• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Covid : fin des restrictions sanitaires et extrême vigilance

Covid : fin des restrictions sanitaires et extrême vigilance

« Nous constatons actuellement un rebond, en France, dans les pays qui nous entourent, c’est-à-dire que le covid ne baisse plus, il augmente même. Au vu des derniers chiffres d’hier, c’est 20% d’augmentation. En revanche, la charge hospitalière continue de baisser, mais le rythme de cette diminution a commencé à se ralentir, donc nous sommes extrêmement vigilants. » (Olivier Véran, le 11 mars 2022 à Meylan).

Quand on est responsable de la santé publique, il y a deux manières d’appréhender la pandémie de covid-19 après plus de deux ans de prégnance : ou on surveille la situation épidémique comme le lait sur le feu et au moindre rebond épidémique, on sait ce que cela signifie, on agit ; ou encore on se dit volontariste, on vérifie les données sanitaires de base (nombre d’hospitalisations conventionnelles, nombre de places en réanimation) et on se rassure comme on peut en espérant gagner du temps.

Hélas, on ne gagne plus du temps, on en perd. Pour la première fois depuis la fin de janvier 2022, le vendredi 11 mars 2022, il y a eu en France plus de nouvelles personnes contaminées que de personnes guéries. En d’autres termes, alors que le nombre de personnes encore atteintes du SARS-CoV-2 était en baisse depuis la fin de janvier 2022 jusqu’à environ 1,2 million de personnes, il commence à progresser à nouveau depuis deux jours.

On voudrait ne plus parler de covid-19 pour plein de raisons, parce que les malheurs se suffisent à eux-mêmes, parce que la guerre en Ukraine est suffisamment terrible pour ne pas vouloir en rajouter, enfin, parce que nous sommes à quelques semaines de l’élection présidentielle et qu’on espère, le "on" à préciser, que le covid-19 ne viendra pas bousculer la campagne et les opérations de vote.

Si l’on prend juste les conséquences du virus, tout est encore au vert : le nombre de places en réanimation a baissé fortement au point d’être passé en dessous des 40% (1 855 patients en réanimation), le nombre d’hospitalisations aussi a baissé à 20 917 mais le nombre des entrées à l’hôpital commence déjà à remonter. Enfin, c’est le plus heureux, le nombre de décès a aussi fortement baissé à une moyenne de 114 décès par jour sur les sept derniers jours, avec une diminution récente encore forte, -25,3% en une semaine (quand même, 140 109 décès au total, le seuil des 140 000 a été franchi le 11 mars 2022, celui de 130 000 le 27 janvier 2022 ; 10 000 décès en six semaines, soit en moyenne 240 décès par jour).

_yartiCovidFN03

Mais le nombre le plus important, c’est le nombre de nouveaux cas détectés. C’est lui qui va faire la tendance à l’hôpital. Or, depuis deux semaines, ce nombre remonte. Mécaniquement, les paramètres sanitaires cités plus haut vont donc remonter avec un retard de quelques semaines.

A priori, en période normale, il n’y aurait pas matière à s’affoler en ce sens que la population est fortement vaccinée (à plus de 94% chez les 12 ans et plus) et que le risque majeur concerne essentiellement des personnes fragiles (qui peuvent désormais, pour les plus de 80 ans, renforcer leur défense immunitaire avec une quatrième dose de vaccin). Aujourd’hui, 10% des sorties d’hôpital correspondent à des décès (en moyenne quotidienne, il y a eu 1 141 sortes de l’hôpital, dont 114 décès).

Il n’est pas nécessaire d’être une voyante pour connaître la suite à brève échéance : les hospitalisations vont remonter, les réanimations aussi, et hélas, les décès également. Ce mouvement n’est d’ailleurs pas français, toute l’Europe subit ce rebond : la Grande-Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne, l’Autriche, la Suisse, et l’Allemagne, qui, contrairement à la France, était au sommet de sa précédente vague, subit aussi ce rebond dans la pire situation.

Il est impossible en revanche de savoir combien de temps ce rebond durera et jusqu’à quel niveau (aujourd’hui, on en est à plus de 60 000 nouveaux cas par jour en moyenne, pour des tests prélevés du 4 au 10 mars 2022). On est sur une pente dangereusement raide, autour de +20% en une semaine. Dans le pire des cas, on peut raisonnablement penser que cela n’irait pas au-delà de mai 2022, mais cela fait encore un mois et demi à deux mois à tenir.

La question reste la suivante : est-il pertinent de ne plus rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics fermés (hors transports en commun) à partir de ce lundi 14 mars 2022 ? La réponse est un peu dans le fait de poser la question. Lorsque le Premier Ministre Jean Castex a annoncé, le 3 mars 2022 dans le journal de 13 heures sur TF1, cette mesure ainsi que la suspension du passe vaccinal pour le 14 mars 2022, le gouvernement tablait sur un nombre de places en réanimation inférieur à 1 500. Mais il devait savoir que la situation se dégradait depuis presque une semaine sur le front de la circulation du virus.

L’abandon du masque dans les espaces de travail, dans les écoles, dans quasiment tous les lieux publics risque d’être catastrophique car il renforcera la remontée de l’épidémie… à moins que (car on peut aussi penser par le haut) que les "gens", la population, nous fassions preuve d’une certaine sagesse et continuions à porter le masque, même s’il n’est pas obligatoire, dans les situations où manifestement, il y aurait un risque de contamination. Ne pas obliger ne veut pas dire interdire, et il est permis de penser que l’absence de contrainte ne signifie pas l’absence de bon sens. Du reste, le samedi 12 mars 2022 dans une interview au journal "Le Parisien", Jean Castex a recommandé « fortement aux personnes fragiles du fait de leur âge ou de leurs pathologies de maintenir le port du masque dans les lieux clos et dans les grands rassemblements ».

Je suppose d’ailleurs qu’il y a un réel clivage au sein du gouvernement. L’abandon du masque obligatoire est une mesure bien sûr très politique, d’autant plus politique que nous sommes en pleine campagne présidentielle et que cela compte. L’avoir annoncé et devoir reculer car la situation n’est pas celle qu’on aurait pu espérer pourrait faire des dégâts politiques. Il est question aussi du courage politique : on ne maîtrise pas l’épidémie, on doit juste trouver le juste milieu pour qu’il y ait le moins de casse possible, d’une part, du côté des patients (le moins d’hospitalisés, le moins de décédés), d’autre part, du côté de la population dans son ensemble, de ce sentiment de pouvoir revivre.

Sur France Inter, Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat à Paris, a déclaré : « Il y a une immunité qui s’est installée, et cette immunité probablement nous protège, en tout cas, des hospitalisations (…). Les dernières modélisations de l’Institut Pasteur montrent que même s’il y a une reprise, elle ne sera pas comme celle du mois de janvier ou de décembre. ».

Djillali Annane, chef du service de réanimation de l’hôpital Raymond-Poincaré dans les Hauts-de-Seine, a de son côté affirmé sur RTL le 13 mars 2022 : « D’un point de vue médical, il aurait été davantage prudent d’attendre. ». Il a regretté que le gouvernement ne communique pas assez pour rappeler l’importance des gestes barrières. Quant à la situation britannique, sensiblement la même que celle de France, dans le "Financial Times" du 11 mars 2022, l’universitaire londonienne Christina Pagel n’imaginait pas « une nouvelle vague massive », toutefois, elle évoquait une autre possibilité : « Je ne serais pas surprise si nous finissons par rester bloqués sur un plateau élevé pendant des mois et des mois. ».

Je n’ai pas la clef, je n’ai pas la réponse. Les paramètres sont compliqués et peut-être que le rebond sera assez faible, de courte durée. Il faut néanmoins être conscient qu’il s’agit toujours de vies humaines. L’enjeu reste essentiel pour qui considère que l’État doit protéger.

C’est peut-être le premier test grandeur nature d’une vie "normale" en présence du virus. Peut-être de la transformation de l’épidémie en phénomène endémique. Après tout, on avait toujours accepté, jusqu’à cette crise sanitaire, la dizaine de milliers de décès par la grippe chaque année. Considère-t-on qu’il y aurait un seuil du nombre de décès "acceptable" et un seuil "inacceptable" ? Et lequel ? Qui oserait mettre un chiffre ?

Alors, oui, il faut espérer, croire au bon sens de mes contemporains que j’invite à continuer à surveiller comme le lait sur le feu les données de cette épidémie et à ne pas hésiter à protéger nos proches et nous-mêmes en continuant à porter le masque dans les lieux où le bon sens le recommanderait même s’il n’est plus obligatoire. C’est parce que la campagne de vaccination a été globalement une très grande réussite que la France peut aussi se permettre de lever toutes les contraintes sanitaires. Mais cela n’empêche pas de rester prudent et attentif. Rien n’est jamais acquis.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (13 mars 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Covid : fin des restrictions sanitaires et extrême vigilance.
Inquiétudes covidiennes : la pandémie est-elle vraiment terminée ?
Luc Montagnier.
La Science, la Recherche et le Doute.
Omicron tue encore !
Faut-il faire payer les soins covid aux personnes non-vaccinées ?
Martin Hirsch.
Passe vaccinal (3) : validé par le Conseil Constitutionnel, il entre en vigueur le 24 janvier 2022.
Où en est la pandémie de covid-19 ce 18 janvier 2022 en France ?
Novak Djokovic.
Novax Djocovid.
Passe vaccinal (2) : Claude Malhuret charge lourdement les antivax.
Discours de Claude Malhuret le 11 janvier 2022 au Sénat (texte intégral et vidéo).
Les Français en ont marre des antivax !
Passe vaccinal (1) : quel député a voté quoi ?
Claude Malhuret le 4 mai 2020.

_yartiCovidFN02
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Kaa 14 mars 16:55

    Vous écrivez :

    « C’est parce que la campagne de vaccination a été globalement une très grande réussite que la France peut aussi se permettre de lever toutes les contraintes sanitaires. »

    combien de fois faudra-t-il raconter l’histoire de la poudre anti-éléphants  ?


    • sylvain sylvain 14 mars 17:13

      @Kaa
      vous devriez pas lire ça, vous risquez d’attraper quelque chose


    • Lynwec 14 mars 16:56

      Après avoir truqué les chiffres en faisant passer n’importe quel décès pour un décès covid, on en est maintenant rendu à cacher les décès consécutifs aux injections sous d’hypothétiques nouvelles vagues.

      A force de mensonges, on ne croit plus rien quand le menteur ouvre la bouche.


      • Séraphin Lampion Kaa 14 mars 17:02

        @Lynwec

        et quand le loup arrive vraiment...


      • sylvain sylvain 14 mars 17:15

        d’après mon pti doigt, il n’y aura pas dec etastrophe covidesque tant que poutine est en ukraine .Il fait même flipper les virus ce gars, c’est quelque chose !


        • Clocel Clocel 14 mars 17:21

          Vladimir Vladimirovitch est en train de nous débarrasser du variant ukrainien en tout cas...


          • Sarah Juste 14 mars 17:44

            Rakototo est un agent de propagande pro Mac et provax


            • rogal 14 mars 19:13

              @Sarah Juste
              Un agent ? Une agence.


            • Ruut Ruut 16 mars 08:32

              @Sarah Juste
              C’est un bot.


            • sophie 14 mars 17:50

              le deuxième nartic du jour...


              • Xenozoid Xenozoid 14 mars 17:52

                ne lui réponder pas


                • Xenozoid Xenozoid 14 mars 17:53

                                                  


                • sirocco sirocco 14 mars 18:44

                  « ...aujourd’hui, on en est à plus de 60 000 nouveaux cas par jour en moyenne, pour des tests prélevés du 4 au 10 mars 2022... »

                  Des cas de quoi ?

                  Rappelons une fois encore que les tests non suivis d’un séquençage ne font pas la différence entre un coronavirus et un virus de la grippe.

                  Et que nous sommes toujours en hiver, période favorable à la grippe saisonnière...


                  • Lynwec 14 mars 19:29

                    @sirocco
                    Laquelle grippe, quelque peu fatiguée, décida il y a deux ans de prendre un long congé sabbatique, faisant appel à un intérimaire sponsorisé par les merdias et Bigpharma.

                    Eteignez la machine à mensonges ou du moins mettez un filtre efficace, par exemple un cerveau en état de marche ?




                      • pharmacien 15 mars 06:35

                        hélas M R n’a pas le don des chiffres ! il ne voit pas que« tous vaccinés tous protégés » se traduit par « tous vaccinés tous contaminés » sinon comment expliquer les chiffres de « contamination » dans notre pays.

                        pour bien mesurer l’efficacité des vaccins il suffit de regarder les chiffres des contaminations des pays les plus vaccinés comme la corée du sud ou bahrein.

                        heureusement on relativisera le danger car omicron est peu dangereux et la plupart des humains ont bien compris qu’au delà de 80 ans notre espérance de vie se réduit...l’âge moyen des personnes décédées du ou avec le covid n’a pas changé : 84 ans.

                        ce n’est pas la dangerosité de cette épidémie qui justifie les mesures prises...ou suspendues


                        • Pierre 15 mars 11:21

                          La campagne de vaccination obligatoire a été un succès.
                          C’est si difficile que ça d’être objectif ?
                          Et, pour être précis, un succès à quel titre ?
                          A un seul titre à vrai dire : au titre du nombre des personnes injectées. Ni plus, ni moins.


                          • tashrin 15 mars 11:51

                            @Pierre

                            Pas que...
                            signé La compta de chez Pfizer

                            Pas que...
                            signé l’UE Service démantelement des services publics

                            Pas que...
                            signé l’UE Service Passeport numérique et controle social


                          • Lynwec 15 mars 12:06

                            @Pierre
                            « A un seul titre à vrai dire : au titre du nombre des personnes injectées. Ni plus, ni moins. »

                            Une coquille s’est glissée dans votre phrase : vous vouliez bien écrire "personnes infectées ? C’est bien ça ?

                            https://mortsapresvaccination.wordpress.com/2022/03/03/les-autopsies-prouvent-que-le-vaccin-a-cause-leur-mort/


                          • sirocco sirocco 15 mars 14:19

                            @Lynwec

                            C’est bien pour ça que les autopsies de personnes décédées du Covid ont été longtemps interdites ou rendues très difficiles en France. Peut-être même le sont-elles toujours ?...

                            Ainsi a-t-on pu voir en 2020 et 2021, par exemple, de nombreuses victimes de cancers ou de maladies cardio-vasculaires, voire des accidentés de la route, officiellement déclarés morts du Covid-19 !
                            Des témoignages de personnels soignants ont été recueillis dans ce sens.

                            Système très efficace pour gonfler les chiffres et pour entretenir la terreur parmi la population...



                          • tashrin 15 mars 11:49

                            bah faut bien commencer à preparer les troupes au retour du pass vaccinal cet automne... Virus ou virusse... tant que ca occupe le populo c’est bon à prendre


                            • Ruut Ruut 16 mars 08:37

                              Je suis généreux, je donne mes 10 doses à Macron.

                              Je donne aussi les doses de mes enfants au gouvernement Français.

                              Nous sommes immunisés.


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 mars 14:24

                                Non ce n’est pas la fin des restrictions sanitaires ... Ce n’est qu’une suspension temporaire !

                                .

                                On pari qu’en Automne / Hiver prochain on a encore droit à la totalité des restrictions dit « sanitaires » voire plus sévère encore !
                                .
                                Et les prochaines restrictions sont déjà préparé !!!! Ils ont un grand stock d’armes biologiques ... prochaine pandémie ? Peut-être le virus MARBURG ?
                                .

                                Le Conseil mondial de la santé dénonce le traité de l’OMS sur les pandémies : « menace pour la souveraineté et les droits inaliénables ».
                                .

                                Dans une lettre ouverte cinglante, une coalition de médecins, de scientifiques, d’avocats et d’organisations de défense des droits civils, connue sous le nom de Conseil mondial de la santé (CMS), a qualifié le traité sur la pandémie de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de « coup de force ».
                                .

                                À lire absolument : L’OMS appelle à un « nouvel ordre mondial de la santé publique » pour obliger légalement 194 pays à appliquer la loi martiale en cas de future pandémie.

                                .

                                Je résume : Cela rassemble aux prémisses d’une gouvernance mondiale !
                                .

                                La France doit sortir de l’OTAN, de l’UE et de l’OMS !


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 mars 14:36


                                  L’UE SOUS INFLUENCE d’ONG et de LOBBYS : « Un coup d’État permanent pour imposer un agenda en se substituant aux corps intermédiaires et à la contrainte du suffrage universel »
                                  .
                                  Nous évoquions il y a quelques jours la sortie d’un rapport important (à télécharger ici) et accablant sur des pratiques au sein des institutions européennes, et sur l’influence de lobbys et d’ONG sous la coupe de personnages comme Bill Gates, Schwab ou encore Soros.


                                • Reflexo78 Reflexo78 16 mars 16:25

                                  « Covid : fin des restrictions sanitaires et extrême vigilance »...sur le vaccin !
                                  Deviers Joncour : l’aveu sur Attali, lors d’un dîner mondain en 1977 : un plan dévoilé
                                  Madame Déviers Joncour témoigne sur des propos qui auraient été tenus lors d’un dîner par un certain monsieur dont elle ose à peine dire le nom et cette révélation fait froid dans le dos
                                  https://twitter.com/i/status/1503447981969666048


                                  • Reflexo78 Reflexo78 16 mars 16:58

                                    A rapprocher de ses dires précurseurs (en 1979 !)

                                    Jacques Attali dévoile le plan macabre de dictature sanitaire plus de 40 ans à l’avance. (1979)
                                    https://www.youtube.com/watch?v=sGos9V_zIjM


                                    • Reflexo78 Reflexo78 16 mars 17:01

                                      Et pour aller plus loin, avec le même acteur :

                                      Les déshumanistes Jacques Attali et Laurent Alexandre dissertent sur notre avenir d’hommes-objets Octobre 2015

                                      Conversation de salon entre psychopathes.

                                       

                                      « Il va être de plus en plus difficile à un être humain avec un cerveau biologique d’avoir une utilité sociale productive dans un monde où l’intelligence artificielle et la robotique se développent à une vitesse folle. C’est une vraie angoisse qui va saisir les générations, les générations futures. » (Laurent Alexandre)

                                       

                                      Invité, le transhumaniste Laurent Alexandre, Jacques Attali, Éliette Abécassis, Mazarine Pingeot, Géraldine Muhlmann.

                                      Elle s’adresse à Laurent Alexandre, qui brosse un portrait démoralisant de notre futur (à 3’46).

                                      Muhlmann  : Sur ceux qui ne tiendraient pas le coup, là, sur 100 ans, 200 ans, pour des raisons qui les regardent, il ne faudrait pas envisager une certaine aide au suicide, puisque la médecine sera absolument toute puissante dans votre fantasme ?

                                      Alexandre  : Je pense que le droit au suicide est un droit fondamental et que si on est profondément malheureux à 75 ans et que… On doit avoir le droit au suicide. Mais c’est à nous de créer un monde dans lequel chacun peut s’évanouir, s’épanouir, où le suicide n’est pas obligatoire.

                                      Après ce lapsus fabuleux, voici ce qu’est le projet transhumaniste (à 6’45) :

                                      Alexandre  : Les transhumanistes veulent nous rendre immortels, .. veulent augmenter nos capacités physiques et intellectuelles.

                                      C’est alors que Jacques Attali intervient, allant plus loin.

                                      Attali  : C’est une longue histoire qui fait que l’homme, progressivement, cesse d’être un homme pour devenir un objet… Un objet parce que la seule chose qui est immortelle c’est l’objet, nous sommes mortels, la table ne l’est pas. Et donc la seule façon de devenir immortel, c’est de devenir un objet. Donc la grande tentation du transhumanisme c’est progressivement…

                                      Alexandre  : … De nous transformer en cyborgs.

                                      Abécassis  : Oui, mais d’éliminer l’humanité !

                                      Alexandre  : Non, mais la première étape c’est pas celle-là, la première étape est de garder un corps biologique pendant quelques siècles, pendant quelques millénaires, et d’augmenter nos capacités par l’ingénierie génétique.

                                       

                                      Ce qu’Attali entend derrière « l’homme augmenté »…

                                      Ce qui se profile derrière l’homme augmenté, c’est l’homme supérieur qui régira la vie d’êtres inférieurs, car tout le monde ne pourra pas être augmenté.

                                      Il y aura toujours des dominants et des dominés, et on peut être sûrs qu’Alexandre et Attali voudront faire partie de la première catégorie.

                                       

                                      Les hommes-objets ou les objets humains dont rêve celui qui se rêve en président du monde seront alors les nouveaux esclaves, des esclaves dominés (gentiment) par des hommes augmentés qui eux, détiendront la science de l’organisation, grâce à leur conscience de classe… supérieure.

                                      https://youtu.be/PIWSkT7LNNU


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 mars 21:58

                                        Les vaccins contre COVID modifient l’ADN humain. Et ce n’est plus vraiment une hypothèse…

                                        .

                                        Qu’il s’agisse des vaccins à ARNm (Pfizer, Moderna) ou à adénovirus (AstraZeneca, Janssen), la polémique sur les risques de modification du génome humain a été soulevée peu de temps après le début de la vaccination de masse en Occident. Le grand public n’étant globalement pas compétent en la matière, il suit les recommandations officielles qui affirment la non modification du génome humain par les vaccins, et ce à grand renfort d’information. Pourtant, une publication scientifique de 2022 vient de démontrer que la transcriptase inverse – mécanisme impliquant la pénétration et la programmation du noyau de nos cellules – provoquée par les vaccins, est une réalité.

                                        .

                                        Je résume :

                                        ON NOUS A MENTI SUR TOUTES LES FRONTS !
                                        Quel CRIME n’ont t-ils pas commis ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité