• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > … et ensuite ?

… et ensuite ?

 Cela fait deux week end que je passe en partie sur un rond-point avec mon gilet jaune, par conviction, par soutien et bien sûr par « ras le bol ». J’ai pu voir, du côté des automobilistes, un mouvement accepté, compris, soutenu même, par des gens résolus, pessimistes ou optimistes quant à la pertinence de ces actions rendues impopulaires par des tentatives de récupérations venant de personnes en dehors ou au-dessus de certaines réalité.
 Mais j’ai vu aussi parmi les Gilets jaunes des gens convaincus, déterminés, à bout et en même temps heureux d’être là, entendus, même si c’est par un moyen un peu forcé, des gens qui se sentaient exister, regardés et considérés, et tant pis si quelque fois ils l’étaient mal (considérés).
 Moi qui suis un privilégié, ne manque de rien, et n’ai pas à me plaindre de ma situation plutôt confortable, j’ai ressenti ce fort besoin de considération, de contact, d’écoute et d’échange, en plus de toutes les attentes revendiquées.
Si l’argent ne fait pas le bonheur, nous savons tous que dans notre société il y contribue !
 Mais il y a manifestement un autre fossé qui se creuse de plus en plus entre les différentes tranches de la population.
Le bonheur se trouve donc aussi ailleurs. Ce fossé des inégalités qui se creuse est accompagné d’un oubli, d’une ignorance, d’un mépris et même d’un rejet de l’autre, cette course à l’avoir, à la possession qui par un jeu médiatique bien huilé donnera envie à celui qui n’a pas d’avoir pour faire envie et à celui qui a d’avoir plus pour être plus envié !
 Ce qui je pense gangrène notre société, en plus de la corruption, de l’abus de pouvoir et de supériorité, c’est le mépris, la condescendance dont font preuve certaines élites envers cette population délaissée. Pour preuve ce que j’ai lu et qui me laisse sans voix, à l’Ecole normale supérieure on apprendrait à penser ainsi : 
« La pauvreté existe parce qu’on la montre. Ne la montrons pas, De cette manière elle n’existera plus. ».
Pitoyable si telle est la réalité, et bien sûr pour reprendre celui qui méprise le plus « son peuple » actuellement : « honte à ceux qui peuvent penser ainsi ! »
 C’est donc là qu’il y a beaucoup à espérer, nous serons de plus en plus nombreux sur cette belle planète, et en plus d’apprendre à partager (mot tabou pour certains !), il va falloir apprendre à vraiment vivre ensemble sans s’ignorer, se repousser, il va falloir échanger, communiquer, se reconsidérer.
 S’il n’y a pas d’ouvrier sans patron, il n’y a pas de patron sans ouvrier ! Nous avons tous à notre niveau notre rôle à jouer dans la société, et tous besoins de l’autre. A quoi bon garder des œillères, c’est de ce sentiment d’injustice « snobé » par des hordes d’égoïstes que pourrait bien naitre le chaos !
 Quoi qu’il en soit, si ce mouvement n’a pas ouvert les yeux de tous ceux qui s’enorgueillissent d’être au pouvoir et d’en abuser, d’être riche et d’en jouer pour s’enrichir encore plus, d’être un Lobby très lucratif et d’en profiter pour acheter un pouvoir corrompu, alors ceux-là doivent se dire qu’ils seront en grande partie responsables de ce qui pourra advenir de notre planète, mais aussi de notre société, de notre civilisation !

De plus en plus de pauvre de plus en plus pauvres et de moins en moins de riches de plus en plus riches !
 Au bout du compte, quelle sera la majorité gagnante ?


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Yaurrick Yaurrick 26 novembre 2018 20:56

    "C’est donc là qu’il y a beaucoup à espérer, nous serons de plus en plus nombreux sur cette belle planète, et en plus d’apprendre à partager (mot tabou pour certains !), il va falloir apprendre à vraiment vivre ensemble sans s’ignorer, se repousser, il va falloir échanger, communiquer, se reconsidérer."

    Étant donné qu’un français (qui ne sont que 1% de la population mondiale) au SMIC est plus riche que 95% de la population mondiale, il faudrait donc que tous les français donnent une très grande part de ses richesses à ces mêmes 95% d’humains. Dans ces conditions, le partage ne devrait pas être une notion taboue comme le dit l’auteur ?


    • Sergio Sergio 26 novembre 2018 21:24

      @Yaurrick

      Un peu de sophisme :

      Malheureusement pour que 5% de la population mondiale soit riche, il faut que les 95% autres soient pauvres. Je veux bien partager ma pauvreté en France mais pas ma richesse avec le reste du monde, on ne partage pas les mêmes valeurs !


    • Raymond75 27 novembre 2018 09:56

      "S’il n’y a pas d’ouvrier sans patron, il n’y a pas de patron sans ouvriers

      " ... C’est de moins en moins vrai, et ça ne le sera peut être que par exception dans une ou deux générations.

      C’est à cela que l’on doit réfléchir, surtout les plus modestes qui exercent des emplois plutôt manuels et sans grande qualification.

      Nous nous dirigeons vers une société où les ’Gilets jaunes’ représenteront 80% de la société !


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 27 novembre 2018 10:02

        Je ne voudrais pas assombrir une situation qui est déjà mauvaise, mais les jacqueries se sont rarement bien terminées.


        • Reiki 27 novembre 2018 18:24

          GG Cemoi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cémoi04


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès