• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Urgence planétaire... Comment voter Dimanche, en France ?

Urgence planétaire... Comment voter Dimanche, en France ?

Constat

La crise est grave et profonde, ce n'est pas jouer les Cassandre ou les pompiers de service que de le dire. C'est un triste constat. Au plan économique et financier on n'arrête pas de colmater les brèches et d'écoper à coups de pompe à finance et de milliers de milliards de dollars ou d'euros papier pour juste maintenir le navire à flot, à ras le bord, à la merci d'une bourrasque ou d'une vague un peu plus forte.Tous les économistes le savent mais personne ne veut prendre la responsabilité d'arrêter le navire qui, sur son erre, peut avancer encore...quelques temps...Combien ? Nul ne sait ; un certain temps. 

La crise sociale et sociétale est la sœur jumelle de la crise du système capitaliste mondialisé dominé par la finance anglo-saxonne. Les inégalités au sein de chaque pays ont plus ou moins largement dépassé les seuils de tolérance et il en est de même pour les déséquilibres régionaux entre les pays riches et les pays pauvres. Les tensions de la crise globale n'ont fait que les aggraver depuis 2007. Chômage et paupérisation progressive sont des cancers à l' œuvre dans nos différentes sociétés prises dans la triade infernale, dumping social, concurrence sauvage, délocalisations boursières.

C'est peu dire dans ce schéma de crise que l'écologie et le réchauffement climatique ne sont plus des priorités mondiales affichées. Là aussi tous les experts climatiques savent que l'on n'est plus très loin du point de non-retour. Peut-être même, l'a-t-on déjà dépassé ? Peut-être que les masses de gaz à effet de serre accumulées dans l'atmosphère ou stockées dans les océans ou dans le pergélisol sont elles déjà excessives et que le processus de réchauffement continu est déjà commencé avec son inertie planétaire aveugle, ses possibles emballements monstrueux avec la libération massive du méthane des sols arctiques dégelés et le dépérissement des océans et des forêts. On ne pourra en saisir l'ampleur éventuelle que dans deux ou trois générations.

Aussi la tentation de l' "Après moi, le déluge !" n'a-t-elle jamais été aussi grande, surtout chez nos élites dirigeantes qui auront-croient-elles- le plus de possibilités de se mettre à l'abri.

 

Risques

Nos sociétés sur-médiatisées-et-connectées versent de plus en plus dans des modes de fonctionnement paranoïaque et schizophrène où les diverses représentations du monde viennent en permanence se télescoper et se substituer à la réalité quotidienne vecue.

La publicité en est le prototype même qui nous prône un produit tout en nous en signalant la nocivité, en petites lettres, il est vrai ! Que dire alors de l'alternance permanente des discours entre hédonisme consommateur et sobriété heureuse voire des concepts auto-contradictoires du genre développement durable, commerce équitable, finance éthique ou de celui-plus subtil-d'égalité...des chances ?

Ainsi, dans ce monde, est-il politiquement correct de se gausser et de mépriser ceux qui aspirent à plus de protection que ce soit par la loi, le code, la frontière ou le territoire. Mais ce sont ces mêmes rieurs hautains qui évoquent sans cesse les dangers du monde, le terrorisme, la Chine, Bachar Al Assad, Poutine et l'impérieuse nécessité de rester intégré dans l'UE, l'OTAN et autres Coalitions et d'augmenter les budgets militaires !

Depuis le KO financier mondial de 2007-2008 la France a connu deux quinquennats sous obédience américaine et a perdu progressivement son identité et son autonomie géopolitique tant sur la scène mondiale que sur la scène européenne. Les USA ont choisi dans le même temps une stratégie de tension pour contrer la montée en puissance des BRICS, empêcher un éventuel rapprochement économique eurasiatique et promouvoir TAFTA et CETA.

Ainsi a-t-on assisté à l'invraisemblable et monstrueuse montée en puissance de la crise en Ukraine avec la complicité active de l'UE qui joue ainsi à allumer un incendie dans un grenier voisin du sien. Et que penser des révolutions arabes et de l'implication de l'Arabie Saoudite et du Quatar dans les groupes djihadistes si ce n'est qu'il s'agit d'un remake des talibans en Afghanistan et d'al quaïda version remasterisée ? La France et l'Angleterre se sont faits les nervis de Washington dans la destruction de la Libye et on peut craindre que Hollande ne rêve de faire de même pour la Syrie. Un observateur soupçonneux s'étonnera également de l'épidémie de "destitutions" sévissant actuellement parmi les gouvernements "progressistes" d'Amérique latine, Argentine, Paraguay, Brésil, Vénézuéla et divers pays du Mercosur.

Dans ce contexte, déjà bien inquiétant, l'élection de Trump est venue confirmer le poids de la Crise qui frappe les USA. On aurait pu espérer ainsi que l'avait annoncé Trump une inflexion dans la stratégie de tension américaine et un certain désengagement du gendarme mondial US. Mais l'Etat profond américain ou le "complexe militaro-industriel" a été le plus fort et Trump a du manger son chapeau sous la pression des médias, de l'opinion mondialisée, de ses propres services de renseignement, de différents juges, du Congrés...Il a du alors lâcher la cavalerie, une grosse bombe sur la Syrie, un porte-avions sur la Corée du Nord, des menaces de retirer l'accord nucléaire avec l'Iran.

On a un cow-boy sur le trône à la Maison Blanche et on ne sait plus qui gouverne réellement !

La troisième guerre mondiale peut naitre sous les sabots d'un cheval !

Les enjeux de l'élection de Dimanche

C'est une élection pour la présidence de la République de France. Le candidat doit porter la voix de la France et défendre nos intérêts. Cela invalide le candidat Macron beaucoup trop proche des multinationales, de la Finance et de la géopolitique US. Il fut même Young Leader adoubé par les élites franco-américaines tout comme son comparse Hollande et nombre de ses ministres Belkacem, Touraine, Moscovici, Montebourg, Aquillino Morelle, Pellerin ; n'oublions pas qu'il fut aussi rapporteur de la commission Attali-Sarkozy et qu'on le retrouve souvent dans les bagages de Jean-Pierre Jouyet, un grand transhumant de Jospin à Hollande en passant par Sarkozy, Fillon et les Banques. Il était déjà dans l'appel des Gracques de Jouyet lors des présidentielles de 2007 pour ouvrir la candidature Royal au centre avec Bergé ; il est actif dans les manœuvres autour du journal Le Monde avec Pierre Bergé, Alain Minc.

Ce n'est donc pas un homme neuf, simplement un arriviste précoce bien coaché par les tenants du mondialisme libéral Attali, Minc, Jouyet et boosté par les patrons des médias dominants. Son bilan de ministre : 500000 chomeurs de plus, CICE, loi El Khomri Macron et vente à l'étranger des deux derniers vestiges de la CGE des Trente Glorieuses, Alcatel, Alstom.

Le cas Fillon pose des questions à caractère moral qui sortent du domaine électoral ordinaire. Il n'est pas pire que Macron.

Le cas Le Pen porte en germe trop de pesanteurs liées à des périodes troubles de l'histoire, à la guerre d'Algérie en particulier, pour en faire un candidat de choix.

Le programme de Mélenchon et de la France Insoumise me parait être le seul capable de redonner à la France la voix et l'aura qu'elle a perdues ces dernières années. Il porte par ailleurs la légitimité démocratique de l'élection volée du TCE en 2005. La France peut apporter au monde ce choc démocratique qui fera reculer les menaces de guerre et ouvrira le champ de véritables débats sur l'organisation sociale du Futur.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 22 avril 09:05

    Une analyse qui se termine en queue de poisson, on ne voit pas du tout pourquoi Mélenchon serait préférable aux autres dans ce contexte.


    • quid damned quid damned 22 avril 09:30

      Tiens ! un article pro-Mélenchon. Celui qui refuse le débat démocratique sous de fallacieux prétextes, mais qui finalement accepte une fois que France 2 a aménagé un format favorable à sa seigneurie.
      Vous pourriez au moins avoir l’honnêteté intellectuelle de dénoncer les attentats à la démocraties gravissimes qui sont en train de se produire à l’heure actuelle. Ne pas faire apparaître un des 11 candidats dans le choix des sondages (toujours le même évidemment), notamment sur France 2 (tiens encore eux). Si tout ceci ne vous met pas la puce à l’oreille ...
      Dresser une perspective géopolitique anxiogène, puis dresser le portrait de Macro le bankster, pour conclure en 2 lignes le seul programme qu’il est bien c’est celui de Mélenchon, je me demande comment un torchon propagandiste pareil puisse passer. Enfin si j’ai ma petite idée.
      D’autant que comme attitude agressive vis à vis de nos voisins Européens, le seul programme qu’il est bien, il est aussi le seul programme qu’il est agressif vis à vis de nos voisins européens. Un article un peu plus digne aurait peut-être souligné ce fait.
      Quoiqu’il arrive nous ne sortirons pas grandis de ces élections.



      • quid damned quid damned 22 avril 10:26

        Combien de français connaissaient la charte de Munich avant et combien maintenant ?
        On peut faire une liste de toutes les armes juridiques qu’Asselineau livre aux citoyens, les moyens de réflexions qu’il met à notre disposition.
        Oui c’est moins fun qu’un barbecue avec podemos tous ces articles, mais ça n’enfume pas, il nous élève.
        Puisque le sujet sous-jacent de l’article est la propagande, ne nous gênons pas.


        • redrock redrock 22 avril 11:17

          quid damned

          oui le programme d’Asselineau est pertinent
          Mais il n’a actuellement aucune chance d’être élu (score prévisible : 2à 4%)
          L’important est de refaire entendre un autre son de cloche pour la France, comme par exemple lors de la guerre du golfe
          ce serait important pour la crise en ukraine
          cela permettrait de montrer le vrai visage de l’UE


          • quid damned quid damned 22 avril 11:53

            @redrock
            je vous répond plus bas.


          • quid damned quid damned 22 avril 11:52

            Comment pouvez-vous vous laisser dicter votre choix par les sondages dont on sait l’outil de manipulation qu’ils constituent, faisons-les mentir au contraire, faisons-leur entendre notre son de cloche, dévoilons leur vrai visage factuellement.
            Les vrais % sont très différents, le lien que je vous donne vaut ce qu’il vaut en terme d’éloquence et de rigueur logique mais il est factuel. Quand un candidat n’est tout simplement pas proposé dans les sondages c’est normal qu’il fasse 0.


            • antiireac 22 avril 12:33

              Comment voter ?

              En ne votant pas pour les extrêmes et les magouilleurs
              Bref les extrêmes comme Méluche et le Pen 
              et le magouilleur comme Fion.

              • Alren Alren 22 avril 17:21

                @antiireac

                Macron est un extrémiste !!! Et un magouilleur car son programme est tout entier en faveur des banques, des milliardaires, de la désindustrialisation de la France, de son déclin en fait, sous le contrôle de Juncker et en faveur des l’Allemagne de Merkel, en future difficulté et pour sauver le modèle « American way of life » qui est définitivement en perdition.

                C’est un traître assumé à sa patrie, le Young leader.


              • antiireac 22 avril 17:50

                @Alren
                C’est possible mais le trois autres ne valent pas mieux


              • JC_Lavau JC_Lavau 22 avril 13:35

                Encore une fois, redrock nous vend du « réchauffement climatique ! Gaz à effet de serre ! Méchant dioxyde de carbone ! L’Himalaya submergé en 2035 ! Pauvres ours blancs ! ».


                Grâce à ce genre de prophéties par le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes, la royale catastrophe a englouti l’argent des contribuables à sa route solaire, dix mille fois plus chère qu’une route normale, cinq fois plus fragile, et cinq fois plus glissante, capable de tuer dix fois plus de cyclistes.

                Sur l’air de La pince à linge, on pourrait chanter la complainte de 
                La Pimprenelle !
                Sa route solaire !
                Lapin lapin la Pimprenelle !
                ...

                Il est temps qu’on chante les escrologistes comme ils le méritent.

                • redrock redrock 22 avril 16:55

                  @JC_Lavau
                  ne faites pas dans l’excès ou la caricature ; Vous avez une vraie culture scientifique donc vous devez savoir que les évolutions qui régissent la terre ont des inerties de l’ordre minimal du siècle en dehors de catastrophes exceptionnelles : astéroide, volcanisme géant,...Des extinctions massives ont déjà eu lieu dans le passé mais pour d’autres causes et sur des durées très longues bien avant notre apparition. L’espèce humaine a eu a connaitre de fortes et rapides variations de températures vers et pendant la dernière sortie de glaciation. la population de chasseurs-cueilleurs a pu s’adapter sans trop de problèmes sauf les néandertaliens !
                  Pour le réchauffement climatique anthropique que vous le vouliez ou non il est déjà là ; il nous a certainement déjà évité une petite glaciation PAG qui aurait du culminer d’après des courbes d’ensoleillement et de contraste saisonnier vers 2000-2010. Depuis les zones de pergélisol remontent vers le Nord, conformément aux paramètres orbitaux de la terre ;
                  Pour les 50000 prochaines années les paramétres orbitaux de la terre nous promettent un réchauffement mou avec peu de contraste saisonnier et climatique ; il n’y a pas de précédent enregistré semblable pour l’histoire climatique de la terre.
                  Le réchauffement anthropique va donc se surajouter à cette tendance de fond !
                  J’ai interrogé à ce sujet le giec et l’académie de sciences sans réponse sauf de Valérie Masson-Delmotte qui répond à côté.
                  rdv dans 500 ans pour un apéro au Groenland !


                • Alren Alren 22 avril 17:26

                  @JC_Lavau

                  La route solaire est une connerie typique de Ségolène Royal. C’est vrai.

                  Ce n’est pas pour autant que le climat ne change pas, spécialement dans les régions arctiques : demandez aux éleveurs de rennes dont les bêtes se noient en traversant les rivières dont la glace est trop mince et qui ne peuvent se nourrir de lichen au sol car le redoux suivi de regel le couvre d’une couche de glace ( et non de l’habituelle neige friable car jamais dégelée) qu’ils ne peuvent casser avec leurs sabots.


                • JC_Lavau JC_Lavau 22 avril 18:27

                  @Alren. Une fluctuation climatique tout ce qu’il y a de banal n’a jamais prouvé que le dioxyde de carbone joue dans le monde réel et physique, le rôle politique que les escrologistes et climastrologues lui prétendent.


                  Rien qu’au cours des temps historiques, l’Adour a changé trois fois de lit et d’embouchure. Mais ! Mais il n’y avait pas la télévision ; en ces temps-là, c’étaient les curés qui étaient chargés de nous raconter des carabistouilles...

                  Exemple des fluctuations climatiques dans l’Oise :

                  Avec l’aimable concours de la ville de Neuilly en Thelle et les mémoires de monsieur Mancheron qui a beaucoup travaillé sur l’histoire de Pontpoint je vous invite à découvrir la climatologie de l’Oise à travers les siècles.
                  738 : L’Eté fut si chaud que les sources se tarirent.
                  822 : Hiver si froid que les rivières restèrent gelées plusieurs mois.
                  891 : Toutes les vignes nombreuses à Pontpoint furent détruites par les gelées.
                  991 : Hiver très long, toute la récolte de blé fut gelée, ce qui entraina la disette et la peste.
                  999  : des feux follets et des boules de feux éclatèrent avec grand bruit dans le ciel, la population crût à la fin du monde tant redoutée pour l’an 1000.
                  1194 : De gros grêlons carrés tombèrent dans le secteur de Clermont à Compiègne, détruisant le blé, les arbres et toute la vigne.
                  1216 : Hiver très froid, le vin gela dans les tonneaux.
                  1289  : L’hiver fut si doux que les primevères et les violettes étaient en fleur en janvier et les oiseaux commencèrent à couver. Cette année là, la récolte fut excellente.
                  1304 : Grande année de sécheresse, l’Oise se traversait à pied sec.
                  1408 : En janvier le froid faisait éclater les tonneaux, il fallait couper le vin à la hache et le faire fondre.
                  1420  : Hiver très rigoureux, les loups rentraient dans les maisons pour y manger les nombreux cadavres des habitants morts de froid.
                  1581 : Le 26 mars, un ouragan renversa plus de 30 clochers dans l’Oise, tuant notamment 30 paroissiens à Bresles au cours de la messe, presque toutes les toitures de Senlis furent arrachées.
                  1593 : Un orage de grêle fut si violent que les grêlons pesant plusieurs livres tuèrent plusieurs personnes.
                  1645  : inondation importante, l’eau recouvrit presque toute la ville de Beauvais où l’on releva 3 pieds d’eau rue de la Taillerie.
                  1658 : Une crue emporta presque tous les ponts et les moulins de l’Oise.
                  1676 : L’Oise resta gelée durant 35 jours.
                  1697 : Le canton de Neuilly fut ruiné par plusieurs orages.
                  1709 : La température descendit à - 23. Les poules mouraient, les canards sauvages s’attrapaient à la main, pattes gelées.
                  1784  : Gel du 8 décembre au 28 mars. La neige resta trois mois consécutifs. Au Mesnil Saint Denis un incendie ne put être éteint par manque d’eau à cause du gel : 50 maisons brûlèrent.


                  Etc

                • JC_Lavau JC_Lavau 22 avril 18:33

                  @redrock : « rdv dans 500 ans pour un apéro au Groenland ! ». Wi c’est ça. dans 500 ans leur délit pénal - répandre de fausses nouvelles pour en tirer un profit - sera prescrit.

                  Valérie Masson-Delmotte a des goûts simples : elle ne réclame que mille milliards d’euros...

                • baldis30 24 avril 08:12

                  @redrock
                  Et l’optimum climatique du Moyen Âge il était dû à quoi ?

                  Fort probablement à l’excès de bucher sur lesquels on brûlait les hérétiques ... faut pas charrier !

                  Lorsque on essaye d’assembler chaque modèle sérieux de circulation océanique avec chaque modèle sérieux de circulation atmosphérique .... cela échoue LAMENTABLEMENT ainsi que je l’ai retenu de la part d’un labo éminemment sérieux à l’occasion d’un congrès de mécanique des fluides ...

                  Ensuite parlons des circulations océaniques dans les grands détroits d’échange dont Torrès, Behring et la Sonde ... Tous ces lieux TRES PEU PROFONDS ( moins de 50 mètres voire moins de 30 pour l’un d’entre eux) sont soumis à d’intenses contraintes tectoniques pouvant faire varier les fonds de 10 % en un seul séisme M6/M7 ce qui est courant .... Outre pour l’un d’entre eux un problème de barrière biologique évolutive ... Hormis quelques grandes idées destinées aux politiciens on ne sait pas grand-chose sur les circulations profondes ( détroit du Danemark par exemple ...) 

                   Dommage que vous évoquiez la formation scientifique sans faire état des fluctuations dont il me semblerait fruit d’un souvenir fort ancien de thermo qu’elles expliquent aussi bien le bleu du ciel que la mesure du nombre d’Avogrado ....


                • redrock redrock 24 avril 11:39

                  @baldis30
                  Un commentaire n’est pas un cours exhaustif de climatologie ; Vous avez raison sur les circulations océaniques et les effets de seuil à la fois quantitatifs et géographiques et on est loin de tout connaitre. Raison de plus d’être très prudent quand la branche sur laquelle on est perché donne des signes de faiblesse !


                • JC_Lavau JC_Lavau 24 avril 15:54

                  @redrock. Cela ne démontre en rien que les climastrologues aient un mot de juste dans leurs baratins et prophéties. Il me semble avoir publié quelques démonstrations sur leurs fraudes systématiques.

                  ...

                  Ce que ces charlatans serinent à votre crédule ignorance grâce à la complicité de toute la presse aux ordres, est bien pire qu’inefficace : franchement nocif.

                • Sparker Sparker 22 avril 14:23

                  Merci pour le billet, 


                  je me permet :

                  Dernière lettre de la FI :



                    • cétacose2 22 avril 17:16

                      En tout cas ,ce qui est absolument certain avec La France en chemise ,c’est que le pauvre peuple de France devra sortir ses mouchoirs ou ses valises s’il a les moyens .Le seul but de son leader ,mais personne apparemment ne semble l’avoir décelé ,c’est d’anéantir notre pays parce qu’il nous hait Pour quelle raison ? lui seul le sait . Ce type est un caractériel extrêmement dangereux mais qui sait si bien manipuler les foules que tout le monde tombe dans le panneau...


                      • Samson Samson 22 avril 19:06

                        Saisissant l’opportunité historique qui leur était donnée, les « Rosbifs » ont lors de leur dernier referendum adressé à l’€urocratie un bras d’honneur plus que mérité.

                        Alors que la trahison des idéaux socialistes par l’appareil éponyme devient patente au point que ses leaders préférent saborder le navire plutôt que respecter le choix démocratique de leur base, alors qu’Atlantistes et €urocrates de tout poil serrent le cul en brûlant des cierges à Satan pour la victoire du poulain de Rothschild et du grand capital voici, au-delà des querelles de chapelles, l’occasion unique d’élire pour Président de la

                        République un candidat réellement de « gauche ».

                        Et si même l’unité de la gauche ne peut se négocier par le sommet, il ne tient qu’à la base de la concrétiser ! Comme lors de votre refus de graver dans le marbre d’une Constitution €uropéenne les diktats néo-libéraux du Nouvel Ordre Mondial, l’occasion est historique et ses effets seront déterminants bien au-delà des frontières hexagonales !
                        Alors que la panique pointe, et pas qu’en France, à travers les éditoriaux de la presse main-stream, la victoire est à portée de scrutin, et je la sens bien !

                        Merci aux Français de ne pas la manquer et nous faire, enfin, renouer avec l’espoir ! 

                        De tout cœur avec vous ! 


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 23 avril 08:33

                          @Samson

                          Bonjour,

                          Vous dîtes : Et si même l’unité de la gauche ne peut se négocier par le sommet, il ne tient qu’à la base de la concrétiser !

                          Alors je vous pose la question : où et quand avez-vous vu cette Unité de la Gauche par le sommet protester avec la plus grande énergie, lorsque Sarko et son staff ont foulé aux pieds le résultat du référendum de 2005, et nous opposer ses diktats ? Et pourtant il y aurait eu beaucoup de monde pour le faire, du moment qu’un leader comme celui des Insoumis par exemple, invite le Français à suivre son panache blanc !

                          Où étaient ces grands leader ? Et bien, nulle part, ce qui me fait dire aujourd’hui que le panache n’est que de fumée ! Je note que tout le monde s’est rangé docilement le doigt sur la couture du pantalon, sous les coups de sifflet du Parlement !

                           Alors que la première des insoumissions, la principale et celle qui engageait l’avenir du Peuple français, avec un leader aussi charismatique que JLMélenchon, aurait dû se focaliser sur cette question centrale. Le non-respect du résultat du référendum de 2005. Je n’ai rien entendu et le Traité de Lisbonne a été bel et bien été entériné. Et nous en payons aujourd’hui les conséquences.


                        • chantecler chantecler 23 avril 09:41

                          @Nicole Cheverney
                          Oui, mais sous la houlette d’un N. Sarkozy qui n’est pas vraiment de « gauche ».
                          Alors que l’on se déchaine contre le Parti Sortant qui n’a pas tenu ses promesses ni été à la hauteur d’accord !
                          Mais de là à oublier ce qui s’est passé sous la houlette UMP et PR faut pas pousser !
                          De toutes façons avec du recul c’est la même politique qui a été conduite sous l’impulsion de l’UE/TINA à quelques « détails » près .
                          Ce que je souhaite c’est que l’on verra se tourner la page de cette fausse alternance qui dure depuis 83 .
                          Prenons E. Macron par exemple : « capté » par le PS , conseiller , ministre puis il démissionne , se déclare « non socialiste » et siphonne à droite comme à gauche les m^mes idées , les m^mes élus .
                          Mais je reconnais qu’il a le génie d’avancer tout et son contraire .
                          Est-ce que l’électeur va s’y laisser prendre ?
                          Réponse ce soir ou demain , si c’est très serré , en espérant qu’il n’y aura pas trop d’embrouilles .


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 23 avril 12:43

                          @chantecler

                          Bonjour,

                          Je suis d’accord avec vous, l’alternance n’a que trop duré. Pour ma part le recentrage de la question du scrutin cette année c’est : UE or not UE ? That is the question ! FREXIT or not FREXIT ! Pour faire comme nos voisins anglais. C’est la raison pour laquelle je vote FREXIT.


                        • baldis30 23 avril 08:27

                          bonjour,

                          oui et non .... je reste dubitatif car il y a tellement de paramètres indépendants en jeu, et certainement bien au-delà de cinq) que le déséquilibre ou la mauvaise appréciation d’un seul déclenche naturellement une catastrophe au sens de Thom ...

                          Tout est en équilibre métastable ... comme si l’association de ces deux derniers termes ne frisait pas l’oxymore. Mais il est vrai que la paix sociale est un amortisseur ( ou une rétroaction négative en termes de mécanique) . Mais il n’est pas la garantie de la stabilité qui peut être fragilisée par des événements extérieurs irrésistibles mais pas imprévisibles - donc juridiquement ne constituant pas un cas de force majeure, mais pas au sens du risque vu par l’Unesco,, ou par l’Encyclopédie de Diderot.

                          Exemple dans cet ordre d’idée un événement frappant la Californie, septième ou huitième puissance économique mondiale :

                          1) éruption de la Caldera de Long Valley - (cela s’est déjà produit cela se reproduira) avec les conséquences physiques bien au-delà de la seule Californie

                          2) « the big one » qui s’est produit plusieurs fois au cours des trois derniers millénaires, la dernière en janvier 1700.... 

                          Et plus prosaïquement et d’actualité la plus récente.... le barrage d’Oroville ... Que se passerait-il si ...... Mais ici, « la responsabilité des dirigeants de société dans les catastrophes » a été bien vue par J.D. Bishop...

                          Effectivement la paix sociale est un amortisseur .... mais dans aucun des cas cités elle ne serait suffisante.... ou alors ce sera la paix des tombeaux ( Voir en Italie Vajont / Longarone) comme la guerre .... il fallait prononcer ce dernier terme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires