• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les vrais fautifs

Les vrais fautifs

L’homme est ainsi fait, persuadé que le bonheur se trouve dans ses obsessions grandissantes et addictives d’avoir plus que les autres, qui veulent eux-mêmes avoir plus …

 Conflits d’intérêts, prises illégales d’intérêts, clientélismes, copinages et corruptions sont malheureusement les virus qui pourrissent notre société, notre civilisation, notre belle planète.

Aucun pessimisme dans ces propos, il y a je pense aujourd’hui environ (allé, je serais gentil !), environ 60 % de la population atteinte par ce virus alimenté par le consumérisme, résultat des symptômes du « toujours plus », du besoin incessant de richesses et de « m’as-tu vu » matérialiste !

L’homme est ainsi fait, persuadé que le bonheur se trouve dans ses obsessions grandissantes et addictives d’avoir plus que les autres, qui veulent eux-mêmes avoir plus …
Un cercle sans fin nourrit par une ignorance, une incapacité je dirais, à trouver un autre but que celui d’être quelqu’un et de juger l’autre selon ses biens !

Et je m’inclus tout à fait dans ce processus où on l’on est poussés, matraqués de tous côtés par un système qui nous rabâche que pour être il faut avoir !
J’en fais partie de ce système, mais tous ces comportements écœurants, ces virus qui infectent et causeront la perte de notre civilisation, ces comportements je ne les ai heureusement pas et même si je suis loin, très loin d’être parfait, une chose dont je peux être fier c’est d’essayer jour après jour d’être honnête, intègre, la probité de chacun serait un piler de toute tentative de changement, mais de changement positif, pas un de ces changements habituels où le mal qui nous ronge nous gangrène un peu plus en nous enfermant dans nos idées égoïstes de confort matérialiste !

Alors certes, selon certains, les « gilets jaunes » demandent comme toujours, plus d’argent, et moi qui ai passé trois weekend avec eux sur les ronds-points, je pense que la demande est la même mais à une autre échelle que celle de nos élites, de nos dirigeants, de nos grands patrons, celle des plus fortunés et plus largement celle des lobbys. Le combat s’il en est un est donc parfaitement louable, chacun campe sur ses positions, sur ses avantages et ses acquis, ceux « d’en haut », comme ceux « d’en bas », comme les « classes moyennes ». Sauf que ces élites, ces dirigeants, ces grands patrons, ces gens fortunée et ces lobbys s’engraissent de plus en plus et sur le dos de gens à qui souvent on ne laisse pas d’autre choix que de donner toujours plus, et qui se contentent de leçons de morale venant de personnes de peu, peu de scrupules, peu de considération, peu de respect peu de valeurs et peu d’honneur !
En fait ce que représentent ces « donneurs de leçons » est beaucoup trop, beaucoup trop de mépris, beaucoup trop de condescendance, beaucoup trop de lâcheté et beaucoup trop d’ignorance des réalités du monde dans lequel ils vivent (ou ne vivent pas !).

George Sand avait raison de dire : 
« Les âmes faibles se corrompent dans l'adversité ; les âmes fortes s'y épurent. »

Gandhi disait : « La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu'au plus fort. »

Robert Sabatier dans le livre de la déraison souriante (1991) disait :
 « L'extrême richesse et l'extrême pauvreté ont en commun de détruire les Etats et les hommes. »

A nous d’en tirer les meilleures conclusions !

JMDA


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 décembre 2018 19:02

    En résumé : l’envie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cémoi04


Voir ses articles







Palmarès


Derniers commentaires