• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le grand abandon des agriculteurs

Le grand abandon des agriculteurs

Si Macron agit rapidement pour réduire les impôts des milliardaires ou faciliter les licenciements, en revanche, rien n’est fait pour les agriculteurs, alors pourtant que leurs revenus sont à un plus bas historique. Encore une fois, le président montre bien quelles sont ses priorités, défendre les plus riches et abandonner tous les autres aux aléas injustes, irrationnels et exubérants des marchés.

 

L’oubli de ceux qui nous nourrissent
 
Les chiffres, détaillés en juillet par le Figaro, sont extrêmement choquants. La moitié des agriculteurs vivent avec 354 euros par mois, ou moins !!! Naturellement, il y a de grands écarts, entre les viticulteurs, dont le revenu moyen dépasse 1500 euros par mois, et les producteurs laitiers, qui, en moyenne, gagnent 800 euros par mois  ! Encore une fois, les agriculteurs sont pris entre deux feux  : des grossistes et distributeurs qui jouent d’un rapport de force en leur faveur, avec des frontières grandes ouvertes pour faire pression sur les prix, et des marchés mondiaux où les prix sont à la baisse, au point qu’ils se situent souvent sous le prix de revient des agriculteurs français. Une situation révoltante.
 
Cette situation est d’autant plus révoltante qu’il est parfaitement possible d’agir. A l’origine, la PAC protégeait nos agriculteurs avec un prix plancher qui pouvait être supérieur aux prix mondiaux. Mais le dogmatisme ultralibéral de Bruxelles et nos dirigeants a poussé au démantèlement de la PAC originelle, abandonnant les agriculteurs aux aléas des marchés, qui peuvent osciller sous leur prix de revient. Pourtant, ce n’est pas comme si la terre entière avait renoncé à protéger leurs agriculteurs de ces variations aux conséquences dévastatrices. Les pays d’Asie, généralement présentés comme des modèles économiques, suivant la voie tracée par le Japon, protègent lourdement leurs agriculteurs.
 
Les droits de douane sur le riz atteignent pas moins de 218% en Corée du Sud, 322% au Japon, et encore 34% en Chine, démontrant qu’il est parfaitement possible de protéger ceux qui vous nourrissent des humeurs des marchés. Mieux, The Economist notait que tous les grands pays asiatiques protègent leurs producteurs de riz, utilisant 2 à 8 formes de protection différente pour s’assurer de rester relativement auto-suffisants en permettant à leurs agriculteurs de vivre de leur métier, sans que cela n’ait freiné leur développement, ou que ces pays soient fermés au monde. Bref, ici encore, la protection des agriculteurs est seulement un choix poltique, tout comme son absence.
 

Bref, en abandonnant les agriculteurs à une concurrence sauvage et aux évolutions erratiques des prix sur les marchés, Emmanuel Macron fait le choix politique de privilégier les idées ultralibérales à la condition des agriculteurs. Cela est d’autant plus révoltant qu’il s’apprête à donner des milliards aux plus riches.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 16 septembre 10:25

    En 2015, 30 % des agriculteurs imposés au régime réel ont perçu des revenus équivalents à 354 euros par mois.
    donc ce ne sont pas tous les agriculteurs mais uniquement les gros agriculteurs qui mettent TOUT dans les charges, nombreuses baraques comprises.


    • Pere Plexe Pere Plexe 18 septembre 15:11

      @foufouille
      Ces chiffres sont une grande escroquerie 

      Qu’on m’explique comment ces agriculteurs qui ne gagneraient rien ont un patrimoine médian de 600.000 euros ? (chiffre 2015).
      Leur patrimoine moyen est lui de 1.040.000 € : dix fois celui de la moyenne nationale !

      Nombre de français en seraient satisfait...

    • psynom 16 septembre 11:07

      À mon avis, les agriculteurs français ne sont pas abandonnés. Leur condamnation est programmée.

      Quand on sait qu’une ferme d’élevage allemande ou hollandaise consomme jusqu’à 1 million d’euros d’énergie/an (sans parler des aliments, produits phyto, matériels, bâtiments...), on comprends que le modèle de la ferme familiale française dérange tous ceux qui voudraient faire beaucoup de profit avec des agriculteurs industriels.

      la bouffe industrielle c’est 30 à 40 % de vitamine et nutriments en moins, nombreux problèmes de santé, écologiques...


      • Pere Plexe Pere Plexe 18 septembre 15:00

        @psynom
        L’intensif est pourtant le modèle qu’on massivement choisi les agriculteurs et leurs syndicats depuis 50 ans au moins.

        Que d’autres fassent mieux (c’est à dire pire) est la seule raison de cette soudaine et relative remise en question.
        Pour ce qui est de l’abandon des agriculteurs force est de constater qu’ils auront bénéficié d’appuis et relais politiques que n’ont pas eu les français bossant dans l’industrie.
        Eux ont été sacrifiés par paquets de 50 à 1000 dans l’indifférence totale !

      • bob de lyon 16 septembre 11:24

        La FNSEA veille, si-si !


        • mmbbb 16 septembre 12:45

          sauf que l agriculture traditionnelle est tres mal defendue par Bove et Herrou A les endrendre et sortant de leur cadre professionnel, ils n ont vraiment rien à foutre 


          • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 16:49

            avec 1 suicide par jour il attend tranquillement qu’il n’y ait plus d’agriculteurs comme cela les géants américains grâce au CETA et autre TAFTA pourront acheter les exploitations a l’€ symbolique et pourront les exploiter avec toute la puissance de leur mécanisation et l’utilisation de tous les poisons que le libre échange permettra d’utiliser sous les roucoulements de nos politiques et les applaudissements de Bruxelles ....


            • Pere Plexe Pere Plexe 18 septembre 14:43

              @zygzornifle
              les chômeurs ont un taux de suicide bien plus grand...et ne disparaissent pas.

              Plus sérieusement j’ai déjà expliqué que ce nombre est comparable à celui de nombreuses autres CSP si l’on tient compte de l’age et du sexe.

              Pour ce qui est des traités type CETA la FNSEA les a largement soutenu .

            • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 08:56

              @Pere Plexe

              les chômeurs ont un taux de suicide bien plus grand...et ne disparaissent pas.


              chaque jour il y a plein de nouveaux chômeurs alors que les agriculteurs ça m’étonnerait qu’il y en ait beaucoup ....

            • Pere Plexe Pere Plexe 20 septembre 16:01

              @zygzornifle
              ...12 000 par an.

              4 tous les jours pour reprendre la technique frauduleuse des suicidés...


            • chocolatine chocolatine 16 septembre 17:14

              bonsoir @ tous
              c’est vrai que les agriculteurs n’intéressent personne.....sauf à nous vanter ceux qui font du bio......se spécialisent......à nous montrer une image faussée type « l’amour dans le pré »..
              la réalité c’est bien ça,suicide,isolement surendettement.....
              c’est une catégorie sociale que les gouvernements méprisent ...............à tort...



                • Pyrathome Pyrathome 17 septembre 02:13

                  Non seulement, ils sont abandonnés, mais pire encore, ils continuent de voter pour leurs bourreaux....ils n’ont pas encore compris, c’est juste désespérant.......


                  • zygzornifle zygzornifle 17 septembre 09:47

                    ils ont tellement l’amour de la terre qu’ils y retournent rapidement en se suicidant ou en attrapant cancers et autres cochonneries en utilisant des produits digne des armes chimiques ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès