• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron : plus amateur prétentieux qu’épidémiologiste

Macron : plus amateur prétentieux qu’épidémiologiste

« Président épidémiologiste  », « se transformant au fil des événements, en épidémiologiste, en urgentiste, en anesthésiste, en spécialiste de la biologie moléculaire  »… : les journalistes macronistes ne reculent devant rien pour vendre un Macron au chevet des Français. Mais, au regard de son bilan, il apparaît plus comme un amateur trop sûr de lui, qui a multiplié les erreurs.

 

Zéro anticipation et mauvais choix

Le Monde, avait vanté un « Président épidémiologiste  », citant Jean-Michel Blanquer, pour qui « il a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires (…) Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne et au regard du temps important qu’il y a consacre depuis plusieurs mois  ». Marianne avait donné la parole à Catherine Hill pour y répondre : « Macron n’est pas épidémiologiste, et justement, il a perdu son pari. Déconfiner début décembre, c’était trop tôt. Il est responsable de tout ce qui s’est passé après, et de la situation des semaines à venir  ». Devant l’ironie de beaucoup, Brice Couturier, de France Culture, avait défendu Macron : « il y a des journalistes qu’énerve la capacité du président à apprendre des choses compliquées, comme l’épidémiologie  », avant que Serge Raffy de l’Obs ne surenchérisse dans un papier hallucinant « il a revêtu la blouse blanche (…) se jetant corps et âme dans l’étude de l’ARN messager ou autres thérapies, susceptibles de terrasser le Covid  ».

L’étude de l’ARN messager n’est pas ce qu’on attend d’un président. On attend de lui la capacité à bien s’entourer, et en matière de vaccination, choisir un responsable intéressé par la logistique par exemple. On attendait de lui la capacité à anticiper la gestion de la crise sanitaire, comprendre l’importance de la vaccination, et nous permettre de profiter d’une réussite rapide. Las, il faut bien reconnaître que sur ce sujet, notre « président épidémiologiste » a été bien moins clairvoyant que Donald Trump, qui a mis le paquet dès le printemps 2020 sur la vaccination. Le 4 mai, quand l’hôte de la Maison Blanche évoquait la possibilité d’avoir un vaccin dès la fin de l’année, Macron affirmait « personne de sérieux ne me dit qu’avant la fin de l’année, on aura des vaccins disponibles. Le consensus est plutôt pour la fin de l’année 2021. Et beaucoup me rappellent qu’on met plutôt dix ans pour en trouver ».

Pire, quand Israël, Londres et Washington avaient bouclé, eux, leurs commandes, Macron soutenait le 1er octobre que « les gens qui peuvent vous dire qu’on aura un vaccin en mars ou en avril vous trompent ». Le même mois, Netanyahou affirmait mettre « en œuvre toutes ses relations pour amener ces vaccins le plus rapidement possible  ». Début décembre, quand le Royaume Uni démarrait sa campagne, Macron affirmait « on ne connaît pas tout sur ce vaccin, comme on ne connaît pas tout sur le virus » croyant bon d’étaler sa culture : « Il ne faut jamais oublier qu’un médicament, (…) pharmacon en grec, c’est à la fois le médicament et le poison  », critiquant implicitement le faible seuil d’efficacité des autorités étatsuniennes. Aujourd’hui, celui que certains présentent comme un épidémiologiste, devrait faire un sacré mea culpa et avoir de sacrés remords sur son manque de clairvoyance sur le développement des vaccins, qui n’est probablement pas pour rien dans les retards invraisembables de notre pays…

Non content de ses échecs de 2020, Macron continue à faire fausse route. La France n’a cessé de remettre en cause l’efficacité du vaccin Astra Zeneca. Suivant déjà certains experts allemands, Macron soutenait le 29 janvier « on pense que le vaccin est quasi inefficace pour les plus de 65 ans  », en recommandant alors son usage uniquement pour les moins de 65 ans. Il critiquait alors également Londres : « une stratégie vaccinale qui ne consiste à faire qu'une injection, je ne suis pas sûr que ce soit totalement sérieux  », au point de susciter beaucoup de critiques outre-Manche. Deux mois plus tard, les chiffres sont clairs : c’étaient l’UE et Macron qui n’étaient pas sérieux. Enfin, le 15 mars, juste après l’annonce d’une suspension par l’Allemagne, Macron a fait de même, avant de faire un double demi-tour quatre jours plus tard, réautorisant le vaccin, en le réservant au plus de 55 ans. Résultat, tous ces atermoiements ont discrédité le vaccin AstraZeneca, 71% des Français ne lui faisant pas confiance.

Bilan des courses : la France, a beaucoup moins vacciné que bien des pays. Et le second vaccin par l’approvisionnement, le AstraZeneca, est boudé par beaucoup de Français. Ce qui est clair ici, c’est qu’outre la commission européenne, Macron a une lourde part de responsabilité dans ce fiasco : trop sûr de lui et trop bavard, il a pris beaucoup de mauvaises décisions.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Lampion Séraphin Lampion 15 avril 10:40

    Macron n’est que le porte-parole de ceux qui l’ont mis en place et qui ne sont pas unanimes sur un sujet : privatiser ce qui est juteux (et même ce qui ne l’est pas en subventionnant) et détricoter toutes les réglementations susceptibles de freiner le processus. Pour tous les autres sujets, les sponsors en question ne sont d’accord sur rien, leurs familles d’origine étant issues de « communautés » diverses aux croyances diverses et aux tabous différents.

    Alors, quand Choupinet répète ce que le dernier tuteur rencontré lui a dit, il peut se trouver en contradiction avec l’avant dernier sans s’en rendre compte, puisqu’il ne comprend pas [tout] ce qu’il dit.

    C’est ballot.


    • Lampion Séraphin Lampion 15 avril 10:42

      @Séraphin Lampion

      Correction de la première phrase. Merci de lire : « qui ne sont d’accord que sur un sujet... », et non pas « qui ne sont pas unanimes sur un sujet »


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 16 avril 19:13

      ALERTE ENLEVEMENT !!! 
      Nouvelle arrestation du Professeur Jean-Bernard Fourtillan cet après midi.
      Faites du bruit autour de ça.
      On l’a fait sortir une fois en Décembre, il faut recommencer.
      Je rappelle que le Pr Fourtillan accuse l’institut Pasteur d’avoir fabriqué le virus Sars Cov 2 dont il détient les brevets depuis au moins 5 ans, à la suite de recherches qui ont duré près de 20 ans, avec la complicité de l’Etat Français qui est participant dans la construction du laboratoire P4 de Wuhan, d’où il a été disséminé probablement volontairement en accusant la Chine.
      https://www.youtube.com/watch?v=BwvQYXMO4ew
      Cette fois, je pense que sa vie est en danger, dans cette dictature de plus en plus visible.
      Alors bougez-vous.


    • pierrot pierrot 20 avril 16:09

      @doctorix, complotiste
      Il est urgent que le Dr Fourtillan complotiste diffuseur de fausses informations, pratiquant des essais cliniques illégaux et inefficaces sur des patients crédules par recherche de l’appât du gain facile soit mis hors d’état de poursuivre son œuvre maléfique.

      Tous ses amis et sa famille admettent qu’il relève de la psychiatrie.


    • @pierrot

      T’as raison, l’internement des dissidents, comme à la belle époque de l’URSS. 

      tu te rends compte qu’avec UN post tu détruis en un clin d’oeil ce qui aurait pu rester d’un semblant de crédibilité ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 avril 16:13

      @pierrot. Tandis que toi-même, tu relèves de ? De ? ...


    • Attila Attila 15 avril 10:51

      Macrounet s’est vanté d’avoir lu une nouvelle étude scientifique avant les spécialistes.

      C’est justement ce qu’il ne faut pas faire. Lorsqu’une nouvelle étude est publiée, il faut laisser le temps aux spécialistes du domaine concerné de la relire tranquillement. C’est l’ensemble de ces spécialiste qui peut découvrir si des aspects particuliers suscitent le doute grâce à leurs relectures attentives et leurs connaissances et expérience acquises par des années de pratique.

      C’est bien ce qui s’est passé avec la fameuse étude du Lancet. Un médecin s’est aperçu : « Tiens, on parle de mon hôpital, là. C’est bizarre, les chiffres ne correspondent pas avec les chiffres officiels de mon hôpital ». Un autre : « Les chiffres pour mon pays ne correspondent pas avec les chiffres officiels »

      « D’où sortez vous vos chiffres ? Montrez-nous les chiffres bruts ! » Pas de réponse, l’étude a été refusée.

      Ce sont les vieux cons qui ont raison contre l’immature de l’Elysée.

      .


      • troletbuse troletbuse 15 avril 11:17

        La réduction de la population souhaitée par Bill Gates a commencé :

        Tant pis pour les vaxxinés.

        A 25 mn

        https://infovf.com/video/comment—8897.html


        • Clocel Clocel 15 avril 11:27

          @troletbuse

          Le virus Trojan... On est bien dans les délires de Bill Gates...

          Le cauchemar se précise...


        • Clocel Clocel 15 avril 12:24

          @Clocel

          Oups ! Pardon, lire « Vaccin Trojan ».


        • Samson Samson 15 avril 14:39

          @Clocel
          Inutile de s’excuser : pour imposer le vaccin, il convenait de répandre au préalable le virus !

          Pas pour rien qu’avant de s’emparer de l’OM$, l’ami Bill s’est fait des couilles en or avec l’informatique. Or dans le secteur, il est bien connu que la clef du succès d’un bon « anti-virus » consiste à d’abord bidouiller et produire des virus, de préférence suffisamment dégueulasses pour pleinement motiver le client.

          Je ne serais donc absolument pas surpris que le même « business model » s’applique dans toute sa splendeur à la « pandémie », et d’autant que les mesures de confinement et la mise subséquente à genou de tous les secteurs économiques traditionnels a permis de booster l’économie numérique au delà de toute espérance : relations sociales virtuelles sur les réseaux sociaux, explosion de l’activité des plate-formes de streaming et de vente digitale, activation des solutions algorithmiques de censure de toute expression dissidente à la version sanitaire de la Pensée Unique, passeport vaccinal, QR-code et autres solutions de traçage préconisées par l’OM$ et déjà prêtes à être fournies clef en main par Microsoft et autres boîtes, ...

          ... Que du bonheur, et tant pour les actionnaires de Big Pharma que pour l’ensemble du secteur numérique ! smiley smiley smiley


        • Eric F Eric F 16 avril 11:04

          @troletbuse

          « La réduction de la population souhaitée par Bill Gates a commencé :Tant pis pour les vaxxinés ».

          En Ehpad, 90% de vaccinés, taux de contamination en chute libre, leur confinement dans les chambres a pu être levé, retour à la vie de groupe, possibilité de sortie ...si ce n’est que l’extérieur est semi-confiné et les restos fermés.
          Le paradoxe c’est qu’ils pourraient aller à l’étranger et dans les boites de nuit avec le pass vaccinal ...s’ils n’étaient en situation d’invalidité.

          Les esprits dérangés ont mésinterprété la phrase de Bill Gates sur l’effet de l’amélioration de la situation sanitaire en terme de maîtrise de natalité (comme ce fut chez nous au siècle dernier).
          Israël, le pays au monde le plus soucieux de la protection de sa propre population, est le pays qui a le plus vacciné -en phase où l’épidémie commençait à exploser chez eux-, il a fallu plusieurs semaines pour que l’effet se fasse statistiquement sentir, et la mortalité a alors spectaculairement chuté.


        • troletbuse troletbuse 16 avril 11:07

          @Eric F
          T’es vaxxiné ?
          Sinon, allez va coucher.
          Tu es le seul qui interpr^te bien. Bravo !


        • Eric F Eric F 16 avril 13:53

          @troletbuse
          Eh non, je ne suis pas encore vacciné. Les plus de 70 ans (plus à risque) passent avant, ainsi que les soignants, les gendarmes, les pompiers, les enseignants, les femmes de ménage et je ne sais plus quelles autres corporations (plus exposés).
          Je ne suis pas pressé, je vis à la campagne avec peu de situations de contamination, je me ferai vacciner quand il n’y aura plus ni file d’attente ni bousculade. Pas avec Astra car je n’ai pas vocation à écouler les excédents dont plus personne ne veut (sauf ceux qui cherchent un pass vaccinal urgemment). Si ça se trouve, on en sera alors aux vaccins 2G ...voire 5G smiley


        • Eric F Eric F 16 avril 13:57

          Concernant les propos de Bill, y voir des intentions génocidaires relève vraiment de l’obscurantisme ou de la mauvaise foi.


        • troletbuse troletbuse 16 avril 14:11

          @Eric F
          Je ne vois vraiment pas pourquoi tu ne veux pas de ce si bon vaxxin Astra Zeneca.
          Tu lis trop les sites complotistes  smiley
          Ne viens pas donner d’excuses bidons. Il n’y a ni bousculade, ni file d’attente. Et puis une pandémie avec ce virus très virulent, pas bon d’attendre. smiley
          T’es pour tout en étant contre.
          Tu mouilles, quoi ! Ca fait plaisir.


        • Eric F Eric F 16 avril 18:41

          @Eric F
          Je me positionne en fonction des « résultats de terrain », et à ce stade je suis pour me faire vacciner mais pas avec un vaccin à vecteur viral comme Astra ou J&J peu efficaces contre les variants et avec effets secondaires excessifs.
          Donc ce serait avec Moderna ou Pfizer. J’ai consulté le site de réservation, il n’y aucun créneau disponible avec ces vaccins dans mon département (je ne vais pas aller aux antipodes), et il n’est pas possible de s’inscrire en « liste d’attente » (par contre, il y a des créneaux libres pour « Astra »). Par ailleurs, j’ai vu des queues en passant devant le centre de vaccination, peut-être certains non-inscrits tentent leur chance pour avoir des doses non utilisées ?
          Je ne suis ni paniquard ni inconscient, je prends les précautions pour éviter les situations « à risque », et si certaines catégories ou personnes s’estiment prioritaires pour être vaccinés, je ne ferait pas de pugilat...


        • babelouest babelouest 19 avril 18:53

          @Eric F selon les chiffres non-officiels, évidemment, la situation en Israěl est catastrophique EN RAISON des vaccins.


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 15 avril 11:29

          Vous commettez l’erreur que vous dénoncez. La vrai question est celle de la pertinence de la politique de vaccination, contre la politique de soin. Si les milliards claqués dans les vaccins, dont l’efficacité est toujours hypothétique, étaient dépensés dans dans lits d’hôpitaux, du personnel et des équipements, ... 

          https://vk.com/video611957752_456239193


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 15 avril 15:25

            @Opposition contrôlée
             
             ’’Vous commettez l’erreur que vous dénoncez. La vrai question est celle de la pertinence de la politique de vaccination, contre la politique de soin.’’
             
            Entièrement d’accord. cf. Mon commentaire ci-dessous.
             


          • Albert123 15 avril 20:29

            @Opposition contrôlée

            sans oublier les sommes aberrantes gaspillées dans la propagande anxiogène, 

            tout a été mené en vu de nous soumettre pour mieux nous éradiquer, sans limite de budget étant donné que la conclusion de tout de cela c’est « la solution finale », c’est la suite logique du camp de concentration géant qu’est devenu ce pays.

             


          • @Albert123

            Qu’est devenu le monde industrialisé, tu veux dire...


          • pipiou2 16 avril 00:39

            @Albert123
            "tout a été mené en vu de nous soumettre pour mieux nous éradiquer, sans limite de budget étant donné que la conclusion de tout de cela c’est « la solution finale »"

            ...

            Grandiose !


          • roby roby 16 avril 11:49

            @Albert123

            Il y a environ 75 ans, Hermann Göring, le lieutenant d’ADOLF HITLER, a témoigné devant la cour d’appel de Nuremberg, demandant :
            - Comment avez-vous fait accepter tout cela par le peuple allemand ?
            Il a répondu :
            « C’était très facile, ça n’a rien à voir avec le nazisme, ça a quelque chose à voir avec la nature humaine.
            Vous pouvez le faire dans un régime nazi, socialiste, communiste, dans une monarchie et même dans une démocratie.
            La seule chose à faire pour asservir les gens c’est de les effrayer.
            Si vous parvenez à trouver un moyen de faire peur aux gens, vous pouvez leur faire ce que vous voulez. »

          • Eric F Eric F 16 avril 18:52

            @roby

            « Si vous parvenez à trouver un moyen de faire peur aux gens... »

            On peut relever que sur ce point les autorités sont challengés par les « anti-tout », qui font paniquer les gens en affirmant que les piquouses servent à décimer l’humanité !

          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 avril 19:01

            @Eric F
             
             ben oui, les lanceurs d’alerte font peur. C’est con hein !



            • amiaplacidus amiaplacidus 15 avril 17:00

              @Samson

              M’enfin, Samson, vous devriez reconnaître l’incroyable supériorité de Macron.
              Pensez-donc, en une année, à temps partiel, il est capable de mieux comprendre des choses que des gens mettent plus de dix ans à apprendre (médecine + spécialité).

              Bref, le pur génie que le monde entier ne nous envie pas.

              Sans compter l’invraisemblable flagornerie de son entourage.



            • I.A. 16 avril 09:01

              @Samson

              En d’autres termes : il est pas fini, le petit.


            • roby roby 16 avril 11:54

              @amiaplacidus
              N’oubliez pas que Jupiter a déclaré dans une interview que la Guyane était une île...


            • amiaplacidus amiaplacidus 16 avril 14:47

              @roby

              S’il l’a dit, c’est que c’est une île !

              Au moins aux yeux des macronistes.


            • roby roby 16 avril 17:37

              @amiaplacidus
              Et un voilier est polluant pour les verres...


            • Samson Samson 16 avril 18:10

              @I.A.
              « En d’autres termes : il est pas fini, le petit. »

              Ah ben, non ! Quand je le qualifie d’« immature », je me réfère tant à ses expressions (« C’est bonbon ! », ...) qu’à son physique  en voilà bien un qui ne pourra jamais « y penser en se rasant » ! -, et à sa voix qui, malgré l’intimité de ses leçons de théâtre avec Madame, manque singulièrement de coffre et ne porte tout simplement pas !

              Perso, et nonobstant le contenu du discours, il m’est fort difficile de le suivre et concentrer mon attention sur ce qu’il raconte plus de 5 à 6 minutes, alors même qu’un Mélenchon très brillant tribun et orateur d’exception ! parvient sans peine apparente à captiver et enthousiasmer son auditoire plus de deux heures durant.


            • Occitan Occitan 17 avril 09:15

              @I.A.
              Erreur ! Il est bel et bien fini. Mais à l’urine...


            • babelouest babelouest 19 avril 19:00

              @Samson cela me rappelle, à l’inverse, une amie maintenant décédée, qui était professeur de comédie au Conservatoire de Versailles. Rien qu’au téléphone, sa voix était une merveille de profondeur, de clarté. Pourtant là, elle faisait pas un cours....


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 15 avril 15:23

              Cet article est écrit par quelqu’un qui apparemment n’en sait pas plus que celui dont ils stigmatise les propos tels celui-ci :

               

              « on ne connaît pas tout sur ce vaccin, comme on ne connaît pas tout sur le virus ... Il ne faut jamais oublier qu’un médicament, (…) pharmacon en grec, c’est à la fois le médicament et le poison  », Macron.

               

               Hé bien désolé monsieur Herblay, mais je suis 100% d’accord avec Macron et cette phrase et j’estime que vous lui faites un mauvais procès.

               

               https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-effarant-deni-du-fiasco-vaccinal-230761#forum5979867

               


              • babelouest babelouest 19 avril 19:01

                @Francis, agnotologue cette fois-là, il avait bien appris sa leçon : il aura une image !


              • Esprit Critique 15 avril 16:59

                Patrick Cohen a fait médecine en trois jours sur les plateaux télé avant d’insulter le Prof Raoult. Si ça c’est pas du talent !


                • sirocco sirocco 15 avril 18:37

                  @Esprit Critique

                  Certes mais il appartient à la communauté des Élus : il a la science infuse !


                • La campagne vaccinale étant freinée par une méfiance croissante sur les vaccins . Le ministère de la santé envisage de ne plus communiquer le nom du vaccin administré à la personne qui prend un RDV .

                  Le problème majeur tous les vaccins ne sont pas compatibles entre eux.
                  La date du rappel n’est pas la même pour chaque vaccin .

                  Comment accepter de mélanger un vaccin adénovirus avec un vaccin ARNm complètement opposé entre eux .

                  Les grands malades du ministère de la santé sont prêt à tout pour camoufler leur incompétence .


                  • sirocco sirocco 15 avril 18:40

                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                    Ils s’en foutent d’être incompétents (« Soyez fiers d’être des amateurs ! ») tant qu’ils soumettent la population.


                  • Samson Samson 15 avril 22:49

                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                    « Comment accepter de mélanger un vaccin adénovirus avec un vaccin ARNm complètement opposé entre eux .. »

                    Déjà que la précipitation de l’OM$ et des différents gouvernements à administrer à large échelle une thérapie génique — fallacieusement qualifiée de ’’vaccin«  totalement expérimentale et sans aucun recul sur ses effets à moyen et long termes apparaît à tout le moins, et en restant poli, des plus »hasardeuses« , comment qualifier cette décision de mélanger des genres sinon comme totalement hallucinante.

                    Le pur »délire" pandémique dans lequel nous vivons depuis plus d’un an semble autoriser toutes les folies ! smiley


                  • devphil30 devphil30 16 avril 06:32

                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                    Déjà le principe même de dire que le deuxième vaccin pourrait être différent du premier est hallucinant.

                    Et notre grand médecin en chef qui sait tout , j’ai nommé le poudré ne s’en émeut pas alors ?

                    Vous avez des vaccins dits « révolutionnaires » qui s’appuient sur les technologies ARN en cours de validation ... et d’autres plus traditionnels et là on va faire le mélange des composants dans le corps humain ?????

                    En gros , c’est vaccinez vous , si c’est pas celui là alors prenez l’autre il devrait fonctionner ...
                    Même l’automobiliste est plus réfléchi car si il ne trouve pas d’essence à la pompe , il ne va pas mettre de gasoil et inversement ....

                    Je fais abstraction sur l’aspect financier des dézingages de astra et johnson permettant la mise en avant de pfizer qui vient des USA ...
                    Rien n’est neutre actuellement


                  • I.A. 15 avril 18:16

                    Bonsoir monsieur Herblay.

                    Je ne sais si vous comprenez vraiment ce que ça signifie, de répéter sans cesse que « Macron aurait dû confiner plus tôt, plus strict, plus longtemps, qu’il aurait dû vacciner plus fort, plus vite, plus massivement, et avec n’importe quel vaccin disponible à prix d’or, et qu’il aurait dû faire ci, et puis ça » ?


                    Laissez-moi vous dire, monsieur Herblay, ce que ça signifie :

                    • ça veut dire que toute épidémie, à l’avenir, entraînera des épisodes d’hystérie collective comme celui d’aujourd’hui
                    • toute épidémie bénigne : grippe, otite, gastro-entérite, angine, rougeole, varicelle, conjonctivite ou... mycose !
                    • que vous allez, à chaque fois, enfermer la population, fermer les commerces non indispensables, acheter des vaccins hors de prix, provoquer des effets secondaires (dont décès) inutiles, fermer les frontières du pays  et j’en passe, en matière de gestes débiles et autres manières de vieux chichiteux périmés...
                    • ça signifie encore que si, par malheur, vous aviez un jour un foyer épidémique de Chikungunya, voire d’Ebola, alors la panique serait telle que beaucoup en perdraient totalement la raison, avec multiples décès encore une fois
                    • enfin, ça mènerait la France entière, à la vitesse d’un tgv, droit dans le mur...

                    Parce qu’on ne peut simplement pas faire autant de ramdam pour un SARS-CoV-2, et puis ne rien faire plus tard, pour un MERS-CoV ou un SARS-CoV-3 !

                    Parce que ça entraîne tout l’occident dans un cercle vicieux hypocondriaque : ne plus vivre par peur de mourir, c’est déjà commencer à mourir, monsieur Herblay !

                    Le comprenez-vous, ça ?


                    • Samson Samson 15 avril 23:17

                      @I.A.
                      Ben oui !
                      Il fut un temps où, quand on était malade, on se faisait soigner par son médecin traitant.
                      Désormais, les médecins sont interdits de soins et de prescriptions au premier stade de la maladie, dans l’attente d’éventuelles complications entraînant votre transfert à l’hôpital pour congestionner les unités de soins intensifs et le cas échéant, alimenter les statistiques quotidiennes de mortalité.
                      Le port du bâillon, l’embastillement à domicile et sous couvre-feux sont devenus la norme, le seul salut qui nous est laiss est désormais « vaccinal », pour le meilleur profit des actionnaires de Big Pharma !

                      Ce n’est tout simplement plus la vie ! smiley



                      • Pere Plexe Pere Plexe 15 avril 19:58

                        Le concours de lèche jusqu’en 2022 s’annonce de très haut niveau !


                        • BA 15 avril 22:47

                          Covid-19 : au Brésil, l’absence de réponse adaptée des autorités a conduit le pays à une catastrophe humanitaire.


                          Au Brésil, le Covid-19 a fait 361 884 morts. La semaine du 5 avril, 11% des nouvelles infections à la Covid-19 dans le monde étaient enregistrées au Brésil ainsi que plus d’un quart des décès. Le 8 avril, 4 249 décès ont été recensés, un record pour une seule journée ainsi que 86 652 nouvelles infections à la Covid-19 avec des services de soins intensifs saturés dans 21 des 27 unités territoriales du Brésil. Ces chiffres illustrent l’incapacité des autorités à gérer la crise sanitaire et humanitaire dans le pays et à protéger les Brésiliens, en particulier les plus vulnérables, contre le virus.


                          « Au Brésil, les problématiques de santé publique sont instrumentalisées par le pouvoir politique  », déclare le Dr. Christos Christou, président international de MSF. « En conséquence, les mesures sanitaires à adopter qui devraient être basées sur des faits scientifiques sont davantage associées à des opinions politiques au lieu de servir de cadre pour protéger les individus et leurs communautés. »


                          Par ailleurs, la grande quantité de rumeurs et d’informations erronées qui circulent dans les communautés a des conséquences dévastatrices. Les masques, la distanciation physique et la restriction des mouvements et des activités non essentiels sont contestés et remis en cause par certains politiciens. En outre, l’hydroxychloroquine (un médicament antipaludéen) et l’ivermectine (un médicament antiparasitaire) sont présentés comme la panacée et sont prescrits par les médecins, à la fois comme prophylaxie et comme traitement à la Covid-19.


                          « En agissant ainsi, le gouvernement fédéral a abandonné le personnel médical engagé à prendre seul en charge les personnes gravement malades dans les unités de soins intensifs et à improviser des solutions lorsque les lits ne sont pas disponibles », poursuit le Dr. Christou.


                          Les hôpitaux font face à une pénurie constante d’oxygène et de sédatifs, nécessaires pour intuber certains patients. En conséquence, les équipes de MSF ont vu des patients, qui auraient pu survivre, être privés des soins médicaux appropriés.


                          « Cette situation de chaos dont les équipes de MSF ont été les premiers témoins dans la région de l’Amazonas est devenue la réalité dans la majorité du pays », indique Pierre Van Heddegem, coordinateur d’urgence de la réponse Covid-19 de MSF au Brésil. « Le manque de planification et de coordination entre les autorités sanitaires fédérales et leurs homologues étatiques et municipaux ont des conséquences fatales. Non seulement les patients meurent sans pouvoir accéder aux soins, mais le personnel médical est épuisé et souffre de graves traumatismes psychologiques et émotionnels en raison des conditions de travail », rapporte Pierre Van Heddegem.


                          « La réponse à cette épidémie doit commencer au niveau communautaire et non dans les unités de soins intensifs », déclare Meinie Nicolai, directrice générale de MSF. « Non seulement les fournitures médicales telles que l’oxygène, les sédatifs et les équipements personnels de protection doivent être disponibles là où elles sont nécessaires, mais le port du masque, la distanciation physique, les mesures d’hygiène et la restriction des mouvements et activités non essentiels doivent être encouragés et mis en œuvre dans la communauté, conformément à la situation épidémiologique locale. Les directives relatives au traitement de la Covid-19 doivent être régulièrement mises à jour pour refléter les dernières recherches médicales et les tests antigéniques rapides doivent être rendus plus largement disponibles afin de faciliter à la fois les soins aux patients et le contrôle de l’épidémie », explique M. Nicolai.


                          Le retard dans la vaccination aggrave encore la situation. Alors que les autorités avaient réussi  à vacciner 92 millions de personnes contre le virus H1N1 (grippe porcine) en seulement trois mois en 2009, la campagne de vaccination Covid-19 fonctionne au ralenti. À ce jour, environ 11 % des personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, ce qui signifie que des millions de vies, sont menacées par plus de 90 variants du virus qui circulent actuellement dans le pays.


                          « Depuis un an, les autorités brésiliennes ont favorisé la propagation incontrôlée de la Covid-19 », conclut le Dr. Christou. « Leur refus de recourir à des mesures de santé publique fondées sur des données probantes a précipité un trop grand nombre de personnes dans la tombe. Il est urgent que le Brésil apporte à cette crise une réponse bien coordonnée et fondée sur des données scientifiques afin d’empêcher de nouveaux décès évitables et la destruction du système de santé brésilien, jusqu’ici performant. »


                          https://www.msf.fr/communiques-presse/covid-19-au-bresil-l-absence-de-reponse-adaptee-des-autorites-a-conduit-le-pays-a-une-catastrophe-humanitaire


                          • Eric F Eric F 16 avril 11:20

                            @BA
                            Le gouvernement Brésilien a appliqué les préconisations des « anti-tout » : laisser la « grippette » suivre son cours. Le recours à l’HCQ et les mesures partielles prises localement (c’est un état fédéral) n’ont pas pu enrayer l’emballement épidémique.
                            Sur la vitesse de vaccination, il ne faut pas leur jeter la pierre, elle n’est pas plus lente qu’en Europe ; mais ils ont opté pour le vaccin classique chinois et le vaccin Astra, qui ne sont pas efficaces sur le variant local.



                            • devphil30 devphil30 16 avril 06:38

                              @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                              Rien ne les arrêtent dans leur délire de piqure
                              Il faut piquer , piquer et encore piquer

                              Franchement je n,,e le souhaite pas mais une énorme vague de mortalité post vaccin pourrait peut être faire apparaitre une lueur de réflexion.

                              Car le « vaccin » dont le seul bénéfice est de réduire les formes graves d’une maladie cela se nomme soit un placebo soit de la médecine palliative.
                              Par contre la vaccination et le passeport sont bien les plus grands dangers de cette mascarade

                              Malgré la vaccination on reste contagieux , porteur , transmetteur et susceptible d’être malade ....
                              Donc ça sert à quoi ce truc à 2 injections annuelles ??? 


                            • Révélation  : le Gouvernement a lancé un appel d’offres pour « détecter, analyser et mesurer » les opinions politiques sur les réseaux sociaux… autrement dit pour surveiller les Français et les opposants ! Trois entreprises privés – dont deux étrangères – seront en charge d’inspecter nos contenus… Avec le pass-sanitaire, dérivons-nous vers une société du contrôle numérique ?

                              https://www.facebook.com/nicolasdupontaignan/videos/181472770486838



                                • devphil30 devphil30 16 avril 06:22

                                  Je précise que je suis totalement opposé à leur délire de vaccin OGM , ADN , ARN , avec cette vaccination qui est un risque de santé publique et des dérives liberticide fortes.

                                  Mais j’aimerais comprendre comment un vaccin pourrait ne pas être efficace sur des plus de 65 ans ?

                                  Dans le principe même de la vaccination , le but est de faire réagir l’organisme pour la création des anticorps avec l’inoculation de la souche virale inactivé ?

                                  Comment une telle ineptie peux passer ?

                                  Comme les masques à age variable inutile pour les enfants ? 

                                  Toutes ces aberrations , ces retournements de décisions sont à des fins de manipulations mentales et d’acceptation d’un plan à long terme de contrôle de la population



                                  • zygzornifle zygzornifle 16 avril 07:40

                                    Macron est un guichetier c’est tout .....


                                    • zygzornifle zygzornifle 16 avril 07:41
                                      En l’an 37 Macron fit tuer sur ses ordres le petit-fils de Tibère et bien d’autres membres de la famille impériale que le règne précédent avait épargnés, ainsi qu’un grand nombre de dignitaires que Caligula voyait comme de potentiels obstacles à son pouvoir absolu.

                                      En 38, seulement un an après son avènement, Caligula remplaça son préfet Macron et le chassa de Rome. Alors que Macron et son épouse (dont Caligula s’était lassé) s’apprêtaient à embarquer pour l’Égypte où ils comptaient se retirer, une soldatesque envoyée par Caligula les intercepta. Emmenés dans un lieu secret, ils auraient été exécutés ou contraints à se suicider. Selon certains historiens, le corps de l’ancien numéro deux de l’Empire aurait été jeté en mer.

                                      Ainsi périt l’ambitieux Macron


                                      • devphil30 devphil30 16 avril 08:03

                                        @zygzornifle

                                        L’histoire se répète pour le meilleur et pour le pire 


                                      • Alain Dussort Alain Dussort 16 avril 09:01

                                        @zygzornifle
                                        tu t’es mis au rhum ?


                                      • Eric F Eric F 16 avril 11:23

                                        @zygzornifle
                                        Le Macron antique a été chassé par l’empereur, le Macron moderne devra être viré par les urnes.


                                      • babelouest babelouest 19 avril 19:05

                                        @Eric F... ou tout autre moyen plus efficace.....


                                      • Eric F Eric F 16 avril 11:13

                                        Bonjour Laurent. Tout à fait d’accord avec votre article.

                                        Ceci étant, concernant le vaccin AstraZénéca (idem pour J&J), il présente le double problème d’être moins efficace que les vaccins ARNm sur le variant sud-africain qui touche certaines régions, et d’avoir des effets secondaires plus accentués. Le fait que le Danemark ait définitivement interrompu son utilisation, et que l’UE ne renouvellera pas le contrat pour l’an prochain réduisent encore sa crédibilité.
                                        Alors, pour quelqu’un qui souhaite se faire vacciner, la préférence va forcément pour les produits les plus efficaces.

                                        Seul intérêt du vaccin Astra : moins de temps d’attente (puisqu’il est boudé) et le fait qu’il puisse être administré en cabinet médical et pharmacie, mais est-ce que la facilité est un argument prépondérant ? -sauf pour les gens très pressés d’avoir le pass-.



                                          • Eric F Eric F 16 avril 19:06

                                            Medakit, n’est-ce pas le même type d’autotest que ceux vendus désormais en pharmacie ?


                                          • @Eric F

                                            Ouai, peut être


                                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 avril 08:52

                                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                             
                                             Médakit (cf.lien donné par éric F ) est pour usage professionnel seulement.
                                             


                                          • @Francis, agnotologue

                                            -Vos tests existent depuis combien de temps ?

                                            -On a commencé à travailler dessus en février 2020. Notre version finale est disponible depuis avril-mai 2020. Le produit a été constamment amélioré et maintenant le produit est au top et donc on ne l’améliore plus.

                                            -Vous avez eu les autorisations en France et pas en Belgique ?

                                            -Nous avons eu les autorisations en France. Ce qui nous donne l’autorisation automatiquement dans l’Union européenne. Nos tests ont été validés par l’ANSM (Agence nationale de la Santé et des médicaments) en France. Nous avons également passé tous les « requirements » de l’HAS (Haute autorité française de la Santé) ainsi que du CNR (Centre national de référence Institut Pasteur) de Paris. Nous avons reçu deux pages d’analyse complète de Pasteur le 12 juin dernier. Nous avons été approuvés également par le ministère français de la Santé (hQps ://covid-19.sante.gouv.fr/tests). Ces analyses ont démontré que notre test a une efficacité de 100% en terme de sensibilité des IgM+IgG pour les échantillons datant de 14 à 19 jours après le début des symptômes. C’est la période optimale pour les détecter. Cela dépend du type d’anticorps que vous regardez (certains n’apparaissent qu’après dix jours). Notre usine a également obtenu l’EUA (Emergency Use Authorization) de la FDA aux États-Unis.

                                            https://www.lejournaldumedecin.com/actualite/deuxieme-vague-covid-19-les-kits-de-depistage-rapide-sont-la-cle-du-succes/article-normal-49913.html?cookie_check=1618648753



                                          • @Eric F

                                            -Vos tests existent depuis combien de temps ?

                                            -On a commencé à travailler dessus en février 2020. Notre version finale est disponible depuis avril-mai 2020. Le produit a été constamment amélioré et maintenant le produit est au top et donc on ne l’améliore plus.

                                            -Vous avez eu les autorisations en France et pas en Belgique ?

                                            -Nous avons eu les autorisations en France. Ce qui nous donne l’autorisation automatiquement dans l’Union européenne. Nos tests ont été validés par l’ANSM (Agence nationale de la Santé et des médicaments) en France. Nous avons également passé tous les « requirements » de l’HAS (Haute autorité française de la Santé) ainsi que du CNR (Centre national de référence Institut Pasteur) de Paris. Nous avons reçu deux pages d’analyse complète de Pasteur le 12 juin dernier. Nous avons été approuvés également par le ministère français de la Santé (hQps ://covid-19.sante.gouv.fr/tests). Ces analyses ont démontré que notre test a une efficacité de 100% en terme de sensibilité des IgM+IgG pour les échantillons datant de 14 à 19 jours après le début des symptômes. C’est la période optimale pour les détecter. Cela dépend du type d’anticorps que vous regardez (certains n’apparaissent qu’après dix jours). Notre usine a également obtenu l’EUA (Emergency Use Authorization) de la FDA aux États-Unis.

                                            https://www.lejournaldumedecin.com/actualite/deuxieme-vague-covid-19-les-kits-de-depistage-rapide-sont-la-cle-du-succes/article-normal-49913.html?cookie_check=1618648753



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité