• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon : ombres et lumières

Mélenchon : ombres et lumières

Jean-Luc naît en 1951 ; ses deux parents sont fonctionnaires. Contrairement à sa légende, ce soi-disant Pic de La Mirandole ne possède qu’un modeste Bac + 3 (licence de philo). Sa brève carrière professionnelle - ensuite ce sera un homme politique à plein temps - se cantonne d’ailleurs à deux emplois de professeur de français, dont un en lycée technique. Pour être complet, ajoutons le poste improbable, deux années durant, de « directeur politique » (! !!) de l'hebdomadaire du PS Vendredi.

Un long passage dans l’OCI lambertiste (il dirige la section de Besançon de 72 à 79, sous le pseudo de « Santerre »), ne l’empêche pas d’adhérer au PS en 76. Une curiosité car l’OCI est quasiment une secte, où on ni le droit de se marier entre membres, ni celui d’apparaître sous son propre nom… Mélenchon est du reste très flou toutes les fois qu’on l’interroge sur cette période opaque. Notre Jean-Luc devenu PS se voit en tout cas rapidement propulsé directeur de cabinet du maire de Massy Claude Germon. Il fera ensuite l’ensemble de sa carrière dans les arcanes et méandres du PS (Premier secrétaire de la fédération de l’Essonne, conseiller régional, etc.) avec une préférence marquée pour les sinécures, où la tâche ne présente pas de caractère fatiguant : sénateur de 2004 à 2010, député européen de 2009 à 2017 – la presse note des actes de présence à Bruxelles ou Strasbourg très moyens. Finalement son titre le plus prestigieux aura été ministre délégué (c’est à dire sous-ministre) à l’enseignement professionnel sous Jospin, de 2000 à 2002. Cet homme de réseau est en outre Franc-Maçon, au Grand Orient de France depuis 1983.

Arrivé à ce stade se pose la question : comment un vieux briscard de la politique, blanchi sous le harnais, ayant soigneusement choisi au cours de sa carrière des fonctions peu exposées, va-t-il devenir quelques années plus tard le leader charismatique des Insoumis ?

C’est en 2008 que JLM quitte le PS, où il n’a jamais réussi à fédérer un courant significatif ; il fonde alors le Parti de gauche. Le PS n’ayant jamais été en mesure au cours de son histoire de trancher entre une culture protomarxiste et son aile libéralo-droitière, Mélenchon décide de sauter le pas pour une aventure au fond très Gaullienne.

L’élection Présidentielles de 2012 lui donne raison sur le fond, puisque Ségolène Royal proposera un programme ouvert aux lois du marché dérégulé, et l’acceptant comme tel. Mélenchon n’arrive qu’en 4eme Place, avec 11, 10 % des voix, derrière le cheval de retour Bayrou. Il aura commis une erreur classique : remplacer dans son discours la figure du prolétaire martyrisé par celui de l’immigré victime du capitalisme, concept qui a propulsé la classe populaire et les ouvriers vers le FN – mais ce faux-pas stratégique, il se gardera bien de le renouveler en 2017.

Durant les législatives qui suivent le triomphe de Hollande, Mélenchon va se prendre une grosse claque : il se présente dans le Pas-De-Calais contre Marine Le Pen, en claironnant avec imprudence qu’il va la battre ; il n’obtient au final qu’un faible 21,46 % des votes, contre 42,26 % pour la Présidente du FN. N'ayant pas atteint les 12,5 % de voix d'inscrits, il ne peut même pas se maintenir pour le second tour. Jean Marie Le Pen aura ce mot cruel : « c’est Baudruchon  ».

On ne résumera pas les cinq années politiques suivantes, véritable tsunami de couacs dévaluant pour toujours le PS comme parti de gouvernement. L’homme au scooter doit renoncer à se représenter, et Mélenchon se lance hardiment dans une campagne digitale originale en créant le concept de la France Insoumise, à ce point efficace que le candidat manquera le second tour de peu et réduira son rival Hamon à l’état de purée : cette période électorale mérite en soi, ainsi que le programme FI, non dénué d’autoritarisme inquiétant, mais aussi d’avancées (le droit animal par exemple), une analyse précise.

Voici le plus inouï : à présent député, Jean-Luc l’égotique incarne aujourd’hui, avec ses Insoumis, conglomérat hétéroclite d’ambitieux (Clémentine Autain ou Alexis Corbière) de novices exaltés ou d’anciens écolos et Front de gauche, la seule opposition audible à Macron.

Un sacré destin pour un ex-sénateur du bedonnant PS !


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • Gorg Gorg 4 septembre 12:32

     Article vraiment sans intérêt.... La prochaine fois essayez d’avoir quelque chose d’intelligent à dire... Si c’est possible... Ça nous changera...
     A part ça, tout va bien pour La République En Panne... ?


    • Gorg Gorg 4 septembre 13:16

      -  Ce qui est amusant lorsqu’on se promène sur les articles de Jean Beaumont, c’est qu’il a des avis sur tous les partis sauf LREM...
      - Ce sont pourtant eux qui sont au pouvoir... Doit on comprendre que toutes leurs actions conviennent à l’auteur...
      - Pourtant un président narcissique (mégalomane ?) et manipulateur, une majorité composée de députés recyclés additionnée d’opportunistes et arrivistes sans talent... Ça devrait le faire réfléchir...
      Une majorité élue par 15% des inscrits n’a aucune légitimité pour faire des réformes structurelles... Elle devrait passer par des référendum plutôt que par des ordonnances.... C’est ça la démocratie...
      - Le soit-disant Jupiter-Pharaon accumule bourde sur bourde...
      - D’ailleurs ce mois ci les sondages sont encore en baisse (30% de satisfaits)... Le petit garçon trop gâté et incompétent est au bord du gouffre... Il n’y a plus qu’a pousser légèrement... Il est déjà carbonisé... Il va devoir se faire consoler dans les jupes de la first mamy...


    • Fergus Fergus 4 septembre 13:52

      Bonjour, Gorg

      « Une majorité élue par 15% des inscrits n’a aucune légitimité »

      Je me suis déjà exprimé sur ce sujet pour faire observer que depuis l’instauration du suffrage universel, et à l’exception de Chirac en 2002 dans les conditions exceptionnelles que l’on connait, jamais un président de la république n’a été élu par une majorité des inscrits, pas même De Gaulle !!!

      Doit-on en déduire que nous n’avons eu affaire qu’à des exécutifs illégitimes ? smiley


    • Gorg Gorg 4 septembre 14:15

      @Fergus

       « jamais un président de la république n’a été élu par une majorité des inscrits »

      Tu seras d’accord avec moi, qu’en l’occurrence, 15% c’est extrêmement faible... c’est la première fois (je crois) que c’est aussi peu représentatif... peanuts...
      La vraie démocratie serait la proportionnelle intégrale qui nous amènerait à avoir une assemblée plus représentative des citoyens...
      Bien sur, cela impliquerait (le plus souvent) la création de coalitions, mais ces dernières représenteraient alors une véritable majorité...
      Et ça aurait (peut-être) pour effet, de ramener les Français aux urnes...
      58% d’abstentions blancs et nuls, c’est une catastrophe... On se demande combien ce sera la prochaine fois... Une assemblée représentative de 3% du peuple peut-être... ? La démocratie ne peut pas fonctionner comme cela... C’est du grand n’importe quoi...


    • Paul Leleu 4 septembre 14:34

      @Gorg

      cet article est complètement dépassé... on dirait un « portrait » mondain façon JDD en 2012, avec une petite dose de fiel mal placé... en vérité, il n’y a aucune épaisseur politique. 

      Le parcours de Mélenchon est celui de toute une génération de militants de gauche. Il n’est absolument pas opaque sur son engagement à l’OCI, ni sur son choix du PS, ni sur ses rapports avec le PC dans les années 70 (il en parle dans son livre Le choix de l’insoumission). Par ailleurs, il a évoqué à la télévision à l’occasion de la mort de Vaclav Havel, que le Coup de Prague fut pour lui et sa génération une des raisons de son engagement dans le « socialisme démocratique » (sic. ... et non pas la « social-démocratie »). 

      Il se fait quand même remarquer en votant contre la Guerre du Golf en 1991, et autres choses de ce genre... il fait campagne pour le « non » au référundum de 2005... Il n’a échappé à personne qu’il a été un « apparatchik » du PS pendant des années... ce qui est intéressant, c’est justement cette histoire, et son évolution politique récente. Et les raisons de son choix du PS plutôt que de l’extrême-gauche. 

      Son travail de refonte idéologique (le peuple, le populisme de gauche, l’éco-socalisme, l’identité républicaine, etc.) devrait plutôt suciter l’admiration. Il est toujours dans une suite logique, de trouver une voie pour le socialisme démocratique, qui ne soit pas la trahison social-démocrate... je pense au contraire qu’il est très cohérent. 



    • Croa Croa 4 septembre 14:36

      À Gorg,
      Pas tout en fait sans intérêt. On y apprend ce qui peut se dire comme médisances sur Monsieur Mélenchon... Quoique, l’auteur a oublié de parler de son « égo » je pense.


    • Ouallonsnous ? 4 septembre 16:28

      @Paul Leleu

      JLM est trés cohérent avec lui même, mais quand a mettre ses actes en accord avec ses paroles, il faudra attendre quelqun d’autre, son parcours témoigne de ses velléités passées !


    • Paul Leleu 4 septembre 18:12

      @Ouallonsnous ?


      je vous accorde que c’est la vraie objection qu’on peut se poser sur Mélenchon et LFI... car idéologiquement, Mélenchon et ses amis ont fait un gros boulot en 10 ans, pour proposer un nouveau « compromis » social et démocratique. La question, c’est la mise en oeuvre réelle... 

      Mélenchon poursuit depuis sa jeunesse l’idée de trouver une voie entre la trahison social-démocrate, et les dérives autoritaires du socialisme d’état façon URSS : il parlait bien de « socialisme démocratique »... là dessus, il est assez clair. Je pense qu’il apporte certaines réponses, dans sa démarche stratégique : il cherche à remobiliser une base sociologique réelle autour de ses idées. Le 20% à la présidentielle, c’est pas un groupuscule de gauchistes... L’influence générale qu’il a eu sur les débats et le climat de la présidentielle au-delà de son électorat c’est un gain culturel réel... 

      Mélenchon ne peut pas y arriver tout seul... c’est la mobilisation et la conscientisation populaire seulement qui peut faire bouger les choses... c’est à peu près ce qu’il essaye de mettre en place... et il a raison... la stratégie, ce n’est pas lui... la stratégie, c’est nous tous, à différents degrés... 

      Tout gouvernement élu sera mis face au mur-de-l’argent... il le sait bien... aussi, tout cela ne peut se passer que dans une vaste mobilisation populaire autour de sujets concrets... c’est cela que cherche à mettre en mouvement Mélenchon et la France Insoumise... 

    • antiireac 4 septembre 19:18

      @Gorg
      Difficile de faire mieux quand on parle d’un homme sans intérêt .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 septembre 05:47

      @Paul Leleu
      Il est toujours intéressant de comprendre pourquoi une partie des trotskystes sont passés du côté des néo conservateurs, abandonnant les prolétaires au profit de minorités, comme l’a prôné Terra Nova ... 


    • Ar zen Ar zen 5 septembre 16:59

      @Fergus

      Tout à fait d’accord avec votre commentaire Fergus. Et qu’aurait-on dit si JLM avait obtenu quelques voix de plus lui permettant de valider sa candidature pour le second tour et ensuite d’être élu ? 

      Il n’aurait donc pas été « légitime » ?

    • Gorg Gorg 5 septembre 19:21

      @Paul Leleu 4 septembre 18:12

      Bien d’accord avec vous.

      « La question, c’est la mise en oeuvre réelle... »

      Ça me suffirait qu’il fasse déjà 50% de ce qu’il propose... En particulier la 6e République... La 5e est à bout de souffle... Elle permet à un type comme Micron de se croire légitime avec les suffrages de 15% des inscrits aux législatives... Une abérration...

      "Mélenchon ne peut pas y arriver tout seul... c’est la mobilisation et la conscientisation populaire seulement qui peut faire bouger les choses"

      Exactement... Mais ce sera compliqué tant qu’il faudra traîner les boulets que sont le PC et le PS (NG)...


    • Ar zen Ar zen 5 septembre 19:40

      @Gorg

      Vous savez très bien qu’une 6ème République serait incompatible avec les traités européens qui ne prônent que l’ordo-libéralisme. 

      Alors une 6ème République, oui, mais en dehors de l’UE. 

      L’UE a été planifiée afin de faire la part belle aux quatre « libertés » : de circulation, des biens, des capitaux et des services pour le plus grand bonheur des puissances de l’argent. Le « projet » de l’Union européenne c’était ça et rien d’autre. L’UE c’est un projet complet anti-peuple !

      L’idée de penser une « Europe » sociale a maintenant atteint les limites de la bonne foi. 






    • Gorg Gorg 5 septembre 19:50

      @Ar zen

      Ah mon cher Tarzen, il y avait longtemps... Diable, tu ne veux même pas me laisser rêver un peu... ? Autrement, Vaselineau va bien... ? Fifi aussi... ? Je m’inquiète des fois....


    • Ar zen Ar zen 6 septembre 08:07

      @Gorg

      C’est avec ce genre de réponse que l’on mesure à quel point les puissances de l’argent ont de l’avance sur le peuple. 

      Je disais ça en passant pour le cas où cela aurait suscité une petite réflexion. Je crois bien que la nature humaine est désespérante. 

      Mais quel merveilleux site d’échange quand même Agoravox. Ce n’est pas tous les jours que l’on se préoccupe de la santé des uns et des autres. C’est du haut niveau de congruence.




    • Ar zen Ar zen 6 septembre 11:19

      @Gorg

      Il y a des lecteurs qui ont trouvé ce message intéressant, noté à 3 étoiles. 

      Inutile de dire qu’avec des appréciations de ce genre, aussi sensées et efficaces, Emmanuel Macron a de beaux jours devant lui avec ’"penser printemps’. Tout s’explique finalement.

    • Gorg Gorg 6 septembre 13:46

      @Ar zen

       Ben alors, mon bon Tarzen, je te trouve bien ronchon aujourd’hui... Tu ne vas pas te vexer pour si peu... ? Je te croyais plus solide.... Il est vrai que je suis incorrigible,... j’aime bien railler....
      Bon, aller, je te fais un bisou et je te mets une étoile.... T’es content... ?


    • Alren Alren 6 septembre 13:53

      @Gorg

      Il me semble que Beaumont est plus proche du F haine que de Micron.
      Mais de toute façon Fhaine ou République en panne, même combat empêcher les gens de réaliser enfin qui est à leurs côtés et qui les combat.

      Les 300 000 adhérents de la France Insoumise, ce sont 300 000 personnes fondues dans le peuple français et qui discutent avec leurs proches, leurs familles, leurs amis, leurs collègues.

      C’est ça et rien d’autre qui panique les tenants du capitalisme que sont les dirigeants du F haine et les milliardaires dont Micron et sa clique ne sont que les pantins.

      Beaumont n’est visiblement pas au courant du mot d’ordre pour l’attaque du jour, faute de mieux c’est « Venezuela ! Venezuela ! Maduro dictateur soutenu par Mélenchon ! » bien que lui, élu démocratiquement contre les candidats de droite et d’extrême-droite par la majorité des Vénézuéliens n’ait pas comme Micron gouverné par ordonnances grâce à une majorité croupion, ordonnances qui vont clairement à l’opposé des désirs de la quasi totalité des salariés et petits entrepreneurs sans parler des retraités.


    • Gorg Gorg 6 septembre 14:54

      @Alren

      Des manipulateurs... Eh oui... On a vu aux dernières élection que ça fonctionne fort bien... Une grande partie des citoyens se laisse conduire par le bout du nez... CDG disait des veaux...


    • CRICRI59 CRICRI59 10 septembre 10:58

      @Fergus
      OUI.


    • Djam Djam 10 septembre 11:01

      @Paul Leleu
      « Le parcours de Mélenchon est celui de toute une génération de militants de gauche »
      En effet, oui, tout comme les électeurs de Macron et son assez pathétique « en marche » (arrière ?) sont le symbole du parcours de ce dernier petit président, a savoir, un parcours préfabriqué à la va-vite et estampillé d’un « en marche » déjà utilisé à l’époque de la candidature de Lecanuet !

      Cela dit, Mélenchon a pour fonction de remplacer la (déjà) fausse opposition orchestrée par le clan Mitterrand dès 83 avec la « montée d’un FN » qui allait servir d’épouvantail à plusieurs générations. Le système fonctionne très bien puisqu’il a été appliqué pour faire élire Macron avec les effets qu’on connait.

      Cramé pour un bon moment, le FN devait être remplacé pour les mêmes offices stratégico-politiques à venir. La France Insoumise fit parfaitement l’affaire et on le constate tous les jours dans le bazar politicard. Un logo (Phi) grec qui fait un peu secte et dont on ne voit pas très bien le rapport avec une supposée insoumission de ses membres. Bref, Mélenchon est une carte style Jocker dans un jeu politique malsain et manipulateur par essence.

      Se sachant excellent orateur, voire tribun, tout comme J. Le Pen (!), Mélenchon joue le Rebelle avec une pièce tragicomique qu’on pourrait titrer : La Guerre du Logos. Jouant avec les belles formules et les citations qui épatent ceux qui n’ont de culture que celle des mags du divertissement globalisé, Mélenchon est un excellent comédien... comme l’est également le petit Macron que les directeurs de casting du Système ont choisi avec précision pour sa capacité à incarner, non pas la dimension d’un authentique président de République à restaurer, mais les caractéristiques d’un emploi de théâtre pathétique qu’on appelle la Gouvernance du pays France.

      Et les gogos, d’un côté comme de l’autre, sont en marche  !


    • CRICRI59 CRICRI59 10 septembre 11:04

      @Ar zen
      Bonjour
      pas légitime !!!!!
      pas sur au 2 em tour il aurait été élu avec une large majorité et c’est tres probable


    • izarn izarn 10 septembre 17:05

      @Fergus

      Bien sur ! Si tu n’as pas de testicules, c’est une démonstration.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 19:21

      @Alren
      Pour faire peur, il faut militer pour le Frexit !
      Tant que vous prônez « une Autre Europe », vous êtes les bienvenus dans les médias !
      Ils vous décorent même du titre « d’opposants » !


    • Abou Antoun Abou Antoun 4 septembre 12:34

      Article risqué sur ce forum où les ’Pom-Pom boys & girls’ de Jean-Luc sont en force.
      Enfin le texte ne semble contenir que des faits exacts et vérifiables.
      Toutefois il faut être clair, si JLM avait été au second tour contre la ’Créature’ j’aurais voté pour lui sans hésitation sous le prétexte qu’on n’avait pas grand chose à perdre, la poursuite de l’UMPS-EM me paraissant la plus mauvaise option. Cela dit, on peut toujours se tromper, on ne sait jamais vraiment quand on atteint le fond, apparemment avec Hollande il y avait encore de la marge.


      • Fergus Fergus 4 septembre 13:17

        Bonjour, Abou Antoun

        En effet, c’est du factuel.

        Personnellement, ce qui m’a le plus étonné chez Mélenchon, c’est sa transformation post-2008, autrement dit sa métamorphose en homme politique incisif et doté d’un ego démesuré, lui qui n’avait été jusque-là qu’un pâle apparatchik du PS dont même le passage comme ministre de Jospin n’a laissé que des traces insignifiantes.

        J’ai voté pour lui en 2012 et en 2017, et je ne le regrette pas, malgré des facettes du personnage qui me dérangent. Mais il a le mérite de piloter une force de proposition alternative aux vieux partis subclaquants. A cet égard, l’apport de 17 députés est un « plus » évident pour la France Insoumise. A condition d’éviter les faux-pas, et sur ce plan-là, le comportement de Raquel Garrido est un très mauvais message !


      • Gorg Gorg 4 septembre 13:24

        @Fergus

        Salut Fergus,

        « le comportement de Raquel Garrido est un très mauvais message »

        D’accord avec toi sur ce point... Je pense que la FI devrait la mettre en retrait... Par contre Corbières et Quatennens sont intéressants...

        A+


      • Aristide Aristide 4 septembre 14:11

        @Gorg

        Corbière ? L’insoumis immobilier, vous avez raison, le compagnon de Garido ne peut plus se pévaloir de la faiblesse de ses revenus d’avocate pour justifier son maintien dans un appretement au prix ... assez intéressant ...


      • Pere Plexe Pere Plexe 4 septembre 14:58

        @Fergus
        En 2008 l’écoulement du monde capitaliste et surtout sont sauvetage socialisé ont changé la vision de notre monde pour beaucoup de monde.

        En comparaison l’évolution de JLM est modeste comparativement aux changements de positions du FN.

      • Laulau Laulau 4 septembre 16:02

        @Fergus
        Qu’est-ce qu’elle vous a fait Garrido ? Vous croyez que les militants peuvent vivre de l’ai du temps ? Et puis il faudrait que tous les journalistes ou chroniqueurs soient des tenant du libéralisme économique ? Rassurez-vous, si ce que je crois, elle défend ses positions dans son métier, elle ne va pas tarder à se faire virer.


      • Laulau Laulau 4 septembre 16:04

        @Aristide
        Si elle est dans cet appartement c’est très probablement qu’elle en a le droit, à moins de bénéficier de piston par la Mairie de Paris. Vous y croyez vraiment ?


      • Ouallonsnous ? 4 septembre 16:37

        @Pere Plexe

        « comparativement aux changements de positions du FN »

        C’est moi qui suis perplexe, à quoi voyez vous un changement de position du FN, il joue toujours son rôle d’épouvantail et de marche pied pour l’oligarchie ?.


      • Fergus Fergus 4 septembre 17:02

        @ Laulau

        Garrido n’est pas journaliste, mais avocate de métier, ce qui ne lui interdit évidemment pas d’être chroniqueuse dans les médias. Le problème, c’est qu’elle est en même temps porte-parole de la France Insoumise.

        Désolé, mais ce mélange de genres n’est pas conforme à mon éthique. Vous auriez d’ailleurs été parmi les premiers à protester - et avec virulence - si un porte-parole de l’UMP ou du PS avait été en même temps éditorialiste ou chroniqueur !


      • Laulau Laulau 4 septembre 17:30

        @Gorg

        "L’arrivée de Raquel Garrido sur C8 a polarisé la hargne de la caste. Ceux-là n’avaient bien-sûr rien à dire quand Cohn-Bendit nous agonisait de postillons sur Europe 1, ou que Roselyne Bachelot officiait ici et là. Leurs critiques restent d’ailleurs très évasives en ce qui concerne les autres militants politiques dorénavant installés à l’antenne : Raffarin, Guaino, Dray et compagnie."

        J.L. Mélenchon

        Vous devriez lire l’ensemble de sa réponse sur son blog.


      • Fergus Fergus 4 septembre 17:52

        @ Laulau

        Cohn-Bendit ne jouait plus aucun rôle dans la vie politique lorsqu’il est devenu chroniqueur d’humeur sur Europe 1. Quant à Bachelot, elle s’est lancée dans une carrière de... gugusse. Rien à voir avec Garrido qui milite à la FI d’un côté et est payée de l’autre par... Bolloré pour des contenus politiques !


      • Paul Leleu 4 septembre 18:20

        @Laulau

        Garrido et Corbières (+ leurs 3 enfants) ont obtenur leur HLM au début des années 2000 dans le 12ème arrt de Paris... ils remplissaient les critères : elle jeune avocate, lui prof en lycée technologique... Ca fait des années que le PS et le FN mettent ça dans les journaux... en attendant, Corbières et Garrido, à la différence des autres politiciens, luttent pour que le logement reste accessible pour les familles dans Paris intra-muros, concrètement... mais je crois que le « concret » n’intéresse pas tous leurs détracteurs... le dossier semble clos, puisqu’ils vont déménager en Seine-Saint-Denis. 

      • Gorg Gorg 4 septembre 18:50

        @Fergus

        « Mélenchon doté d’un ego démesuré »

        Pourquoi, dans les autres partis il n’y a pas d’égos démesurés ?... Tiens, sans chercher bien loin, Jupiter-pharaon, que penses tu de son égo... ? Lui aussi n’a été qu’un pâle apparatchik du PS qui n’a laissé que des traces insignifiantes... Pourtant il a un melon démesuré...

        « le passage comme ministre de Jospin n’a laissé que des traces insignifiantes. »

        Mélenchon a été ministre délégué à l’enseignement professionnel et technique, mais il est vrai que ça n’est pas porteur, en France tout le monde se fout de l’enseignement professionnel...

        C’est dommage car c’est parce qu’elles ont un enseignement professionnel de qualité que l’Allemagne et la Suisse ont des PME performantes et qui exportent... Elles ont choisit la compétitivité par l’excellence alors qu’ici nous pratiquons essentiellement la compétitivité par les prix...(Avec la Chine, on n’y arrivera pas...)

        D’ailleurs les ouvriers qualifiés sont mieux payés là-bas qu’ici... Et ce n’est pas une question de salaire ou de charges patronales car, globalement, une entreprise Allemande ou Suisse dépense plus pour ses salariés qu’une entreprise Française...


      • Aristide Aristide 4 septembre 19:10

        @Laulau

        Ouais, en fait bénéficier d’un appartement à moitié du prix du marché, ce qu’ils n’ont jamais contesté. Mais bon on insoumise comme on veut. En occupant en tant que prof et élu d’un coté et avocate de l’autre un appartement HLM au loyer dérisoire ... enfin .....


        Sur la défense assez ridicule de Mélenchon sur le fait que d’autres sont pires, c’est assez savoureux. Moi qui croyais que l’insoumission consistait aussi à ne pas user des mêmes privilèges d’une caste politique que l’on désigne par ailleurs comme des privilégiés. Quand à son salaire à la TV, mystère, la susnommée ne veut rien dire, ... Chut,cela doit être tellement indécent que le silence est justifié ...

        Cela me rappelle les propos de cette charmante Clémentine qui trouvait que le salaire + indemnités + ... d’un député étaient largement justifiés par le travail à faire.

        A vraiment, l’insoumission de cette classe politique qui s’auto-congratule et se désigne comme les défenseurs des petits ...





      • Aristide Aristide 4 septembre 19:19

        @Paul Leleu


        En fait à vous entendre, c’était l’avant garde prolétarienne dans les quartiers chics de Paris. Une précision de 2001 à 2001, il est conseiller du Ministre PS Mélenchon. Conseiller et pas à un salaire de prof. Quand à la jeune Garido, elle pantouflait à l’OIT. 

        Sur les critères, vous êtes plus légalistes que la loi puisque à l’époque c’était des loyers libres, aucun critère sauf à être bien placé dans le bon parti, celui de la mairie de Paris, lui militant PS et elle à l’OIT. Et depuis l’appart est classé HLM, les deux n’ont jamais voulu dévoiler leurs salaires et revenus. Cela continue avec la mère Garido et son salaire de « chroniqueuse de télé ».

        Ils doivent partir ... enfin aujourd’hui peut être ou alors demain ...

      • antiireac 4 septembre 19:25

        @Pere Plexe
        Le monde capitaliste se porte pourtant comme un charme pour quelqu’un qui s’est écroulé ce n’est pas mal, non.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires