• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La BlockChain ou l’usine qui crée la confiance

La BlockChain ou l’usine qui crée la confiance

BlockChain (BC) est une technologie prometteuse qui perturbe déjà de nombreuses industries et dont l’objectif est, grâce à la décentralisation et l’indépendance qui la caractérise, de créer de la confiance entre les parties.

 

Définition

BC est une base de données de grands livres de compte distribuée (distributed ledger technology DLT) qui sous-tend, entre autres, les crypto monnaies dont Bitcoin est la principale. Elle fournit un moyen d'enregistrer et de transférer des données qui sont transparentes, sûres, vérifiables et résistantes aux pannes. La BC a la capacité de rendre les organisations qui l'utilisent transparentes, démocratiques, décentralisées, efficaces et sécurisées. D’autres domaines d’application de la BC sont la « tokenization » (titrisation), ICO (offre initiale d’achat en coins , « smart contract » (action conditionnelle à un événement ). Sa principale caractéristique est qu’elle est complétement décentralisée, rien ne peut la contrôler ou la manipuler. Techniquement cette architecture pourrait se schématiser en 5 étapes comme suit :

En quoi est ce que BC est unique et disruptif ?

Cette architecture permet la désintermédiation de n’importe quel processus dans lequel il y a deux intervenants au moins. Elle répond à ce sentiment diffus de manque de confiance dans les institutions qu’elles soient privées ou publiques. Elle ne peut être contrôlée par aucune institution ni individu. Elle est construite sur un réseau décentralisé pair à pair « peer to peer », c’est-à-dire que chaque nœud possède une copie de l’intégralité des données partagées dans la chaine et la BC associée (pour le bitcoin cela représente 160G°b). La façon dont l’algorithme est conçu donne la garantie technique absolue que ce qui est inscrit dans la BC ne sera et ne pourra jamais être modifié. Tout acte authentique est donc susceptible d’être stocké d’une façon sécurisée et immuable avec l’architecture BC sans recourir à un intermédiaire ou tierce partie (certification : diplôme, actes notariés, licence, contrat, titre de propriété, livraison de container, trade finance …).

Utilisée par les pouvoir public, la BC pourrait porter un coup fatal à la fraude fiscale.

Capacité de remplacer le système monétaire multidevise, c’est peut-être une alternative au cash.

  • Bitcoin n’est pas, tout à fait, anonyme grâce à l’utilisation des techniques d’analyse des graphes mais il y a d’autres crypto monnaies qui ne sont pas traçables.
  • Il est remarquable que certaines demandes de rançon se fasse en Bitcoin aujourd’hui ou que le Vénézuela a adopté le BC comme valeur sûre pour contrer l’inflation galopante qui s’est emparée du Bolivar.
  • Du fait de sa quantité limitée à 21 millions d’unités, dont plus de 95% seront produites en 2030 de par sa rareté, il est comparable à l’étalon OR qui régissait les marchés monétaires avant Betton Woods. Cette limite permet de gérer l’ensemble de la monnaie créé par l’algorithme fonctionnant dans les fermes électroniques entretenuent par les mineurs « miners ». Le bitcoin est divisible jusque la 10exp-8 décimale qui s’apelle le satoshi en hommage à son créateur : 1 satoshi = 0,00000001 bitcoin
  • Le Bitcoin n’est pas soumis à une réglementation mais les monnaies avec lesquelles elle est échangées l’est.
  • Ce n’est pas, à court terme, un concurrent au système bancaire car seule les banques peuvent prêter de l’argent sous l’effet multiplicateur du crédit.Capitalisation boursière des crypto monnaies est de 200 milliards[ii] (10/11/2017)
  • Le fondamental du bitcoin c’est l’électricité consommée par les fermes digitales utilisées par les mineurs pour vérifier la validité des transactions. Sa production est énergivore. Les mines la produisant sont en général alimentée par d’énergie hydroélectrique (Chine) et énergie géothermique (Islande).
  • La nécessite de faire comprendre ce qu’est le Bitcoin a ,en France, justifié la naissance de la maison du bitcoin[iii] en 2017.
  • C’est une devise facilement accessible, il est très simple de créer son « wallet » c’est-à-dire son portefeuille bitcoin[iv] ou encore d’en retirer grâce notamment à des automates[v] (il y en a 4 en Belgique aujourd’hui) ou encore le paiement de transactions d’achat sur internet grâce à bitpay .
  • Il n’y a pas encore de régulation officielle du marché des crypto monnaies, mais néanmoins certaines décisions pourraient faire jurisprudence, comme celle de la cour Européenne de justice, qui en octobre 2015, suite à une question de la Suède relative à la nature du Bitcoin, a statué que la TVA n’était pas imputable lorsqu’on achète une devise avec le Bitcoin la transformant de fait en un outil financier qui ressemble à une devise. Ou encore la décision de la France qui, en avril 2016, reconnaissait dans une directive l’utilisation d’une base de donnée distribuée et notarisée pour pouvoir y stocker des données … cela ressemble très fort à la BC.
  • Domaine d’application de la BC.

    Il n’y a aucune limite d’application[i]à l’utilisation de cette architecture, toutes les industries pourront améliorer leur chaine de valeur grâce à sa mise en œuvre. Un domaine qui pourrait particulièrement exploser grâce à cette architecture de sécurisation est celle de l’internet des objets (IOT).

     

    Sécurité

    Cette architecture n’a jamais été mise en défaut depuis sa création.

    Cher lecteur, si vous avez pris le temps de lire jusqu’au au terme cette intervention vous êtes probablement très intéressé par ce sujet passionnant, nous vous invitons donc à rejoindre le groupe « blockchain mania » sur Facebook[vii] .

     


    Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (5 votes)




    Réagissez à l'article

    45 réactions à cet article    


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 11 novembre 10:32

      Nous sommes tous très heureux de vous faire part de la disparition en douceur de la lutte des classes !


      Ni fleurs, ni couronnes !

      • ysengrin ysengrin 11 novembre 12:05

        @Jeussey de Sourcesûre
        bonjour


        «  est une technologie prometteuse...... » déjà là j’ai comme un frisson .....
        "

      • Yvance77 Yvance77 11 novembre 14:23

        Bonjour,


        Si ce truc ... dont j’ai déjà oublié le nom ... permettrait une réelle démocratisation de tous les process, sans niquer les quidams de base ... alors c’est une certitude ... cela ne verra jamais le jour !

        • rogal 11 novembre 14:35

          « Cette architecture n’a jamais été mise en défaut depuis sa création. »
          C’est déjà ça de gagné !

          Le sujet ne manque évidemment pas d’intérêt, mais où trouver des explications claires ?


          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 11 novembre 15:01

            @rogal
            pour le bitcoin vous pouvez trouver plus d’information ici : https://bitcoin.fr/faq/



          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 11 novembre 16:24

            - Le coût de la transaction qui augmente inexorablement, de mémoire il coûtera 20% de la valeur d’un bitcoin pour le vendre
            - De même la vitesse de la transaction se réduit avec le temps, raison supplémentaire pour que le bitcoin ne sera jamais utilisé pour acheter une baguette
            - Il n’y a pas de mécanisme intégré qui régule la valeur du bitcoin à la baisse. Les seuls évènements baissiers sont les potentiels problèmes techniques, les forks, les hackings de masse, les décisions politiques sur le bitcoin... Donc le bitcoin ne peut être autre chose qu’un marché biaisé à la hausse
            - Enfin la promotion quasi permanente et omniprésente des personnes possédant le bitcoin sans le dire (ce qui est mal vu sur les marchés classiques) visant à augmenter encore plus la valeur du bitcoin grâce aux nouveaux entrants

            Voilà pourquoi le bitcoin ne sera jamais crédible, à moins d’une refonte majeure, telle Segwit2X... qui vient d’être annulée smiley
            Le bitcoin c’est bon pour celui qui aura la chance d’en sorti au bon moment.


            • gardiole 11 novembre 17:53

              Comme on n’a pas encore inventé la Pierre philosophale, les chances pour que l’or devienne abondant au point de ne valoir plus rien sont nulles.
              Mais en est-il de même pour Bitcoin ? J’ai, au moins, compris que les Bitcoins sont générés selon une procédure qui interdit d’en créer à tire-larigot, rien d’équivalent à la planche à billets pour les billets. Mais qu’est-ce qui empêcherait Nakamoto (celui, ou le groupe, qui se cache derrière ce pseudo), ou des hackers de génie, de créer des Bitcoins ayant parfaitement l’air d’avoir été créés dans les règles, mais à peu de frais, et de les échanger contre de la « vraie » monnaie avant que leur cours ne s’effondre ?


              • Annamtlt 11 novembre 19:39

                Bonsoir, 

                Etudiante à l’Institut Français de Presse, je réalise un travail sur le journalisme citoyen. 
                Je souhaiterai réaliser une série d’entretiens avec des rédacteurs citoyens afin de donner la parole aux principaux intéressés. 
                Seriez-vous prêt à brièvement vous entretenir avec moi ? 
                Je serai pour ma part ravie d’échanger avec vous. 
                Bien cordialement, 

                A.M.

                • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 11 novembre 21:04

                  @Annamtlt un challenge en Skype est envisageable.


                • Annamtlt 11 novembre 19:41

                  Bonsoir, 

                  Etudiante à l’Institut Français de Presse, je réalise un travail sur le journalisme citoyen. 
                  Je souhaiterai réaliser une série d’entretiens avec des rédacteurs citoyens afin de donner la parole aux principaux intéressés. 
                  Seriez-vous prêt à brièvement vous entretenir avec moi ? 
                  Je serai pour ma part ravie d’échanger avec vous. 
                  Bien cordialement, 

                  A.M.

                  • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 07:25

                    @Annamtlt mon adresse email luigi.chiavarini@gmail.com , vous pouvez m’envoyer vos questions. 


                  • clostra 11 novembre 20:38

                    Pensez-vous qu’il est raisonnable de recréer de la centralisation alors que justement la sécurité réelle de l’Internet est précisément la décentralisation ?

                    Je parle des « fermes électroniques » comme vous dites, mais quand même un peu numériques en plus.

                    On le sait (depuis longtemps) les problèmes de sécurité « du quotidien » sont généralement humains. Il suffit de regarder ce qui s’est passé pour Ethereum il y a pas moins de 48 heures ... (ça me rappelle notre fillette de 10 ans devant l’Apple ES (?) cliquant OK sur « voulez-vous - vraiment - faire disparaître Excel ? » Elle le sait on ne lui pardonnera jamais !)

                    En même temps, cette ferme en Islande, est-ce bien raisonnable ?

                    Bon ben c’est beau la technique, la progra, nos petits geeks en culotte courte ... si facebook continue à leur grignoter le cerveau, ils auront beau avoir pondu les plus beaux algorithmes dans des blockchain mirobolantes, faudrait pas que ça se termine par « à à à la queue leuleu »

                    Pour autant je partage votre enthousiasme excepté pour les fermes qui n’ont aucun sens (si ce n’est pour faire du fric, même si un volcan vient tout effacer), dans l’esprit des pionniers du net : partage y compris des gains et coopération.


                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 11 novembre 21:03

                      @clostra en fait les fermes dont je parle sont comparables aux mines d or qui extraient le minerais... Dans notre cas ces fermes produisent du bitcoins qui est la rémunération pour le travail de contrôle de la chaîne faite par l algorithme et mise en œuvre par les mineurs. . La blockchain sur laquelle transite les transactions bitcoin est décentralisée et inaltérable. Donc il n’y a aucunes craintes de centraliser quoi que ce soit.

                      C est l outil de décentralisation et distribution transparente de l information par excellence.


                    • clostra 11 novembre 23:26

                      @Luigi Chiavarini
                      Oui bon enfin si le matériel (hardware) est détruit et qu’il n’y a plus dans 3 ans que 2 grandes fermes une en Islande l’autre en Chine ... et puis si les pannes d’électricité rebondissent d’un centre à l’autre - demandez-nous, client d’OVH l’effet que ça fait quand Strasbourg et Tourcoing tous deux pour des raisons distinctes, tombent ensemble, ce que ça fait d’avoir tous les sites en carafe de 7h à 11H et de 7h à 22h de ne pas pouvoir faire rentrer vos messages ... c’était avant’hier à croire qu’avec Ethereum ils s’étaient donné le mot !

                      Je crois que c’est un peu trop compliqué d’expliquer ici pourquoi il vaut mieux qu’un grand nombre mine (vous avez bien fait d’expliquer ce qu’est une mine), c’est juste mieux pour les oncles et les orphelins, ces petits bouts de chaine (en or) dont on ne sait pas quoi faire, en lien avec le hashage, simplement parce que l’idée est bien - en particulier Ethereum libre et Open Source - que personne ne se sert dans la caisse excepté tout le monde, et que miner est une source de revenu.


                    • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 07:23

                      @clostra non il y a des milliers de fermes grandes dans le monde je citais la chine et l’islande parceque l’électricité y est particuièrement bon marché. 

                      voici la carte de production des bitcoins : https://bitnodes.earn.com/

                    • clostra 12 novembre 12:01

                      @Luigi Chiavarini
                      Je ne donne pas 3 ans pour qu’il n’y ait plus qu’un tout petit nombre de fermes (de mines, d’ailleurs voyez les désastres de la vraie mine, c’est tout pareil !) si on repart sur les mêmes erreurs que celles du web, vu l’acharnement à vouloir promouvoir l’idée qu’il est bon qu’il est juste qu’il est sain de vouloir devenir milliardaire.

                      L’idée serait que cette nouvelle société de la confiance fasse confiance à chacun, de fait, et lui restitue son du.

                      Evidemment, on n’a pas entendu promouvoir l’idée qu’il est bon juste et sain de vouloir vivre en dessous du seuil de pauvreté ... quel oubli ! (puisque c’est un corollaire de l’idée ci dessus)


                    • symbiosis symbiosis 12 novembre 07:05

                      BlockChain et Bitcoin sont tellement séduisants pour les usuriers que les grands banquiers apatrides se sont jetés dessus et en font une promotion à la limite de l’indécence. Ça n’est que le début.
                      Bien naïf qui croit en les bienfaits d’un pareil miroir aux alouettes.

                      La ploutocratie globalitaire sait ce qu’elle fait quand il s’agit de valeurs sonnantes et trébuchantes, fussent-elles en bits de données.
                      Car l’intention n’a bien sûr rien de démocratique, mais bien au contraire vise à terme à priver la population de ses vieux biffetons pour l’asservir encore plus à un totalitarisme sans limites.
                      Nous en reparlerons, si par malheur, ce projet pervers arrive à ses fins et quand nous n’aurons plus la possibilité d’échange sans passer par la pénurie d’argent physique.

                      Mais peut-faudra-t-il en arriver là pour comprendre les intentions cachées des grands argentiers, Banque mondiale et FMI en tête, premiers promoteurs de la privation du cash à tout un chacun, pour foutre ce système perfide et eugéniste en l’air.


                      • symbiosis symbiosis 12 novembre 07:27

                        Erratum :

                        Nous en reparlerons, si par malheur, ce projet pervers arrive à ses fins et quand nous n’aurons plus la possibilité d’échange sans pouvoir contourner la pénurie d’argent physique.


                        • Pere Plexe Pere Plexe 13 novembre 09:33

                          @symbiosis
                          ...l’argent « physique » n’existe plus depuis 1971.

                          ( la fin de la convertibilité.)
                          Ce qui est physique c’est généralement du papier ou des alliages de métaux sans grande valeur intrinsèque.
                          Sur ce point le Bitcoin ne change absolument rien.

                          Ce qui change vraiment c’est l’anonymat du porteur et l’impuissance des nations à contrôler ou réguler.Idéal pour tous les trafics toutes les fraudes. Le rêve des libéraux !

                          Ce sont surement les principales raisons de la forte spéculation sur cette monnaie. 

                        • gaijin gaijin 12 novembre 08:44

                          la confiance n’est pas produite par une machine .....
                          elle est produite par la connaissance des humains
                          ......................
                          bref encore un économiste qui veut nous convaincre que la solution des problèmes c’est toujours plus de dématérialisation , c’est curieux c’est aussi le projet des banques .........
                          étonnant non ?


                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 10:24

                            @gaijin Au risque de paraître choquant il faut bien reconnaître que , morale mise à part, la confiance comme la promesse n’est vraie que pour celui qui y crois ! 

                            Dans notre espèce celui a qui vous donnez votre confiance ne vous la doit pas , celui qui vous fait une promesse ne vous la doit pas. Ce sont des notions tout a fait arbitraire et basée sur des modéles de croyances au m^me titre que les dogmes . Dans la blockchain dès que la confiance d’un intervenant est rompue (du fait d’une tentative de fraude ou de non respect de la trasaction) la chaîne exclu l’individu et rétabli le processus .

                          • symbiosis symbiosis 12 novembre 11:23

                            @Luigi Chiavarini
                            Ça ne limite en rien les effets pervers du capitalisme et la répartition maffieuse des richesses tels que nous les voyons se répandre comme une peste aujourd’hui.


                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 12:26

                            @symbiosis certainement pas , le blockchain Bitcoin est une alternative à l’argent liquide et tout ce que cela suppose ......


                          • gaijin gaijin 12 novembre 16:26

                            @Luigi Chiavarini
                            «  la chaîne exclu l’individu et rétabli le processus . »
                            mais ça ça n’a rien a voir avec la confiance ça c’est une fonction de police
                            contrairement a ce que vous pensez la confiance repose sur le fait que celui qui vous fait une promesse la doit .....
                            et pourquoi il la doit ? pas a cause de la morale mais parce que dans la construction de l’humain le respect de soi même est une notion fondamentale

                            vous vous annoncez comme humaniste économiste mais c’est contradictoire


                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 16:59

                            @gaijin , mon cher interlocuteur combien j’aimerais que vous ayez raison ... ! 


                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 17:02

                            @symbiosis a priori le seul racket auquel nous devons faire face est celui de l’état 58% sur le salaire d’un travailleur Francais dans le privé (hors taxes cachées... TVA, Amendes, ...) .... ca vous parle ? 


                          • gaijin gaijin 12 novembre 19:20

                            @Luigi Chiavarini
                            mais j’ai raison !
                            ou plutôt il ne tient qu’a vous de faire en sorte que j’ai raison .......
                            en remettant le cheval au centre du pré !
                            l’économie , les lois de l’économie ne sont que les loi de l’avidité, celles d’individus dégénérés plaçant la satisfaction de pulsions animales perverties au dessus de tout .....
                            alors bien sur ils sont actuellement les plus forts et tentent d’entrainer le reste de l’humanité dans leur chute , mais dans cette guerre qui ne dit pas son nom il reste a chacun de déterminer s’il est du coté de la résistance ou de la collaboration .........


                          • gaijin gaijin 12 novembre 19:22

                            @Luigi Chiavarini
                            «  le seul racket auquel nous devons faire face est celui de l’état »
                            euh ?
                            ils vous aurait échappé que ce racket est piloté en sous main par les divers lobbys et l’argent détourné pour faire des profits ( ensuite délocalisés ) ?


                          • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 13 novembre 07:56

                            @gaijin encore une fois vous avez raison , ils nous tiennent par la dette qu’illes (les banques privées) ont émises pour l’état en faisant en sorte qu’il perde sont droit régalien et qu’elles nous asservissent ,par conséquences, au paiement éternelle des intérêts de cette dette ....


                          • gaijin gaijin 13 novembre 08:58

                            @Luigi Chiavarini
                            oui bien sur mais je ne pensais pas qu’aux banques ...par exemple une politique de santé qui ne serait pas une politique du médicament couterait 5 fois moins cher .....on pourrait parler aussi des guerres a ne pas mener, des travaux pharaoniques qui de rapportent rien a part aux entrepreneurs qui font travailler des clandestins sur leurs chantiers et de sans doute pas mal de choses que j’ignore tout étant a l’avenant ..............


                          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 novembre 09:58

                            « Humaniste, Professeur d’économie et de finance... »

                            C’est compatible ça ? ^^


                            • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 10:17

                              @bouffon(s) du roi dans mon cas oui smiley


                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 novembre 11:50

                              @Luigi Chiavarini

                              De votre point de vue, je n’en doute pas.
                              Mais...
                              Pragmatiquement, qu’en est-il de la dématérialisation, dans tous ses domaines d’application, économiques, juridiques, etc ?
                              N’est-ce pas lié à une posture idéologique de virtualisation du capitalisme cognitif ? C’est à dire que nous ne manipulons en définitive que de l’information, échappée du réel, brouillant les rapports entre humains dans une société de plus en plus aliénée à sa technologie, devenu spectaculaire dans sa représentation, et même -peut être- burlesque dans son fonctionnement ?


                            • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 12:19

                              @bouffon(s) du roi
                              Nous ne sommes qu’informations , mallheureusement dans une enveloppe mortelle, et a ce titre la seule réalité qui nous perennisera est la technomogie qui elle est éternelle .... certains le comprendrons d’autres pas .... mais c’est la seule affirmation non dogmatique que je puisse faire à votre intervention. 



                            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 novembre 12:50

                              @Luigi Chiavarini

                              Ne nous égarez pas dans des considérations philosophiques, voire métaphysiques, nous frôlons le transhumanisme ^^, rappelons seulement qu’un simple insecte (bug) peu tout faire capoter (Brazil ?) smiley


                            • Luigi Chiavarini Luigi Chiavarini 12 novembre 12:59

                              @bouffon(s) du roi ok vous m’avez compis ! 


                            • Xenozoid Xenozoid 12 novembre 17:10

                              et si tout ça préludait ,a un monde post monétaire,je ne voit aucine difference entre un chiffre sur du papier ou dans un programme en fait,si ce n’est que certain pense que l’argent pousse dans des arbres,et les autres que les arbres sont des banques....bref on met des chiffres partout,c’est ce qu’il en reste


                              • Pere Plexe Pere Plexe 13 novembre 09:38

                                @Xenozoid
                                la principale différence est que la main qui écrit le chiffre n’est plus la même !

                                pour l’usager ça ne change effectivement pas grand chose.
                                mais pour ceux qui avaient ce pouvoir exorbitant en revanche c’est une catastrophe.

                                Dans les deux cas il est remarquable que ce pouvoir n’est pas soumis à la démocratie ou à minima à un contrôle démocratique.

                              • Xenozoid Xenozoid 13 novembre 18:33

                                @Pere Plexe

                                car le pouvoir ne peut pas être soumis

                              • ysengrin ysengrin 12 novembre 19:23
                                La BlockChain ou l’usine qui crée la confiance....

                                à défaut de créer la clarté *

                                un peu jargonnant votre nartik

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON








    Les thématiques de l'article


    Palmarès



    Partenaires