• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Naïvetés réacs

Naïvetés réacs

Il y a en ce moment une thèse circulant sur le net chez les pseudo-réacs et assimilés qui vaut son pesant de cacahuètes. Elle surprend, elle effare, elle fait rire jaune. Macron en réalité serait des leurs, il y aurait des signes qui bien que très superficiels ne trompent pas. Il faut lire de leurs analyses se voulant savantes décryptant ses gestes et discours. Ont-ils compris que le président est un orfèvre en matière de communication ? Sa femme a été attachée de presse et il maîtrise parfaitement l'art oratoire.

Il sait donc très bien faire passer des vessies pour des lanternes, être mousse et pampre et faire avaler des couleuvres grosses comme un bras aux français...

Les réacs ou assimilés se sont il est vrai très souvent distingués par leur profonde « naïveté » autour de certains personnages historiques, entre autres De Gaulle. Rappelons que de nos jours, dans notre société l'on est « réac » à partir du moment où l'on s'affirme même timidement de droite ou catholique plutôt traditionnel. Ce qui n'est pas être réactionnaire. Je songe également à « la marche pour la vie » où on se dit « apolitique » affolés que les médias peuvent les assimiler à la droite...

Si c'est cela être réac, ils sont bien timides, bien timorés, toujours soucieux de ne pas trop déplaire à une société libérale-libertaire, permissive, encourageant le narcissisme, toujours soucieux de donner des gages de permissivité eux-mêmes aux bien-pensants. A les entendre lorsqu'ils se justifient, ils sont de droite authentique mais également de vrais petits Sardanapale...

En 1945, beaucoup parmi ces pseudo-réacs étaient largement persuadés que le général De Gaulle allait réinstaurer la monarchie et replacer le comte de Paris sur le trône de France. On se souvient de ce que « mongénéral » a répondu de manière nette et précise :

« Et pourquoi pas la reine des gitans ? »

Qu'importe, ils ont la mémoire très courte...

Car à droite, on s'est également leurré sur le promoteur de la constitution de la Vème République au moment de la guerre d'Algérie, il allait conserver « l'Algérie française » c'était certain. Alors qu'il mentait avant même d'arriver au pouvoir, les flattant dans le sens du poil sur cette question dans son intérêt personnel. Il est étonnant que « mongénéral » soit encore à notre époque une figure quasiment intouchable alors que ces actions sont largement critiquables.

Et en 2018, bien que bernés à de nombreuses reprises déjà par le passé, ils remettent le couvert...

Emmanuel Macron serait donc en fait un genre de sous-marin de la vraie droite.

Et il devrait s'allier avec Philippe de Villiers et d'autres pour diriger le pays. Le tout à cause de son apparence et de son discours dans un français élégant. Il est vrai que Emmanuel Macron incarne la fonction présidentielle beaucoup mieux, beaucoup plus profondément et intelligemment que ses prédécesseurs. Et il a de l'autorité. Donc « l'apparence de » suffirait à laisser croire qu'en fait il va bientôt venger le pays de plusieurs décennies de marigot idéologique libéral-libertaire. Ils l'ont pourtant vu reculer face à quelques gauchistes excités, par peur de faire des « martyrs ».

Ignorent-ils donc que notre sémillant président dit « jupitérien » est mondialiste assumé sur le plan politique, économique et social, et libertaire sans complexes sur le plan des mœurs. Et cela pas seulement parce qu'il a épousé sa mè...une femme plus âgée que lui.

Enfin, je pense également à Nicolas Dupont-Aignan qui avait tenté de fraterniser avec des syndicalistes de la CGT et des mélenchonistes. On touchait là à une crédulité sans fond.

Tant que ces réacs assimilés seront aussi naïfs et manqueront à ce point de lucidité, rien ne changera vraiment quant à l'atomisation de notre société, quant à la crise morale qu'elle subit de plein fouet...

 

Illustration empruntée ici

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  1.49/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • Clark Kent Clark Joseph Kent 22 janvier 15:10

    Pour un « réac » qui, par définition à partir de l’étymologie du terme, souhaite un retour en arrière vers un passé qu’il idéalise, le présent est perçu comme décadent et peu glorieux.

    Curieusement, si on suit cette conception qui semble être la vôtre, Georges Brassens était « réac ». Or ce n’était pas le cas. Il était anti moderne, ce qui n’est pas pareil.

    Une pensée est dite « moderne » quand elle considère que la situation présente est un progrès par rapport au passé jugé primaire ou ignorant. Or, on peut penser que ce sont les antimodernes qui sont les vrais modernes. Il est difficile de cerner le profil de ces réfractaires dont la tradition n’est pas récente. La caractéristique la plus évidente des antimodernes, c’est leur lutte contre l’optimisme rationaliste ou la philosophie du progrès, ce « paganisme des imbéciles » (Baudelaire).

    Le « Candide » de Voltaire était un pamphlet anti-moderne, Leibitz et Pangloss étaient eux, des modernes.

    Rien à voir avec la droite et la gauche, ni même avec les « talas ». Parmi les divers courants anarchistes, les anti-modernes constituent sans doute la majorité, contrairement aux idées reçues.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 janvier 15:13

      @Clark Joseph Kent
      Un réac ne désire pas un retour en arrière, un réac déteste son époque. Ce n’est pas tout à fait pareil. Et personnellement je trouve la mienne passablement médiocre.

      Les anti-modernes ne sont pas si nombreux sinon nous ne subirions pas autant de sottises.


    • Clark Kent Clark Joseph Kent 22 janvier 15:41

      @Amaury Grandgil

      si chacun donne aux mots des sens différents, tout dialogue devient impossible, et le juge de paix dans ce cas-là est le dictionnaire le moins littéraire possible.

      Le Larousse donne cet définition de réaction quand il s’agit d’un comportement socio-culturelle (et non pas d’un réflexe médical ou d’un phénomène chimique) :
      • réaction : tendance politique qui s’oppose au progrès social et s’efforce de rétablir un état de choses ancien ; hommes, partis qui s’en réclament : « Les menées de la réaction ».
      Que vous le vouliez ou non, vous parles des anti-modernes et non pas des « réacs » !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 janvier 15:46

      @Clark Joseph Kent
      la définition du Larousse est également subjective smiley


    • V_Parlier V_Parlier 22 janvier 16:01

      @Amaury Grandgil
      Surtout quand elle s’appuie sur une notion floue et politiquement chargée comme « le progrès social ».


    • Clark Kent Clark Joseph Kent 22 janvier 16:05

      @V_Parlier


      L’exactitude et la convenance des termes sont la marque d’un esprit clair.

      « Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n’y en a qu’une qui soit la bonne : on ne la rencontre pas toujours en parlant ou en écrivant ; il est vrai néanmoins qu’elle existe, que tout ce qui ne l’est point est faible et ne satisfait point un homme d’esprit qui veut se faire entendre. »

      On parle d’impropriété quand un mot est utilisé improprement ou dans un contexte inhabituel. Il faut se méfier des synonymes. 

      Les verbes diminuer, abréger et raccourcir sont donnés comme synonymes par les dictionnaires spécialisés. On ne peut pourtant pas les employer l’un pour l’autre. De même « réactionnaire » et « anti-moderne ».

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 janvier 16:17

      @Clark Joseph Kent
      un esprit clair c’est penser comme vous ?


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 janvier 20:37

      @Amaury Grandgil
      C’est en tous cas s’exprimer en respectant le sens des mots.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 23 janvier 08:25

      @Pere Plexe
      le sens des mots qui va dans votre sens, oui on sait smiley


    • Christian Labrune Christian Labrune 23 janvier 11:17

      @Amaury Grandgil
      J’ai souvent comparé Macron à une baudruche, mais on pourrait tout aussi bien le comparer à n’importe quelle image d’un test de Rorschach. Chacun projettera sur l’inconsistante évanescence des formes qu’il perçoit ses propres fantasmes.

      On trouvera là quelques images de ce vieux test peut-être bien tombé en désuétude :
      http://www.mon-qi.com/test-recrutement/test-projectif/test-rorschach.php


    • Elisa 23 janvier 11:36

      @Amaury Grandgil
      Voilà comment on peut démarrer un débat sans fin qui tourne complètement en rond !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 23 janvier 11:52

      @Elisa
      Quel débat ? Chacun vient soliloquer en énonçant son point de vue smiley


    • Elliot Elliot 22 janvier 15:13

      Je ne sais s’il y a encore beaucoup de réacs de l’acabit dont vous esquissez les contours mais je peux vous assurer que Macron est bien de droite : il le prouve par les mesures qu’il prend.. 

      Certes, au bon vieux temps où la réaction triomphai t- c’était avant le suffrage universel - c’était plutôt les « pères » qui à soixante ans passés épousaient des jeunettes après une vie passée à éculer les tavernes et les lieux de plaisir qui correspondaient à leur « standinge ».

      C’était ainsi que la bourgeoise d’affaires se procurait des particules en vendant sa progéniture pour un titre avec toutes les bénédictions requises en ces temps où la religion catholique bénissait toutes les transactions qui lui permettaient d’assurer la permanence de son pouvoir qui n’était pas exclusivement spirituel mais s’intéressait aussi lourdement à ce qui était bassement temporel.

      Je ne sais pas si c’était être sainement réac que d’espérer du Général De Gaulle qu’il rétablît la monarchie mais c’était en tout cas être dangereusement illuminé que de caresser cette illusion.

      Comme il fallait être singulièrement déphasé des leçons de l’histoire et de son inexorable cours pour s’imaginer que l’Algérie pût rester française au pays des Droits de l’homme où la population algérienne n’avait aucun droit.

      Les droits de l’homme et le principe de colonisation sont antagoniques : on ne peut à la fois défendre les uns et assumer l’autre.

      Je ne sais si Macron est un libertaire en matière de mœurs, il s’est, je pense simplement, adapté à son époque, ce que refusent pathétiquement de faire ceux qui rêvent d’arrêter le cours des choses non seulement pour eux-mêmes, ce qui est le droit le plus légitime qui soit, mais aussi pour toute la société où c’est non seulement démenti dans les urnes mais encore dans l’évolution de la société qu’ils ne parviendront pas à entraver. 

      Mais enfin les combats les plus beaux sont peut-être ceux qui sont inutiles... 


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 janvier 15:17

        @Elliot
        Macron n’est ni de droite ni de gauche il est mondialiste et libertaire quant aux mœurs.
        Je ne vois pas en quoi il y a une obligation de s’adapter à son époque. L’époque commanderait de sortir cul nu dans la rue que époque ou pas ça serait aussi débile.

        On peut refuser la sottise, la médiocrité, l’atomisation de la société, appuyer là où ça fait mal.


      • V_Parlier V_Parlier 22 janvier 15:59

        @Elliot
        Cette habitude simpliste qu’ont les gens de gauche à résumer « être de droite » par « être libéral ». Non seulement c’est réducteur mais en plus pas systématique. Il s’en suit des discussions sans fin...


      • V_Parlier V_Parlier 22 janvier 16:06

        @Amaury Grandgil
        « Je ne vois pas en quoi il y a une obligation de s’adapter à son époque »
        En effet, mais je pense que Macron le fait uniquement par intérêt, c’est de la com’, contrairement à la bande qui l’a précédé et qui était pleinement acquise à la cause. Si un jour Macron obtient des estimations montrant que sa popularité peut remonter en jouant le « réac » plus assumé, alors il le fera. C’est au moins la subtilité du technocrate : Il est froid et sans morale mais peut être d’un simple bon sens pour parvenir à ses buts principaux (la libéralisation totale des marchés et le fédéralisme européen). C’est peut-être pour ça que certains espèrent (probablement trop) de lui.


      • Le Panda Le Panda 22 janvier 16:17

        @Amaury Grandgil
        Bonjour,

        Je suis passé par chez toi pas du côté de chez « Swan » mais j’ai laissé un message en passant par mon Face Book.

        Je partage pleinement ta réponse faite à @Elliot Macron est le plus grand mondialiste que nous ayons connu sous le Ve République. Il est tellement « imbu » qu’il a prit le soin de se rendre en école primaire pour expliquer pourquoi avec Brigitte il n’avait pas d’enfant, c’est poussé à l’extrême la pensée de jeunes enfants qui ont bin des difficultés à suivre leurs sours. Alors venir le placer à droite ou à gauche c’est nous qui sommes à côté de la plaque. Puis Macron sait appuyer là, où cela fait plus que mal. Je pensais proposer l’affaire Dils, le film sort le « 28 » de ce mois. Mais vu le blocage dans le cadre de l’affaire Fiona. Il me semble que nous ne savons plus qui est aux commande d’AGV et d’ailleurs bon après-midi Cdt


      • Carena Carena 22 janvier 19:06

        @Le Panda

        Des réacs sans doute smiley


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 21:44

        @Amaury Grandgil
        Votre texte me semble d’une grande confusion, excusez-moi...
        Macron n’est que le gouverneur de la province France. Il applique les Traités européens, qui donnent à la Commission européenne le droit de faire les programmes économiques et sociaux pour les 27 pays. Cela s’appelle les GOPé, elles sont publiées chaque année en Juin.


        Les seules compétences qui restent aux Etats sont les questions sociétales. Macron se prend pour Obama. C’est un néo conservateur. Toute la Gauche française est imbibée des valeurs sociétales des Démocrates américains, ils appliquent tout ce qui se fait aux USA : les lois sur les homosexuels, les femmes, les minorités et les migrants qui ont pris la place des classes populaires...
        C’est ce qu’expliquait le Think tank Terra Nova en 2011.

        Pourquoi mélangez-vous de Gaulle, qui a été le seul Chef d’Etat européen opposé à la construction européenne et aux Américains, avec cette bande d’abrutis qui se dit de Gauche ? Mystère...
        « Les Traités européens ont été signés sans de Gaulle et par les opposants à de Gaulle ».

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 23 janvier 08:26

        @Fifi Brind_acier
        C’est marrant, même chez Fifi on vénère De Gaulle ? Je ne comprends pas cette adulation, encore plus chez des gens se prétendant lucides.


      • Jelena Jelena 23 janvier 09:33

        @V_Parlier >> Cette habitude simpliste qu’ont les gens de gauche à résumer « être de droite » par « être libéral »
         
        Ce qui est encore plus marrant, c’est que la majorité des avoxiens sont des pro-mondialisation, mais ils reprochent aux partis dits de « droite » d’adopter une politique libérale.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 janvier 09:46

        @Amaury Grandgil
        Parce que vous voyez pas les différences entre un pays souverain et un système supranational. De Gaulle ou un autre, je m’en fous, sauf que de Gaulle a été le seul en Europe qui se soit opposé aux transferts de souveraineté que contenait le Traité de Rome !


        Si vous examinez la distribution des compétences en Europe, vous découvrez que les gouvernements ne maîtrisent plus rien : la monnaie, les lois, les frontières, la Défense, la politique étrangère, l’immigration, la dette, les règles du commerce, la signature des Traités internationaux, genre TAFTA ou CETA, les lois sociales, les décisions économiques, l’environnement, la défense des consommateurs, l’agriculture, la mer, la pêche etc sont régis par des Traités et mis en application par des Institutions à l’étranger.

        Les Français peuvent voter, changer de bourricot à chaque élection, ils ne pèsent d’aucun poids sur les Traités, ni sur des gens qui ne sont élus par personne, et n’ont de compte à rendre à personne...
        Quand vous votez non à un referendum, et bien, c’est comme si vous aviez voté oui ! Junker a bien expliqué aux Grecs en 2015 : « Il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les Traités européens »

        On vous a déjà consulté sur la nomination des dirigeants de la BCE, du FMI ou de l’ OTAN ? Jamais. On vous a demandé votre avis sur la nomination des Commissaires européens ? Jamais !

        Et pourtant, ce sont eux qui décident de nos vies, et pas les marionnettes de l’ Elysée.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 janvier 09:52

        @Jelena
        Exact, ils ne font pas le lien : « libéral - Europe - mondialisation ». Ils se croient « internationalistes ».

        Ils ignorent qu’une partie des « Internationalistes » les ont trahi et ont rejoint les néo cons américains. « Histoire de la prise de contrôle des néo cons sur les USA »


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 23 janvier 10:33

        @Fifi Brind_acier
        Tout est bon pour placer la bonne parole de Fifi hein ? Mais vous n’avez pas compris que tout le monde s’en fout ? Vu les scores de Fifi vous auriez pu ? C’est fou d’être aussi aveugle à moins qu’il ne vous paie pour toute cette propagande (je l’espère pour vous en tout cas qu’il vous paie)


      • simplesanstete 23 janvier 12:48

        @Amaury Grandgil
        Typique gogo d’acier de l’UPR /Asselineau qui se prend pour DE Gaule= le situationniste de la ..........City


      • Le421 Le421 23 janvier 15:11

        @simplesanstete
        Et ils se collent des trois étoiles en groupe... Ils sont heureux à l’UPR, ils se racontent des fables, se voient à 35% dans les sondages et dans les élections et tout et tout.
        C’est pas grave.
        Ils ne sont pas méchants.
        Un peu encombrants, oui, mais pas méchants...


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 23 janvier 15:15

        @Le421
        Ah non ils sont inoffensifs


      • V_Parlier V_Parlier 24 janvier 14:10

        @Jelena
        Vous écrivez : « la majorité des avoxiens sont des pro-mondialisation »
        Bof bof, ça doit être une petite majorité alors smiley


      • V_Parlier V_Parlier 24 janvier 14:11

        @V_Parlier
        Mais pour ce qui est des gens en général, je vois rejoins tout à fait.


      • V_Parlier V_Parlier 24 janvier 14:13

        @Fifi Brind_acier
        « Ils ignorent qu’une partie des « Internationalistes » les ont trahi et ont rejoint les néo cons américains »
        -> De toutes façons, dans le cas contraire ils ont mis leurs pays à feu et à sang, donc les internationalistes, ce que j’en pense...


      • Paul Leleu 22 janvier 16:01

        je vous conseille d’aller faire un tour dans les pays sous-développés... vous y verrez ce que c’est qu’une société réactionnaire... l’immoralisme à tous les étages, la prostitution des enfants, la drogue, l culture du fric... le tout recouvrert d’un vague vernis de religion... 


        quant à Macron, c’est exactement ce qu’il nous prépare : il n’y a aucun différence entre le « mondialisme » de Macron et la réaction française... il s’agit de revenir à un ordre social ancien, avec une minorité de dirigeants qui a tous les droits, et un peuple de France exploité et humilié... 

        et pour cela, il faut détruire l’ordre social actuel social-démocrate... le biais libéral-libertaire est fait pour cela... détruire la social-démocratie, et remettre en place le pouvoir des rois... 

        croyez-vous qu’il existe une différence entre la GPA et la façon dont Abraham a engrossé sa servante pour se faire un enfant (en accord avec le droit mésopotamien de son époque) ? Le statut d’une soubrette d’Ancien Régime ressemble à s’y méprendre à celui d’une pauvresse qui vendra son ventre à des millionnaires... CQFD. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès