• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Elèves et profs à l’abandon

Elèves et profs à l’abandon

 La rentrée scolaire s'est donc effectué dans les conditions particulières imposées par la pandémie du Covid19. Protocoles et instructions rendent le métier d'enseignant plus difficile que jamais tout comme la vie familiale elle-même.

 

Structures, bâtiments et état sanitaire

 

Cette rentrée met en évidence le délabrement de nombre d'établissements scolaires et la carence de leurs équipements. Concrètement, avoir un robinet disponible, pas trop éloigné de la classe est remarquable. Les murs des locaux sont souvent décrépits. Quant aux latrines elles sont parfois dans un tel état que la plupart des enfants ne les utilisent au mieux que pour uriner. Les municipalités, quand elles font preuve de bonne volonté, se retrouvent dépassées par l'importance des travaux à effectuer. Et si la tendance à une temporisation est parfois explicable, elles ne peuvent être exemptées de leur responsabilité .

Pour illustrer notre propos avec une situation connue ailleurs, à Marseille, dans le 2ème arrondissement, le mobilier est vétuste (chaises vieilles et abîmées ; armoires décaties...), le matériel pédagogique est quasiment absent, les toilettes sont sans savon.

A cette situation de carence matérielle s'ajoute un nombre d'AVS insuffisant qui oblige à déscolariser des enfants ! Une seule personne à la cantine surveille 60 enfants... Danger et stress permanent .

Souvent c'est la façade entière du batiment qui doit être refaite comme rue de la Fonderie Vieille - toujours à Marseille - où des blocs de pierre menacent de s'écrouler...

 

Effectifs, manque de personnel et formation

 

 Les déclarations gouvernementales concernant la baisse des effectifs passent pour ce qu'elles sont : des paroles de propagande sans réalité. Même si nous ne faisons ici qu'effleurer le sujet, il convient d'évoquer le nombre d'élèves par classe. Le chiffre de 12 en a peut-être fait rêver certains mais il ne correspond malheureusement qu'à des situations particulières, sans avoir pu être généralisé. 22 élèves sont même plus proche d'un objectif que d'une réalité.

 Il était déjà difficile de faire classe devant plus de 20 élèves, comment enseigner alors avec un masque, en tentant de respecter le protocole de sécurité imposé du fait de la pandémie du Covid19 ?

Les pays scandinaves, concernant les effectifs, sont montrés en exemple, notamment la Finlande... Aujourd'hui encore plus qu'hier, il faudrait des classes de 15 élèves et moins. Impossible ? On avance ici l'argument financier d'un état français déjà connu pour être l'un de ceux qui paye le moins bien ses personnels de l'éducation (1). Quel crédit donner au « vieux sage », c'est à dire au pilier de bar scrogneugneu que les médias font régulièrement déblatérer sur « sa belle époque » ?...

Comme pour les personnels de santé, le gouvernement Macron a fait moult promesses que nous n'énumérerons que le jour des bilans, les comparant aux actes.

 

L'urgence c'est :

 

    • 15 élèves par classe maximum

    • Salaires convenables pour les profs, supérieurs aux misérables 1500 euros net actuels

    • AVS, bien formés, avec des salaires supérieurs aux 800 euros mensuels tel que pratiqué scandaleusement aujourd'hui. Après avoir supprimé les postes de maîtres spécialisés, ce serait concrètement un vrai pas vers cette« école inclusive » dont le ministère nous rebat les oreilles !

       

 Le rôle de la hiérarchie doit être revu dans l'Enseignement. En France il faut en effet montrer ses diplomes, passer les échelons, pour prouver ses capacités professionnelles. Il ne s'agit pas de nier la valeur de ces diplomes qui restent des repères. Mais ils ne peuvent être validés que si une pratique les accompagne. Appelons un chat un chat. J'ai connu très peu d'inspecteurs de l'Education Nationale qui, dans leur carrière, avaient enseigné devant des élèves. Certains m'avouaient qu'ils étaient devenus inspecteurs pour éviter justement d'êre devant une classe ! Et professionnellement on constate la différence entre un jeune cadre à langue de bois et une personne dont l'expérience permet un vrai dialogue constructif.

 Comme pour les personnels de santé, des manifestations d'enseignant sont prévus. Il faut que tout le monde s'y mette pour obliger le gouvernement à non seulement respecter ses engagements, mais pour oeuvrer à la construction d'un autre futur.

 

(1) « En résumé, les enseignants français sont mal lotis par rapport à leurs collègues européens, quel que soit le cycle dans lequel ils enseignent. Particulièrement peu élevés en début de carrière, leurs salaires progressent après 15 ans, mais en les situant dans le bas de la moyenne européenne, et largement derrière les traitements des enseignants allemands, par exemple » Le Monde 22/05/2015.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 7 septembre 14:51

    Ceci est voulu et fait partie du plan du NOM auquel Micron adhère. Sa bague à la main droite doit venir de son mariage avec les satanistes.du NOM. Et aussi de son initiation  smiley


    • Le421 Le421 8 septembre 08:36

      @troletbuse
      Oui, d’accord, mais ce qui tracasse les français, c’est l’IN-SÉ-CU-RI-TÉ !!
      Le reste, OSEF !!

      Il faut bien faire monter le RN pour le deuxième tour de 2022, non ?
      Alors, l’emploi, l’école, les hôpitaux, etc, voyez ce que je veux dire...


    • binary 7 septembre 15:48

      Bienvenue dans le tiers-monde !


      • gouzier gouzier 7 septembre 16:28

        Macron a encore au moins 3 tâches à mener à terme (qui sont bien sûr des directives européennes) :

        Transférer la gestion des retraites des Français à des fonds de pensions américains (c’est presque achevé...).

        Accélérer l’envahissement de la France par les migrants jusqu’à un point de non retour (c’est presque achevé aussi).

        S’attaquer au démantèlement du système éducatif français (sur le modèle de ce qu’ont subi notre système de santé et nos hôpitaux).

         

        Enseignants, vous en êtes toujours à manger votre pain blanc mais attendez que la vaccination générale soit passée : Blanquer va s’occuper de vous !


        • nemo3637 nemo3637 7 septembre 19:25

          @gouzier
          Accélérer l’envahissement de la France par les migrants jusqu’à un point de non retour (c’est presque achevé aussi).

          Et tant mieux s’il y a des étrangers, médecins, éboueurs, profs, pour pallier à la dégénérescence des Français de souche !
          On empaillera les derniers pour les mettre au musée...


        • gouzier gouzier 7 septembre 21:51

          @nemo3637

          Depuis longtemps les éboueurs sont souvent des étrangers, je vous l’accorde. Par contre s’il y a de plus en plus de médecins et d’enseignants étrangers, ce n’est pas dû à une « dégénérescence » des Français de souche mais plutôt au fait qu’intentionnellement, on n’en forme pas assez dans nos facultés.
           
          Considérer l’immigration massive comme un phénomène bénéfique pour l’emploi (ce qui reste très discutable) vous empêche d’en voir les aspects et conséquences beaucoup plus négatifs : replis communautaristes, augmentation de la violence et de la criminalité, coexistence impossible... À moyen terme, vous allez assister à la disparition complète de la culture et des traditions françaises. C’est bien ce que vous souhaitez ?


        • Le421 Le421 8 septembre 08:39

          @gouzier

          Depuis longtemps les éboueurs sont souvent des étrangers

          Ah ?
          Dans nos campagnes, ce sont des purs gens du pays qui s’y cognent.
          Et ils ne sont pas cons car au vu des horaires et de la paye assurée...
          A la déchetterie, cherchez un bronzé !!
          Et ce sont des flics qui s’ignorent... Plus ils jettent les usagers, moins y’a de boulot pour eux !!


        • Goldored Goldored 8 septembre 08:41

          @gouzier
          La xénophobie est une pathologie mentale, vous savez ?!


        • foufouille foufouille 8 septembre 09:13

          @gouzier

          ils sont surtout dans la sécurité et sur les marchés. rarement éboueurs.


        • nemo3637 nemo3637 8 septembre 10:44

          @gouzier
          À moyen terme, vous allez assister à la disparition complète de la culture et des traditions françaises. C’est bien ce que vous souhaitez ?

          C’est bien ce qui se passe !
          Mais cette acculturation n’est pas due à « l’immigration massive » mais plutôt à l’impérialisme économique et culturel nord-américain.
          J’ai vécu longtemps en Amérique du nord. Et à mon retour, à ma grande surprise, je me suis aperçu que la culture française en avait pris un sacré coup. Vêtements, comportements, façons de parler (anglicismes) et expressions... tout était nivelé à l’américaine même si les Français, eux, croyaient rester fidèles à leur culture.
          Concernant la langue et même la culture, le Maghreb a représenté un renouveau du français illustré par nombre d’écrivains .
          La jeunesse de la population d’Afrique du nord, influencée et influençant la culture française ne représente t-elle pas plutôt une chance de renouveau ?


        • Goldored Goldored 8 septembre 13:15

          @nemo3637
          L’acculturation n’est seulement le fait des méchants zaméricains...
          L/a France fait fort aussi dans ses colonies et territoires conquis : Nouvelle Calédonie, Pacifique, Antilles, Bretagne, Corse, Alsace...
          La France n’a pas de leçon a recevoir en la matière...
          Et ce n’est pas pour nos peuples, une chance de renouveau mais un ethnocide.


        • gouzier gouzier 8 septembre 17:54

          @nemo3637

          Ah ! Ces « chances pour la France » chères à Hidalgo...

          Les pages des médias (presse et Net, la télé a ordre d’éviter le sujet) sont pleines de leurs exploits, rubrique « faits divers »... Vous pouvez y mesurer l’extrême richesse du « renouveau » qu’ils apportent à la culture française. Vous pouvez aussi la mesurer en vous promenant dans les rues de nos villes.


        • Attila Attila 8 septembre 20:04

          @nemo3637
          Pour l’américanisation des français, je confirme avec un autre élément. Il y a 30-35 ans, je me souviens avoir entendu, autour de moi ou dans les médias, et lu des témoignages de français vivant ou ayant vécu aux États-Unis.
          Ces témoignages étaient unanimes sur un point : « Le peuple américain ? Ah, ils sont très gentils et vraiment très accueillants. Mais alors . . . ce sont de grands enfants !!! Oh là là ! »
          Aujourd’hui on n’entend plus ce genre de témoignage, les français sont devenus comme les américains.

          .


        • nemo3637 nemo3637 8 septembre 20:15

          @gouzier
          Il n’y a pas de « méchants Américains »  au contraire, dans l’ensemble je les trouve plutôt sympa ni de « méchants étrangers ». Il y a, comme dans la nature, des espèces qui ne s’adaptent pas à l’évolution.
          Néanderthal a disparu lui aussi...



        • Odin Odin 7 septembre 16:57

          Bonjour,

          « Il était déjà difficile de faire classe devant plus de 20 élèves »

          Le problème n’est pas le nombre d’élèves par classe. Dans les années 50, 60 les classes comptaient près de 40 élèves et le savoir lire, écrire et compter à l’âge de 11 ans était bien supérieur à celui d’aujourd’hui.

          Les problèmes sont autres, l’éducation qui est donnée par les parents (l’enfant roi), la discipline inexistante, les programmes scolaires ahurissants, sans parler du plus important, le fameux multiculturalisme et multiethnique etc…

          Même 10 élèves par classe cela ne changerait pas le résultat. 


          • Odin Odin 7 septembre 17:36

            @Odin

            Pourtant l’E.N. fait beaucoup d’efforts, avec des classes de 12 élèves en CP à l’école Nanteuil à Bamako, non pardon, à Montreuil dans le 9.3

            https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/rentree-en-seine-saint-denis-ca-y-est-c-est-l-heure-02-09-2018-7873605.php


          • Jeekes Jeekes 7 septembre 18:49

            @Odin
             
            ’’Dans les années 50, 60 les classes comptaient près de 40 élèves’’

             
            Exact, je confirme !
            En secondaire, jusqu’en troisième, nous étions 43 dans ma classe et, à peut-être une ou deux exceptions, tous savaient lire (couramment), écrire (sans faire une faute par mot) et compter (y compris de tête)...
             
            Je n’ai jamais entendu les profs chouiner.
            Vivais-je sur une autre planète ?
             


          • nemo3637 nemo3637 7 septembre 19:07

            @Odin
            Le problème n’est pas le nombre d’élèves par classe. Dans les années 50, 60 les classes comptaient près de 40 élèves et le savoir lire, écrire et compter à l’âge de 11 ans était bien supérieur à celui d’aujourd’hui.

            Les classes comptaient, c’est vrai, souvent plus de 40 élèves. Mais il y avait « une queue de classe » dont le maître ne pouvait s’occuper et qui « restait sur le carreau ».
            Peu d’études, aucune à ma connaissance, montre une différence de niveau entre les élèves d’hier et ceux d’aujourd’hui, s’investissant et connaissant l’informatique beaucoup mieux que nombre d’adultes d’aujourd’hui.
            Quant aux classes de 12 élèves, trop rares, qui représentent souvent une solution nécessaire, elles n’existent que dans certaines zones, entre autres celles dites « zones d’éducation prioritaire »...
            Contrairement à ce que beaucoup de nostalgiques pensent, les problèmes de l’éducation et d’enseignement ne se résument pas à un manque de discipline. Celle-ci n’est en effet efficace que si elle est comprise et donc acceptée.
            J’aimerai qu’on mette devant les élèves tous ces papys raleurs qui veulent donner des leçons à tout le monde...


          • nemo3637 nemo3637 7 septembre 19:18

            @Jeekes
            Oui, à lire vos commentaires, vous avez vécu sans bien observer ce qui se passait autour de vous.


          • Odin Odin 9 septembre 17:07

            @nemo3637

            Bonjour,

             « J’aimerai qu’on mette devant les élèves tous ces papys raleurs qui veulent donner des leçons à tout le monde... »

            Aujourd’hui cela serait impossible. Nous serions, dès le premier jour, envoyés devant le tribunal pour maltraitance sur enfant.

            Même la fessé est devenue interdite smiley  


          • Goldored Goldored 10 septembre 09:03

            @Odin
            Frapper un enfant pour l’éduquer ?
            Vous seriez un dresseur. Et un mauvais.


          • Odin Odin 10 septembre 10:22

            @Goldored

            Bonjour,

            « Frapper un enfant pour l’éduquer ? »

            Où ai-je écrit de frapper un enfant ?

            Avec la gauchiasserie juridique actuelle hausser le ton EST devenu du harcèlement sur l’enfant roi


          • Goldored Goldored 10 septembre 18:58

            @Odin

            "Aujourd’hui cela serait impossible. Nous serions, dès le premier jour, envoyés devant le tribunal pour maltraitance sur enfant.

            Même la fessé est devenue interdite "

            Déjà Alzheimer ? Consultez ! (et évitez de nous prendre pour des crétins !)


          • Goldored Goldored 11 septembre 19:36

            @Goldored
            Pas de réponse.
            Le diagnostic était le bon !


          • Goldored Goldored 7 septembre 18:30

            "Particulièrement peu élevés en début de carrière, leurs salaires progressent après 15 ans, mais en les situant dans le bas de la moyenne européenne, et largement derrière les traitements des enseignants allemands, par exemple »

            "

            Les profs allemands ne font pas le même métier que les profs français.

            En Allemagne, pas de gestionnaire, pas de CPE, pas de Vie scolaire.

            Les profs sont présents dans l’école toute la durée de leur service, les profs français que pour la durée de leur service devant élèves, pour un peu de réunion de temps en temps, un peu de préparation de temps en temps. Pas plus.

            Rappelons que le temps de service d’un(e) prof, c’est 1 607 h annuelles, pas 18 h/semaine devant élèves. Essayez d’expliquer ça à un instit, un prof du secondaire...


            • Jeekes Jeekes 7 septembre 18:44

              ’’les conditions particulières imposées par la pandémie du Covid19’’

               

              Ah mais non.

              Les dites conditions ont été imposées par les raclures de la bande à micron.

               

              La grippe n’étant qu’un (mauvais) prétexte !

               


              • nemo3637 nemo3637 7 septembre 18:47

                Les profs sont présents dans l’école toute la durée de leur service, les profs français que pour la durée de leur service devant élèves, pour un peu de réunion de temps en temps, un peu de préparation de temps en temps. Pas plus.

                Cela fait partie de vieilles rengaines « les feignants de profs » - diffusées par des personnes n’ayant jamais enseigné en France !

                La question ne se résume pas à la seule présence dans les locaux, « un temps de service » mais à ce qu’on y fait.

                Combien de temps prennent les préparations des cours ? Les corrections des copies ?

                Où et combien de temps avez-vous enseigné ?



                • Goldored Goldored 8 septembre 08:12

                  @nemo3637
                  "Cela fait partie de vieilles rengaines — « les feignants de profs » - diffusées par des personnes n’ayant jamais enseigné en France !

                  "
                  Non. C’est une réalité. Pas un jugement de valeur.
                  (je travaille dans des bahuts depuis 15 ans !)


                • nemo3637 nemo3637 8 septembre 12:11

                  @Goldored
                  je travaille dans des bahuts depuis 15 ans !

                  Vous avez redoublé ?


                • Goldored Goldored 8 septembre 13:17

                  @nemo3637
                  Je travaille, ai-je dit. Faut apprendre à lire (ou à être drôle).
                  Adjoint de chef d’établissement.


                • nemo3637 nemo3637 8 septembre 20:26

                  @Goldored
                  Adjoint de chef d’établissement.

                  Avec un tel état d’esprit négatif, il est sûr qu’on ne veut pas que l’Education Nationale s’en sorte. A quoi servez-vous ? Vous devriez être viré,


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 septembre 20:43

                  @nemo3637

                  Marrant j’ai pensé pareil ...qu’il se casse .


                • Goldored Goldored 9 septembre 08:00

                  @nemo3637
                  « avec un tel état d’esprit négatif »
                  Quel état d’esprit négatif ? Parce que je chante pas vos complaintes idiotes en choeur avec vous ?
                  Vous cherchez plus les câlins que la discussion...
                  Vous cherchez des « amen », moi, je décris ce que je vois.
                  « Vous devriez être viré, »
                  Rien de moins ? Comme vous y allez.
                  J’ai toujours été noté au max. J’ai toujours donné satisfaction sur les postes que j’ai occupé, y compris aux profs qui regrettaient mes départs quand je mutais.
                  Je conchie donc parfaitement votre envie de me voir révoquer.
                  Retourne mettre la tête sous l’eau.


                • nemo3637 nemo3637 9 septembre 10:24

                  @Goldored
                  Vous cherchez plus les câlins que la discussion...


                  Non. Il y a des profs qui ne font pas leur boulot.
                  Mais pas seulement eux.
                  Il faudrait les virer ou les recycler quand c’est possible.
                  Quand un adjoint d’établissement constate que des commandes n’ont même pas été déballées que doit-il faire ?
                  Qu’avez vous fait de constructif puisque vous dites vous êtes retrouvé vous-mêmes dans une telle situation ?
                  Vous renvoyez à l’image du rond de cuir toujours été noté au max

                  . Tous ceux que j’ai ainsi connu faisait carrière gràce aux « calins » qu’ils savaient dispenser à propos
                  Mon article ne cherche pas les « amen ». Je décris des situations, en prenant des exemples. J’évoque simplement les profs et les AVS pour dire qu’ils sont mal payés. Il y aura toujours des gens travaillant parfois eux-mêmes dans l’Education Nationale pour faire de l’idéologie, débiner les enseignants.
                  C’est le « fond de commerce » de ceux qui puent le caca brun.


                • Goldored Goldored 9 septembre 18:04

                  @nemo3637
                  "Quand un adjoint d’établissement constate que des commandes n’ont même pas été déballées que doit-il faire ?

                  « 
                  Bah, ça dépend de quel adjoint on parle (pédago ou matériel).
                  Et puis quoi ? Quand vous le constatez à l’occasion d’un intérim que vous faîtes dans votre ancien bahut 6 ans plus tard, vous faites quoi, grand malin ?
                  Je renvoie pour vous une image de rond de cuir. C’est l’idée que vous vous faites d’un fonctionnaire engagé au service du public... Étrange.
                  Moi, j’ai fait carrière grâce aux concours, de contractuel jusqu’à la cat. A en passant par la C et B.
                  Et si vous trouvez que je pue le »caca brun", non seulement vous devriez améliorer votre niveau de langue qui pue la cour de maternelle, mais vous vous gourrez. Je suis anarchiste. Et indépendantiste breton. Bref, anarcho-indépendantiste

                  .

                  Enfin, les profs, au taux horaire fourni pour la grande majorité d’entre eux, ils ne sont pas mal payés.


                • nemo3637 nemo3637 9 septembre 18:42

                  @Goldored
                  Vos propos sont de caractère réactionnaire, puant le caca brun.
                  Ceux qui ont de la culture, les vrais anarchistes savent de quoi, de qui je parle ici (voir un de mes articles précédent « l’odeur du caca brun »).
                  Les anarchistes combattant l’Etat, il est contradictoire de se prétendre « anarcho-indépendantiste »
                  Vous avez fait ou faites encore une carrière de rond de cuir, grace aux concours qui ne prouvent pas grand chose sur le plan professionnel. Moi je l’ai fait pas seulement en France surtout grace à mes compétences reconnues sur le terrain. Même si j’ai aussi des diplomes français et étrangers.
                  Vous êtes l’exemple même d’une appréhension « carrieriste », artificielle, d’un métier qui aujourd’hui a plus que jamais besoin de « gens de terrain »


                • Goldored Goldored 10 septembre 09:02

                  @nemo3637
                  Errare humanum est, persevere...
                  Les anarchistes ne combattent pas l’État.
                  Ils travaillent à sa disparition. Nuance subtile.
                  Autoformation en droit administratif, financier, du travail, comptabilité, management, achat public... + concours, évaluation me semblent permettre au total de caractériser une carrière.
                  Comment le faites-vous vous ?
                  Etant gestionnaire-agent comptable, il me semble être parfaitement ancré sur le terrain et avoir un sens des réalités qui dépasse largement celui de mes collègues enseignants.
                  Eux-mêmes le reconnaissent. Reconnaissance du terrain d’un rond de cuir ?
                  Ce qui est réactionnaire, c’est de ne pas vouloir reconnaître les failles du système et vouloir les faire perdurer (cf le temps de travail des enseignants français, par exemple). Précisément votre position.
                  Kenavo genaoued.


                • nemo3637 nemo3637 10 septembre 11:15

                  @Goldored
                  Les anarchistes ne combattent pas l’État.
                  Ils travaillent à sa disparition. Nuance subtile.

                  Non. Les anarchistes combattent bien sûr l’Etat, et, en principe, même un état breton. C’est la différence d’avec les marxistes qui, eux, c’est vrai, prétendent « travailler à sa disparition ». Mais pour ma part respect et soutien à l’UDB
                  Votre carrière est sans doute celle d’un fonctionnaire honnête, respectable (même si l’on ne peut m’empêcher de relever des contradictions) et travailleur. Et l’on se complait trop, sur se site et ailleurs, à trainer lesdits fonctionnaires dans la boue.
                  Les profs, comme les autres méritent le respect même si l’on est bien conscient qu’il faudrait dans ce secteur...« une remise à niveau ».
                  Nous avons bien d’autres ennemis à éliminer...


                • Goldored Goldored 10 septembre 19:06

                  @nemo3637
                  Il va falloir réviser les subtilités de l’anarchisme.
                  L’UDB, les régionalistes frileux ? Ah ah ah, assez ri.
                  "fonctionnaire honnête, respectable (même si l’on ne peut m’empêcher de relever des contradictions)

                  "
                  Etrange conception ! Je vous la liasse et m’enorgueillis d’être honnête, respectable et apprécié.
                  Les profs qui méritent le respect sont ceux qui ne se comportent pas comme des divas.


                • Jeekes Jeekes 7 septembre 18:53

                  ’’Combien de temps prennent les préparations des cours ? Les corrections des copies ?’’

                   

                  LES préparations des cours, LA préparation d’un même cours à 90% réutilisable d’une année sur l’autre ?

                   

                  Les corrections des copies ?

                  Ben pendant une interro écrite, ou le cul assis dans le bus ou le métro.

                  Comme je l’ai si souvent vérifié...

                   


                  • nemo3637 nemo3637 7 septembre 19:12

                    @Jeekes
                    Les préparations, si on fait bien son boulot, doivent être chaque année adaptée à sonj public d’élèves. D’où l’intérêt des évaluations.
                    Les corrections, c’est vrai, peuvent se faire où et quand on peut compte tenu d’emplois du temps souvent surchargés.
                    Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas


                  • Jeekes Jeekes 7 septembre 19:38

                    @nemo3637
                     
                    ’’Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas’’
                     
                    C’est çui qui dit qui y’est !
                     
                    Dans ma famille, coté paternel, rien que 15 enseignants, s’cuzez du peu.
                    De la maternelle à l’université.
                     
                    Bonjour les réunions de famille...
                     
                    Et vous, vous y connaissez quoi, vous en êtes ?
                     
                     
                     
                    Bref, pour revenir dans le sujet.
                     
                    ’’Les préparations, si on fait bien son boulot, doivent être chaque année adaptée à sonj public d’élèves.’’
                     
                    SI on fait bien son boulot.
                    Merci de confirmer ce que je viens de dire.
                    Les ’’préparations sont adaptées’’ donc clairement on ne refait pas intégralement le boulot à chaque fois. Et encore, SI !
                     
                     

                    ’’Les corrections, c’est vrai, peuvent se faire où et quand on peut’’ 
                     
                    C’est clair que c’est un gage de qualité.
                    Trois minutes par copie entre deux stations de métro, dans un environnement paisible et silencieux, apte à permettre une analyse approfondie...
                    Dois-je poursuivre ? 
                     
                     

                    ’’compte tenu d’emplois du temps souvent surchargés’’
                     
                    C’est un gag ?
                    Je vais la raconter à ma copine, caissière chez mamouth et aussi à mon pote, artisan dans le bâtiment. On va passer un grand moment de franche rigolade !
                     


                  • Goldored Goldored 8 septembre 08:18

                    @nemo3637
                    "d’emplois du temps souvent surchargés

                    "
                    Ne blaguez pas trop, s’il vous plaît. Restons sérieux.
                    Combien d’enseignants passent le jeudi dans les couloirs de l’administration pour souhaiter un bon week-end ?
                    Pas 100 % des profs, mais déjà beaucoup.
                    On peut pas plaindre les enseignants français qui sont loin d’être majoritairement exemplaires.
                    Le jour où ils devront effectuer la totalité de leur service dans les bahuts, on les verra gueuler comme jamais.


                  • BuSab 7 septembre 19:36

                    Chiffres OCDE de 2015

                    Rémunération des Enseignants de collèges et de lycées en France : dans la moyenne des pays de l’OCDE

                    Présence devant les élèves : 5% inférieur à la moyenne de l’OCDE.

                    Rémunération des Enseignements écoles primaires et maternelles en France : 18% en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE.

                    Présence devant les élèves : 17% supérieur à la moyenne de l’OCDE.

                    A vous de vous faire votre avis.


                    • nemo3637 nemo3637 7 septembre 19:47

                      @BuSab
                      Vous avez des statistiques sur l’état des chiottes dans les établissements scolaires ? Sur le matériel pédagogique disponible ?...


                    • Allexandre 7 septembre 22:25

                      @BuSab
                      Vous devriez aller fouiller un peu plus loin. Salaire des profs « dans la moyenne », oui mais moyenne basse. Dans certains pays, comme le Luxembourg, l’Allemagne, le RU, le Canada, vous pouvez multiplier le salaire de leurs profs par deux ou trois..

                      Les statistiques doivent être interprétées pour en saisir le sens. Que vous a-t-on appris à l’école ? Je me pose vraiment la question...


                    • Goldored Goldored 8 septembre 08:38

                      @nemo3637
                      Faut pas non plus généraliser.
                      C’est pas le tiers-monde partout.


                    • nemo3637 nemo3637 8 septembre 11:40

                      @Goldored
                      Par rapport à certains pays du nord, la France, dans son ensemble, apparait sous-développée.


                    • Goldored Goldored 8 septembre 13:20

                      @nemo3637
                      Pas partout. Loin s’en faut.
                      Après, quand on voit les demandes d’équipement des profs, ils arrivent régulièrement de rigoler. Et de pleurer quand on constate que 7 ans après, ça n’est jamais sorti des emballages.


                    • Ruut Ruut 9 septembre 13:44

                      @Goldored
                      Un équipement sans formation ne sert a rien.


                    • Ruut Ruut 9 septembre 13:45

                      Plus précis :
                      Un équipement sans formation ni intégration aux besoins et au milieu de l’utilisateur ne sert a rien.

                      SHELL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité