• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Schiappa : la justicière

Schiappa : la justicière

Quand les membres du gouvernement ne respecte pas le principe de séparation des pouvoirs et qu'ils veulent se mêler de tout que reste-t-il de la République et de la liberté des gens ?

Marlène Schiappa est une secrétaire d’État qui parle beaucoup et qui s’exprime sans cesse sur les réseaux sociaux, souvent sans beaucoup de discernement à propos des affaires qu’elle traite mais aussi à propos de tout et n’importe quoi au seul prétexte qu’une femme est en cause. Les citoyens sont en droit d’attendre un peu plus de discernement et de sérénité de la part d’un membre du gouvernement. Aujourd’hui encore elle intervient sur les réseaux sociaux en rendant public sur son compte Twitter une lettre qu’elle a adressée à un bailleur social à propos d’une affaire délicate et dont la façon dont elle a été traitée peut porter à questionnement.

Madame E. est victime de violences de la part de son compagnon, devant leurs deux enfants C’est malheureusement une histoire encore trop fréquente. Les voisins se sont plaints de trouble grave du voisinage ‑des cris, des hurlements de la femme et des enfants, de façon continuelle‑ ; ils saisissent alors le bailleur qui a l’obligation d’assurer la tranquillité de l’immeuble. L’histoire, telle qu’elle est contée par les journaux, n’indique pas si les voisins ont signalé ces incidents à la police. C’est donc en toute ignorance que Madame la Secrétaire d’État rappelle dans son courrier l’obligation d’assistance à personne en danger. Accuserait-elle les voisins et le bailleur d’avoir commis un délit ? Si c’était le cas, le faisant sans preuve, elle se rendrait coupable judiciairement de calomnie et de diffusion d’informations de nature à porter préjudice à autrui, et moralement elle serait coupable de délation.

Je ne porte aucun jugement sur ce qu’ont fait ou pas fait les voisins. Les choses ne sont aussi simples que la Secrétaire d’État, tellement imprégnée de militantisme, le pense faute d’avoir les compétences suffisantes pour observer la vie, la société et le quotidien des gens. Je vais faire au voisin le crédit qu’ils aient averti la police et que celle-ci se soit déplacée. Les policiers ont-ils pu constater quelque chose ? Dans la plupart des cas lorsque les policiers arrivent sur les lieux le tapage a cessé ; dans ce cas de figure nous pourrions nous interroger sur un certain manque de curiosité de la part des policiers qui peut-être auraient dû se faire ouvrir la porte et éventuellement pouvoir constater des traces de coups sur Madame E. Mais il me semble que nous baignons dans des conjectures et qu’il n’est pas pertinent de continuer sur cette voie. Peut-être celle de la constatation du trouble par la police serait plus éclairante mais l’article ne dit rien à propos d’un procès-verbal qui aurait été dressé par la police. Il nous reste les attendus de justice qui disent que Madame E. avait déposé une plainte au commissariat et que le contenu de cette plainte confirmait le trouble de voisinage : « Justement les attestations produites par les défenseurs ne démentent pas les faits. Au surplus, la plainte déposée pour violence conjugale par Madame E. ne fait que corroborer les troubles évoqués », « Tous ces bruits, menaces et intimidations dépassent les inconvénients ordinaires du voisinage et […] sont constitutifs de manquements graves et répétés aux obligations du bail. Peu importe que soit évoqué le départ de monsieur des lieux le trouble de jouissance étant établi il convient de prononcer la résiliation du bail. »

Ce jugement étonne, et crée de l’émoi voire de la colère, parce que la juge semble ne pas prendre pas en compte la particularité de la situation dans ses conclusions, elle ne juge qu’en droit : il y a un trouble du voisinage manifeste et avéré donc elle applique le droit qui permet la rupture du bail. Est-elle fautive ? Dans une république le droit doit demeurer le droit et la justice doit être rendue en fonction du droit. Le droit doit bannir les privilèges ce que malheureusement il ne fait pas toujours, et par conséquent une femme doit être jugée comme un homme le serait, c’est ça l’égalité voulue par notre République : l’égalité de droit et aussi de devoirs. La règle de droit doit s’appliquer, et c’est dans la sanction qu’on doit prendre en compte les particularités d’une situation, c’est le principe fondateur, par exemple, du sursis. Dans le cas de Madame E. la juge aurait, si le code de procédure le permet, prononcer un délai pour l’expulsion et suggérer au bailleur de mettre en œuvre une procédure de relogement.

Cela ne fut me semble-t-il pas nécessaire car les gens ne sont pas aussi méchants et mauvais que semble le penser Madame la Secrétaire d’État, d'ailleurs le titre du Monde (16 août) indique "...menacée d'expulsion", donc l'expulsion n'a pas eu lieu. Le bailleur a fait savoir à la presse qu’il prenait en compte la particularité de cette situation : « Nous travaillons en bonne intelligence avec l’association qui soutient Madame E., et envisageons, à sa demande, un relogement, son loyer actuel étant, de toute façon, trop élevé. Nous ne cherchons qu’à la protéger. » Où voit-on, en tout cas dans les articles de presse, que le bailleur ait eu tellement de célérité à faire déguerpir Madame E. ? Je veux bien croire que le bailleur soit allé un peu vite, bien qu’à bon droit, pour faire exécuter la décision de justice, toutefois n’oublions pas qu’il s’agissait de trouble de voisinage et que le bailleur a des obligations vis-à-vis des autres locataires. Bref ne discutons pas plus sur la base de conjectures, hypothèses et en tout cas d’incertitudes. Mais en tout état de cause, il n’est pas admissible qu’une Secrétaire d’État puisse écrire et surtout rendre public sur les réseaux sociaux une accusation totalement infondée comme celle qu’elle profère à l’encontre du bailleur social, même si c’est sous forme d’une question qui laisse tellement planer de sous-entendus : « Est-ce habituel pour votre groupe d’expulser des locataires au motif qu’elles sont victimes de violences dans leur domicile ? » Cela pourrait relever de la calomnie et être portée en justice.

Au-delà de cela comment interpréter ce rappel en conclusion de la lettre de la Secrétaire d’État : « L’égalité femmes-hommes est la grande cause nationale du quinquennat et requiert la mobilisation de tous. » Est-ce à dire que les femmes auraient des droits supérieurs à ceux des hommes ? Est-ce à dire qu’elles pourraient s’exempter de respecter la loi ?

Laissons les arguties, fussent-elles fondées, ce qui doit retenir l’attention c’est, d’abord, la démarche calomniatrice de la Secrétaire d’État à l’endroit de ce bailleur social ; une société et une République ne peuvent pas être fondées sur la délation. Ensuite et surtout Madame la Secrétaire d’État ne respecte pas le principe républicain de séparation des pouvoirs. Celui-ci veut qu’un secrétaire d’État en exercice ne commente pas une décision de justice, la justice étant souveraine. Ici elle ne commente pas directement la décision mais elle incrimine le bailleur au prétexte qu’il l’aurait fait exécuter : quelle duplicité.

La France serait dans un régime de gouvernement normal plutôt que d’être dans un régime autocratique la secrétaire d’État aurait été démissionnée.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Raymond75 21 août 08:46
    « la juge semble ne pas prendre pas en compte la particularité de la situation dans ses conclusions, elle ne juge qu’en droit » ... Ne juger qu’en droit pourrait être le fait d’un robot, d’une I.A., ce n’est pas le rôle du juge qui doit adapter la loi au contexte.

    Mais compte tenu du manque de moyens de la justice, des masses de dossiers qui s’empilent en attente, et de la complexité croissante des procédure, de fait on juge de plus en plus souvent ’en droit’ , car on ne peut plus juger sur le fond faute de temps ...

    • leypanou 21 août 08:59
      La France serait dans un régime de gouvernement normal plutôt que d’être dans un régime autocratique la secrétaire d’État aurait été démissionnée : cela fait partie de ses spécificités.

      Il y a pléthore de haut-placés en France qui ont déjà échoué ailleurs.

      • gueule de bois 21 août 10:39

        @leypanou

        Il y a pléthore de haut-placés en France qui ont déjà échoué ailleurs.
        Oui le gouvernement recycle beaucoup de ratés (voir ci-dessous). Ils ont un point en commun. N’étant pas légitimes ils sont dociles.
        Pensez-donc n’ayant même pas la qualification pour être clerc de notaire, les voilà avec voiture de fonction et chauffeur.


      • gueule de bois 21 août 10:16
        Quelques documents pour essayer d’éclairer la rubrique ’formation’ de la biographie de Mme Schiappa.
        Il semblerait que le diplôme de Master en lettres modernes n’ai jamais été atteint, elle le poursuit, mais ne court pas assez vite.
        Résumons :
        Bac ES, quand on sait ce que vaut le bac aujourd’hui (et même le bac S). En somme elle échoue à un concours de recrutement de fonctionnaires par abandon (elle ne se présente pas). Elle étudie la géographie un an à la Sorbonne avant de s’en désintéresser. (échec). Sa biographie mentionne un diplôme de géographie (lequel ?) A ma connaissance on ne peut acquérir aucun titre universitaire après une année de fac.On parle ensuite d’une formation en cours du soir dans une école de communication (science pipeau). Personne ne cite cette école, personne ne parle de sa renommée, son agrément par le Ministère de l’E.N., etc. personne ne cite le diplôme exact délivré.
        Elle obtient par la suite une licence de communication et nouveaux médias de l’université de Grenoble après validation des acquis de l’expérience (en somme elle réussit à faire valoir son diplôme pipeau par un passe-droit). Soit dit en passant un licence de comm., même délivrée par l’Université de Grenoble ne vaut que ce qu’il vaut. On passe sous silence les délais nécessaires pour obtenir ces bouts de papier.
        Ce qui n’empêche pas la dame d’être :’ Formatrice à l’École nationale d’administration (ENA)’ ce qui en dit long sur le niveau de cette école.
        En fait Schiappa a enfourché le féminisme comme d’autres ayant à peu près le même profil (Duflot) ont enfourché l’écologie. Des paresseux, des velléitaires, des incapables, qui tracent leur route par des chemins parallèles et se retrouvent dans les arcanes du pouvoir. C’est de ces gens que nous recevons des leçons de morale.



        • zygzornifle zygzornifle 21 août 17:06

          @gueule de bois


          que le diplôme de Master en lettres modernes n’ai jamais été atteint

          Elle a eut un Munster dans une fromagerie Alsacienne ....

        • gueule de bois 21 août 18:24

          @zygzornifle

          La Marlène a d’autres talents, elle apprend aux grosses à se laver les dents pour ne pas puer de la gueule et à faire correctement des pipes.
          Ça c’est de la littérature.


        • Odin Odin 22 août 11:30

          @gueule de bois

          « Des paresseux, des velléitaires, des incapables, qui tracent leur route par des chemins parallèles et se retrouvent dans les arcanes du pouvoir. C’est de ces gens que nous recevons des leçons de morale. »

          Lorsque l’on est élevé dans une famille de trotskyste lambertiste on est initié très tôt à ces chemins parallèles où la laïcité est la seule direction pour le peuple mais où l’on scolarise ses enfants dans une école catholique du Mans puis avec le temps on se retrouve sur la liste 2018 des « 100 Young Global Leaders »(cent jeunes leaders mondiaux) établie par le Forum économique mondial de Davos.

          Un bel avenir politique en perspective comme des Jospin, Assouline, Cambadélis, le frère Santerre etc… :->


        • gueule de bois 23 août 09:37

          @Odin

          Bien sûr ! Young Leaders, parcours obligé pour ces parasites qui à l’occasion deviennent des valets US, des traîtres en plus d’être des nuls.
          Tant qu’on ne se débarrassera pas de cette pègre...

        • tachycardie 23 août 19:02

          @gueule de bois

          Quelques documents pour essayer d’éclairer la rubrique ’formation’ de la biographie de Mme Schiappa.
          Il semblerait que le diplôme de Master en lettres modernes n’ai jamais été atteint, elle le poursuit, mais ne court pas assez vite.
          Résumons :
          Bac ES, quand on sait ce que vaut le bac aujourd’hui (et même le bac S). En somme elle échoue à un concours de recrutement de fonctionnaires par abandon (elle ne se présente pas). Elle étudie la géographie un an à la Sorbonne avant de s’en désintéresser. (échec). Sa biographie mentionne un diplôme de géographie (lequel ?) A ma connaissance on ne peut acquérir aucun titre universitaire après une année de fac.On parle ensuite d’une formation en cours du soir dans une école de communication (science pipeau). Personne ne cite cette école, personne ne parle de sa renommée, son agrément par le Ministère de l’E.N., etc. personne ne cite le diplôme exact délivré.
          Elle obtient par la suite une licence de communication et nouveaux médias de l’université de Grenoble après validation des acquis de l’expérience (en somme elle réussit à faire valoir son diplôme pipeau par un passe-droit). Soit dit en passant un licence de comm., même délivrée par l’Université de Grenoble ne vaut que ce qu’il vaut. On passe sous silence les délais nécessaires pour obtenir ces bouts de papier.
          Ce qui n’empêche pas la dame d’être :’ Formatrice à l’École nationale d’administration (ENA)’ ce qui en dit long sur le niveau de cette école.
          En fait Schiappa a enfourché le féminisme comme d’autres ayant à peu près le même profil (Duflot) ont enfourché l’écologie. Des paresseux, des velléitaires, des incapables, qui tracent leur route par des chemins parallèles et se retrouvent dans les arcanes du pouvoir. C’est de ces gens que nous recevons des leçons de morale.


          Effectivement ça ne pèse pas bien lourd, et je dois dire que la description qu’en fait Michel Onfray dans Zéro de conduite est hilarante ! :D

        • Albert123 21 août 11:02

          « La France serait dans un régime de gouvernement normal plutôt que d’être dans un régime autocratique la secrétaire d’État aurait été démissionnée. »


          En fait c’est encore plus simple dans un gouvernement sain (cad dont les membres ne présentent pas autant de tares psychiatriques), Schiappa histrionne inculte et médiocre n’aurait jamais été cooptée.








          • canard 54 canard 54 21 août 12:38

            Schiappa elle ferait mieux de se torcher elle même avant de torcher les autres quand on fait la promotion de son livre aux frais des moyens et deniers de l’état....


            • zygzornifle zygzornifle 21 août 17:00

              C’est une Schiappardeuse ....


              • zygzornifle zygzornifle 21 août 17:04

                A se demander si ce gouvernement n’embauche pas des handicapés mentaux pour bénéficier des aides de l’état ....


                • Esprit Critique 21 août 17:30

                  On nomme a des postes de responsabilité, ou les gens devraient être intelligent, exemplaires, et respectueux des lois et des autres, Des illuminés qui se croient investi d’un devoir et de pouvoirs de dicter leur morale de coin de table, de fin de beuveries.


                  • Il est quasiment impossible de parler d’égalité Homme Femme mais d’équité Homme Femme...

                    Dame Chiappa représente exactement la mentalité de la politique de Macron, de son gouvernement et d’LREM. 
                    UNE DICTATURE issue d’un coup d’état orchestré par le réseau des ombres de la politique politicienne française la loge Socialiste / Umpiste.(Attali, Minc, Jouyet...etc) ...

                    La gouvernement agite la spectre de Dame Chiappa comme un chiffon rouge, une menace permanente....

                    Macron est un méchant, un salopard il prend les français pour des cons ..... L’affaire Ben-balla le prouve ...

                     smiley

                    • JulietFox 22 août 10:44
                      « @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                       »UNE DICTATURE issue d’un coup d’état« 
                      Une Constitution, concoctée, par Mongénéral et Debré père, pour donner les pleins pouvoirs à Mongénéral, afin de »gérer" la guerre d’Algérie, pardon, la pacification.
                      Jamais remise en cause et utilisée aussi bien par la droite ( la plus bête du monde) que par la gauche ( qui ne vaut pas mieux) Ordonnances-comme du temps des rois- et 49/3

                    • hunter hunter 22 août 13:08

                      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani


                      Elle est aussi la synthèse de deux courants « sociologico-sociétaux », observés depuis longtemps aux USA :

                      1/ La SJW (Social Justice Warrior), que nous traduirions par « combattante pour la justice sociale », qui considère que tout est injuste dans ce monde, et qu’elle est là pour agir comme une sorte de « super héros », pour redresser tous ces torts....

                      C’est une mission pour la personne, elle doit la mener à bien.

                      2/ L’adepte du « virtue signaling », que je sur traduirai par « auto-exhibition pathologique de vertu », où la personne tient à manifester au monde entier, combien elle est sensible à tous ces problèmes, et combien elle est « droite et pure » !

                      Bref, qu’elle est dans le bon camp, et agit pour le «  Bien » !

                      Sans faire de la psy de comptoir, je crois qu’il y a quand même un sacré passif chez cette jeune femme....et chez beaucoup d’autres qui s’étalent dans les médias......sans doute de quoi écrire des thèses de troisième cycle, parce que pour ce qui est des traitements, honnêtement, je ne sais pas ce qui pourrait être tenté !

                      Laissons la parole à un praticien, s’il en passe un par ici, peut-être pourra-t-il nous éclairer un peu....

                      Adishatz

                      H/




                    • Passante Passante 22 août 13:35
                      @hunter

                      en activant les sous-titres, même en anglais, ça aide à suivre plus clairement :


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 août 13:41

                      @hunter

                      Le sourire a visage humain ...Phillipe Muray .Google .texte court.


                    • hunter hunter 22 août 14:01

                      @Passante


                      Thks ; I don’t need subtitles anyway !

                      Adishatz

                      H/

                    • hunter hunter 22 août 14:10

                      @Passante


                      Je vous remercie encore pour ce lien. Très intéressant ce Monsieur ; je ne connaissais pas.

                      quand je vais avoir un peu de temps, je vais écouter d’autres interventions, plus longues.

                      Adishatz

                      H/

                    • Passante Passante 22 août 14:11
                      @hunter

                      ouf..
                      (j’ai trouvé un alphabète smiley )

                    • hunter hunter 22 août 14:28

                      @Aita Pea Pea


                      Oui, Philippe Murray j’apprécie énormément ; pas encore tout lu, mais je vais sans doute m’y mettre cet hiver.

                      Merci.

                      Adishatz

                      H/

                    • hunter hunter 22 août 14:38

                      @Passante


                      My pleasure !

                       smiley

                      Adishatz

                      H/

                    • tachycardie 23 août 19:06

                      @Passante

                      en activant les sous-titres, même en anglais, ça aide à suivre plus clairement :
                      Excellent, c’est tout de même pitoyable au final ! :(

                    • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 16:31

                      @tachycardie


                      Peterson, ça a l’air d’un prof de psycho bien libéral qui a un avis sur tout quand même (wiki).

                      Il déteste la « political correctness », mais dès qu’il joue cette carte, il obtient une couverture médiatique significative...
                      Un paria médiatisé en quelque sorte.
                      T’en veux du Orwell, bordel de merde ?

                      Pôôôôôôôvre de nous, quadras et quinqua blancs !!!
                      Mais que va-t-il advenir de nous, ouiiiiiiiiin !!!

                      Amis alphas, c’est l’homme qu’il vous faut.

                    • Passante Passante 24 août 16:34
                      @Nobody knows me


                      c’est là que ça se passe, pas sur wiki...

                    • Nobody knows me Nobody knows me 27 août 09:29

                      @Passante


                      J’en ai regardé qqs extraits, même avis.

                    • Passante Passante 27 août 10:24
                      @Nobody knows me

                      oui il est complètement foireux sur marx avec soljenistine comme seule référence
                      il est nul sur l’islam et croit avoir compris
                      il est intéressant sur le gender
                      il est léger sur le biblique
                      il est bon sur la psycho de base
                      fort sur jung mais c’est inutile à part le blabla théo traduit en psycho
                      hésitant sur freud, ignorant de lacan
                      c’est un bon clinicien d’amérique du nord
                      donc éloquent, mais limité.

                    • Passante Passante 27 août 10:27
                      une chaîne youtube qui se fout bien de sa gueule :

                    • Franchounet 21 août 21:20

                      Elle aurait mieux fait de s’indigner de l’absence d’uritroittoirs pour femme !


                      • Spartacus Spartacus 22 août 10:34

                        C’est un article qui rejoint l’opinion du magistrat Phillipe Bliger qui lui s’exprimait sur la loi des violences sexistes


                        La justice et la police régalienne sont la pour régler les problèmes du quotidien. Elle ne sert strictement à rien.

                        Elle a parfaitement conscience que son ministère n’est qu’un vulgaire faire valoir et un attrape-vote identitaire mais inutile pour l’état. 

                        De l’autre c’est une pro de la communication publicitaire, et très intelligente. Elle vise le long terme à titre individuel, et se trouve être percutante pour relayer ses messages. 
                        Elle est jeune et prépare son avenir. Elle a bien compris que son poste actuel doit lui donner de la notoriété pour demain vendre des bouquins ou une future collection de petites culottes ou fers à repasser ou autre à la pelle...

                        Elle a envie et besoin de la reconnaissance sociale....
                        Qu’importe le message, l’important est qu’on parle d’elle. 
                        Négativement ou positivement. L’important est que son nom soit cité.
                        Comme cet article qui y participe sans le vouloir.




                        • Christian Labrune Christian Labrune 22 août 12:24
                          Depuis quelques temps, je n’entends plus parler de Macron ni de sa séquelle de godillots. Cela me rappelle la complainte de Rutebeuf :

                          Que sont mes amis devenus
                          Que j’avais de si près tenus
                          Et tant aimés
                          Ils ont été trop clairsemés
                          Je crois le vent les a ôtés
                          L’amour est morte
                          Ce sont amis que vent me porte
                          Et il ventait devant ma porte
                          Les emporta

                          • gueule de bois 23 août 01:15

                            @Christian Labrune

                            Ce sont amis que vent me porte
                            Mauvaise traduction :
                            Original :
                            Ce sont ami que vens enporte,
                            Et il ventoit devant ma porte ;
                            S’es enporta,

                          • Macondo Macondo 22 août 12:59
                            Elle est bonne !

                            Pour au moins deux raisons. La première pour rassurer la Dam(e) sur son avenir - jusque là très hypothétique mais macondo est arrivé - il va subsister un Patriarcat actif, le résidu d’une contingence cognitive pas encore fossilisée résultant de la sortie des eaux très probablement sur une plage naturiste - fameux loupé logistique de Darwin. A quoi le reconnait-on ? Civilisé, il est éduqué et donc respectueux, voir grand-siècle, lorsqu’il le faut, élevé par une Mère, ayant eu des Sœurs, quelques Epouses (décalées), des Filles, il sait encore écarter une chaise, ouvrir une portière, bondir pour ramasser un aïe-phone tombé au sol (bien fait), il maîtrise l’art subtil de ne pas se vautrer dans le lit du capital pour la Saint Bécassin et cerise sur la pièce-montée si c’est un Alpha le Foyer tout entier est sous sa responsabilité sans qu’il ne rechigne en rien sur le rôle ancestral qui lui incombe, s’épilant très peu se parfumant moins encore. Mais le bougre reste capable de nuisances sonores ou retranscrites à travers des éructations de Néandertalien sans jamais s’en offusquer produisant des blagues à la con présentées en avant-première à Lascaux mais faisant toujours « sourire » ce peuple de mâles auquel il appartient et dont on doit dire ici qu’il n’a pas plus la main sur les valseuses devant sa télé qu’un ministre ou qu’un chef d’état major des armées ou même que le Môssieur accompagnant la Dam(e). La seconde est bien plus amicale, légèrement triviale, conservant son véritable caractère animal sans pour autant exclure de longs préliminaires aboutis améliorant un temps la cause, fusse d’une seule Femme. A encore voté ...

                            • Macondo Macondo 22 août 16:33

                              @l’Auteur ... Elle est passée où la photo ? Elle engageait mon commentaire. Mais je peux aisément comprendre ...


                            • zak5 zak5 22 août 15:24

                              Elle a un sourie ravageur cette femme !


                              • BA 23 août 07:20

                                Affaire Nyssen : un mois après Benalla, le gouvernement Macron à nouveau plongé dans la tourmente.


                                Françoise Nyssen, ministre de la Culture, est impliquée dans une grave affaire de fraude fiscale tel que révélé par le Canard Enchaîné. Une affaire qui risque de plonger une nouvelle fois Macron et son gouvernement dans une grave crise.


                                Après Benalla, Nyssen. Moins d’un mois après l’affaire Benalla qui a très fortement fragilisé l’Exécutif et terni l’image d’Emmanuel Macron, un nouveau scandale risque une fois de plus de prolonger la crise au parti LREM. En effet, Françoise Nyssen, actuelle ministre de la Culture, est épinglée pour travaux non déclarés.


                                Tout part d’une révélation faite par le Canard Enchaîné qui accuse la ministre d’avoir effectué des travaux au siège parisien de son ex maison d’édition Actes Sud. Il s’agit en effet de travaux destinés à agrandir les locaux. Le Canard Enchaîné parle de 150 mètres carrés supplémentaires. Des travaux qui n’ont jamais été déclarés ni à la Mairie de Paris, ni au fisc.


                                Au cœur de l’affaire, un pognon de dingue. En effet, d’après le journal Sud Ouest, qui cite Le Canard Enchaînée, les travaux du bâtiment auraient dû nécessiter l’accord des Bâtiments de France. Cette « non déclaration » a permis à Acte Sud d’économiser environ 50 000 euros au profit de la cotisation foncière des entreprises. Rattrapée par les faits, Françoise Nyssen parle de « négligence ».


                                A peine relayée par les médias, l’affaire enflamme les réseaux sociaux. Ce mercredi, les réactions ont été légion. « La cour d’Emmanuel Macron est peuplée de privilégiés qui pensent que les lois de la République ne les concernent pas. Les multiples non-lieux prononcés par une Justice aux ordres renforcent ce sentiment », a réagi Eric Drelon, conseiller municipal à Seclin.


                                « Encore combien d’affaires Nyssen avant que cette ministre ne démissionne enfin ? », s’est demandé Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes.


                                Un compte lié à la France Insoumise a pour sa part joué la carte de l’humour. « Nyssen, vous avez demandé la République exemplaire, ne quittez pas », a twitté Goldo13.


                                Cette affaire intervient moins d’un mois après l’affaire Benalla, du nom de ce collaborateur d’Emmanuel Macron filmé en train de tabasser des manifestants lors des manifestations du 1er mai à Paris. L’affaire avait dévoilé des conflits d’intérêts au plus haut sommet de l’Etat et avait plongé le parti au pouvoir dans une crise sans précédent.


                                En tout cas, la rentrée s’annonce très tourmentée pour l’Exécutif.


                                http://lecourrier-du-soir.com/2018/08/22/affaire-nyssen-un-mois-apres-benalla-le-gouvernement-macron-a-nouveau-plonge-dans-la-tourmente/


                                 


                                • @BA


                                  Hier...... Si l’on se souvient des paroles de Macron....La république exemplaire..... 

                                  Aujourd’hui le Ma-Cron dit :- La république exemplaire a le droit de se tromper....

                                  Ma-cron le Ma-caque ....
                                  La république exemplaire est devenue la république Ben-Balla.... !


                                   smiley

                                • tibidi 23 août 09:45

                                  Comme beaucoup de lois iniques de ce gouvernement, ceci n’est-il pas uniquement destiné à adoucir les peines des amis de mes amis qui vont bientôt se retrouver devant les tribunaux pour des affaires de moeurs avec des mineurs ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès