• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Veuillez laisser ce lieu dans l’état où vous souhaiteriez le (...)

Veuillez laisser ce lieu dans l’état où vous souhaiteriez le trouver

Maintenir la Terre en état de nous maintenir devrait être la consigne mondiale de la politique humaine. Ce n’est pas le cas : pendant la fin de l’humanité sur Terre, les travaux et les guerres continuent comme à l’accoutumée.

La politique telle que nous la connaissons ne nous laisse pas de répit. Après la chute du communisme, certains annonçaient la fin de l’Histoire. Il n’y aura de fin de l’Histoire qu’avec la fin de l’humanité. Ça vient, ça vient. Pas d’impatience à avoir… ça vient… Pas par des mécanismes internes d’une Histoire qui aurait un sens, et qui aurait enfin réalisé son but ; qui serait comme un voyage : l’humanité aurait atteint le lieu de sa villégiature et poserait ses valises pour vivre en paix, de l’air du temps, de la chaleur, du soleil, de l’amitié, de jeux, de farniente et d’apéros... etc.

La fin de l’Histoire qui vient procède de l’épuisement des ressources en amont et de la salissure généralisée de l’espace, de l’air, en aval de son envahissement par des molécules inutiles pour nous et que nous libérons dans l’atmosphère qui prend une sale gueule (d’atmosphère).

Nous devrions tout lâcher pour honorer cette seule tâche : maintenir la Terre en état de nous maintenir. Nous devrions cesser toutes nos vieilles disputes, nos ressentiments de jaloux, nos appartenances locales et les exclusions qui vont avec (« les imbéciles heureux qui sont nés quelque part » de Georges Brassens 1972). Il nous faudrait résilier tous nos vieux contrats pour garder une chance de rester sur ce petit vaisseau spatial qui ne grandit pas avec nous, il ne grandit pas quand nous augmentons notre nombre et quand nous augmentons nos ponctions de toute sorte de choses du sous-sol… il n’est pas solidaire, il n’arrive pas à les refaire assez vite !

Que ce soit dans les grandes ou les petites choses, ce n’est pas ce que nous faisons, nous ne résilions pas, au contraire.

Petite chose : on nous présente la météo comme si nous étions des vacanciers : le soleil c’est bien, la température haute, c’est bien… Le vent, la pluie, pas bien ; le froid, on n’en parle même pas, une horreur…

Chose moyenne : le djihad n’en finit pas, nous ne le voyons que lors des agressions, qui pointent de temps à autre, mais pour qu’elles pointent de loin en loin, il faut bien qu’il y ait une veille permanente, une « vieille taupe » quelque part. Un djihadiste Franck Elong Abe agresse un indépendantiste corse, Yvan Colonna. Ce dernier, au moment où j’écris est entre la vie et la mort. Les deux causes de ces prisonniers, l’islamisme et l’indépendance de la Corse, sont d’une étrangeté absolue entre elles, sont incommensurables, elles n’ont aucun terrain commun possible ni dans les idées, ni dans leur « nature » : en prison, le militantisme d’Yvan Colonna cesse, il n’a plus d’objet ; l’islamisme de Franck Elong Abe continue et l’anime toujours autant. C’est comme si ces deux causes étaient sur deux planètes, deux planètes en bonne santé qui peuvent porter sans dommage ce type de conflit. La Corse s’enflamme…

Grande chose : L’Histoire vient de reprendre une tournure que l’on croyait avoir rendu impossible : la guerre entre pays occidentaux, anciens, développés, créateurs de cultures importantes en nombre d’œuvres d’art, de littérature, de philosophie, de musique, d’architecture, de sciences et de techniques, adoptés partout et par tous… et en influence sur les autres cultures ; la guerre portée par le désir de guerre d’un dirigeant violent.

Les guerres se passaient dans des pays qui n’avaient pas une grosse empreinte sur l’Histoire du monde. Loin, cela paraissait peu, très peu, marginal, et pour certains en diminution constante. Qui dit permanente diminution prédit disparition à terme, sauf si on met fin à ladite diminution.

La menace atomique jouait son rôle dans la distribution des guerres dans les pays moins développés (ils n’avaient pas cette bombe !). Incroyable surprise : une guerre territoriale, comme au XXème siècle (bombardements des villes et avancée des chars) se déroule entre deux pays développés, comme un retour en arrière, sur un sol quasi européen (en tout cas, on peut s’y rendre en voiture). Ces progrès socio-politiques (démocratie, droits de l’homme, État-providence…) n’étaient pas acquis comme ils avaient l’air de l’être !

Retour du même avec en plus, un léger décalage temporel en arrière (énorme pour nous, mais à l’échelle de l’Histoire de l’humanité, très court).

 

Rien ni personne dans la campagne présidentielle ne traite de ce qui est notre problème commun, notre res-publica. Il est très probable que le président Macron soit reconduit : il n’y a rien dans son programme qui ait à voir avec ce qu’il serait important de faire. L’écologiste Jadot n’arrive pas à se faire entendre. Tous les candidats ont un traitement de l’écologie, qui relève de la bonne conscience, plus ou moins épaisse en mesures concrètes et applicables.

Il faut éteindre le maximum de feux. Ne pas faire autant d’emballages à jeter, moins prendre l’avion, refaire circuler les trains, créer de nouvelles lignes… etc. Dépenser moins la Terre et son atmosphère, dépense qu’on ne calcule pas dans notre « science » économique.

Les mesures liées au covid ont obligé à la réalisation de ce qu’il faut faire. Après, tout est reparti comme avant : plus on extrait de matières de la planète, plus on consomme de mouvements, de mobilités… mieux c’est ! On se réjouit du retour de la croissance !

Dix mesures, liées cette fois à l’envahissement de l’Ukraine par la Russie, sont proposées par l’AIE, Agence Internationale de l’Énergie et sont de l’ordre de ce qu’il nous faut faire pour avoir de la postérité : rouler moins, rouler moins vite, télétravailler 3 jours par semaine… Ces consignes sont données par rapport à la dépendance de la France envers la Russie en matière énergétique. Or, cela dépasse immensément le cadre de la guerre en Ukraine, ce sont des mesures permanentes qu’il faudrait augmenter un peu chaque année.

C’est de fait la seule chose qui compte, qui a de l’importance pour nous, frères humains, qui sur la Terre vivez : Maintenir la Terre en état de nous maintenir.


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • sylvain sylvain 19 mars 20:00

    on nous présente la météo comme si nous étions des vacanciers : le soleil c’est bien, la température haute, c’est bien… Le vent, la pluie, pas bien ; le froid, on n’en parle même pas, une horreur…

    L’été, quand tout est en train de crever de soif et que j’entends un présentateur se désoler de la prochaine pluie, j’ai parfois envie de le parachuter dans le sahara .
    Puis je vais me baigner et ça va mieux .
    Mais ça montre bien la déconnexion entre l’humain et le reste du vivant, a l’exception des criquets bien entendu .Quand on était paysans, on se réjouissait tous d’une pluie d’été


    • sirocco sirocco 19 mars 20:26

      @l’auteur

      "...la seule chose qui compte, qui a de l’importance pour nous, frères humains, qui sur la Terre vivez : Maintenir la Terre en état de nous maintenir."

      Difficile de faire plus anthropocentré...

      Et les millions d’autres espèces vivantes sur Terre, vous y pensez de temps en temps ?... Enfin... celles qui survivent (provisoirement) aux centaines de milliers d’espèces que nous avons déjà éradiquées...

      La meilleure chose à souhaiter pour notre planète et pour les végétaux et animaux qui y vivent serait que l’Homme disparaisse complètement, lui qui ne sait apporter que pillages, guerres, exterminations. Franchement je ne vois pas quel intérêt vous portez à cette espèce malfaisante.


      • berry 19 mars 21:27

        @sirocco
        Il suffirait que l’empire américano-sioniste disparaisse, c’est lui qui est responsable d’une manière ou d’une autre de 95 % des guerres et des massacres.


      • sirocco sirocco 20 mars 00:06

        @berry

        Responsable de 95 % des massacres d’humains, sans doute.

        Mais pour le massacre des autres espèces (animales, végétales), c’est l’Homme d’une façon générale qui est coupable, notamment à cause de son explosion démographique. Et comme l’humanité semble totalement incapable de juguler cette explosion...


      • Taverne Taverne 20 mars 18:54

        @berry

        Antisémite obsessionnel ! 


      • osap osap 19 mars 21:44

        On ne peut pas prétendre à une croissance économique infinie dans un monde finit parce que l’on finit par atteindre les limites de la planète. On ne pourra pas augmenter le pouvoir d’achat. C’est une course à consommer toujours plus, mais la terre est limitée. 90% des français pensent que le pouvoir d’achat est important. Il faut dire autour de vous que ce n’est plus possible et rendre le système économique compatible avec la décroissance.


        • baliste 20 mars 07:12

          C’est dur pour certains d’accepter que l’on arrive a la fin d’un des pires cycles que l’humanité est vécu , mais il va y a avoir une fin comme pour tout . Faudrait commencer a l’accepter , au lieu de vouloir gagner quelques années de plus , des années riches en esclavage de masse ... Vous savez le deuil et ses étapes . On a vécu dans un system basé sur le pillage des ressources depuis christophe colomb , voila on les a épuisés , et maintenant il faut assumé . Du coup les chefs on décidé de suicidé leurs populaces . Bon courage et trouvez vous un endroit a l’abris en attendant que ca passe , on y est bientôt . 


          • germon germon 20 mars 07:45

            «  Il est très probable que le président Macron soit reconduit :  »

            Hé ! Les descendants des Gaulois, des Italiens, des Espagnols, des Grecs, des Arméniens, des Portugais, et ceux que j’oubli et qui SONT LES FRANCAIS d’aujourdhui : Bougez vous et virez le au 1er tour ce maudit emmerdeur .


            • germon germon 20 mars 08:04

              @germon

              Hé ! Ceux que j’ai nommé, vous avez quitté vos pays pour fuir des dictateurs et vous allez vous laisser imposer l’emmerdeur ?
              C’est vrai que lui il se sert de l’argent et des médias pour vous asservir, non ? Mais le résultat sera le même 


            • lecoindubonsens lecoindubonsens 20 mars 07:54

              « Veuillez laisser ce lieu dans l’état où vous souhaiteriez le trouver »

              C’est vrai que notre monde, par moment et par endroit, c’est quand même un lieu de merde ...

              Et une réflexion commune serait une bonne chose. Juste avec du bon sens.

              Non pas sur telle ou telle mesurette de détail, mais sur les grands principes de notre vie en commun, nous les humains.
              Voir l’essentiel avant de se disputer sur les détails.

              Une proposition (formalisée en 2016) parmi tant d’autres ....

              http://lecoindubonsens.free.fr/

              http://lecoindubonsens.unblog.fr/


              • Gabriel Gabriel 20 mars 08:38

                Il est évident que le système en place étouffe la vérité qui ne le sert pas. Il faut comprendre que ceux qui ont le pouvoir ne veulent pas l’abandonner. Ils se sont enrichis grâce à leurs malversations sur le dos des peuples. Le problème qui les menace aujourd’hui c’est la surpopulation qu’ils ne peuvent plus endormir ni contrôler. Aussi pour cela, il reste la peur et des outils comme la guerre ou une bonne pandémie qui fera le ménage. Prenons bien conscience que ces psychopathes se croient éternels et invincibles et si pour cela il faut faire disparaître dans un chaos innommable 70 à 80 % de la population, ils le feront et vont le faire. C’est pour eux la seule alternative à la préservation de leurs privilèges.

                L’humanité ne pourra que difficilement s’abaisser davantage, on touche le fond de l’horreur.


                • charclot charclot 20 mars 09:58

                  IL EST HORS DE QUESTION DE VOUS RENDRE LA CAUTION

                                                           signé dieu


                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 20 mars 11:17

                    @charclot
                    En raison des pouvoirs, aptitudes, compétences que je me suis auto-attribués, je déclare solennellement ce commentaire le meilleur de cet article.
                    Signé Moi 


                  • charclot charclot 20 mars 19:45

                    @Joseph DELUZAIN
                    j’en ai fait une autre ailleurs
                    A TITRE DE MESURE CONSERVATOIRE ET PAR DECISION UNILATERALE ; JE SUSPEND LE LIBRE ARBITRE POUR UNE PERIODE INDETERMINE
                                                                     signe le même


                  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 20 mars 10:44

                    Salut, si je puis me permettre..une vidéo de Georges Carlin, sous titrée en Français sur ce faux sujet , pour moi.

                    https://www.youtube.com/watch?v=oMn8HPYz6F0&t


                    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 20 mars 10:53

                      @Géronimo howakhan

                      extrait, parlant des humains, de nous tous : juste une autre mutation ratée..


                    • Décroissant 20 mars 12:29

                      @Géronimo howakhan
                      Bonjour,

                      Votre assertion relève de la sophistique : il suffit d’élargir ou de décentrer le sujet, et le problème est résolu !

                      En citant Villon « frères humains, qui après nous vivez », l’auteur se confronte au présent et au possible/souhaitable.

                      Il y a tout juste 50 ans paraissait « Les limites à la croissance » (The Limits to Growth) , juste avant le premier choc pétrolier. Issu des travaux de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), ce rapport dérangeant fut vite mis sous le boisseau au nom des solutions technologiques que l’on ne saurait tarder à trouver (argument toujours employé sans plus de vérification, comme celui de la théorie du ruissellement) et d’une addiction compulsive à la consommation effrénée. Il vient d’être réédité, mais gageons qu’il sera à nouveau largement ignoré par les pouvoirs politique et économiques comme le fut le précédent. N’a pas l’influence du cabinet Mckinsey qui veut !

                      Du coup, l’échelle humaine ma paraît encore le bon endroit où essayer d’agir solidairement.


                    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 20 mars 16:03

                      @Décroissant

                      Salut, de mon avis, belle tentative manipulatoire, on utilisait ce genre de propos en marketing aussi bien sur, le marketing est la base du mensonge. et de la manipulation....agir solidairement, allons, allons, un peu de sérieux, la base de nos relations humaines depuis notre mauvais tournant mental avent d’être physique sur la planète, est le combat, appelé compétition pour cacher ce fait évident...car chaque gugusse, exceptions il y a , veut juste plus par refus que naître = mourir..= peur= insécurité = quête de sécurité entre autre par le vol des autres donc le combat..etc pour résumer nous cherchons une sécurité idéale imaginaire absolue, qui ne sera jamais, dans le combat entre tous donc dans l’insécurité..plus con tumeurs..pardon tu meurs
                      bref je confirme, nous sommes devenus, de par nos choix, une espèce ratée..qui va être éliminé sous peu...sauf ..............


                    • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 20 mars 11:43

                      La terre a attrapé la vie. C’est pas bien grave, c’est comme un rhume, ça lui passera.


                      • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 20 mars 11:54

                        Par contre l’humanité prend maintenant conscience d’être nuisible et je crains fort que ça soit irrémédiable.


                        • jjwaDal jjwaDal 20 mars 12:02

                          Le titre est déjà un malentendu. Surtout pas !... Faites un sondage et vous verrez que l’occidental moyen veut des billets d’avions pour l’autre bout de la planète à « pas cher », un hôtel à 50m à pied des plages immaculées, un prix du carburant automobile qui permette d’aller en Espagne le week-end prochain si le coeur nous en dit, de la viande en abondance, la fibre ou le très haut débit, la super mega HD sur le « smart »phone, etc...
                          Bien pire, on a forgé un néologisme échappatoire « spécisme » pour éviter de regarder en face notre attitude de « propriétaire de la Terre » aux détriments des générations à venir comme de l’ensemble des autres espèces. Par définition un propriétaire fait ce qu’il veut de son bien...
                          Il y a une attitude collective d’« Après nous le déluge » qui est proprement désarmante et qui s’articule sur la bride au vent pour nos pulsions et un pouvoir d’achat globalement excessif car notre seule limite est celle de nos moyens financiers (y compris et surtout en vivant à crédit et en chargeant nos descendants d’éponger nos excès en tout genre).
                          Nous sommes une bande de salauds qui assumons entièrement ce que nous sommes en partie seulement parce que nous sommes des crétins finis, incapables de pensée globale. Si je veux 4 gosses et manger de la viande où est le problème ? Le problème est que nous sommes presque 8 milliards et que la surface terrestre est limitée. Et ça nous ne pouvons le voir qu’en nous éduquant (à nos dépends souvent) et en acceptant la réalité des situations que nous avons crées.
                          On est mal barrés, au sens double d’être dans la mauvaise direction et d’avoir des capitaines ivres morts à la barre.
                          Et pourtant individuellement, notre pouvoir d’agir concrètement est encore important.


                          • titi titi 20 mars 20:43

                            @jjwaDal

                            "’occidental moyen veut des billets d’avions pour l’autre bout de la planète à « pas cher », un hôtel à 50m à pied des plages immaculées,

                            "

                            En 2019, 150 millions de Chinois ont voyagé hors de leurs frontières.
                            Donc c’est très bien d’accusé l’occidental moyen de tous les maux, mais l’oriental moyen aussi il vaut le même chose.
                            Et l’Africain aussi...


                          • jjwaDal jjwaDal 21 mars 16:33

                            @titi
                            Nous donnons l’exemple et souvent le mauvais. Bien sûr que le monde entier aspire à nous imiter, voire nous dépasser en boulimie de consommation. Mais si on part du principe que le problème, ce sont les autres (leur démographie, leurs émissions, etc...) on est assuré de ne rien faire du tout. J’ai choisi la sobriété et le végétarisme il y a longtemps en sachant que 99% s’en foutait complètement et que l’impact serait nul, sinon celui de se dire « pas en mon nom ». Je suis juste une étoile filante qui n’empêchera pas mon espèce de tout péter si c’est son choix. je dis simplement que c’est une belle ânerie, c’est tout.


                          • wagos wagos 20 mars 12:42

                            Bof, la terre est toujours là...des catastrophes et cataclysmes, y en a toujours eu....il y en aura plein d’autres, notre civilisation ne sera qu’une parenthèse à l’instar de celles qui étaient bien avant nous , et celles que l’on ignore certainement d’ il y a des dizaines de milliers d’années 

                            Comme facteurs d’équilibre on a les guerres mondiales et les épidémies , quelques millions de victimes permettent de soulager un peu le trop plein d’humains ...ça se fait aussi dans la nature et nous en faisons partie ..

                            En fait pour être lucide, c’est une répétition ce qui se passe actuellement , voir où ça va nous mener ensuite ? alors là, personne n’est devin ! 


                            • pipiou2 20 mars 12:44

                              @wagos
                              « Quand je vidange ma voiture dans un terrain vague, la Terre est toujours là, alors pourquoi me gêner ? » smiley


                            • wagos wagos 20 mars 14:10

                              @pipiou2

                              Ah oui vous le faites également ? c’est efficace contre les mauvaises herbes ...


                            • juan 20 mars 16:10

                              Faut dire ça au président Poutine...


                              • titi titi 20 mars 20:38

                                Notre civilisation judéo chrétienne a besoin de sa fin du monde pour mieux menacer le croyant de la venue du jugement dernier.

                                Pendant le haut moyen age, on pensait que le passage de l’an 999 à l’an 1000 allait faire exploser le compteur.

                                Au 20è siècle, c’était l’hiver nucléaire...

                                Au 21è siècle, c’est le rechauffement climatique.

                                Rien de neuf sous le soleil.


                                • baliste 20 mars 21:00

                                  @titi
                                  Tu ne vois rien de neuf ? T’inquiètes on y arrive , 2028 ou 2030 ... Surpopulation faible et inculte , dirigeants complétement fous , catastrophes naturelles (méga cyclones ) .Nos dirigeants du premier cercle sont au courant , pour ca qu’ils suicident leurs peuples. Un retour prochain au nomadisme si quelques être humains survivent , puisque évidement ca sera la nature qui choisira comme toujours .Et au cas ou il y a déjà eu des « fins du monde » , avec le toba par exemple ....


                                • Claude Courty Claude Courty 21 mars 08:55

                                  Cesser de rêver et ouvrir les yeux pour voir la condition humaine pour ce qu’elle est ; telle est la première condition de son amélioration.

                                  Mais en est-il encore temps ?

                                  https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html

                                  https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2015/03/schema-sans-commentaire.html


                                  • Orélien Péréol Orélien Péréol 22 mars 12:05

                                    Bonpote demande s’il est bien décent de parler climat alors qu’il y a une guerre terrible dont les conséquences alimentaires pourraient peser sur des pays pauvres et lointains. Bonpote en parle parce que la question est posée quelques fois dans les médias. C’est une variante « fin du mois » contre « fin du monde ».

                                    J’ai traité la même question par le constat de la réalité inverse : le climat passe pour une question comme les autres et pendant la destruction de la planète, les affaires continuent comme avant. Avec un retour des guerres du XXème siècle que l’on croyait avoir empêchée par nos techniques politiques et diplomatiques.

                                    https://bonpote.com/est-ce-indecent-de-parler-climat-en-pleine-guerre/


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 22 mars 12:37

                                      @Orélien Péréol, mmh.... Voici un Credo pour toi :

                                      Credo : 

                                      Je crois au GIEC tout puissant,
                                      à l’extinction du Gulf Stream pour nous punir de nos péchés,
                                      à la submersion des atolls quelle que soit l’évolution verticale de leurs planchers océaniques,
                                      à la disparition des glaciers de l’Himalaya en 2035.
                                      Je crois que la neige est un souvenir du passé que nos enfants ne verront plus,
                                      je crois en des usines d’enfouissement du dioxyde de carbone, et tant pis pour la minorité de riverains malchanceux,
                                      je crois que la spéculation sur les indulgences-carbone est une bénédiction pour la planète,
                                      je crois que l’ours blanc est menacé par le réchauffement climatique,
                                      je crois que le Soleil est une étoile invariable,
                                      je crois que Greenpeace n’est pas actionnaire de BP,
                                      je crois que le climat va se dérégler et échapper à toutes les prévisions sauf celles du GIEC...
                                      Je crois que la physiologie végétale c’est tout des menteries inventées par le démon.
                                      Je crois que le volcanisme sous-marin, c’est rien que des menteries inventées par les marchands de cigarettes.
                                      Je crois que le rôle des nuages et de leur nucléation, c’est rien que des menteries inventées par des infidèles. 

                                      Je crois que le dioxyde de carbone est un poison pour la planète, comme le sucre est le truc qui donne mauvais goût au café quand on n’en met pas. 
                                      Je crois que le dioxyde de carbone étouffera la forêt.
                                      Je crois que notre mission sur Terre est de militer pour la JUSTE dictature du WWFariat.
                                      Je crois que les journalistes de Limbé et de Li mMonde sont honnêtes, courageux et indépendants de leur patron.
                                      Je crois que Jean Jouzel est assis à la droite du GIEC le tout-puissant pour les siècles des siècles. 
                                      Amen. 

                                    • Orélien Péréol Orélien Péréol 22 mars 13:49

                                      @JC_Lavau
                                      Vous prétendez me faire parler avec tous ces « je ». Mais c’est vous qui parlez, vous parlez tout seul, tout le monde le sait, il n’y a qu’à lire. Sauf vous apparemment.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité