• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Totalitarisme numérique

Totalitarisme numérique

Mon père devient dépendant.

C’est normal, me direz-vous : il doit être vieux, à son âge, il a du mal à arquer, il n’est plus aussi vif, ce genre de choses. Sauf qu’il est encore très autonome : il s’occupe de ses problèmes domestiques tout seul depuis pratiquement ma naissance, il continue à aller tous les matins prendre son petit café sur le port, il va voir ses copains, il gère ses affaires, il se débrouille toujours très bien tout seul. Certes, les jours de tempête, il évite de sortir de chez lui, le vent peut être violent sur le front de mer et, comme il me le disait assez récemment, quand il y a beaucoup de vent, j’ai tendance à perdre l’équilibre… comme nous tous. Certes, il entend un peu moins bien, mais il garde bon pied bon œil, et jusqu’à présent, c’était nettement suffisant.

Non, mon père va plutôt très bien pour ses 85 ans, c’est juste que l’emprise numérique sur notre société est en train de le marginaliser sans aucun ménagement.

Infographie : les exclus du numérique

Selon une étude menée en bureau de poste début 2017 par le groupe, un client sur deux qui se déplace dans une agence de La Banque Postale n’est pas autonome sur le numérique et, parmi ces clients, 26 % n’ont soit aucune compétence numérique soit très peu de compétences. Une situation qui contribue parfois à aggraver les difficultés financières des clients. « Certains privilégient les mandats cash coûteux pour régler des factures, au détriment des virements ou prélèvements gratuits », explique Hawa Koné, directrice de secteur à La Banque Postale. Et cette précarité numérique complique aussi la transformation numérique de La Banque Postale qui, comme les autres banques, cherche à réduire le coût de son réseau. Pour changer la donne, La Banque Postale a décidé de faire elle-même la pédagogie de ses outils numériques car, à mesure que les systèmes se digitalisent, la question devient de plus en plus brûlante. Engagée par sa « mission d’accessibilité bancaire » dont l’a investie l’Etat, La Banque Postale compte, parmi ses 10,7 millions de clients, 2 millions de clients qui utilisent le Livret A comme un moyen de paiement au quotidien.
Source : La Banque Postale met le numérique au service de ses clients fragiles

De la simplification administrative à la désintégration des services

Soyons clairs : personne n’aime vraiment les démarches, la paperasse, les formulaires, les procédures et toutes ces petites contrariétés normées qui sont sécrétées par une société organique extrêmement structurée, hiérarchisée et régulée. En gros, on n’aime pas trop la loi de la jungle, mais on n’aime pas plus les contraintes qui permettent d’échapper à l’arbitraire et à la loi du plus fort.

D’ailleurs, se moquer de l’administration française est resté longtemps un sport national

Du coup, il a été assez facile de nous vendre l’efficience présupposée des entreprises privées plutôt que la lourdeur bureaucratique des services publics, avec l’idée qu’ensuite, ce serait plus rapide, plus efficace, moins cher et plus accessible. Puis, dans l’élan, de nous fourguer la dématérialisation des services, des démarches et même des relations comme simplificatrice de la vie quotidienne.

En fait, ce n’est pas compliqué, la numérisation de notre société, c’est le nouvel eldorado, le saint Graal et le mini Mir réunis.

Ce qui est grandement exagéré.

Déjà, basculer en mode informatique des démarches qui sont sous-tendues par une complexité juridique et règlementaire croissante, ne change que le support et ne résout pas la question même de la complexité. Certes, cela rend service à ceux qui maîtrisent relativement bien et l’outil informatique et le langage administratif, mais pour tous les autres, je suis assez dubitative sur le gain réel de productivité.

Mais le pire est à venir quand cette « simplification » de la démarche s’accompagne en réalité d’un objectif très concret de réduction des couts et donc des personnels chargés de gérer ses processus. Parce qu’aux deux bouts de la chaine numérique, il reste toujours des humains.
Et que tous ces humains — tant s’en faut — ne sont pas des familiers voire même vaguement à l’aise avec la chose informatique ou la chose administrative.
Et que du coup, au moindre petit grain de sable dans l’engrenage, c’est toute la machine qui se grippe, maintenant qu’elle n’est plus ointe du liant humain.

L’Homo numericus ne peut que croiser les doigts pour que tout se passe selon le scénario de la machine, car ne pas entrer dans une seule de ses cases peut déclencher une catastrophe en chaine que nul Bruce Willis du numérique ne pourra plus juguler.

Informatique partout, liberté nulle part

Pour en revenir à mon père, il est juste un pur incompétent numérique. Il est arrivé à grand-peine à dompter l’interface du Cube de Canal+, il a fini par se résigner à utiliser une carte bancaire — lui qui a passé toute sa vie à compter l’argent en briques —, mais c’est bien là le maximum d’effort qu’il veut bien concéder à la machine.

Et je le comprends. À son âge, il n’a plus rien à prouver et si ses capacités intellectuelles sont intactes, il n’a aucune culture numérique et le bond cognitif que cela représente est bien trop de fatigue pour un vieillard.

Mais voilà, la société numérique est totalitaire et ne lui laisse aucun choix, aucun espace, aucune dérogation. L’important, vous l’aurez bien compris, n’est pas tant de nous faciliter la vie, que d’économiser à tout prix sur la masse salariale, dégraisser tout, tout le temps et n’importe comment, comme si Skynet avait déjà pris le pouvoir.

En gros, la digitalisation de la vie quotidienne ne serait pas quelque chose de grave si elle n’était pas imposée à tous, au mépris le plus absolu de ceux qui n’ont pas accès à cette technologie, que ce soit par manque de moyens ou d’envies. C’est ainsi qu’est pourtant créée une nouvelle catégorie de sous-citoyens :

Les exclus numériques

Ça a commencé à la Poste, quand mon père n’a plus pu acheter de timbres : La dame au guichet m’a dit qu’elle ne pouvait plus m’en vendre, qu’il fallait aller à l’automate. Là, il y avait un jeune qui montrait comment ça marchait, je n’ai rien compris. Puis le jeune n’a plus été là. J’ai dû essayer tout seul, mais tu comprends, le temps que je lise tout, l’écran s’est effacé. Et même s’il n’y a personne qui attend au guichet, on refuse de m’en vendre normalement.

Je me demande si les cons qui ont pensé cette nouvelle procédure avaient assez de neurones pour imaginer la frustration et la détresse de ceux qui, soudainement, sont interdits d’accès à quelque chose dont ils ont besoin et dont ils savent qu’on pourrait assez facilement les satisfaire, comme avant.

Il y a 15 jours, sa ligne fixe a cessé de fonctionner. Contacter Orange pour obtenir un dépannage s’avère à présent être pire qu’un parcours du combattant y compris pour les gens très à l’aise avec le numérique comme moi. Pas de numéro direct, pas d’accès au SAV, des formulaires automatisés partout qui ne répondent à rien, ne renseignent en rien, des robots téléphoniques qui renvoient pendant des heures à d’autres robots téléphoniques… pour rien. Tout cela transpire la très mauvaise volonté et un réel désir de ne pas prendre en charge les problèmes. Cela m’a fait très rapidement pensé à La Maison qui rend fou.

Toute cette technologie pour se retrouver exactement au même point qu’avant…

Mon père de 85 ans n’a toujours pas le téléphone et il n’y a pas l’ombre d’une solution en vue.

Je lui ai parlé de la possibilité de lui prendre un mobile chez Free. Bien sûr, pour s’abonner, il me faudrait faire les démarches en ligne, à sa place, sur mon compte, mais bon il lui suffirait de me faire un virement tous les mois pour l’abonnement et il n’aurait pas à s’en occuper.

  • C’est que tu vois, ma fille, je ne peux plus faire de virement.
  • Comment ça, je ne comprends pas ?
  • Depuis quelques temps, à la banque, les gens au guichet n’ont plus le droit d’exécuter de virements à ma place. Il faut que j’aille à l’automate dans le hall. Donc je fais des chèques…

D’ici deux ans, mon père devra déclarer ses impôts en ligne et ça l’angoisse déjà.

Je ne sais pas pour vous, mais franchement, je lui trouve une sale gueule au progrès, maintenant qu’il est en marche… inexorable et indifférent.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • JL JL 24 mai 09:59

    C’est bien de penser aux vieux.

     
    ’’D’ici deux ans, mon père devra déclarer ses impôts en ligne et ça l’angoisse déjà.’’
     
    L’an dernier, j’ai fait ma déclaration en ligne en croyant qu’elle était obligatoire. Cette année, n’ayant pas reçu de formulaire pré-rempli, et comme je voulais revenir à la déclaration papier je me suis fait remettre un duplicata à l’hôtel des Impôts.
     
    J’espère que dans deux ans, le prélèvement à la source sera en vigueur. Même si la déclaration reste obligatoire, ce ne sera plus qu’une formalité mineure, j’imagine.

    • Jeekes Jeekes 24 mai 10:38

      @JL
       
      « Même si la déclaration reste obligatoire, ce ne sera plus qu’une formalité mineure, j’imagine. »
       
      J’ai bien peur que vous imaginiez mal.
      La déclaration (qui deviendra rapidement obligatoire en ligne) restera au même niveau de complexité pour ceux qui la trouvent déjà compliquée.
      Et cette « nouveauté » risque bien de générer un bordel incroyable !
      AMHA.

      Bon, qui vivra, verra...


    • JL JL 24 mai 11:00

      @Jeekes
       

       ce que je voulais dire c’est ceci : pour les retraités la déclaration ne sera qu’une confirmation de ce qui aura été prélevé, si bien qu’ils devraient être autorisés à s’en exonérer.

    • Jeekes Jeekes 24 mai 12:04

      @JL
       
      Je ne crois pas, il me semble que la déclaration restera obligatoire dans tous les cas.

      Et n’oubliez pas que certains retraités (et pas forcément les plus « riches ») ont des sources de revenus multiples ; carrières hachées, employeurs nombreux, assurance-vie transformée en rente, revenus locatifs, revenus fonciers, viager...

      Pas forcément tout à la fois, hein ?
       
       smiley
       
      Connaissant la remarquable capacité des technocrates étatiques, j’imagine les oublis, les loupés, les erreurs qui vont se multiplier et s’empiler pour aboutir à des situations inextricables.

      Par ailleurs, pour ce que j’en ai compris, les recours possibles seront d’une complexité qui n’aura d’égale que la longueurs des délais de prise en compte. Sans parler des éventuels remboursements de trop-perçus !

      Bref, je pense que ce sera tout sauf une simplification...


    • sarcastelle sarcastelle 24 mai 10:09

      Votre père dites-vous s’est résigné à l’argent électronique.

      Il a tort. Ceux qui ne veulent pas d’un monde où chaque geste est traçable doivent restreindre l’usage de la carte aux seuls cas de dépannage.
      .
      Votre père se voit refuser d’acheter des timbres au guichet ? Qu’il achète non la vignette standard mais des timbres « de collection » de même valeur. En plus c’est bien plus agréable à voir et utiliser. 

      • sarcastelle sarcastelle 24 mai 10:18

        @sarcastelle

        .
        Ceux qui n’ont pas envie d’un monde où chaque geste est traçable et où il sera possible de tout savoir de vous en analysant votre consommation, devraient s’intéresser à ce sondage européen destiné à tâter l’opinion sur la question de la réduction de l’argent liquide :
        .
        .
        Certes les paiements en espéces sont déjà limités en France à 1000 euros (mais pas entre particuliers), mais pas partout en Europe, et on voit aussi qu’est envisagée l’abaissement à 500. En réalité on se doute bien que ce genre de démarche est sans limite ; il y aura encore autre chose après. 
        .
        On a seulement jusqu’à la fin du mois. 


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mai 10:20

        @sarcastelle

        Merci à l’auteure de signaler cette dictature du numérique. Je tente de résister. J’ai eu mon premier portable en 2015 et je n’ai toujours pas de carte de crédit. Je paye en espèces. Il faudrait mobiliser les politiques pour inscrire dans la constitution de droit d’utiliser les moyens de paiement traditionnel et de refuser le numérique


      • sarcastelle sarcastelle 24 mai 10:24

        @Bernard Dugué

        .
        j’ai eu mon premier portable en 2015
        .
        Et moi en 2016 mais il est déjà perdu puisqu’il était inutilisable : ayant pris un forfait à un prix dérisoire, la couverture du réseau ne sort pas beaucoup de la ville. 

      • JL JL 24 mai 10:40

        @Bernard Dugué

         
         smiley

         alors, vous n’avez pas osé poster sous mon commentaire ?
         
        C’est donc vrai que vous ne savez poster tout seul ?

      • JL JL 24 mai 10:42

        @sarcastelle
         

         j’ignorais que la couverture du réseau était fonction du crédit ?

      • hunter hunter 24 mai 10:59

        @JL
        Eh si ! si vous êtes chez Free, vous squattez le réseau Orange, et les programmateurs ne sont pas cons : un titulaire de ligne Orange est prioritaire sur le réseau Orange, les autres (les locataires) sont les premiers à voir leurs comms’ coupées ou bien rendues impossibles à cause d’unn refus de connexion.

        Ce phénomène existe même en ville, mais moins visible, car les relais sont nombreux, mais en campagne, c’est garanti !

        Idem pour le connexions internet :les tuyaux (les fils téléphoniques quoi), c’est à Orange, donc un abonné à Free, il utilise les tuyaux d’Orange !

        Ici en campagne, pleins de gens ont succombé aux appels de Free, SFR, car moins chers, mais au bout de quelques mois d’utilisation, déconnections intempestives, plusieurs jours sans accès, etc.... bref, il a fallu repasser chez Orange et là miracle, ça fonctionnait nickel !

        Pas folles les multinationales de la comm’ !

        Si Free, SFR, Alice and co veulent se la jouer, déployez vos propres tuyaux, mais bon, vu le coût....bah tant pis, le mougeon programmé à la « concurrence libre et non faussée », à l’européïsme et au suivisme moutonnier, couinera mais fermera sa gueule, et paiera, c’est l’essentiel !

        adishatz

        H/


      • JL JL 24 mai 11:04

        @hunter
         

         merci pour la réponse. Je n’utilise un mobile que pour le strict minimum.

      • hunter hunter 24 mai 11:08

        @JL
        u’re welcome !


      • sarcastelle sarcastelle 24 mai 12:18

        @Bernard Dugué

        .
        Les vieilles comme moi qui n’y comprennent rien, dès que ça marche mal elles interprètent n’importe comment. 

      • sarcastelle sarcastelle 24 mai 12:19

        @sarcastelle

        .
        Erreur de manip ; c’était une réponse à JL. 

      • babelouest babelouest 25 mai 06:56

        @Bernard Dugué
        Toujours pas de carte bancaire ? J’ai eu ma première il y a 46 ans, à l’époque seule une poignée d’utilisateurs hardis en possédaient une. Bien pratique pour retirer de l’argent n’importe quand, et pouvoir payer en espèces (donc pas de trace). D’ailleurs, à l’époque elles ne permettaient que cela justement : les retraits.

        Quelle bonne idée j’ai eue de m’intéresser très tôt à l’informatique : s’il me fallait commencer maintenant, il y aurait panique à bord....


      • babelouest babelouest 25 mai 07:23

        @hunter
        Je connais quelqu’un qui s’est exilé en Espagne. Eh bien là-bas, ils ne s’embarrassent pas (du moins là où il habite). Il n’existe qu’un moyen de se connecter (pas très rapide en plus) : c’est le Wimax, une sorte de Wifi grand format qui balance de la pollution électromagnétique que c’en est un plaisir. Une antenne émettrice, une antenne réceptrice, comme la télé classique en somme, mais sur des fréquences bien plus dures. Pas besoin de lignes téléphoniques ou de câble coaxial ou optique, pas cher ! Sauf pour le client...


      • Monolecte Monolecte 25 mai 10:13

        @babelouest

        Effectivement, dans les cambrousses, ils tentent d’imposer le Wimax pour faire croire qu’ils tiennent leur promesse de réduction de la fracture numérique : pour vous, ce sera moins bien, mais ce sera plus cher !


      • hunter hunter 25 mai 11:04

        @babelouest

        Salut l’ami

        Oui, dans le sud-ouest aussi, dans certains coins poussent les antennes wimax, mais bon comme vous le dites, bonjour le matraquage électromagnétique !

        Dans un petit village à 6 bornes du mien, ils ont lutté comme des fous pour avoir une antenne wimax, mais ni Orange ni ses « concurrents » ne voulaient en installer (pas assez de potentiels connectés, trop cher, toussa toussa....)

        Finalement, il y a une compagnie qui aaccepté d’en mettre une, les belges de Belgacom je crois !

        Incroyable mais vrai, comme disait l’animateur-crooner des années 80 !

         smiley

        Adishatz

        H/


      • hunter hunter 24 mai 10:49

        Salut à tous,

        Très très bon article : de mon côté, maîtrisant cet outil depuis des lustres, je pratique la résistance, en refusant au maximum l’emploi d’internet.

        J’ai plusieurs arguments, face aux petits robots humanoïdes programmés par leur « management » :

        1/ citez-moi la loi qui oblige un citoyen à avoir une connexion internet, et là je fais de gros mensonges, obstinément :je n’ai pas d’internet !
        Je procède de même avec le sacro-saint portable : quand je dis que je n’en ai pas, v’là les regards hallucinés que je reçois ! en fait j’en ai un depuis plus de 20 piges, mais je ne m’en sers qu’occasionnellement.

        2/ J’ai internet, mais je suis en zone rurale (c’est vrai), et le fonctionnement est plus qu’aléatoire (c’est faux), donc je préfère en rester au classique, à savoir le courrier emmené par les petites voitures jaunes.

        3/ Sachez, Madame, Monsieur, que vos dirigeants vous poussent à inciter les gens à utiliser le net, pour dès que possible, se séparer de vous et vous envoyer chez Popaul !
        Car il est là le vrai but du jeu ! Comme l’explique parfaitement l’auteur !

        Ce dernier argument est parfois pertinent, sauf quand l’appel vient d’un call center étranger, où le stackhanoviste du bigophone est payé royalement l’équivalent de 300 balles par mois.

        Je brode sur ces thèmes, et ça marche bien. Comme le disent Sarcastelle et Bernard, l’utilisation de la CB pour moi, c’est en cas de dépannage, et priorité au cash, aux brozoufs, aux espèces !

        J’assiste dans ma campagne, des gens qui ont de grosses difficultés avec l’écrit et la lecture, qui n’ont pas de bécanes, pas d’accès à internet (ça servirait à quoi, quand on sait à peine lire, et en plus c’est un vrai coût auquel ils n’ont pas les moyens de faire face), et je trouve scandaleux, absolument scandaleux, qu’aucune association n’aie réagi quand a été rendue obligatoire, de s’inscrire à Pôle Emploi via le net !

        Pourquoi personne ne défend les gens déjà en situation de faiblesse (pas de taff, pas de revenus à part RSA) ?

        Certes, il y a des gens comme mi un peu partout, prêts à aider, mais ce n’est pas une raison !

        Ça rejoint la situation du père de l’auteur.

        Je n’entends aucune association genre ATD-quart-monde, s’indigner de cette imposition de la dictature numérique, uniquement par souci de réduire les coûts, et au détriment des plus faibles, nos anciens et ceux qui ne maîtrisent pas bien l’écrit (malheureusement très nombreux) !

        Je ne comprends pas cette résignation, mais bon en fait si, la fabrique du consentement, le concept de servitude volontaire et enfin le grégarisme sont des concepts que je connais, et l’exemple de ces idiots utiles que je vois parfois dans ma petite sous-préfecture, payer leur baguette avec leur beau smartphone (ça reste encore rare ici, mais ça existe), jouant au petit hipster de la France périphérique, voulant boboïser plus haut que le bobo parisien, ça me fait rire, mais ça me donne aussi de violentes envies de distribuer de la bonne vieille mandale formatrice, pour expliquer au mougeon de base, qu’il contribue à l’instauration de cette dictature « en marche » !

        Cinq minutes de discussion suffiraient à lui faire cracher (genre maïeutique), qu’il a voté pour le candidat rothschildien, soutenu par le gros média suiviste !

        Décidément, tout ça est affligeant, mais bon, comme d’autres, je poursuivrai cette résistance au maximum, en espérant que l’effondrement énergétique proche, viendra mettre un terme à tout ça, sinon c’est « Bienvenue à Gattaca » garanti sur facture !

        Adishatz

        H/


        • babelouest babelouest 25 mai 07:12

          @hunter
          Bravo ! moi aussi je fais de la résistance sur le téléphone portable (il doit bien me servir une fois tous les deux mois, en moyenne, et pratiquement personne n’a son numéro).

          En revanche, pour le Net j’ai commencé il y a 22 ans, à l’époque où Windows ne permettait pas la connexion. Il faut dire que c’était très lent et très cher.

          Là où je vous rejoins, c’est à propos des plus démunis, des plus vulnérables, auxquels on oblige une connexion qu’ils n’ont par définition pas les moyens de s’offrir. C’est absolument scandaleux, mais en face c’est le mur de béton qui répond.

          On a les mêmes difficultés, en fait à propos des appareils communicants, leurs ondes électromagnétiques, et les pauvres ÉlectroHyperSensibles : ceux-ci n’ont plus qu’à s’exiler dans une vallée profonde entre deux montagnes, loin des téléphones, des compteurs électriques jaune-vert, d’Internet, de la Phynance et des .... qui la servent.. Pire : les enragés du Net s’ingénient à effacer toutes les zones blanches.

          Au secours !


        • Charly83 25 mai 09:36

          @hunter Merci pour votre beau message plein d’humanité, de sincérité et d’humour, avec certes une pointe, ça et là, d’aigreur et de désillusion, mais la lucidité s’accompagne souvent de désillusion. En tout cas cette désillusion n’entame pas votre volonté de résister à la mécanisation du monde...

          Vous vivez dans un environnement rural, ce qui vous donne davantage l’occasion de faire perdurer les valeurs telles que la solidarité, l’entraide et le partage, le monde rural étant peut-être moins sujet à l’anonymat et à l’individualisme qu’il ne l’est dans les métropoles. Je crois, comme vous, que nous tendons, lentement mais sûrement, vers une dystopie où l’efficacité et la rentabilité prendront le pas sur les valeurs humaines, et qu’à terme, l’humain sera défini selon de nouvelles normes faisant fi des acquis de l’humanisme que, jusqu’à la fin du XXème l’on croyait, à tort, acquis pour toujours.
          Je suis en train de lire Un bonheur insoutenable, d’Ira Levin. Ce qui est intéressant dans ce roman dystopique c’est que les valeurs humanistes, notamment la compassion et la non-violence - sont complètement détournées et récupérées par le totalitarisme imposé par le méga-ordinateur qui veille au bien-être des humains. Ici, l’efficacité se conjugue avec le bien-être, mais au détriment de la liberté. A méditer...
          PS : je ne suis pas vieux, mais j’aimerais savoir comment, sous Windows, on fait les « ç » et les « à » en majuscule. smiley

        • babelouest babelouest 25 mai 09:55

          @Charly83
          Bonjour !

          J’utilise ce petit logiciel depuis des années.
          http://www.langue-fr.net/Le-clavier-etendu-de-Denis-Liegeois-Windows

          Attention ! Il ne fonctionne qu’avec le clavier français-français, pas au Québec, pas en Wallonie...


        • Monolecte Monolecte 25 mai 09:57

          @Charly83

          J’ai l’impression que la dystopie, c’est maintenant.


          Sinon, Windows est une bouse pour les caractères spéciaux.

          Le moins chiant serait encore de vous faire un petit fichier texte avec les caractères dont vous avez besoin (à partir d’une table des caractères, par exemple) et de copier/coller quand nécessaire. Sinon, il vous faut taper le code Unicode, et c’est vraiment trop long.

          Il y a aussi la possibilité d’acquérir Antidote : à la fin de la frappe, il corrige et vous propose de mettre les accents oubliés, y compris sur les majuscules.

          J’ai des amis qui ont installé des claviers Bepo : ça demande un peu d’apprentissage, mais il parait que l’effort initial en vaut la chandelle.


          Sinon, il y a passer sous Linux où les majuscules accentuées sont très simplement obtenues avec Caps Lock + le caractère accentué : À Ù È Ç. Trop fastoche !


        • hunter hunter 25 mai 11:06

          @babelouest

          Merci pour votre message l’ami !

          Perso, première connection sur le net en 97, avec un modem 14400 bauds !

          Puis après un 36000 je crois, puis un petit rouge rectangulaire tout mignon à 56 k bauds, putain c’était Byzance !

          Et ces petits couinements de signal, jusqu’à l’obtention de la porteuse....toute une époque !

           smiley

          Adishatz

          H/


        • hunter hunter 25 mai 11:10

          @Charly83

          salut et merci !

          Oui c’est vrai dans ma cambrousse, solidarité et attention envers les autres, ça a encore un sens !

          La question est, pour combien de temps encore ?

          Enfin, si ça tient jusqu’à ma mort, ça ira !

          Adishatz

          H/

          PS :83, est-ce pour le Var ? c’est ma région d’origine, mais je suis un migrant vers l’ouest ! je ne pouvais plus supporter ce qu’est devenu les sud-est, à savoir le bronze-cul des bobos united, venant de toute la zone euro !


        • Remosra 25 mai 11:15

          @hunter

          Vous avez raison, on est bien tranquille dans le Sud Ouest, et les cons de vacanciers n’aiment pas trop quand il y a des vagues et que l’eau ne soit pas au minimum à 30° !
          J’avais conseillé, une année, à une collègue parisienne d’aller en vacance dans le Sud Ouest, la 1ere remarque qu’elle m’a faite, c’est que l’eau est froide ! smiley


        • Remosra 25 mai 11:17

          @Remosra

          Sans oublier de parler des baïnes, ça décourage les plus téméraires !


        • pipiou 25 mai 11:17

          @hunter
          « je pratique la résistance, en refusant au maximum l’emploi d’internet. »

          exprimé sur un site Internet ce commentaire est assez savoureux


        • hunter hunter 25 mai 11:28

          @pipiou

          Mais en rien contradictoire, quand on réfléchit unn peu : internet est pour moi sources d’échanges et de recherches au niveau professionnel !

          Bref, un certain enrichissement humain, mais si ça ne devient plus qu’un gigantesque magasin et une ode à la dépersonnalisation et à la création de chomeurs, pour le plus grnad bonheur de la mégamachine politico-économique, alors là non !

          Accéder au réseau doit être un choix, en rien une obligtion d’état fascisant !

          C’est contre cet aspect là, cette tendance que je me bats ! enfin j’essaie !

          Réfléchissez un peu avant de lâcher vos futiles petis commentaires inconsistants !

          Portez-vous bien dans votre mougeonnisme ambiant !

          H/


        • hunter hunter 25 mai 11:31

          @Remosra

           smiley

          Merveilleuse région en effet, je ne regrette pas mon choix !

          Adishatz

          H/


        • babelouest babelouest 25 mai 11:33

          @Remosra
          Pour un Parisien, il y a plus près encore : il y a deux ans j’ai accompagné mon fils et sa famille à Sarzeau (Morbihan). Un belle plage, plein sud. Bronzage garanti, et eau tout-à-fait convenable.

          Évidemment, s’il faut pour certains la température de Bora-Bora....


        • Remosra 25 mai 11:40

          @babelouest

          Oui, il parait que dans certain endroit de Bretagne, l’eau est magnifique.
          Un été, en allant voir un pote en Normandie, on a été à la plage. Je suis allé me baigner et j’ai décidé que je n’irai plus jamais me baigner en normandie (j’ai cru voir un iceberg au loin) !
          Alors oui, l’eau est froide du côté Atlantique, et plus vous montez dans le nord et plus elle est froide.
          Les Parisiens se sont habitués à la température de la Méditerranée et au fait qu’il n’y ait quasiment pas de vague + la pollution de l’eau (ils doivent aimer ça) du au faible courant dans cette mer.


        • Milena Milena 13 juin 20:37

          @Charly83

          Dans les mails, ce n’est pas possible mais dans Word, tu cliques en haut sur INSERTION puis sur SYMBOLES : trs facile !


        • Jeff Parrot Jeff Parrot 24 mai 11:19


          Les libertes du citoyen l’ere du numerique, et son corollaire, une nouvelle constitution devraient etre au centre des debats des forces dites progressistes (partis, syndicats, philosophes), mais en fait c’est juste silence radio, le programme c’est juste la soumission aux gafa.

          Et votre pere n’a pas encore Linky ....


          • alain_àààé 24 mai 13:59

            excellent article mais c est vrai que nous les vieux avont du mal a avoir des cours d internet.je prendrais mon cas comme EX.en 2015 a 2016 on avait droit a st brice encogles e bretagne a 1 h par semaine des cours jusqua 2016 juin.mais pas de subvention pour 2016 a 2017 c est vrai que c est un labeur avec internet car méme si l on pense avoir compris comment remplir le feuillet pour les impots cela ne va pas.JE ne veux pas vous inscitez comme moi mais j ai envoyé ma déclaration en papier méme si je devais le faire par internet.
            PS NOUS AVONS PAS DE COURS D INTERNET POUR NOUS LES VIEUX.MAIS ON DOUBLE LES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX ET ON AUGMENTE LES IMPOTS LOCAUX POUR PAYER SES FAIN2ANTS QUICUMULENTS


            • Yvance77 Yvance77 24 mai 17:18

              Superbe billet.

              Moi qui suis plutôt à l’aise avec tout cela, je m’arrache les cheveux avec certains sites ou administration. D’autres fonctionnent très bien. Là ou cela m’insupporte le plus c’est une fois que tu as cliquer sur tous les n° qui te renvoient à tous les autres n° , et que tu es arrivé enfin à destination, tu entends cette charmante voix te dire :

              -« votre temps d’attente étant supérieur à 3 minutes, veuillez renouveler votre appel »

              Je partage aussi cette inquiétude qu’à l’auteuse vis à vis de son père. J’ai ma mère qui est dans le même cas. Pas de mobile, tablette elle ne connait cela que sous forme de chocolat et le pc c’est le parti communiste pas le « personnal computer ».
              .
              Ce qui est infamant c’est cette sècheresse liée à la robotique, ce fait de se cacher derrière la technique pour ne pas avoir à répondre à des questions simples bien souvent, la commodité des lâches en somme.


              • CHALOT CHALOT 24 mai 20:13

                Bonjour


                Article très intéressant.
                Puis-je le reproduire avec votre signature sur mon blog associatif
                familles laîques ?
                Cordialement
                JF Chalot

                • Monolecte Monolecte 24 mai 21:13

                  @CHALOT

                  Oui, mais pensez à le lier avec l’article original : https://blog.monolecte.fr/2017/05/21/totalitarisme-numerique/


                • mmbbb 25 mai 10:06

                  @Monolecte «  »Informatique partout, liberté nulle part" argument idiot J’habite pres de caluire ville ou fut arrete jean Moulin A l epoque il n y avait pas de fichier informatique mais des fiches et des fiches pour chaque citoyen comme en ex URSS .Il est vrai qu en RDA il y avait la liberte Good Bye Lenine ! Cela marchait tres bien ces fiches Et il y avait des mains agiles et et de belles ecritures afin de les mettre à jour Que je sache la liberte et garantit par le droit .. exemple de paradoxe quand j’etais a l ecole des bisounours , nous nous insurgions contre la surveillance des citoyens en l’occurence les cameras Les quartiers les plus securises sont les plus surveilles par cameras par exemple le centre de Lyon meme les bus sont équipes de cameras Par ces temps d actes de terroriste demandez a ce qu il n y ait plus de cameras. J ai passe mon enfance a la campagne il est vrai que la technologie etait toujours presentee comme un monstre et en France nous avons accuse un certain retard La FM par exemple a ete instauree en 1973 alors que l Allemagne avait deja son territoire couvert . C’est une question de mentalite avant tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires