• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’effet Stromae

L’effet Stromae

- Comment ça va ?

Ca va, il y a des hauts et des bas.

Une question et une réponse classique que l'on entend dans la rue.

Le Covid s'en va et la guerre revient... ajoute le troisième...

"L'effet Stromae" n'en serait-il pas les contrastes d'une vie au travers de son autobiographie ?

Hier, son album "Multitudes" sortait à minuit précise et prouve une nouvelle fois que la vie est faite de contrastes.

Fidèle à son style avec des textes sombres et sociétaux, Stromae chante son autobiographie et sa vie à la fois personnels et universels.

De père rwandais et de mère belge. Lors du génocide des tutsis en 1994, son père est assassiné. 

De l'absence de son père, Stromae déclare « Mon père n'a jamais été là pour moi. Il est parti tout de suite. C'était un coureur, un dragueur. J'ai appris bien après que j'avais des demi-frères et des demi-sœurs. Mais il avait déjà disparu pour moi. Peut-être que je ne m’étais pas préparé. Il n’empêche, ce papa qu’on n'a pas vu petit, on ne pourra pas, plus tard rattraper le temps perdu avec lui. ».

De la situation de Stromae est né "Papaoutai".

Ce vendredi, c'était la journée Stromae avec son nouvel album...

Il était interviewéau JT (podcast)

"C'est du belge" continuait la soirée. Je choisis deux chansons de son nouvel album...

 

Quoi qu'on en dise, faire rire est beaucoup plus difficile que de faire pleurer.

Je n'aime pas trop les pinces sans rire qui ne partagerait pas leur bonne humeur de rire.

Depuis 17 ans, je me suis attelé à ajouter une note humoristique à la plupart de mes billets en 2020 pendant la période du Covid.

Les psys ne sont pas des notaires de la psychologie de leurs patients. Ils se doivent de les requinquer en mettant entre parenthèses leurs problèmes existentiels ésotériques.

Ce jeudi, Elios Kotsou était invité pour parler de la peur à l'anxiété suite à la guerre à nos portes (podcast)

 J'avais déjà parlé de lui dans ce billet "Où se cache le bonheur".

Rire fait partie des artefacts de plus en plus rares et donc de plus en plus chers quand on touche à une idéologie particulière.

 "Alors on mange" chante Jean-Luc Fonck sort une interprétation formidable à la Stromae sur "Kramiek"

Non, je n'interprète pas le rôle de tous les chevaliers Don Quichotte à la triste figure.

Allusion,


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 mars 10:27

    Bonjour,

     Actuellement sur Avox, l’Ukraine et les élections françaises monopolisent les articles.

     Le but de ce billet est d’apporter une respiration dans une période troublée et un moyen de penser à autre chose.

     Bien à vous


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 mars 10:29

      A cette adresse, les autres chanson du nouvel album de Stromae


    • Absence de père ou le soleil noir de la mélancolie.....


      • Invaincu. Hélas, l’Ukraine risque de le plomber à nouveau...


        • De me dire, il doit avoir une dominanate saturnienne. exact, je viens de vérifier. C’est sur astrothème. Dans 5 jours c’est son anniversaire.... 

          Né le :mardi 12 mars 1985 à 09h31à :Etterbeek, Bruxelles (Belgique)Soleil :21°43’ PoissonsAS :1°26’ GémeauxLune :4°08’ SagittaireMC :29°54’ CapricorneDominantes :BélierScorpionSagittaire
          SaturneLuneJupiter
          Maisons 1267 / FeuEau / Mutable

          • L’homme qui a TOUT pour être heureux.. Riche, femme, enfant. ET POURTANT. Comme quoi un abandon précoce reste une cicatrice profonde


            • Désintox Désintox 9 mars 13:56

              Merci à Stromae pour son humanité et ses belles chansons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité