• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Tabagisme : protégeons nos ados

Tabagisme : protégeons nos ados

Le tabagisme est un problème de santé publique majeur, notamment pour les adolescents. Les politiques de lutte contre le tabagisme reposent sur trois leviers incontournables : la généralisation du paquet neutre, la hausse des prix du tabac, et la lutte contre le commerce parallèle. Malgré l'incessant lobbying de l'industrie du tabac, ces trois paramètres constituent aujourd'hui un triptyque incontournable, auquel les gouvernements doivent s'atteler maintenant.

Le tabagisme a baissé depuis une vingtaine d'années, grâce au volontarisme forcené des associations et de l'Etat. Recommandée par l'Organisation mondiale de la santé, la politique des paquets neutres, c'est-à-dire dépourvus d'éléments marketing et souvent comportants un avertissement sanitaire, s'est généralisée. Elle est déjà en vigueur en France, au Royaume-Uni, mais aussi en Norvège, en Irlande, en Australie, et en Nouvelle-Zélande.

Le Canada, par la voix de sa ministre de la Santé Ginette Petitpas Taylor, vient d’annoncer sa décision de rendre les paquets de cigarettes neutres. Une bonne nouvelle pour ce pays qui a longtemps été à la pointe de la lutte contre le tabagisme dans le monde. Cette mesure est également annoncée à l’Ile Maurice, en Thaïlande, en Uruguay, en Arabie Saoudite, en Turquie, et en Slovénie.

Les principaux fabricants de tabac, Philip Morris International, British American Tobacco, Japan Tobacco International et Imperial Brands, ont multiplié les actions de lobbying pour tenter de contrer cette mesure annoncée par le gouvernement fédéral. C’est le porte-parole de BAT, Eric Gagnon, qui a été le plus véhément, en répétant que le paquet neutre était partout inefficace, et qu’il favorisait le commerce parallèle.

Or ces deux arguments sont questionnables. Le paquet neutre dissuade le mineur d'entrer dans le tabagisme. Il est même devenu indispensable pour changer durablement l’image de la cigarette chez les adolescents. Si les études scientifiques conduites par les associations anti-tabac notamment ont bien expliqué les raisons qui peuvent pousser les adolescents à devenir des fumeurs, les fabricants de tabac eux connaissent l’importance de la marque de cigarette pour le sentiment d’appartenance à un groupe ou à une tribu.

Pour les adolescents, la pression sociale et le besoin d'appartenance au groupe sont si fortes que le marketing a toute sa place à jouer. En d'autres termes, on ne renvoie pas la même image si on pose sur la table un paquet de Camel, de Marlboro, a fortiori Gold, de Lucky Strike ou de Philip Morris Marron. Les fabricants de tabac connaissent parfaitement ces mécanismes d’identification. Ils savent que pour un adolescent, le choix de la marque, et donc de l'image, sont aussi importants que l’acte de fumer. Bonne nouvelle néanmoins : dans son dernier rapport, publié le 18 avril 2019, l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT) montre que la consommation de tabac baisse chez les adolescents.

L'autre levier, afin de lutter contre le tabagisme, est la hausse des prix des paquets de cigarettes. La prévalence tabagique a baissé en France grâce au paquet neutre et grâce aux fortes hausses du prix du tabac. Si l'on en croit la règle édictée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), selon laquelle une hausse des prix de 10% entraine en moyenne une baisse de la consommation de 4%.

Partout dans le monde les hausses de prix font baisser la consommation de tabac dès lors qu’elles sont suffisamment fortes. L’expérience montre que les hausses des prix des cigarettes doivent être d’au moins 8% pour avoir un impact réel, +10% au moins étant cependant préférable.

Conscients de l'efficacité de ce deuxième levier, les fabricants de tabac tentent d’empêcher ces hausses de prix en mettant en avant les risques d’explosion du commerce parallèle, mais en omettant de préciser que ce sont leurs propres cigarettes qui alimentent le commerce parallèle de tabac, comme l’ont très bien montré plusieurs études universitaires ou parlementaires, et notamment « Le Livre Noir du Lobby du Tabac en Europe » du député européen Younous Omarjee. 98% des cigarettes qui composent le commerce parallèle sort des usines des quatre majors du tabac.

Dernier levier sur lequel agir pour lutter contre le tabagisme : la lutte contre le commerce illicite grâce à une traçabilité efficace des produits du tabac. L’Organisation mondiale de la santé partage cette affirmation, comme en témoigne la déclaration de Vera Da Costa e Silva, chef du Secrétariat de la Convention-Cadre pour la Lutte Anti-Tabac de l’OMS, lors de la réunion annuelle de l’association anti-tabac ENSP, qui s’est tenue à Bucarest en avril 2019.

C’est pour contrôler la fabrication de tabac et ses livraisons que l’OMS a élaboré en 2012 le Protocole « pour éliminer le commerce illicite de tabac », qui est entré en vigueur le 25 septembre 2018, après avoir obtenu les 40 ratifications nécessaires. Il vise à empêcher les fabricants de tabac à surproduire, et à suralimenter les marchés en limitant les livraisons de tabac à la consommation locale, contrairement aux pratiques actuelles. Son article 8 exige que les fabricants ne participent en aucun cas à la mise en œuvre de la traçabilité. Un Protocole de l’OMS compromettant pour l'industrie, qui préfère promouvoir un système européen qui fait d’elle un « contrôleur-contrôlé », comme l’affirme la députée européenne écologiste Michèle Rivasi. Cette dernière a même annoncé son souhait de saisir la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) sur ce sujet.

Il existe de nombreuses mesures anti-tabac : interdiction de fumer dans les lieux publics, messages sanitaires, interdiction de la publicité dans les points de vente, etc. Si elles peuvent toutes avoir une utilité, il semble que les trois mesures que nous venons de développer soient réellement efficaces, si l’on en juge par l’ardeur que met l’industrie du tabac à les combattre : le paquet neutre, pour changer durablement la psychologie des adolescents, les hausses de prix des cigarettes d’au moins 8%, et la mise en place de systèmes de traçabilité tels que définis par l’OMS.

Ces mesures existent partout de façon éparse. Il est nécessaire que les Etats qui veulent faire baisser le tabagisme, et notamment celui des jeunes, les mettent désormais en œuvre maintenant.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • pallas 10 mai 12:42
    Lulu

    Bonjour,

    Ce sont les gens comme toi il y a 20 ans imposants leurs idéologies, pas de tabac, alcool

    Faisons dans la Charia alors !!!!.

    Tu m’est une insupportable existence, tu veux une clope ?.

    Voila ou mène la réalité, crois moi je t’imposerai mon point de vu, de force évidemment.

     smiley

    Dans 1984 je suis plutot Monsieur O’Brien.

    Une cigarette et un verre de bière ou wisky ?.

    Salut


    • picpic 11 mai 09:36

      @pallas

      J’ai la sensation que vous ne parlez pas de la même chose.

      si le tabac était un « produit » disons « sain », autrement dis, un produit exempt de toutes sortes de toxiques, liés notamment à sa culture, mais surtout au désir du vendeur de vous rendre accroc et incapable de vous arrêter par la suite. ça serait déjà un grand pas.

      si les fabricants de tabac n’étaient pas les rois de la manipulation pour vous vendre leurs toxiques, ça serait déjà un grand pas.
      car l’auteur oublie de mentionner que la véritable publicité pour le tabac est « invisible », elle se trouve avant tout au cinéma.
      Le film « 20000 miles to graceland » en est un incroyable et choquant exemple !

      Ce que je veux dire...c’est que si le libre arbitre était de vigueur dans le cadre d’intoxication, il n’y aurait pas grand chose à dire, ok, je vous rejoindrai...chacun est libre de...mais les adolescents ne le sont pas !
      avez vous commencer à fumer spontanément, par l’opération du saint esprit ?
      ne soyez pas dupe de vous même...à tous les coups, une influence extérieur à agit sur vous.

      et vous qui défendez le « plaisir » de la cigarette.
      sachez qu’il n’y en a pas, vous êtes sous votre propre propagande...j’ai été très gros fumeur pendant 11 ans et j’étais comme vous à « croire » qu’il y avait un certain plaisir dans le tabac, hors, j’étais dans un biais, le plaisir était situationnel, se réunir en groupe dans un cadre sécurisé et joviale est le véritable plaisir.
      comme l’alcool, c’est le cadre et l’inhibition qui sont l’origine du bien être, pas ou peu le produit lui même.


    • JL JL 11 mai 10:09

      @picpic
       
       ’’si le tabac était un « produit » disons « sain », autrement dit, un produit exempt de toutes sortes de toxiques, liés notamment à sa culture, mais surtout au désir du vendeur de vous rendre accroc et incapable de vous arrêter par la suite.’’
       
      Sans compter toutes les saloperies ajoutées et qui n’ont rien à y faire.
       

       

      L’industrie du tabac vend des cigarettes 2 fois plus toxiques destinées à l’Afrique du Nord

    • Julien S 10 mai 14:36

      Le tabac t’abat, je fume, tu fumes, nous fûmes.

      Le tabac est maintenant tellement cher que la coke devient compétitive. 

      La puanteur de l’haleine tabagique protège les filles des baisers volés pardon, des agressions buccosexistes  bien plus efficacement que les pleurniches de Schiappa.

      Quand un quidam s’épouvante du prix de l’heure de vol en naréoclub (ou du tarif des remontées à Courchevel), on lui répond toujours : « Non, ce n’est pas cher, deux heures de vol par mois ne coûtent pas plus que deux paquets par jour ». 

      Le tabac, c’est comme le petit vin de pays. Il est dénaturé, trafiqué, rendu volontairement morbogène (ça se dit ??) pour garantir les profits de Big Pharma. Dans le petit vin sympa plein de soleil de mon cousin viticulteur c’est pas l’alcool qui tue, c’est les saletés chimiques qu’y rajoute la filière après. C’est pas le tabac qui tue, c’est le protactinium qui vient des engrais phosphatés, qu’on nous l’a caché, les salauds.

      Si j’avais un peu de volonté, je commencerais de fumer.

      Les ados qui fument, il faut en profiter pour y mener les enfants pour regarder, c’est comme les ilotes qu’on faisait boire à Sparte. 

      Sinon, pour les enfants de fumeurs, il y aurait bien le mont Taygète. 


      • baldis30 10 mai 16:55

        @Julien S
        bonjour,
        « C’est pas le tabac qui tue, c’est le protactinium qui vient des engrais phosphatés, qu’on nous l’a caché, les salauds. »
        Vous abordez un point qui mérite largement d’être prolongé, pas seulement sur le protactinium mais sur d’autres choses encore plus dangereuses..
         En effet dans un temps les contrôles auxquels étaient soumis les agriculteurs hexagonaux du tabac visaient aussi les produits phytosanitaires ...
        Avec le commerce libre et sans entrave qui contrôle les paquets entrés en France soit légalement ( douanes) ou illégalement .... ?
        Qui effectue les contrôles phytosanitaires relatifs par exemple aux produits contenant de l’arsenic .... du mercure pour ne citer que ces deux-là !
        Lorsque la douane ou plus généralement les forces de police saisissent des lots introduits frauduleusement y-a-t-il avant qu’on passe par la case « incinération » une analyse de la teneur des tabacs en ces deux produits ( et bien d’autres tout aussi réjouissants) .... Publier ensuite les résultats et le nom des empoisonneurs, fabricants et importateurs légaux ou illégaux constitueraient une aide psychologique sans contrainte et un appel à réflexion et responsabilité ...


      • foufouille foufouille 10 mai 15:34

        mouais et si la société était moins pourri, personne n’aurait besoin de drogue.


        • baldis30 10 mai 18:23

          @foufouille

          bonsoir,
           oulalalalala .... se passer de chocolat et de chantilly ...  smiley


        • cevennevive cevennevive 11 mai 09:34

          Encore des « directives », des anathèmes, des menaces, etc...

          Je vais les envoyer vers cette tarentelle qui parle pour moi (et sans doute pour beaucoup d’autres...) :  

           Ma vaffanculo !

          Foufouille, il n’y a pas que les gens qui ont la vie « pourrie » qui aiment une petite cigarette après l’effort. Cela, ce n’est pas « se droguer », c’est se faire plaisir.

          Un gâteau plein de crème et de sucre est aussi un danger pour la santé d’après les affirmations de certains (rire). Alors, pour leur anniversaire, ils vont manger du tofu ou des racines de carottes sauvages !


          • picpic 11 mai 09:48

            @cevennevive
            pourquoi prendre le tofu comme exemple ?

            c’est un produit volontairement insipide que l’on rajoute partout comme on veut justement.
            c’est aussi pertinent que de parler de manger du blanc d’oeuf...

            Sérieusement, vous me faites un super jus de légume ou de fruit et je l’échange volontier contre vos pâtisseries et autres sucreries..
            Même une bonne soupe avec du bon pain, quelle bonheur !

            et la cigarette après l’effort, je l’échange aussi volontier contre un super jus ou un massage !
            il y a des millions de façon de se faire plaisir, mais il est vrai que ce système nous a bien remplacé notre imagination...« nos désirs sont leurs ordres »


          • cevennevive cevennevive 11 mai 10:20

            @picpic, bonjour,

            Ne vous fâchez pas picpic, le tofu est dégueu en effet ! Et puis, je suis d’accord avec vous, une bonne soupe des légumes de son jardin avec du bon pain que vous avez fait vous-même, c’est la meilleure des nourritures (j’ai été élevée ainsi...)

            Vous dites : « il y a des millions de façon de se faire plaisir, » Oui ! Mais alors que l’on ne vienne pas enquiquiner ceux qui ne sont pas addictifs et qui, modestement, consomment sans exagération et avec clairvoyance.

            Je trouve que tous ces gourous écolo nous cassent les pieds à toujours nous culpabiliser. Qu’ils s’occupent des grosses firmes, des financiers bouffis ou des inconscients.

            Quant au tabac, en effet, il est composé maintenant de toutes sortes de poisons, il est bien différent de celui que plantait mon père autrefois. Et il est si alourdi de taxes que l’état s’engraisse tout en nous faisant la leçon. Quel culot !


          • Le tabagisme est un problème de santé publique majeur.....

            Si cette phrase était prise au sérieux ça se saurait .

            Mais la réalité est tout autre .

            Une addiction comme les autres OK.

            Une petite liste : Tabac, alcool, sucre, drogues......etc
            Ces quatre addictions sont connus et provoquent des problèmes de santé mais les gens ont la liberté de leur vie et de leur mort.

            Dans certain cas l’état fait courir des risques mortels aux humains et ces derniers les subissent sans moufter.

            Certaines femmes fument, s’alcoolisent, se droguent et de surcroît elles enfantent. Certainement pour pourrir dés la conception et la naissance la vie de l’enfant à venir .... Enfant qui si, il naît prononcera les paroles suivantes : Merci, maman je t’aime ..... !

            Que du bonheur ?
              smiley



            • foufouille foufouille 11 mai 16:14

              @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
              le sucre est mauvais ? ridicule.


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 13 mai 05:15

              Notre civilisation de l’argent n’en est pas à sa première contradiction.

              Pourquoi autoriser la vente de grandes feuilles à rouler pour pétards alors que la beuh est interdite ? Pourquoi fabriquer de puissantes voitures alors que la vitesse est limitée ? Pourquoi obliger les gens à se faire vacciner puisque ceux qui le veulent seront protégés de ceux qui ne veulent pas ?

              Interdisons complètement le tabac, l’alcool et les putes... puisque ces 3 fléaux sont colporteurs de maladies.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lulu

Lulu
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès