’est certes pas une victoire, car LREM n’a pas pour but de gouverner les Hauts-de-France, ou la mairie de Tulle, mais la France entière à l’échelle nationale - ce pourquoi LREM fait de beaux scores aux européennes, par exemple.

Cette interprétation majoritaire chez les éditorialistes repose donc sur une absence de pensée, et plus profondément sur l’ignorance de la nature tout à fait singulière de la LREM, un parti qui aussitôt créé a vu son candidat élu à la présidence de la République, un parti qui est un rassemblement de traîtres, et de gauche et de droite, comme l’a très justement souligné Rachida Dati. LREM n’est pas un parti comme les autres et ne saurait être jugé avec les mêmes critères. Cela pourrait être le sujet d’un autre article, mais ma thèse est que LREM est le parti de l’unification de la bourgeoisie pour s’assurer la conservation exclusive du pouvoir exécutif à l’échelle nationale, contre toute victoire possible de l’extrême-gauche et de l’extrême-droite. Ce n’est donc pas un parti « ni de gauche ni de droite », comme le voulait la campagne de 2017, mais un parti « et de gauche et de droite », le rassemblement de la bourgeoisie de gauche et de droite en un faux centre contre le peuple français.

Revenons aux résultats de ce premier tour des élections régionales.

Les Républicains seraient les grands gagnants de la soirée. Les éditorialistes nous assurent que la course à la présidentielle de 2022 est entièrement relancée, que les sondages ont été démentis, et que désormais, tout se joue entre Pécresse, Wauquiez et Bertrand, pour autant qu’ils sont arrivés en tête dans leur région et LR en tête au niveau national.

Rien ne me semble plus faux, et c’est là que ça devient intéressant.

Contrairement à ce que répètent comme des perroquets les éditorialistes de toutes les chaînes de télévision, de toutes les radios, de toute la presse écrite, le « grand gagnant » de ce premier tour est le Rassemblement national.

Pourquoi ? Comment est-ce possible alors que leurs scores électoraux semblent indiquer le contraire ?

Tout tient à pondérer les scores électoraux par la donnée fondamentale de ces élections, à savoir l’abstention.

Reprenons.

  1. « Les français ne sont pas allés voter. »
  2. « Les riches, les diplômés et les vieux sont allés voter pendant que les pauvres, les peu diplômés et les jeunes ne sont pas allés voter. »

Ajoutons désormais à ces deux énoncés un nouveau :

  1. « Les Républicains ont fait un score élevé, le Rassemblement National a vu son score baisser ».

Nous obtenons donc une corrélation entre l’abstention des français et l’augmentation du score en pourcentage des Républicains et la baisse de celui du Rassemblement national.

J’en tire l’énoncé suivant :

  1. « Quand les français ne vont pas voter, les Républicains montent et le Rassemblement national baisse ».

Il y a donc une corrélation entre « les français » et « le Rassemblement national », alors qu’il y a décorrélation entre « les français » et « les Républicains » (voire aussi « le Parti Socialiste » dans une moindre mesure).

Autrement dit, alors que le RN s’affaiblit en terme de score électoral, il manifeste une étonnante proximité avec les français, il est même en phase avec les français, il n’y a désormais plus rien qui distingue un français moyen d’un électeur du RN.

Ceci est un événement politique de premier plan.

Pour le mesurer, il faut se rappeler qu’en 2002, Jean-Marie Le Pen n’a pu accéder au second tour de l’élection présidentielle que grâce à l’abstention massive des français pour ce type d’élection, à savoir 28,40%.

Entre 2002 et 2021, le lien entre « les français » et « le Front National » puis « le Rassemblement national » s’est donc inversé.

L’opérateur, ou plutôt l’opératrice, de ce renversement est Marine Le Pen, qui a opéré, justement, le passage du « Front National » au « Rassemblement national ».

Cette opération, appelée « dédiabolisation », est donc un succès.

Quel enseignement pouvons-nous donc tirer de ce premier tour des élections régionales ?

Contrairement à ce que disent les éditorialistes, la montée des Républicains, si elle n’est certes pas une mauvaise nouvelle, n’exagérons rien, signifie néanmoins que l’électorat des Républicains est déconnecté de l’ensemble des français et même qu’il s’agit d’un électorat minoritaire constitué de vieux, de riches et de diplômés. Loin d’être une force, c’est une faiblesse - du moins, s’ils ne parviennent pas à élargir au-delà de cette base dans les prochains mois. Seul Nicolas Sarkozy avait réussi à droite en 2007 à réunir les vieux et les riches avec les pauvres et les jeunes. C’est cette alliance qui permis son élection. Elle ne s’est plus revue depuis, et à mesure que le Rassemblement National progresse, les Républicains sont toujours plus minoritaires, c’est-à-dire vieux et riches.

A l’inverse, le Rassemblement national est en phase avec la société française. Son électorat est plus pauvre, plus jeune, moins diplômé. C’est dire immédiatement que son électorat est beaucoup plus grand que celui des Républicains.

Qu’est-ce que cela signifie ?

C’est simple : dès que l’abstention baissera, que les français iront voter, les scores des Républicains et du Parti Socialiste baisseront mécaniquement, plus exactement baisseront proportionnellement au nombre de français votants, alors que le score du Rassemblement National, et de la France Insoumise dans une moindre mesure, monteront.

Je peux donc tirer l’énoncé suivant :

  1. « Quand la participation remontera, les Républicains baisseront et le Rassemblement national montera. »

Le Parti Socialiste et les Républicains n’ont gagné les élections régionales que parce qu’ils sont les partis dinosaures des boomers, c’est-à-dire des vieux et des riches, alors que Rassemblement National n’a perdu électoralement que parce qu’il est le parti des jeunes et des plus pauvres.

Il ne faut donc pas tirer un enseignement de ces régionales de 2021 pour les présidentielles de 2022.

Ou plutôt : dans la mesure où les élections présidentielles mobilisent toujours plus l’électorat que les régionales, l’enseignement qu’on peut tirer de ces régionales, c’est que les présidentielles seront inversement proportionnelles aux régionales.

Les « gagnants » des régionales seront les perdants des présidentielles.

Les gagnants d’aujourd’hui sont les perdants de demain.

Dans la mesure où il vaut mieux préparer demain que d’être simplement satisfaits aujourd’hui, qu’il vaut mieux gagner les présidentielles que les régionales, je peux donc conclure :

  1. « Le Rassemblement national est le grand gagnant des élections régionales ».

CQFD.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 25 juin 11:32

    Vous raconterez ça à JMLP, le fondateur évincé du parti repoussoir : lien.

    Les régionales sont un tournoi entre notables, pas entre partis. Mariani a été RPR (et même ministre) et LR avant d’être RN. C’est une question de zone de chalandise et de clientélisme, pas une question de politique.


    • V_Parlier V_Parlier 25 juin 22:25

      @Séraphin Lampion
      Et oui, comment tant de gens se préoccupent encore de savoir qui a vraiment gagné, comme si ça allait changer notre destin ! Déjà que pour les présidentielles ce n’est pas évident, mais alors là...


    • jmdest62 jmdest62 26 juin 09:41

      @Séraphin Lampion
      Si on pousse un peu le raisonnement de l’auteur .... Asselineau est notre prochain président .
      @+


    • Fergus Fergus 26 juin 19:13

      Bonsoir, jmdest62

       smiley 
      Qui plus est, si le RN avait été le « grand vainqueur » comme tente d’en convaincre l’auteur, Marine Le Pen n’aurait pas ressenti l’envie pressante de quasiment engueuler son électorat.


    • Old Dan Old Dan 28 juin 06:26

      @Séraphin Lampion
      ... et peut-on imaginer MLP à la présidence ?...
      .
      [... entre cauchemar et fou-rire ! ]


    • JulietFox 29 juin 09:20

      @jmdest62

      MOOOOOUUUAAHHHHHHHHHHH !


    • Laconique Laconique 25 juin 11:37

      Ah oui ! Le RN, grand gagnant des régionales 2021. Comme « la prise du Capitole, une victoire pour Trump ». Vous vous souvenez ?


      • Laconique Laconique 25 juin 11:50

        « Contrairement à l’analyse de la prise du Capitole véhiculée par les médias, Donald Trump en est le grand gagnant et s’impose comme l’homme politique le plus puissant d’Occident. »

        « Hier soir, nous avons vécu l’histoire, celle à laquelle nous ne sommes plus habitués : avec une majuscule. »

        « J’irai même plus loin : Donald Trump sort victorieux des événements de ce 6 janvier 2021. »

        « C’est un coup de maître. »

        « C’est dire que cet homme politique, à lui seul, peut, quand il le souhaite, s’il le souhaite, déclencher une insurrection contre le pouvoir d’État. »

        « Trump ordonne, ses supporters exécutent - les politiques et les médias, eux, tremblent. »


        On apprécie en effet à juste titre votre « réputation naissante de commentateur iconoclaste de l’actualité politique » ! – – –


      • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 25 juin 12:58

        @Laconique

        la culture du paradoxe demande doigté, une grande vigilance, beaucoup d’engrais et un recours permanent aux fongicides-pesticides.


      • MrMétaphysique MrMétaphysique 26 juin 22:26

        @Laconique

        Je serai laconique et je dirai que j’assume à 100% mes anciens articles ! Ils sont dans le vrai !


      • Aristide Aristide 25 juin 11:50

        Juste une petite remarque, corrélation n’est pas causalité. On ne démontre rien sur les causses par l’absence ou la présence de corrélation ....


        • Fergus Fergus 26 juin 19:15

          Bonsoir, Aristide

          D’ailleurs les brebis sont restées impassibles sur les « causses ». smiley


        • zygzornifle zygzornifle 25 juin 14:32

          C’est magnifique, pour battre MLP les autres qui se détestent entre eux sont obligés de s’allier.

          Hahahah , ça veut tout dire, ils sont vraiment archi nuls.

          Comme les racailles qui se mettent a plusieurs pour rouster un autre ....


          • Aimable 25 juin 17:54

            @zygzornifle
            Il est bien connu que les chiens aboient plus quand ils sont en meute .


          • pipiou2 25 juin 15:06

            Un article bourré sophismes pour arriver à une conclusion déconnante que l’on connaissait déjà en ayant lu le titre.

            Finalement l’auteur se conduit comme un perroquet politique : il essaie de nous faire croire que l’abstention à joué en faveur de tel parti et en défaveur de tel autre parti, un grand classique.

            Il bosse dans l’équipe de com de MLP ?


            • Albert123 25 juin 15:13

              les scores du RN durant ces régionales sont en baisse par apport aux européennes, 

              ce qui s’explique par la normalisation d’un parti qui est désormais aussi dispensable que les autres partis républicains qui ont trahi la France et son peuple

              Un seul politicien à vu son score exploser durant ces régionales, Phillipot qui passe de 1 à 7 % et ce grâce à une posture anti liberticide et anti mascarade covidienne cohérente de a à z qui finit par payer.

              Quand à l’abstention, elle ne baissera pas tant que les têtes n’auront pas été coupées, trempé dans l’eau bénite et enfin brulées.

              70 % des électeurs ont expliqués à monsieur masque gratuit et madame vaccin obligatoire, ainsi qu’a tout ce qui se trouve entre les 2, que leur délire covidiste et la manière dont ils ont sacrifiés la France et son peuple avec, ça n’est juste plus possible.

              les effets secondaires des vaxxxins qui arrivent en masse finiront d’achever la tendance, La moitié du peuple qui n’avait pas encore compris que cette caste est prête à les sacrifier va bientôt se réveiller avec la pire gueule de bois de sa vie.

              Entre autres les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à constater que leur cycle menstruel est étrangement perturbé depuis les injections. 


              • pierrot pierrot 25 juin 18:29

                Il faut être lèche botte ou payé par Narine La Peine pour présenter comme un succès les scores minables et partout en baisse du FN.

                L’immonde Narine est désavoué par tous : même son père la présente comme une imbécile sans stratégie , idem pour le raciste Eric Zemmour, sa nièce et ses rares électeurs qui se font insultés par la Narine car ils ne sont pas allés voter !

                Quelle imbécile qui mérite bien la fessée reçue et la retraite dans les Iles Vierges des Caraïbes pour jouir de ses lingots d’or planqués.


                • gnozd gnozd 25 juin 19:38

                  "

                  les effets secondaires des vaxxxins qui arrivent en masse finiront d’achever la tendance, La moitié du peuple qui n’avait pas encore compris que cette caste est prête à les sacrifier va bientôt se réveiller avec la pire gueule de bois de sa vie.

                  Entre autres les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à constater que leur cycle menstruel est étrangement perturbé depuis les injections. 

                  "
                  D’où tenez-vous ces infos ?


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 25 juin 23:38

                    Je suis admiratif devant ce jeu verbal, et la puissance de l’imaginaire. Pour moi, prosaiquement, je crois que les électeurs d’autrefois des grands partis de gouvernement se sont beaucoup abstenus. Je serais étonné que les pro RASSEMBLEMENT NATIONAL SE SOIENT AUTANT ABSTENUS que les autres. Marine LE PEN est moins mauvaise que son père.Et localement le RN a fait émerger des communiquants intelligents. ce qui arrive au RN est donc grave pour lui.Malgré des ex gilets jaunes qui se révèlent RN.


                    • HELIOS HELIOS 26 juin 11:29

                      @C BARRATIER
                      = = = Malgré des ex gilets jaunes qui se révèlent RN. = = =

                      Pourquoi essayer de disqualifier les gilets jaunes ?

                      Si de votre point de vu il y a convergence entre les GJ et le RN, ce n’est pas parce qu’ils sont « RN » mais parce que les deux, les GJ et le RN, montrent des analyses qui aboutissent aux mêmes resultats.

                      La pluie mouille, pas la peine d’etre GJ ou RN pour le constater, même le PS le sait, mais ce PS est tellement.... nul, qu’ils le nient pour évidement d’autres raisons... mais quand ils rentrent chez eux, ils sont quand même louillés !


                    • Laulau Laulau 26 juin 08:38

                      Autant que je m’en souvienne la participation à la dernière présidentielle n’a pas été mirobolante. Au second tour 25,44 % auquel s’ajoutent 11,52 % de blancs et nuls.

                      Cela fait environ 63 % de suffrages exprimés par rapport aux inscrits.


                      • chantecler chantecler 26 juin 09:35

                        Tiens j’ai lu hier que la soeur de Marine s’est lancée dans l’arène politique ...

                        Ca ne fera jamais que quatre dans la même famille ...

                        Doivent avoir le gène .


                        • roby roby 26 juin 10:49

                          A choisir entre Marine et LREM https://rmc.bfmtv.com/emission/agnes-buzyn-nommee-a-l-oms-c-est-coherent-elle-retrouve-un-poste-dans-une-entite-aussi-defaillante-qu-elle-2027129.html

                          Je vous accorde que ce n’est qu’un seul exemple ,il y en à tant d’autres qui ont étés récompensés pour leurs loyaux services à la marche arrière


                          • xana 26 juin 13:06

                            Ca commence.

                            Après chaque élection, tous les « experts » viennent nous expliquer que leur parti a gagné.

                            Même avec une seule voix (la leur ?)

                            Ca devient... lassant. Lassant d’imbécilité.

                            Les Français n’en veulent plus, de vos élections !

                            C’est pourtant simple à comprendre.

                            Ca n’a rien à voir avec la démocratie, mais personne ne croit plus que des « représentants » puissent représenter le peuple. Ils représentent seulement leurs sponsors, ceux qui ont PAYE leur élection. Ceux qui se cachent derrière une démocratie de carton...


                            • simir simir 26 juin 18:18

                              Le RN gagnant..... !!!

                              « Encore une victoire comme celle-la, et nous sommes perdus ! ». Pyrrhus.

                              MLP ne comprendra jamais rien. Ella a ses groupies racistes et facho qui voteront toujours pour elle quoi qu’elle fasse mais beaucoup étaient séduits pas ses positions pour sortir de l’Europe.

                              Maintenant elle est pour y rester et l’Europe ne plait pas à tous ceux qui ont voté non en 2005 tout comme ne plaisent pas les girouettes


                              • zygzornifle zygzornifle 27 juin 08:45

                                Je vote depuis 1974 et j’ai constaté depuis que je suis de plus en plus pauvre, que les prix augmentent régulièrement, que je perd mes libertés une a une, qu’il y a de plus en plus de surveillance, de caméras, de flicage, d’obligations et d’interdictions de toutes sorte, que tous les gouvernements de gauche comme de droite tapent sur les chômeurs, les retraités, que la population a bien changée et pas en mieux.

                                Je comprend donc les citoyens qui ne se déplacent plus ou votent blanc car il n’y a plus que les petits enfants qui croient encore au père Noel ....


                                • Rinbeau Rinbeau 27 juin 11:01

                                  Comment voulez-vous que la seule entreprise de France à gagner de l’argent pour ne rien produire puisse gagner quoique ce soit pour l’intérêt général ?

                                  Seul crédo du machin national, LA LOOSE !


                                  • Rinbeau Rinbeau 27 juin 11:27

                                    D’ailleurs, nul doute, à l’avenir, seul gagnera celui choisi par l’oligarque dominant du moment, car

                                    L’existence et la mise en pratique petit à petit, insidieusement, des machines à voter dans les communes ( ordinateurs) aura définitivement sonné le glas du vote « honnête ! » 

                                    J’appelle au boycott de ces machines dans toutes les communes où elles sont présentes ! La corruption, la fraude, n’aura plus de limites et sera complètement invisible, donc inattaquable devant des tribunaux !

                                    C’est la mort absolue de la démocratie parlementaire. L’urne légitime redevient la rue et le prochain gagnant devra être le peuple ! pour renverser tout ça et inventer une nouvelle gouvernance émancipée des seuls intérêts de la Bourgeoisie !


                                    • HELIOS HELIOS 27 juin 13:33

                                      @Rinbeau

                                      Vous avez completement raison !

                                      Un vrai vote, un vote sincère, c’est celui où le choix se realise dans l’isoloir, quand personne ne vous tient la main.
                                      Toutes les autres solutions, correspondance, electronique etc ne garantissent JAMAIS que la personne est elle-même et seule devant sa lettre ou son ecran sans aucune influence alentour. Même le votre par procuration est sujet a fraude, mais comme il y en a peu, cela ne change que peu le résultat.

                                      En fait il n’y a qu’une solution complementaire (mais pas de remplacement), c’est le vote anticipé personnel, réalisé dans des conditions comparables aux bureaux de vote dans des lieux régaliens comme les gendarmeries... (même pas les mairies, sauf s’il y a des citoyens pris au hasard pour contrôler)

                                      Pensez bien que pour payer quelques euros, les banques vous demandent une double identification et vous croyez que pour un vote un simple code est suffisant et va empecher l’influence d’une personne a coté qui vous tiens la main ou l’esprit ???

                                      Le choix démocratique, le vrai, se passe dans un lieu protegé, controlé et strictememnt personnel. c’est a cela que servent les isoloir.

                                      Quand aux conditions préalables depuis l’offre politique jusqu’a l’exercice du pouvoir en passant par les demarches electives et les pratiques de gouvernance... il ne faut pas chercher tres loin pour comprendre qu’elles servent de pilotage du mecanisme démocratique !

                                      Quand les forces politiques se liguent contre un parti politique républicain (il serait interdit s’il ne l’etait pas) pour l’éliminer plutôt que faire un offre qui satisfasse les citoyens... pourquoi aller voter !
                                      Quand une election, un referendum est jugé par les citoyens et que les representants élus decident de passer outre... pourquoi aller voter !
                                       Quand les assemblées nationales, territoriales etc qui sont elues ne representent plus que leur electeurs et ne respectent pas ceux qu’ils sont censé aussi representer... pourquoi aller voter !
                                       Quand les representants du peuples ne menent pas la politique pour laquelle ils ont été elus ou trahissent leurs promesses sans sanction... pourquoi aller voter !
                                       Quand les fautes commises par ces memes elus ou nommés dans le cadre républicains sont récompensés pour une faute (Buzyn... etc) ou seulement jugés « responsables mais pas coupables » (Fabius... etc)... pourquoi aller voter !
                                       Quand il existe des institutions s’imposant à l’état sont peuplés de gens hors legislation, hors sol, intouchable (voir les statuts de la BCE)... pourquoi aller voter !


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 juin 18:28

                                      @ l’auteur, 

                                      merci pour cette bonne rigolade !

                                       smiley


                                      • Clouz0- Clouz0- 27 juin 20:24
                                          1. « Le Rassemblement national est le grand gagnant des élections régionales »
                                          2. « Le Rassemblement national est le grand gagnant des élections régionales ».
                                          3. « Le Rassemblement national est le grand gagnant des élections régionales ».
                                          4. « Le Rassemblement national est le grand gagnant des élections régionales ».
                                        .... Saluons cette belle victoire !

                                        • HELIOS HELIOS 28 juin 10:23

                                          @Clouz0-

                                          L’humour c’est sympa, c’est sûr... et j’en ai d’autre sur le sujet.

                                          Le RN a perdu, non pas sur le fond,mais sur la forme.
                                          Quand on se tourne vers le déroulement de la campagne, bien discrète par ailleurs, c’est la différence de traitement entre divers partis politiques qui est « anormal », moi, j’aimerai savoir si le corpus politique du RN qui est a mesurer, et non pas les différents rejets personnels du personnel politique.

                                          Mais, peu importe, les électeurs ont choisi, attendons les actes de gouvernances de ces derniers vainqueurs pour voir si tout le monde reste satisfaits.

                                          Il faut noter, pour aider @Clouz0- que dans une élection proportionnelle, même biaisée puisqu’il y a 25% de cadeau a celui qui arrive en tête, le RN siegera pour au moins autant (25% en moyenne) dans les différents conseils.

                                          Sans m’avancer beaucoup, mais puisqu’il y a correction pour une certaine idée de cette gouvernance... il suffirait de donner non pas 25% mais les % qui manquent pour atteindre les 50% de sièges rendant ainsi la majorité du « 3eme » tour plus crédible.

                                          En ce sens, le RN a progressé (gagné) en présence et en nombre de sièges

                                          Bonne semaine a tous, on se revoit sur ce sujet dans 6 ans..


                                        • Copain 28 juin 04:41

                                          Le perdant c’est Merluche, il y a dorénavant deux gauches , une de droite et l’autre « islamo-gauchiste racialiste as fuck », ça promet. Et le gagnant est le Roy des clodos de par son nombre ( les inutiles ne votent pas ( fiers de leur pays) ). Tous les partis sauf Merluche (4%) s’alignent sur la pensée Nationaliste, pour pouvoir avec intelligence survivre, un minimum ( Bon score de Philipot l’homo de droite ( le vilain ) ). Le grand gagnant est bien le Roy des clodos et l’oligarchie, et un jour viendra ou il faudra les départager . Viva La Révolutionne ( je déconne )


                                          • Copain 28 juin 05:13

                                            la démocratie échoue ce n’est pas tant par désintérêt des citoyens que du fait des idées erronées qui circulent à son sujet. La démocratie souffre des mêmes maux que le socialisme parce que dans les deux cas l’individu est subordonné au collectif. Chaque décision est une décision collective et cette décision devient la norme pour tous. Fondamentalement, aucune liberté individuelle n’est en sécurité dans une démocratie. Aucune propriété n’est réellement privée. Des groupes minoritaires bien organisés peuvent piller ou asservir les autres à travers les urnes.
                                            L’argument décisif en démocratie est la supériorité numérique. Il s’agit de maximiser l’armée des électeurs pour l’emporter à tous les coups. Par ailleurs, elle conduit à une politique de court terme. Un élu n’a aucune incitation à penser à l’avenir de la nation. Il n’est que locataire pendant un terme électoral fixé à l’avance, et son objectif est de maximiser les bénéfices qu’il retire (lui ou son entourage) de son passage au pouvoir. C’est pourquoi les politiciens se soucient peu des dettes qu’ils laissent à leurs successeurs. Pratiquement tous les pays démocratiques souffrent d’énormes dettes. Dans l’ensemble des pays démocratiques, les impôts sont passée de 10% du PIB en 1910 à environ 50% en 2010. L’homme politique dans une démocratie doit promettre toutes sortes de choses irréalistes pour arriver au pouvoir, tout en restant très discret sur leurs coûts réels et les conséquences à long terme de telles dépenses. Les décisions difficiles qu’il faut ensuite prendre pour remédier à tous les effets pervers d’un tel système sont toujours laissées aux successeurs.

                                            Cela conduit à la servitude, à la bureaucratie, aux monopoles, à la médiocrité, au parasitisme, à la centralisation et à la stagnation économique. La démocratie, c’est cette grande fiction dans laquelle les gens peuvent vivre aux dépens des autres, pour paraphraser Frédéric Bastiat.

                                            Je vous souhaite une bonne journée à vous tous et merci de vivre et de vous mettre en avant et de proposer du contenu (intélligent(pourmoi)). Vous n’etes pas une flaque monsieur vous etes un torrent qui déborde de vie 

                                            Merci


                                            • HELIOS HELIOS 28 juin 10:31

                                              @Copain

                                              J’aime bien votre perception du « collectif » contre « l’individualisme ».
                                              On pourrait faire un parallèle avec la pandémie et l’avalanche d’incitations à la vaccination... pour le bien de tous !

                                              Argument évidement faux, puisqu’il n’est que la conséquence d’un abus de pouvoir avec les fermetures administratives, les confinements etc.

                                              Supprimons ces obligations démentes et l’obligation de vaccination n’a plus de réalité.

                                              Pour ces elections régionales et plus généralement pour le vote RN ce n’est pas tout a fait le collectif qui a été mis en avant, mais le collectif de rejet.
                                              Le RN met en avant le collectif français.... 


                                            • pierrot pierrot 28 juin 12:36

                                              Grosse rigolade pour l’immense fessée pour Marine et ses complices, qui ont perdu une grande partie de ses électeurs.

                                              La défaite va libérer d’autres prétendants contre l’entreprise familiale Le Pen en faillite (mais des lingots d’or ont été planqués dans les Iles Vierges des Caraïbes) pour passer son temps agréablement comme une bourgeoise décadente.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

MrMétaphysique

MrMétaphysique
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité