• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Qui participe du participe ?

Qui participe du participe ?

Analyse basée sur les articles référencés sur internet, de la déferlante médiatique au sujet de la "règle"aussi controversée qu'inutile de l'accord du participe passé. 

Inutile de parler de COD ni d'auxiliaire, il suffit de se demander si on sait qui ou ce qui est concerné, par exemple ce qui est mangé.

  • - Tu as mangé ? Qu'est-ce que tu as mangé ?
  • _ J'ai mangé... Devine !
  • _ Tu as mangé... des gâteaux ? la tarte ? les bonbons ? Deux glaces ont été mangées. Est-ce que tu les as mangées ? Est-ce toi qui les as mangées ?

Et pourtant, on continue à nous bassiner avec cette pseudo-règle. Cela a commencé il y a trois semaines.

  • Participe passé Et si on oubliait cette histoire de COD avec avoir ? (Libération)
  • La règle de l'accord du participe passée [sic] est difficile pour les élèves. [La Dépêche)
  • Le participe et le Da Vinci COD [Le Club de Mediapart)

 Avec les éternels tests piégeux.

  • Quiz conjugaison : êtes vous incollable sur l'accord du participe passé ? Des linguistes belges préconisent de simplifier la règle de l'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir. L'occasion de réviser ensemble cette règle de ... (Notre Temps)

D'où le pseudo-débat :

  • Participe passé : pas de changement pour de mauvaises raisons ! (La Libre.be]
  • Participe passé : « Pour l'abandon d'une règle incompréhensible et dévastatrice » (Le Monde)
  • Participe passé : l'accord de la discorde inventé par un poète du XVIe siècle (France Culture)
  • Ce participe qui ne passe pas (Libération)
  • Orthographe : faut-il modifier les règles d’accord du participe passé  ? [Sud Ouest]
  • Orthographe : faut-il supprimer l'accord du participe passé ? (Arcinfo)

On en vient même à décréter que l'accord se fait avec le verbe ou l'auxiliaire avoir.

  • Bientôt un participe passé invariable avec l'auxiliaire avoir ? (L'Avenir)
  • Vers une simplification de l'accord avec l'auxiliaire avoir ? (France Inter)
  • Faut-il simplifier la règle de l'accord du participe passé avec le verbe avoir ? (Le Point)

Toujours, le réflexe français de discréditer, voire d'attaquer, les auteurs de questions gênantes, encore plus en en soulignant la belgitude.

  • Ces Belges veulent en finir avec la règle de l'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir (Le HuffPost)
  • Facétie belge : qui a peur du participe passé ? (Boulevard Voltaire)
  • Alors que la polémique enfle, les autorités de la Belgique francophone ont affirmé mardi ne pas avoir été saisies "à ce stade" d'un avis de spécialiste ... (RTS.ch)
  • Bientôt la fin de l'accord du participe passé ? La Belgique veut simplifier l'orthographe du français (Femme Actuelle)
  • Langue française : la Belgique veut modifier l'accord du participe passé ! (Vibration)
  • Accord du participe passé : la Belgique ne veut pas être la seule à réformer (LCI)
  • Participe passé : triste signe venu de Belgique (Le Point)

Certains tentent de clarifier la question ou d'en préciser les enjeux.

  • Participe passé : "Ce n'est pas la grammaire qu'il faut simplifier, ce sont les explications" (Europe 1)
  • Simplification du participe passé : ''Notre langue est trop élitiste pour être réformée" (L'Obs)
  • L’archaïque accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir (Slate)
  • Réforme de l’orthographe : un Villeneuvois y avait pensé avant les Belges [Sud Ouest]
  • Simplifier l'orthographe, compliquer la lecture (Le Soir)
  • Mais pourquoi l'accord du participe passé est si compliqué ? Ce prof explique l'origine des difficultés (RTL info)

D'autres font croire qu'une modification équivaudrait à une simplification.

  • Participe passé : faut-il simplifier la règle ? (France info)
  • Orthographe : faut-il simplifier l'accord du participe passé ? (RTL)

Les maitres de la langue se sentent investis de la mission de proclamer la Vérité.

  • Participe passé : « La paresse de la langue cache une paresse de la pensée (Le Point)
  • La règle du participe passé n'est en rien archaïque. Et le débat sur son éventuelle modification est lancé sous un faux prétexte : l'orthographe, soutiennent ... (La Libre.be)
  • « Le participe passé m'a tuer » (Le Soir)
  • Je participe (passé) : un passif ? (Le Club de Mediapart)
  • Jean-Paul Brighelli : « Cette règle d'accord du participe passé n'a pas de sens ! » (Boulevard Voltaire)
  • Coignard - Sacré participe passé ! - (Le Point)
  • Pour Bernard Pivot, la suppression de l'accord du participe passé avec "avoir" est "une proposition très habile"
  • Français : accords du participe passé et autres incongruités ! (Le Monde)

Comme d'habitude, on met en faute le ministre.

  • "Je n'avais pas entendu la virgule" : quand le ministre de l'Éducation se trompe sur un accord du participe passé (Franceinfo)
  • Accord du participe passé : bonnet d'âne pour Jean-Michel Blanquer (Le Figaro)
  • Accord du participe passé : quand le ministre de l'Education ne sait pas reconnaître un COD (Marianne)

Quant à eux, les médias sont irréprochables pour les accords grammaticaux. Ne leur demandez pas de corriger les fautes, c'est peine perdue.

  • Thierry Lepaon : "Les courbes de l'illétrisme et de la pauvreté sont parallèle" (Europe 1)
  • Maurice : l'étudiante malgache interpellés avec 200 gr d'héroïne dans son intimité (franceinfo)
  • Découverte : visiter des lieux interdit (franceinfo)
  • [Vu cinq fois sur la page d'accueil] Julien Bargeton : "La France a trop attendue les transformations" (franceinfo)
  • Cette concoction de plantes, notamment d’anis et de réglisse, a été élaboré pour se substituer à l’absinthe au début du XXe siècle. (RTL)
  • Comment fonctionnent les correcteurs orthographiques des smartphones (et pourquoi il nous font parfois dire n'importe quoi) (BFMTV)
  • Russie : accusée d'"extrémisme", deux ado sortent de prison (TV5monde)
  • Guerre de l'aluminium : les petit brasseurs canadiens sous pression (L'Express)
  • Retour en images sur les safari calédoniens d'autrefois (1967) (franceinfo)
  • Les supers yachts : une manne financière pour la Polynésie (franceinfo)
  • Coupe du monde : verbalisés pour avoir trop klaxonnés (franceinfo)
  • Fin des essais nucléaire de la Corée du Nord : l'Union européenne salue une "étape positive" (RTBF)
  • À Notre-Dame-des-Landes, c'est "dommage que les seuls méthodes mis à disposition lorsque l'on n'est pas content soient celles auxquelles on assiste" (franceinfo)
  • Aucun travaux d'envergure n'a vraisemblablement été mené récemment (TV5monde)
  • Reconnaissance des électrohypersensibles : ce qu'en pense les personnes concernées (franceinfo)
  • Le fléau des papillons piqueur (franceinfo)
  • Sidaction, Téléthon… Face aux nouvelles formes de dons, les grands-messes caritatives ont-elles encore un avenir ? (franceinfo)
  • Bali : coupure générale des communication pour la journée du silence (TV5monde)
  • Hiriata Pothier, lauréate du concours régional d’apprenti coiffeuse (franceinfo)
  • Île-de-France. Pollution aux particules fines attendu lundi (Ouest-France)
  • Une femme décède d'une crise cardiaque après avoir attendue 2h30 aux urgences (Médisite) 
  • Doubs : une commune manifeste en soutien au salariés du site Peugeot-Japy (franceinfo)
  • Faire sortir la Joconde du Louvre : Nyssen y est favorable, les expert réticent (L'Express)

Et après la déferlante, place aux analyses, en attendant la prochaine vague.

  • Haro sur l'orthographe ! (France Culture)
  • Faut-il réformer la langue française ? (France Culture)

Pour ma part, j'en viendrais presque à apprécier la décision du Parlement européen, sous la houlette du microcosme médiatico-politique français, d'interdire les citations d'articles des médias. On n'y perdra pas grand chose...

 

PDF - 570.8 ko
Chronique d’une orthographe non élitiste
Quelques réflexions sur l’évolution de la langue française.

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Alren Alren 22 septembre 16:31
    Inutile de parler de COD ni d’auxiliaire, il suffit de se demander si on sait qui ou ce qui est concerné au moment où l’on écrit le participe passé.

    « J’ai mangé » ... : au moment où j’écris mangé, je ne sais pas si c’est un ananas, une pomme, des ananas, des pommes. Donc le participe passé est écrit sous la forme la plus simple, que l’on peut dire « invariée ».

    Les pommes que j’ai mangées étaient sucrées. : on sait ce que j’ai mangé quand j’écris le participe passé, à savoir des pommes, des pommes sucrées.

    Une autre analyse logique peut être faite avec une autre « difficulté » du participe passé :
    « Elle s’était fait couper les cheveux »  : elle s’est fait quoi ?
    Le pronom interrogatif « quoi » montre que la réponse est une sorte de complément d’objet, inconnu au moment où l’on écrit le participe passé fait. Or le verbe à l’infinitif « couper » est évidemment invariable.

    • Gilles COLIN Gilles COLIN 22 septembre 18:22

      Voici les rubriques « d’aide » de l’Office québécois de la langue française :

      Accord du participe passé
      Sans auxiliaire
      • Tableau-synthèse : participe passé sans auxiliaire
      • Accord et fonctions du participe passé employé sans auxiliaire
      • Ci-joint, ci-inclus, ci-annexé
      • Comme prévu
      • Fini employé en début de phrase
      • Participe passé employé comme préposition
      Avec l’auxiliaire avoir
      • Tableau-synthèse : participe passé avec l’auxiliaire avoir
      • Participe passé des verbes exprimant la mesure, la quantité, la durée
      • Participe passé des verbes impersonnels
      • Participe passé dont l’objet direct est l’
      • Participe passé employé avec l’auxiliaire avoir
      • Participe passé suivi d’un attribut du complément direct
      • Participe passé suivi d’un infinitif
      • Participe passé suivi d’un infinitif sous-entendu
      Avec l’auxiliaire être
      • Tableau-synthèse : participe passé avec l’auxiliaire être
      • Participe passé des verbes essentiellement pronominaux
      • Participe passé des verbes occasionnellement pronominaux
      • Participe passé employé avec l’auxiliaire être
      Cas particuliers d’accord du participe passé
      • Eu, donné et laissé suivis d’un infinitif introduit par à
      • Fait suivi d’un infinitif
      • Laissé suivi d’un infinitif
      • L’échapper belle
      • Liste de participes passés invariables
      • Ni vu ni connu
      • Participe passé d’un verbe pronominal suivi d’un adjectif, d’un autre participe passé ou d’un infinitif
      • Participe passé précédé de en
      • Participe passé précédé d’un adverbe de quantité
      • Participe passé précédé d’un nom collectif
      • Participe passé précédé d’une fraction, d’un pourcentage ou d’un nom numéral
      • Se dire
      • Se faire fort
      • Se faire l’écho
      • Se rendre compte
      • S’en prendre à
      • Vu, de mes yeux vu
       
      Que sont devenus le bon sens et la réflexion ?

      • Paul Leleu 22 septembre 22:50

        la plupart des gens n’écrivent rien d’intéressant ni d’immortel... ils peuvent continuer à faire des fautes... on n’est pas obliger de déstructurer la langue pour eux. Ca ne sert à rien. D’autant, qu’on n’arrivera jamais à détruire assez le français pour le faire ressembler à un sabir de langage texto. 


        actons plutôt le divorce des mondes.

        • L'Astronome L’Astronome 23 septembre 11:31
           
          Trop de règles pour le participe passé ? Ah mais, cela me rappelle la fameuse anecdote, relatant le dialogue entre Mozart et l’empereur Joseph II, qui se plaignait qu’il y ait « trop de notes » dans la partition. Trop de règles dans le français, trop de notes dans les partitions de Mozart... que les grincheux modernistes fassent l’effort d’apprendre.
           
           

          • Samson Samson 23 septembre 14:59
            L’intelligentsia n’aime que les règles qui s’accommodent de sa bien-pensance : sous prétexte de non-discrimination, on parle de « simplifier » la grammaire en supprimant l’accord du participe (normal, quand plus un « intellectuel » sortant de l’unif n’est capable de rédiger sans fautes !), mais on envisage dans le même temps avec sympathie le foutoir absolu que va déclencher une grammaire « non - soit doublement - genrée ».

            Heureuse époque ! smiley smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès