• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les gilets jaunes sont-ils un avant-gout d’une révolution populaire (...)

Les gilets jaunes sont-ils un avant-gout d’une révolution populaire massive ?

Peut-être bien, le bateau "France" coule lentement, mais inexorablement, sa coque criblée de 2400 milliards de dettes soit 40k€ par habitant va faire encore de nombreuses victimes, si ceux dans la cale ne sont pas trop une préoccupation pour l’état grâce aux suicides ou à l'alcool, les autres proches de la ligne de flottaison, rame à la main, plus nombreux, commencent à paniquer, car plus le rafiot s’enfonce, plus on leur demande une cadence infernale, le dos lacéré par les dettes, les taxes, la dislocation des valeurs, l’insécurité, le manque d’avenir pour les enfants, on a beau leur expliquer les vertus de l’écologie et de la parité, quoi qu’ils fassent, il y a désormais trop de voies d’eau, ils savent qu’ils finiront à terme en mi esclaves si productifs et totalement exsangues si retraités.

Et c’est lorsqu’il n’y a plus d’avenir qu’une véritable révolution peut s’amorcer, et même si le gouvernement actuel colmate quelques fuites, nous allons droit vers cet embrasement généralisé, c’est juste une question de temps.

En outre, le gouvernement actuel est dans l’arbitrage, s’il donne d’une main, il le prendra de l’autre, il faudrait changer de gouvernance et résorber la dette avant tout.

Voici les solutions douloureuses et polémiques que j’aurai ajoutées à cette fameuse liste des revendications

  • Nomination d’un gouvernement de crise composé de non politique dont les membres auront interdiction durant les dix années qui suivront leur mandature d’exercer dans le privé afin d’éviter tout conflit d’intérêts.
  • Évaluation tous les deux ans par référendum du gouvernent en place, pas de limite de mandature sauf motion de censure par le peuple.
  • Dissolution du sénat et création à la place d’un comité des sages (bénévoles) élus directement par le peuple pour contrôler l’action du gouvernement et promouvoir la philosophie (bonheur, liberté, société, etc...)
  • Plafonnement des retraites, des salaires dans le service et les entreprises publics, contrôle strict de leur budget (j’ai constaté énormément d’abus), limitation des biens fonciers (2 résidences secondaires maximums par pers), plafonnement des héritages et autres mesures équitables jusqu’à que la dette soit résorbée.

Évidemment, ça ne sera jamais mis en œuvre, car nombreux sont ceux à des niveaux encore insubmersibles, cadre sup du privé, du public, média, politique, ceux qui réussissent, ceux qui trichent, ceux qui peuvent réduire la voilure (dans les grandes villes), les héritiers, etc.

Au rythme du compteur de la dette, dans 5 ans, on sera à 3000 milliards, donc, rendez-vous à la prochaine déflagration, j’espère juste que le bateau « France » n’explosera pas en même temps.
 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • math math 30 novembre 2018 10:23

    Au rythme du compteur de la dette, dans 5 ans, on sera à 3000 milliards ?

    Hors bilan la dette de la France est de 5.200 milliards...et ça augmente chaque minute et dans 5 ans nous aurons dépassé les 6.000 milliards...

    En restant en euro il n’y a pas d’issue...


    • berry 30 novembre 2018 13:08

      @math
      Merci la gauche.


    • math math 30 novembre 2018 14:11

      @berry....Merci la mafia politique !


    • Alren Alren 30 novembre 2018 18:31

      @berry
      Merci la gauche.

      Vous ne manquez pas d’air !

      La « gauche » n’a gouverné depuis 1954 (! !!) que pendant les premières années Mitterrand (81-84) avant le virage de la « rigueur », rigueur pour les salariés.

      C’est la loi Pompidou-Giscard, des gens de l’ultra-droite économique, que l’État s’est vu interdire d’emprunter à la Banque de France.
      Bien avant même que l’UE nous appauvrisse encore avec l’euro et ses contraintes arbitraires.

      C’est cet interdit, assorti d’une baisse de fiscalité (directe) sur les hauts revenus qui est à l’origine de cette dette, largement indue d’ailleurs, auprès de capitalistes privés.


    • jeanpiètre jeanpiètre 30 novembre 2018 19:57

      @math
      bof , drahi doit 5 milliards, et personne ne le fait chier.
      le problème n’estpas la dette , mais àquoi elle sert.
      ne pas rembourser , ou le faire en monnaie de singe, ça le fait
      mettre ses économies pour la retraite dans un fond qui empèche d’autres de ne pas en avoir du tout , perso , s’ils perde la mise , ça ne me fera pas faire des nuits blanches d’angoisse, si c’est des fonds étrangers, n’ont qu’à parier sur leur dette , vu que tout le monde en a


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 novembre 2018 20:05

      @jeanpiètre

      50 milliards les sociétés de Drahi ...autant que la SNCF


    • Paul Leleu 30 novembre 2018 20:07

      @berry

      « Merci la gauche »...

      réflexion ridicule... déjà dans les faits chronologiques, la droite est autant coupable...

      ensuite, la gauche et la droite c’est juste deux clans, deux familles, deux faces de la même bourgeoisie (et de la même politique)...

      on assiste simplement au retour de la lutte des classes dans son sens le plus classique... les gilets-jaunes illustrent parfaitement de fait.


    • Samson Samson 2 décembre 2018 16:21

      @berry
      Quelle gauche ?
      Entendriez-vous par « gauche » ceux qui pétris de Pensée Unique néo-libérale  : P$, bobos, marcheurs, ... — persistent à s’en proclamer pour en mieux détourner à leur propre avantage le fond de commerce, ou encore ceux qui - au nom de minorités sexuelles & genrées n’envisagent plus pour « progressisme » que licence des mœurs à tout va ... ???
      Les notions de « gauche » et de « droite » ne prennent valeur qu’hors Pensée Unique !!! smiley


    • julius 1ER 2 décembre 2018 16:21

      @berry

      ah bon ???? la Loi Pompidou, Giscard . Balladur de 1973 c’est la Gauche ???
      c’est vrai que c’était d’ éminents hommes de Gauche !!!!
      quand on est dans le déni !!!!


    • Jean 4 décembre 2018 11:17

      @math que du bonheur pour les investisseurs


    • Arogavox 30 novembre 2018 10:23

      Le pouvoir du peuple en France n’est limité qu’à l’idée d’une possibilité théorique de contre-pouvoir par l’article 68.

      Aujourd’hui qu’une majorité absolue des Français veut faire cesser l’inacceptable, il est INDISPENSABLE qu’une première destitution soit demandée et obtenue.

      Sans quoi nous aurons la preuve que l’article 68 n’est pas dissuasif et ne serait donc qu’un leurre :

      toute légitimation officielle deviendrait suspecte

      et la République laisserait place au chacun pour soi du

      sauve qui peut !


      • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2018 10:39

        Il faut que ça pète et vite , plus on attend plus ce sera dur , a force de mettre des gros incapables au pouvoir l’addition est de plus en plus lourde , la taxe carburant c’est la goutte qui fait déborder le vase comme Macron est la goutte qui fait déborder la cinquième république ....


        • Paul Leleu 30 novembre 2018 19:02

          @zygzornifle

          le problème, c’est que les mêmes français étaient dans la rue pour célébrer Johnny ou la Coupe du Monde de Football... c’est difficile de faire la Révolution dans ces conditions. Il faut avoir un horizon plus lointain, qui transcende l’horizon capitaliste...

          culturellement, on est encore très loin d’une révolution. L’Etat n’est pas remis en question, alors qu’il est l’instrument de la bourgeoisie (avec sa comédie électorale)... La Propriété Privée des Moyens de Production non plus, n’est pas remise en question... en fait, le système n’est pas encore menacé dans ses fondements...

          Une révolution implique de la violence, le renversement par la violence, de l’ordre bourgeois. Hors, personne (à quelques exceptions près) n’est prêt à la violence. Et encore moins à risquer sa peau pour le Peuple... car c’est aussi cela la Révolution : se sacrifier pour permettre au Peuple d’avancer...

          Hors, il est difficile de demander à quelqu’un de sacrifier sa vie, juste pour permettre aux gens d’écouter Johnny et de pas payer trop cher leurs cigarettes... ça fait un peu léger... Donc, pas de révolution... Le problème de l’horizon culturel des français est fondamental... Avons-nous encore un rapport « de sang » les uns avec les autres ? J’en doute, à ce stade... et cela ne se reconstruit pas en un jour.


        • Yanleroc Yanleroc 30 novembre 2018 19:21

          @Paul Leleu, 

          Les gilets jaunes se cherchent !
          Ils ont mis les doigts dedans, ils ne sont pas près de les sortir !

          Rassurez-vous les intellectuels vont venir à la rescousse dans un grand élan de « jeunisme ».
          Jaune c’ est Jaune...
          il y a plein d’ espoir
          ..


        • Paul Leleu 30 novembre 2018 20:04

          @Yanleroc

          je n’appelle à rien... c’est au peuple de voir ce qu’il veut... je fais juste un constat... qui vaut ce qu’il vaut...

          je pense aussi que les gilets-jaunes, et avec eux le peuple en général, avancent rapidement, et se forgent une nouvelle identité... autonome de l’industrie du conditionnement...

          n’empêche que la tâche est longue et rude... et loin d’être gagnée pour le moment... même si bien sûr je soutiens pour l’essentiel ce mouvement depuis le début.

          A l’heure actuelle, les populismes d’Europe de l’Ouest sont essentiellement tournés vers la conservation d’un « mode de vie » petit-bourgeois... c’est pas juste en France... c’est compréhensible, et je suis pareil d’une certaine façon... mais c’est pas avec l’objectif de revenir dans son canapé regarder Hanouna qu’on va lever des armées d’espérance. Il faut forcément voir plus loin...


        • Yanleroc Yanleroc 30 novembre 2018 20:26

          @Paul Leleu, c’ est une merveilleuse opportunité pour voir plus loin, il me semble. On ne peut avoir une révolte ou une insurrection à la carte ou sur mesure !


        • Anatine 30 novembre 2018 10:46

          Les gilets jaunes ont mis de facto en place Democratie athénienne 2.0 ce que les politiques et les medias ne comprennent pas en demandant des representants. Ils attendent simplement que les gilets jaunes se plient a leur système, le meme à la source du rejet. Fondamentalement nous sommes entres dans une societe fondée sur les groupes où la liberte individuelle passe par le choix de ses appartenances. Les gilets jaunes ont bien compris qu’ils ne doivent pas avoir de representants et opposer leur logique de consensus à celle de contrôle du modèle dominant. Le consensus, c’est la multiplicité des opinions et la cohérence de l’action ! L’incapacite attribuée aux gilets jaunes de porter des revendications est en fait celle des politiques et des médias. La vraie difficulte est de faire bouger des politiques et des medias qui a force d’affirmer qu’il n’y a pas d’autres options sont devenus incapables de penser autrement. Alors quelles sont les cles du succès pour les gilets jaunes ? Ne pas avoir de centre, agir localementet partout sous de multiples formes, ne pas « defiler » mais se faire entendre dans une multitude d’endroits au même moment, remonter les consensus dans leur diversité, s’appuyer sur les territoires, maintenir la pression sur les elus REM, denoncer sous une forme synthetique les heresies dans le domaine des organisations (la santé par exemple), l’économie (une strategie qui n’est pas au service des francais), L’emmloi de l’impot..

          A suivre...


          • Yanleroc Yanleroc 30 novembre 2018 19:31

            @Anatine, bjr, tout-à-fait.

            Il y a bien un dénominateur commun entre les GJ : Le rejet du Système !


          • Jeff Parrot Jeff Parrot 30 novembre 2018 11:07

            Juste pour la dette, c’est inutile de disserter dessus tant qu’i n’y a pas eu d’audit public de la dette. Ca fait parti des revendications que les gilets jaunes devraient avoir.


            • Attila Attila 30 novembre 2018 11:42

              Les gilets jaunes sont en train de se bonnetrougiser. Les Bonnets rouges ont réussi car, autour d’une organisation officielle et de leaders connus, des groupes se sont auto-organisés et ont démonté les portiques écotaxes et brûlé des radars. Les forces de l’ordre étaient incapables de surveiller l’ensemble du réseau routier en permanence.

              Autour des gilets jaunes, des groupes s’organisent pour réaliser des actions. Cela devrait aller en s’amplifiant, surtout l’année prochaine quand macron va encore augmenter les taxes.

              Les gilets jaunes vont-ils noyer la Dictature En Marche ?

              .


              • berry 30 novembre 2018 12:57

                @Attila
                Oui, c’est vrai, il y a des points communs, comme la destruction de 130 radars ces derniers jours.
                https://www.autoplus.fr/actualite/Radars-Detruit-Gilet-Jaunes-Incendies-Cabines-1533581.html

                Le gouvernement est responsable de cette radicalisation, par son indifférence et ses insultes.
                Il a choisi le pourrissement de la situation, il n’entend rien céder aux gueux alors que l’argent coule à flots pour les GAFA et les bénéficiaires de la mondialisation.
                Manque de pot, non seulement le mouvement ne s’est pas éteint mail il a gagné en popularité ces derniers jours.
                Le gouvernement est coincé.


              • Spartacus Spartacus 30 novembre 2018 11:43

                Sue les retraites, le vrai scandale est avant tout le concept du cumul et du nivellement. C’est pour les uns l’addition, et les autres l’écrêtage...

                Les castes des régimes spéciaux peuvent « cumuler les retraites.

                Exemple Hollande cumule une retraite de député, une de dirigeant du PS, une de président, une de fonctionnaire en détachement toute sa vie, une de chef de groupe à l’assemblée, une de maire, une d’adjoint au maire, une de président de société mixte...

                A l’inverse madame Michu, qui travaille 15 heures par jour, le jour comme caissière à Intermarché et la nuit comme réceptionniste au campanile, elle cotise a un seul organisme, la sécu.

                Elle est limité au plafond sécu, pour la prise en compte de ses cotisations, mais pas remboursée du trop payé et sa retraite sera unique et non pas »cumulée".


                • Paul Leleu 30 novembre 2018 20:22

                  @Spartacus

                  @Spartacus

                  justement... pour corriger cela, Macron a décidé de supprimer la Sécu... comme ça Madame Michu ne sera plus spoliée par la Sécu... elle pourra aller se faire spolier dans le privé par AXA...

                  pour info... la Sécu coute beaucoup moins cher et est beaucoup plus efficace que les assurances privées... elle ne verse pas de dividendes aux actionnaires, et ne paye pas de publicité. Et puis l’argent de la Sécu ne sert pas (comme les assurances privées) à se placer dans la bulle financière néfaste.

                  Par ailleurs, la Sécu couvre tout le monde, et pas uniquement les gens solvables, jeunes ou en bonne santé... car ne vous leurrez pas. Avec une assurance privée, vous paierez au prorata de votre « risque » médical... ça sera impitoyable.

                  Pour les gens que ça intéresse sincèrement, je conseille de regarder le film « La Sociale » de Gilles Perret... un très bon docu qui rappelle quelques vérités sur notre Sécurité Sociale...

                  https://www.youtube.com/watch?v=C1qcEwATuwI

                  https://www.youtube.com/watch?v=1ykrnRM3Vww


                • julius 1ER 2 décembre 2018 16:27

                  @Paul Leleu

                  mais comme Spartacus n’a jamais eu de gros coup dur concernant sa santé, il ne peut pas comprendre cela !!!


                • papat 30 novembre 2018 17:10

                  apparemment vous ne savez pas d’ou vient la dette ! étudier la loi du 3 janvier 1973 , dite loi Pompidou Rothschild ...... déjà...


                  • seken 30 novembre 2018 18:37

                    Bonjour,

                    Non, t’aura plus ou moins pas mieux que ça, tout ton village qui conspire pour aller chanter la marseillaise devant la préfecture et quelque durs qui posent des cadenas et pète des radars, c’est le « top » d’une mobilisation populaire.

                    C’est a ce moment que la république active les siéges éjectables et organise un remaniement, une dissolution, une destitution, une nouvelle constitution... C’est le ’processus destituant’ mon pote il nous occupe et nous protége de la guerre civile.

                    La république peut aussi basculer en mode « cohabitation », en cas de dissolution de l’assemblée, et ça calmera le jeu, ça laissera le reste du monde changer un peu en « conservant », voir en rétro-pédalant. 

                    Appellerons nous cela une cohabitation aussi, si le parlement du Reich se retrouve avec une majorité « confédéré » ? Tandit que le gouvernement de Paris est « fédéraliste », j’aimerai bien voire cette situation historique inédite !

                    M’enfin on vas rigoler demain. Allez cette fois on pète le millions et encore une fois zéro morts mille prisonniers, et que ceux qui on brillé par leur absence la semaine dernière me prouvent demain que j’ai eu raison de les défendre.

                    ++


                    • Taverne Taverne 30 novembre 2018 22:31

                      Il suffit de lire la Constitution : dissolution du Sénat impossible, nomination du gouvernement par le peuple : impossible, référendum pour le contrôler : impossible, mandat impératif : impossible. Etc. Autrement dit, tout ceci ne pourrait être installé que par une dictature !

                      Personne n’a fait du droit constitutionnel parmi les gilets jaunes ? Besoin d’aide peut-être...


                      • Yanleroc Yanleroc 30 novembre 2018 23:11

                        @Taverne

                        Ré-écrire la Constitution !

                        La Dictature du peuple,
                        par le Peuple
                        et pour le Peuple, si vous voulez !


                      • Taverne Taverne 30 novembre 2018 23:25

                        @Yanleroc

                        Commencez par faire un sondage entre vous : « qui est favorable à l’instauration d’une dictature ? »


                      • Yanleroc Yanleroc 1er décembre 2018 00:11

                        @Taverne, vous n’ avez pas compris.
                        La dictature du peuple,par le peuple et pour le peuple, n’ est de fait, plus une dictature.
                        C’ est demain que les choses se jouent, les sondages viendront après ! Bonsoir.


                      • Taverne Taverne 30 novembre 2018 23:24

                        Le sens, c’est ce qui touche à l’essentiel. La dignité est un des principes basiques de l’essentiel.

                        A quoi vous mènera tout ce « shadockisme » institutionnel ? Il ne remplira pas vos assiettes. Il ne mènera jamais nulle part. Insensé = pas de sens. Or, le sens est ce qui touche à l’essentiel. Tenez-vous-en au sens ! Accrochez-vous à l’essentiel ! Par exemple, un revenu décent, une exigence constante de dignité, la stabilité, un changement non subi, l’accès aux services publics, une fiscalité plus juste...Voyez déjà à Marseille le fléau de l’habitat indigne. Indigne depuis des années et pourtant sans action publique pour y remédier. Le combat pour la dignité passe aussi par la lutte contre l’habitat indigne.


                        • Taverne Taverne 1er décembre 2018 00:02

                          Un Loto gilets jaunes.

                          Je propose un Loto Gilets jaunes pour renouveler les véhicules les plus polluants. Cela permettrait de mettre en oeuvre une mesure sur le court terme sans grever le budget de l’Etat, lequel pourrait mettre à profit le temps ainsi dégagé pour réfléchir au financement d’autres mesures touchant à l’essentiel : isolement du logement, etc. Avec la participation active des citoyens.


                          • Taverne Taverne 1er décembre 2018 00:04

                            Ou autre forme de recette exceptionnelle et substantielle qui ne déstabiliserait pas les finances de l’Etat grevée par la dette.


                          • Taverne Taverne 1er décembre 2018 00:06

                            Avec 85 % de personnes sondées qui soutiennent le mouvement, cela devrait faire pas mal de souscripteurs.


                          • Taverne Taverne 1er décembre 2018 00:09

                            Et avec un appel civique de l’Etat à la générosité des plus riches qui pourraient par ce moyen se réconcilier un peu avec les « masses laborieuses ».


                          • Yanleroc Yanleroc 1er décembre 2018 00:14

                            @Taverne, cherchez pas, on sait où se trouve le fric !


                          • zygzornifle zygzornifle 1er décembre 2018 09:00

                            @Taverne

                            Je propose un Loto Gilets jaunes pour renouveler les véhicules les plus polluants

                            J’ai le sentiment que les députés et les sénateurs vont gagner les bagnoles , pas vous ?


                          • Taverne Taverne 1er décembre 2018 10:55

                            @zygzornifle

                            Relancer la solidarité

                            Oublions donc cet idée de loto. Il faudrait lancer une souscription. Je pense qu’il est urgent de lancer une grande opération de solidarité qui serait fondée sur un appel civique en appelant tout spécialement à l’esprit civique des plus riches (et des compagnies pétrolières, des Gafa, des riches sportifs et artistes). Cette cagnotte servirait à répondre aux cas les plus pressés mais cela ne doit pas s’arrêter là : il faut concomitamment mettre en place des instances départementales et régionales mixtes (élus / citoyens) pour réfléchir à d’autres solutions faisables sur un moyen terme.

                            Il est symboliquement urgent de rappeler l’idée de solidarité dans notre société.


                          • Taverne Taverne 1er décembre 2018 11:06

                            Sans déduction fiscale sur les dons ou alors symbolique du genre 10 %.


                          • Eric F Eric F 1er décembre 2018 14:05

                            @Taverne
                            " ...en appelant tout spécialement à l’esprit civique des plus riches (et des compagnies pétrolières, des Gafa, des riches sportifs et artistes)

                            « 
                            Hélas, l’ »esprit civique« n’est absolument pas dans leurs mentalités. Dans les pays anglo-saxons, la très grande richesse des plus nantis est acceptée par l’opinion publique, mais ceux-ci reversent une partie à des »fondations« à but social, c’est le cas de Bill Gates notamment. Chez nous, il y avait jusque récemment un taux de prélèvements obligatoires élevé sur leurs richesse, mais de plus en plus ils ont eu recours à l’évasion fiscale, et Macron a supprimé l’ISF sur les capitaux financiers et réduit la taxation des profits, donc les »riches« de chez nous ont de quoi abonder largement à des actions sociales comme leurs homologues yankees. Mais ce n’est pas le cas, tout est »empoché" sans aucun ruissellement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

PhiloCloud

PhiloCloud
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès