• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Une leçon de communication en compagnie des Témoins de Jéhovah

Une leçon de communication en compagnie des Témoins de Jéhovah

Chaque année vers Pâques , les Témoins de Jéhovah commémorent le sacrifice de Jésus. Cet événement est pour eux l’occasion de déclencher une vague de recrutement.

De Lille à Toulouse, partout en France ou presque, les témoins diffusent un prospectus d’invitation à la cérémonie. Ce prospectus est le même pour toute la francophonie, un encart a été prévu au dos pour y rajouter l’adresse de la congrégation la plus proche.
 
Nous savons que toute organisation dont l’offre est un bien de nature intangible doit déployer des efforts de communication d’une grande efficacité pour assurer sa pérennité. Cette règle s’applique tout particulièrement aux Témoins de Jéhovah. Cette multinationale ne vend pas de voitures ni ne commercialise de baladeurs MP3, elle propose une offre on ne peut plus intangible ; l’amour de Dieu. En conséquence, les Témoins de Jéhovah déploient un arsenal de communication, de rhétorique et de prospect très affûté. J’invite tous les curieux à s’en rendre compte par eux-mêmes. Pour ma part, voici le compte-rendu de ma soirée.
 
Prise en charge à l’arrivée : susciter confiance et confort
 
En voiture, j’arrive sur le parking d’une salle communale louée pour l’occasion. Quatre jeunes hommes en costume-cravate font la circulation. En sortant de la voiture, c’est quatre paires de mains qui se tendent vers moi pour me dire bonsoir. Ce n’est que le début d’une longue série. Je suis pris en charge par l’un des jeunes hommes qui m’accompagne à l’intérieur : « C’est la première fois que vous venez ? Comment avez-vous appris l’organisation de cette réunion ? Ah, les prospectus, très bien… Et vous avez trouvé facilement ? … Ah, c’était indiqué « derrière Intermarché »… C’est vrai que c’est simple, Intermarché, c’est très connu, n’est-ce-pas ? Bon, voici la salle, c’est un peu grand ici mais ne vous en faites pas, vous allez vite faire connaissance avec tout le monde »…
 
Le jeune homme vient de pratiquer une technique d’approche très utilisée ; le small talk. Il s’agit de lancer de multiples pistes de conversation pour capter l’attention de l’interlocuteur et susciter chez lui un sentiment de confiance et de sympathie. Cette technique est particulièrement appropriée dans le cadre d’un accueil, où l’important est de mettre à l’aise en préparation de ce qui va suivre.
Arrivé dans le hall, trois hommes foncent sur moi tour à tour.
 
A chaque fois, c’est la même procédure d’approche : main tendue - sourire dévoué - poignée de main amicale, suivi de la question « c’est la première fois que vous venez ? ». Une question tout à fait rhétorique. Les Témoins se connaissent très bien entre eux et repèrent à la seconde qui, dans l’entourage, est un prospectable curieux. Nous savons que les premières impressions sur un groupe et sur un lieu figent durablement notre opinion. Les Témoins de Jéhovah en semblent conscients eux-aussi et multiplient les approches amicales. Les regards pétris d’humanité et d’amour se multiplient en ma direction, à mesure que je pénètre dans la salle de réunion et croise de nouveaux visages. Le message introductif est clair : je pénètre ici dans un lieu apaisé et aimant où le sentiment de communauté est profond. Amour, cohésion du groupe et paisibilité se ressentent jusque dans les sourires échangés.
 
Le jeune accompagnant me laisse dans la salle de réunion où des rangées de chaises convergent vers un autel. Avant de se retirer, il me demande si je désire qu’on me prête une bible afin que je puisse suivre le discours. Je réponds par l’affirmative, m’assoie et observe. Il y a ce soir une à deux centaines de personnes présentes, le public est bigarré. Je distingue majoritairement trois profils : de très vieux couples blancs, de larges familles noires et de nombreux jeunes hommes en costume.
 
Mise sous tutorat : assurance d’un accompagnement et d’une prospection pas à pas
 
L’individu m’ayant accompagné jusque là revient avec un jeune homme, tenant dans ses mains une bible : « Je n’ai pas trouvé de bible à te donner, mais je te présente Thomas, qui va s’asseoir à côté de toi. Tu pourras suivre sur la sienne ». La démarche semble judicieuse ; en me mettant sous la tutelle d’un parrain, les Témoins s’assurent que je ne me sente ni seul ni perdu au cours de la cérémonie. Mon tuteur a été choisi de parfaite façon, il est jeune et de même allure que moi, ce qui multiplie les facilités de connivence et d’empathie (le confortant effet du miroir socio-culturel).
 
Je commence une discussion paisible avec mon nouveau parrain. Au bout de quelques minutes, je lui demande s’il est habitué à faire du porte à porte, comme le font souvent les Témoins. En réponse, Thomas ouvre sa bible et me lit la fin du chapitre 28 de l’Evangile selon Mathieu : « 
 
Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.
et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde ».
 
Cette anecdote est importante pour comprendre la rhétorique des Témoins. Ceux-ci basent leur discours en prenant toujours fortement appui sur les « preuves » bibliques. Le texte était sacré, on s’assure par là l’irréfutabilité de ce qui vient d’être dit. Et la Bible contenant profusion de déclarations contradictoires entre elles, à peu près n’importe quelle thèse est défendable sur la base de cette méthode de citation.
 
La cérémonie commence alors. Elle se divisera en trois phases : l’introduction, le développement et l’ouverture finale.
 
Cérémonie - Introduction et développement
 
La cérémonie commence par une chanson. On connait les vertus de ce mode de communication. Outil privilégié des propagandes de tout poil, la chanson permet de synthétiser efficacement et positivement une idéologie et de la transmettre.

Une prière est ensuite prononcée pendant laquelle tous les Témoins baissent la tête et ferment les yeux. Cette prière est une bonne accroche ; il s’agit de rappeler le sacrifice de Jésus par des déclamations pleines de pathos. L’orateur parle d’un être extraordinaire sans le nommer et conclue : « cet être, vous l’aurez compris, c’est Jésus Christ ». La transition est faite vers un rappel de l’histoire de Jésus qui dévie ensuite sur l’explication du cœur de la croyance des Témoins de Jéhovah.
 
Ce passage nous intéresse particulièrement, car c’est ici que l’organisation « détaille son offre », « présente son produit ». Les Témoins pensent que nous sommes arrivés à la fin des temps et se préparent pour le Jugement Dernier. Selon eux, seul un petit troupeau de 144 000 personnes ira rejoindre Jésus au ciel, c’est-à-dire l’élite des Témoins. Les autres Témoins connaitront la vie éternelle sur terre. L’orateur déclare : « chaque membre du troupeau a cette espérance ». Voilà donc l’offre des Témoins : au pire, la vie éternelle, au mieux, l’ascension vers Jésus. En somme, les Témoins proposent l’idée d’immortalité, le fantasme ultime de toute l’humanité.

Ouverture finale - Déploiement rhétorique
 
La phase explicative étant terminée, les dernières minutes se doivent d’être plus impactantes ; une forte rhétorique se déploie alors.Pour déclencher le début de cette phase de ferveur, l’orateur cite un passage particulièrement éloquent de l’Ancien Testament, où Dieu tout puissant annonce au genre humain ses vues : « Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai ; Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai » (Esaïe, chapitre 65). L’orateur commente alors : « Voyez la bénédiction ! N’est elle pas formidable la volonté de votre créateur ? Voyez la formidable volonté de Jéhovah ! ». Passent ensuite dans le public les emblèmes du pain et du vin. L’orateur continue de stimuler le public en expliquant que tous les Témoins de Jéhovah pratiquent la même cérémonie en ce moment même, « ce qui fortifie notre unité ».
 
L’adhésion ne vient pas seule, elle est provoquée par la peur. L’orateur trouve dans le contexte contemporain les arguments pour appuyer sa prédiction de la fin des temps : « Ce monde est plein de haine et très violent ». Parler de la terreur contemporaine est une méthode solide. Que l’on parle de « monde violent et dangereux » aujourd’hui, ou qu’on l’ait fait il y a un ou trois siècles, tous les auditeurs sont à chaque époque persuadés de la parfaite adéquation entre l’existence d’une violence forte et leur histoire contemporaine, qu’ils jugent particulièrement troublée. Les exemples ne manquent jamais pour parler de son temps comme étant pire que les temps passés.
Après avoir disséminé l’idée de peur, l’orateur rebondit par une apostrophe : « la cérémonie se termine… Mais quelle assurance avez-vous ? ». « Très bientôt un petit troupeau de 144 000 privilégiés se détachera, très heureux d’avoir apporté aux hommes le bonheur tant recherché ». Face à l’idée de mal et du néant, les Témoins de Jéhovah proposent un cadre structurant, une mission salvatrice.
 
L’orateur enfonce ensuite le clou par l’évocation d’une anecdote fort connue, celle de la destruction de Pompéi par l’éruption du Vésuve. Cette histoire est fédératrice, car elle est tirée d’un patrimoine culturel commun. Cette anecdote évoque à chacun les images d’une grande terreur, d’une coulée de feu emportant les hommes. Alors que chaque individu s’imagine l’horreur, l’orateur conclue : « L’humanité se retrouve aujourd’hui dans la même configuration, au bord de la destruction : comment faire face ? Avec Dieu, par la sagesse qu’il nous a livré par la Bible ».

Le discours se conclue par des figures de pensée, ultimes formulations pour convaincre.
 
La parabole de la pomme et du pépin
 
« Imaginez qu’un ami très cher se présente à vous affamé… Vous avez dans la main une pomme. Allez vous lui donner un pépin pour qu’il plante son arbre ou la pomme toute entière, pour qu’il calme sa faim ? »

Dans le cas d’un discours, il n’y a jamais d’hésitation possible ni même de réflexion à entamer face à cette technique du faux choix. A moins d’un orateur particulièrement mauvais ou novateur, la seconde proposition prime toujours sur la première, elle l’écrase, même. C’est la fausseté du choix : on propose une première alternative cruelle ou absurde et une seconde pleine de bon sens en faisant mine d’interroger l’audience sur son choix. C’est une technique très utilisée par les politiciens pour décrédibiliser l’adversaire par la caricature.
 
« Bien évidemment, vous donnerez la pomme toute entière à l’ami que vous aimez vraiment. Il en est de même pour l’amour de Dieu. Éprouvez vous du sentiment pour Dieu, ou l’aimez vous véritablement ? »
 
La fausse contradiction
 
« Il faut nourrir Jéhovah d’amour… je dis cela et vous vous dites : « c’est pourtant Jéhovah qui nous nourrit ! » Oui, mais Jéhovah se nourrit lui aussi de nous en prenant plaisir à nous voir communier ».
L’orateur suscite ici l’intérêt de l’auditoire en énonçant une fausse contradiction, sur laquelle il s’appuie pour asseoir sa thèse ; la relation entre l’homme et Dieu serait une interrelation.
 
Conclusion et ouverture vers la prospection
 
L’orateur déclare enfin d’une voix affectée : « je vois dans la salle de nouveaux visages : cela rajouit notre cœur ». De la voix la plus douce, il reprend : « Nous sûrs que vous avez trouvé parmi nous le réconfort et que notre discussion saura vous éclairer sur votre chemin ». L’orateur, cette phase rassurante et chaleureuse accomplie, enchaine sur une proposition : « Vous pouvez prendre rendez-vous avec nous à l’accueil. Des Témoins passeront vous voir chez vous à l’heure et au jour de votre choix pour vous présenter la Bible ». Des produits de communication me sont alors donnés : un livret intitulé « Qu’enseigne réellement la bible » ainsi qu’un prospectus indiquant les horaires des réunions hebdomadaires des Témoins de Jéhovah.
 
La cérémonie se termine et une inconnue, mère de famille, se dirige vers moi : « Bonjour, je m’appelle Carole, et vous ?
Gerlando
Je suis contente de vous voir parmi nous, Gerlando, conclue-t-elle, le visage angélique.
Des interpellations souriantes comme celles-là, j’en ai reçu de toutes part dans la soirée. Aux plus critiques d’entre nous, ces sourires très sincères évoquent l’endoctrinement béat. Les plus dépressifs et carencés affectivement y verront quant à eux l’invitation salvatrice d’une famille d’accueil.
 
En résumé, les Témoins de Jéhovah ont démontré ce soir leur compétence en matière de communication et de prospection commerciale.

* Une leçon de communication événementielle : des flyers d’invitation à l’accueil et accompagnement, le visiteur est interpellé et pris en charge

* Une rhétorique affûtée : chaque semaine, les Témoins se réunissent pour prendre des leçons de communication et d’argumentation. Un apprentissage de la rhétorique qui leur sert d’arme efficace pour leur démarchage au porte à porte

*Produit et arguments de vente : les Témoins nous vendent clairement ce qu’il y a de plus intangible : l’amour de Dieu, l’espérance en une autre vie qui vient soulager la pensée insoutenable d’une existence de souffrance s’achevant par la mort et le néant. Les témoins vendent ce concept en prenant appui sur la chaleur de la communauté ; sa structure, son unité et sa cohésion.
 
 
Pour conclure, on pourrait définir les Témoins de Jéhovah comme des chrétiens extrémistes (voire les points les plus tranchés de leur dogme sur Wikipedia) dotés d’une force commerciale et communicationelle d’importance.

Moyenne des avis sur cet article :  3.51/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Sébastien Sébastien 14 avril 2009 11:12

    Interessant cet article. C’est vrai que les sectes developpent des techniques de seduction terriblement affutees.

    Souvent c’est aussi la technique du homard. J’ai vu une de mes connaissances sombrer dans une secte en l’espace de 3 ans. La premiere annee on lui avait affirme qu’il avait un don et pouvait soigner avec la chaleur degagee par sa main. Deux ans plus tard, il en est arrive a me dire qu’il pouvait traverser les murs. Ca semble drole quand on le dit mais quand j’ai vu l’expression de son regard, ce n’etait vraiment pas drole.


    • Marc Viot idoine 14 avril 2009 19:57

      Le problème, c’est surtout le moment où on perd le don ...

      http://palf.free.fr/nouvelle/passe_muraille.htm


    • Gasty Gasty 14 avril 2009 11:20

      Je les attend de pied ferme, j’ai mis mes brodequins.


      • Shaytan666 Shaytan666 14 avril 2009 18:36

        Un bon moyen pour les éloigner, coller près de sa sonnette un auto-collant « Je donne du sang » radical  smiley


      • Diva Diva 14 avril 2009 11:25

        Une secte parmi les autres, catholique, Hébraïque, musulmane, raëlienne ...
        Toutes se valent ; des fables dangereuses pour gogo en mal de pensée spirituelle autonome !


        • fouadraiden fouadraiden 14 avril 2009 11:34

          oui et toi à part soral et dieudo pas de salut


        • Diva Diva 14 avril 2009 13:55

          disons que c’est un début !


        • vienzy 15 avril 2009 10:09

          Tout le monde connait les techniques d’asservissement psychologiques qui sont la base du succès des sectes et religions.
          Ce n’est pas pour autant que les gens sont immunisés, hélas


        • TimeLord Wetz25 14 avril 2009 12:33

          C’est certains que ses nouvelles religions (après tout des mensonges qui s’inspirent d’autre mensonges qui eux ont eut du succès) développent en effet de gros moyens de communication et ensuite font en sorte d’embrigader leurs cibles et de les garder sous leur emprise.
          Tenter de parler avec un Témoins de Jéhovah, c’est comme parler avec un disque rayé, il vous ressort toujours la même chose.Bon et les membres des autres religions, c’est pareil...


          • Jojo 14 avril 2009 12:34

            Travail remarquable merci, même si vos méthodes n’étaient pas très loyales.  

            De plus, je ne connaissais pas très bien, alors comme votre article a réussi à m’y intéresser, j’ai suivi avec application l’excellent lien Wiki que vous donnez et je ne le regrette pas. Non seulement c’est bien une religion chrétienne  et pas du tout une secte au sens pompe à argent, pratiques douteuses et maintien sous emprise (au contraire, grande moralité et ils sont tellement stricts qu’ils ont plutôt tendance à excommunier et donc à exclure au moindre écart).

            Je dis donc qu’ils ne sont pas une secte, même si ne vous en déplaise et sans qu’il y ait malveillance ou machiavélisme, les croyants ne sont pas forcément stupides et qu’ils peuvent maîtriser à la perfection les techniques de communication et aussi pour dire les choses simplement, l’art de vendre.

            En revanche et sur le danger d’interdire les transfusions sanguines comme extension de l’interdiction normale de consommer du sang, je vous accorde volontiers une dérive sérieuse pouvant mettre la vie des leurs en danger. D’autant plus paradoxal, qu’ils protègent à outrance cette vie allant jusqu’à interdire le tabagisme.

             

            En fait, si je suis aussi impressionné, c’est que par bien des aspects et non des moindres, ils soient beaucoup plus proches des musulmans que des catholiques, c’est très personnel mais je n’en reviens pas.

            D’ailleurs dans le lien Wiki, la carte montre qu’officiellement les seuls pays (hors Chine), dans lesquels ils n’effectuent pas de prédication, sont justement ceux du monde arabo- musulman. Inutile de vous dire que je refuse désormais d’y voir une simple coïncidence. Cordialement.


            • Akwa Akwa 14 avril 2009 12:48

              Attention, les témoins se revendiquent Chrétiens, mais les religion Chrétiennes, reconnues comme telles, utilisent toutes la même bible (ancien + nouveau Testament, à quelques variantes de traduction près, mais de sens identique).
              Celle des Témoins est trafiquée et n’est plus conforme à l’originale (les Témoins considérants qu’ils ont l’originale, évidement, seuls contre tous).
              Les nombreux sites de lutte contre les sectes vous donneront les différences.


            • Jojo 14 avril 2009 13:19

              Merci Aqua,

              Voici ce que dit le lien Wiki à ce sujet :

              Les Témoins de Jéhovah sont un mouvement chrétien dont les dogmes et les croyances sont fondés sur leur compréhension et leur traduction de la Bible, considérée comme la parole inspirée par Dieu[a 1].

              La Bible est considérée comme intégralement véridique, depuis les récits de la Genèse considérés comme historiques, jusqu’aux prédictions de l’Apocalypse, que les Témoins nomment Révélation. La plupart des livres considérés comme apocryphes par les protestants ne sont pas reconnus (notamment les livres de Tobie, de Judith et des Macchabées)

               

              Et c’est vrai que les plus grandes similitudes sont quand même à voir avec une partie des protestants actuels. Normal vu le pays de naissance des témoins.

              Mais si vous voulez les véritables comparaisons, voici le cheminement que j’ai suivi :

              En lisant des choses très fortes comme :

              ·  Refus de la trinité,

              ·  Rome considérée comme la Babylone moderne et faisant partie de « l’équipe » du malin

              ·  Refus net de toute idolâtrie allant forcément à l’encontre des écritures mais aussi

              ·  Noël et Halloween fêtes païennes d’inspiration démoniaque  

               

              J’ai tout de suite pensé à un site sur lequel ce genre de griefs essentiellement à l’encontre de l’église catholique revenaient sans cesse. Et je me suis demandé ce que le site en question pensait des témoins :  

              Paradoxalement il est très peu disert (ce n’est pas son habitude), mais il reprend quand même en tableau les différences avec la chrétienté (sa chrétienté). Les voici :

              http://www.bibleetnombres.online.fr/tjheresi.htm . Cordialement.


            • Jojo 14 avril 2009 13:20

              Ouuuups, Akwa pardon !


            • gerlando gerlando 14 avril 2009 13:50

              merci beaucoup pour votre commentaire.
              Le but de cet article n’était effectivement pas de légitimer un discours pro ou anti religieux mais bien d’analyser les modes de communication des Témoins de Jéhovah, en partant du postulat que toute organisation, pour assurer sa propre subsistance, se doit de communiquer avec son environnement.

              J’ai ici analysé la rhétorique et le prospect d’un mouvement religieux (et pas une secte, les Témoins de Jéhovah ne sont pas en position d’illégalité en France), mais j’utilise exactement la même méthode d’observation quand je me trouve face à une organisation d’une autre nature (entreprise, groupes d’intérêt, organisations syndicales, etc.).


            • vienzy 15 avril 2009 10:48

              C’est le fonctionnement normal des religieux qu’un dise : ce livre est La vérité (la réalité que vous voyez autour de vous ne l’est pas), et moi seul suis capable de vous dire ce qui est réellement écrit. Donc, pour le savoir, tu dois me donner tout ce que tu as, qelqu’un d’autre te le rendra


            • James 29 juin 2011 10:14

              Vous dites que les Témoins de Jéhovah n’effectuent pas de prédication dans les pays arabo-musulmans, mais la réalité est que dans ces pays ils sont persécutés et interdits, ce qui ne leur donne pas de fenêtre dans ces endroits qui feraient envie à des organisations comme la mivilude, l’adfi etc. on imagine bien que ces dernières aimeraient pouvoir user des mêmes méthodes en France et même en Europe, il n’y a qu’a voir les contacts des dirigeants antisectes dans les pays à majorité orthodoxe comme la Russie et autres où de nombreuses exactions violentes sont commises contre les Témoins de Jéhovah. Des contacts ont également été pris par les dirigents des organisations antisectes avec la Chine, qui n’est pas non plus regardante sur les droits de l’homme, pour y coordonner la lutte antisecte.


            • LE CHAT LE CHAT 14 avril 2009 13:00

              ils sont plus revenus , quand ils m’ont demandé si je connaissais Jésus , je leur ai répondu « j’pense bien , c’est moi qui l’ai cloué ! »

              et en plus je compte sur les mâchoires dissuasives de mon chien ...


              • Radix Radix 14 avril 2009 13:09

                Bonjour

                Enquête intéressante, visiblement ils ont beaucoup appris des Mormons qui utilisaient déjà ce type d’approche il y a vingt ans.

                Je ne sais pas s’ils pratiquent toujours la même approche en porte à porte mais autrefois c’était plutôt agressif et le pied dans l’embrasure de la porte pour vous empêcher de la refermer était monaie courante.

                Les Mormons étaient toujours très polis et n’insistaient jamais quand vous leurs disiez que vous n’étiez pas intéressé, pas eux !

                Radix


                • Shaytan666 Shaytan666 14 avril 2009 18:39

                  Les mormons c’est un peu comme les musulmans, la polygamie est autorisée  smiley


                • LE CHAT LE CHAT 14 avril 2009 13:49

                  salut Parkway ,
                  comment veux tu vendre du vent en restant honnête ?????


                • Jojo 14 avril 2009 13:50

                  Parkway,

                  Rien à voir avec votre perception des religions ou des sectes :

                  Au pénal de votre pays (la France si je ne m’abuse), il y a un principe qui est celui de la loyauté de la preuve : il faut rapporter les preuves de manière loyale.

                  Dit autrement, vous pouvez être harcelé moralement par votre patron qui vous dit sans cesse que vous êtes nullissime, un moins que rien et autres joyeusetés tout en sachant pertinemment qu’il n’en est rien, uniquement pour vous pousser à partir, si vous l’enregistrez à son insu, un juge pourra en vertu de ce principe rejeter votre preuve comme n’en étant pas une.

                  Ça vous paraîtra peut être très cruel, pas à moi, car j’estime qu’on peut combattre un menteur sans avoir à mentir et un salaud sans avoir à descendre aussi bas que lui. J’espère que ma position est plus claire. Cordialement.


                • gerlando gerlando 14 avril 2009 14:04

                  Petite précision quant à mes méthodes d’enquête.
                  Je n’ai pas eu à mentir. Je me suis présenté à la cérémonie qui était ouverte à tous, les Témoins ne m’ont posé aucune question personnelle, ni sur mes motivations ni sur mes convictions.
                  Je ne me suis pas caché pour prendre des notes ; ils ont pu me voir rédiger quelques commentaires pendant la cérémonie.


                • robin 14 avril 2009 14:06

                  Comme d’habitude dans ce genre d’article la présentation est évidemment partiale et sournoisement à charge :

                  Je précise tout de suite, je ne suis pas témoin de jéhovah, mais étant marié depuis plusieurs années avec une témoin de Jéhovah, je pense être très qualifié pour en parler : 

                  quelle est la définition de secte  ?

                  N’est pas témoin de jéhovah qui veut il faut des années d’études de la Bible pour ça, par contre vous pouvez devenir scientologue du jour au lendemain.
                  Vous pouvez cesser du jour au lendemain d’être témoin, pour les autres « sectes » c’est beaucoup moins évident. UN PREJUGE DE FAUX DEJA !

                  Est-ce que mon compte en banque ou celui de ma femme est vidé de son contenu par notre illumination ou un gourou ?.FAUX !....ma femme donne ce qu’elle veut quand elle veut (de l’ordre d’environ 200 € par an pour ce qui la concerne)....on est loin d’ête SDF....et il faut bien participer à l’édition des publications !

                  Est-ce que nous assistons à des séances de lavage de cerveaux abrutissantes, dès les matines en robes de bures ?........FAUX !!!!

                  On va aux salles des royaumes quand on veut ! simplement il est recommandé pour sa santé spirituelle d’en manquer le moins possible ....Nuance de taille !

                  Les parentes et enfants ont-ils l’air illuminés abrutis, désocialisés ?.......FAUX !.....les témoins sont vivants, souriants, polis, ils ont l’air parfaitement heureux, les enfants vont à l’école comme tous les enfants, se soignent comme tous, se vaccinent comme tous (transfusion excepté) les parents ont des emplois, des maisons, des voitures, des télés comme tout le monde etc. etc......faut-il continuer ?

                  Y’a t’il un gourou à la tête de cette « secte »......FAUX ! .......Dieu et son représentant Jésus sont leurs seuls gourous.........comme les adeptes chrétiens.

                  Pour répondre à celui qui dit que la Bible des témoins de Jéhovah est trafiquée, je précise pour l’avoir étudiée comparativement que les différences sont vraiment marginales et ne méritent pas ce terme de TRAFIC !


                  Je demande à l’auteur de l’article d’étudier OBJECTIVEMENT son sujet (à charge et à décharge) AVANT DE LES PRESENTER COMME DES MARCHANDS DE LESSIVE....ça gagnera en honnêteté intellectuelle .....MERCI !

                  Maintenant la seule cartouche qui reste aux "braves genscomme disaient Brassens, c’est la TRANSFUSION ?!.....alors si ça vous amuse de réduire tout cela à ça vous êtes plus à plaindre qu’autre chose !

                  Cordialement.

































































                  • Jojo 14 avril 2009 14:25

                    Robin,

                    Vous devriez vous détendre, car à y voir de plus près, article et fil sont aussi à décharge qu’ils sont à charge. De plus personne ne vous agresse et le sujet n’est même pas la critique des témoins. Même si aucune critique ne devrait être interdite.

                    Non l’article est bel et bien comme le dit l’auteur, une lecture des techniques de communication et je dirais même des plus instructives.

                    Chacun de nous à commencer par vous-même, utilisons des techniques pour communiquer, choisissons un vecteur (une langue, des mots), faisons attention au référentiel de l’autre, examinons le retour d’information à travers sa réaction, ajustons éventuellement nos messages lorsqu’il y a eu mépruse, etc… Passionnant non ? Cordialement.


                  • robin 14 avril 2009 15:50

                    Simplement on voit très bien où veut en venir l’auteur en présentant ces gens sous cet angle.


                  • foufouille foufouille 14 avril 2009 18:26

                    @ robin
                    pas forcement
                    les techniques sont aussi applicable aux ploutocrates
                    l’auteur dit pas qu’il l’on agresse
                    un article neutre sur ce sujet est plutot rare


                  • Shaytan666 Shaytan666 14 avril 2009 18:42

                    Je précise tout de suite, je ne suis pas témoin de jéhovah, mais étant marié depuis plusieurs années avec une témoin de Jéhovah, je pense être très qualifié pour en parler :

                    C’est impossible pour un non témoin de J. d’être marié avec un témoin, c’est en contradiction avec toutes leurs règles.


                  • Marianne Marianne 14 avril 2009 19:31

                    Les rois de France, une plaidoirie à décharge pour un pape qui fricotte avec l’extrème-droite, les témoins de Jehovah, Fatima et l’Apocalypse, la liberté de filmer des actes de violence avec son petit téléphone portable, la liberté de faire du révisionnisme sur l’Holocauste, Dieudonné un vrai républicain...

                    Agoravox ne nous épargne aucune diatribe contre l’esprit des Lumières, la République, la laîcité, etc...

                    Il faut croire que ceux qui ont le temps de prendre la plume - et donc ne passent pas beaucoup de temps au travail - sont des gens très à droite de l’échiquier politique !

                    Que les gens de gauche réclament du temps libre à leur patron pour écrire sur Agoravox !


                  • vienzy 15 avril 2009 13:03

                    Qu’est-ce qu’une religion ? C’est une secte qui a réussi à faire croire que ce n’est pas une secte. Mais leur vision du monde, à l’une et à l’autre, est tout aussi sectaire : quand mon dieu a créé moi et les miens à l’image de mon prophète, il a eu raison. Quand mon dieu a créé les autres à Son image, il a eu tort

                    La bible des (mettez ici la religion que vous voulez) est la même que les autres.
                    Elle pose 2 problèmes, entre autres :
                    Pour être comprise (elle a été mal écrite, puisqu’écrite par dieu), elle doit être interprétée par quelqu’un (qui, donc, dit ce qu’il veut)
                    Est-ce un livre d’Histoire ou un livre d’histoires ?

                    Le fait est quel véhicule un message terrifiant. Dieu a créé les gens humains. La religion a mis fin à tout ça en instituant les pasteurs et les brebis. Notre place dans « l’ordre établi » (nous sommes des prédateurs sociaux) fait que certains d’entre nous font beaucoup pour mettre en place cette ’institution« en annulant ainsi »l’oeuvre de leur dieu", si toutefois ce dieu existe


                  • robin 14 avril 2009 15:52

                    « Robin des bois d’ arbre ,

                    On va aux salles des royaumes quand on veut ! simplement il est recommandé pour sa santé spirituelle d’en manquer le moins possible ....Nuance de taille !

                    Au royaume des aveugles le borgne est roi ... »

                    Mais si vous réfléchissez bien capitaine, vous verrez aussi que la poutre est grande dans son oeil quand on regarde la paille du voisin !


                  • LE CHAT LE CHAT 14 avril 2009 14:30

                    la revue des Jéhovah s’apelle « Reveillez vous » , et bien , y’a rien de plus soporifique !


                    • robin 14 avril 2009 15:58

                      Soyons clair, c’est plus fort que moi : je démarre au quart de tour quand je vois ne serait-ce que l’ombre du début d’une dialectique sournoise de dénigrement, même présentée sous l’angle faussement naïf et faussement objectif d’une étude soit-disant socio-psychologique à 2 balles.

                      Indiquez moi en face et courageusement ce qui fait le caractère sectaire d’après vous des témoins de Jéhovah et après on discutera entre adultes.











                      • Proudhon Proudhon 14 avril 2009 16:47

                        Quand des gens vous expliquent àlongueur de temps qu’eux seuls détiennent la vérité vraie. C’est quoi selon vous, sinon un esprit sectaire.
                        Quand ces mêmes gens par exemple vous expliquent comment vous habiller, quelle musique écouter, quels livres lire.
                        Je devrais d’ailleurs plutôt dire : vous expliquent de ne pas vous habillez comme vous l’entendez, de ne pas écouter la musique que vous souhaitez (hard-rock, rock, punk etc...) De ne pas lire de livres jugés non conformes. Et j’en passe et des meilleurs.

                        Les témoins de Jéhova, je connais. J’ai calculé en gros de tête, j’en ai environ une quinzaine dans la famille. Sinon, gentils, quand on se contente de ne pas aborder beaucoup de sujets de discussions.

                        Mais bon, moi qui suis fou de liberté de pensée et d’être, très peu pour moi. J’ai même expliquer àun des membres de ma famille lors d’une vive discussion que je préférais mourir que d’être obligé d’appartenir àleur mouvement (secte) et de vivre comme eux. Je vous explique pas la tête de l’intéressé. J’étais devenu l’impie.

                        Sauf que moi, je me sens plus chrétien qu’eux. Et contrairement àeux, j’accepte les autres religions.


                      • foufouille foufouille 14 avril 2009 18:28

                        calmos robin
                        en normal tu te serait fait incendier


                      • maharadh maharadh 14 avril 2009 16:20

                        A l’évidence, la lutte contre les sectes qui est – ou devrait être – la lutte contre toutes les formes l’aliénation religieuse ne sera pas menée et gagnée dans l’enceinte du Parlement et des Tribunaux. Elle le sera pour une part fondamentale dans l’École et dans tous les lieux de production et d’échange du savoir. Elle le sera aussi par la pédagogie d’une action militante humaniste. Le seul drapeau sous lequel elle puisse être engagée est celui de la Liberté, de la liberté individuelle de tous les humains qui, par définition, est incompatible avec le statut de croyant.


                        • robin 14 avril 2009 16:51

                          « A l’évidence, la lutte contre les sectes »

                          Je repose ma question quelles critères définissent une secte ?


                        • robin 14 avril 2009 16:52

                          «  l’évidence, la lutte contre les sectes qui est – ou devrait être – la lutte contre toutes les formes l’aliénation religieuse »

                          Je repose ma question comment définissez-vous une secte ?


                        • TimeLord Wetz25 14 avril 2009 17:14

                          La science n’a-t-elle pas suffisamment prouvée la stupidité de ses religions ?
                          Il faudrait d’ailleurs que les trois grandes religions monothéistes fusionnent afin de pouvoir mettre en place des stratégies de communication et de vente plus efficaces, battant ainsi toute concurrence, améliorant leur produit en fonction de celui présenté par leurs éventuels concurrents et les écraser.


                        • foufouille foufouille 14 avril 2009 18:30

                          @ robin
                          une religion est une secte qui a reussi a avoir plein de client


                        • Shaytan666 Shaytan666 14 avril 2009 18:45

                          @Foufouille,
                          C’est pas bien de s’approprier les citations des autres, ça fait un peu témoin de Jéhovah.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires