• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pauvre consultation

Pauvre consultation

Concertation pauvreté

Je suis joie. Je suis fête. Je suis pure allégresse. Faute de créer une commission, notre gouvernement a décidé de se pencher sur le sort des pauvres et de lancer une grande consultation numérique pour trouver de bonnes idées pour lutter contre la pauvreté.

Hasard du calendrier, Oxfam nous annonce hier qu’on est vraiment tous très très forts et très très productifs et que nous avons collectivement créé tout plein de cette sacrosainte croissance qui nous manquait tant.

Selon le rapport d’Oxfam, 3,7 milliards de personnes, soit 50% de la population mondiale, n’ont pas touché le moindre bénéfice de la croissance mondiale l’an dernier, alors que le 1% le plus riche en a empoché 82%. Depuis 2010, c’est-à-dire peu après le début de la crise en 2008, la richesse de cette « élite économique » a augmenté en moyenne de 13% par année, a précisé Oxfam, avec un pic atteint entre mars 2016 et mars 2017, période où « s’est produite la plus grande augmentation de l’histoire en nombre de personnes dont la fortune dépasse le milliard de dollars, au rythme de 9 nouveaux milliardaires par an ».
Source : Les plus riches ont accaparé 82% de la richesse mondiale créée en 2017, Le Temps, 22 janvier 2018

C’est ballot, quand même : depuis le temps qu’on nous serine que la meilleure façon de lutter contre la pauvreté, c’est de travailler toujours plus pour produire toujours plus de richesse, qu’il nous faut de la croissance — plein de croissance — pour financer la solidarité nationale, voilà qu’on s’aperçoit bêtement que la croissance renforce les inégalités et nourrit toujours les mêmes.

Les pompes à phynances

Cela dit, ne boudons pas notre plaisir : nous tenons là la preuve que la théorie du ruissellement est vraie, c’est juste que nous n’avions pas compris dans quel sens elle fonctionnait !

…il est important de savoir comment fonctionne l’argent pour comprendre son complément nécessaire, la pauvreté. Les deux choses sont inséparables. John Ruskin affirme que si les ressources étaient réparties équitablement, il n’y aurait ni pauvres ni riches. Aussi, enrichir quelqu’un n’est possible qu’en en rendant pauvre un autre. Et pour enrichir énormément quelqu’un il convient d’appauvrir toute une population. La pauvreté est l’envers de l’argent, l’autre face de la pièce.
Source : Jerusalem, Alan Moore, Livre Trois, Chapitre 4 : D’or brûlant.

D’ailleurs, tout ce chapitre est un résumé brillant du rôle de la monnaie comme système confiscatoire des ressources communes au profit d’une toute petite minorité, une grosse escroquerie qui a plus de 1500 ans de construction derrière elle et qui arrive à son apogée de nos jours avec sa virtualisation et son accélération.

Les surnuméraires

Ce qui est amusant, c’est que plus ce détournement planétaire prend de l’ampleur, plus cette orgie destructrice bousille notre écosystème et plus de nombreux penseurs bien établis pointent du doigt la populace, l’énorme masse des cocus de la croissance et du progrès social pour les désigner comme coupables et suggérer à mots de moins en moins couverts, qu’il serait bon pour la planète que les gueux fussent moins prolifiques, voire nettement moins nombreux… afin que les premiers de cordée puissent continuer impunément à vivre et penser comme des porcs !

Pendant ce temps, on peut continuer à amuser la galerie en faisant croire avec des questionnaires absurdes que la guerre contre les pauvres serait soi-disant une lutte contre la pauvreté.

 

en aparté


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 10:18

    Cela ne sert à rien de pleurnicher, si nous restons dans l’ UE & l’euro, nous allons finir comme les Grecs.

     « Comment la France va subit le même sort que la Grèce. » Vidéo 1h 30

    "Le journaliste Allemand Harald Schumann a enquêté dans plusieurs pays sur les effets de la TroÏka : Union Européenne, BCE, FMI. Gréce, Portugal, Chypre : même constat. La Troïka a plombé les économies, appauvri ces pays, ruiné les populations. Les services sociaux ont été démantelés, les habitants laissées à l’abandon, avec le chômage, les dettes... « (...) »Si vous pensez encore que l’Europe va vous apporter l’emploi et la prospérité comme nous le vantait si bien les hommes politiques et journalistes, et si vous ne devez regardez qu’un seul documentaire pour vous convaincre du contraire, regardez celui là : Les preuves, documents officiels et témoignages sont accablants, tout comme les pratiques quasi mafieuses de la Troïka."


    • Le421 Le421 27 janvier 17:59

      @Fifi Brind_acier
      P’tin, l’UPR, qu’est-ce qu’ils nous gavent !!
      Aujourd’hui, avec la manif « Colère24 », l’organisateur, Léandro, a bien précisé que c’était apolitique, hors partis et hors syndicats.
      Et pan !!
      Les morbacks de l’UPR, dans ce cas, pas d’autre appellation possible, ont déboulé avec véhicule, banderoles Asselineau et tracts des fonds de tiroir.
      J’ai reconnu des amis de LFI dans la foule.
      Pas un phi en vue, pas un poster de Mélenchon, pas un programme L’AEC.
      J’ai discuté avec des militants FN, sans aucun problème, c’était pas le sujet...
      Ça s’appelle du respect.
      Et tout le monde ne sait pas ce que c’est, visiblement.


    • foufouille foufouille 27 janvier 18:15

      @Le421
      et achlino était à la manif ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 18:59

      @Le421
      C’est ça, on va vous demander votre autorisation ! Rêve !

      L’UPR fait le travail que vous ne faites pas : expliquer le contenu et les conséquences des Traités dans la vie quotidienne des Français. Je sais bien que ça vous enquiquine, vous voulez tellement faire croire que c’est Macron qui décide...


      D’ailleurs, pourquoi voulez-vous violer les Traités européens ?
      S’ils ne sont pas nocifs, pourquoi ne pas les appliquer ?
      Et s’ils sont nocifs, pourquoi les passer sous silence ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 janvier 07:41

      @Le421
      Dispensez-vous de donner à l’ UPR des leçons de démocratie.

      Lors d’une élection législative partielle dans le Lot & Garonne, Asselineau s’est présenté, il s’agissait de remplacer Cahuzac. FR3 a organisé un débat public, Asselineau a demandé à y participer, refus de FR3. Seuls 4 candidats y ont participé.


      Le candidat de la FI locale, non seulement y a participé, mais n’a aucunement protesté contre ce déni de démocratie, car il faisait partie « des Grands Candidats » ...

      La même chose s’est reproduite lors de l’élection Présidentielle, Mélenchon a participé à une émission télé, rien qu’avec « les Grands candidats », et pas les petits...

      Chaque fois que les médias publics pratiquent cet apartheid entre Grands Candidats et Petits candidats, la FI y participe et ne conteste jamais.
      Alors, camembert !


    • Legestr glaz Ar zen 28 janvier 07:53

      @Le421

      Super la manifestation de « colère 24 ». Des revendications qui effraient les puissances de l’argent. « Non aux taxes » ! « Non au 80km/h » ! « Marre de payer plus » !. 

      Une manifestation qui voit loin, qui dénonce ceux qui ont le pouvoir de changer les choses. 

      Au sein de l’Union européenne, la France peut encore décider de « ses » mesures sociétales, celles dont l’UE se moque éperdument. 

      Les puissances de l’argent peuvent dormir sur les deux oreilles, l’écran de fumée des sujets sociétaux fonctionne parfaitement bien. 



      Lorsque le sage montre la lune du doigt, l’imbécile regarde le doigt !

    • Le421 Le421 29 janvier 15:12

      @Fifi Brind_acier
      Sur 80% de vos coms, vous êtes hors sujet.
      Je voulais faire un article sur la pizza napolitaine et quand je me suis rendu compte que la quantité de mozzarella était réglementée par Bruxelles, je me suis dit qu’il valait mieux le faire ailleurs que sur « FifiVox »...  smiley

      C’est pas grave, je ne suis pas fâché !!
      Par contre, vos réponses me font penser à un 600CBR monté au rupteur !!
      Assez rigolo finalement...


    • leypanou 27 janvier 10:24

      Lancement de la concertation de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes : comme titre pompeux, on ne peut pas trouver mieux.

      Mais pourquoi se contenter seulement de le faire pour les enfants et les jeunes ? Chez les autres -les vieux-, il n’y a pas de pauvres ? Mais cela aurait entraîné d’oser s’attaquer au système capitaliste peu redistributif dans lequel on vit.

      Ils sont bien gentils à Oxfam mais cela fait des années qu’on entend parler de ces statistiques de montée des inégalités pour quels résultats ? Bien au contraire, toutes ces associations ne sont que des béquilles du système capitaliste prédateur mondial avec accumulation scandaleuse de richesse pour quelques-uns.

      Voici une idée de l’extrême dénuement (ch... en plein air) dans lequel vivent beaucoup de gens (dont les membres des pays du G5-Sahel partenaires de la France pour lutter contre le terrorisme).

      Et çà en conclusion.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 10:44

        @leypanou
        s’attaquer au système capitaliste peu redistributif dans lequel on vit.

        Peut-être ignorez- vous ce qu’a été le programme du Conseil National de la Résistance ?? A vous lire, on croirait que nous vivons au Bangladesh ou en Éthiopie... Comment peut-on se dire de Gauche, et passer sous silence le modèle social français qui, depuis la Libération, redistribue plus de 50% de la richesse nationale, et qui donne aux Français l’équivalent d’un 2e salaire.


        Ce déni de réalité donne un sérieux coup de main au MEDEF ! Le MEDEF sait bien ce qu’il faut supprimer en France : tout ce qui a été mis en place par les Communistes et les Gaullistes entre 1944 et 52. Il attend de sa destruction depuis 1945, et Bruxelles le lui offre sur un plateau, alléluia !!

        "Denis Kessler : Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie....... statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…

        " C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !" (..)


        Comment se fait-il que des gens qui se disent de Gauche, ne défendent pas ce modèle social de répartition des richesses, en dénonçant l’ Europe, qui en exige la disparition pour le plus grand bonheur du MEDEF ? Le « capitalisme en général » à bon dos, ça évite de mettre des noms sur ceux qui prennent les décisions : la Troïka.

      • leypanou 27 janvier 10:58

        @Fifi Brind_acier
        s’il y a des pauvres, c’est que le système n’est pas assez redistributif : le reste n’est que du baratin.
        Et puis, arrêtez de parler de gauche : qui a parlé de gauche ?

        A vous lire, on croirait que nous vivons au Bangladesh ou en Éthiopie... : c’est ce que vous croyez ; ce n’est pas ce que j’ai écrit.

        Toujours à côté de la plaque pour cause d’œillères.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 11:32

        @leypanou
        Trois des quatre pays du monde où on est le plus heureux, sont justement des pays qui ont choisi de rester hors de l’ UE & de l’ euro, c’est ballot, hein ? 


        Vous ne confondez pas les salaires, la hausse des dépenses contraintes et les aides sociales ? Pourquoi les salaires n’augmentent pas, alors que les dépenses contraintes augmentent ?

        Parce que nous sommes dans l’Europe et que les salariés sont en mis concurrence avec les salaires roumains à 160 euros, les salaires portugais à 500 euros et les salaires birmans à 2,47 $ par jour.

        Vous espérez davantage pour les pauvres, sans défendre les acquis du modèle social issu du CNR, et sans sortie de l’ UE ?
        Mais alors, vous avez les mêmes illusions que Syriza !!
        « Grèce : 4 ans d’austérité en 40 photos ».

      • leypanou 27 janvier 12:29

        @Fifi Brind_acier
        Vous espérez davantage pour les pauvres, sans défendre les acquis du modèle social issu du CNR : avec l’UPR à 1% ?
        Elle sera au pouvoir quand les poules auront des dents.


      • foufouille foufouille 27 janvier 12:46

        @Fifi Brind_acier
        avec 0.7% d’électeurs pour ton ploutocrate ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 19:09

        @leypanou
        Votre mépris est hors de saison. Nous attendons impatiemment que vous écriviez au CSA pour lever la censure des médias sur l’ UPR, qui poursuit son bonhomme de chemin quand même ...


        Le PS a 20 000 adhérents à jour de cotisation, l’ UPR en a 30 000.
        Le site de l’ UPR est le 1er site politique de France.
        Les conférences d’Asselineau sur YouTube, ont été vues par 15 millions de personnes, en France et à l’étranger.
        •  
        Et Macron vient d’expliquer à Londres que le Frexit était majoritaire ;
        En cas de referendum, on aurait le même résultat que pour le Brexit...
        Mes condoléances...

      • Le421 Le421 29 janvier 15:13

        @leypanou
        Heureusement, la clique de l’UPR est là pour mettre des votes positifs.
        Une dizaine, ça fait le compte !!


      • Legestr glaz Ar zen 29 janvier 15:56

        @Le421

        « Nous ne sommes pas contre l’Europe, nous voulons une Europe différente » ! 

        Journaliste : « le plan B c’est la sortie unilatérale des traités, est-ce que cela veut dire que la seule issue est le Frexit ? » 
        Mélenchon : « Non, non, ça ce n’est pas mon vocabulaire, ça c’est Madame Le Pen » !

        Ouf, on a eu chaud ! Heureusement que Mélenchon clarifie son projet d’autre Europe devant les journalistes sinon il était bon pour la poubelle de l’oubli. 

        Bon visionnage. Elle est pas belle cette Union européenne ? Il est pas beau le « peuple européen » ?



        Un extrait d’Etienne Chouard, cela ne peut pas vous faire de mal le 421.

        L’Union européenne est un piège fasciste qui nous conduit à la généralisation du malheur grec et portugais, et nous votons pour çà. Il y a plein de gens à gauche qui disent « non, non, moi je ne veux pas sortir de l’Union européenne, moi je veux une « autre Europe ». Vous faîtes chier, entendre autant de conneries. Ca fait chier de ne pas voir que l’Europe est irréformable. Regardez les articles des traités. Elle est pas réformable l’Europe, elle n’est pas faite pour être réformée, elle est faite pour opprimer. Et en disant « il faut y rester », vous vous enfermez. A un moment, ça suffit d’être aussi cons !

        Les gens qui veulent rester dans l’Union européenne n’ont pas lu les traités, ils ne les ont pas lus, ils ne les connaissent pas. Il faut « l’unanimité » des 28 pays pour changer une virgule. L’unanimité !

        Ces gens là nous enferment dans le piège fasciste de l’Union européenne. Un piège de domination. Un piège anti-communiste, un piège anti-social, un piège qui nous empêche de fraterniser. Et tout ça pour fraterniser, faut-il être cons. Enfin... L’urgence absolue est de sortir de l’Union européenne. Et ce ne sera pas suffisant parce qu’il restera à régler le problème démocratique au niveau national. Mais au niveau européen c’est cuit, c’est mort, c’est une prison.




      • Choucas Choucas 27 janvier 10:30

         
         
        Chez les multiethniqués c’est chacun pour sa pomme. C’est pour ça que La Baudruche est client préféré de Rothschild
         

        « Plus le lien social s’étend, plus il se relâche. » Rousseau
         
        « Qui dit Humanité, veut tromper » Proudhon
         


        • Choucas Choucas 27 janvier 10:35

          Le directeur de la recherche économique de Harvard, Alberto Alesina, et son collège Edward Glaeser montrent « la relation fondamentale entre fragmentation raciale et dépenses sociales en pourcentage de PIB », indiquant que plus un pays est fragmenté « racialement », moins les dépenses sociales sont élevées.
           
          « Le paradoxe, c’est qu’aujourd’hui ce sont les pauvres qui vont demander la fin de l’État-Providence » C. Guilluy
           
          http://www.atlantico.fr/decryptage/christophe-guilluy-paradoxe-c-est-qu-aujourd-hui-sont-pauvres-qui-vont-demander-fin-etat-providence-christophe-guilluy-2823113.html

           


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 11:16

            @Choucas
            J’ai lu le billet de Guilluy que vous mettez en lien. Il parle des aides sociales, du multiculturalisme et des USA. Que des idioties, qui vous arrangent bien pour critiquer le multiculturalisme. Les aides sociales sont liées aux impôts et leur redistribution, pas au multiculturalisme. S’il y a bien 2 pays qu’il ne faut pas comparer, c’est la France et les USA.


            Les USA consacrent un budget délirant au Pentagone et autres agences qui surveillent le monde entier, ils ne peuvent pas consacrer d’argent aux aides sociales. Elles sont assurées, par la charité publique et distribuées par les Églises !! Aux USA, l’intervention de l’ Etat est considérée comme immorale !« 
            Vous parlez d’un modèle social de merde !

            En France, l’Etat et le modèle social issu du CNR, redistribuent plus de 50% de la richesse produite, une horreur pour les Américains ! Pour eux, la solidarité nationale, c’est l’ URSS, pas moins ! Déjà qu’ils pensent que Sarkozy est de Gauche...

            Il suffit de lire les commentaires de Spartagugus et autres libertariens, pour entendre »la voix de l’Amérique«  : 0 impôt => pas de redistribution => chacun pour sa pomme => » Débrouillez-vous", comme dit Attali . Quand on sait qu’Attali a boosté l’élection de Jupiter Macron, la boucle est bouclée !

          • Monolecte Monolecte 27 janvier 12:10

            @Fifi Brind_acier
            Très très juste : même les libéraux (les gens de gauche, aux USA) ont tendance à considérer que l’intervention de l’État, c’est la fin de la liberté. Donc, effectivement, il n’y a pas de solidarité, mais de la charité (plutôt bien ordonnée) aux mains de fondations privées, elles-mêmes souvent financées et dirigées par des groupes religieux ou des groupes d’influence qui choisissent donc d’aider leurs « bons pauvres ». La cerise sur le gâteau, c’est que tout ce système de fondations est aussi un excellent outil d’optimisation fiscale.

            Ce qui revient à dire que ce sont les riches qui décident concrètement de la politique sociale des USA et qui le font carrément avec l’argent de l’État honni, puisque précisément, cela les dédouanent de mettre au pot commun. (en clair → démocratie dans ton cul !)

            C’est assez rigolo aussi de voir les classes moyennes supérieures gémir sous le poids de polices d’assurance santé, lesquelles prennent un max pour rembourser à la table qui recule. Mais leur parler d’une Sécu redistributive leur fait horreur : ce serait perdre leur liberté (alors que dans les faits, les assurances privées leur dictent très précisément chez qui ils peuvent envisager de se faire soigner, pour combien et combien de temps, et surtout, sont très capables de leur faire un bras d’honneur en cas de maladie couteuse !) et pire encore, ils devraient co-financer la santé des pauvres, et cela leur est insupportable : plutôt crever sous la dette médicale que d’être solidaires (un sacré gros mot).

            Il faut bien comprendre qu’on parle effectivement d’un pays qui a une vision du monde terriblement éloignée de la nôtre et avec lequel on ne peut pas être comparé, un pays fondé sur des valeurs qui nous font globalement horreur (genre : le meilleur des monde, c’est chacun pour sa gueule !) mais qui caressent dans le sens du poil nos propres « élites » qui rêvent de voir l’égoïsme érigé en valeur suprême et les pauvres désignés comme responsables de leur malheur en premier lieu et de tous les malheurs du monde, par extension.


          • Clocel Clocel 27 janvier 12:31

            @Fifi Brind_acier

            Hââââ, l’Amérique... https://www.youtube.com/watch?v=ymq0P89mTTM


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 19:30

            @Monolecte
            Merci de ces précisions, je n’ai parlé que du social, pour la santé, c’est bien pire.


            L’ObamaCare, qu’aucun journaliste en France ne daigne expliquer, fait la fortune des mutuelles privées. Analyse de l’ Obamacare par le site Wolrd Socialist : une régression massive des acquis.

            "(...) Toute la réforme du système de santé est un complot élaboré avec la collaboration des compagnies d’assurance pour démanteler le système de régimes de santé couverts par l’assureur qui a résulté des luttes de masse des années 1930 et 1940, qui a établi les syndicats industriels et extrait des concessions en coûts d’assurance aux entreprises. L’absence d’un système de santé universel aux États-Unis est le résultat de la subordination politique du mouvement ouvrier par la bureaucratie syndicale anti socialiste au Parti démocrate dirigé par les entreprises.(...)


            Un pansement aux urgences peut coûter 600 dollars... et « 47% des Américains n’ont pas 400 dollars pour être admis aux urgences. »


            Dans certains Etats, comme la Virginie, une mutuelle peut coûter 3000 $ par mois.

          • foufouille foufouille 27 janvier 19:59

            @Fifi Brind_acier
            « Un pansement aux urgences peut coûter 600 dollars »

            tu es vraiment timbré.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 20:19

            @foufouille
            Exact, je me suis trompée sur le chiffre, c’est pas 600$, c’est 629 $ !

            « Aux USA, une visite aux urgences pour un pansement peut vous coûter 629 $ »

            Bienvenue dans le monde merveilleux du système de santé américain ...


          • Monolecte Monolecte 28 janvier 10:37

            @foufouille
            Je confirme ce que dit @Fifi Brind_acier : le poids de la santé sur la dette des américain est énorme. Il faut juste comprendre qu’il n’y a aucune Sécu : donc, quand tu t’approches d’un hosto, tu as les prix des soins non mutualisés. En France, le prix « entier » d’une jambe cassée simple aux urgences, c’est entre 2000 et 3000 €, donc oui, un pansement (pas un un truc pour gosse avec Dingo dessus, mais un pansement d’infirmière auquel tu as accès après un diagnostic d’un médecin urgentiste, ça ne me semble pas excessif à 600$.

            C’est précisément pour cette raison que nous avons la Sécu et qu’avant la Sécu, il n’y avait que les bourgeois qui avaient les moyens de se soigner correctement.
            Si tu as une ALD, une année de prise en charge, surtout avec des médocs de pointe (genre trucs cardiaques ou Sida ou anticancéreux), ça démarre autour de 50 000 € et ça grimpe très vite dans les tours.

            Mais voilà, les Américains jeunes et en bonne santé sont ravis de ne pas payer pour les autres…
            Quand ils ont ensuite une famille avec des problèmes de dents et de lunettes, là, ils commencent à serrer le cul pour ne pas perdre leur bon boulot de winner et l’assurance santé d’entreprise qui va avec. Quand le père de ma famille aux USA a changé de boulot, ils se sont tous dépêché d’aller que le dentiste et l’ophtalmo, tellement ils avaient peur que la nouvelle mutuelle les couvre moins bien ou pas du tout.

            Après, quand tu choppes une maladie grave, ben, t’es cuit : ta boite finira par te virer et l’assurance par t’annoncer que tu coutes trop cher. Là, tu vends ta maison et tout ce que tu avais réussi à accumuler.

            La même logique pour l’éducation des enfants. Personne ne veut mettre au pot pour les gosses des autres et surtout pas des pauvres, sur fond de grosse compétition.
            Du coup, une éducation qui garantit un bon boulot coute un bras. Les familles s’endettent et encore mieux, les étudiants commencent dans la vie avec des dettes énormes qui garantissent leur très grande soumission au système, à leur boite et leur manque total d’envie de solidarité.
            Aujourd’hui, pour donner une petite idée, l’encours de la dette de l’éducation des ménages est supérieur à celui de la dette immobilière au début de l’année 2017 !

            La fabrique des pauvres se porte aussi très bien aux USA, les pays des winners !


          • Clocel Clocel 28 janvier 10:51

            @Monolecte

            Ce qui nous sauve en France, ce sont les CHU. véritable centre d’apprentissage des futurs mandarins qui se font la pogne sur le peuple avant d’aller visser leur plaque de cuivre dans une clinique privée des quartiers huppés.

            Il reviendront revendre leur « savoir-faire » au dit CHU moyennant un salaire d’enseignant, de chef de service, en plus de leur traitement dans le privé.

            Autrement dit, chez nous, le patient est souvent un cobaye qui s’ignore.

            Il ne doit pas peser lourd le serment Hippocrate dans de telles conditions...


          • joletaxi 28 janvier 10:54

            @Monolecte
            le poids de la santé sur la dette des américain est énorme. Il faut juste comprendre qu’il n’y a aucune Sécu :

            on ne se lasse pas de se promener sous les ramures des marronniers de gogoravox

            pauvres ricains,et en plus ils sont tous malades, bourrés de ketchup
            heureusement notre président a offert un refuge pour ces climastologues chassés par l’infâme Trump, ce n’est que quelques « migrants » de plus, mais même s’il n’y en avait qu’un ,ce serait déjà un « achievement »
            bon, dans nos labos ,ça gueule, car ils vont être mieux payés que les nôtres, salauds d’égocentriques.

            Sinon, vous en avez d’autres comme ça ?


          • foufouille foufouille 28 janvier 11:11

            @Monolecte
            dans un hôpital, sauf vide d’urgence, tu consultes en premier une infirmière qui feras le petit pansement. d’après le lien, les prix sont libres mais la personne n’a rien payé.
            sinon, je sais que plus cher qu’ici comme au canada et d’autres pays.

            tout n’es pas pris en charge chez nous non plus ou vraiment le truc de base comme la consultation d’un médecin..
            en france, tu as aussi le secteur 2 qui est cher, un bout de fil sous anesthésie locale = 250€.
            2 radios = 70€, etc.


          • Monolecte Monolecte 28 janvier 11:39

            @joletaxi
            J’ai de la famille qui est américaine : ce que je te raconte, je le découvre à travers eux.
            Ce ne sont pas des pouilleux (comme les millions d’Américains qui ne bénéficient d’aucune couverture médicale), ils ont des revenus qui les classent dans la bonne moyenne et le père de famille a même bossé pour… une compagnie d’assurance santé !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 janvier 18:54

            @foufouille
            Il y a des retraités qui n’ont pas fini de rembourser leurs prêts d’étudiants ....

            "Aux Etats-Unis, la dette étudiante des 65 ans et plus a atteint en 2013 quelque 18,2 milliards de dollars, selon un nouveau rapport du Government Accountability Office (GAO), l’équivalent de la Cour des comptes en France.(...) "


          • doctorix doctorix 28 janvier 21:29

            @Monolecte
            Ma fille habite Houston pour encore un an.

            Cet automne, elle est allée trois fois à la consultation de l’hôpital pour ses enfants.
            Des consultations banales, qui lui auraient couté 80 euros ici. (30+25+30)
            La-bas, elle a reçu la note quelques jours plus tard : 6,000$. Oui, six mille. 75 fois plus cher qu’ici !!!
            Heureusement, elle et son mari ont le statut d’expat, et la boite paye la sécu.
            Avec 5 consultations comme ça je fais mon CA du mois...
            Pour la scolarisation de ses deux enfants de 6 ans et trente mois, c’est 20,000$/an et 10,000$ pour l’autre.
            La encore, la boite paye les frais.
            Mais il y en core des gens pour envier ce système, ici ?
            (à part moi, en tant que médecin, bien sûr...)

          • doctorix doctorix 28 janvier 23:29

            @Fifi Brind_acier
            Dans ce merveilleux pays, où je suis allé plusieurs fois, on voit des vieux de 80 ans aider les ménagères à charger les caddies pour gagner quelques cents.

            Pays de merde, Mister Trump.
            Et c’est le vôtre.
            C’est bien la peine de piller la terre entière depuis tout ce temps pour avoir autant de pauvres.

          • Monolecte Monolecte 29 janvier 00:11

            @doctorix
            Ma famille est sur Atlanta et ils sont Américains. Mais ils me racontent à peu près la même chose.
            Pour les vieux qui emballent les courses, ma belle-sœur m’en a parlé il y a bien 5 ou 6 ans… donc, avant Obama. Sur le coup, elle n’a pas réfléchi, elle a trouvé ça « cool ». J’ai été horrifiée à l’idée de me retrouver à 80 balais en train d’emballer les courses de personnes jeunes et en bonne santé…

            Le fait est que l’Amérique ne pille pas la terre pour sa prospérité, mais seulement pour la prospérité de ses plus riches… exactement comme chez nous.
            Être pauvre, c’est le destin de la majorité est c’est vécu par tout le monde comme bien fait pour sa gueule…


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 janvier 08:13

            @foufouille
            Dans le domaine de la santé (et des retraites), nous allons copier de plus en plus le système américain, c’est ce que demande Bruxelles....
            Cf Feuille de route pour la France, chapitre 8 :

            «  Il n’est pas possible de réaliser d’importantes économies à court terme sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale, qui représentent plus de la moitié des dépenses publiques. (...)

            La France s’est fixé des objectifs ambitieux pour 2016 et 2017 afin de limiter la croissance des dépenses de santé. Ces objectifs pourraient être complétés par des efforts supplémentaires visant à identifier des gains d’efficacité sur le moyen à long terme. »

            Traduction de la novlangue européenne en français courant : De moins en moins de remboursements, et en conséquence, de plus en plus de mutuelles privées. 


          • julius 1ER 29 janvier 15:23

            @Fifi Brind_acier


            un pansement pour ce tarif ... et ils n’ont même pas voté pour le USexit !!!!

            sûr que s’ils avaient l’UPR là-bas ils y verraient plus clair les yankees !!!

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 janvier 19:47

            @julius 1ER
            Au lieu de cracher sur l’ UPR qui défend le modèle social du CNR, vous feriez mieux de mettre de l’argent de côté pour payer votre future mutuelle... Quand on voit le résultat avec votre copain Tsipras, un nouveau train de mesures anti sociales, ça ne donne pas envie de vous suivre !


            Au Portugal, ce n’est guère mieux, lisez attentivement le long article de cette responsable de Gauche radicale portugaise, qui a lu les Traités. Il y en a au moins une qui sait lire chez vous, félicitations ! « Une fin d’austérité en trompe l’oeil. »

            " Je dirai très fermement non, on ne peut pas se débarrasser de l’austérité en agissant dans le cadre des institutions européennes, car les traités européens – Traité de Maastricht, Pacte de Stabilité et à un degré supérieur dans l’escalade, le TSCG –, en soumettant les politiques publiques des pays à l’atteinte d’objectifs financiers de déficit et de dette, ont figé l’austérité en lui donnant un caractère perpétuel.


             Si un Etat veut procéder à des investissements et que leur financement met en cause le respect du ratio dette publique/PIB, il ne pourra le faire sans enfreindre les traités et s’exposer à des sanctions.

            De même, la décision d’embauche de nouveaux fonctionnaires, en pesant sur les dépenses publiques, se heurte sans cesse à l’obligation de respecter la barrière des 3% de déficit public et ce d’autant plus que l’on sera en période de crise ou de faible croissance, caractérisées par la chute des recettes fiscales…(...)

            Elle explique exactement la même chose qu’Asselineau, c’est ballot !


          • Ciriaco Ciriaco 27 janvier 12:01

            Merci pour ces remarques.

            J’ajoute que si le gouvernement actuel engage ce genre de consultation, on peut se douter que ce soit à des fins de communication, une manière d’obtenir des données et de recadrer l’approche dans les discours.

            Car mettre fin à la pauvreté n’est qu’une question de choix. Je rappelle que la taxation des flux financiers à hauteur de 5% (0.3% actuellement) permettrait de mettre en place un revenu d’existence (1000€-1200€ par personne, de la naissance à la mort), un projet politique et social qui ne répond pas seulement à la fin du plein emploi.

            • Monolecte Monolecte 27 janvier 12:18

              @Ciriaco
              C’est bien sûr de la com’. La consultation, c’est la version moderne de la commission, brillamment résumée par Clémenceau : « Quand on veut enterrer un problème, on créé une commission ».

              Un peu, aussi, comme les politiques de ville → soit-disant des plans d’aide aux quartiers où l’on parque les pauvres (donc, problème simple : on sort les gens de pauvreté et il n’y a plus de problème de quartier pauvre !), mais en fait, à chaque nouveau plan, on commence par des diagnostics, des études, des rapports à la con, tout cela arrose toute une petite nébuleuse d’agences de com’, de consultants, parfois des sous-officines d’élus ou de partis, avec des salaires plutôt confortables. Au bout de quelques années, l’enveloppe est vide, les experts et leurs potes ont fait du gras et pas un euro n’a « ruisselé » (à ce niveau-là, on peut parler de théorie du suintement) jusqu’aux principaux intéressés, les habitants des quartiers.

              Toujours la même merde, sauf qu’on pourra dire qu’on a consacré telle grosse somme pour des quartiers qui, vraiment, ne font aucun effort pour sortir de la merde dans laquelle, manifestement, ils se complaisent…


            • Ciriaco Ciriaco 27 janvier 12:36

              @Monolecte
              C’est clair. D’ailleurs plus les structures qui essaient de répondre à la pauvreté et à l’exclusion sont proches des milieux concernés, moins elles ont de moyens. Et les tendances restent dans cet ordre des choses avec la suppression des emplois aidés dont on sait qu’ils concernent l’associatif.


              Vous voyez le chantier ; à part le citoyen, qui peut changer la donne !

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 janvier 20:01

              @Ciriaco
              Si nous restons dans l’ UE, vous risquez d’attendre longtemps...
              « Quand le Trésor américain rappelle les européens à l’ordre... »
              Plusieurs pays européens voulaient mettre en place la taxe Tobin.
              Les Ministres des finances étaient réunis en Pologne, à Wroclaw.
              Le Directeur du Trésor américain, Tim Geithner, a déboulé, il a dit : « No, you can’t ». Traduction : circulez, ya rien à voir !


              Après la crise 29, de nombreux pays ont voté des lois pour réguler la finance.
              Ce sont toutes ces régulations que le même Directeur du Trésor US, Tim Geithner, avec 5 grosses banques, a fait sauter à l’ OMC.
              « Le Trésor public Américain accusé d’avoir vendu le monde aux banquiers ».

              Ces banques qui ont dérégulé la finance mondiale sont :
              - Bank of America.
              - Citibank
              - Chase Manhattan
              - Goldman Sachs
              - et Merrill Lynch

              A l’ OMC, ce n’est pas la France qui négocie, ce sont les Commissaires européens.
              Genre Moscovici, si vous voyez ce que je veux dire... Comme pour TAFTA ou CETA, ce ne sont pas les Etats qui négocient, c’est la Commission européenne.
              Les gouvernements européens n’ont plus la main dans ces négociations...

              Pour remettre en place les régulations de la finance, il faut redevenir un pays souverain, et s’allier avec d’autres pays à l’ OMC.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès