• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > CoVID – 19 – liberté, doxa et connerie

CoVID – 19 – liberté, doxa et connerie

 

 Voilà neuf mois que dure la pandémie de la CoViD-19, neuf longs mois pendant lesquels nous avons été submergés par des monceaux d’informations de toutes natures : scientifiques, médicales, politiques… et par les prises de position des uns et des autres, « sachants » ou ignorants, chacun ayant un pré carré à défendre, ce qui ne surprend pas dans une société où chacun se centre sur dans des systèmes identitaires. Dès lors nous observons les restaurateurs, les commerçants, les artistes qui viennent expliquer que les mesures prises par le gouvernement sont insensées. Cette doxa largement relayée par les médias télévisuels animés par des journalistes et des animateurs peu cultivés et avides de sensationnalisme, contribue à désorienter le public et à accroître l’effet anxiogène du manque de rigueur quand ce n’est l’incohérence de la communication gouvernementale ; comme si la pandémie en elle‑même n’était pas suffisamment anxiogène.

 

 Dans ce marécage d’informations certains artistes dont on peut comprendre et partager la douleur provoquée par l’impossibilité d’être en spectacle, sont venus nous expliquer que les restrictions (confinement, masque, distance physique) étaient déraisonnables voire néfastes à notre santé mentale. Il y en eut un qui alla jusqu’à écrire « Bon, allez, soyons francs : Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles (quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri mort d’être privé de notre amour) », […] « Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales », affirmant qu’il faut désormais « vivre quitte à mourir.  » Quelques jours plus tard il revenait sur ses propos : « Je comprends la polémique. C’est un texte excessif, je l’ai écrit dans la colère. C’est un texte qui est un peu irresponsable, mais ça pose la question de la responsabilité d’un artiste. Est-ce qu’un artiste a vocation de tenir des propos responsables ? Je ne crois pas. » Si les artistes n’ont pas vocation à être responsables alors qu’ils sont « des modèles », peut-on leur conférer la qualité de citoyens ? Comment peut-on espérer que les citoyens « ordinaires » soient responsables alors que certains se déclarent exemptés de l’être au nom de leur profession ? Dans la situation que vit le monde depuis le début de cette année 2020 chacun a le devoir d’être responsable, ce qui n’est ni facile ni reposant au regard des contraintes auxquelles chacun est soumis. La réaction de cet artiste n’est que la triste image d’une société où l’individualisme égoïste l’emporte sur le bien commun. Si on peut comprendre que la colère puisse tenir chacun à distance l’exercice de la responsabilité, comment accepter que la colère soit le motif du déraillement d’un intellectuel, mais un artiste est-il un intellectuel ?

 

 Pour sûr les commerçants ne sont pas des « intellectuels », ni philosophes ni sociologues, leur quotidien gestionnaire les envahit. Pour autant peut‑on envisager qu’une gestion soit de qualité si elle ne repose pas sur une réflexion profonde qui met en relation les différents éléments du système de commercialisation ? Le président d’une association de commerçants d’une métropole exposait sur France Info son courroux contre les mesures de restriction décidées par le gouvernement indiquant, dans un poujadisme exacerbé, combien cela est la faute de l’administration à qui il reprochait de n’être qu’un lieu de consanguinité malaxée au sein, entre autres, de l’ENA. Son crédo, reprenant celui de plusieurs présidents de la République, voudrait qu’on aille chercher les dirigeants de l’administration ailleurs comme si dans les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs ce phénomène de consanguinité n’existait pas : il serait bon que ce commerçant s’instruise du concept de réseau et de ce que produisent les lieux de formation, notamment les grandes écoles, en matière de création de réseaux. Puis il déversait sa bile contre la grande distribution, la même rancœur depuis les années 1960 que le petit commerce n’arrive pas à juguler faute de pouvoir réfléchir à de nouvelles modalités d’organisation et de fonctionnement. Comme l’a dit le sociologue Jean Viard, sur France Info le même jour, pendant et après une crise il faut savoir se réinventer. On a vu par exemple de nombreuses librairies, souvent avec l’aide des Régions, mettre en place du click et collecte ; d’autres commerçants l’ont fait par leurs propres moyens. Dans une situation de pandémie de l’ampleur de celle que nous vivons, pleurer ne suffit pas et vilipender sans réfléchir le gouvernement est totalement contreproductif. Ces récriminations, dont on peut comprendre les raisons émotionnelles, ne font qu’accroître l’anxiété générale y compris celle de ceux qui protestent. Il y a des situations extrêmement difficiles, catastrophiques et mortifères, mais est‑ce en laissant l’épidémie se développer qu’on supprimera ces situations ? Certes on ne peut pas dire que le gouvernement brille par une prise en mains intelligente de la crise, il va à tâtons, hésitant, avançant, reculant, distribuant des discours incohérents. Qui aurait fait mieux ? Ce guide de haute montagne des Hautes‑Alpes, mu par ses connaissances scientifiques encyclopédiques, qui déclarait sur une radio que les décisions du gouvernement sont des sottises parce qu’elles ne reposent sur une erreur scientifique.

 

 Les gens sont ainsi baignés dans une ambiance où la doxa l’emporte sur la connaissance et l’intelligence, où l’intérêt personnel l’emporte sur celui collectif. Quoi de surprenant à ça dans une société où prévaut un régime des opinions, avec une réflexion simpliste qui nie la complexité du réel. Là où le débat est nécessaire pour aborder la complexité, il est rendu impossible parce que chacun est (ou s’assigne) à un camp. Cette position est un obstacle à une bonne gouvernance pour laquelle chacun doit pouvoir s’exprimer en même temps que chacun a le devoir impérieux d’écouter l’autre ; il est vrai que le président de la République ne montre pas l’exemple, ces ministres non plus. C’est du croisement des idées que vient une stratégie efficace. Loin de cette sagesse il semble que nous soyons confrontés à des cons si on admet, comme écrit dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, que la connerie « consiste à émettre un jugement dans l’ignorance volontaire du contenu de ce qui est jugé, ce qui rend toute compréhension impossible. »

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Jelena Jelena 22 novembre 2020 10:23

    >> Qui aurait fait mieux ?

    En Europe, le seul gouvernement qui fait la guerre au virus, c’est celui de la Slovaquie. Tous les autres font « la guerre aux gueux ». Ce qui fait que - à moins que le virus disparaisse naturellement - on sera encore au même point en 2050.


    • BA 22 novembre 2020 10:38

      Vendredi 20 novembre 2020 :


      L’INSEE vient de mettre à jour son graphique sur le nombre de décès en France, quelle que soit la cause de la mort. La courbe jaune représente le nombre de morts en 2020. Nous pouvons comparer avec le nombre de morts en 2019 (courbe rouge) et avec le nombre de morts en 2018 (courbe bleue).


      Sur ce graphique, nous pouvons voir qu’il y a eu bien plus de morts en 2020. L’INSEE écrit : « Au total, entre le 1ᵉʳ mars et le 9 novembre 2020, 447 649 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 10 % de plus qu’en 2019 (+ 42 200 décès), et 9 % de plus qu’en 2018 (+ 37 700 décès). »


      Nous pouvons voir que la première vague de COVID-19 a duré deux mois, du 1er mars 2020 jusqu’au 30 avril 2020.


      La deuxième vague a commencé environ le 20 octobre 2020 : c’est parfaitement visible sur le graphique ci-dessous :


      https://www.insee.fr/fr/statistiques/4923977?sommaire=4487854#graphique-figure1_radio1


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 11:04

        @BA
         
         ’’ «  Au total, entre le 1ᵉʳ mars et le 9 novembre 2020, 447 649 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 10 % de plus qu’en 2019 (+ 42 200 décès), et 9 % de plus qu’en 2018 (+ 37 700 décès). »’’
         
         
         « En 2019, il y a eu 612 000 décès en France (Outre mer inclus)— contre 609 648 en 2018 et 606 274 en 2017 — pour une population de 66,89 millions d’habitants soit un taux de mortalité de 9,1 pour 1000, un taux stable sur les 10 dernières années. »
         
        « Pour ces personnes, c’est au mois de janvier que le nombre de décès est le plus grand (8.9% des décès) et au mois de novembre le plus faible (7.6% des décès). Plus les âges deviennent élevés, plus les décès sont concentrés en hiver et au printemps. »

         Au 1er janvier 2020 , la France, hors collectivités territoriales d’outre mer, compte 67,1 millions d’habitants, dont 64,9 millions en France métropolitaine et 2,2 millions dans les départements et régions d’outre-mer (DROM).
         
        Comte tenu de ces éléments, j’estime que le nombre de décès en France métropolitaine, du 1er janvier au 9 novembre 2019 devrait se situer autour de  : 510 000 contre 405 449 (447 649 — 42 200) selon vous.
         
         Cherchez l’erreur.


      • oncle archibald 22 novembre 2020 11:08

        @Francis : L’erreur est facile à trouver, elle est dans votre post.

        Les chiffres avancés par BA concernent la période « entre le 1ᵉʳ mars et le 9 novembre 2020 » tandis que ceux que vous voulez lui opposer concernent une année calendaire pleine.


      • Fergus Fergus 22 novembre 2020 11:11

        Bonjour, BA

        Houla ! Vous allez vous attirer les foudres des experts en statistiques et en santé publique d’AgoraVox qui ne cessent de l’affirmer avec force : « Il n’y a pas eu de pandémie » ! 


      • Bendidon Bendidon 22 novembre 2020 11:22

        @Fergus et les autres
        Vous n’avez pas encore compris que BA est un troll de big pharma qui copie/colle le meme commentaire sur chaque article du jour ???
         smiley


      • pemile pemile 22 novembre 2020 11:45

        @oncle archibald « @Francis : L’erreur est facile à trouver, elle est dans votre post. »

        Et @Francis recopie cette erreur sur 9 autres articles ! smiley


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 11:47

        @oncle archibald
         
         au temps pour moi.


      • pemile pemile 22 novembre 2020 11:49

        @Bendidon "Vous n’avez pas encore compris que BA est un troll de big pharma qui copie/colle le meme commentaire sur chaque article du jour ???"

        Mais ses posts ne contiennent pas d’erreurs. Que pensez vous de @Francis qui lui poste le même commentaire erroné sur chaque article du jour ?

        Et que pensez vous de @doctorix ou de @captain marlo qui s’enfoncent dans un délire et répètent sans fin les mêmes âneries depuis plusieurs mois ?


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 12:07

        @oncle archibald
         
         
        Compte tenu de ces éléments, j’estime que le nombre de décès en France métropolitaine, du 1er janvier au 9 novembre 2019 devrait se situer autour de 427 000 ou 413 500 en métropole contre 405 449 selon BA qui ne précise pas.
         
         

         ps. pemile : BA abuse avec ses copiés collés. C’est fâcheux. Je demanderais volontiers la suppression de mes posts surnuméraires mais j’aimerais aussi qu’on supprime ceux de BA.


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 12:11

        @Francis
         
         et surtout, je note que, si on comprend bien pourquoi les périodes comparées s’arrêtent au 9 novembre, je note que le fait de les démarrer au 1er mars est inexplicable, ni moralement ni techniquement.
         
        A moins qu’en cette année 2020, le pic de mortalité de la grippe ait été décalé par rapport aux années précédentes, et la différence serait bien moindre en comparant à partir du 1er janvier comme je l’avais fait instinctivement.
         
        Cette astuce serait destinée à nous tromper.


      • pemile pemile 22 novembre 2020 14:16

        @Francis "je note que, si on comprend bien pourquoi les périodes comparées s’arrêtent au 9 novembre, je note que le fait de les démarrer au 1er mars est inexplicable, ni moralement ni techniquement.« 

        Il s’agit simplement de la période covid, non ?

         »Cette astuce serait destinée à nous tromper."

        Mais votre erreur de calcul, anodine sur le fond, révèle quand même cette obsession de la tromperie, ce préjugé qui déforme systématiquement toutes vos interprétations ?


      • pemile pemile 22 novembre 2020 14:20

        @Francis « ps. pemile : BA abuse avec ses copiés collés. »

        C’est sa façon de communiquer depuis des mois et acceptée par les admins d’avox, non ?

        Vous ne pensez pas que c’est plus le fond de ses posts qui vous dérange et accentue votre ressenti ?

        @doctorix et @captain marlo ont posté de façon bien plus répétitive de grosses âneries et erreurs depuis des mois, non ?


      • nono le simplet nono le simplet 22 novembre 2020 14:30

        @pemile
        Il s’agit simplement de la période covid, non ?

        en comparant à partir de janvier c’est comme si on calculait le volume d’eau total d’une crue en partant du débit deux mois avant l’orage qui a fait gonfler le cours d’eau


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 14:33

        @pemile
         
         ’’ Il s’agit simplement de la période covid, non ?’’
         
         Sophisme imbécile.
         
         Préjugé ? Peut-être. Ne dit-on pas  : « chat échaudé craint l’eau froide » ?
         
         Ainsi par exemple, ce modèle de tromperie même si je sais que vous ne lirez pas.
         
         La longue histoire de scandales de Pfizer, et le fait qu’ils n’ont jamais eu à rendre compte de leurs crimes, continuent d’être ignorés par les médias,
         
         Il y est question de crimes impunis. Mais les victimes étaient des enfants africains ; ça ne compte peut-être pas pour vous.


      • nono le simplet nono le simplet 22 novembre 2020 14:36

        @Francis
         Sophisme imbécile.

        elle est bonne celle là .... direct au blog ... smiley


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 14:57

        @nono le simplet
         
         un sophisme imbécile c’est comme une pétoire qui explose à la gueule du tireur.
         
         Si tous les sophismes étaient imbéciles ce serait une bénédiction.


      • nono le simplet nono le simplet 22 novembre 2020 15:57

        @Francis
         Si tous les sophismes étaient imbéciles ce serait une bénédiction.

        mais ils le sont tous, c’est leur essence même ...


      • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 18:15

        Je répète pour les neuneus et les simplets : si tous les sophismes pouvaient péter à la gueules de ceux qui en usent, ce serait une bénédiction.
         
         Malheureusement il existe des sophismes dont l’apparence est tellement rigoureuse qu’on pourrait presque les qualifier de subtils puisqu’ils réussissent à tromper. Le contraire d’imbéciles, donc.
         
         
        « Les esprits médiocres condamnent d’ordinaire tout ce qui passe à leur portée » (La Rochefoucauld)
         


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2020 11:57

        @oncle archibald
        C’est clair pour tout le monde, sauf pour Francis.


      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 12:37

        @Michel DROUET
         
        Pourquoi démarrer la comparaison au 1er mars ? Si c’est clair pour vous, ça ne l’est pas pour moi en effet. Quand il y a un flou c’est qu’il y a un loup.
         
        Au niveau national, écrit l’Insee, le nombre de décès survenus entre le 1er et le 23 mars 2020 est légèrement supérieur aux décès survenus entre le 1er et le 23 mars 2019 mais inférieur à 2018.
        Ainsi, entre le 1er et le 23 mars 2020, 39 707 personnes sont décédées en France hors Bouches-du-Rhône),
        contre, sur la même période, 39 141 en 2019 et 44 443 en 2018.

         

         


      • pemile pemile 23 novembre 2020 12:47

        @Francis « Pourquoi démarrer la comparaison au 1er mars ? »

        Bis repetita, si c’est pour calculer l’impact de la pandémie de covid, c’est la date des premiers morts en Europe.

        Pourquoi cela vous perturbe tant que l’impact de la covid soit bien calculé sur une période d’un an, du 1 mars 2020 au 1er mars 2021 ?


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2020 15:24

        @Francis
        Là il va être temps de prendre une tisane et aller au lit. Une telle constance dans le déni mérite d’être saluée.


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2020 15:26

        @Francis
        On dit aussi « qui veut voyager loin, ménage sa monture ». smiley


      • nono le simplet nono le simplet 23 novembre 2020 15:53

        @pemile
        de plus, le lien de Francis est un article de Libé du 02/04 ... smiley
        depuis les chiffres de l’INSEE ont évolué ...
        mars 2018 60409
        mars 2019 53630
        mars 2020 63200


      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 16:08

        @pemile
         
        1  du 1er mars au 9 novembre ce n’est pas pareil que du du 1er mars au au 30 avril.
         
         2 — pour calculer l’impact de la pandémie de covid, c’est peut-être la date des premiers morts en Europe qui compte, mais alors, quid de la date de départ de l’épidémie de grippe les années précédentes, et qui a curieusement fait grève cette année ?
         


      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 16:10

        @Michel DROUET
         
         il est bien mignon michel drouet, mais dans cette affaire il doit prendre conscience qu’il s’agit de la santé des gens, pas de ses actions en bourse.


      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 16:11

        @nono le simplet
         
         ’’depuis les chiffres de l’INSEE ont évolué’’
         
         des liens ?


      • nono le simplet nono le simplet 23 novembre 2020 16:19

        @Francis
        quid de la date de départ de l’épidémie de grippe les années précédentes, et qui a curieusement fait grève cette année ?

        hiver 2019-2020 ou hiver 2020-2021 ?


      • pemile pemile 23 novembre 2020 16:36

        @Francis « pour calculer l’impact de la pandémie de covid, c’est peut-être la date des premiers morts en Europe qui compte »

        Enfin !

        Et pour comparer sur une année, période de grippe incluse, du 1 mars 2020 au 1 mars 2021 ?

        Avec l’évidence que la grippe 2020-2021 sera bien bridée par les mesures mise en place pour la covid.


      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 16:39

        @nono le simplet
         
         arrêtez de faire l’âne : on n’a pas le nombre de décès cumulés pour la période du 1er mars au 30 février 2020. Votre insistance à chercher à tromper est maladive

         
         
         Si on veut faire des comparaisons aujourd’hui, je suggère de comparer les périodes
         
        1er novembre 2017 au 31octobre 2018
        1er novembre 2018 au 31octobre 2019
        1er novembre 2019 au 31octobre 2020

         
         


      • pemile pemile 23 novembre 2020 16:43

        @Francis « Si on veut faire des comparaisons aujourd’hui »

        C’est pas un peu tôt, vu que le virus circule encore ? smiley

        Si on veux faire une comparaison aujourd’hui, la raison impose de prendre la période covid, de mars à novembre, point.


      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 16:45

        @pemile
         
         Mais le problème, dit Alice, c’est de savoir si tu peux faire en sorte que les mots signifient des choses différentes. Le problème, dit Humpty Dumpty, est de savoir qui commande, c’est tout
         
         Quand les fous commandent, les petites frappes et les salopards sont les caïds.

         
         


      • nono le simplet nono le simplet 23 novembre 2020 18:11

        @Francis
        on n’a pas le nombre de décès cumulés pour la période du 1er mars au 30 février 2020

        du 1er mars de quelle année ? et du 30 février de quelle planète ?
        sinon les chiffres d’octobre 2020 sont encore partiels ...
        pour comparer les hivers le mieux c’est de les mettre au milieu, genre de juin à juin ...
        pour l’hiver 2019-2020 la messe est dite
        pour l’hiver 2020-2021 elle est entrain de se dire
        sinon pour la grippe, elle est là ... elle est tout le temps là d’ailleurs du 01/01 au 31/12 de chaque année ... Geodes donne les chiffres toutes les semaines ...
        en 1981 j’en ai chopé une carabinée au mois de juin ... 3 jours au lit avec 40° ...



      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 18:17

        @Francis
         erratum : je voulais dire « On n’a pas le nombre de décès cumulés pour la période du 1er mars 2020 au 30 février 2021 », comme le demandait pemile à 16:36
         
         Tout les lecteurs sauf les neuneus auront corrigé d’eux-mêmes.


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2020 22:44

        @Francis
        Ouais, je viens d’investir dans le virus de la connerie, et c’est à la hausse !


      • jib_jib 24 novembre 2020 18:31

        @BA
        Ne jamais oublier d’observer les courbes de décès en série longue (20 ans).
        On remarque un trend haussier de 1% environ à partir de 2006 (papy boom) : +6500/an.
        Le pic de 2020 n’apparait exceptionnel dans cette séquence longue qui en compte au moins 4. comparables.


      • oncle archibald 22 novembre 2020 11:05

        « il serait bon que ce commerçant s’instruise du concept de réseau »

        Les commerçants, les artisans et plus généralement les entrepreneurs de toutes disciplines connaissent parfaitement le concept de réseau quand ça les arrange, notamment pour s’entendre entre eux sur les prix ou pour éliminer un entrepreneur qui ne respecterait pas cette « règle » en consentant des prix plus bas que « le prix convenu » jusqu’à ce qu’il fasse faillite ...

        Quand ils parlent du corporatisme des autres c’est juste l’éternelle histoire de la paille et de la poutre ! Nombreux sont les commerçants et les entrepreneurs qui défendent leur corporation sans se soucier du bien commun. Ils essayent de ramasser de l’argent public pour les aider à passer un mauvais moment. D’autres pires encore sautent sur « l’aubaine » et réajustent leurs effectifs sous prétexte de Covid alors qu’ils avaient décidé de le faire bien avant la pandémie.


        • Bendidon Bendidon 22 novembre 2020 11:19

          Bon sang il n’y a donc plus que ce genre d’articles en modération ?

          Hier avec celui de Xéno on croyait avoir atteint le fond mais celui là (écrit par un dottore LOL) qu’en dire ? : Article alambiqué écrit avec la muselière sur le bec, dégoulinant de bien pensance et de philosophie à deux balles. Bref, à pleurer

          Ohé la modé faites passer un article du panda, là au moins on rigole smiley


          • McGurk McGurk 22 novembre 2020 14:44

            @Bendidon

            C’est là le problème majeur de ce site.

            On a pas d’articles diversifiés sur des sujets pluriels mais une vague (’tain, je déteste ce mot maintenant !) de papiers sur le même sujet jusqu’à l’épuisement (des sujets et des internautes).

            Heureusement qu’on a limité la casse avec les élections US parce que ça partait déjà en cacahuète...


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 11:36

            Puisque le mot « doxa » est un élément du titre qui apparait à plusieurs reprises dans le texte, il n’est peut-être pas mauvais de cerner ce mot qui connait un certain succès dans les colonnes de ce site.

            Pourquoi utiliser un mot grec quand sa traduction, « opinion » en l’occurrence, est disponible ?

            L’utilisation pertinente d’un mot grec est un usage chez les philosophes qui prennent la précaution de définir leur concept, et pour Platon, Husserl ou Schütz, le concept de « doxa » renvoie à des acceptions bien différentes.

            C’est Bourdieu qui a lancé la mode chez les bobos de l’intégration du mot « doxa » dans les conversations de café du commerce. Pour lui, « l’adhésion doxique au monde social est l’effet de la relation d’harmonie entre deux ordres de choses, les structures objectivées et les structures incorporées, les classes et les classements, les positions et les dispositions, les probabilités objectives et les attentes subjectives : elle se manifeste à travers un sentiment de familiarité où l’ordre des choses est indiscuté, selon l’image du poisson dans l’eau. ». Une bien longue périphrase pour émettre une banalité qu’Henri Monnier avait illustrée d’une manière plus synthétique en faisant dire à M. Prudhomme : « C’est mon opinion, et je la partage ! ».



            • TSS 23 novembre 2020 10:08

              @Séraphin Lampion
              Contrairement à vous ,j’aime bien Bourdieu... !!


            • binary 22 novembre 2020 11:52

              A la lecture de ce texte surréaliste, où l auteur semble vouloir condamner ce qu il est en train de faire, on se demande bien ce que peut signifier pour lui le mot « comprendre ».


              • McGurk McGurk 22 novembre 2020 12:39

                La réaction de cet artiste n’est que la triste image d’une société où l’individualisme égoïste l’emporte sur le bien commun. Si on peut comprendre que la colère puisse tenir chacun à distance l’exercice de la responsabilité, comment accepter que la colère soit le motif du déraillement d’un intellectuel, mais un artiste est-il un intellectuel ?

                NON NON NON NON ET NON !

                Même l’auteur ne comprend pas le message qu’il cite, bordel !

                Comment peut-on parler de « responsabilité » et d’ « égoïsme » alors qu’on réfléchit avec son cul ? Que les réflexes primaires coupent toute réflexion ?

                Si cela a « créé une polémique », alors soit le public est con (une vraie possibilité) soit il ne sait plus se servir de son cerveau. Mais, hélas, c’est la même chose avec l’affaire des « caricatures » où les gens ne sont pas aptes à analyser les messages qui s’y cachent.

                Retranscription simplifiée : « ne vous arrêtez pas de vivre, vivez votre vie à fond. Protégeons les plus faibles et arrêtons d’emmerder les gens avec des »mesures préventives« qui ne sont inefficaces et un moyen de contrôle ».

                C’était simple à comprendre et pourtant...

                Le message est donc parfaitement juste et l’emploi d’une métaphore un peu poussée n’est en rien un crime.

                Comment peut-on espérer que les citoyens « ordinaires » soient responsables alors que certains se déclarent exemptés de l’être au nom de leur profession ?

                Mais dites-moi, comment se fait-il qu’on tire sur la population à l’incriminer à tout bout de champ mais qu’on ne désigne/condamne pas les vrais responsables ?

                Parce que je vous rappelle que, d’après les chiffres (bidonnés mais bon faisons avec), 55 000 personnes ont trouvé la mort suite aux plans machiavéliques ainsi que l’incompétence de la classe politique (surtout celle au pouvoir).

                Or, ces gens-là sont protégés de par la loi et n’auront rien à craindre pour le reste de leur petite vie tranquille qu’ils poursuivront dans un cadre matériel confortable et ce à des postes dont tout le monde rêverait.

                En quelques mois, on a fait mieux que la période la Commune entre 6 à 30 000 morts (et plus de 40 000 prisonniers). Là, en plus des morts, on a plus de 65 millions de prisonniers suite à la dictature businesso-gouvernementale. Un record.

                Quel est donc votre définition du mot « responsabilité » qu’on se marre ?


                • binary 22 novembre 2020 12:54

                  @McGurk
                  En quoi la destruction d une société est un « bien commun » ?


                • McGurk McGurk 22 novembre 2020 13:13

                  @binary

                  Je n’ai jamais dit une chose pareille.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:10

                  @McGurk Le survivants devront enterrer les morts. Belle perspectives....Survivre est parfois un fardeau aussi important que la vie. Pourquoi moi et pas lui. Les survivants d’Auschwitz en savent quelque chose...A moins d’être cynique : c’était leur heure. Pourquoi en faire tant d’histoire.


                • McGurk McGurk 22 novembre 2020 18:07

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Leur heure de quoi ? Qui se permet de dire quand vous vivrez ou mourrez ?


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 18:30

                  @McGurk J’ai écrit : à moins de devenir cynique...... Ce n’est pas mon style personnel. Mais les médecins (comme dans une guerre) sont bien obligé d’oublier toutes formes d’empathie : c’est moi ou l’autre. Et comme je pense que nous sommes en guerre sans l’avouer vraiment : beaucoup de personnes vont se blinder..


                • McGurk McGurk 22 novembre 2020 19:16

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  L’empathie est la base de la profession médicale.

                  Le jour où on arrête de l’être on cesse d’appartenir à cet ordre.

                  Se blinder ?


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:01

                  Je pense que nous sommes en guerre. Même si le mot ne peut vraiment acté. Et être en guerre c’est perdre toutes nos libertés. Rappelez-vous : Fahrenheit. En Belgique, des policiers risque de sonner à votre porte pour vérifier que vous n’êtes pas plus que deux ou trois. Aux Etats, un fou furieux a accès au bouton nucléaire. Comme voulez-vous vous sentir libre sans être sur la défensive. Lâcher prise et être aux aguets. On peut se dire, puisque c’est ainsi autant en finir. Mais qui connait la suite. Les retournements de situation existe. Les Deux ex Machina...Se préparer à mourir à un côté à la fois rassurant,...mais ne nous mentons pas. Tout le monde n’a pas la chance de mourir dans son rêve. La naissance est un choc traumatique, généralement la mort aussi. Quoique des bouffées de cortisol peuvent s’activer pour amortir le choc. 


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:03

                    Corrigé : « Pas plus que deux ou trois à Noël »...Dans la boîte de PAN dore, il reste l’espoir. Comte Sponville explique que l’espoir est toxique. Je ne sais pas..


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:14

                      Etre en guerre suppose que la Loi est différente. L’humain est en position de légitime défense....Nous jugerons avec le recul. Pour moi le coupable est connu : Qui a tué OEDIPE ? 


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:20

                        19 févr. 2013 — Avec Jean-Pierre Winter, psychanalyste et philosophe. ... L’Œdipe raconte l’histoire d’une loi qui s’adresse à un sujet qui n’est pas un sujet de droit. ... c’est ce fantasme d’enfant pré-œdipien, sans papa ou sans maman. ... liée à celle du mariage homosexuel, de la PMA, de la gestation pour autrui (GPA). Jean-Pierre Lebrun. L’immonde sans limite. L’immonde vaut-il que l’on se batte pour lui.... ? 


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:31

                          La loi oedipienne est claire : interdit de l’inceste. Différence sexuelle et de génération. La liberté s’arrête où commence celle de l’autre. Le respect d’autrui étant la règle. Avec la Pma, tout les jeunes d’aujourd’hui devront analyser le sang de leur conjoint. Il y a de nombreuses chance qu’il soit votre frère ou soeur. . Qui se ressemble s’assemble...Une famille aristocratique Belge connue a eut trois enfants entre cousin et cousine : TRois autistes profonds.


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 16:50

                            Les derniers mots d’Oedipe avant de mourir étaient clairs : tant que vous rappellerez de moi, vous vivrai en paix et heureux...


                            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 novembre 2020 17:27

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              «  vous vivrai en paix et heureux... »

                              avec une telle maîtrise de la grammaire, pas étonnant qu’il eu un complexe !


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 novembre 2020 17:47

                              @Séraphin Lampion c’est moi qui ai fait la faute. Le problème quand on a été élevé dans le bilinguisme. On ne maîtrise pas parfaitement le français quand on doit intégrer la soupe de flamand et du français. Attaque d’un bas niveau. 


                            • arthes arthes 22 novembre 2020 19:29

                              @L’auteur

                              Pour sûr les commerçants ne sont pas des « intellectuels », ni philosophes ni sociologues,

                              Par rapport à quoi et quels critères , ducon ?

                              Tu crois que parce que tu régurgites du prérequis que tu annones tu es mieux enseigné  et en sais davantage que ceusses que tu méprises et qui ont une expérience et une connaissance de la vie, sur le terrain.. ?


                              • Fergus Fergus 22 novembre 2020 19:36

                                @ arthes


                                « Pour sûr les commerçants ne sont pas des « intellectuels », ni philosophes ni sociologues »

                                Ils ne le sont pas de métier, en effet, mais il en est qui ont des niveaux de réflexion et d’analyse nettement plus pertinents que certains intellos autoproclamés !

                                Vous avez eu raison de protester.


                                • Francis, agnotologue Francis 22 novembre 2020 20:33

                                  magnifique coup de gueule, magnifique personnage.

                                   

                                  A diffuser largement. Merci à Olivier Cabanel pour le lien.


                                  • OrganigrammeNationInternational 23 novembre 2020 09:39

                                    23/11/2020 - https://wp.me/p4Im0Q-4ha

                                    • Il y a la réalité et, ensuite et surtout, ce que l’on nous en dit…. Doit-on tout connaître y compris la vérité. En sommes-nous dignes ? Apparemment non. Si nous en étions dignes, nous aurions déjà renversé la pouvoir dictatorial au lieu d’être devenus pour 95% des gens, kapo du pouvoir. Pourtant la Constitution nous fait obligation de renverser toute dictature. A croire que nous ne méritons pas la Liberté. Je plaints ceux qui sont morts, inutilement, pour elle et leurs rejetons qui ont eu à souffrir du manque pour que leurs voisins capitulent de la sorte.

                                    • Djam Djam 23 novembre 2020 10:30

                                      @ Latouille

                                      Bien, bien, bien... je lis votre article et j’ai la curieuse impression d’entendre, ici et là, un porte parole ministériel qui aurait été « briefé » pour apaiser la montée des colères populaires...

                                      Pourquoi pas, après tout... mais tout de même, vous avez à l’évidence la gourmandise des formules de la...doxa !

                                      « crise identitaire » ; « bonne gouvernance » ; « poujadisme » ; « citoyen » ; « régime d’opinion » ; « réflexions simplistes » ; « débat est nécessaire pour aborder la complexité » et cerise sur le gâteau du bon sabir boisé, LA référence d’une certaine idéologie : l’encyclopédie d’Alembert !!

                                      Quand on s’est penché sur les auteurs de l’encyclopédie de « référence », on évite de la citer tant certaines de ses « définitions » relèvent du pur racisme, d’anti cléricalisme primaire, de misogynie grossière. Les auteurs de cette encyclopédie étaient des esprits adorateurs de la Raison, au point qu’ils en oublièrent l’autre moitié de leur cerveau !

                                      Vous évoquez l’inénarrable Bedos fils qui, en effet, fit une sortie essentiellement provocatrice au mauvais moment. Il l’exprimerait aujourd’hui qu’il n’aurait pas à s’excuser tant le délirium covidis se confirme comme le plus gros canular sanitaire dans sa disproportion de traitement. Bedos fils a du talent, à n’en pas douter, mais faut pas non plus espérer d’un bobo cultureux d’avoir de l’intelligence en toutes circonstance.

                                      Quant au commerçant témoignant sur une radio, que vous taxez de « poujadiste » selon encore une fois un choix de qualificatif typique des journaleux (que, par ailleurs, vous n’hésitez pas non plus à considérer comme « peu cultivés » et « avides de sensationnalisme »), vous auriez aimé qu’il s’exprime comment pour dire son inquiétude de mort professionnelle imminente ?... de s’exprimer comme vous le faites dans cet article, c’est-à-dire en truffant son témoignage de formules « doxatiques » à souhait ?

                                      Mais dites-moi Latouille, vous êtes retraité ? rentier ? entretenu ? ou bien ? parce que c’est bien joli de critiquer à peu près tout le monde, mais que savez-vous exactement des angoisses d’indépendants qui bossent comme des forcenés pour faire tourner leur boutique et auxquels on interdit de bosser tout en permettant aux chaînes filiales des multinationales de prendre les places des magasins qui meurent ?

                                      Vous leur conseillez (sans rire) d’imiter ceux qui rebondissent en créant des réseaux...mais connaissez-vous l’un des plus important réseau de France qui regroupe tous les artisans et indépendants français et que cette « gouvernance macroneuse » détruit méthodiquement ? A l’évidence, non.




                                      • Francis, agnotologue Francis 23 novembre 2020 16:32

                                        https://www.aimsib.org/2020/11/22/vaccins-anti-covid-en-2020-folie-sanitaire-politique-mediatique-financiere/

                                        La firme pharmaceutique Pfizer a probablement lancé la production de son vaccin anti Covid-19 à ARNm bien avant d’avoir obtenu de la communauté européenne l’aménagement CE2020/1043 s’agissant de la levée de la protection de ses habitants vis à vis des OGM et avant même d’avoir lancé sa phase III d’essais cliniques, persuadée de pouvoir obtenir son autorisation de mise sur le marché partout dans le monde en faisant intervenir l’ancien Directeur Général de la FDA américaine, Scott Gottlieb, qu’elle a recruté depuis peu.

                                         

                                        La technologie vaccinale employée est embryonnaire sur le plan des connaissances scientifiques et contient de nombreuses incertitudes en terme d’effets secondaires au-delà de 6 mois, tous non étudiées. La mutation naturelle des coronavirus est importante et de nombreux co-variants du SARS-CoV-2 initial circulent déjà sur l’ensemble du globe rendant chimérique l’idée d’un vaccin unique, efficace sur toutes ses formes actuelles ou futures.

                                         

                                        La responsabilité financière des effets post-vaccinaux graves de ces vaccins a été transférée sans difficulté aux États acheteurs, ce qui doit faire craindre une absence totale de prudence comme de transparence de la part de l’ensemble des fabricants qui essayeront de placer leurs produits au plus vite dans cette course au rendement financier, le respect des règles déontologiques de ces firmes étant rappelé comme nul depuis de longue date.

                                         

                                        De nombreuses voix émanant de la société civile s’élèvent déjà pour inciter à une vaccination ou obligatoire, ou ségrégationniste, reléguant les non-vaccinés Covid au rang de citoyens de seconde zone, sans aucune conscience de la manipulation financière qu’ils installent, aux dépens évidents de la santé humaine et de la paix sociale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité