• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les nouveaux intégrismes

Les nouveaux intégrismes

 

Le néolibéralisme et l’islamisme sont les deux faces (les deux revers…) d’une même médaille qui minent les fondements de notre pays. Ce n’est pas nouveau, ils sont à l’œuvre depuis des décennies. On pourrait opposer la violence physique de l’un pour éviter de parler de la violence morale de l’autre, mais ce serait oublier les dégâts provoqués par une vision extrême du profit avec son cortège de licenciement et de mort sociale et d’exploitation humaine dans le tiers monde.

Des extrémistes, simplement, pas la majorité du genre

Dans les deux cas, ils avancent masqués et manipulent en sous-main les actions nécessaires à leurs projets funestes : là, des crimes barbares, et plus loin des usines qui délocalisent pour faire davantage de profits tout en s’exonérant de règles sociales et environnementales. Les deux, aveuglés par leurs dogmes, nous mènent à l’asservissement de la société dans lequel l’humain ne serait que de la chair à canon, endoctriné par la lecture orientée d’un texte religieux, ou bien réduit à l’état d’outil de production.

Avons-nous perdu la partie ? La soumission à cette vision religieuse extrémiste et toutes les manipulations qui s’ensuivent est-elle inéluctable ? La vision cynique d’un ancien dirigeant d’Alcatel appelant à une entreprise sans usines ou bien le paiement de rançons en Syrie pour maintenir l’activité d’une usine sont-ils des modèles ?

On notera que les manifestations anti françaises (soutenues moyennement par les dirigeants des pays concernés) et le boycott de produits français dans certains pays (le fromage fondu, mais pas les avions…) montrent leurs limites. Par ailleurs, des instances religieuses du culte et des intellectuels musulmans en France ne s’opposent pas à notre modèle républicain, tout en critiquant certains aspects de celui-ci (ce que notre République leur permet de faire).

Et l’Etat dans tout cela ?

Pas besoin de faire un dessin et d’égrener la longue litanie des crises financières et sociales qui ont secoué notre pays depuis des décennies. Tous les dirigeants ont fait allégeance à ce culte païen du profit pour le profit et de la diminution des impôts et des charges. Des fortunes se sont construites sur la religion des affaires en oubliant les dégâts causés. Les milliardaires et les millionnaires sont de plus en plus nombreux et le ruissellement attendu tarde à venir. La quasi-totalité des élus de la république, quel que soit leur bord politique, ont quitté le combat pour entrer dans l’ère des accommodements avec la bête néolibérale croyant que la situation s’améliorerait, que le Paradis, en quelque sorte était à portée de main. Le tout business n’est pas un mode de gouvernance, juste l’abandon de nos valeurs, comme fermer les yeux devant l’avancée de l’islamisme.

C’est le même processus d’abandon qui a été à l’œuvre pour l’école, les universités ou les quartiers, endroits dans lesquels l’entrisme islamiste a été et est toujours à l’œuvre et a assis son pouvoir sous la contrainte avec parfois l’assentiment d’élus de tous bords, sensibles à leur réélection.

La doctrine du « pas de vague » en vogue pendant longtemps à l’Education Nationale et les « politiques des quartiers » aussi inefficaces que coûteuses auront contribué à enfoncer les clous sur le cercueil des idéaux républicains dans ces espaces. 

Pour faire bonne mesure, on a même supprimé des postes de policiers, dernier rempart contre ces dérives, au nom d’économies budgétaires ! Combien de morts seront encore nécessaire pour rétablir la situation et affirmer nos valeurs ? La loi sur les séparatismes tiendra-t-elle ses promesses ? Concernera-t-elle aussi les bons français qui, une fois fortune faite, s’exilent vers les paradis fiscaux ?

Les politiciens agités qui réclament des mesures d’exception, des « Guantanamo à la française » contribuent à miner l’état de droit et voudraient nous faire revenir à l’obscurantisme et l’arbitraire du gouvernement de Vichy.

Et la société française ?

Comme souvent, elle est divisée, et elle peut changer d’avis au gré des évènements. Pour l’instant, pas de trace d’animosité ou de rejet d’un groupe en raison de son appartenance religieuse, mais les choses sont fragiles. Elles semblent d’autant plus fragiles que des petites boutiques des horreurs créent des débats qui traversent le pays. Passons sur le racisme et la xénophobie, toujours bien implantés avec pignon sur rue depuis longtemps, pour nous intéresser aux nouveaux venus sur le « marché » de la division, comme l’islamophobie, la dénonciation d’un « racisme d’Etat » ou autre « privilège blanc », le tout formulé bien entendu en écriture inclusive qui nous promet des générations d’illettrés…

 

Le tableau n’est pas merveilleux. La situation dans laquelle nous sommes, à laquelle s’ajoute la crise sanitaire, nous permettra-t-elle de rebondir, de recréer la société républicaine et sociale à laquelle nous sommes attachés, sans être la proie d’intégrismes de toutes sortes ? La voie est étroite. Elle nécessite le rassemblement et le dialogue, en dehors de toutes contingences communautaires, de calculs électoraux ou de doctrines économiques biaisés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 novembre 2020 18:58

    Qui profite de la situation chaotique en France ?


    • Pere Plexe Pere Plexe 3 novembre 2020 19:53

      @Séraphin Lampion
      Big pharma ?


    • Sozenz 4 novembre 2020 13:36

      @Pere Plexe
      elargissez votre vision ...

      ce n est qu ’ un des cavaliers .


    • infraçon infraçon 3 novembre 2020 19:03

      Bonsoir Michel,

      « Elle nécessite le rassemblement et le dialogue »

      Une idée d’amphithéâtre pour rassembler 40M de français(es) ?


      • Michel DROUET Michel DROUET 3 novembre 2020 19:04

        @infraçon
        J’y réfléchis smiley


      • Octave Lebel Octave Lebel 3 novembre 2020 19:03

        De fines observations servies par un beau texte à la clarté élégante. Qu’est-ce que cela nous repose et nous lave le cerveau de la langue chargée et prétentieuse que déversent la plupart des éditorialistes de nos médias.Merci.


        • Michel DROUET Michel DROUET 3 novembre 2020 19:08

          @Octave Lebel
          Merci ! J’ai été scolarisé avec des enseignants issus des écoles normales. Ça s’est détérioré avec les IUFM et les pédagogistes jargonneux et ça se voit effectivement.


        • binary 3 novembre 2020 20:04

          Tout mélanger n’explique rien.

          L Islam se moque éperdument du « libéralisme » ou de n importe quelle autre théorie économique que vous voudrez inventer. Son but est uniquement : prendre le pouvoir. Et sa méthode est la même depuis 14 siècles : détruire toutes les structures sociales par le chantage à la violence.

          Le libéralisme, est un mot fourre tout, qui sert à faire croire à celui que l on va voler, qui est libre de se faire voler.

          Que l un profite de l autre, et réciproquement, n est que fortuit et momentané.


          • Michel DROUET Michel DROUET 3 novembre 2020 21:05

            @binary
            Il m’a semblé pourtant intéressant de mettre ces deux phénomènes en perspective pour changer un peu des analyses trop binaires.


          • Pascal L 3 novembre 2020 21:38

            @Michel DROUET
            Cela me paraît être une bonne démarche, car il y a de nombreux points communs. Nous sommes dans les deux cas face à une idéologie politique. L’islam n’est une religion que pour ceux qui n’ont pas lu le Coran et qui forment encore pour l’instant la majorité des Musulmans. Mais c’est une majorité fragile, dans la mesure où ils ne disposent d’aucun moyens pour défendre leur foi et on leur a inculqué très tôt la prééminence du groupe sur l’individu. S’ils commencent à lire le Coran pour le comprendre, ils évoluent soit vers le salafisme, soit vers l’apostasie.


          • binary 3 novembre 2020 21:56

            @Michel DROUET

            pour changer un peu des analyses trop binaires

            Entre le vrai et le faux, que mettez vous ?


          • Michel DROUET Michel DROUET 3 novembre 2020 22:33

            @binary
            Le doute !


          • zak5 zak5 3 novembre 2020 20:34

            ♪♫♪♫♪ c’esssst la luuuuteeeee finaaaaaleeeee.♪♫♪♪♫ Pas si vieux que ça , mais les gens ont la mémoire courte, ou la mauvaise foi, pour ne pas aller au goulag il fallait réciter « dobro pojalovatii tovarich »


            • Sozenz 4 novembre 2020 15:19

              @zak5
              excellent commentaire .
              beaucoup oublient que peut in$mporte la forme . ce qui importen pour certains c est de rentrer dans un moule qui leur semble etre de la bonne forme ( selon eux )
              ces hommes veulent des esclaves du corps et de la pensée ;


            • L'apostilleur L’apostilleur 4 novembre 2020 01:22

              « ...Pour l’instant, pas de trace d’animosité ou de rejet d’un groupe en raison de son appartenance religieuse... »

              En Occident, l’éducation protège tous les citoyens, aussi les irrespectueux. Mais la rancoeur gagne.

              Votre précaution « pour l’instant » laisse penser que vous avez bien perçu le « séparatisme » amorcé. L’élastique est tendu.


              • Michel DROUET Michel DROUET 4 novembre 2020 10:42

                @L’apostilleur
                Bonjour
                C’est le moins que l’on puisse dire...


              • Étirév 4 novembre 2020 05:12

                « Le néolibéralisme et l’islamisme sont les deux faces (les deux revers…) d’une même médaille qui minent les fondements de notre pays. »
                Encore un idiot qui œuvre pour ceux qui souhaitent que la France continue de se diviser, au lieu de retrouver son génie d’une République unanime.
                Rappelons immédiatement que le danger en France n’est pas dans l’islam, même si comme dans toutes les religions il a sa poignée de fanatiques que l’Etat, avec tous les moyens dont il dispose, doit mettre normalement hors d’état de nuire. Mais y a t-il une réelle volonté de le faire ?
                On peut facilement en douter lorsqu’on voit les moyens mis en œuvre et la violence des forces de l’ordre pour lutter contre les Gilets Jaunes, et le laxisme de ceux contre les fanatismes de tous poils (surtout un) et même plus simplement contre les trafiquants de drogue (rappelons-nous de CI et ÇA) ?
                Cela dit, et c’est une évidence, le « ver » est depuis longtemps dans le fruit, en France, et depuis bien avant l’instauration des foyers Sonacotra et du droit au regroupement familial.
                Mais ça, en réalité, la plupart de tous les « missionnés » officiels, tels les Zemmour, les Philippe de Villiers, les Meyer Habib, etc., tous ceux qui jettent en permanence de l’huile sur le feux le savent, car au fond, leurs invectives, leurs lâches diatribes, qui surviennent systématiquement « à point nommé », sont celles de cette meute idiote, aveugle et le plus souvent veule, cette meute tenue en laisse par une Main de moins en moins invisible, qui nuit à la France Eternelle, et devant laquelle tous nos (jeunes) politiciens ambitieux, mais principalement dégénérés, se prosternent pitoyablement aujourd’hui.
                Savent-ils que les mots « hébreu », « arabe » et « Ibère » ont la même racine ?
                Savent-ils également que « Arabe » ne serait pas un nom de peuple, mais un nom générique désignant celui qui travaille la terre (Arare veut dire labourer). Les Bretons étaient quelquefois appelés « arbi » (hébreu, heber, arabe), ceux qui travaillent.
                Le monde irait mieux si le mensonge n’était plus la matière principale que l’école « laïque » aujourd’hui, religieuse hier, impose à nos enfants.
                Rappelons à tous ces idiots qui regardent systématiquement (sciemment ou pas) le doigt au lieu de la lune, et souhaiteraient, au plus profond de leur haine, qu’il en soit ainsi pour tout le monde, qu’un mensonge répété ne devient pas la vérité.
                Aussi, de quel « islamisme » parlent tous ces pleutres, ces diviseurs, ces dénigreurs, ces déséquilibrés, qui croient qu’en criant toujours plus fort ils auront raison ?
                Est-ce celui qui sévit à la City depuis Oliver Cromwell ?
                Est-ce celui qui a créé la « FED » en 1913 ?
                Est-ce celui qui a financé tous les conflits, et surtout tous les belligérants de la seconde guerre mondiale, pour en sortir vainqueur et mettre en place son « abomination de la désolation » mondiale ?
                Est-ce celui qui endette tous les pays du monde depuis qu’il contrôle leurs monnaies ?
                Est-ce celui qui impose des lois mémorielles particulières en France qui interdisent la révision de l’histoire et permettent au mensonge de perdurer ?
                Est-ce celui qui, déguisé en philosophe, envoit des soldat français se faire tuer en Lybie et syrie pour on ne sait quel intêret... pour « Allah » sans doute ?
                Est-ce celui qui impose, en France et en grande pompe, un dîner annuel, et que les élites les plus vils du pays, dans un grand concours de reptation, ne doivent surtout pas manquer ?
                Est-ce celui qui œuvre dans l’ombre de Macron et de tous les socialistes depuis Mitterrand ?
                Ou, finalement, est-ce simplement tout cela à la fois, et se cachant derrière un NOM qu’aujourd’hui plus personne n’ose prononcer ?


                • Michel DROUET Michel DROUET 4 novembre 2020 08:35

                  @Étirév
                  Bonjour Vérité
                  Franchement, je n’ai rien compris à votre post. Un peu trop long peut-être ?


                • zygzornifle zygzornifle 4 novembre 2020 08:56
                  Les nouveaux intégrismes

                  C’est comme le Beaujolais nouveau, a consommer avec modération ....


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 novembre 2020 09:04

                    Le néocapitalisme et l’islam – qu’il vaut mieux appeler par leur nom – ne sont pas des “nouveaux intégrismes“, des nouveaux “extrémismes“ qui “avancent masqués“.

                    Ils sont des calamités que tout le monde peut voir et voit comme telles, mais que tout le monde ou presque a acceptées, par fatalisme, par tricherie spirituelle, par négationnisme philosophique, et par égoïsme.

                    En réalité les Français réellement “attachés à la société républicaine et sociale“ sont très peu nombreux. C’est une extrême minorité d’entre eux qui veut s’attaquer à la criminalité islamique en s’attaquant à sa théologie criminogène, qui la fonde depuis 14 siècles. Théologie criminogène que, de son côté, l’église catholique vient de réanimer dans le faux christianisme.

                    Et c’est une extrême minorité de Français qui, dans la belle maxime LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ définissant leur République, se préoccupent de faire en sorte que “L’ÉGALITÉ“ cesse d’exister seulement en droit.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 4 novembre 2020 10:40

                      @Pierre Régnier
                      Votre commentaire est très pessimiste, mais je dois vous avouer que je le partage en grande partie... mais il faut tout de même continuer à marquer le territoire. Il m’a semblé intéressant de le faire à la lumière de l’actualité.
                      Bonne journée


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 novembre 2020 14:38

                      @Michel DROUET

                      Vous avez raison, il faut continuer à marquer le territoire.

                      Il faut aussi reconquérir les “Territoires perdus de la République", aujourd’hui beaucoup plus nombreux que lorsque Bensoussan les a mis en évidence.

                      Mon commentaire est pessimiste mais pas désespéré. Je vois de plus en plus de jeunes, filles et garçons, qui prennent conscience du crétinisme dans lequel la génération précédente a voulu les enfermer définitivement.

                      Ces jeunes ne veulent plus rester la tête dans le “guidon informatique“ à ne se consacrer qu’à la seule recherche du meilleur moyen de s’enrichir matériellement et égoïstement, comme le leur conseillent les gouvernants et les “informateurs“ des médias dominants.


                    • karim 4 novembre 2020 13:23

                      @Michel DROUET

                      Néolibéralisme et sionisme c’est plus juste, mais il y a risque de le dire de peur de perdre son gagne pain. ou d’aller en prison.


                      • Sozenz 4 novembre 2020 13:39

                        https://www.youtube.com/watch?v=9ZEjotYcEIs

                        petit court metrage à regarder !

                        « tête de chou » de stephane secq

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité