• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Pognon de dingue » : le naufrage du fond et de la forme de (...)

« Pognon de dingue » : le naufrage du fond et de la forme de Macron

Le papier de lundi, où j’expliquais que « le macronisme est avant tout un sarkozysme  » pouvait-il trouver une meilleure illustration que la vidéo publiée mardi soir par la présidence de la République où l’on voit le Jupiter de pacotille de l’Elysée faire la leçon à ses conseillers. Les macronistes y verront sans doute un entraineur travailleur et exigeant. Mais, au final, l’impression est désastreuse.

 

La présidence, façon télé réalité
 
En effet, on imagine bien que si le Sarkozy de 2007 avait été élu dix ans plus tard, au même stade de sa carrière, il aurait parfaitement pu produire une telle séquence, cette mise en scène de lui-même et des coulisses du pouvoir, ce caractère si jupitérien et inconscient du mauvais effet qu’il peut faire sur les Français. La forme est grossière dans tous les sens du terme. Dans les énormes ficelles communiquantes utilisées : le président travaille tard et est exigeant. Sur la forme : est-il vraiment digne d’un président de faire publier sur son compte une telle séquence ? La mise en scène ressemble un peu trop à des émissions de télévision bas de gamme pour être véritablement crédible.
 
Et sur le fond, on touche véritablement le fond. Les propos présidentiels ressemblent davantage à un bistrot du commerce du Medef ou de Davos : on y retrouve le prêt-à-penser superficiel oligolibéral selon lesquels les aides sociales déresponsabiliseraient. Une vision qui oublie que la redistribution a permis de limiter la progression des inégalités et de la pauvreté par rapport aux autres pays européens, et surtout que ce sont les politiques que promeut le président qui provoquent cette pauvreté. La pauvreté en France, c’est le produit d’une monnaie inadaptée, des accords de libre-échange ou du recul de l’Etat et plus globalement des politiques oligo-libérales qui ne servent qu’une minorité.
 
Et en prenant un peu de recul, on est saisi de vertige devant l’inconscience de la publication d’une telle vidéo. Le président, au pouvoir depuis 6 ans, n’admet-il pas qu’il n’a pas la moindre idée de ce qu’il faut faire pour réduire la pauvreté, et que rien de ce qu’il a fait depuis n’a pas eu le moindre effet, une illustration des plus parlantes du caractère oligarque des politiques qu’il mène  ? A minuit, la veille d’un discours majeur, destiné à synthétiser la pensée sociale du président, on découvre qu’elle n’est non seulement pas complexe, mais tout simplement inexistante, Macron en étant encore au stade d’un constat bas de plafond six ans après être arrivé au pouvoir dans les bagages de Hollande...
 
 
Cette séquence, c’est le président-nu, nu dans le vide de sa pensée, bien plus superficielle que complexe, incapable d’articuler la moindre réflexion sociale, au-delà de quelques cadeaux éclipsés par son attaque en règle des politiques sociales. La mise en scène du caractère jupitérien du président n’en devient qu’encore plus ridicule, comme un mauvais épisode du loft présidentiel.

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 14 juin 10:07
    Un vrai régal bordel !

    Vas-y Manu, défonce-les !

    Depuis le temps que les français se font emboîter, tu parles qu’il va falloir foutre le paquet pour obtenir une réaction.

    Mais, qui sait !? smiley



    • #Nono LP/R #Nono LP/R 14 juin 10:10

      @Clocel

      Une crise Saturnisme, Clochette ?


    • Clocel Clocel 14 juin 10:19
      @#Nono LP/R

      Nan ! Mais je me prends à rêver par moment à un regain d’amour propre, d’estime de soi, c’est lobotomisant de vivre au milieu des zombis !

    • #Nono LP/R #Nono LP/R 14 juin 10:24

      @Clocel

      Déjà, sélectionne un peu mieux tes interlocuteurs(/trice smiley Who knows ?), la pelouse sur laquelle tu t’etends ici m’a l’air maux-dite... smiley smiley


    • Milka Milka 14 juin 18:55

      @Clocel

      « Vas-y Manu, défonce-les ! »

      .

      Défonce-le Manu, voulait dire Clocel ....

      .

      Effectivement dans la vidéo nous voyons un Macron faire des petites gestuelles et l’entendons zozoter comme jamais. Une petite chose toute en nerf, à fleur de peau et qui nous révèle sa nature gendrée. Perso j’aime tellement quand il est si authentique !

      .

      Merci Manu d’être ce que tu es et de le revendiquer. On t’aime !

      .

      Mathieu Gallet


    • Clocel Clocel 14 juin 19:11
      @Milka

      Tu crois que le Manu aurait pris le Mathieu sur le Tansad !? smiley




    • Milka Milka 14 juin 20:26

      @Clocel

      Non c’est l’inverse !  smiley


    • Le421 Le421 15 juin 07:40

      @Clocel

      C’est exactement ce que je me dis.
      Plein d’abrutis au RSA et autres allocations (j’en connais) persistent à suivre comme des idiots les consignes de vote de BFMTV.
      Autant dire que, pétochards et nutellisés à fond, ils ont voté Macron à deux mains.
      Qu’ils en prennent plein le fion me ravit.
      Je n’ai jamais touché la moindre aide ou allocation de ma vie.
      Et pourtant, je suis LFI et je défends les moins fortunés.

      Mais si ils n’en veulent pas, qu’ils aillent se faire f....  !!!

    • bob14 14 juin 10:34
      « Pognon de dingue »..la Macronade du jour par l’homme qui parlait aux oreilles des « chômeurs »...ça siffle smiley

      • #Nono LP/R #Nono LP/R 14 juin 10:42

        @bob14

        Celles de celui que tu réfléchiasses dans le miroir de MA vie commencent effectivement à siffler veugra.

        L’histoire du C-Wing d’hier ne va rien arranger.

        Et je suis persuadé que c’est Etchebest qui va vendre la mèche. Ce sera sinon Nicolas CÉSAR dans SUD OUEST, s’il fallait finir par forcer un peu la prise de conscience, et par consensus au sein de la Furtive Agora !


      • lloreen 14 juin 10:43
        Pour comprendre la fraude intrinsèque du système capitaliste, il faut commencer par en démonter la base qui est la fraude au nom légal.
        C’est retors, comme le sont les escrocs qui ont échafaudé le système capitaliste sur ce terreau fertile, à l’insu des 99%.
        Il faut aussi savoir que c’est cette fraude qui leur permet de capter toutes les richesses par l’intermédiaire du droit maritime (commercial), lequel est appliqué par tous les états sauf quelques-uns qui se comptent sur le doigt d’une main.



        • ZenZoe ZenZoe 14 juin 10:49

          Là, dans son grand palais, loin de l’agitation fracassante de la rue, sous les ors de la république, bureau douillet aux murs lambrissés de bois précieux , mobilier doré à la feuille d’or, fauteuil d’époque millésimé, chemise blanche faite sur mesure par Jonas et Cie, là Monsieur le Président, ex-banquier millionnaire, déclare : « on dépense un pognon de dingues pour les pauvres, il faut que cela cesse... »


          • lloreen 14 juin 10:54

            @ZenZoe

            « « on dépense un pognon de dingues pour les pauvres, il faut que cela cesse... » ».

            Il a raison. Les pauvres doivent toutes affaires cessantes arrêter d’engraisser les veaux (d’or) et comprendre la fraude intrinsèque. Ce sera le moment prophétisé où « les premiers seront les derniers »...

          • amiaplacidus amiaplacidus 14 juin 11:55
            @ZenZoe

            « Les riches c’est fait pour être très riches et les pauvres, c’est fait pour être très pauvres ».

            Louis de Funès dans « La folie des grandeurs ».

          • megarepublic 14 juin 15:47

            @ZenZoe
            tes guillements sont un peu mensongers : il a pas dit il faut que ca cesse, mais :
            « On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s’en sortir. Par l’éducation »
            pas tout a fait le meme message.....


          • Venceslas Venceslas 14 juin 22:47

            @megarepublic
            N’empêche que c’est un niveau : 

            - Yaka
            - Ykapa
            - Yzonka
            - Ifocon
            - Ynoufon...

          • lloreen 14 juin 10:49
            « La mise en scène du caractère jupitérien du président n’en devient qu’encore plus ridicule. »

            C’est vrai que dans un contexte d’immigration massive et sauvage on se demande bien quel intérêt avait le personnage à insister sur ses origines. Jupi-t’es rien.

            • foufouille foufouille 14 juin 10:57
              il va changer toutes ses assiettes : 500 000€ de pognon.


              • Fergus Fergus 14 juin 13:22

                Bonjour, foufouille

                Pas question pour un monarque de l’envergure d’Emmanuel 1er de partager un repas avec des convives dans un service de table provenant de chez Habitat. Même des pièces estampillées Villeroy et Bosch sont considérées au château comme de la vaisselle bas de gamme ! Il fallait donc de la porcelaine de Sèvres, et c’est ainsi que le contribuable va devoir assumer la folie des grandeurs du couple élyséen.

                Certes, cela va contribuer à faire vivre la manufacture, mais à un prix exorbitant fort mal venu en période de disette budgétaire et de velléités de réduction des minimas sociaux.

                Cette commande est évidemment scandaleuse ! 


              • oncle archibald 14 juin 11:03

                « le prêt à penser superficiel » .... Voila bien ce à quoi s’attaquent Macron et ceux qui le soutiennent, tout en sachant très bien que c’est « impopulaire ». C’est bien ce qui vous gène ! 

                Si vous n’avez pas constaté l’inefficacité absolue des politiques menées depuis une trentaine d’années sous couvert de vœux pieux et de compassion hypocrite envers ceux qui sont dans la merde et qui n’en sortent jamais, c’est que vous êtes aveuglés par votre idéologie.

                Vous avez vu l’état de la société française ? Ça date de l’arrivée de Macron au pouvoir ? Et vous ne voudriez pas que quelqu’un essaye de faire mieux que ses prédécesseurs en s’attaquant aux causes de la pauvreté et non pas en continuant à mettre un peu de mercurochrome sur les bobos ?


                • Blé 14 juin 13:26

                  @oncle archibald

                  S’attaquer aux causes de la pauvreté en commençant par réduire les impôts des plus riches, à faire des cadeaux fiscaux, en limitant la recherche de l’évasion fiscale en ne mettant pas les moyens pour faire revenir l’argent du au pays dans lequel ces mêmes riches sont heureux de trouver des structures (payer par qui ?) à leur service, en acceptant l’inacceptable au nom de l’emploi, etc...

                  Les pauvres sont une nécessité pour qu’il y ait des riches et des très riches, car même les riches ont besoin de se nourrir de se soigner et les gens qui font ces travaux quotidiennement acceptent un salaire de misère car ils n’ont pas le choix ;

                  Une chose est sûre, la propagande fonctionne bien avec vous, il est vrai que c’est plus facile de répéter comme un âne ce que dit la classe dominante plutôt que de réfléchir aux raisons qui font que ce sont les agriculteurs qui nourrissent les gens et c’est parmi eux que l’on trouve le plus de pauvres et de gens qui se suicident.


                • foufouille foufouille 14 juin 13:29

                  @oncle archibald

                  « en s’attaquant aux causes de la pauvreté »
                  ha ? c’est vachement ce qu’il a l’air de faire.


                • oncle archibald 14 juin 14:27

                  @Blé

                  Tandis que répéter comme un âne depuis trente ans on va faire casquer « les riches » et voir que le seul résultat obtenu par ceux qui ont essayé a été de les faire partir ailleurs, eux et leurs entreprises, c’est effectivement très efficace.

                  Ca n’est pas la propagande mais le simple bon sens qui laisse penser qu’il ne serait pas mauvais d’essayer autre chose, par exemple faire revenir les entreprises susceptibles d’employer des chômeurs et auparavant former ces chômeurs pour qu’ils redeviennent employables. 

                • pemile pemile 14 juin 14:42

                  @oncle archibald "Tandis que répéter comme un âne depuis trente ans on va faire casquer « les riches » et voir que le seul résultat obtenu par ceux qui ont essayé a été de les faire partir ailleurs, eux et leurs entreprises"

                  Vous donnez plusieurs exemples détaillés sur la durée et chiffrés ?


                • oncle archibald 14 juin 17:03

                  @pemile : c’est assez connu, assez répété et assez déploré par les hommes politiques « de gauche » pour se dispenser de « preuves » mais vous trouverez dans ce lien les constats chiffres et explications que vous souhaitez. C’est d’ailleurs ce qui a valu à François Hollande son piètre quinquennat.

                  http://www.slate.fr/story/61589/affaire-arnault-lettre-riches-francais-exil-fiscal


                • oncle archibald 14 juin 18:33

                  @Blé : "S’attaquer aux causes de la pauvreté en commençant par réduire les impôts des plus riches, à faire des cadeaux fiscaux, en limitant la recherche de l’évasion fiscale« 

                  C’est très marrant de constater que toute votre phrase est bâtie sur l’idée que »les causes de la pauvreté" des uns est la richesse des autres. C’est tout à fait faux et vous ne voyez même pas que vous ne plaidez en rien pour sortir des pauvres de leur misère mais juste pour leur permettre de survivre.

                  C’est indispensable certes, mais totalement insuffisant. Ça ne devrait jamais être une situation dont on s’accommode et c’est ce que dit Emmanuel Macron. L’augmentation des aides sociales ne règlera jamais ce problème récurrent.


                • pemile pemile 14 juin 19:23

                  @oncle archibald « vous trouverez dans ce lien les constats chiffres et explications que vous souhaitez »

                  Non ! C’est ça votre démonstration que toute les tentatives de taxer les riches a eu comme résultat de les faire partir ailleurs, eux et leurs entreprises ??!!


                • jeanpiètre jeanpiètre 14 juin 21:46

                  @oncle archibald

                  Qu attendre d un gars qui a passe ces 40 premieres années à sucer et manœuvrer les riches sinon d enculer massivement les moins riches que lui
                  Il vend même les ressources pérennes de l état , fdj engie,. Payées par l impôt par vous et vos parents, mais il ne vous restera bientôt que feu Areva et le réseau ferré français sous doté à renflouer ad vitam
                  Il y a deux héritages terribles , la pauvreté et la richesse , la première mène souvent au petit salaires et aux minimas sociaux, l autres donne des actions
                  Les 2 sont payés par les salariés, quels sont les assistés les plus nuisibles ?

                • Venceslas Venceslas 14 juin 22:49

                  @oncle archibald
                  « On va faire casquer les riches », c’est peut-être ce qui se dit, mais c’est tout le contraire qui se passe ; Avec les résultats qu’on voit. Mais Macron cherche des « trucs », comme il dit. C’est quoi, ses trucs ?


                • Blé 15 juin 06:12

                  @oncle archibald

                  Jusqu’à la preuve du contraire ce ne sont pas les pauvres qui ont délocalisés les industries mais l’exigence des rentiers qui veulent un retour sur investissement à deux chiffres. Faire revenir les industries comme vous le dites pour payer les salariés avec une poignée de cacahuètes, je doute que les pauvres s’enrichissent en travaillant.

                  Je m’excuse auprès des ânes. Ce sont des êtres intelligents, courageux, affectueux résistants et fidèles.


                • Le421 Le421 15 juin 07:47

                  @oncle archibald

                  Si vous n’avez pas constaté l’inefficacité absolue des politiques

                  Même le FMI a reconnu haut et fort que lors des crises financières, l’amortisseur social français a joué son rôle mieux qu’ailleurs.
                  Combien d’américains se sont fait sauter le caisson lors de la crise des subprimes ?
                  Z’avez tout oublié !!
                  Ou plutôt, vous ne vous rappelez de rien...

                  Le système social français - mis de plus en plus à mal - est basé sur le fait qu’on évite de laisser crever les gens dans la rue.
                  Si un jour vous vous retrouvez au fossé, vous serez heureux qu’un type s’arrête pour vous aider.
                  Visiblement, votre style serait de passer en klaxonnant !!

                • Le421 Le421 15 juin 07:52

                  @oncle archibald

                  C’est très marrant de constater que toute votre phrase est bâtie sur l’idée que »les causes de la pauvreté" des uns est la richesse des autres.

                  Ah !! Tiens !!
                  Pour vous, la richesse sur Terre est une valeur infinie ?
                  Comme la croissance, la consommation, l’eau, l’air et le feu.
                  Ben voyons.
                  Einstein disait :
                  Il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine. Quoiqu’en l’état de mes connaissances, je n’ai acquis aucune certitude en ce qui concerne ... L’univers !!

                • Fergus Fergus 14 juin 11:38

                  Bonjour, Laurent

                  Je pense que vous faites une analyse complètement erronée de l’évènement et de ses conséquences.

                  D’une part, Macron entendait reprendre la main pour lancer son discours de l’après-midi devant les mutualistes dans un contexte où l’actualité se disperse entre sommet de faux-culs à Singapour, Coupe du monde de football et malaise sur l’accueil des migrants de l’Aquarius.

                  D’autre part, cette communication faussement spontanée ne s’adressait pas aux bénéficiaires des aides sociales mais à l’électorat macronien au sens large, autrement dit à tous les libéraux qui, des rangs de la droite du PS à ceux de LR, pensent la même chose que lui.

                  Au final, je pense que Macron a plutôt bien joué le coup en ne suscitant de réactions virulentes que dans les rangs de la FI ou du RN (ex-FN) pour ne mentionner que les partis d’opposition ayant un minimum de poids. Ce faisant, il contribue à ressouder des rangs macroniens où commençait à se faire une petite musique frondeuse.


                  • Fergus Fergus 14 juin 11:51

                    Erratum :
                    « ... où commençait à se faire entendre une petite musique frondeuse. »


                  • Trelawney Trelawney 14 juin 12:17

                    @Fergus
                    Il suffisait d’entendre les réactions sur RTL où la majorité disaient « marre de payer des impôts pour engraisser ces pauvres » pour comprendre que c’était plutôt bien joué pour Macron.


                    En disant « on dépense un pognon de dingue sans résultat probant car on n’arrive pas à les sortir de la pauvreté » Macron crée de la division qui lui permet de masquer la réalité du problème.

                    Si la France dépense un pognon de dingue (et c’est vrai) pour subvenir aux besoins des pauvres, c’est qu’en France il y a de plus en plus de pauvres et donc que la France s’appauvrit. Mais de cela personne ne veut l’entendre. C’est pourtant cette réalité qui doit nous sauter aux yeux. Si les restau du coeur servent toujours plus de repas, c’est qu’il y a de plus en plus de besoin. Si on dépense un pognon de dingue, ce n’est pas pour sortir les pauvres de la misère mais pour leur permettre autant que possible une vie descente à ces gens toujours plus nombreux.

                    Pour sortir les pauvres de la misère, il faut investir, créer des emplois et surtout s’assurer que les gens qui ne sont pas pauvre ne tomberont pas dans la misère. Pour cela Macron n’a aucune solution, car ce n’est pas dans son programme politique. 

                    La politique de Macron se résume à couper la France en deux. les classes moyennes d’un coté et les « intouchables » de l’autre, un peu à la manière d’un pays d’Amérique Latine. Il pourra ainsi ghettoïser les pauvres et ne s’occuper que des autres en leur faisant bien comprendre qu’ils ne sont pas à l’abri de se retrouver dans l’autre camp

                  • Fergus Fergus 14 juin 12:51

                    Bonjour, Trelawney

                    Un commentaire et une conclusion lucides.

                    Macron veut, par le biais de petites phrases de ce genre, implanter dans notre pays une version française du « rêve américain ».

                    Autrement dit un leurre qui vise à faire croire à chaque individu qu’il peut sortir de sa condition et accéder aux CSP supérieurs à condition d’en avoir la volonté. C’est évidemment absurde, tout particulièrement dans une société où jamais les rapaces de l’oligarchie n’ont été aussi voraces et aussi confiscateurs des richesses du pays. 

                    C’est consternant de cynisme et de mépris des faibles, mais c’est en effet bien joué politiquement dans le contexte de résignation actuel des classes populaires et de faiblesse concomitante des oppositions, sciemment étiquetées « extrémistes » à des fins de décrédibilisation.


                  • oncle archibald 14 juin 17:32

                    @Fergus : "un leurre qui vise à faire croire à chaque individu qu’il peut sortir de sa condition et accéder aux CSP supérieurs à condition d’en avoir la volonté« 

                    La réussite personnelle par le travail, à commencer pendant la scolarité et ensuite dans l’enseignement supérieur pour avoir accès à des carrières honorables et bien rémunérées, mais aussi juste par la force d’un travail manuel nécessitant un savoir faire et la capacité de travailler sans compter ses heures, seraient donc un leurre ....

                    C’est vous qui méprisez les »classes populaires« en leur précisant qu’elles sont à jamais condamnées à rester à leur place ! Le parcours du fils d’un exilé espagnol de 36 qui »monte à Paris« devient cuisinier par l’apprentissage, bosse assez pour monter sa propre gargote puis qui revend son fond de commerce pour en acheter un plus grand et mieux placé, et qui finit par avoir un restaurant »incontournable« fréquenté par les »bobos« dans votre genre qui trouvent que ce mec qui n’a jamais réussi à parler un français correct et qui a un accent catalan à couper au couteau est »trop marrant« .

                    Entretenir »les faibles« dans l’idée que de toutes façons ils le resteront et qu’ils n’ont qu’une chose à faire c’est remettre la gauche au pouvoir pour obtenir une augmentation du RSA je trouve ça plutôt dégueulasse ! L’ex faible, le cuisinier dont je vous parle et que je connais bien, si vous saviez comme il vous méprise ... tout en votant inévitablement à gauche, question d’honneur et d’hérédité, il méprise aussi tous les fainéants !

                    Pour sa »préretraite« il était redescendu dans le sud et avait monté un »bar à tapas". Nous étions voisins de boulot et les 35 heures, il avait repéré dans un grand éclat de rire, que lui et moi le mercredi à midi, on les avait finies ! L’autre moitié de la semaine devait nous être payée en heures sup !


                  • Eric F Eric F 14 juin 17:39
                    @Trelawney & Fergus
                    Les aides sociales n’ont en effet pas pour objectif de « faire sortir » de la pauvreté, mais d’éviter qu’elle représente la misère absolue.
                    Toutefois, le constat que chacun peut faire est que l’addition de diverses aides et l’automaticité de réductions qui leur sont associées rend la situation de « non-travail » parfois plus rémunératrice que des activités professionnelles peu qualifiés, ou à temps partiel, ou dans un domaine en crise comme l’agriculture. D’où le large recours à des travailleurs détachés de pays voisins ou récemment arrivés d’autres continents.
                    Mieux ne vaudrait-il pas, plutôt que l’assistance au non-travail, davantage subventionner certains emplois pour les rendre plus attractifs -et plus compétitifs pour les relocaliser en France ?



                  • Trelawney Trelawney 14 juin 17:49

                    @oncle archibald
                    Mais le sujet de la discussion est :

                    Qu’est ce que fait Macron pour la formation professionnelle, l’apprentissage.
                    Qu’est- ce que fait Macron pour les zone déshérités comme les banlieues, les villages désertés vecteurs de misère sociale.
                    Qu’est ce que fait Macron pour l’éducation dans les zones difficiles.

                    C’est à dire qu’est ce que fait macron pour sortir tous ces gens de la misère. 

                    Lorsque vous parlez de ce restaurateur, on ne peut qu’applaudir pour cette personne qui a réussit à la force du poignée, seulement ces personnes ont réussit grâce, à part égale, à leur courage et à la chance. Et je sais de quoi je parle, car j’en fait parti. Seulement si personne ne manque de courage, tout le monde n’a pas la chance qui va avec. Et le rôle d’un politique est par des mesures justes et efficaces, de limiter ce paramêtre chance.

                    On voit bien qu’un macron est trés loin de son sujet

                  • foufouille foufouille 14 juin 17:57

                    @Eric F

                    si tu peux vivre avec un demi smic 20 ans, fais le.
                    tu peux aussi accepter la paye étranger de 3 ou 4€/h maxi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès