• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Républicains dignes d’une farce de Guignol !

Les Républicains dignes d’une farce de Guignol !

L’ascension d’Éric Zemmour dans les derniers sondages, est présentée par la plupart des observateurs politiques comme très dangereuse pour le Rassemblement National mais elle pourrait l’être encore plus à terme pour les Républicains.

En effet, l’électorat potentiel d’Éric Zemmour ressemble à celui des Républicains : âgé et plutôt aisé, ce qui pourrait conduire LR à finir la séquence électorale de 2022 dans le même état que le PS en 2017…

JPEG Tout semble possible dans cette future élection présidentielle qui promet d’être pleine de surprises, la première étant l’ascension de l’essayiste et journaliste Éric Zemmour au rang de possible adversaire d’Emmanuel Macron au second tour de la prochaine élection présidentielle. 

C’est ce qui a poussé les principaux candidats à la candidature des Républicains à prendre des positions fermes sur la question migratoire, quitte à prendre de grandes libertés avec l’UE qu’ils ont contribué à construire de la façon qu’on connait. C’est probablement le sujet sur lequel il est le plus facile de s’opposer à Emmanuel Macron, même si sa politique s’inscrit dans la ligne des politiques du passé, droite comprise.

Mais ce faisant, n’ouvrent-ils pas un boulevard à Éric Zemmour, plus crédible que ceux qui sont comptables de la politique menée de 2002 à 2012, de nombreux anciens Républicains étant au gouvernement depuis l’élection d’Emmanuel Macron en 2017 ? 

La guignolade du processus de désignation du candidat républicain

Le congrès des Républicains, prévu début décembre prochain, doit départager les candidats déclarés grâce à une primaire interne qui ne dit pas son nom. Le président du parti, Christian Jacob, préférant parler de processus de départage !

Les deux principaux candidats, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, réclament l’investiture des Républicains alors qu'ils avaient quitté ce parti du fait de la droitisation menée par Laurent Wauquiez. Un parti qui s’apprête à désigner des candidats qui ne sont pas membres de ce même parti, c'est du jamais vu dans l’histoire des Républicains et de ses anciennes appellations UMP ou RPR !

Xavier Bertrand a annoncé en outre ne pas vouloir se soumettre au vote des adhérents lors du prochain congrès, ce qui crée un imbroglio pour la désignation d'un candidat unique des Républicains !

Ces deux candidats sont issus, à la base, de l’aile modérée, et donc très proches idéologiquement de la majorité au pouvoir, tout comme Michel Barnier, l’ancien commissaire européen qui n’a de gaulliste que le nom et qui s’est épanoui comme technocrate européen tout en restant chez Les Républicains.

Si Xavier Bertrand est légèrement devant dans les sondages que ses deux principaux concurrents et s’il dit que les primaires sont étrangères à la tradition de la Cinquième République, il faut dire que pour les dernières élections régionales, il a souvent dit tout et son contraire. Sa volonté de rassemblement semble contradictoire avec son désir de vouloir en même temps l’abdication de ses principaux rivaux.

Il semble se contenter d’un copier-coller de la campagne de Sarkozy de 2007, entre dénonciation de l’insécurité et éloge du travail, reprenant notamment l’idée d’une défiscalisation des heures supplémentaires. Pourtant, tous les dispositifs d’exonération de cotisations sociales finissent toujours par avoir des conséquences et imposent des coupes sombres dans les budgets publics.

Quant à l’attractivité de Valérie Pécresse, elle a été testée il y a 10 jours dans son émission avec Gérard Darmanin, qui a fait quatre fois moins d’audience que lors du débat entre Éric Zemmour et J.L. Mélenchon ! 

Bref, avec des candidats aussi peu inspirants et un contexte globalement très défavorable, entre Emmanuel Macron et Eric Zemmour, les Républicains pourraient bien aborder l’élection présidentielle de 2022 dans la même position que le PS en 2017.

Bien sûr rien n’est joué mais dans un contexte difficile, avec ce processus de primaire interne très tardif, conjugué à une gauche désunie dont les différentes composantes sont au plus bas dans les sondages, on se demande comment tout cela peut bien finir…

 

 Photo Creative Commons 

 
 
Lire toutes les infos du blog :

Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Lonzine 9 octobre 17:56

    ptéte bin qwui ptéte bin knon Fergus va apprécier


    • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 10 octobre 17:50

      @Lonzine
      Disons d’abord que LR a été siphonné par LREM...
      Épicétou !!
      Pas besoin de chercher des Zemmour ou autre peintre.


    • voxa 9 octobre 18:19

      ..

      Bonus malus Bertrand est un beauf capable d’assurer n’importe quoi...

      Sauf contre les assureurs.

      Dans moins d’un mois on l’aura oublié.

      Heureusement.

      ..


      • Lonzine 9 octobre 18:21

        @voxa
        il travaille pour la Mondass ?


      • voxa 9 octobre 18:26

        @Lonzine

        Non, il travaille pour tous le monde et avec tous le monde.
        C’est juste une question de commission.


      • Captain Marlo Captain Marlo 9 octobre 19:24

        « Il faut que tout change pour que tout reste comme avant » ... pour que Macron soit réélu ! Les Républicains & le RN doivent disparaître au profit d’une « Union des Droites ». Zemmour est chargé de l’opération au profit de Macron.
        Cf l’analyse de Youssef Hindi :« Le grand remplacement de l’Extrême-droite ».


        • Fergus Fergus 9 octobre 19:36

          Bonsoir, Captain Marlo

          Zemmour n’est « chargé » de rien, il agit pour son compte personnel sans être drivé par quiconque.
          Mais le fait est que sa vraie-fausse candidature sert les intérêts de Macron. Ne serait-ce que par le biais d’un discours qui ne cesse de ringardiser Le Pen.


        • Schrek Docteur Faustroll 9 octobre 20:58

          @Fergus

          CUI BONO ?


        • sirocco sirocco 10 octobre 00:30

          @Docteur Faustroll
          CUI BONO ?

          QUI ?...


        • Attila Attila 10 octobre 01:23

          @Fergus
          « certains financiers d’Éric Zemmour ont un profil qui rappelle ceux des lieutenants d’Emmanuel Macron pendant la campagne de 2017
          Julien Madar. . Âgé de 32 ans, il est le directeur général de Checkmyguest. Ancien banquier d’affaire chez Rothschild
          , » Lien
          .
          « Julien Madar n’est pas le seul soutien de taille que compte Eric Zemmour. Dans l’enquête, un autre nom, jusqu’ici connu de personne, a surgi. Il s’agit Paul-Marie Coûteaux, ami de longue date du polémiste français et qui, se prononçant sur la campagne de l’ex-chroniqueur de CNews, dira ceci : “Je ne rentrerai pas dans les détails, mais rassurez-vous, il y a de l’argent ! »
          Crashdebug

          .


        • Fergus Fergus 10 octobre 08:06

          Bonjour, Docteur Faustroll

          « CUI BOBO ? »

          Incontestablement Macron et, pour 2027, Philippe qui s’apprête à ramasser les lambeaux modérés de LR.


        • Fergus Fergus 9 octobre 19:33

          Bonsoir, Albert

          Il n’y a pas que le danger Zemmour pour les Républicains, il y a également le danger Philippe.

          Avec son nouveau parti, le maire du Havre risque en effet de siphonner pas mal d’élus LR, surtout si les sondages à venir sont médiocres et a fortiori mauvais pour le candidat qui sortira finalement du chapeau.

          Nombre d’élus préfèreront dans ce cas assurer leurs arrières  à l’image d’Arnaud Robinet et quelques autres  en soutenant la majorité présidentielle dans le parti de Philippe, histoire de ne pas passer directement à LREM.

          « l’attractivité de Valérie Pécresse, (...) a été testée il y a 10 jours dans son émission avec Gérard Darmanin, qui a fait quatre fois moins d’audience que lors du débat entre Éric Zemmour et J.L. Mélenchon »

          C’était prévisible : entre un débat ennuyeux et une possibilité de pugilat, les téléspectateurs ont choisi la plus alléchante affiche. smiley


          • Schrek Docteur Faustroll 9 octobre 21:04

            @Fergus

            Autrefois, les scores électoraux dépendaient de l’implantation d’un mouvement politique et de son audience dans la population. C’est fini. Ce qui compte maintenant, c’est le budget disponible pour la com et le contrôle des médias. Les sigles des partis ne sont plus que des logos. Macron ne dispose même pas d’un réseau, mais il est la créature d’un groupement d’intérêts disposant de moyens financiers importants. Zemmour n’est qu’un rabatteur de brebis égarées et Philippe un ringard du monde d’avant : il n’a plus de troupes, mais il n’est pas pour autant le favori de l’écurie dominante.


          • Fergus Fergus 10 octobre 08:10

            Bonjour, Docteur Faustroll

            « Ce qui compte maintenant, c’est le budget disponible pour la com et le contrôle des médias »
            Non, même cela n’est plus évident. Sarkozy a d’ailleurs été battu par le falot Hollande en 2012 malgré une gabegie de moyens (en grande partie délictueuse). Depuis des années, les réseaux sociaux sont en outre montés en puissance et en influence.

            « Zemmour n’est qu’un rabatteur de brebis égarées »
            Certes, mais je ne suis pas sûr qu’il en soit conscient.


          • Schrek Docteur Faustroll 10 octobre 08:27

            @Fergus

            comme vous l’a dit Attila plus haut (1), ses sponsors, eux, en sont certainement conscients, et comme tout le monde a l’air de penser que Zemmour est tout sauf con, il doit bien se douter de qq chose, non ?

            (1)  @Fergus
            « certains financiers d’Éric Zemmour ont un profil qui rappelle ceux des lieutenants d’Emmanuel Macron pendant la campagne de 2017
            Julien Madar. . Âgé de 32 ans, il est le directeur général de Checkmyguest. Ancien banquier d’affaire chez Rothschild
            , » Lien
            .
            « Julien Madar n’est pas le seul soutien de taille que compte Eric Zemmour. Dans l’enquête, un autre nom, jusqu’ici connu de personne, a surgi. Il s’agit Paul-Marie Coûteaux, ami de longue date du polémiste français et qui, se prononçant sur la campagne de l’ex-chroniqueur de CNews, dira ceci : “Je ne rentrerai pas dans les détails, mais rassurez-vous, il y a de l’argent ! »
            Crashdebug


          • Parrhesia Parrhesia 10 octobre 11:05

            @Docteur Faustroll

            Tout-à-fait vrai !!!
            Mais la situation est encore pire que cela.

            Par exemple, vous écrivez : 
            >>> Les sigles des partis ne sont plus que des logos. <<<
            C’est vrai et c’est déjà gravissime. Mais la réalité est encore pire que cela.

            La réalité c’est que chacun des partis autrefois traditionnellement majoritaires, ou traditionnellement dits « de gouvernement » a été réduit en un demi-siècle à la dimension d’une simple tendance, d’un vulgaire collectif ou autre ensemble d’associations, ou encore de « courant de pensées (?) » dont l’indigence globale dans tous les domaines ferait pleurer de confusion n’importe quel Idiot de village
            Aucune pièce de cette pitoyable mosaïque politique n’est, par exemple, capable de produire la moindre analyse de synthèse suffisante pour prendre en compte l’interactivité des facteurs majeurs déterminant de fait le pourrissement de notre situation.
            Toujours à titre d’exemple, dans le domaine des babillages futiles parce que convenus sur le retour de l’emploi en France, pratiquement aucun « leader » (? ??) n’a plus ni la lucidité ni le courage d’imposer l’impératif du protectionnisme sans lequel toute volonté de retour au « Made in France » ne peut que rester lettre morte.

            Et ainsi de suite.
            Or, tout ce foutoir politique ramené à une simple mosaïque de sigles minuscules et sans influence, est évidemment devenu absolument ingérable.
            Chaque pièce de la mosaïque ne dispose plus, en outre, que de la résonance médiatique qui lui est allouée par le système. Et cette résonance ne lui est accordée qu’après avoir été étudiée, calculée, modérée et censurée par la force obscure de la bien-pensance qui tient les rênes du pouvoir réel .


          • Attila Attila 10 octobre 11:17

            @Fergus
            La campagne électorale de François Hollande a été financée par les mêmes milieux d’affaire que celle de Sarkozy. Il a été à la City de Londre où il a déclaré à ses potentiels financiers : I’m not dangerous ! D’après certains socialistes à l’époque, FH ne manquait pas d’argent non plus : merci Pierre Bergé, Xavier Niels, Matthieu Pigasse et le groupe international Elnet.

            .


          • chantecler chantecler 10 octobre 11:40

            @Attila
            Allez je vais te dire un secret que personne n’ignore : Big Pharma a toujours été généreuse dans le financement de campagne du PS , mais aussi avec les autres partis politiques susceptibles d’arriver au pouvoir .
            (aujourd’hui il suffit de miser que sur le bon canasson, adoubé par les médias ).
            Ce qui explique probablement la position actuelle du PS sur la vaccination obligatoire .


          • Jonas Jonas 10 octobre 02:31

            Si Zemmour pouvait mettre un terme à toute cette clique de bouffe-merde (Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Christian Jacob, Copé, Jupé, etc...), qui s’engraisse depuis des décennies grâce aux subventions des adhérents de leur parti politique moribond pour aller manger au restaurant et s’offrir de belles balades et vacances, ce serait déjà un sacré nettoyage !


            • voxa 10 octobre 08:02

              @Jonas

              C’est vrai...
              Vive le changement dans la continuité...
              Virons vite tous ces vielles badernes profiteuses sur le retour...

              Déjà, on les voit trahir et retourner leurs vestes avec une ignominie talentueuse...

              C’est à celui qui sera le plus rapide lentement...
              Il ne faut pas que cela se voie trop... ils bougent par saccades, en tremblant comme des caméléons, mais ils bougent ...
              Leurs yeux sournois louchent...
              L’un vers la droite, l’autre vers la gauche alternativement...Ils cherchent une proie...
              Méfiez-vous de leur langue gluante et perfide... On ne s’en dépêtre pas...
              Vite, virons ces vieux reptiles, c’est le moment, pendant la mue ils sont fragiles...

              Attention, pas d’illusion de sécurité, la nature a horreur du vide...
              Déjà, en bas une myriade invasive de yougs leaders rampants sans loi ni foi, sans pitié, sort de l’œuf.
              Ce sont nos dirigeants de demain c’est la loi de l’Empire.

              Il vont s’entre-dévorer et seuls les pires survivront pour graisser et alourdir nos chaines.

              Déjà, on les voit poindre.
              Ils ont les dents longues.

              Le carrelage est foutue.
              ...


            • Quel bonheur de voir ces nullités (ROLAND BARTHES : le degré zéro de la politique) se prendre une claque......


              • confiture 10 octobre 18:25

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                N’est ce pas là une marque de qualité ?


              • Esprit Critique 10 octobre 18:56

                Pecresse et Bertrand on clqué la porte de LR avec Fracas et on largement bavé dessus pourne pas en dire plus. Que les Jacob, Larccher et autre bouffis veuille leur donner l’investiture est totalement crétin.

                Ile en sont reduit a designer des traitres, Barnier depuis 4 ans est cul etchemise avec Macron.

                Tirer la chasse , Vidanger est la seule solution.


                • zygzornifle zygzornifle 11 octobre 08:36

                  Les ripouxblicains pisse vinaigre sont plus habitué a la chasse au pognon qu’a autre chose, partout ou il passent il y a des magouilles et de la malversation .... 


                  • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 09:16
                    Les politiciens sont des gens qui souvent se promènent les fesses serrés....de peur de laisser échapper un peu de vérité .... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité