• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Mon portable me quitte !

Mon portable me quitte !

Je vais cumuler un nombre impressionnant de "votes" contre ce texte, c'est évident, d'autant plus que tout le monde ou presque possède un portable, ne le quitte plus...

Oui mais enfin, Agoravox est un média de débats et qu'importe le "score" obtenu, n'est-ce pas ?!

Je n'ai aucun complexe et j'avoue sans honte que je n'ai jamais lu ni écrit un SMS.

Détenteur d'un téléphone portable que je sais utiliser mais qui séjourne très souvent dans un tiroir, je refuse le langage codé SMS avec les abréviations, les fautes d'orthographe et le temps perdu.

Pendant longtemps j'ai été à la pointe du progrès puisque ma première acquisition du portable date de 1996....

Aujourd'hui je l'utilise très peu et je crois que la dernière fois que je l'ai ouvert c'est il y a quinze jours pour prendre connaissance des quelques messages reçus.

Ma famille, mes amis et toutes les personnes qui cherchent à me joindre savent qu'il suffit de m'adresser un courriel que je lirai très rapidement.

Il paraît que je suis devenu un réfractaire du portable... Eh bien, j'accepte de ne pas faire comme les autres :

Plus de coups de fil quand je suis en voiture ou en réunion, plus de réponse immédiate à apporter, plus d'importuns qui ne savent plus attendre.

Pendant les pauses, je peux discuter avec mes voisins, prendre un pot au lieu de lire un message qui de toute façon va occuper mon esprit alors qu'il n'y a aucune urgence absolue.

Comment vas-tu faire sans portable ?

C'est une question qui m'est souvent posée.

Les inconvénients existent, certes mais c'est comme tout, il suffit de réfléchir.

Hier j'étais bloqué dans un embouteillage avec l'impossibilité d'ouvrir à l'heure prévue une salle de réunion... J'ai téléphoné dans un café et hop tout a été réglé.

Les adeptes du tout portable sont collés à leurs appareils, ils veulent être joints partout et n'hésitent pas à quitter une assemblée pour répondre.... J'ai même vu des conseillers municipaux tapoter leurs claviers pendant un débat budgétaire...

Il devient de plus en plus difficile de se plonger dans un livre, il y a toujours dans le train plusieurs passagers qui nous obligent à partager leurs communications et leurs vies.

C'est très souvent que je croise un passant qui parle tout seul... c'est ce que je croyais avant de constater qu'il possédait un mini récepteur émetteur sur son col...

On n’arrête plus le progrès.

Celui ou celle qui veut préserver son droit à ne pas tomber dans les mains des opérateurs, ni être repérable à tout moment pourra-t-il se passer du portable ?

Je viens de lire sur un site, l'anecdote suivante :

« C'est dingue aujourd'hui comme la mode est au téléphone mobile à toutes les sauces, je ne critique pas ceux qui ont un tel appareil, mais bon, laissons libre choix aux derniers réfractaires, dont je fais partie pour l'instant.
Apparemment
quand vous n'avez pas de mobile, plus moyen de s'inscrire ou de commander sur beaucoup de sites Web.
Explications
 :
Darty au mois de novembre dernier, j'ai voulu bloquer une commande pour retrait en magasin, impossible de passer au paiement car pas rempli le champ Numéro de portable.
Après
avoir téléphoné à Darty, réponse "c'est normal, vous ne pouvez-pas bloquer une commande si vous n'avez pas de tél portable, car on avertit le client par SMS"
Alors
mon adresse mail et mon fixe qu'ils demandaient aussi, c'est pour les chiens.
Orange :Dernier en date Orange, je suis en train de changer de FAI, Alice vers Orange, inscription en ligne sur le site de Orange, refoulé au moment de passer au paiement car pas de portable..j'ai rusé j'en ai entré un bidon.
C'est
dingue ces trucs, il faut quand même laisser libre choix »

Si le nombre de réfractaires augmente, les Darty et autres Orange s'adapteront bien !?

Pour conclure, le portable me quitte et j'en suis fort aise, je gagne de la liberté et du temps...

Vous n'êtes pas obligés de faire comme moi mais ne me considérez pas comme un simple dinosaure !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (105 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • kiouty 30 juin 2012 02:45

    Franchement, il ne manque plus que la condamnation de notre société de surconsommation, la critique de l’aveuglement béat des amateurs de téléphones mobiles au comportement moutonnier. Ah oui, et puisqu’on est dans les clichés, vous avez aussi oublié de présenter le smartphone comme symbole du capitalisme financier ou la valeur marchande passe avant l’humain, bouuuuh !

    Non, le problème, ce n’est pas que vous n’utilisiez pas de portable, ça tout le monde s’en branle, le problème c’est que l’intention du texte est d’ouvrir les yeux des gens, mais alors c’est fait d’une façon archi-lourdingue, qui sous-entend que le lecteur est un mouton aveugle qui va se faire ouvrir les yeux au sujet de son usage du mobile. Si vous vous prenez du rouge, ce sera bien entendu beaucoup plus à cause de cette condescendance involontaire et implicite que parce que vous êtes un rebelles qui n’allez pas dans le sens du vent...


    • cob 30 juin 2012 15:50

      Je crois que kiouty a tout dit.


      J’ajoute que si un jour il vous prend l’envie de rédiger un SMS, personne ne vous oblige à le rédiger dans un globish phonétique de pré-ado.

    • Nakwenda 30 juin 2012 18:08

      En fait, le problème de CHALOT, ce n’est pas le portable, c’est l’utilisateur du téléphone portable. Ce qui fait que cet article est complètement vide d’arguments en défaveur du téléphone portable mais attaque et méprise l’utilisateur. kiouty a ainsi parfaitement raison, l’article est une attaque de la société de consommation mais qui est ultra-lourdingue.
      Alors voilà, ça m’énerve ces généralisations sur les utilisateurs du téléphone portable. Oui, moi j’ai besoin de mon téléphone portable pour prévenir mes parents de l’heure à laquelle je rentre, si tous va bien, car dans le monde d’aujourd’hui est sûrement plus dangereux que celui d’antan.
      Et CHALOT, si jamais vous voyez un accident sur une route de campagne, vous expliquez à la victime que l’utilisateur du téléphone portable est un mouton et que vous revenez dans 1H pour appeler les urgences à partir d’un café ? Ou si votre enfant doit être opéré d’urgence et qu’on a besoin de votre autorisation, on vous envoie un mail ?
       Car c’est bien l’avantage du téléphone portable, être joignable partout et rapidement.


    • révolQé révolté 1er juillet 2012 15:32

      Des millénaires sans portable et pas d’hécatombes infantiles pour autant.
      le tel portable est un outil,de fait pratique et on ne doit pas tomber addictif d’un outil.
      Amateur des grands espaces et des activités physiques loin de tout,je ne me demande jamais si en cas de problème je vais mourir du fait de ne pas avoir de réseau,je fais comme depuis 25 ans,je profite tout en ayant confiance en moi.


    • ybuteau 7 mars 2014 23:58

      pas mal, tu préfères un code promo sfr ou un code promo réduction pour sosh ? okmercibisousbye.


    • Leo Le Sage 30 juin 2012 04:33

      @CHALOT

      Oui on peut objectivement se passer de mobile, mais l’entreprise va imposer que l’on en possède un pour son boulot... tôt ou tard.
      [un blackberry notamment]

      Sur le plan juridique, il me semble que l’on ne peut pas obliger un FAI a ne pas demander de portable pour les services qu’il serait amené à donner...

      C’est malhonnête mais c’est comme cela.

      Il faut que l’on ait le choix entre le mobile ou le mail.

      [pour vérifier si l’annulation est sérieuse, notamment]
      La boîte aux lettres n’est pas toujours une bonne solution.

      L’ennui c’est que les FAI ont un quasi monopole, donc ils peuvent imposer ce qu’ils veulent [merci à Free de tenter de casser le monopole].
      Mobile et FAI son liés sous une forme ou une autre, n’est-ce pas ?

      Je n’éteins jamais mon mobile parce que je me suis rendu compte que si une personne qui se trouve de l’autre côté veut m’appeler, je devrais lui en laisser la possibilité.
      C’est rare car je précise mes disponibilités. De toutes les façons j’utilise les « Instant Messaging » donc c’est réglé comme cela...

      PS : Votre score ? On s’en contrebalance : des articles de mauvaise qualité j’en ai vu sur AV.
      Le votre n’entre pas dans cette catégorie.


      • Lea Andersteen Lea Andersteen 30 juin 2012 13:54

        Free ne cassera pas le monopole. Free fait parti de l’oligopole gesticulant pour faire croire à la sacro-sainte « libre concurrence » oubliant que la libre concurrence, c’est 20-40 concurrents. Et oui, la libre concurrence n’est pas un état stable mais tend vers un état stable non libre concurrentiel, l’oligopole voire le monopole.


      • Leo Le Sage 1er juillet 2012 01:55

        @Par Lea Andersteen (xxx.xxx.xxx.114) 30 juin 13:54
        Vous dites : "Free ne cassera pas le monopole. Free fait parti de l’oligopole gesticulant pour faire croire à la sacro-sainte « libre concurrence » oubliant que la libre concurrence, c’est 20-40 concurrents"
        Je me suis mal exprimé peut-être ?
        Il y a plusieurs opérateurs en France. Virtuel certes mais bien réels ceux là. Ils achètent des minutes en gros.
        Les prix n’ont pas baissé de manière significative...

        Maintenant que Free débarque, les prix ont baissé.
        Même SFR a baissé le sien à un moment alors qu’il était le premier à se plaindre du contrat liant Free à Orange.

        Donc le monopole/oligopole est cassé, ou si vous êtes très pointilleux sur les mots, il y a une brèche sérieuse...


      • BlackMatter 1er juillet 2012 03:35
        « Les prix n’ont pas baissé de manière significative...
        Maintenant que Free débarque, les prix ont baissé. »

        Désolé de vous contredire.
        Les prix de la téléphonie portable à profil égale ont baissé en moyenne de 2,7% par an sur les 10 dernières années. Soit près de 40% si on tient compte de l’inflation (chiffre Arcep). Ils n’ont donc pas attendu l’arrivée de Free pour baisser de manière très significative contrairement à ce que vous dites. La vérité, c’est que les profils ont beaucoup changé depuis 10-15 ans, d’où l’impression d’une stabilité ou d’une augmentation des prix. C’est sur qu’en ayant 3 ou 4 abonnement portable par foyer alors qu’avant on se contentait d’une ligne fixe, ça a un impact sur la facture.

      • Leo Le Sage 1er juillet 2012 04:49

        @Par BlackMatter (xxx.xxx.xxx.225) 1er juillet 03:35
        Vous dites "Les prix de la téléphonie portable à profil égale ont baissé en moyenne de 2,7% par an sur les 10 dernières années. Soit près de 40% si on tient compte de l’inflation (chiffre Arcep). Ils n’ont donc pas attendu l’arrivée de Free pour baisser de manière très significative contrairement à ce que vous dites« 
        Parlons nous de la même chose ? Non, je ne crois pas.
        Je parle du prix des télécomunications. Elle est restée stable depuis longtemps.

        Les mobiles [portable] étaient encore des »nouveautés" il y a dix ans... smiley
        Le prix baisse doucement, sur les mobiles du fait de l’amortissement des investissements, mais sur le total des télécommunications, non.
        D’ailleurs, ce ne sont pas les prix qui baissent mais plutôt la liste des services pour un même prix qui a augmenté...
        « moins de 10 % de la population possédait un téléphone mobile en 1997, ils sont plus de 80 en 2004 » (Source : Insee - Conditions de vie-Société - Essor des télécommunications et consolidation de l’audiovisuel) [voir le joli graphique]
        On paye 29,90 depuis belle lurette et même çà a tendance à augmenter...

        Sauf que lorsque Free (mobile/internet) a proposé un pack tout-en-un à 19,90, nous avons pu remarquer que beaucoup sont allés vers Free...
        Du coup, Les offres alléchantes comme B and You, sosh ou Red sont arrivés...
        On passe de 30 à 20... Une baisse significative si on se contente de payer l’abonnement.
        Cette baisse du prix des autres opérateurs a eu lieu quelques semaines avant l’offre de Free, ce qui est logique.

        Si Free n’existait pas, cette baisse n’aurait pas eu lieu...
        [C’est ce qui est important dans mon intervention précédent]


      • Croa Croa 1er juillet 2012 08:10

        « Je n’éteins jamais mon mobile »

        Tu fais ça au moins là où les « mobiles » sont interdit ?  smiley

        (Il en est de très sérieuses car les « mobiles » peuvent perturber des appareillages électroniques sensibles utilisés dans l’industrie chimique, la médecine, etc... )


      • Leo Le Sage 1er juillet 2012 08:36

        @Par Croa (xxx.xxx.xxx.41) 1er juillet 08:10
        Vous dites « Tu fais ça au moins là où les »mobiles« sont interdit ? »
        Je pense qu’une personne Sage ne va pas laisser allumer son mobile dans une zone sensible aux rayonnements électromagnétiques sachant qu’il pourrait mettre en péril la vie d’autrui... smiley
        [perturbation des outils de mesure avec toutes les conséquences néfastes...]
        Faut grandir un peu...


      • amipb amipb 30 juin 2012 08:34

        Le portable est un moyen, pas un but. Si vous n’en n’avez pas l’utilité, votre démarche est parfaitement logique et saine.

        Il y a un fossé entre le besoin et l’attachement.


        • bigglop bigglop 30 juin 2012 18:38

          Bonjour à tous,

          Merci @Chalot pour cet article qui aurait mérité d’être développé.

          Je suis comme vous, je possède un portable mais ne l’utilise qu’en cas de déplacement supérieur à 30 km de mon domicile, en cas d’urgence (panne, informer un proche).
          Par exemple, ma moto est tombée en panne en Espagne et j’ai pu ainsi contacter mon assistance.

          Je n’ai pas de connection internet sur mon portable, refusant d’avoir un compte Facebook ou Twitter

          Je préfère utiliser mon PC pour mes mails, faire des commentaires, m’informer.....

          Aujourd’hui, le top c’est d’être « connecté » en permanence avec l’illusion d’exister par ses « amis » et se créer (parfois) une autre « vie » plus valorisante

          Je vous propose de lire cet article CareVox sur la solitude

          Vous êtes « tracé » avec vote portable, CB...

          Bientôt vous le serez avec une puce RFID, comme aux Etats-Unis sur l’accès aux soins des plus pauvres, merci Obama.

          Je veux avoir du temps pour lire, réfléchir, échanger avec mes amis, regarder les étoiles en rêvant, tout simplement vivre


        • bigglop bigglop 30 juin 2012 18:52

          J’ai oublié un point très important :

          Nous consommons de la technologie à obsolescence programmée.
          Essayez de changer la batterie de votre IPhone 4 S, conçue pour 450 cycles de rechargement, il me semble que les contacts sont soudés, histoire de vous contraindre à changer votre matériel.
          Et tous ces gogos qui se prosternent devant la statue du commandeur Steve Jobs.

          Cela est aussi valable pour les tablets, netbooks,...., mais aussi pour l’électoménager


        • Croa Croa 1er juillet 2012 08:18

          Merci Biglop !

          «  il me semble que les contacts sont soudés »

          Ce modèle ne devrait pas être en vente ! 
           smiley

          Sinon souder directement les bornes n’est pas un problème si on un fer. Toutefois c’est un peu dangereux et il faut faire attention à ne pas trop chauffer la batterie.


        • Croa Croa 1er juillet 2012 08:21

          Le « a » a sauté ! smiley

          Il faut évidemment lire « si on a un fer. »


        • Leo Le Sage 1er juillet 2012 08:53

          @Par bigglop (xxx.xxx.xxx.204) 30 juin 18:52
          Vous dites "Essayez de changer la batterie de votre IPhone 4 S, conçue pour 450 cycles de rechargement, il me semble que les contacts sont soudés, histoire de vous contraindre à changer votre matériel« 
          Une solution sérieuse existe ici :
          iPhone 4 AT&T Repair Manual - iFixit

          @Par Croa (xxx.xxx.xxx.41) 1er juillet 08:18
          Vous dites »Ce modèle ne devrait pas être en vente !"
          Pourquoi ? Si c’est pour l’obsolesence programmé à la limite...
          Il faut surtout ne pas l’acheter, boycotter ...


        • Croa Croa 1er juillet 2012 16:01

          Parce qu’il est censé avoir une batterie soudée ! (Ce serait inadmissible.)

          D’après le manuel ce n’est finalement pas le cas. On peut donc l’acheter !


        • bigglop bigglop 1er juillet 2012 16:52

          A tous et à @Croa,

          La vidéo de « Cash investigation » sur l’obsolescence programmée, mais il y en a beaucoup d’autres

          Une activité d’avenir et écologique IXIFIT


        • Valerianne Valerianne 2 juillet 2012 09:54

          Bonjour amipb,

          Votre réponse est pleine de bon sens.

          Perso, par ex, j’ai un téléphone portable, que je trouve très pratique pour prévenir d’un RDV quand je suis en retard, ou appeler quand j’ai oublié le code d’un immeuble... pour cela, le fait de pouvoir appeler n’importe où (dans la rue, en transports) quand il y a urgence, je trouve ça très bien.

          Mais je n’en suis pas esclave. La plupart du temps, il est sur vibreur (ou répondeur). Au téléphone, je suis toujours très brêve (idem sur ma ligne fixe). Et j’envoie très très rarement un SMS (sauf dans les cas pré-cités).

           


        • gaijin gaijin 30 juin 2012 08:36

          allergique au portable ?
          ce n’est pas grave ça se soigne
          bientôt on pourra vous greffer directement votre carte sim ......
          bon ok ce n’est pas pour tout de suite la première étape sera des puces de geolocalisation qui permettront de savoir ou vous êtes et de suivre votre rythme cardiaque etc
          donc comme ce sera pour votre bien vous accepterez
          et si vous n’acceptez pas votre assurance vous y obligera
          et pour les fossiles incapables de s’adapter au bienheureux progrès ( loué soit son nom ) :
           il y aura de magnifiques publicités ( genre la pub pour les vaccins antigrippe : « dit papy tu ne va pas mourir » ) transformants vos proches en vrp multicartes.
          étant ainsi passé de l’offre a l’obligation par le biais de la manipulation mentale et du lavage de cerveau vous aurez alors la joie d’être définitivement connecté a la matrice .......
          vous serez définitivement délivré de l’oppressante solitude qui vous pousse parfois a réfléchir
          bienvenu dans le meilleur des mondes mondes possibles .......
          bonjour chez vous
          connectiquement votre
          N6

          PS : attention il y a actuellement 10 fenêtres de publicité ouvertes sur ma page et chez vous ?



          • gaijin gaijin 30 juin 2012 12:08

            je savait que la technologie était dispo depuis déjà pas mal de temps mais j’ignorais que la commercialisation commençais

            CQFD

            "6. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,

            17. et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

            18. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six."

            voici venu le temps des conséquences ....


          • BlackMatter 1er juillet 2012 03:47
            « c’est parti
            Le Société Vérichip vient de lancer sa première campagne de publicité pour promouvoir la Marque de la Bête. »

            Pourquoi faut il systématiquement, sur un sujet sans rapport, qu’il y ait quelqu’un pour nous faire des liens vers des sites révisionnistes (11 septembre) ou dans le délire du complot judéo-maçonnique ?

          • BlackMatter 1er juillet 2012 03:47
            « c’est parti
            Le Société Vérichip vient de lancer sa première campagne de publicité pour promouvoir la Marque de la Bête. »

            Pourquoi faut il systématiquement, sur un sujet sans rapport, qu’il y ait quelqu’un pour nous faire des liens vers des sites révisionnistes (11 septembre) ou dans le délire du complot judéo-maçonnique ?

          • BlackMatter 1er juillet 2012 03:48
            « c’est parti
            Le Société Vérichip vient de lancer sa première campagne de publicité pour promouvoir la Marque de la Bête. »

            Pourquoi faut il systématiquement, sur un sujet sans rapport, qu’il y ait quelqu’un pour nous faire des liens vers des sites révisionnistes (11 septembre) ou dans le délire du complot judéo-maçonnique ?

          • Croa Croa 1er juillet 2012 08:25

            Chez moi ça va...

            Mais j’ai Ablock plus ! smiley


          • Yvance77 30 juin 2012 08:45

            Salut,

            Bah un téléphone portable peut très bien se concevoir comme un moyen de dépannage (et ça la majorité l’a oublié)

            Un forfait 2 euros par mois chez Free incluant 60 minutes de communication et 60 textos fait très bien l’affaire. Utile quand on est en retard à un rendez-vous, qu’on a oublié ses clefs pour prévenir sa femme... etc.

            Je me vois pas d’aller dans un café pour faire cela. Si une solution simple aisée facile existe pour être autant réfractaire ? Par contre, pour les SMS d’accord, c’est la plaie des langages. Et je crois que ce phénomèbe va être très préjudiciable aux futures générations.

            A peluche


            • Bilou32 Bibi32 30 juin 2012 09:03

              D’accord avec vous Yvance, et 30% des utilisateurs de portables font de même, il n’y aurait que 22 % d’accros en France. C’est sur les plus jeunes que çà devient grave... Se promener avec le portable à la main ou à l’oreille devient préocuppant sur leur capacités mentales...
              http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/accros-a-votre-portable-vous-etes-nomophobes_290401.html


            • Jean Valjean Jean Valjean 30 juin 2012 12:43

              Pareil un forfait à 2€ et basta, j’ai un vieux portable qu’on m’a refilé car mes clients ne comprendraient vraiment pas, mais franchement je déteste ce fil à la patte et toute l’idéologie qui va avec, en plus faut toujours penser à le recharger et l’avoir sur soi (ce que je ne fais pas).
              Du coup je donne de moins en moins mon n° de portable pour ne pas être emmerdé.
              -
              Quand je vois les lycéens globalement sur-consommateurs totalement accros aux iPhones de dernière générations, qu’ils se font voler ou racketter tous les 6 mois.
              Quand on ajoute à ça les ravages écologiques, l’exploitation des gamins mineurs en Afrique et les esclaves qui les fabriquent et les jeunes indiens qui mettent leur vie en jeu pour recycler ces saloperies sans aucune protection ça fait quand même très mal.


            • CHALOT CHALOT 30 juin 2012 08:45

              Dès la sortie de mon texte voici tous les publicitaires du mobile qui se ruent ststématiquement sans réfléchir sur « ma » page Agoravox !


              • Nums Nums 30 juin 2012 15:11

                Les publicités apparaissent de manière automatique en fonction des mots clés présents dans l’article. Et là : LE mot clef, c’est portable.


              • Anaxandre Anaxandre 30 juin 2012 17:13

                  Je ne discuterai pas de votre choix personnel concernant le téléphone portable car il ne s’agit là que d’une décision individuelle qui n’est, en soi, ni bonne ni mauvaise.


                  Par contre vous pointer un sujet bien plus grave qui est, et cela se vérifie chaque jour d’avantage, l’obligation de consommer de la « nouvelle technologie ». Sans parler de toutes les dérives présentes et futures qui vont avec et qui vont à l’encontre des libertés individuelles (cf INDECT : http://fr.wikipedia.org/wiki/INDECT#Controverse). Et ce coup de force n’est pas que le fait du secteur privé, mais bien aussi du public : comment fait un chômeur (je vomis les termes novlangues genre « chercheur d’emploi » ! à quand les « chercheplois » ou les « cherplois » ?) aujourd’hui, abonnement internet, sans ordinateur, imprimante et téléphone portable ? Il peut se débrouiller autrement me répondra-t-on : internet-cafés (en voie de disparition), famille (de plus en plus éloignée), amis (de plus en plus rares sauf sur FaceBook mais là encore, sans PC...), mais pour combien de temps encore ?

                  Et bientôt la puce RFID ! (http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-le-marquage-rfid-aux-etats-unis-pour-2013-52640365.html) Devra-t-on la payer de notre poche ou la SECU nous l’imposera-t-elle gratuitement ?

              • louphi 30 juin 2012 23:29

                Chalot

                Votre article ci-dessus décrit les comportements populaires par rapport au téléphone portable, une denrée technologique devenue indispensable dans la vie quotidienne de la plupart des gens. Vous pointez la société de consommation qui transforme les citoyens en robots juste bons que pour rentabiliser les profits insatiables des capitalistes. Je me range du côté de la majorité des réactions qui vous sont plutôt positives contrairement à ce que vous craigniez au départ en lançant votre article.

                Une seule chose sur laquelle je vais attirer l’attention si cela n’a pas déjà été fait dans les diverses interventions sur votre article. Il est hors de question de fustiger la technologie en soi. L’innovation technologique est la condition du progrès matériel indispensable de l’homme. Mais la technologie n’est viable que si elle opère dans un cadre social où, comme disait Staline, « l’homme est le capital le plus précieux ». Tel n’est pas le cas dans la société dont vous avez si bien décrit les comportements de ses citoyens. La technologie, c’est comme la faucille et le marteau. Entre les mains de paisibles paysans et ouvriers travailleurrs, ces instruments technologiques font des merveilles et participent au progrès humain dans la société. Mais, entre les mains des gangsters (comme les capitalistes !), ces mêmes intruments de technologie deviennent de redoutables armes contre la société. Ici prend tout son sens la maxime bien connu du philosophe François Rabelais dans Pantagruel : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».


              • chantecler chantecler 30 juin 2012 09:52

                Bonjour ,
                Ah ces accrocs au portable ...Quelle catastrophe , quel manque de savoir vivre ...
                J’ai eu une aventure avec une femme qui passait plus de temps avec son portable : appels messages etc qu’à parler avec moi .
                Scotchée qu’elle était et pour des conneries ;maman combien de lessive dois je mettre pour laver mes petites culottes ? Maman est ce que je peux quand même sortir avec ma copine de collège ?
                Etc, Etc ...
                Et ces gens que tu croises dans la rue parlant seul ?
                Et puis tu te rends compte qu’ils ont un casque micro sur la tête !
                Merveilles de la communication contemporaine ; c’est sûr avec ça nous ne sommes jamais seul !
                Hélas !



                • soimême 30 juin 2012 10:07

                  Pour MOI < Je vais cumuler un nombre impressionnant de « votes » contre ce texte > ce n’est pas le CAS !


                  • ALasverne ALasverne 30 juin 2012 10:40

                    Ce n’est pas parce que l’auteur se passe de portable qu’il se passera des effets du contrôle de plus en plus serré qu’exercent les entreprises et l’Etat sur le citoyen.


                    • alinea Alinea 30 juin 2012 10:59

                      Un téléphone portable est directement lié à un mode de vie, qu’il a un peu lui-même contribué à mettre en place. Ce n’est plus de la communication à ce niveau là ; il semblerait que personne ne puisse rester seul cinq minutes, sans compter que plus vous êtes pendu au téléphone, plus vous faites passer le message à ceux qui sont autour de vous que vous êtes très demandés, donc très aimés et très importants. Le portable est prioritaire : si vous êtes en communication sur un fixe avec quelqu’un, il vous largue si son portable sonne ! Tout ceci est absolument insupportable à vivre mais surtout prouve que les gens ne sont jamais là où ils sont, donc n’ont plus aucune attention à ce qui les entoure.
                      Après cela, on parle du lien social !
                      J’espère que ça leur passera !


                      • Caroline Courson Caroline Courson 30 juin 2012 12:57

                        Tout-à-fait d’accord Alinea !


                        Tous ceux qui sont pendus à leurs portables veulent prouver qu’ils sont très « demandés, aimés importants ». Et ils jettent à la poubelle tout respect pour les personnes physiques : les échanges « directs », en tête-à-tête, passent après la sonnerie du portable, qui passe aussi avant le fixe, et avant les conversations sur internet - même les plus passionnantes !

                        C’est un intéressant phénomène sociologique, mais un lamentable problème humain...

                      • Abou Antoun Abou Antoun 30 juin 2012 14:05

                        J’espère que ça leur passera !
                        Il y a eu les consoles de jeux, puis les portables, maintenant les pads et tablettes PC de tout poil, on trouvera toujours de quoi divertir les imbéciles quand ils ne regardent pas le foot.
                        Vraiment marrantes ces nouvelles ’applications’ des smartphones, c’est le règne de l’insignifiance et de la superficialité. Mais qu’on ne s’y trompe pas le ’business’ est toujours derrière. Toutes ces crétineries se téléchargent en ponctionnant les comptes bancaires.


                      • foufouille foufouille 30 juin 2012 11:59

                        "Hier j’étais bloqué dans un embouteillage avec l’impossibilité d’ouvrir à l’heure prévue une salle de réunion... J’ai téléphoné dans un café et hop tout a été réglé."

                        y en a pas partout

                        06 01 00 00 00
                        ca marche aussi


                        • Abou Antoun Abou Antoun 30 juin 2012 12:22

                          Tout dépend du mode de vie. Il n’y a aucune raison d’en faire une question de principe. Pour les gens ayant un genre de vie nomade, qui font des déplacements longs et fréquents, le portable simplifie bien les choses.
                          J’ai réglé le problème ainsi. Seuls ma famille et mes amis proches ont mon numéro de portable avec consigne de ne s’en servir qu’en cas d’urgence ou d’absolue nécessité et j’ai la paix.


                          • FERAUD 30 juin 2012 12:35

                            L’auteur a poussé un peu le bouchon mais effectivement le portable est parfois une prison


                            • Caroline Courson Caroline Courson 30 juin 2012 12:48

                              On peut faire ça avec toutes les technologies dites « modernes » qui nous gonflent :

                              pour moi, c’est aussi la voiture : quelle liberté retrouvée de l’avoir remisée aux oubliettes !

                              Les transports en commun sont des lieux de rencontre et d’échanges « humains », de réflexion, de lecture, d’écriture pourquoi pas - au lieu de rester, agressif et coincé, derrière son volant. Train, bus, taxi collectif, métro, on va partout sans voiture, c’est moins cher et moins polluant. Que des avantages !

                              Mais je ne pense pas que la majorité de nos contemporains soient encore prêts pour cette prise de conscience.

                              Merci d’avoir remis le portable à sa juste place : un simple outil éventuel en cas de problème - mais sûrement pas un mode de vie !!!

                              • Abou Antoun Abou Antoun 30 juin 2012 13:58

                                Là encore il n’y a pas lieu de généraliser.
                                Si on habite dans le centre d’une ville grande ou moyenne on peut facilement remiser la voiture.
                                Si on habite en zone rurale dans la France profonde où il ne subsiste plus le moindre commerce de détail dans les villages, sans voiture c’est la galère totale.


                              • foufouille foufouille 30 juin 2012 14:40

                                ca doit etre drole, les courses avec sac a dos
                                ou alors faut se faire livrer


                              • Croa Croa 1er juillet 2012 08:36

                                On peut s’organiser pour vivre en autharcie totale, en faisant pousser ses légumes, en cuisant son pain, etc...

                                Il ne faut toutefois pas tomber malade ! 
                                 smiley


                              • BOBW BOBW 1er juillet 2012 15:54

                                « Il ne faut toutefois pas tomber malade ! »

                                Alors , cultiver au préalable un petit coin de ce jardin de plantes médicinales, comme dans les monastères ?
                                Et encore Bruxelles veut interdire la médecine par les plantes... smiley


                              • bergerlotois 30 juin 2012 13:19

                                Le portable est montré comme un outil de rapprochement entre les gens (facilité de communication entre autres), mais au final, le portable est surtout un outil de désocialisation.

                                Maintenant, quand on observe un groupe de jeunes à la sortie du lycée, on remarque qu’ils sont groupés mais il n’y a pas ou peu de discution. Chacun est sur son portable, l’interface qui remplace les relations humaines.

                                Je n’ai pas de portable, des fois c’est handicapant, mais la plupart du temps, c’est vraiment libératoire.

                                 


                                • zabu64 zabu64 1er juillet 2012 13:36

                                  Pas de généralisation ni de clichés... Je suis moi même un lycéen et je peux vous affirmer que l’usage du téléphone portable ne nous empêche pas d’avoir des discussions.

                                  Je ne pense pas que ça soit un outil de désocialisation en général, sauf dans des cas extrêmes (il n’y en a et en aura toujours de toute façon), c’est plutôt, comme vous l’avez affirmé au début, un outil de communication. Personnellement, j’aime beaucoup débattre et discuter avec mes camarades, et le téléphone me permet de discuter même à distance. Le portable est même à mon avis, un outil d’hypersociabilisation ! Je m’en rends compte parfois, j’ai parfois du mal à être seul avec moi même et mes pensées. Je compense en les partageant avec des amis en SMS.

                                  Vous allez peut être me prendre pour un malade, mais notre génération est comme ça, et il faut évidemment pointer du doigt les danger de l’abus du téléphone portable afin de les éviter et tolérer son utilisation... 

                                • Leo Le Sage 1er juillet 2012 14:20

                                  @Par zabu64 (xxx.xxx.xxx.251) 1er juillet 13:36
                                  Vous dites : « Je [un ado] ne pense pas que ça soit un outil de désocialisation [...] [c’est] un outil de communication »
                                  Personne ne dit le contraire, pas même la personne que vous visez...
                                  Si en plus c’est un smartphone [appareil que je ne conseille pas], c’est absolument dans ce dernier cas un outil de socialisation très pratique pour un ado.

                                  Cependant, le fait virtuel et trop d’affinités crée plus de problème qu’il n’en résoudra sur le long terme...
                                  Lorsque les personnes ne discutent qu’avec ceux qu’ils acceptent, tôt ou tard ils seront confrontés avec ceux qu’ils n’ont jamais voulu connaître.
                                  A ce moment là ce sera le clash... L’incompréhension sera totale puisque ce sont des individus qui n’ont pas eu le temps de se comprendre.
                                  En général c’est trop tard.

                                  Exemple : On le voit bien dans les pays très laïques : Islam = Terrorisme.
                                  Alors que le Terrorisme et l’Islam n’ont aucun rapport : c’est le jour et la nuit.


                                • zabu64 zabu64 1er juillet 2012 15:10

                                  Je n’avais pas vu les choses sous cet angle. Je suis tout à fait d’accord avec vous, il est vrai que ça n’encourage pas à la rencontre d’autres personnes. Néanmoins, un adolescent motivé de rencontrer des gens, même si il a un téléphone portable, il en rencontrera. Tout dépend de la façon et de la manière dont cet outil est utilisé. Dans ce cas, c’est plutôt une question d’éducation... 


                                • alinea Alinea 1er juillet 2012 15:28

                                  Zabu64 : tu l’as dit, tu as peur d’être seul avec tes pensées ; et c’est bien là où le bas blesse car être seul avec ses pensées, dans ce que parfois on peut nommer « l’ennui », est la condition sine qua non de la création, de l’imagination, de la formation de soi, de l’esprit critique, du rêve !
                                  Dommage que vous perdiez tout ça, les jeunes !


                                • Leo Le Sage 1er juillet 2012 15:38

                                  @Par zabu64 (xxx.xxx.xxx.251) 1er juillet 15:10
                                  Vous dites : « Néanmoins, un adolescent motivé de rencontrer des gens, même si il a un téléphone portable, il en rencontrera »
                                  Quelqu’un a dit le contraire ? Personne.
                                  Vous dites : « Tout dépend de la façon et de la manière dont cet outil est utilisé. Dans ce cas, c’est plutôt une question d’éducation.. »
                                  Quelqu’un a dit le contraire ? Personne.

                                  Je précise :
                                  Si moi qui fait partie de l’élite ne parle qu’à des personne de la même condition, il est évident que si je suis contraint de parler aux voisins d’un ami qui habite la banlieue ce n’est pas sûr que cela va être top.
                                  [Je n’ai rien contre les banlieues évidemment]
                                  Imaginons que j’ai dit bonjour a une personne qui ne veut pas qu’on lui adresse la parole.
                                  Il y a des chances que cette personne se fâche et ai envie de taper [expression mal placée mais c’est pour la compréhension]...
                                  Faut bien que je lui parle/réponde non ?
                                  Ce n’est pas certain que cela va passer...

                                  Nous ne pourrons pas nous comprendre...

                                  Cet exemple un peu tiré par les cheveux explique toute la problématique du chacun reste entre soi...

                                  C’est pour cela que les Européens ont des problèmes avec des Africains : ce sont deux mondes différents.
                                  Et à contrario, les européens qui font l’effort de comprendre l’Africain et vice-versa n’ont pas de problème de communication.

                                  Vous dites : « Je n’avais pas vu les choses sous cet angle »
                                  EXCELLENT. Voilà quelqu’un qui admet n’avoir pas tout compris.
                                  I am impressed !
                                  Si vous faites comme cela dans votre vie, alors vous irez loin.

                                  Je peux ? Qu’est-ce qui motive un ado à venir sur Agoravox ?
                                  [Ne répondez pas si cela vous gène. Je respecte cela]


                                • zabu64 zabu64 1er juillet 2012 18:27

                                  Je trouve sur agora du contenu que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Depuis que je lis quotidiennement des articles dessus, j’apprends beaucoup de choses.


                                  Alinea : C’est vrai que l’on vit, dans un monde où l’ennui est devenu un fléau contre lequel il faut lutter... On a tendance à l’oublier, et il faut aussi parfois penser à s’ennuyer de temps en temps :)


                                • chantecler chantecler 2 juillet 2012 08:52

                                  Ah l’ennui qui pousse les gens à faire du shopping en permanence s’ils ont des sous .
                                  Et les élèves à s’endormir en classe tellement leurs professeurs disent de choses inintéressantes .


                                • Abou Antoun Abou Antoun 2 juillet 2012 22:27

                                  @Zabu64
                                  Je suis moi même un lycéen
                                  Un lycéen qui écrit dans un français parfaitement correct et sans fautes d’orthographe. Ça existe encore ???
                                  Vous êtes atypique et tout le monde devrait être courtois avec vous, rien que pour votre caractère disons ’exceptionnel’.


                                • zabu64 zabu64 3 juillet 2012 22:20

                                  @Abou Anton Faut arrêter les stéréotypes tirés par les cheveux, ce n’est pas parce que les jeunes qui ne sont ni polis ni courtois sont les plus remarqués qu’ils représentent la majorité, loin de la... :)


                                • Croa Croa 1er juillet 2012 08:44

                                  « Portable » et non pas « mobile » qui désigne plutôt les téléphones montés sur automobiles. 

                                  (Subtilité inconnu des pauvres et des jeunes sachant qu’aujourd’hui même les riches n’ont qu’un « portable » ! Le mobile était du grand luxe.)


                                • Wendigo Wendigo 30 juin 2012 14:26

                                  Charlot, MERCI !
                                   grace à vous je viens de repenser à mon portable et me demander où j’ai bien pu le mettre ... Grace à vous je vais me lancer à sa recherche.

                                   Je suis le parfait con, je paye un abbonnement pour un truc que je n’ai jamais sur moi et toujours éteint (batterie vide.) Je l’ai un pour mes déplacements et je vous le donne dans le mil, déplacements que je fais à 99% sans lui .

                                   


                                  • Croa Croa 1er juillet 2012 08:49

                                    Pareil !

                                    Mais l’abonnement « Auchan » ne coûte que 4 ou 5 euros (je ne sais plus exactement !)

                                    Problème : Lorsqu’on en a besoin il faut retrouver de P**#taing de « code PIN » !  smiley


                                  • BOBW BOBW 1er juillet 2012 18:47

                                    « je viens de repenser à mon portable et me demander où j’ai bien pu le mettre  »

                                    LOL ceci arrive couramment  : faites le sonner en l’appelant avec un autre portable ou avec le fixe  smiley


                                  • Croa Croa 1er juillet 2012 08:54

                                    « Par contre ma femme est équipée....sur-équipée... »

                                    Ainsi peux-tu efficacement la surveiller !

                                    Alors que, de ton coté, tu es libre !  smiley


                                  • Al West 30 juin 2012 14:56

                                    Bonjour,

                                    J’ai egalement une sainte horreur du portable, mais vous serez peut-etre bientot force d’en acheter un, pour une raison tres simple, c’est que les banques commencent a obliger leurs clients a confirmer les paiements en ligne par l’envoi d’un message sur telephone portable. C’est deja le cas pour les paiements de l’etranger et cela commence pour les paiements nationaux, il me semble. Il etait avant possible de confirmer le paiement par la date de naissance mais cela tend a disparaitre.

                                    Bref, deux ou trois reformes en provenance de Bruxelles et vous serez contraint d’avoir votre portable en permanence sur vous...


                                    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 30 juin 2012 16:04

                                      Comme vous le signalez, autrefois, certaines banques avait mis en place une sécurité supplémentaire dans les paiements par CB via le net, sécurité consistant à valider le paiement en indiquant la date de naissance du titulaire de la carte.

                                      Cette « sécurité » n’existe plus et a été remplacée par l’émission d’un code de plusieurs chiffres émis par la banque que l’on doit rentrer dans la case prévue à cet effet dans le formulaire de paiement.
                                      Ce code est transmis par SMS au titulaire de la carte s’il a communiqué à sa banque son numéro de mobile.
                                      Comme je n’ai pas de mobile (et que je n’en veux pas), ma banque m’a fourni « gracieusement » (si l’on peut dire, compte tenu des frais bancaires que je leur verse annuellement pour la gestion de mes comptes) un petit boitier électronique qui génère lui-même ce code de sécurité.

                                      Je ne l’ai utilisé que deux fois ces dernières années
                                      - je fais très peu d’achats via internet,
                                      - cette sécurité supplémentaire ne semble pas vraiment répandue car le surcoût pour le commerçant est certainement important.

                                      Au cinéma, dès 1998, Alain Berbérian a fait de la résistance dans son film « Paparazzi » ; tout au long du film, Patrick Timsit, à qui on ne cesse de demander son numéro de portable, répond sans arrêt : « j’ai pas d’portable, ch’uis chômeur ! »


                                    • foufouille foufouille 30 juin 2012 17:08

                                      le numero de fixe est accepte
                                      le paiement, ca depend par quelle banque passe le site marchand
                                      ca serait mieux le systeme avec un boitier pour empreinte digitale


                                    • BOBW BOBW 30 juin 2012 21:01

                                      "mais vous serez peut-etre bientot force d’en acheter un, pour une raison tres simple, c’est que les banques commencent a obliger leurs clients a confirmer les paiements en ligne par l’envoi d’un message sur telephone portable"

                                      Ceci n’est pas si sur si les clients prennent conscience de l’esclavage imposé aux clients  !

                                      Résistons !!  smiley


                                    • soimême 30 juin 2012 14:58

                                      Chalot tant que tu parles de carotte et de patates, et qu’il y est pas un soupçon de politique tu es le bien venus !

                                      Où sont les trolls de ton article ?


                                      • frugeky 30 juin 2012 15:11

                                        Que des votes positifs !

                                        Trop de préjugés.
                                        Me suis débarrassé de mon portable il y a trois ans maintenant et je fonctionne comme vous avec les mails et ça me suffit amplement.
                                        Un peu dur au début mais je ne supportais plus ce collier étrangleur qu’on se met soi-même.

                                        • alinea Alinea 30 juin 2012 15:34

                                          Eh bien voilà : vous voyez bien que ça va passer !!
                                          je n’ai pas besoin de portable : je n’en ai pas, je n’en ai jamais eu et je n’en ai pas les moyens. Car toutes ces co....., ça coûte cher !
                                          Il faut dire que quand celui qui, au supermarché aura fait la différence essentielle entre Bonux et Omo, il n’aura plus besoin de demander à maman ou à sa femme lequel il doit prendre.
                                          Quand on en sera revenu au temps où, si l’invité a cinq minutes de retard, on n’en fait pas un plat, l’invité, par pure politesse, ne se croira pas obligé d’appeler chaque fois qu’il a parcouru un kilomètre en direction de chez vous !
                                          Et tout le reste du même tonneau...


                                          • potatoes potatoes 30 juin 2012 15:42

                                            7 ans sans portable !
                                            Et il ne manque absolument pas. Je peux répondre ou parler à autrui quand j’ai le temps et l’envie....
                                            Fini l’esclavage.
                                            Bonne chance à tous les courageux qui abandonne leur portable.


                                            • BOBW BOBW 2 juillet 2012 13:30

                                              « Bonne chance à tous les courageux qui abandonne leur portable. »
                                              Sans l’abandonner totalement,on peut le garder afin de l’utiliser seulement en cas de stricte urgence.
                                               
                                              Surtout avec le forfait de freemobile, vu son bas-coût !


                                            • Radix Radix 30 juin 2012 15:53

                                              Bonjour Chalot

                                              Comme disait déjà Sacha Guitry à qui on demandait s’il avait le téléphone : « Moi, monsieur, on ne me sonne pas ! ».

                                              Moi de même ! Pourquoi donner à un importun le droit de vous déranger à n’importe quel instant ?

                                              Le téléphone portable ne se conçoit que quand personne n’a votre numéro, y compris, et surtout, votre opérateur !

                                              Radix


                                              • Spip Spip 30 juin 2012 18:17

                                                @ Radix

                                                J’ai une autre citation pour Sacha Guitry : à une bourgeoise qui l’avait invité et se réjouissait d’avoir enfin le téléphone, il aurait répondu « si je vous comprend bien, quand on vous sonne vous y allez ... »

                                                Moi aussi, au début, je croyais croiser des gens qui parlaient tout seuls mais, en plus, je trouvais bizarre tous ces individus qui semblaient souffrir d’otite à l’oreille droite (avant l’apparition des kits...)

                                                Pour ma part, je suis comme beaucoup d’intervenants de ce forum : forfait mini, bidule oublié quelque part, souvent déchargé. Lors du dernier renouvellement j’ai été clair avec le fournisseur : Pour faire des photos, j’ai un bon appareil. Pour aller sur le Net, j’ai un ordi. Je veux un téléphone juste pour téléphoner (parfois). Résultat, un basique à 1 € et qui marche.

                                                Ne consommant même pas mon forfait, loin de là, et ayant des soucis locaux de débit Internet, je vais profiter de l’offre d’un cablo-opérateur qui inclut une carte SIM avec 1 heure et 60 SMS/mois. Ce sera encore trop mais gratuit.

                                                Le problème de fond dépasse largement l’existence du portable en tant que tel. C’est quand le moyen devient une fin que le vide apparait et que ça ne va plus.


                                              • Ariane Walter Ariane Walter 30 juin 2012 16:11

                                                Bonjour Chalot,

                                                Toute nouveauté provoque « fascination » chez les uns et « répulsion » chez les autres. La majorité étant des utilisateurs sans excès. Le portable a un caractère pratique et je pars jamais seule dans ma voiture sans vérifier si je l’ai. Panne, accident, oubli, que sais-je...

                                                Mais il y a aussi un charme du portable et je veux développer cette idée puique personne semble-t-il ne la défend.
                                                Autrefois, on allait le coeur battant à sa boîte aux lettres. Même si les grandes et belles nouveautés y finissaient rarement.
                                                il n’empêche que ce moment où l’on ouvrait sa boîte, le coeur battant existait.
                                                A présent, de même, la sonnerie, est toujours un mystère. Qui ? Pour quelle nouvelle ? Et la petite musique des textos, surtout quand ils sont de nature sentimentale, est un ravissement qui transperce le coeur.
                                                Mais je n’ai jamais mon tel près de moi quand je suis avec des amis car préférer une communication à leur conversation est pour moi incorrect. Je coupe !
                                                Et l’instant où l’on ouvre et où on lit « message de... » est d’autant plus surprenant et merveilleux.

                                                Bon.
                                                C’était un peu de poésie du quotidien.


                                                • Ariane Walter Ariane Walter 30 juin 2012 16:12

                                                  Correction : « je ne pars jamais... »


                                                • Serpico Serpico 30 juin 2012 16:16

                                                  De tout coeur avec vous, Chalot. Je suis déjà allergique au téléphone classique (le fixe) alors le portable, je ne vous dis pas : l’ulcère me guette rien que d’y penser.

                                                  Je ne sais vraiment pas d’où ça vient mais j’y réagis comme un homme de l’âge de pierre.

                                                  Fier de l’être, bien sûr...

                                                   smiley


                                                  • alinea Alinea 30 juin 2012 17:08

                                                    Savez-vous qu’au début, tout début du téléphone, les aristocrates et les grands bourgeois n’en voulaient pas parce qu’ils ne supportaient pas « qu’on les sonne ».
                                                    Vous êtes un aristo, Serpico ; ce n’est pas une critique, je suis pareille, et il n’est pas rare, plutôt fréquent que je ne réponde pas au téléphone ; j’y vais plus tard.


                                                  • Serpico Serpico 5 juillet 2012 18:33

                                                    Alinea : « ce n’est pas une critique »

                                                    ***************

                                                    Tout de même, aristo !

                                                    Je vous entends bien, madame...

                                                     smiley


                                                  • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 30 juin 2012 16:18

                                                    Le problème principal ne vient pas du portable, il vient de l’empressement de nos interlocuteurs à entrer en communication avec nous pour avoir une réponse rapide, même si elle est vide de sens.

                                                    Il en est de même avec les nombreux courriels qui inondent ma messagerie professionnelle. Je trie par expéditeur et plus de 90% des courriers électroniques partent directement à la poubelle sans avoir été lus. Si je devais tous les lire, j’y passerais la journée.

                                                    J’ai longtemps refusé d’avoir un téléphone mobile pour ne pas en devenir l’esclave.

                                                    De par ma profession, je passe déjà de nombreuses heures chaque jour au téléphone dans des appels stériles provenant de personnes qui souhaitent simplement me rappeler qu’elles existent... C’est désolant.

                                                    J’ai toujours refusé d’avoir un mobile « professionnel » afin de ne pas en devenir l’esclave. Quand je quitte mon travail, je ferme la porte de mon bureau et c’est FINI !!!
                                                    Et quand je suis en déplacement pendant plusieurs semaines j’appelle à partir de la ligne fixe de la société que j’expertise.

                                                    J’ai bien un mobile personnel, mais seuls les membres de ma famille connaissent son numéro. Ils ne sert qu’en cas d’urgence et je n’appelle presque pas. Il m’arrive souvent de ne pas entamer mon abonnement « 1 H gratuite » Free.
                                                    J’oublie aussi souvent de recharger l’appareil. Il reste parfois plusieurs semaines complètement vide sans que j’en sois affecté.

                                                    La frénésie de communication de mes contemporains me fait penser à celle des enfants qui viennent de recevoir leurs nouveaux jouets du « Père Noël »...

                                                    De plus en plus, je trouve que les être humains parlent de plus en plus de « la pluie et du beau temps » mais n’ont plus aucune conversation réellement intéressante.

                                                    Trop de communication tue la communication. Les conversations deviennent de plus en plus creuses vides de sens.
                                                    J’ai l’impression que ce brassage informationnel ne sert plus désormais qu’à masquer la solitude de plus en plus profonde dans laquelle mes congénères sont en train de plonger.

                                                    Je vous donne donc un bon conseil : Débarrassez-vous de votre addiction aux produits technologiques, et ne les utilisez plus pour les « rentabiliser », mais pour ce qu’ils sont réellement, de simples outils.
                                                    Vous verrez, vous les utiliserez moins mais à meilleur escient. Et votre vie vous semblera sûrement bien moins terne et mieux remplie car vous irez voir vos amis dans la « vraie vie », autour d’un bon café.
                                                    Et cette sensation est irremplaçable.


                                                    • jef88 jef88 30 juin 2012 16:28

                                                      j’ai un portable depuis déc 1994 !

                                                      je n’ai jamais envoyé de SMS
                                                      mes doigts ne sont pas au bon format !

                                                      alors taper 3 fois chaque caractère ? la plaie !


                                                      • CHALOT CHALOT 30 juin 2012 18:50

                                                        Nakwenda
                                                        Mon article n’est qu’un point de vue. Le mien et j’aurais préféré que vous refutiez mes arguments plutôt que d’apporter un jugement définitif.
                                                        Tout le monde a de bonnes raisons de justifier son choix : l’accident en campagne, la possibilité de prévenir ses parents ou sa famille de sa proche arrivée..
                                                        Certaines personnes font le choix de ne pas en avoir et font comme ils faisaient avant la sortie de cet appareil et comme on n’est pas « toujours » en panne ou avec un accident sur une route désertique, il n’y a pas de risque fou.
                                                        D’autres le mettent dans leur sac , débranché pour ne l’ouvrir qu’en cas d’urgence.
                                                        Chacun sa vie, par contre effectivement l’utilisation du portable à tout moment, n’importe où nuit à la vie sociale et à la tranquillité.
                                                        J’ai beaucoup de responsabilités et d’occupations...J’ai ouvert il y a deux minutes mon portable étaeint depuis le 14 juin, j’avais 10 messages et aucun n’était essentiel... C’est ma part de vérité, rien de plus, rien de moins.


                                                        • alinea Alinea 1er juillet 2012 00:25

                                                          Vous faites bien de le souligner Chalot : le portable est la garantie qu’il ne nous arrivera jamais rien ! Au bout du monde, dans n’importe quelle galère, on pourra appeler « maman ».
                                                          Or, c’est faux ! mais en attendant, on brime par cette pseudo protection, toute aventure ! Tout en ne garantissant pas la protection parfaite !
                                                          En poussant un peu le bouchon, j’irai jusqu’à dire que le portable est le désir de protection de la vie, l’aventure, l’inconnu, les chamboulements d’emploi du temps, bref, un outil bien souvent mortifère.
                                                          Il ne nous reste plus qu’à savoir combien de vies ont été sauvées depuis l’usage généralisé du portable.
                                                          En revanche personne ne pourra comptabiliser le nombre d’aventures, de rencontres épiques, perdues !


                                                        • ferdinand_d 30 juin 2012 19:09

                                                          Peut-être faut-il aussi prendre en considération ce que l’on peut lire là :
                                                          http://www.robindestoits.org/


                                                          • Jason Jason 30 juin 2012 19:42

                                                            Un portable ? Mais c’est quoi, exactement, ce machin-là ?


                                                            • Zebulon 30 juin 2012 20:50

                                                              J’ai bien aimé votre article d’ailleurs je partage pour grande partie votre avis.

                                                              Si j’ai pris un portable, mon premier, c’était uniquement parce que nous attentions un heureux évènement et je voulais pouvoir être averti rapidement en cas d’éventuel besoin. C’était en 2002 et déjà « on » me considérait comme un dino.
                                                              Une fois fait, j’ai donc stoppé (non sans mal d’ailleurs) mon abonnement.

                                                              Jusqu’à... 2011.

                                                              En 2011 donc, j’ai cherché un travail et l’une des premières entreprises contactées m’a envoyé gentillement bouler lors que j’ai osé dire : « heu non madame, je n’ai pas de portable ».
                                                              Là, je me suis dit que je n’avais plus le choix.

                                                              Contraint et forcé donc. Mais j’accepte les règles du jeu sans pour autant avoir été converti.
                                                              Je déteste cette intrusion générée par ce machin et passe mon temps à le laisser éteint.
                                                              Voilà, la pression sociale est belle et bien là et malheureusement je suis obligé de composer avec.

                                                              On peut aussi faire le parallèle avec l’email remarquez. Comment faire aujourd’hui sans email ?
                                                              Je connais certaines personnes qui détestent ce moyen de communication, ne serait-ce que parce qu’ils n’aiment pas l’ordinateur qui représente pour elles une espère de monstre de complexité qui passe son temps à ne pas vouloir fonctionner correctement.
                                                              En moins intrusif que le portable tout de même.

                                                              Quand au manque de civisme dont vous parlez concernant ces personnes qui parlent fort au téléphone, c’est bien aussi le reflet de notre société actuelle : « je fais ce que je veux et j’emmerde ceux qui ne sont pas contents, on est dans un pays libre non ? »
                                                              Mouais, sauf que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, mais ça... On l’a oublié.

                                                              Mais ça va changer, j’en suis certain, je sens comme un vent de rébellion dans l’air ;)

                                                              Optimistement votre.
                                                              Zebulon


                                                              • mouais 30 juin 2012 21:21

                                                                Dinosaures de tous les pays, unissons-nous !

                                                                Je suis une autre dinosaure : je ne possède ni téléphone portable ni télévision.
                                                                Première réaction au récit de Jean-François Chalot : Les clients pourraient par exemple boycotter les firmes comme Darty ou Orange qui essaient d’obliger à avoir un portable. Pour ma part, dans un tel cas je refuse toute transaction.

                                                                Il est affligeant de constater que maintenant au concert les organisateurs sont obligés de demander l’extinction des portables, à ces auditeurs assez mal élevés pour manquer de respect aux musiciens. De même les médecins en consultation, qui quelquefois, excédés, mettent les patients à la porte. Et que dire des téléphones sonnant en classe !
                                                                L’indistinction entre la vie privée et la vie publique : ces mal élevés qui parlent de n’importe quoi, n’importe où, ont perdu conscience de l’endroit où ils sont, accessoirement du respect qu’ils doivent aux autres, ils ont perdu conscience que leur moi, leur corps, leur espace, n’est pas étendu à l’infini. Cette absence de la limite est le propre de l’enfant avant le complexe d’Oedipe.
                                                                La disparition des repères de l’espace est sensible aussi à l’autre bout de la communication, chez le destinataire du coup de fil (! ! eh non, pas de chance pour cette expression, il n’y a plus de fil, justement, c’est ça le problème) : impossible de savoir où se trouve l’émetteur quelque part sur la Terre, la localisation géographique a disparu.
                                                                C’est pourquoi l’excuse donnée par les parents pour acheter un portable à leurs enfants, disant que cela leur permettrait de savoir où ils sont, est étonnante (pour rester poli), puisque justement le téléphone comme son porteur sont mobiles … Un tel manque de réflexion chez des adultes est préoccupant.

                                                                Ce manque de conscience de l’espace et de la place, et de l’identité, c’est bon pour les utilisateurs endormis dans l’inconscience. Le système de transmission, lui, au contraire, a la maîtrise de la localisation : les satellites qui sont chargés de relayer, et/ou d’espionner, savent parfaitement où sont les clients, c’est même exactement leur travail que de repérer par triangulation. Il n’est pas certain que toutes les conversations soient enregistrées, vu l’énormité de leur masse et le poids des fichiers son, même en basse définition, mais il n’est pas exclu que certaines le soient, car la technique le permet.
                                                                On en est donc à cette situation de retournement : les humains ont personnellement perdu la perception et la mesure de leur place physique et symbolique dans l’espace géographique jadis familier, et les machines, téléphones et satellites de transmission, gèrent le tout à leur place. A leur place : mots lourds de sens.

                                                                Un petit détail sur le repérage et la triangulation : comme à l’école on n’enseigne plus dans aucune classe la géométrie dans l’espace, ni l’astronomie, celle-ci jadis au programme de la terminale même la moins scientifique, le système politique peut être sûr que les gens vont continuer à parler de tout n’importe où, sans conscience, puisqu’ils n’ont plus aucun moyen de comprendre le fonctionnement.
                                                                Qui sont les petits plaisantins qui se plaignent des caméras de surveillance ? C’est le moyen âge, en comparaison. Pulvérisées, haut la main.


                                                                • Spip Spip 30 juin 2012 22:27

                                                                  @ mouais.

                                                                  Pas besoin de satellites ni du fameux réseau Echelon US. De récentes affaires judiciaires nous ont appris qu’on peut retracer l’itinéraire de quelqu’un, même si son portable était éteint.

                                                                  Certains ont crûs être à l’abri en enlevant la batterie. Peine perdue, c’est la carte SIM qui est détectée quand elle passe dans le rayon d’un réémetteur, appareil alimenté ou pas.

                                                                  Quant aux parents, entièrement d’accord, c’est de l’illusion. Mais l’illusion n’est-elle pas un outil comme un autre pour conjurer ses peurs ? (avec l’aide de la pub, bien sûr)


                                                                • Liline 30 juin 2012 21:59

                                                                  Un mobile c’est bien pratique pour être joint partout, mais surtout pour pouvoir joindre les autres quand on veut. Mais est-ce indispensable pour autant ? La plupart du temps, on peut très bien s’en passer. Et surtout quand on sait le prix des portables par rapport à ses avantages. Pour soutenir l’auteur de ce texte, voici quelques bonnes raisons de ne pas avoir de portable, même si j’avoue que je ne serais personnellement pas capable de m’en passer :
                                                                  1°) L’abonnement est généralement très cher, ce qui est scandaleux, quand on sait que le réseau fonctionne par des ondes radios, ce qui revient certainement moins cher à entretenir que les câbles téléphoniques. Equiper toute la famille est souvent une grosse dépense.
                                                                  2°) Un danger pour la santé : les ondes radios du portables peuvent nuire à la fertilité et surtout entraîner des cancers. Les enfants dont la croissance n’est pas terminée sont encore plus vulnérables à ces ondes. Pourtant, je ne connais aucun parent qui n’ai pas donné de portable à son enfant à son entrée au collège, voire avant.
                                                                  3°) Une attaque à notre planète. Les fabricants de mobiles programment leurs appareils pour qu’ils aient une faible durée de vie, afin qu’il soit remplacé souvent. Mais cette précaution n’est pas nécessaire : le portable est un phénomène de mode, et beaucoup le remplacent par le modèle dernier cri dès que leur abonnement le leur permet. C’est autant de composants électroniques qui finissent dans les poubelles et ne sont pas forcément recyclés.
                                                                  4°) Le portable est censé rapprocher les gens, mais vu qu’il permet de joindre les gens n’importe quand, on a moins besoin de se déplacer pour aller à la rencontre de ses fréquentations, et c’est précisément ce qu’on fait.Combien de conversations se terminent par « ok, on s’appelle pour se donner rendez-vous » ?


                                                                  • jef88 jef88 30 juin 2012 22:21

                                                                    LE PORTABLE c’est un fi (sans fil) à la patte....


                                                                    • arobase 30 juin 2012 23:02

                                                                      l’idéal c’est le message avec des ronds de fumée comme chez les indiens.


                                                                      • alinea Alinea 1er juillet 2012 00:33

                                                                        arobase, vous plaisantez mais je vous suis cent pour cent, car voyez-vous, les indiens, avec leurs ronds de fumée, disaient des choses beaucoup plus importantes que tout ce qui se dit dans les portables !
                                                                        Je suis pour les ronds de fumée ; encore faudrait-il en retrouver le code et le vocabulaire !


                                                                      • BOBW BOBW 1er juillet 2012 18:59

                                                                        Ah ! je comprends pourquoi des jeunes s’assemblent dans les jardins (et ailleurs) en fumant des « pétards » !!


                                                                      • louphi 30 juin 2012 23:34

                                                                        Chalot

                                                                        Votre article ci-dessus décrit les comportements populaires par rapport au téléphone portable, une denrée technologique devenue indispensable dans la vie quotidienne de la plupart des gens. Vous pointez la société de consommation qui transforme les citoyens en robots juste bons que pour rentabiliser les profits insatiables des capitalistes. Je me range du côté de la majorité des réactions qui vous sont plutôt positives contrairement à ce que vous craigniez au départ en lançant votre article.

                                                                        Une seule chose sur laquelle je vais attirer l’attention si cela n’a pas déjà été fait dans les diverses interventions sur votre article. Il est hors de question de fustiger la technologie en soi. L’innovation technologique est la condition du progrès matériel indispensable de l’homme. Mais la technologie n’est viable que si elle opère dans un cadre social où, comme disait Staline, « l’homme est le capital le plus précieux ». Tel n’est pas le cas dans la société dont vous avez si bien décrit les comportements de ses citoyens. La technologie, c’est comme la faucille et le marteau. Entre les mains de paisibles paysans et ouvriers travailleurs, ces instruments technologiques font des merveilles et participent au progrès humain dans la société. Mais, entre les mains des gangsters (comme les capitalistes !), ces mêmes intruments de technologie deviennent de redoutables armes contre la société. Ici prend tout son sens la maxime bien connu du philosophe François Rabelais dans Pantagruel : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».


                                                                        • Spip Spip 30 juin 2012 23:58

                                                                          @ louphi.

                                                                          Staline est bien connu pour avoir beaucoup « gâché » son capital, non ? Au vu de son score, comme philosophe humaniste on devrait pouvoir trouver mieux...

                                                                          A part ça, comment faire pour que la technologie cesse d’enrichir excessivement quelques uns en faisant les poches de beaucoup d’autres ? Pour moi, en évaluant au plus juste mes BESOINS RÉELS, sans écouter les sirènes des pubeux


                                                                          • louphi 1er juillet 2012 10:35

                                                                            Spip

                                                                            Staline ne vous convient pas ! Cherchez et trouvez donc mieux, surtout par les temps qui courrent et nous mènent tous tout droit dans l’abîme. C’est fou l’état d’abrutissement et d’abâtardissement mental profond dans lequel la propagande narcotique du capitalisme pourrissant plonge et maintient l’esprit humain.

                                                                            Et si vous en êtes encore là à chercher à corriger seulement les excès du capitalisme, à chercher « comment faire pour que la technologie cesse d’enrichir excessivement quelques uns en faisant les poches de beaucoup d’autres »(signé SPIP), votre situation risque de ne pas être très agréable. Vous risquez d’être comparable à cette proie qui se convulse dans l’épais brouillard toxique mortel lancé par son prédateur posté à côté. La solution est pourtant toute simple et à portée immédiate d’esprit et de mains. c’est celle préconisée par Karl Marx, Friedrich Engels, Lénine et Staline.

                                                                            « Pour supprimer l’exploitation de l’homme par l’homme, il faut détruire le capitalisme et ses agents ». (J.V. Staline : Les problèmes économiques du socialisme en URSS).


                                                                          • Spip Spip 1er juillet 2012 15:36

                                                                            @ louphi

                                                                            Tout d’abord, comment ne pas répondre à un post envoyé deux fois de suite. On sent bien qu’il y a urgence...

                                                                            Je passerais sur votre vision apocalyptique et complètement méprisante, voire insultante, de vos congénères. Traduit rapidement, on comprend bien : tous des abrutis, sauf moi. On peut situer ça entre la théorie de l’avant-garde léniniste et/ou la paranoïa, au choix.

                                                                            Quant à moi, ça ne va pas si mal, merci, et je médite toujours sur cet aphorisme d’Henry Jeanson « le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme et le marxisme c’est le contraire »

                                                                            Ravi d’avoir croisé quelqu’un de rare aujourd’hui : un marxiste version stalinienne, je croyais l’espèce éteinte, mais c’est probablement le produit de mon aliénation...


                                                                          • louphi 2 juillet 2012 00:28

                                                                            Spip

                                                                            Staline ne vous convient pas ! Cherchez et trouvez donc mieux, surtout par les temps qui courent et nous mènent tous tout droit dans l’abîme. C’est fou l’état d’abrutissement et d’abâtardissement mental profond dans lequel la propagande narcotique du capitalisme pourrissant plonge et maintient l’esprit humain.

                                                                            Et si vous en êtes encore là à chercher à corriger seulement les excès du capitalisme, à chercher "comment faire pour que la technologie cesse d’enrichir excessivement quelques uns en faisant les poches de beaucoup d’autres"(signé SPIP), votre situation risque de ne pas être très agréable. Vous risquez d’être comparable à cette proie qui se convulse dans l’épais brouillard toxique mortel lancé par son prédateur posté à côté. La solution est pourtant toute simple et à portée immédiate d’esprit et de mains. C’est celle préconisée par Karl Marx, Friedrich Engels, Lénine et Staline.

                                                                            "Pour supprimer l’exploitation de l’homme par l’homme, il faut détruire le capitalisme et ses agents". (J.V. Staline : Les problèmes économiques du socialisme en URSS).


                                                                          • louphi 2 juillet 2012 00:33

                                                                            Spip

                                                                            Votre dernier « post » semble avoir disparu. Je l’ai heureusement sauvegardé auparavant. Je le reproduis en italique et en entier pour y répondre avec plaisir.

                                                                            Votre texte

                                                                            «  »« Tout d’abord, comment ne pas répondre à un post envoyé deux fois de suite. On sent bien qu’il y a urgence...

                                                                            Je passerais sur votre vision apocalyptique et complètement méprisante, voire insultante, de vos congénères. Traduit rapidement, on comprend bien : tous des abrutis, sauf moi. On peut situer çà entre la théorie de l’avant-garde léniniste et/ou la paranoïa, au choix.

                                                                            Quant à moi, çà ne va pas si mal, merci, et je médite toujours sur cet aphorisme d’ Henry Jeanson  »le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme et le marxisme c’est le contraire« 

                                                                            Ravi d’avoir croisé quelqu’un de rare aujourd’hui : un marxiste version stalinienne, je croyais l’espèce éteinte, mais c’est probablement le produit de mon aliénation ... »«  »

                                                                            Ma réponse

                                                                            Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’exclusivité de cette « vision apocalyptique » ne m’appartient pas. L’ensemble des descriptions « postées » sur cet article, y compris l’article lui-même, en témoigne. Et Spip lui-même semble baigner dans cette « vision apocalyptique ». Sinon, pourquoi considérer que la technologie « enrichit excessivement quelques-uns en faisant la poche à beaucoup d’autres »’(sic !) et se condamner à vivre en étant capsulé pour ne pas « écouter les sirènes des pubeux »(sic !) ?

                                                                            L’apocalypse est donc bien là. C’est incontestable. Pourquoi vouloir maintenant le nier ? Peut-être que c’est à cause de cet orgueil mal placé qui consiste à se sentir offensé par ses propres contradictions même patentes. Mais ce sentiment d’offense peut être parfois un signe d’amorce vers la désaliénation. Je ne suis donc pas hypocondriaque malgré ma « vision apocalyptique ».

                                                                            Vous pouvez donc continuer tranquillement vos méditations transcendantales sur un certain Henri Jeanson, journaliste anarchiste plus ou moins pétainiste, quantité négligeable dans les archives historiques franco-françaises. Ne voyez pas là une façon de vous traiter personnellement d’abruti. Le capitalisme qui nous submerge et nous emporte n’épargne personne de ses effluences infectes et anesthésiantes.


                                                                          • Spip Spip 2 juillet 2012 13:23

                                                                            @ louphy.

                                                                            Entre ce que j’appelle votre vision apocalyptique et les critiques plus ou moins appuyées du système, postées par d’autres il y a un abîme. Je passerais rapidement sur les dizaines de millions de morts d’un Staline donné comme référence, c’est désormais de l’histoire (à moins qu’il existe des négationistes là aussi) . Je n’ai pas vu d’autres intervenants projeter des termes comme abâtardissement, etc. sur leurs semblables.

                                                                            Comme beaucoup d’entre eux, je constate une société qui dysfonctionne et, en attendant mieux, j’applique, à mon petit niveau, quelques solutions pour éviter de renforcer ça. Quant à vivre « capsulé » parce que je zappe le monde de la pub, non ! C’est exactement le contraire, je me libère (au moins de ça). Là, vous êtes en complète contradiction avec votre doxa marxiste.

                                                                            Relisez-moi, je n’ai jamais parlé d’hypocondrie vous concernant, cela vous appartient... Pour la citation de Janson, le personnage m’importe peu : à vrai dire, au départ je pensais que c’était du Coluche ou du Marx (Groucho). Bref, c’était un peu d’humour pour aérer, mais c’est une denrée qui n’a, bien sûr, pas sa place dans l’Apocalypse...

                                                                            Que le système essaie de nous enfumer par tous les moyens à sa disposition, on peut être d’accord. Mais, de grâce, essayez de trouver d’autres guides spirituels que « le petit père des peuples ». L’adhésion à ce genre de contre-système est aussi une aliénation.


                                                                          • alinea Alinea 1er juillet 2012 00:36

                                                                            Ah ! j’ai oublié de vous dire : ce que j’aime dans les portables, c’est leur taille. Il faut avoir de bons yeux et de petites mains ! En plus quand ils s’avisent de faire appareils photos, alors là ! c’est le pompon.
                                                                            Donc, là aussi il vaut mieux être jeune, riche, habile et bon voyant !!


                                                                            • calimero 1er juillet 2012 02:05

                                                                              Un téléphone ça permet de consulter ses sms tout le temps, même quand on est avec le pape.


                                                                              • pikepeak pikepeak 1er juillet 2012 09:07

                                                                                Auto-célébration du moi je ne suis pas comme tout le monde...mouais bof


                                                                                • Croa Croa 1er juillet 2012 09:08

                                                                                  « que tout le monde ou presque possède un portable »

                                                                                  Presque mais pas tout le monde. C’est tout de même plutôt un truc de jeune surtout en ce qui concerne la messagerie SMS, strictement faite pour eux ! (Cette messagerie qui n’est vraiment pas pratique n’est même pas gratuite.)


                                                                                  • louphi 1er juillet 2012 12:09

                                                                                    Spip

                                                                                    Staline ne vous convient pas ! Cherchez et trouvez donc mieux, surtout par les temps qui courrent et nous mènent tous tout droit dans l’abîme. C’est fou l’état d’abrutissement et d’abâtardissement mental profond dans lequel la propagande narcotique du capitalisme pourrissant plonge et maintient l’esprit humain.

                                                                                    Et si vous en êtes encore là à chercher à corriger seulement les excès du capitalisme, à chercher « comment faire pour que la technologie cesse d’enrichir excessivement quelques uns en faisant les poches de beaucoup d’autres »(signé SPIP), votre situation risque de ne pas être très agréable. Vous risquez d’être comparable à cette proie qui se convulse dans l’épais brouillard toxique mortel lancé par son prédateur posté à côté. La solution est pourtant toute simple et à portée immédiate d’esprit et de mains. c’est celle préconisée par Karl Marx, Friedrich Engels, Lénine et Staline.

                                                                                    « Pour supprimer l’exploitation de l’homme par l’homme, il faut détruire le capitalisme et ses agents ». (J.V. Staline : Les problèmes économiques du socialisme en URSS).


                                                                                    • Revan 1er juillet 2012 12:41

                                                                                      "Celui ou celle qui veut préserver son droit à ne pas tomber dans les mains des opérateurs, ni être repérable à tout moment pourra-t-il se passer du portable ?« 

                                                                                      1) a propos des opérateur il existe un forfait free a 2€ pour 60 sms et 1h de communication, en comparaison des tarif avant l’arrivée de free c’est une avancé pour le consommateur.

                                                                                      2) pour pas etre reperable, il suffit d’eteindre son portable, et de l’allumer suivant son bon vouloir.

                                                                                       »je suis en train de changer de FAI, Alice vers Orange"

                                                                                      c’est votre droit mais c’est pas tellement mieux et leur service client prend les gens pour des cons...

                                                                                      je suis majoritairement d’accord avec votre article, a en voir certains on croirait une drogue, maintenant ca a une utilité aussi, imaginer un accident de voiture en plein milieu de champ, le premier village se trouve a 20km et il n’y a que vous qui soyer conscient, vous appelez les pompier comment ?
                                                                                      donc bon, faut pas se laisser entrainer entièrement par l’aspect de consommation du portable, mais faut pas non plus le dénigrer entièrement


                                                                                      • mortelune mortelune 1er juillet 2012 14:13

                                                                                        Le portable donne un goût de liberté et un arrière goût de liberté surveillée. L’arrière goût c’est celui qui nous reste à travers gorge quand on s’aperçoit qu’il ne manque que les barreaux à notre prison.


                                                                                        • jacques lemiere 1er juillet 2012 20:17

                                                                                          he ! si vous reprenez un portable vous nous refaites un article ?

                                                                                          je pense que vous devriez nous réécrire celui que vous avez omis....je cède à la folie des portables...moi aussi je suis à la pointe de la technologie j’ai des chaussures qui s’allument quand on marche avec.. tiens pas de portable...mais peut être en prendre un chez free que je filerai à ma maman.. au cas ou elle se casse la figure dans son jardin...
                                                                                          si ça continue comme ça je ne donne pas long feu d’agoravox...si c’est ça la révolution de l’information...eh toto ça fait un article.. je ne ferai plus d’articles sur agoravox...puis , pourquoi je refais un article sur agoravox....

                                                                                          le tout bien sûr tout grassement persillé d’allusions à la société de consommation...
                                                                                          au fait la société de consommation c’est peut être pas beau....mais comment faire pour ne pas consommer du tout.... ????

                                                                                          • Acid World Acid World 1er juillet 2012 22:53

                                                                                            Ils se trouve que j’ai possédé 2 machines correspondant à chaque fois à un achat impulsif que j’avais fait. Un ipod sous iOS d’abord, qui m’est sorti par les yeux avant même sa première année passée tellement cet engin était bridé et fermé, tant au niveau matériel que logiciel.


                                                                                            Puis je me suis tourné vers un mobile Android, qui au début était vraiment « parfait » : applis, taille de l’écran, internet : je l’emmenais partout, je m’amusais sans cesse dessus ! Jusqu’à ce que je constate la MASSE de temps perdu à... Changer la couleur des menus... Mettre une appli pour shooter des gens en RA... Télécharger un jeu vidéo de merde (comparé aux vraies consoles), etc.

                                                                                            Résultat : ledit « Galaksi Hèsse » est actuellement à vendre et remplacé par une vieillerie qui ne fait que téléphone... smiley

                                                                                            • Baba Yaga Baba Yaga 2 juillet 2012 06:57

                                                                                              Le mieux c’est de ne pas en avoir si on n’en a pas vraiment l’utilité non ? Moi de toute façon je trouves celà trop cher, j’ai déjà le téléphone à la maison normal, c’est trop petit car je sais pas faire de sms c’est trop petit ; chiant, si il faut répondre tout le temps j’ai pas que celà a faire car je lis beaucoup.

                                                                                               J’ai pas le temps de m’emmerder avec un truc pareil. Je suis pas moderne j’ai encore des télés anciennes, je changes pas facilement de machines, et tout ca car je suis économiseuse par éducation.

                                                                                               Maman m’a raconté la guerre et je fais un peu comme elle. Ma fille et mon gendre sont tout le temps scotchés à leurs biphone. Je veux être libre.

                                                                                               Moi c’est un livre que j’ai scotché à moi. Et puis qu’est-ce que ca doit rapporter aux cies de téléphone. Vous y avez pensé ?. Je dis pas que ca ne peux pas être utile pour certaines professions, et celà peux l’être quand on se trouve isolé.

                                                                                               Mais bon quand tu n’en a pas l’utilisation on s’en passe. Je penses aux gens qui gueulent sur les « antennes » qui les rendraient malades mais ils ont tous des portables. C’’est trop con ca. La télé aussi envoie des rayons.

                                                                                               Et puis l’électricité étant chère, les « mini-choses » . Mais j’ai un ordi car ma famille habite au bout du monde et celà me permet de les voire et aussi c’est une fenêtre sur le monde et celà m’est utile.

                                                                                               J’ai pas les moyens de voyager alors .......


                                                                                              • 1871-paris 1875-Paris 2 juillet 2012 08:46

                                                                                                En somme vous vous plaignez surtout du manque d’éducation quant à l’utilisation de cet outils. Mais est ce lui le fautif ?

                                                                                                Lorsque l’ont sais sans servir c’est un outils extrement puissant, bien sur borner son utilisation au ragottage en SMS, heure de comm, ou mieux sur facebook ou tewitter, effectivement c’est lamentable ! 

                                                                                                • Intelle Intelle 2 juillet 2012 09:57

                                                                                                  Bonjour Monsieur Chalot,

                                                                                                  Votre article me parle, il est presque "révolutionnaire ». Vous avez raison, car nous vivons dans une société du « tout et n’importe quoi ». Bien sûr il nous faut accepter que le monde évolue, les nouvelles technologies nous ont envahis, et c’est tant mieux pour la science, la médecine, l’industrie, mais pour la communication il y a des limites à ne pas dépasser.

                                                                                                  En ce qui concerne le téléphone portable, je crois que nous sommes devenus « drogués ».

                                                                                                  Pour ma part, mon premier date de 1999, sur l’insistance de mes enfants, car je devais faire régulièrement de longs trajets en voiture, seule. Il était à carte prépayée et je m’en contentais pour les appels d’urgence. 

                                                                                                  Puis est venu l’abonnement, l’engagement avec l’opérateur, le changement de téléphone avec les points fidélité (qui vous réengage pour un ou deux ans), l’engrenage quoi !

                                                                                                  Mais je ne suis pas devenue « accro », je l’utilise seulement en cas de besoin, quand je suis à l’extérieur, je ne suis pas fan des SMS, car on ne peut pas employer les vrais mots, il faut écrire en abrégé et ça m’agace, ni des connections sur internet (je n’ai pas activé la fonction). 

                                                                                                  Donc il ne me sert qu’à téléphoner et à prendre des photos, je ne réponds jamais en voiture, et il est le plus souvent au fond de mon sac.

                                                                                                  Par contre ce qui me navre, c’est l’usage intensif qu’en font les jeunes générations, ça commence à la maternelle, et ça continue car les parents sont pris en otage, ils se sentent obligés d’offrir à leur enfant cet objet tellement magique !

                                                                                                  Et sur le plan des opérateurs, c’est une mine d’or. Comme les communications ne leur coûtent rien, nous ne devrions pas payer nos abonnements aussi cher, seulement le prix de la connection aux réseaux, comme pour le téléphone fixe.

                                                                                                  Maintenant celui qui n’a pas de portable est devenu « ringard », les gens que l’on croise dans la rue avec l’appareil à l’oreille ou devant les yeux est coupé de la réalité, il peut bousculer quelqu’un sans même s’en rendre compte !

                                                                                                  Où est-ce que cela va s’arrêter ?

                                                                                                   


                                                                                                  • HerveM HerveM 2 juillet 2012 11:53

                                                                                                    La téléphonie portable ? Cette fonction qui accompagne apn, caméra HD, GPS, télévision, surf nomade, jeux vidéo et tutti quanti pour 300 malheureux grammes ? Ma foi, je la trouve parfois utile....


                                                                                                    • aigle80 aigle80 2 juillet 2012 12:26

                                                                                                      heureux homme ! je partage entièrement votre vision de cette chaine que l’on se croit obligé de se mettre aux pieds.ce telephone n’est utile qu’en cas d’urgence, accident par exemple a condition d’être encore capable de s’en servir....sinon cela engraisse honteusement les fournisseurs d’accés qui font tout pour nous faire croire que ce petit objet est absolument indispensable.


                                                                                                      • Loatse Loatse 2 juillet 2012 13:03

                                                                                                        Ossecour ! mes parents (plus de 70 ans) sont des geeks !!!

                                                                                                        Les rois du texto, les accros aux nouvelles technologies au point qu’ils en savent plus sur les derniers portables à écrans tactiles qui glissent et qui font tout....

                                                                                                        J’ai presque honte... :) lors de notre dernière conversation, je n’ai pas compris un traitre mot à tous ces termes anglo saxons qui décrivent les fonctionnalités de ces machins ; j’avais l’impression de m’adresser à un conseiller en téléphonie mobile....

                                                                                                        signé : leur fille indigne qui possède un mobicarte lambda qui dort au fond d’un tiroir.... smiley


                                                                                                        • tirier 20 juin 2013 15:39

                                                                                                          Je respecte tout à fait ton point de vue ! Moi-même, je ne me sers de mon portable que pour appeler et écrire des messages, rien de plus. Pas d’internet, pas d’application à la con, bref, je suis un homme posé ! Le portable n’est qu’un outil, rien de plus. On a envie de s’en servir ou pas. Il est vrai qu’il y a parfois quelques inconvénients, tout de même. Par exemple, concernant mon numéro de téléphone, j’ai failli le perdre dernièrement car je devais changer d’opérateur. Heureusement, j’ai pu obtenir mon numéro rio gratuitement pour pouvoir le garder. Mais j’ai eu peur quelques jours ! 


                                                                                                          • Raul 24 janvier 2014 00:05

                                                                                                            C est sur que deja avec la société de consommation, on obligé de changer de portable quasiment tous deux ans voir tous les ans !! J ai meme lu sur localiser iphone que il peuvent meme nous geolocaliser sans probleme.

                                                                                                            LA c est de l’intrusion !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès