• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Prolonger la possibilité du passe sanitaire jusqu’en été 2022 (...)

Prolonger la possibilité du passe sanitaire jusqu’en été 2022 ?

« Ma foi, sur l’avenir bien fou qui se fiera :
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera. »
(Racine, 1668).

La politique du passe sanitaire du gouvernement a été un grand succès (j’y reviendrai). Grâce à elle, les Français ont pu franchir la quatrième vague épidémique sans confinement et sans fermeture de certains commerces ou activités collectives. À partir du 30 septembre 2021, les jeunes de 12 à 18 ans devront également montrer un passe sanitaire valide. Mais cette contrainte, qui est réelle, ne remet pas en cause nos libertés : au contraire, elle les consolide en évitant les confinements.

Cette contrainte est devenue une "habitude" de quotidienneté, pas plus intrusive pour la vie privée, et même plutôt moins, que présenter son Pass Navigo ou une carte bancaire ou utiliser son GPS dans sa voiture ou encore surfer sur facebook ou même ailleurs en indiquant qu’on "aime". Il faut rappeler que ceux qui contrôlent les passe sanitaires, c’est-à-dire potentiellement tout le monde (il suffit d’être bénévole dans une activité associative), n’ont pas accès aux données médicales du porteur de passe sanitaire et peuvent encore moins les transférer et les stocker.

Du reste, la contrainte devient très faible pour la population qui est déjà vaccinée à 50,3 millions de personnes, soit 75% de la population générale, mais surtout, plus de 88% des Français qui ont plus de 18 ans. Cela signifie qu’il n’y a que 6 millions d’adultes qui ne sont pas encore vaccinés.

La loi n°2021-1040 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire et le décret n°2021-1059 du 7 août 2021 ont prolongé la possibilité d’état d’urgence sanitaire et d’obligation du passe sanitaire jusqu’au 15 novembre 2021 (à l’origine, le gouvernement voulait aller jusqu’au 31 décembre 2021).

La situation épidémique actuelle est plutôt rassurante (5 400 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur les sept derniers jours, soit en baisse de 20% par rapport à la semaine précédente), à la baisse même si cette baisse a une pente très faible avec une dérivée seconde qui remonte très légèrement (le R0), d’où le risque d’un plateau (à un niveau nettement inférieur à celui de janvier à mars 2021). La situation s’améliore au point que certains imaginaient la semaine dernière de lever l’obligation du passe sanitaire dans les départements où le taux d’incidence serait faible.

Mais une telle mesure de territorialisation ne paraît pas pertinente. La territorialisation se conçoit plutôt en cas de hausse épidémique, surtout pas en cas de baisse épidémique. Pourquoi ? Parce que la différentiation par département ne serait valable que s’il n’y avait aucun échange humain entre les départements. Dès lors que certains, pour de nombreuses raisons, doivent franchir une frontière départementale, faire des règles différentes entre deux départements n’a pas de sens car dans ce cas, un département "sain" (sur le plan épidémique) reviendrait alors rapidement à l’état épidémique du département le plus "infecté". La levée des contraintes sanitaires ne peut se concevoir que sur l’ensemble du territoire, du moins physique (métropole vs îles d’Outremer). Cela explique pourquoi aucune restriction sanitaire n’a été à ce jour levée, et c’est une chance d’être aussi raisonnable, car lorsqu’on voit la situation en Grande-Bretagne ou en Israël, on se rend bien compte que la vaccination seule n’est pas suffisante pour éviter la circulation du virus.

L’étape essentielle reste donc que le reste du monde soit aussi bien vacciné que les pays en pointe dans la vaccination, puisqu’on a vu dès janvier 2020 qu’il n’y avait aucune "étanchéité humaine" au virus. La France renforce son aide aux pays pauvres, mais elle n’est pas du tout suffisante. Il faut absolument renforcer ces aides et rapidement. C’est autant de l’intérêt de ceux qui sont aidés que de ceux qui aident.

Cependant, ce virus a créé bien des surprises depuis près de deux ans. En particulier le variant alpha qui a surpris l’hiver dernier, et le variant delta qui a surpris cet été. Tant que la couverture vaccinale est faible dans de nombreux pays, il y a un risque non négligeable de nouvelles surprises, de nouveaux variants, avec ces comportements indéterminés sur une population massivement vaccinée.

C’est ce risque, plus le risque saisonnier (c’était patent en 2020-2021), sur lesquels le gouvernement veut se focaliser dès maintenant. C’est la raison de l’annonce par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à l’issue du conseil des ministres de ce mercredi 29 septembre 2021 : un nouveau projet de loi sera présenté en conseil des ministres le 13 octobre 2021 pour permettre l’éventualité de l’état d’urgence ou du passe sanitaire jusqu’à l’été 2022.

_yartiCovidEM02

Pourquoi une période aussi longue ? Ce qui a été décidé le 12 juillet 2021 n’était pas "évident", à savoir, personne ne pouvait savoir avec certitude que cette politique allait être couronnée de succès (ce qui fait d’ailleurs les bons sondages actuels du Président Emmanuel Macron). Or, le risque politico-sanitaire, je place les deux considérations, c’est qu’il y ait une cinquième vague en plein hiver, c’est-à-dire en pleine campagne présidentielle. Le gouvernement doit donc avoir préparé cette éventualité pour ne pas polluer les débats de la campagne présidentielle par des débats d’ordre sanitaire qui n’ont d’ailleurs plus lieu d’être.

C’est pourquoi le gouvernement veut initier ce débat dès octobre 2021 et pas, par exemple en février 2022, d’autant plus que la session parlementaire ordinaire va être écourtée, se clore dès février pour laisser la pleine place à la campagne électorale (c’est-à-dire que le Parlement ne pourra plus légiférer). Si une nouvelle vague épidémique survenait pendant cette période, il faudrait bien quand même prendre ses responsabilités pour lutter contre celle-ci. La période entre février et juin 2022 n’a pas de Parlement en état de légiférer, et un bon gouvernement, c’est de savoir prévoir toutes les éventualités.

Cela ne préjuge pas de la durée réelle du passe sanitaire : si, comme je l’espère, la situation épidémique continue comme actuellement, il est possible qu’on n’ait plus besoin de restrictions sanitaires à brève échéance, mais dans tous les cas, il faut que le gouvernement, quel qu’il soit, et en particulier celui qui sera issu de l’élection présidentielle, avant les élections législatives, puisse agir le cas échéant. Et en dehors de toute pression électoraliste.

D’un point de vue politique, ce sera d’ailleurs intéressant à avoir le retour des parlementaires qui s’étaient opposés au passe sanitaire cet été et à voir si leurs prédictions apocalyptiques ont eu lieu. Cette nouvelle loi de prolongation, c’est un peu comme le budget militaire : si tu veux la paix, prépare la guerre. Quant à nos libertés, qui franchement peut dire qu’il n’a plus de liberté de s’exprimer ou de râler ?


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (29 septembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Prolonger la possibilité du passe sanitaire jusqu’en été 2022 ?
50 millions de vaccinés contre le covid-19 en France !
Vaccination : des soignants face à leurs responsabilités.
Vers un passe vaccinal ?
Conférence de presse du Premier Ministre Jean Castex le 8 septembre 2021 (texte intégral).
Covid-19 : comprendre la situation épidémique en Israël.
Covid-19 : est-il pertinent de faire payer les tests de dépistage ?
Covid-19 : la France plus vaccinée que le Royaume-Uni.
Les derniers rapports de la DREES sur les appariements de bases de données (à télécharger).
Covid-19 : la France plus vaccinée qu’Israël.
La vaccination contre le covid-19, ça marche !
Rapport de la DREES du 6 août 2021 (à télécharger).
Covid-19 : les Engagés et les Enragés.
Le passe sanitaire validé par le Conseil Constitutionnel.
Décision n°2021-824 DC du 5 août 2021 du Conseil Constitutionnel sur la loi relative à la gestion de la crise sanitaire (texte intégral).
Couverture vaccinale : la France dépasse les États-Unis et l’Allemagne.
L’heureux engagement du Président Macron en faveur de la vaccination des jeunes.
Mathématiques alternatives (une vidéo à voir absolument).
La Science, la Recherche et le Doute.
Covid-19 : se faire vacciner, c’est résister !
Audition d’Olivier Véran au Sénat le 22 juillet 2021 sur le passe sanitaire (à télécharger).
Motion de rejet préalable sur le passe sanitaire le 25 juillet 2021.
Variant delta : la territorialisation des restrictions sanitaires.
Covid-19 : les bénéfices-risques de la vaccination des adolescents.
4e vague : passe sanitaire ou reconfinement ?
Les outrances désolantes des antivax, enfants gâtés de la planète.
Fête nationale : cinq ans plus tard…
Emmanuel Macron, la méthode forte.
Emmanuel Macron face à la 4e vague (2).
Emmanuel Macron face à la 4e vague (1).

_yartiCovidEM03
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.28/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • voxa 30 septembre 13:55

    .

    .

    .

    .

    C’était une communication du gouvernement....

    .

    .

    .

    .


    • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 30 septembre 18:34

      @voxa
      Dans ce pays, maintenant, quand on décide d’une loi pour serrer le kiki aux gens, on ne revient jamais en arrière.
      Et ce pass maudit n’a aucune justification autre que le contrôle de la population « au plus près ».
      C’est pas encore la Chine, c’est pas la Corée du Nord, mais on s’en approche.
      Pas besoin de Mélenchon au pouvoir, la droite sait très bien faire !!
      Et tous ces cons qui en redemandent !!
      Zemmour a raison quelques part... On a émasculé les français !!
      Pas sûr que ce soit la faute des immigrés, pas sûr du tout !!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 septembre 18:42

      @Le421... Résistant
       
       ’’C’est pas encore la Chine, c’est pas la Corée du Nord, mais on s’en approche.’’
       
      Ça le deviendra quand tous les poissons du bocal seront dans la nasse.


    • Yukimuras 1er octobre 09:54

      @voxa
      Premier paragraphe, j’ai vomi. 
      J’espère qu’il est payé pour écrire ces conneries. On ne peut pas être fondu du cerveau à ce point naturellement... 


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 14:09

      Vous êtes tellement fanatisé par ce passe sanitaire que vous livrez une information erronée. Le Parlement peut tout à fait se réunir en séance extraordinaire, quel que soit le moment. Et donc l’argument sur l’impossibilité de réuni les parlementaires entre février et avril est un mensonge médiatique que vous avez repris avec la complaisance que l’on vous connaît

      Mardi 14 juin, à la demande du Premier ministre, le Président de la République a convoqué, par décret, le Parlement en session extraordinaire, à compter du 1er juillet 2021.

      Le Parlement se réunit de plein droit en session ordinaire du premier jour ouvrable d’octobre au dernier ouvrable de juin. Il peut se réunir en session extraordinaire à la demande du Premier ministre, de la majorité des membres de l’Assemblée nationale. Convoqué par décret du Président de la République, la session extraordinaire a un ordre du jour déterminé.

      L’ordre du jour de la session convoquée à compter du 1er juillet 2021 comprend une séance de questions au Gouvernement par semaine à l’Assemblée nationale.


      • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 17:03

        @Bernard Dugué

        En raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.

      • tashrin 30 septembre 14:32

        D’un point de vue politique, ce sera d’ailleurs intéressant à avoir le retour des parlementaires qui s’étaient opposés au passe sanitaire cet été et à voir si leurs prédictions apocalyptiques ont eu lieu

        Ben... Considérant que le pass va être prolongé sans aucune justification sanitaire, que ca permet à l’exécutif de s’octroyer les quasi pleins pouvoirs en la matière sans controle parlementaire, ce serait plutot une confirmation de leurs craintes...

        quant aux prédictions apocalyptiques, il est encore bien trop tot. Mais si les bureaux de vote se trouvent soumis au pass sanitaire, comme ca semble en prendre le chemin, il n’y aura pas vraiment de doute quant aux intentions du Gvt...

        Sinon comme d’hab, c’est pas du journalisme mais un publi-rédactionnel au service de vot’bon mait’


        • troletbuse troletbuse 30 septembre 14:35

          @tashrin
          Oui, conditionner, habituer le public à cette mesure.


        • Fergus Fergus 30 septembre 16:24

          Bonjour, tashrin

          En annonçant cette prolongation de la possibilité d’imposer le passe sanitaire jusqu’à l’été 2022, le but poursuivi est on ne peut plus clair : contraindre la plupart des récalcitrants à la vaccination à se faire piquer dans les prochaines semaines ou les prochains mois. Cette annonce n’est rien d’autre qu’une épée de Damoclès.

          Si cette menace  car c’en est une  fonctionne, l’obligation du passe sanitaire ne sera pas prorogée très longtemps car il deviendra inutile lorsque sera atteint le noyau dur des réfractaires à la vaccination. La question est : combien seront-ils au 31 décembre ? 500 000 ? 1 million ? 2 millions ? Sans doute pas plus.


        • tashrin 30 septembre 16:52

          @Fergus
          La question est : combien seront-ils au 31 décembre ? 500 000 ? 1 million ? 2 millions ? Sans doute pas plus

          Encore une fois vous revez. Ceux qui ne le sont pas aujourd’hui ne le seront pas du tout
          Cette annonce n’est rien d’autre qu’une épée de Damoclès

          Non, c’est une démarche effective, pas une menace. La demande de prolongation est en passe d’être déposée
          Ne soyez pas naif, serieux


        • sylvain sylvain 30 septembre 18:08

          @Fergus
          il deviendra inutile lorsque sera atteint le noyau dur des réfractaires à la vaccination

          ah bon ?? parceque c’est utile de vacciner les gens jusqu’au dernier ?? Ca vous apporte quoi de vacciner de force des gens qui sont persuadés qu’on leur injecte du poison. Faut vraiment être un psychopate pour faire ce genre de trucs. Surtout que ça ne change strictement rien a la « situation epidemique »


        • sylvain sylvain 30 septembre 18:13

          @Fergus
          tiens ça me rappelle que c’était vous fergus qui répétait a longueur de commentaires en aout que ce pass s’arrêtait en octobre et qu’il ne fallait pas en faire un plat ??
          Ca ne vous dérange pas de vous planter a ce point et de continuer a balancer des commentaires dans la même veine ??


        • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 30 septembre 18:37

          @Fergus
          Sauf erreur de ma part, Gabriel ATTAL a vendu la mèche sur l’immuno-dépression induite par le vaccin ARN.
          Rien de nouveau vous me direz...


        • Fergus Fergus 30 septembre 18:58

          Bonsoir, sylvain

          « c’était vous fergus qui répétait a longueur de commentaires en aout que ce pass s’arrêtait en octobre et qu’il ne fallait pas en faire un plat »

          Archi faux ! Je disais que le passe sanitaire n’était valable que jusqu’au 15 novembre, et qu’au-delà de cette date il faudrait un vote de l’Assemblée nationale pour le proroger !


        • troletbuse troletbuse 30 septembre 19:23

          @Fergus
          Vous avez bien dit que le passe s’arrêterait le 15/11. aucun doute la dessus
          Et le fait que ce soit une chantage pour la vaxxination ne vous gêne pas plus que ca. mais au contraire vous ravit.
          Comme Sarko a été condamné, vous pouvez être plus prolixe sur cette affaire. smiley


        • Fergus Fergus 30 septembre 19:59

          Bonsoir, troletbuse

          Non, faux  ! J’ai écrit grosso modo ce que j’ai répondu ci-dessus à sylvain.

          « le fait que ce soit une chantage pour la vaxxination ne vous gêne pas plus que ca. mais au contraire vous ravit »
          Non, cela me ravit d’autant moins que je souhaite voir ce passe sanitaire disparaître le plus rapidement possible.
          Mais le fait est que c’est bien joué du point de vue du gouvernement.


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 septembre 20:28

          @Fergus
           
           ’’ je souhaite voir ce passe sanitaire disparaître le plus rapidement possible. Mais le fait est que c’est bien joué du point de vue du gouvernement.

          ’’
           
          Traduction : je souhaite que tout le monde soit vaxxiné le plus rapidement possible.
           
          Fergus, pemile, nono, même combat ... contre le peuple..


        • véronique 30 septembre 21:14

          @Fergus

          Quand le gouvernement ou le président prévoient la possibilité de faire quelque chose, c’est que ça va se faire. Exemple : l’exécutif demande au parlement de ne pas inscrire de jauge pour le pass sanitaire, au cas où il faudrait réduire la jauge, et la jauge est réduite quelques semaines plus tard, puis supprimé.

          Donc ce n’est pas une menace. Et même si tous les vaccinables étaient vaccinés, le pass ne serait pas supprimé des mesures possibles. Il y a la 3ème dose.


        • troletbuse troletbuse 30 septembre 21:52

          @Fergus
          Avez vous remarqué que c’est Attal, le successeur de Sibeth, (promotion), l’ami homme ou femme de Sejourné, qui fait les annonces. Donc tous les trois, le troisième étant Tarlouzette se retrouvent dans la Cage aux Folles, pardon l’Elysée.
          Et je ne suis pas sur que Attal soit seulement porte-parole.
          Enfin, comme dirait les Inconnus, ceci ne nous regarde pas.  smiley


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 septembre 14:40

          En attendant, l’ignominie a encre frappé : ce jour a été décidé l’instauration du pass ignoble pour les 12-17 ans.


          • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 30 septembre 18:38

            @Francis, agnotologue
            Et les moutons :
            Bêêêêêêê bêêêêêêê !!


          • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 14:49

            En fait le but c’est moins de monde en réa, faut que les Français se rendent bien compte que le vaccin c’est pour crever en famille et a la maison ce qui permettra au gouvernement de supprimer plein de lits dans les hôpitaux et faire ainsi la purge qu’il avait prévu ...


            • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 14:52

              Le pass va durer jusqu’à l’après élection, ceux qui ne n’ont pas de pass sont les ennemis de Macron qui veauteront contre lui donc pas de pass pas de vote, de quoi éliminer une partie des contestataires ....


              • Fergus Fergus 30 septembre 16:26

                Bonjour, zygzornifle

                Fantasme ou manipulation ?
                Une telle interdiction du vote aux non titulaires du passe sanitaire serait interdite par le Conseil d’Etat !!!


              • Albert123 30 septembre 17:47

                @zygzornifle

                « Le pass va durer jusqu’à l’après élection »

                avec des candidats et un électorat qui ne le dénoncent pas et ne manifestent pas contre ?

                j’en doute


              • Albert123 30 septembre 17:51

                « une interdiction du vote aux non titulaires du passe sanitaire serait interdite par le Conseil d’Etat »

                bah voyons, 

                au delà de la clique des détraqués du gouvernement, dans le covido délire le plus insupportable c’est les bisounours.

                c’est toujours à cause d’eux et de leur indigence intellectuelle que l’on doit souffrir.


              • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 30 septembre 18:39

                @Fergus
                Vous rigolez ? En dictature, le gouvernement a les pleins pouvoirs et décide sans le Parlement...
                Non ?
                J’ai pas bon ?


              • Ruut Ruut 1er octobre 10:45

                @Fergus
                Ah bon et virer des travailleurs non malades et compétents par pas vaccinés ça le Conseil d’état l’as interdit peut-être ?
                Elle est ou l’égalité sanitaire sachant que les vaccinés peuvent être contaminants et se contaminer entre eux ?
                À la limite si le pass n’autorisait que les PCR et antigéniques négatifs, il serait acceptable et vraiment sanitaire.


              • tashrin 1er octobre 13:25

                @Fergus
                « une interdiction du vote aux non titulaires du passe sanitaire serait interdite par le Conseil d’Etat »
                Conseil d’Etat qui nous a démontré son intéret pour les libertés publiques, lorsqu’elles sont opposées à une crise sanitaire dont ils ne demandent pas de preuve qu’elle existe réellement, ni de démontrer un caractère de proportionnalité des mesures adoptées
                Et la marmotte...


              • rogal 30 septembre 15:40

                Et le 13 octobre ce sont les socio-traitres qui se chargeront de la besogne : présentation au Sénat d’une proposition de loi pour rendre obligatoire la vaccination de toute la population.


                • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 30 septembre 16:38

                  Pourquoi une période aussi longue ?

                  Pour faire la jonction avec la monnaie numérique et le crédit social pardi...


                  • Fergus Fergus 30 septembre 16:46

                    Bonjour, Florian LeBaroudeur

                    Non, tout simplement pour faire céder le maximum de réfractaires à la vaccination !



                  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 30 septembre 18:19

                    @Fergus

                    Le pass ne disparaitra pas, même si la page épidémie se tourne, le pass sécurité Anti terrorisme ou le pass écolo Anti-CO2 prendront le relais

                    Le système économique est arrivé au bout du bout car nous avons atteint le pic de production de pétrole en 2018. Les banques centrales impriment des montants exponentielles de liquidités depuis la crise de 2008 afin de maintenir le système sous perfusion.
                    Donc il fallait engendrer un chaos pour justifier des initiatives qui n’auraient jamais été accepté en temps normal afin de mettre sur pied un système plus conforme à un environnement de décroissance et de pénurie.
                    Quoi de mieux que l’identification numérique pour couper les vivres aux indésirables qui seront de plus en plus nombreux au fur et à mesure qu’il faudra trouver des justifications pour éliminer les individus qui seront de trop pour satisfaire les besoins.


                  • véronique 30 septembre 21:34

                    @Florian LeBaroudeur

                    Pas de pass, pas de monnaie.


                  • véronique 30 septembre 21:40

                    @Fergus

                    Encore ce mot : réfractaire. On ne peut pas être réfractaire à ce qui n’est pas obligatoire.


                  • Taverne Taverne 30 septembre 16:42

                    Bon, sur Rakotoravox, je ne vais pas tout reprendre. Je veux juste dire qu’il faudrait prioritairement :

                    aller les contraintes pour les enfants (suppression du masque à l’école, accès aux activités extra scolaires...). Priorité aux enfants.

                    organiser un véritable débat parlementaire et en toute transparence (pas de décisions cachées au peuple au sein du prétendu conseil de défense qui n’est autre que Macron lui-même parfois assisté de son valet).

                    s’assurer (c’est le job des parlementaires mais je compte surtout sur les sénateurs…) que le prolongement du passe sanitaire restera à l’état de possibilité et ne se sera mis en œuvre que si cela est réellement justifié. Par exemple, je ne vois pas comment on pourrait le supprimer dans les discothèques ou les salles de gym. Mais en terrasse ouverte, ou dans les musées (si on porte un masque), par exemple, quel motif impérieux le justifie ?

                    appliquer le critère de ce qui est sain : n’est pas sain ce qui est destructeur / est sain ce qui préserve ou ce qui est créateur. Si une mesure provoque des maladies psychiatriques ou si elle terrorise les enfants, elle n’est pas saine.


                    • Taverne Taverne 30 septembre 16:43

                      Pardon. Il faut lire « alléger les contraintes pour les enfants ».


                    • Xenozoid Xenozoid 30 septembre 18:37

                      pourquoi s’arreter en si bon chemin ?


                      • Jelena Jelena 30 septembre 19:57

                        Vu que c’était archi-prévisible qu’il y aurait prolongation, plutôt que d’acheter un faux-pass, j’ai fait vacciner ma fille pour de faux... Pour les parents qui veulent en faire de même, ce n’est pas compliqué, suffit de se renseigner autour de soi (infirmiers, pompiers ou pharmaciens).


                        • altaos 30 septembre 22:16

                          eh le gugus

                          au lieu de présenter vos fesses à vos maitres du pouvoir qui ne sont que des ordures,allez plutot vous faire faire une NFS et un bilan lecocytère post vaccination

                          cela vous remettra peut etre les idées en place

                          documentez vous sur les dégats vaccinaux en utilisant des sources fiables, 

                          PETIT MINABLE


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 septembre 23:00
                            INTERVENTION BIBLIQUE DE JOACHIM KUHS AU PARLEMENT EUROPEEN

                            .
                            Pourquoi cette information importante n’est elle pas passé dans les merdias français ?

                            .

                            Déclaration de Virginie Joron (députée Française) au Parlement Européen le 21/09/21.

                            .

                            Big pharma au Parlement Européen - Interview de l’eurodéputée Michèle Rivasi

                            .

                            Nous devions rencontrer la députée européenne Michèle Rivasi cette semaine à Paris, pour une interview exclusive. Changement de dernière minute : Curevac, multinationale biopharmaceutique allemande, a accepté de rendre public le contrat qu’elle a passé avec la Commission européenne : Michèle Rivasi doit venir d’urgence à Bruxelles pour lire ce contrat. Nous la rencontrons le 19 janvier, juste après la découverte de ce dernier, dans des circonstances pour le moins particulières :

                            .

                            45 minutes, dans une pièce fermée, avec interdiction de faire des copies ou prendre des photos, pour consulter un contrat de 67 pages. Nombreux passages sont noircis, notamment le prix des vaccins, les lieux de production, mais aussi deux pages entières qui portent sur la responsabilité juridique de la multinationale. Lorsque Madame Rivasi demandera à la Commission qui est responsable en cas d’effets secondaires dus au vaccin, il n’y aura pas de réponse...

                            .

                            Ce qu’il se passe dans les arcanes des institutions européennes concernant les contrats entre les entreprises pharmaceutiques (Pfizer, Astrazeneca, BioNTech, Moderna, Curevac…), dépasse le cadre spécifique des négociations et illustre parfaitement la mainmise de sociétés privées sur l’Europe, donc sur tous ses États membres. Donc sur nos vies.

                            .



                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er octobre 08:07

                              @eau-du-robinet
                               
                               ’’ Lorsque Madame Rivasi demandera à la Commission qui est responsable en cas d’effets secondaires dus au vaccin, il n’y aura pas de réponse... ’’
                               > 
                              Il me parait évident que le responsable tout désigné en bout de chaîne soit celui qui a tenu la seringue.
                               Ce qui signifie qu’il faut refuser catégoriquement de se faire piquer par un inconnu.
                               
                              ’’ ... mainmise de sociétés privées sur l’Europe, donc sur tous ses États membres.’’
                              Autrement dit, les membres de la Commission sont totalement corrompus par des sociétés privées multinationales. Dont acte.
                               Pour ces multinationales assoiffées de profits, la vie humaine ne compte pas.
                               
                              «  Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. Ce n’est pas le travail qui disparait mais l’utilité des travailleurs pour le Capital. » Hannah Arendt
                               
                               Nous y sommes. Covid est le nom de l’opération d’éradication de ces masses de gens devenus inutiles pour le Capital.


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er octobre 12:10

                              Bonjour Francis, agnotologue,
                              .
                              +++++
                              .
                              Merci pour votre commentaire.
                              .
                              Nous assistons au GRAND BAL DES CORROMPUS !
                              .
                              Je « remercie » surtout Mme Magaret Thatcher d’avoir organise le premier Bal !


                            • Rinbeau Rinbeau 1er octobre 00:24

                              @u perroquet mainstream !

                              Ha ! quel con l’emplumé ! Il apprend par cœur toutes les conneries qui se disent à la tv et vient les déballer à la jacquot sur un site où les médias mainstream sont appelés merdias sans que cela suscite en lui la moindre interrogation.

                              Il est trop drôle cet oiseau là ! Mais je crains qu’il ne soit pas près de s’envoler de sa cage !

                              Je fais ce commentaire bien entendu sans avoir lu le texte tant son contenu est prévisible et donc ne peut rien nous apprendre que l’on ne sache déjà !


                              • JulesDu13 1er octobre 02:48

                                Une petite interrogation technique. Lorsque le Pass sanitaire est présenté à un contrôle, la vérification ne requiert-elle pas la connection à un fichier central des vaccinés ? Si oui, cela signifie que le serveur qui effectue cette vérification saura où vous étiez à ce moment (les connections anonymes n’existent pas en pratiques, il y a toujours une trace qui est laissée par le client : celui qui appelle le serveur).

                                Par exemple, si on sait où se trouvaient 2 personnes à un moment donné on peut probabilistiquement deviner assez précisémement si, et quand, elles se sont rencontrées. Cela permet de suivre les déplacements et les réunions des opposants politiques.

                                Je doute fortement que la vérification de validité soit effectuée en local (sans connection), ou qu’elle ne soit pas au moins enregistrée par l’appareil et transmise ultérieurement.


                                • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 1er octobre 03:04

                                  @JulesDu13

                                  En fait le terme de client et le terme de serveur sont interchangable , 
                                  par exemple niveau donné , le telephone qui te flic est le vrai serveur et celui qui les recoit le client ... inversement quand tu regarde une video tu recoit les donné et est donc le client , pendant que le serveur est celui qui diffuse les données ...

                                  pour les connection , on parlera plutot de maitre/exclave selon celui qui controle les connection ...

                                  Bon c’ est jouer sur les mots , mais c’ est un preambule pour expliquer comment le gouvernement nous dupe en parlant d’ anonymat .

                                  A partir des connection bluetooth , l’ aplis stop covid ( qui contient ton passe sanitaire connait les autre aplication presente pour contacter les cluster ( aucun anonymat ) , il est donc tres facile de recouper les donnée pour desanomiser les donnée colecter sans non plus mentir autrement que par omision .


                                • devphil30 devphil30 1er octobre 09:08

                                  « Cette contrainte est devenue une »habitude" de quotidienneté, pas plus intrusive pour la vie privée, et même plutôt moins, que présenter son Pass Navigo ou une carte bancaire ou utiliser son GPS dans sa voiture ou encore surfer sur facebook ou même ailleurs en indiquant qu’on « aime ».

                                  Il arrive à écrire ça quand même... !!!!!

                                  C’est le syndrome de Stockholm.... !

                                  J’adore mon geôlier et je lui demande encore plus de privation de libertés car c’est une bonne chose ... !!!

                                  En d’autres temps c’est le peloton d’exécution ... !!!


                                  • microf 1er octobre 11:09

                                    COVID

                                    C. Complot.

                                    O : Organisé.

                                    V : Visant á

                                    I : Instaurer la

                                    D : Dictature


                                    • Zolko Zolko 1er octobre 11:09

                                      Je ne vois qu’une seule explication rationnelle aux actions du ce gouvernement : Macron ne veut pas être ré-élu, il veut que Marine LePen soit la prochaine présidente, à qui il va léguer une France au bord de la guerre civile et avec l’hyperinflation.

                                      Comme le demande son vrai employeur : la banque Rothschild


                                      • Rinbeau Rinbeau 1er octobre 11:49

                                        @Zolko

                                         vrai  employeur : la banque Rothschild

                                        100% d’accord là-dessus !

                                        Il est vrai que Micron a rendu Rothschild et consœur (JP Morgan et compagnie) très visible à travers le mouvement des gilets jaunes. Et ils ont horreur de ça !

                                        Maintenant un Zemmour tiré du chapeau à la manière Rothschild justement donne un boulevard à Micron… Etrange ! 


                                      • markos 1er octobre 11:51

                                        ça serait bien qu’on discute des choses avec un prisme plus large.

                                        quel est le but du pass ?

                                        si c’est pour éviter la propagation de la contamination, il est scientifiquement reconnu que les vaccinés peuvent être contagieux, à partir de ce moment là son existence n’a plus de sens.

                                        ensuite disserter sur la longueur de la chaine qui nous tient prisonniers, je suis désolé de l’expression, c’est de la branlette intellectuelle.

                                        je crois que votre démarche, m rakotoarison, est malhonnête. vous déplacez le débat sur un autre sujet pour faire diversion.

                                        vous êtes pitoyable.


                                        • Zolko Zolko 4 octobre 00:10

                                          @markos

                                          quel est le but du pass ?

                                          ...

                                          vous déplacez le débat sur un autre sujet pour faire diversion.

                                           
                                          ben voilà, vous avez répondu vous-même : c’est une diversion des centaines de milliards que les banques centrales la BCE en tête on pu déverser pour sauver le système financier mondial, qui avait chuté de 40% entre mi-février et mi-mars 2020. Chute qui a été arrêtée puis inversée le lendemain de l’annonce de confinement généralisé.
                                           
                                          Curieux, non, qu’on ne parle plus de cette chute des bourses HISTORIQUE de mars 2020. Étrange, même, on pourrait dire. Voir suspicieux ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité