• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Restitution biaisée pour grand débat biaisé

Restitution biaisée pour grand débat biaisé

La semaine dernière, le gouvernement a fait sa restitution de son grand débat. Depuis le début, il est clair qu’il n’y avait pas grand chose à attendre, tant sa structure même était biaisé et il était apparent qu’il s’agissait d’une manœuvre dilatoire. Le premier ministre a déformé les contributions en évoquant une « exaspération fiscale », et cela n’a pas convaincu les Français.

 

De la pseudo exaspération fiscale
 
C’est une petite musique que l’on entend depuis novembre dernier : le mouvement des Gilets Jaunes serait le produit d’un rejet des impôts. Ce faisant, la macronie recycle le « ras-le-bol fiscal » du précédent quinquennat, qui avait été alors repris par le ministre du budget de l’époque, Pierre Moscovici. Mais la ficelle est un peu grosse. Bien sûr, si l’augmentation des taxes sur l’essence a été l’allumette qui a allumé le feu des Gilets jaunes, ce n’était que l’élément déclencheur. Il fallait aussi le bois d’une hausse de 50% du prix de l’essence en peu de temps, et l’injustices criante de la désertion fiscale, aggravée par les choix fiscaux de Macron : 6% de hausse des revenus des 1% les plus riches...
 
Mieux, un sondage du Figaro montre que cette présentation des choses est profondément malhonnête : quand on demande aux Français quel est le principal problème avec les impôts, 62% citent leur répartition et seulement 37% leur niveau, malgré la propagande véhiculée par la majorité des grands média. En France, ce qui pose problème aujourd’hui, c’est le juste sentiment que la charge fiscale n’est pas répartie justement, chose somme toute logique après des décennies où la fiscalité n’a cessé de s’alléger sur les entreprises et les plus riches, au nom de la sacro-sainte compétitivité. Le retour de l’ISF reste une mesure populaire pour une grande majorité : les Français veulent plus de redistribution.
 
Et la tentative d’enfumage de la majorité ne passe pas, à peine 30% des Français se déclarant satisfaits de la restitution du grand débat, dont 27% n’étant que « plutôt satisfaits », comme si toute la population avait bien compris que ce pseudo grand débat n’est qu’un élément de communication de la majorité qui n’aura absolument aucune influence sur la direction politique du pays. Rien de vraiment surprenant ici tant ce débat a été biaisé depuis le début, avec ces questions lourdement orientées dans de nombreux domaines, comme même les garants du grand débat l’ont souligné, notant les questions fermées, celles qui sont orientées ou le fait que les répondants ne sont pas un panel représentatif.
 
Bien sûr, le président tentera probablement de donner un ou quelques symboles d’écoute des Français quand il fera ses annonces lundi, mais on peut déjà craindre qu’il s’agira de postures un peu dérisoires. Car quand la restitution elle-même est déjà aussi biaisée, alors même que le débat l’était également lourdement, il n’y a pas grand chose à en attendre. Reporterre a bien montré à quel point la retranscription consacrée à la fiscalité écologique est décalée par rapport à la réalité de ce que les Français ont dit. Plus le temps passe, et plus ce qui était évident dès le début pour beaucoup devient transparent pour tous : ce pseudo débat est un exercice de communication totalement vain et biaisé.
 
 
Ce faisant, l’objectif qui était de sortir de la crise des Gilets Jaunes par le haut risque fort de ne pas être atteint. Non seulement, les protestations du samedi continuent, samedi dernier, leur affluence était même en hausse, mais les manœuvres communicantes de la majorité sont tellement grossières et malhabiles qu’aucun rebond ne se dessine dans l’opinion. Tout ça pour ça.

Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Arogavox 15 avril 09:33

    Ce qu’il est urgent de retenir enfin c’est que  ce pseudo « grand débat » a gaspillé un investissement public ANTICONSTITUTIONNEL !

    cf article 3 de la Contitution encore en vigueur en France 


    • Arogavox 15 avril 09:35
      ARTICLE 3.

      La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

      Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

      Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret.

      Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.


    • Arogavox 15 avril 09:58

      poings sur lazy :
       le seul fait de gaspiller de l’argent public pour organiser un prétendu « débat » non inventorié par la Constitution pour l’exercice de la souveraineté nationale, 
      cela laisse entendre une incapacité à exercer cette souveraineté selon cette Constitution.
        Les « représentants du peuple » et « la voie du référendum » sont les moyens d’exercice de la souveraineté nationale prévus et détaillés par la Constitution que prétend respecter notre gouvernement.
        Si ces représentants improvisent et imposent au peuple de nouveaux moyens, non loyalement décrits et précisés officiellement dans un nouveau « Contrat social », pour légitimer leur action, c’est bien la preuve qu’ils ne se sentent pas assez légitimes, donc qu’ils ne croient pas eux-mêmes en leur légitimité : contradiction rédhibitoire ! Car, dans une telle éventualité la technique prévue et explicitée par notre actuelle Constitution aurait du être « la voie du Référendum ».

       Pire : les protocoles du prétendu « Grand Débat », pas plus que ceux de l’élaboration de ses prétendues « synthèses », et des modalité de prise en compte par le gouvernement de ces synthèses n’ont même pas été préalablement proposés au peuple, qui a fortiori, n’a jamais pu les légitimer !
      CQFD : cette masquarade du « Grand Débat » est anticonstitutionnelle.


    • Arogavox 15 avril 10:33

      Précisons encore un détail de biais inadmissible du prétendu « débat ».
        
      Il est clair que les contributions apportées par des Français (on ose bien le supposer) sur une ’plateforme Internet’ ont été filtrées censurées par des « modérateurs ».
        Quid des contestations concernant cette censure ?

       
       Alors que les voies du référendum et de la désignation des ’représentants du peuple’ sont contrôlées par des mécanismes connus et supposés légitimes,

      notre Justice n’a encore jamais été confrontée a des cas de contestation de censure lors d’un « Grand Débat ». La jurisprudence serait difficile à établir dans une telle éventualité.
       

       Peut-on raisonnablement imaginer que des Français qui se sont vus censurer leurs contributions au « Grand débat » sur Internet aient pu autant que leurs frères développer une motivation à multiplier des (doublons de) propositions/contributions ?

       Peut-on déduire de leur rejet d’un faux « débat » qu’ils n’avaient ou n’ont pas d’autres convictions essentielles à exprimer de façon civique ?


    • Arogavox 15 avril 10:52

      ... à noter que  la jurisprudence serait d’autant plus difficile à établir que l’on peine à imaginer un seul cas où un tel recours en Justice ne serait pas classé sans suite.
        Alors, comment arriver à ne pas considérer comme dictatoriale une censure, effectuée par un organisme privé, qui ne peut être contestée ?!



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 avril 17:13

      @Arogavox

      Y a -t-il encore des naifs pour croire que les chiffres mêmes qui seront publiés seront exacts et que l’interprétation qui en sera faite sera objective et impartiale ?

      Soyons sérieux. Une oligarchie qui contrôle les médias passe les messages qui l’arrangent. Des pros chevronnés travaillent actuellement à donner sa forme canonique idéale au questionnaire et aux réponses. Excellent exercice intellectuel pour tous, de tenter de reconstituer ce qu’ont pu être les vraies données en ne se servant que de celles qui auront été rendues publiques... et d’en déduire les objectifs du Pouvoir et les gestes concrets qu’il posera. 

      PJCA                            


    • Eric F Eric F 15 avril 19:39

      @Arogavox
      cet argument d’anticonstitutionnalité est puéril, rien n’interdit au gouvernement de consulter ceux qui souhaitent s’exprimer (nul ,n’y a été contraint nul n’y a été empèché). Par contre, on saura vite si c’était une « vraie » consultation ou de l’enfumage. La « restitution » a été à côté de la plaque, les sondages montrent entre 7 et 8 Français sur 10 sont favorables au RIC et au rétablissement de l’ISF, nul n’a demandé le plafonnement de l’indexation des retraites, et la baisse de l’IR n’a pas été une demande prioritaire. Si un « effort » n’est pas demandé au 1% les plus riches -lien-

      (et non pas, hypocritement, à ceux qui viennent derrière, déjà les plus perdants de la politique Macron) , la rupture sera consommée.


    • Eric F Eric F 16 avril 21:40

      « Si un « effort » n’est pas demandé au 1% les plus riches ... la rupture sera consommée »
      Hasard (?) des évènements, les fameux 1% les plus riches s’achètent une vertu par des « dons » pour la réfection de la cathédrale. On ne pourra donc pas leur reprocher de ne pas cotiser dument à la solidarité nationale, grâce à la flat tax et les artifices fiscaux, vous pensez bien, des mécènes aussi « généreux » ! 



      • Le421 Le421 16 avril 13:17

        @JL
        Ou Mr Loyal ??


      • Emohtaryp Emohtaryp 15 avril 11:25

        Restitution rime bien avec DESTITUTION.....


        • keiser keiser 15 avril 11:31

          De toutes façons Édouard à bien dit :

          « Car dans ce grand débat, nous allons écouter ce qui n’a pas été formulé. » 

          Je crois qu’au niveau de l’embrouille, c’est assez explicite.

          Il n’y a rien à attendre de quelqu’un qui entend ce que l’on ne dit pas.

          En général,ces gens là, on les mets dans des établissements spécialisés.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 avril 17:16

            @keiser

            « ...on les mets dans des établissements spécialisés. »...

            Un parlement, par exemple....

            PJCA


          • keiser keiser 15 avril 19:51

            @Pierre JC Allar

             smiley


          • dixit la vévéritude 15 avril 13:32

            Bonjour,

            Quand bien même notre président de la république annoncerait le retour a l’isf cela ne marchera pas pour autant ;sur un plus ou moyen terme,pas plus que des hausses.Pourquoi ? simplement quand donnant d’un côté ,cela sera rattrapé et dépassé de l’autre.Les gouvernements jouent avec une enveloppe et ce qu’ils déplacent d’un côté, ils le répercutent de l’autre.Tout en rabotant en permanence sur cette enveloppe. Normalement un président digne de ce nom ,d’ailleurs tous pays confondus a le rôle de dire c’est comme cela et tous doivent si conformer et c’est là que le bas blesse ,d’aucun n’agissent comme cela ?Car dans l’ensemble si nous pouvions voir toutes les supercheries ,la majorité de la population toutes conditions confondu tomberaient certainement de très haut. Il est évident que ce grand débat qui n’en est pas un ,a servi a donner du temps pour établir une étude et un calcul logistique pour maquiller les choses.Quand bien même il y aurait des mesures surprenantes et qui montrent des avancées,il faudrait pouvoir décrypter la face cachée de l’iceberg et là je conviens qu’il faudrait avoir quelques qualifications et entrées pour s’apercevoir de la réalité ! Maintenant cela arrange bien les partis politiques qui sont tous en majorité orientés vers la droite.Alors ! pour cette masse de la population qui voudrait une plus grande justice « euh ! non égalité devrais-je dire »ce n’est pas le temps des futures élections,ni des vacances et de l’apaisement naturelle du a la belle saison qui arrangera les choses.Les Français ont de grandes gueules,mais la ferme sur le bien réel de l’ensemble et se consacre égoïstement a leur personne ,croient-ils.Alors que personne ne parle plus vraiment de cet état d’étalage de sa personne,de ces prétentions(le nom,la position etc)que nous avons vu ces dernières années mais demain cela risque de repartir de plus belle et se laisser aller et alors là c’est ce qui fera très mal.Un trop grand déséquilibre et un foutage de G permanent d’un autre siècle.Une autre chose qui est oubliée et pour cause c’est la mondialisation du pouvoir et de l’argent,mais un oubli de taille c’est la mondialisation des peuples par la force des choses.Même avec toutes ces guerres honteuses et innommables .la division va s’estomper rapidement et de manière aussi surprenante que les gilets jaunes.et je reconnais que cela me conviendrais.Et puis des fois l’impossible arrive.


            • sweach 15 avril 14:32

              @dixit la vévéritude
              Il est possible que Macron annonce le retour de l’ISF, mais c’est ridicule, à peine 4 Milliard, on est sur du symbolique.

              Il ne faut pas oublier qu’ils viennent de nous en glisser un boue avec les heures sup défiscalisés, 10 milliard en moins dans les caisses.

              Dès le départ il nous manque 110 Milliard dans l’équation, il faudrait d’abord récupérer ces milliard qu’on ne prend plus sur nos riches (CICE, CIR, etc ...) Et ensuite on pourrait envisager de redistribuer sur le peuple.

              On devraient être excessivement plus claire et réclamer des impôts pour les riches et les entreprises afin de financer notre protection social (retraite, sécu, etc ...).

              Ce n’est pas aux artisans et aux smicarts de payer la note, mais aux entreprises du CAC, aux Gafa et aux millionnaires.


            • keiser keiser 15 avril 15:35

              @dixit la vévéritude

              J’aimerais assez comprendre le sens de ce discours moralisateur et résigné.
              Ou, pour être plus clair, dans quel sens faites vous rouler votre bille ?


            • dixit la vévéritude 15 avril 18:49

              @sweach
              Bonjour,premièrement il faudrait faire le décompte de ce qui est donné comme avantage aux entreprises,car des dégrèvements et des avantages il y en a énormément,et je ne suis pas en mesure de savoir lesquels,mais c’est cela déja qu’il faudrait regarder de près.Car a force de petits cadeau ,la somme perdu doit être faramineuse et là il n’y a pas grande information sur le sujet.Des bribes pour arrondir les angles,rassurer quelque peu.J’entendais un personnage dire que ce n’était pas la bastille qu’il fallait prendre,mais Bercy.enfin la prendre pas la bruler,histoire d’avoir tous les détails.


            • dixit la vévéritude 15 avril 19:00

              @keiser
              Bonjour,dans quel sens je fait rouler ma bille ? Précise car je ne comprends pas ou peut-être voudrais-tu me faire dire de quel côté je suis,du pouvoir et du fric pour le fric ?Ou pour quel parti politique. Pour ces derniers ,aucun,mais absolument aucun.simple j’avais dis que Macron quand il a été élu ,a été mis là pour faire le sale boulot et casser la machine.Ce qui permettrait que si cela rate les partis politiques auraient le temps de se refaire une virginité de reprendre la place et repartir pour de plus belle.Sinon ! si cela passe ,c’est impeccable.Regarde simplement ce qui se passe ! nous voyons de beaux brassages.Avant ils remaniaient,maintenant ils se mélage« eh !eh » Il faut avouer que je ne me suis pas trompé et demain le prouvera encore.Moralisateur ? oui ! pourtant franchement je ne suis pas vraiment une référence,mais la connerie c’est que gamin j’ai appris a aimer la justice a l’instar de notre « liberté-égalité-fraternité » je le sais c’est petit,mais que veux tu ?


            • keiser keiser 15 avril 19:57

              @dixit la vévéritude
              C’est bon merci, j’ai ma réponse.


            • sweach 16 avril 09:53

              @dixit la vévéritude
              Je donne le lien plus bas
              http://www.senat.fr/rap/r16-625/r16-625_mono.html

              108 863 Milliard en 2017 et ça augmente fortement d’année en année depuis 2008, pour être estimé à 135 Milliard en 2019, pratiquement le tier des recettes fiscales de l’état partent la dedans.

              Et soyons claire, c’est de l’argent DONNEE aux entreprises avec nos impots, un peu sur les même principe que la PAC, ce chiffre ne tiens pas compte de l’argent pas prit. (Et si vous savez compter l’état donne plus qu’il ne prend aux entreprises)

              C’est le premier poste de dépense de notre gouvernement pratiquement le double de l’éducation national.

              Il suffit juste de regarder les rapports de la cour des comptes pour voir à qu’elle point ce truc est inefficace et comment les chiffres sont cachés par des mécaniques de comptable.

              Le budget de l’état est une horreur, où recette et dépense sont allègrement mélangés, ils s’amusent à additionner et à soustraire des chiffres de truc non prit, de nouveau crédits, des remboursements, etc ...

              Quand cela représente 30% des dépenses de l’état nous ne sommes pas sur de petit cadeau.

              Il serait grand temps que tout le monde s’en rende compte, que tout est dérisoire face à ça !


            • dixit la vévéritude 16 avril 18:04

              Bonjour ,c’est ce que nous pouvons voir.Le papier ne refusant pas l’encre il est facile d’écrire ce que l’on veux qui soit lu.Mais il y a toutes les choses invisibles,qui ne sont pas inscrites nulle part. Comme les emplois dans la sphère de l’état et tous les dérives que cela donner financièrement,par exemple.Quand je nommais Bercy comme exemple ,pour voir et comprendre les rouages il aurait fallut dire prendre Bercy et s’accompagner d’un service de généalogie,qui sait ? et puis les français dans leur ensemble ne peuvent être des gueux et de la petite main-d’œuvre et consacrer a leurs temps libre l’apprentissage du droit,de la finance,de la comptabilité. d’ailleurs quand bien même cela serait possible,ils n’auront aucun accès.C’est aussi pour cela qu’ils ne sont pas près de laissé le peuple rentrer dans le cercle du pouvoir.A côté les lanceurs d’alerte seraient ridicules.


            • zygzornifle zygzornifle 15 avril 13:50

              Macron fait trainer , que peut t’il faire d’autre , Bruxelles lui scie les pattes ....


              • Eric F Eric F 15 avril 19:46

                @zygzornifle
                En fait Bruxelles a été au contraire étonnamment conciliant en acceptant l’ampleur du déficit français suite aux annonces du 10 décembre (les Italiens n’ont pas eu droit à cette mansuétude), cela montre qu’il y a une crainte d’une rejet massif du « système », Macron joue ce soir sont va-tout, les « fuites » de ces derniers jours ne sont guère encourageante sur ce point : des annonces démagogiques ne lui feront pas gagner les protestataires, mais lui feront perdre une partie de sa base.


              • gerard JOURDAIN 15 avril 13:59

                macron et bien d’autres, ont de beau jour devant eux.

                les français se battent sur la répartition d’un camembert..MAIS

                faut juste agrandir le camembert...et plus de jalousie..

                mais voilà ; pour l’agrandir , faut faire des coupes dans les charges « fonction publique et services ».

                et là ; contradiction !!!

                pauvre pays... ;


                • sweach 15 avril 14:15

                  Un ras le bole fiscal ?

                  Et pourtant quand on regarde les chiffres, on ne paie pas assez d’impôt depuis 2008.

                  Indépendamment de la dette qui n’a rien financé, le budget de l’état devrait au minimum être à l’équilibre, comme ça a toujours été le cas avant 2008.

                  Quand on retire la dette de l’équation, il manque quand même plus de 100 milliard, chiffre que l’on retrouve dans les Remboursements et dégrèvements.

                  L’argent est là, dans les remboursements et dégrèvement, il suffi juste de supprimer ces aides aux riches qui détruisent notre nation.

                  Mais au lieu d’améliorer la situation, on l’aggrave, car les heures supplémentaires défiscalisés et la suppression de la taxe d’habitation sont autant de revenu qui vont être pris sur le peuple au final par d’autres moyen plus injuste.

                  Macron et les Médias se foutent de nous, on réclame de la JUSTICE et ils augmentent l’injustice fiscale.

                  Aujourd’hui et demain nos municipalités privés de taxe d’habitation vont facturer tout leur service, les parkings et les PV en premier lieu, bref on va payer à la carte des qu’on veut faire un truc, fini la mutualisation des moyens.

                  en plus avec le RIC (sorti de nul part) nos médias pourront faire veauter n’importe qu’elle lois, une bonne propagande sera suffisante.

                  Moi je veux de la médecine, je veux de la justice, je veux des écoles, je veux de la police, je veux une retraite, donc je veux des IMPÔTS !!!

                  Et j’exige que tout le monde les payent en fonction de leur moyen, surtout les plus riche.


                  • gerard JOURDAIN 15 avril 17:41

                    @sweach
                    Oui je vous rejoins ; tout le monde doit payer des impôts à leur juste moyens.
                    là ou je diverge avec vous, c’est que ce que vous appelez les riches « dont je ne suis pas », sont : soit partis car raz le bol à leur yeux des taxes ; soit ils partirons.
                    entre pauvre et mal aisé ??,ce sera compliqué. !
                    pensez aux riches qui consommeraient et créeraient du business si on arrivait à les faire revenir !
                    il y a des pays , même dans l’Europe qui leur font les yeux doux..
                    faut pas se focaliser sur des dogmes.. ;du type riche -pauvre ;
                    moi je ne suis pas jaloux ; je veux juste vivre correctement.


                  • Le421 Le421 15 avril 18:52

                    @sweach
                    Je n’ai jamais demandé à payer moins d’impôts, surtout sur le revenu !!
                    Au contraire.
                    J’aimerais payer des centaines de milliers d’euros d’impôt.
                    Mais vu ce que je gagne à la retraite...

                    Non. Je n’ai jamais au grand jamais demandé ça.
                    Par contre, les GJ ont demandé une plus juste répartition, une meilleur progressivité avec un retour à 14 tranches.Ça oui, je l’ai lu maintes fois.

                    Mais Jupiter va sassaisonner la sauce à sa façon.

                    De toute façon, la synthèse n’a pas encore été faite totalement.
                    Et comme la réponse est préparée depuis des semaines voire des mois.
                    Fan de l’anglais, ce sera une traduction soft de « get fuck, assholes !! »


                  • Eric F Eric F 15 avril 20:54

                    @Le421
                    14 tranches ? mais la plus récente tranche supprimée est celle à 5%, ce qui a encore diminué le nombre de contributeurs à l’IR, désormais à peine plus de 40% des ménages.
                    La question du nombre de tranches est un faux problème, le vrai problème est la flat tax sur les revenus financiers qui escamote les tranches au profit des 1% les plus riches. Déjà s’il paient plein pot la tranche de 45% (au lieu de 12,5 + 17,5 de charges), ce serait équitable. Macron serait capable d’ajouter une tranche à 60% sur les gros revenus du travail et locatifs, mais exonérant les profits et revenus de la spéculation.


                  • Le421 Le421 16 avril 09:51

                    @Eric F

                    La question du nombre de tranches est un faux problème,

                    Ah ?? Je note. Vous avez entendu parler de « progressivité » et « d’effet de seuil » ?
                    Le passage à 5 tranches a été voulu par Sarkozy.
                    Devinez pourquoi.
                    Invoqué au nom de « la simplification administrative ».
                    Ben voyons !! On y croit et on boit un verre d’eau.


                  • Aristide Aristide 16 avril 09:59

                    @Eric F

                    Une très bonne analyse sur l’inégalité entre la fiscalité qui touche le travail et celle de la rente du capital. 

                    Nous étions en désaccord sur la limitation des revenus qui concernent toujours ceux du travail mais je vois que nous pouvons être d’accord au moins sur l’analyse de la fiscalité travail-capital.


                  • sweach 16 avril 10:11

                    @gerard JOURDAIN
                    Holala les pauvres riches vont partir et ne vont plus faire de business en France.

                    Mais arrêter avec ce discourt qui nous coûte déjà 135 Milliard.
                    Donne de l’argent aux peuples et tu créeras une demande, les patrons se battront pour vendre leur produit si ils ont des clients.
                    Un patron se contre fou de payer de taxe, tout ce qu’il veut c’est vendre ses produits et se faire une bonne marge. On peut taxer à 99% si les 1% suffisent à faire vivre la boite, par contre si on taxe à 1% mais que le patron ne vend rien baisser ses taxes aggravera son problème.

                    Personnellement je me contre fou de où vie un Riche, ce qui doit être taxé, c’est l’argent qu’il gagne sur le dos des Français, cette argent doit servir à financer le pays. C’est surtout l’absence de Frontière qui nous plombe.

                    Les riches veulent fuir le pays ou faire couler un secteur économique comme la métallurgie, l’état doit intervenir et nationaliser, rendant totalement caduque toutes OPA en France.

                    Bref une Politique économique à la Chinoise où tout doit être fait dans l’intérêt de la Nation et non pour les intérêts de quelques Oligarque.

                    C’est parce que trop de gens ont ce discourt capitaliste qu’on est autant dans la moise.


                  • Le421 Le421 16 avril 13:21

                    @sweach
                    Exact. Simple et exact...

                    Les commerces sont en difficultés ?
                    La faute aux gilets jaunes.
                    Mais, m’sieur, les gens ont plus de fric à dépenser...
                    Ah ?
                    C’est de la faute aux gilets jaunes.
                    Notre Dame vient de brûler !!
                    C’est de la faute aux...
                    Quand même pas mais la liaison est faite de façon subliminale sur France2 et sur RMC.
                    Tant qu’à faire...


                  • sweach 16 avril 16:32

                    @Le421
                    Je n’ai pas trop regardé la TV, mais nos journalistes font le lien entre ND et les gilet jaune ?

                    Je pense qu’on ne saura jamais ce qui c’est passé, mais j’imagine bien le SAV de Daesh revendiquer le truc, même si c’est probablement un accident. Une petite piqûre de rappel du terrorisme de temps en temps ça permet de ne pas faire oublier qu’il n’existe pas et qu’on a plus de chance de gagner au loto que de le croiser.

                    L’ouvrier qui a oublié son outil en marche après sa journée de boulot ne fera pas le malin et dire que c’est lui.

                    En attendant tout le peuple Français étaient dans l’attente de l’annonce du président, maintenant tout le monde s’en fou et bonjour les l’armes et les émotions, je sens qu’on va encore nous en glisser un bou.


                  • Fergus Fergus 15 avril 14:56

                    Bonjour, Laurent


                    « Bien sûr, le président tentera probablement de donner un ou quelques symboles d’écoute des Français quand il fera ses annonces lundi, mais on peut déjà craindre qu’il s’agira de postures un peu dérisoires » 

                    Pas si sûr ! Il est probable que Macron a enfin compris l’état d’exaspération d’une majorité des Français — actifs et retraités  appartenant aux classes populaires et moyennes.

                    Si c’est le cas, il prendra des mesures significatives pour répondre à une partie des attentes exprimées et casser du même coup l’élan de soutien en faveur des Gilets jaunes.

                    Si ce n’est malgré tout pas le cas, il subira tel un effet de boomerang lié aux attentes exprimées  une manifestation accrue de la colère des Français. Avec à la clé un blocage du gouvernement et la quasi certitude d’une dissolution à venir.

                    Eléments de réponse ce soir à 20 heures !


                    • Fergus Fergus 15 avril 15:01

                      « Rien de vraiment surprenant ici tant ce débat a été biaisé depuis le début, avec ces questions lourdement orientées dans de nombreux domaines »

                      Vrai pour le débat orienté, et par conséquent manipulateur, qui a été piloté sur internet par les pouvoirs publics.

                      Faux pour les cahiers de revendications et pour les débats organisés par les mairies, les associations et même, ici et là, par des Gilets jaunes.


                    • keiser keiser 15 avril 15:37

                      @Fergus

                      Pas si sûr ! Il est probable que Macron a enfin compris l’état d’exaspération d’une majorité des Français


                       smiley


                    • Fergus Fergus 15 avril 16:00

                      Bonjour, keiser

                      Macron est loin d’être un idiot, et confronté depuis des mois au mouvement des Gilets jaunes, il a sans doute effectivement compris ce qu’il se passe et quels sont les enjeux, tant pour lui-même que pour le pays.

                      Les questions qui, à mon avis, se posent sont :
                      Macron est-il capable de tourner un tant soit peu le dos aux orientations néolibérales pour lesquelles il a été largement soutenu en 2017 par les forces industrielles et financières, ainsi que par les grands médias ?
                       Les oligarques lui laisseront-ils suffisamment de mou dans la laisse pour lui permettre de sortir de ce mauvais pas ? Ou joueront-ils, par la fermeté, la carte d’une dissolution dans l’espoir d’une re-légitimation libérale dans les urnes inspirée de ce qui s’était passé en 1968 ?

                      Réponses entre ce soir et mercredi.


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 avril 17:47

                      @Fergus

                      Bonjour Fergus

                      ...« il est probable que Macron a enfin compris l’état d’exaspération d’une majorité des Français »

                      Sans doute ; on ne l’aurait pas mis là sans lui donner cette information au départ... Mais c’est un détail. Ceux qui gèrent VRAIMENT ce pays, vont peut être lui demander ce soir de faire un ultime effort de persuasion pour le statu quo, mais c’est espérer un miracle. Tout indique que commencera simplement ce soir le dernier droit avant les Européennes et que ce sont les résultas de celles-ci qui détermineront si tout se tasse ou si tout casse..
                      S’il n’y a pas un sondage « sortie des polls » comme aux USA, d’ailleurs, il est évident que C’EST LA RUE, après  ces élections européennes qui dira si elle CROIT que les résultats de ces élections reflètent bien sa volonté ou ont aussi été trafiqués 

                      Pierre JC
                       


                    • Le421 Le421 15 avril 18:48

                      @keiser

                      Il est probable que Macron a enfin compris l’état d’exaspération d’une majorité des Français

                      Excusez-moi si je vous considère comme naïf !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès