• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Primaire et Après

Primaire et Après

La primaire du PS est enfin terminée, ce n’est pas un mal. Elle encombrait tellement les médias que cela en devenait insupportable, au moins autant que sa sœur de la droite fin 2016. Autant dire que l’omniprésence sur les antennes de ces personnages, lourds de leur indigence et de leur égocentrisme a dû insupporter plus de public qu’on l'imagine. Et ce ne sont pas les copies souffreteuses des « spécialistes » sondagiers qui y changent quelque chose. Car, en effet, qu’est-ce qu’un « échantillon », dont les réponses sont enfermées dans des marges d’erreur suffisantes pour faire basculer un pourcentage dans un sens ou dans l’autre, face à la réalité du terrain ? Et encore, dont personne ne peut vérifier que la ou les questions posées le soient de façon « vertueuse », pour employer le langage des distingués économistes dits orthodoxes.

Revenons à ladite primaire des ruines du parti encore qualifié de socialiste par les derniers indécrottables soldats de la garde solférinienne. Voilà donc Benoît Hamon, choisi par un peuple de votants qui trouvèrent là le moyen d’occuper leur dimanche. Qui sont celles et ceux qui lui ont donné la “victoire”. Pour une part, des fidèles de son courant, baptisé frondeur, cela va de soi (on retiendra qu’il n’a jamais osé s’opposer réellement au gouvernement, lors des épisodes 49-3) qui devront s’attendre, par la suite, à de sévères déconvenues dues aux « concessions » que leur porte-parole sera tenu de faire pour conserver une certaine cohésion à ce parti bancal ! Ensuite et en nombre, celles et ceux qui ne sont pas frondeurs, mais ne veulent plus de Manuel Valls – peut-être parmi elles et eux, des gens pas de gauche du tout, mais qui veulent éloigner ou évincer un potentiel rival (de droite ?)… Tout cela ne fait plus un parti mais un patchwork confus. Mais, que l’on se rassure, « on » va se réconcilier et « on » va se rassembler pour que LA gauche soit au 2ème tour de la présidentielle. Cela présage des concessions que devra faire – encore une fois – Benoît Hamon pour souder le troupeau des moutons hollandistes ou non. Ses apparentes idées nouvelles vont devoir en prendre un sérieux coup de couperet, pour plaire à tous ces rescapés du « PS », dont certains d’ailleurs, sans le quitter, appuient déjà la sirène Macron, astucieusement manipulée par les médias des 8 patrons…

Ces médias feignent aujourd’hui la surprise devant le « succès » des thèses du nouveau promu, dont ils n’avaient pas perçu la hardiesse et la nouveauté jusqu’à cette campagne éclair de la primaire. Cette surprise simulée n’est qu’une mise en scène destinée à camoufler le fait que Benoît Hamon a largement emprunté certains éléments de langage de son programme sur sa gauche (suivez mon regard), ainsi que le fait qu’il a affections proches des milieux libéraux et financiers influents qu’officiellement il prétend combattre, qu’il a dit en « off » préférer Macron à Mélenchon, tout ceci préludant à un futur parcours, s’il est élu, semblable à celui de Hollande après son discours de Bourget, un chemin qui mène à ce que l’on pourrait appeler un Waterloo de plus pour les citoyennes et citoyens de ce pays. Autrement dit, les médias, avides d’images chocs, font soudain passer Benoît Hamon pour un rameau nouveau d’un parti revivifié plus proche du peuple. Ce qui ne semble pas, à priori émouvoir les mêmes citoyennes et citoyens, à qui on a déjà fait le coup avec la nouveauté creuse Macron – banquier auteur de la loi éponyme à l’opposé des attentes de la population, hurleur qui prétend durcir la loi El Khomry (que des inconditionnels à œillères applaudissent à la moindre de ses respirations) ; avec la surprise Fillon, aussi, l’inattendu vainqueur propre sur lui d’une autre primaire, et qui aujourd’hui doit secouer sa veste pour la débarrasser de quelques poussières soudainement accumulées sur ses épaules, ces derniers jours.

En somme, les politiques ainsi que les médias et leurs « experts » à la solde (j’allais dire en solde) s’emploient du mieux possible à entraîner le commun des mortels loin de sa condition, le distraire de ses préoccupations quotidiennes pour éviter d’avoir à lui donner de vraies réponses à ses problèmes et à ses exigences.

Le mouvement France Insoumise, quant à lui, procède justement de ces préoccupation et de ces exigences populaires et c’est ainsi que s’est construit son programme, qui ne cesse de s’affiner, avec l’aide de chacune et chacun. Et c’est bien pourquoi les uns et les autres font de grands appels à son adhésion à leurs fantaisistes et fallacieuses promesses de changement. La France Insoumise ne s’en laisse pas compter, et c’est bien là une des raisons qui fait sa force.

C.H.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 30 janvier 18:20

    J’ai mis une bonne note à l’article alors que les primaires j’en ai strictement rien à foutre.
    C’est une méthode pour voler du temps d’écoute ou de médias, on éloigne encore plus l’électeur de l’élu et on muselle ou étouffe les petits partis.
    Rien de démocratique, un outil supplémentaire de dictature.


    • Le421 Le421 31 janvier 21:16

      @sls0
      Et putain !! Sur Youtube, celui qui veux se renseigner....
      ou même www.jlm2017.fr/


    • jef88 jef88 30 janvier 19:04

      POURQUOI l’ensemble des français ,qui n’en ont rien à faire, ont ils été obligé de supporter cette mascarade médiatique ?
      pour leur donner l’ILLUSION d’une démocratie ! ! ! ! ! !
      parce que notre système est ainsi fait, avec les parrainages, que si vous n’êtes pas connu, dans la ligne d’un parti, vous ne pouvez même pas être candidat ......


      • alinea alinea 30 janvier 19:16

        Ils ne croyaient plus au père noël, et voilà qu’on en sort un du chapeau ; on oublie ce qu’il fut, ce qu’il n’a pas fait, et on est soulagé de voir que demain ne sera pas bouché ! On pourra voter PS en toute conscience, pas besoin de voir qu’il n’y a pas de programme, pas de projet, qu’il n’y a rien.
        Le « tout sauf Mélenchon » se porte à merveille !


        • petit gibus 30 janvier 22:10
          Primaire et Après

          Quel spectacle !
          Faut-il en rire ou en pleurer ?

          • njama njama 31 janvier 09:10

            Quel avenir pour le parti socialiste ...

            le tri va se faire tout seul, déjà les gros rats quittent le navire
            bon débarras !


            • Laulau Laulau 31 janvier 09:40

              Hollande soutient Hamon. Le baiser du Juda d’hier au Juda de demain ?


              • CN46400 CN46400 31 janvier 10:38

                Quand le niveau de la mer touche la ligne de flottaison d’un bateau, il faut écoper le plus vite possible, sinon le bateau va devenir un radeau. Alors depuis dimanche soir, chez FI on écope.....


                • Alren Alren 31 janvier 16:24

                  @CN46400

                  Quand le niveau de la mer touche la ligne de flottaison d’un navire, c’est que celui-ci est en parfait état de fonctionnement.
                  Quand on veut utiliser des images pour éviter les arguments (la sagesse populaire dit : « Comparaison n’est pas raison ») on ne se couvre pas de ridicule en montrant une ignorance crasse de la physique élémentaire.

                  Je partage l’avis de beaucoup : imposer aux spectateurs le spectacle des « primaires » a plus desservi le vainqueur de la confrontation que servi tant elles ont exaspéré les électeurs et renforcé chez eux la volonté des les faire « dégager », à droite comme au PS.

                  Au contraire le documentaire sur Mélenchon, en brisant la caricature que les merdias ont faite de lui, en montrant aussi les soutiens qu’il reçoit de plus en plus (par exemple Frédéreic Lordon sur Youtube) a certainement contribué à lui gagner des électeurs.

                  Je comprends que ça vous exaspère qu’il réussisse, là où les gauchiste ont échoué définitivement.


                • Salade75 31 janvier 11:26

                  Bonjour,
                  Triste élection présidentielle qui se prépare.
                  Le bal des « fonds de cuve ».
                  Ceux qui il y a 30 ans auraient à peine été utilisés au tractage sont aujourd’hui en haut de l’affiche tant la vacuité a empli l’espace politique.
                  Plus inutiles les uns que les autres, et pourtant si profondément convaincus de leur destin national.
                  Uniquement des politiciens de métier. 20/30/40 ans de carrière. Et si on épluche leur CV, que trouve-t-on dans le domaine « réalisations concrètes » ? Néant ! Des profiteurs, des apparatchiks, des privilégiés, des bonimenteurs, ... toute la panoplie des ignobles qui parasitent le système depuis si longtemps est présente : leur heure est arrivée.
                  Après Sarko et Hollande, la déchéance s’accentue et s’accélère à l’image de notre société qui court en permanence derrière ce « progrès » qui chaque jour nous aliène un peu plus.

                  Nos hommes politiques reflètent notre image. C’est le principe de la démocratie représentative.
                  Et on peut en conclure que nous ne sommes vraiment pas beaux ... et que cela ne s’arrange pas

                  L’idiocratie est en marche.


                  • Alren Alren 31 janvier 16:32

                    @Salade75

                    L’idiocratie est en marche.

                    Si vous trouvez que jean-Luc Mélenchon est un idiot, il faudra me donner votre référentiel ... et votre QI personnel.

                    Quand il a été ministre délégué à l’enseignement professionnel, JLM a créé une véritable révolution en en faisant une branche de l’enseignement aussi utile et importante que l’enseignement général.

                    Malheureusement sa réforme stoppée brutalement par l’échec de Jospin à la présidentielle de 2002 n’a pas été continuée par le gouvernement Chirac qui lui préférait l’apprentissage, c’est-à-dire un « enseignement » très approximatif donné - ou non par les employeurs surtout soucieux d’employer un travailleur à bas coût.


                  • Salade75 31 janvier 17:26

                    Bonjour @Alren,

                    Je ne vois pas le rapport entre votre première phrase et la suite de votre post, à part faire de la pub.

                    « Les idiots ne sont pas plus bêtes que les autres » (J.Giraudoux de mémoire).

                    Cela dit, sans le traiter d’idiot, Mélenchon ne me fait pas l’impression d’un parangon d’intelligence dans le sens « vision et capacité à emmener un pays vers cette vision » que l’on pourrait attendre d’un président de la république.
                    Pourquoi ? Peut-être, par exemple à cause de son appartenance si longue au PS puis son crachat dans la soupe qui l’a si longtemps et si bien nourri ;
                    ou de sa position pro-Maastricht (« Si cruel que ce soit à entendre, les peuples peuvent se tromper..." Mélenchon au sujet des Danois qui avaient voté contre par referendum !) ;
                    ou de son léchage de pompe à Hollande quelques secondes après l’annonce des résultats du premier tour de la présidentielle ;
                    ou de sa stupide croisade contre MLP à Henin-Beaumont ;
                    ou de son admiration pour Dassaut, pour Poutine, ...
                    ou etc..
                    Je vois et j’aime bien ce Mélenchon pourvoyeur d’idée, emporté, hâbleur, laïc ... Il me rappelle Georges Marchais.
                    Mais je ne lui vois vraiment pas une carrure de bon président de la république.


                  • Le421 Le421 31 janvier 21:14

                    @Salade75
                    Ah ouais....
                    Tiens.
                    Je connais des abrutis qui veulent changer la donne et passer à la 6ème République...
                    A votre service. www.jlm2017.fr/


                  • Salade75 1er février 08:59

                    Bonjour @Le421,

                    Vous parlez de ce personnage qui fait campagne depuis un an aux frais du contribuable européen ?

                    Comme quoi, on peut cracher dans la soupe et s’en gaver en même temps.

                    Mais c’est un peu dégoutant non ?


                  • Alren Alren 5 février 13:41

                    @Salade75

                    Cela dit, sans le traiter d’idiot, Mélenchon ne me fait pas l’impression d’un parangon d’intelligence

                    On reparlera de votre capacité de le « surplomber » intellectuellement et de le juger de haut quand vous aurez écrit autant de livres que lui !!!


                  • Salade75 6 février 09:44

                    @Alren
                    Bonjour,
                    Ou voyez vous dans mes interventions que je prétends le «  »surplomber« intellectuellement » ?
                    Que savez-vous de ma production littéraire ? De plus, Nabilla aussi a écrit des livres : cela ne fait pas pour autant d’elle un parangon d’intelligence.

                    M. Mélenchon est un homme politique qui se veut un destin national, et à ce titre j’estime avoir le droit d’avoir un avis sur lui, même si il ne plait pas à ses groupies. Ni plus, ni moins.



                    • Le421 Le421 31 janvier 21:12

                      Et c’est à la fin du marché qu’on compte les bouses...
                      Encore trois ralliements sur et certain aujourd’hui.
                      Bonne continuation mes amis.
                      La justesse du combat reste notre force !!


                      • CN46400 CN46400 1er février 13:28

                         Dernier sondage (Le Figaro-Reuiter)

                         Le Pen = 26-27
                         Macron = 22-23
                         Fillon = 19-20
                         Hamon 16-17 (+11)
                         Mélenchon = 9-10 (-3,5)

                         Que faire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès