• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Romain Espino (Génération identitaire) bientôt viré du Crédit Agricole ? La (...)

Romain Espino (Génération identitaire) bientôt viré du Crédit Agricole ? La Ligue de défense noire africaine met la pression

Porte-parole de Génération Identitaire, Romain Espino subit une campagne de cyber-harcèlement suite à l’opération « Stop Migrants Alpes » qui s’est tenue au col de l’Echelle samedi 21 avril. Des anonymes réclament son renvoi du Crédit Agricole, où il travaille. Certains ont même diffusé l’adresse et le numéro de téléphone de son employeur. Mercredi 25 avril, un cap a été franchi : d'abord virtuel, le harcèlement est devenu bien réel... C'est un représentant de la Ligue de défense noire africaine qui a fait irruption au siège du Crédit Agricole pour exiger le licenciement du militant d'extrême droite.

JPEG - 37.5 ko
Un membre de la LDNA au siège du Crédit Agricole

Les raisons de la colère

Pour comprendre le harcèlement que subit Romain Espino, il faut avoir en tête un tweet qu'il a publié et qui a particulièrement choqué. L'homme avait diffusé, le 23 avril, une image montrant des militants de Génération Identitaire contraindre un homme présenté comme un migrant à rebrousser chemin en pleine montagne, avec ce message : « Au revoir et ne reviens plus ! » Ce message a suscité un dégoût particulièrement prononcé pour son inhumanité.

Mardi 24 avril, Romain Espino a supprimé le message en question. Y a-t-il été contraint par le réseau social Twitter ? Non, répond le Huffington Post. D'ailleurs, un de ses camarades de GI, Damien Rieu, avait posté la même photo, qui, malgré les signalements adressés par des internautes scandalisés, n'a pas été retirée. Rieu a même publié la réponse de Twitter lui précisant que son message ne contrevenait pas aux règles du réseau social.

Selon une source identitaire, c'est en raison du harcèlement qu'il subit que Romain Espino a finalement décidé de retirer son message.

La chasse au "chasseur de migrants"

Sur Twitter, plusieurs utilisateurs indignés se sont mis en quête d'informations personnelles sur le porte-parole de Génération identitaire. C'est ainsi qu'ils ont trouvé et dévoilé le métier du militant, ainsi que l'adresse de son employeur, certains interpellant directement l'établissement en question pour lui demander des comptes.

Ainsi, Lies Breaker, un compte sur Twitter se présentant comme un « média d’information libre et indépendant », a diffusé un montage le 24 avril, qui présente deux photos du militant de GI : l’une a été prise samedi au col d’Echelle, et l’autre est sa photo professionnelle. Le tout est agrémenté de ce message : « Lies Breaker vous présente Romain Espino. Le week-end il est chasseur de migrants. En semaine c’est votre conseiller en assurance au Crédit Agricole.  » Le post sur les réseaux sociaux précise, en outre, l’agence dans laquelle il travaille.

Beaucoup de personnes sont allées jusqu'à diffuser le numéro de l’agence en question, incitant des anonymes à appeler pour demander le renvoi de Romain Espino.

C'est notamment le cas du comédien Baptiste Lorber, dont les sketchs rencontrent un grand succès sur YouTube, avec des vidéos vues plus de 2 millions de fois.

Comme l'a remarqué Romain Espino, Baptiste Lorber a rendu son compte Twitter inaccessible peu après son appel à la "délation" :

Un autre acteur de cette entreprise de "lynchage" virtuel, Ismaël Boudjekada, a justifié jeudi soir son attitude, dans un direct diffusé sur Live Breaker.

Qui est donc ce jeune homme ? En décembre 2015, L'Est républicain l'avait présenté comme "le jeune trublion de la politique comtoise", "candidat autoproclamé à toutes les élections locales voire plus ces dernières années", qui "a toujours privilégié le sensationnalisme au fond, jouant les chiens battus à la moindre occasion". Le journal avait aussi noté son admiration pour Dieudonné. En septembre 2016, à seulement 21 ans, il souhaitait se présenter à l'élection présidentielle de 2017 et s'était, comme le rapporte Le Courrier de l'Atlas, installé sur une grue à Saint-Tropez pour y entamer une grève de la faim et de la soif, avant d’être délogé par les gendarmes... Bref, un sacré loustic.

Bien d'autres messages du même tonneau, souvent anonymes, ont été diffusés, comme celui-ci, renvoyant au profil du militant sur le réseau professionnel Linkedin :

Dura lex, sed lex *

Interrogé, dans L'Incorrect, sur l'origine de ces attaques, Romain Espino répond :

«  Ces menaces viennent de gens peu courageux qui se dissimulent derrière leurs ordinateurs et attaquent anonymement. Si l’on ne sait pas exactement qui ils sont, il est évident que les groupuscules d’extrême gauche et tous les partisans pro-clandestin sont très actifs pour menacer ad hominem. Faute d’arguments de fond.  » 

En effet, sur le fond, les identitaires estiment être inattaquables. Citant l’article 73 du code pénal qui stipule que tout citoyen témoin d’un flagrant délit peut intervenir et prévenir les forces de l’ordre, Romain Espino assure que « la loi est de [son] côté  », et que « l’attaque envers les personnes  » est la seule chose qui reste à ces anonymes dépourvus d’autres arguments.

Valeurs actuelles, hebdomadaire classé très à droite, juge également que l’opération menée par les identitaires, dans les Alpes, n’a « rien d’illégal ni de violent  ».

La LDNA passe à l'action !

Si la plupart des attaques sont anonymes, venant de gens cachés derrière leur ordinateur, il en est une qui s'est faite à visage découvert et sur le terrain : celle de la Ligue de défense noire africaine.

Pour ceux qui l'ignoreraient encore, « la Ldna est mouvement luttant contre la negrophobie, racisme, prônant le respect de la communauté noire et menant des actions sociales & humanitaires  ». Pour une présentation en vidéo, voyez ceci :

Après deux ou trois jours d'appels téléphoniques intensifs, l'un des membres de la Ligue de défense noire africaine a débarqué au siège social du Crédit Agricole, à Montrouge (dans les Hauts-de-Seine), faisant montre d'une certaine virulence :

Dans une seconde vidéo, toujours au siège du Crédit Agricole, l'activiste explique que, s'il y a en Europe des migrants venant d'Afrique, c'est parce que les Européens pillent l'Afrique (et que l'Europe n'est riche que par ce pillage). Si les Européens veulent que les migrations cessent, qu'ils commencent par laisser l'Afrique tranquille...

Pendant ce temps-là, la banque, refusant le dialogue avec l'activiste, a appelé la police, qui a procédé, en fin de vidéo, à un contrôle d'identité (l'agent demandant fermement au fauteur de trouble de retirer ses lunettes de soleil et d'éteindre son téléphone portable).

De sortie du commissariat, le militant de la LDNA a annoncé avoir porté plainte contre la police, « pour atteinte à l'intimité de la vie privée  » (il connaît ses droits), au motif qu'un agent des forces de l'ordre l'avait pris en photo à son insu.

Le FN fait bloc

Si les attaques fusent contre lui, Romain Espino a néanmoins reçu du soutien via les réseaux sociaux. « Des soutiens inattendus de personnes opposées sur le fond mais qui trouvent la forme, cette attaque de la vie privée, inadmissible », confie-t-il à L'Incorrect.

De nombreux membres du Front national lui ont, sans surprise, témoigné de leur sympathie. « Les gauchos stalino-collabos œuvrent à la perte d'un boulot. Soutien à Romain Espino  », a ainsi tweeté Gilbert Collard, député du Gard.

Soutien aussi de David Rachline, le maire de Fréjus :

De Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône :

Même message de soutien de la part de Frédéric Boccaletti, président du groupe FN au Conseil régional de PACA, de Jérôme Rivière, membre du Bureau national du FN, ou encore d’Hélène Laporte, conseillère régionale de Nouvelle Aquitaine.

Un mal pour un bien...

Pas sûr que ces tweets suffisent à lui faire garder son job... 

D'ailleurs, ce ne serait pas la première fois qu'un identitaire perdrait son emploi en raison de ses activités militantes. Pierre Larti, l’ancien porte-parole de Génération identitaire, était jusqu’à l’année dernière un responsable en Ressources humaines dans un groupe industriel international. En mai 2017, un reportage à charge d’Arte sur GI le montre en train de répondre aux questions du journaliste :

« J’ai ensuite été convoqué par les ressources humaines de mon entreprise qui m’ont demandé de quitter les lieux suite à ce reportage  », se souvient le jeune homme. « Nous avons découvert tes activités personnelles et nous n’en voulons pas dans l’équipe  », lui a expliqué la directrice des ressources humaines. Après un repos forcé, Pierre Larti a accepté une rupture conventionnelle de son contrat. Aujourd’hui en poste, il explique vouloir rester discret et n’a donc pas participé à l’opération de samedi dernier.

Romain Espino reste serein face à la pression qu'il subit et au licenciement qui se profile ; si jamais il doit « arrêter la banque  », il aura, dit-il, « plus de temps pour défendre [ses] convictions  ».

Idéologie vs Démographie : un combat inégal...

Mais que valent des convictions contre le roc du réel ? Si l'on en croit Stephen Smith, ancien journaliste, désormais professeur d'études africaines à l'université Duke, aux États-Unis : « L’Europe va s’africaniser, c’est inscrit dans les faits  ».

Interrogé par Jeune Afrique en mars dernier, il explique qu'une immigration massive de l’Afrique vers l’Europe est inéluctable :

« En 2050, l’Europe comptera 450 millions d’habitants vieillissants. Les 2,5 milliards de jeunes Africains en face feront alors ce que les Européens ont fait quand ils sont passés de familles nombreuses à forte mortalité à des familles plus restreintes et des vies plus longues : ils vont partir en masse à la recherche de meilleurs chances de vie. (...)

42% des Africains âgés de 15 à 25 ans déclarent vouloir partir. L’Afrique est un continent en instance de départ. »

On peut rire ou pas aux tweets d'Henry de Lesquen, le super troll en chef de la mouvance identitaire, mais la remigration qu'il prône ne se produira pas...

C'est tout le contraire qui va se produire. Stephen Smith n'a certes pas un regard béat devant les grandes migrations à venir ; comme il l'explique :

« La migration est une perte nette pour l’Afrique parce que ses forces vives l’abandonnent. C’est profondément démoralisant pour ceux qui restent, et les Européens ont tort de penser qu’ils rendent service à l’Afrique en ouvrant leurs frontières.

En fait, les migrants tournent le dos à un continent « en panne » dont les insuffisances leur semblent irréparables à l’échelle d’une vie humaine. Ils se sauvent. »

Il le concède même aux tenants de la remigration : «  l’acte civique consisterait à retrousser les manches et à investir toute cette énergie qui est aujourd’hui mobilisée pour des départs individuels dans des efforts collectifs pour changer la face du continent. Mais je constate que ceux qui y croient sont ultra-minoritaires.  » La plupart des jeunes Africains choisiront le départ pour l'Europe ou l'Amérique du Nord. C'est ainsi. Il est illusoire d'imaginer un autre scénario.

C'est pourquoi le combat de Génération identitaire est vain : l'idéologie et les coups de com', avec des hélicoptères, des banderolles et des tweets, ne pèsent pas lourd face à la démographie. Africanisation et tensions indentitaires sont déjà un peu notre présent, et seront assurément notre avenir, annonce Stephen Smith. Jusqu'à « la partition » (dixit François Hollande) ?

On peut y résister, si l'on veut, car, comme le disait Guillaume d'Orange, il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer. Et d'aucuns pensent même que les plus beaux combats sont ceux qui sont perdus d'avance... et celui-ci l'est, pour Romain Espino et ses amis, aussi sûrement que 2 et 2 font 4.

Pour ne pas finir sur une note trop négative, écoutons Stephen Smith nous dire les trois principes de réalisme et d’humanité qu'il faudrait, selon lui, concilier pour éviter le pire :

« D’abord, il appartient aux Européens de décider qui entre chez eux et qui n’entre pas. Ensuite, l’Europe ne peut pas se désintéresser de son voisin africain, elle doit comprendre qu’une frontière n’est pas une barrière baissée ou levée mais un espace de négociation.

Enfin, et c’est peut-être la réalité qui est encore la moins bien perçue, la ligne de partage ne sépare plus tant les pays riches des pays pauvres mais, à l’intérieur du Nord et du Sud, les gagnants et les perdants de la mondialisation. Si les gagnants – en Afrique autant qu’en Europe – se moquent du sort des perdants, nous serons tous perdants. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • covadonga*722 covadonga*722 27 avril 10:24

    qui peu croire que cela se régleras sur les foras .Tot ou tard  il f nous faudra faire comme en Syrie 

    quartier par quartier régions par régions .
    Un état qui tolère un groupe comme la ldna ne mérite pas de survivre ...

    • Pere Plexe Pere Plexe 27 avril 19:12

      @covadonga*722
      ...quel est donc leur crime ?

      L’appel à virer le chasseur d’immigré pose question moralement mais pas juridiquement.
      C’est de l’activisme.Avec tous ce que cela comporte.
      Mais rien de plus.

    • Gloubi 27 avril 19:58

      @Pere Plexe
      Imaginez une seconde l’inverse : des militants de droite faisant le siège d’une entreprise pour qu’elle licencie un collaborateur qui a le seul tort d’avoir des opinions politiques que les « activistes » ne partagent pas.


      Méthodes totalitaires.

    • Pere Plexe Pere Plexe 28 avril 09:53

      @Gloubi
      Oui c’est dérangeant et je ne dit pas autre chose.

      Mais c’est pas illégal ce qui est la limite à ne pas dépasser dans un pays de droit.

      Les appels à virer tel ou tel suite à des propos ou des actes jugés déplacés n’ont vraiment rien de nouveau.


    • aliante 29 avril 13:30

      @Gloubi

      c’est dejà fait Mennel a été viré de l’emission de télé crochet A qui le tour


    • Sparker Sparker 27 avril 10:36

      Merci pour ce compte rendu.
      Bien sur que les GI et leurs actions ne mènent à rien, c’est de la réaction épidermique xénophobe et boucémissairiste (?). A seulement crier « on est chez nous » on va se faire bouffer tout cru. J’aime aussi leur profondeur en réclamant « des arguments » comme si ils en avaient à proposer... Après ils s’étonnent qu’on les dénigrent, y’a qu’a lire les posts de covadonga pour s’en convaincre.
      les migrants en majorité ne sont pas responsables de ce qu’ils vivent. Pour le moment ils viennent pacifiquement, un jour ils auront le couteau entre les dents.
      Tant qu’on ne développera pas la « mondialisation de la coopération gratuite et sans intérêts » on ne verra pas la lumière.
      Nous sommes à l’heure de la terre pleine et nos pratiques sont obsolettes alors elles se retournent contre nous, ce sera une lente agonie si nous n’arrivons à rien. A moins de faire un massacre global mais bon y’aura plus d’esclaves et qui va ramasser nos poubelles ?
      Et on nous parle de croissance du PIB, ça ferait bien marrer... si ce n’était tragique.


      • Julien30 Julien30 27 avril 12:02

        @Sparker
        « c’est de la réaction épidermique xénophobe et boucémissairiste (?) »


        Essayer de faire respecter l’état de droit quand les autorités s’y refusent c’est xénophobe ? Et pas un mot sur la Ligue de défense noire, qui elle est objectivement un organisme racialiste ? Vous êtes bien un « insoumis », y a pas de doute.



      • Cateaufoncel 27 avril 13:50

        @Sparker

        « Bien sur que les GI et leurs actions ne mènent à rien… »

        Ben si, quand même. Collomb va envoyer des effectifs supplémentaires dans les Alpes pour six mois

        « … c’est de la réaction épidermique xénophobe… »

        Il n’y a rien de xénophobe dans le fait de vouloir vivre chez soi, au milieu de gens que l’on considère comme sien du point de vue de la civilisation, de la culture

        « …et boucémissairiste (?). »

        Les migrants ne sont pas des boucs émissaires – sauf si on ne sait pas ce qu’est un bouc émissaire -, ce sont des intrus, des indésirables.

        « A seulement crier « on est chez nous » on va se faire bouffer tout cru. »

        A condition qu’on se laisse bouffer tout cru. « On est chez nous ! » est le premier stade de l’affirmation de sa territorialité par l’indigène qui perçoit une menace. Les stades suivants sont plus… virils.

        « J’aime aussi leur profondeur en réclamant « des arguments » comme si ils en avaient à proposer... »

        Les arguments sont de bon sens. Nous avons hérité un pays de nos ancêtres qui ont fait beaucoup de sacrifices pour le constituer et le maintenir plus ou moins libre. Ce pays est non seulement constitué de gens et de paysages, mais aussi d’un patrimoine exceptionnel que nous avons le devoir de préserver, d’enrichir pour ceux qui en ont le talent, et d’entretenir à la mesure de nos moyens.

        Cela, nous le possédons, parce que nos ancêtres ont su édifier, conserver et transmettre. Or, ceux qui prétendent maintenant s’asseoir à une table qui n’a pas été dressée pour eux, sont les descendants d’ancêtres qui, au départ, n’ont même pas su commencer par édifier.

        « Après ils s’étonnent qu’on les dénigrent… »

        Pour moi, la seule chose étonnante, c’est qu’il se trouve des gens, copropriétaires du territoire « France » à hauteur d’un cinquante-cinq millionième par personne, en gros, qui se permettent de dilapider ce territoire au profit de n’importe qui et de n’importe quoi, sans avoir demandé l’avis de l’ensemble de la copropriété.

        « …les migrants en majorité ne sont pas responsables de ce qu’ils vivent. »

        Et alors ? La solution serait d’aller s’installer d’autorité, au milieu de ceux dont les ancêtres ont été beaucoup plus performants que les leurs ?

        « Pour le moment ils viennent pacifiquement, un jour ils auront le couteau entre les dents. »

         Et comme ça, on pourra leur faire bouffer et le couteau et les dents !

        « Tant qu’on ne développera pas la « mondialisation de la coopération gratuite et sans intérêts » on ne verra pas la lumière. »

        C’est ça. Nous, on remplit les gamelles et eux, ils fournissent les tubes digestifs. Ca va être dur de faire passer chez les prolos. Les nantis, comme d’habitude, ils ne sentiront rien.

        « Nous sommes à l’heure de la terre pleine… »

        Comment ça pleine ? En Afrique, la densité de population est de moins de 40 habitants par km2, en U.E., elle est de 112. En Afrique, il y a des centaines de milliers de paysans chinois, qui vivent confortablement. En Afrique du Sud un quotidien de gauche vient de le révéler* - 90 % des fermes attribuées à des Noirs par le gouvernement sont en faillite.

        « A moins de faire un massacre global mais bon y’aura plus d’esclaves et qui va ramasser nos poubelles ? »

        Il n’y a plus de poubelles, mais des containers qui sont vidés mécaniquement.

        * http://www.dispatchlive.co.za/news/2018/04/21/in-case-you-missed-it-90-government-farms-failed/


         


      • Sparker Sparker 27 avril 14:49

        @Cateaufoncel

        Hé bhé, bel effort de détaillage, malheureusement ça sonne pas terrible et je n’ai pas le courage de contredire ce que vous affirmez car dans l’ensemble c’est du n’importe quoi juste à vous flatter de croire que vous pensez l’avenir. Mais bon tout votre verbiage repose pour moi dans le fait que ça ne sert a rien et que donc vous ne servez à rien avec vos soit disant paroles de bon sens.
        Vous êtes un bon mâle blanc dominant, paix à votre âme. Un jour ils seront à votre porte et vous mettrons en slip avec un sourire d’une oreille à l’autre. Demandez à covadonga des cours de guerilla urbaine ça pourra vous être utile.


      • Sparker Sparker 27 avril 14:51

        @Cateaufoncel

        A leur faire croire qu’il n’y a que l’argent qui règle les problèmes comme nous le croyons nous et du coup que nous avons fait le notre sur leur dos ne vous plaignez pas qu’il viennent vous raquetter un jour ou l’autre. Ventre qui à faim n’a pas d’âme mais ventre qui se vit que du porte monnaie non plus.


      • Cateaufoncel 27 avril 15:13

        @Sparker

        « Mais bon tout votre verbiage repose pour moi dans le fait que ça ne sert a rie... »

        Ben, c’est comme le résistance. Militairement, ça n’a pas servi à grand-chose, mais ça a sauvé l’honneur.

        « Vous êtes un bon mâle blanc dominant... »

        Je suis chez moi, par rapport à d’autres qui ne devraient pas être chez moi, par millions. C’est tout ce que je peux dire.

        « Un jour ils seront à votre porte et vous mettrons en slip avec un sourire d’une oreille à l’autre. »

        L’erreur, c’est de croire que je serai tout seul contre la horde hurlante. Entre leurs couteaux et moi, il y aura d’autres gens et des grenades, des mitrailleuses, des lance-flammes...


      • Lugsama Lugsama 27 avril 18:07

        @Julien30

        « Essayer de faire respecter l’état de droit »


        Je ne suis pas sur que l’Etat de droit vous autorise à fermer une frontière, et il ne vous autorise pas à contrôler les cartes d’identité, donc ils n’ont pas le droit de filtrer les entrées puiqu’ils n’ont aucunes possibilités de vérifier qui est en règle ou pas.

      • zygzornifle zygzornifle 27 avril 18:41

        @Julien30

        Vous êtes bien un « insoumis », y a pas de doute.
         un nain soumis 

      • Dzan 27 avril 18:55

        @Julien30
        Ah la Milice ! Darnand reviens, ils ont besoin de toi.


      • Dzan 27 avril 18:57

        @Cateaufoncel
        L’erreur, c’est de croire que je serai tout seul contre la horde hurlante. Entre leurs couteaux et moi, il y aura d’autres gens et des grenades, des mitrailleuses, des lance-flammes...

        Et le gaz sarin vous y avez pensé ?


      • Cateaufoncel2 27 avril 19:09

        @Dzan

        « Et le gaz sarin vous y avez pensé ? »

        On en a ?


      • Gloubi 27 avril 20:10

        @Sparker
        Tiens, c’est le même argument que Dupont-Moretti : j’ai besoin des immigrés pour faire le ménage chez moi ! Bonjour la conscience sociale !


        « Humanistes » des beaux quartiers, Immigrationnistes par intérêt. 

      • Gloubi 27 avril 20:12

        @Sparker
        Hou fais-moi peur !




      • foufouille foufouille 27 avril 20:15

        @Sparker
        « bon y’aura plus d’esclaves et qui va ramasser nos poubelles ? »
        c’est un métier bien payé avec peu de « black », bourgeois puant.


      • Montdragon Montdragon 27 avril 22:48

        @Sparker
        troll de FI, oupss don’t feed the troll


      • Montdragon Montdragon 27 avril 22:50

        @Lugsama
        Je savais que t’étais c..mais pas à ce point.
        Dans le cadre d’articles du code de procédure pénale , tout citoyen peut arrêter une personne ne situation illégale.
        Ehhh oui ma grande.


      • magma magma 28 avril 16:14

        @Montdragon
        c’est vrai que la France est un merveilleux pays, il y a quelques années, j’habitais dans une copropriété, on avait pas le droit aux paraboles. Un paquet de mecs en avaient mis. J’ai proposé de jeter des filets de pécheurs et de se suspendre pour les retirer en plaisantant. le syndic m’a répondu sérieusement « la loi leur interdit de les poser, mais la loi interdit que vous les retiriez » résumé de la France


      • kako 28 avril 16:42

        @Julien30
        Il existe bien la « Ligue de défense juive » ... Elle n’est pas « racialiste » ? Mais là vous ne dites rien ! C’est vrai aussi que les juifs tiennent le monde et surtout les US et l’UE par les couilles ! Donc silence ; en revanche les noirs n’ont pas le droit de se défendre ? 


      • Julien30 Julien30 28 avril 17:35

        @Sparker
        Qu’est-ce que vous en savez de ce que je pense de la LDJ ? Ce n’est pas le sujet que je sache, mais bon il y a des gens que ça obsède. 


        « en revanche les noirs n’ont pas le droit de se défendre ? »
        Se défendre contre qui ? Les méchants blancs ? Quand ce sont des Juifs qui ont une approche communautariste voir racialiste c’est mal quand ce sont des noirs c’est une bonne chose ? D’où que ça vienne c’est néfaste.

      • Garibaldi2 30 avril 03:38

        @Lugsama

        Tiens, Lugsama n’écrit pas que des conneries ....

        L’article 73 implique que le délinquant soit conduit devant l’officier de police judiciaire le plus proche, il ne permet pas dans le cas d’espèce les actions conduites par GI de refouler un individu dont on ne connaît rien et surtout pas la nationalité, faute d’avoir le droit d’exiger qu’il décline son identité et sa nationalité.

        En revanche, les membres de GI devrait bien relire ceci :

        ’’Article 433-12 En savoir plus sur cet article...

        Est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s’immiscer dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant l’un des actes réservés au titulaire de cette fonction.

        Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende le fait par toute personne :

        1° D’exercer une activité dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ou d’une activité réservée aux officiers publics ou ministériels ;

        2° D’user de documents ou d’écrits présentant, avec des actes judiciaires ou extrajudiciaires ou avec des documents administratifs, une ressemblance de nature à provoquer une méprise dans l’esprit du public.’’

        Donc, agir comme s’il on avait des pouvoirs de police et hors le cadre strict prévu par l’article 73, que les membres de GI ne sauraient invoqués faute de pouvoir vérifier la nationalité, et le fait que la personne soit en infraction, est un délit.


      • Trelawney Trelawney 27 avril 11:14

        L’immigration dans le monde devient un énorme bordel et permet à des mouvances comme GI d’un cote et LDNA de l’autre d’exister. Personnellement je mettrais ces deux organisations dans un sac avec une pierre et au fond de l’eau, mais comme on est dans un pays de liberté laissons les s’exprimer on n’accordant pas plus d’importance qu’il ne mérite


        Ce n’est pas normal qu’un type arrive par la montagne pour s’installer dans un pays sans y être invité. Si vous voulez vous installer dans un pays, il vous faut passer par une commission qui étudiera votre dossier et qui donnera ou pas son accord. On a bien crée les prud’hommes, pourquoi ne pas crée des tribunaux spécifiques pour accueillir ces migrants. Mais on préfère laisser ce foutoir s’installer comme cela ca fait la part belle au groupuscules identitaires qui sans les migrants n’existeraient pas et aux défenseurs des migrants qui sans les migrants ne sauraient pas quoi faire.

        Et ca fait surtout la part belle au pouvoir en place qui nous dit « vous avez vu la gueule de l’opposition. Avouez qu’on est beaucoup plus sérieux que ces zozos »

        • arioul arioul 27 avril 12:19

          Et voilà ce qui arrive quand l’état ne prend pas en charge son role de régulateur sur l’immigration. D’un coté les antis et de l’autre les pros et un jour çà finira en bain de sang.


          • Pere Plexe Pere Plexe 27 avril 19:15

            @arioul
            vos souhaits ne font pas notre avenir.


          • arioul arioul 27 avril 20:25

            @Pere Plexe
            Cause toujours tu m’interesse.


          • Patrick Samba Patrick Samba 27 avril 12:24

            Bonjour,

            harceler des harceleurs cela s’appelle-t-il encore faire preuve de harcèlement ? Cela ne s’appelle-t-il pas plutôt un retour à l’envoyeur ?
            « Chasseur de migrants » serait donc une activité légale...
            Alors imaginons ce qui peut bien se passer quand ces chasseurs ne se filment pas, et qu’ils croisent la route d’autres migrants tout aussi seuls que celui dont il est question dans cet article, et cela toujours en pleine nature et sans témoins...

            Les fascistes, les néo-nazis, les racistes sont des individus à vomir.


            • Cateaufoncel 27 avril 12:42

              @Patrick Samba

              « Les fascistes, les néo-nazis, les racistes sont des individus à vomir. »

              Qu’y a-t-il de fasciste, de néo-nazi et de raciste dans la fait de vouloirr vivre chez nous, entre gens que nous considérons comme nôtres par leur culture, leur civilisation, leur moeurs et leur sentiment d’appartenance à la nation ?

              Je pense que vous utilisez des mots dont vous ne connaissez pas le sens.


            • covadonga*722 covadonga*722 27 avril 12:55

              @Patrick Samba
              Les fascistes, les néo-nazis, les racistes sont des individus à vomir.



              yep je partage l’opinion que vous avez de la LDNA  !!bravo 

            • Gloubi 27 avril 20:02

              @Patrick Samba
              C’est à dire que le racisme ne vous dérange que lorsqu’il vous semble le débusquer chez vos adversaires politiques.

              Quand le militant de la LDNA vilipende « la blanche » en parlant de l’hôtesse, ça ne vous gêne pas.

              Daltonisme fréquent chez les prétendus « antiracistes » du PIR à la FI en passant par LO et autres...

            • microf 27 avril 13:47

              42% des Africains âgés de 15 à 25 ans déclarent vouloir partir. L’Afrique est un continent en instance de départ. »

              Je serai á la place des Européens, je laisserais tous les africains qui veulent quitter l´Afrique pour l´Europe y venir, et ainsi, l´Afrique restée vide, et le mouvement inverse se ferait, á savoir les Européens iraient en Afrique et prendraient les places vides laisées par les africains.
              Les Européens étant dorénavent chez chez eux en Afrique, n´auront plus besoin de piller les matières premières qui les sont chères, ils les prendront gratuitement cette fois car ayant été abandonnées par les africains.
              L´Afrique habitée par les Européens serait pacifiée, car plus de guerres, plus de vente d´armes aux africains .
              En Afrique il ya le soleil, la mer, une très belle nature.
              Pendant ce temps, les africains seront chez eux en Europe, avec le froid et le chomâge.

              Je pense que les Européens devraient réfléchir á cette option.


              • Cateaufoncel 27 avril 13:54

                @microf

                « Je pense que les Européens devraient réfléchir á cette option. »

                En prenant en compte que, cent cinquante ans plus tard, ils devront faire face au mouvement inverse.

                P.S. - J’ai de la peine avec la notion de pillage, les propriétaires n’ayant pas l’usage des richesses qui sont sous leurs pieds.


              • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 27 avril 14:00

                @microf

                Salut pas con du tout, en fait il y a un tas phénoménal d’options simples comme cela....

                faut juste activer au moins un neurone.. smiley

                un de mes beaux fils est du soudan, au nord du soudan aujourd’hui, il vit à Londres et rentrerait bien chez lui car il y a de la terre, et des biens mais voila dans ces pays, pauvre dit l’occident , ou ils mangent de trop , ma fille quand elle revient de là bas maudit sa balance ...mais voila disais je .il ne rentre pas donc car dans ces pays d’Afrique anglophone ils se méfient des usa..et d’un petit pays pas trop loin aussi et ne savent pas si un jours tout ne va pas encore exploser chez eux...

                alors ils restent...

                voila une histoire que je connais de source sure...

                quand on sondage ..............................

                 smiley


              • foufouille foufouille 27 avril 14:23

                @microf
                en cas d’invasion, tu auras juste droit à l’option sulfateuse m249.
                les seuls occidentaux qui sont bien accueilli en afrique, ce sont les riches qui peuvent se payer des domestiques.
                pauvre bouffon de gauchiste.


              • microf 27 avril 14:23

                @Cateaufoncel

                D´accord avec vous @Cateaufoncel, laissons la notion de pillage.
                Toutefois, si je l´ai écrit, c´est parceque c´est le cas, j´ai été personnellement á Arlit au Niger oú l´uranium est exploité...
                Mais dès que les Européens seront devenus les nouveaux de souches en Afrique, ils n´auront plus besoin de piller, de faire comme á Arlit au Niger, c´est pourquoi je l´ai écrit.

                « En prenant en compte que, cent cinquante ans plus tard, ils devront faire face au mouvement inverse ».
                Mais c´est cela la vie mon cher @Cateaufoncel, la vie est un éternellement recommencement, il ya un jour, il ya une nuit, on nait, on meurt.

                Qu´en pensez vous de cette idée d´Européens en Afrique et d´Africains en Europe ?


              • microf 27 avril 14:35

                @Hecetuye howahkan

                Merci @Hecetuye howahkan, vous savez la vie serait très simple si on activait nos neurones, si on prenait des mesures aussi simples telles celles lá, au lieu de faire comme ce Monsieur qui la semaine va conseiller les clients et le weekend aller chasser des noirs qui entrent dans son pays, il commence par cette méthode, et un jour, fera comme les colons en Australie, dont sport favori le weekend, c´était d´aller chasser les Aborigènes comme on chasse le lapin, s´ensuivi un génocide.

                Par contre, mon idée pourrait apporter la Paix, votre beau-fils n´aurait plus á craindre les Usa et le petit pays pas loin du Soudan, car le Soudan les appartenant désormais.


              • foufouille foufouille 27 avril 14:39

                @microf
                l’uranium est payé le même prix que pour le Kazakhstan, le Canada et l’Australie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Darth Walker

Darth Walker
Voir ses articles







Palmarès