• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Apollo 11 : Michael Collins, héros un jour, héros toujours

Apollo 11 : Michael Collins, héros un jour, héros toujours

« Cette entreprise a été structurée pour trois hommes et je considère que mon tiers était aussi nécessaire que les deux autres. » (Michael Collins, 2001).

_yartiCollinsMichael01

L’astronaute américain Michael Collins est mort ce mercredi 28 avril 2021 en Floride à l’âge de 90 ans (il est né le 31 octobre 1930 à Rome). Michael Collins fut, avec Neil Armstrong et Buzz Aldrin, de l’équipe des trois astronautes qui est allée sur la Lune pour la première fois de l’humanité le 21 juillet 1969.

Ces trois noms sont entrés dans la légende de la grande aventure humaine de l’exploration spatiale au même titre que le nom du cosmonaute soviétique Youri Gagarine. Dès la fin de leur exploit, ils étaient inscrits dans les livres d’histoire et aussi dans les encyclopédies pour enfants. C’est donc avec beaucoup d’émotion que j’ai appris cette disparition, la même émotion que le jour de la disparition de Neil Armstrong, le 25 août 2012, que j’ai apprise grâce à une télévision d’Europe centrale, croate ou bosniaque, je ne me souviens plus, alors que j’étais en déplacement. De ce trio mythique, il reste donc Buzz Aldrin, pourtant le plus âgé (91 ans) qui a foulé le pied sur le sol lunaire, le deuxième homme, puisque le premier fut Neil Armstrong.

Michael Collins, lui, a été un équipier indispensable, mais il n’a pas eu la possibilité de fouler le pied sur la Lune. En ce sens, avoir fait tant de millions de kilomètres (à environ 350 000 kilomètres de la Terre) et laisser son voyage inachevé pouvait avoir un arrière-goût de frustration. Il fallait être très fort psychologiquement. Après la mission Apollo 11, Michael Collins a expliqué d’ailleurs qu’il s’était senti terriblement seul pendant que ses deux compagnons l’avaient quitté dans le petit vaisseau Eagle pour "atterrir" (alunir) sur la Lune.

_yartiCollinsMichael05

De toute façon, le pilote d’Apollo (le module principal s’appelait aussi Columbia) n’avait pas eu le même entraînement que les deux autres, car sa mission était très différente. La répartition des rôles avait été annoncée le 20 novembre 1967 : le commandement de la mission revenait à Neil Armstrong, le pilotage du module lunaire Eagle était attribué à Buzz Aldrin et le pilotage du module principal (module de commande et de service) Columbia était affecté à Jim Lovell. Buzz Aldrin était un remplaçant dans la mission Apollo 9. Finalement, le 9 janvier 1969, Michael Collins a remplacé Jim Lovell qui méritait de commander lui-même une mission (ce fut Apollo 13) et qui fut le remplaçant de Neil Armstrong pour Apollo 11. Des trois coéquipiers, chacun a déjà volé une fois dans l’Espace.

Pendant son entraînement, Michael Collins utilisait beaucoup le simulateur du module de commande principal pour se familiariser avec la technique mais aussi avec les réflexes. Car sa mission était encore plus grave que celle des deux autres : la vie de ses deux coéquipiers reposait sur sa propre action, avec le point le plus délicat : récupérer le module lunaire avec les deux passagers vivants. Pour cela, il a imaginé dix-sept scénarios pour ramener le module lunaire selon toutes les situations imaginables (dans un document de plus d’une centaine de pages).

_yartiCollinsMichael03

Les trois astronautes ont décollé le 16 juillet 1969 et se sont placés sur l’orbite lunaire le 19 juillet 1969. L’équipage a alors identifié exactement l’endroit où il atterrirait (alunirait) avec le module Eagle (près d’un cratère appelé par la suite Collins). Le module Eagle a quitté le module Columbia le 20 juillet 1969 pour descendre vers le sol lunaire. À ce moment, Michael Collins fut seul à bord du module principal, avec une très lourde responsabilité puisque toute la réussite de la mission reposait sur ses épaules. Il craignait de devoir laisser Armstrong et Aldrin sur la Lune et de revenir seul sur Terre. Un sentiment de solitude renforcé quand, dans sa course orbitale, il se retrouvait à survoler la face cachée de la Lune, il n’était plus en contact radio avec la Terre (pendant un peu plus de trois quarts d’heure à chaque tour de Lune).

Cinquante ans plus tard, le 10 avril 2019, Michael Collins admettait à la BBC : « J’aurais préféré marcher sur la Lune, mais cela me semblait une distinction triviale à l’époque. J’étais très heureux de mes responsabilités sur le vol. ». Le 21 juillet 1969, après deux heures trente de balade lunaire, Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont décollé de la Lune et ont rejoint le module de Michael Collins.

Ensuite, tout l’équipage est reparti vers la Terre et leur module a plongé (amerri) dans l’océan Pacifique le 24 juillet 1969. Les trois astronautes ont été récupérés et placés en quarantaine pendant trois semaines pour éviter d’éventuelle contamination pathogène. Comme Gagarine une dizaine d’années avant eux, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins ont été célébrés partout dans le monde, devenus des héros planétaires, reçus notamment par la reine du Royaume-Uni Élisabeth II et par le pape Paul VI.

_yartiCollinsMichael02

Comme je l’ai indiqué plus haut, tous les participants à Apollo 11 avaient déjà fait une expédition spatiale précédemment. Michael Collins a fait partie de l’équipage de la mission Gemini 10 avec John W. Young (1930-2018), qui était un vol habité dans l’Espace faisant partie des étapes de validation pour le programme Apollo. Ils ont décollé le 18 juillet 1966 et ont amerri le 21 juillet 1966 après avoir parcouru près de 2 millions de kilomètres.

Deux objectifs notamment avaient été fixés : d’une part, faire des sorties extravéhiculaires dans l’Espace et faire des manœuvres pour permettre de réaliser un "rendez-vous spatial", appelé ainsi pour désigner la rencontre entre deux vaisseaux (comme ce fut le cas pour ramener Eagle dans Columbia le 21 juillet 1969). Pour cela, les Américains avaient lancé également une Agena, étage d’un lanceur servant à envoyer des satellites, pour effectuer un exercice d’amarrage, puis un autre amarrage avec une Agena lancée pour une mission précédente qui n’avait pas réussi et qui n’avait plus d’énergie. À l’occasion de cette mission, Michael Collins est sorti deux fois dans l’Espace pour réaliser quelques opérations techniques.

Pour Michael Collins, Apollo 11 fut sa dernière mission dans l’Espace. Il avait de quoi être satisfait d’avoir réalisé un doux rêve de l’humanité. Pour comparaison, Gagarine n’avait participé qu’à une seule mission, il était prévu éventuellement une seconde mission mais un accident mortel est venu l’en empêcher prématurément.

Le Président Richard Nixon s’était beaucoup impliqué dans cette mission Apollo 11 qui était stratégique d’un point de vue géopolitique, les États-Unis reprenaient leur leadership technologique face à l’URSS. Il est venu saluer les trois astronautes à leur arrivée le 24 juillet 1969 alors placés en quarantaine dans un caisson de confinement mobile. Nixon insista pour nommer Michael Collins à un poste de sous-ministre, Secrétaire d’État adjoint aux affaires publiques (qui dépend du Ministère des Affaires étrangères), poste qu’il a occupé du 7 janvier 1970 au 11 avril 1971 dans une période très troublée aux États-Unis par la guerre du Vietnam (notamment). Il n’y resta pas longtemps, remplacé par une personnalité plus politique, un ambassadeur.

Michael Collins, Buzz Aldrin et Neil Armstrong ont été officiellement honorés par les États-Unis par la remise de la médaille d’or du Congrès le 7 août 2009, qui est l’une des récompenses les plus grandes du pays. Ils l’ont reçue en même temps qu’un quatrième astronaute célèbre, John Glenn (1921-2016).

_yartiCollinsMichael04

La mort de Michael Collins a eu lieu quelques jours après le décollage du spationaute français Thomas Pesquet et de trois autres astronautes, deux Américains Robert Kimbrough et Megan MacArthur et un Japonais Akihiko Hoshide. Ils ont décollé au bord du Crew Dragon de SpaceX le 23 avril 2021 à 11 heures 49 (heure de Paris) et ils se sont amarrés à la station spatiale internationale (ISS) le 24 avril 2021 à 11 heures 10 (heure de Paris). Pour Thomas Pesquet qui prendra le commandement de l’ISS dans quelques semaines et qui reviendra sur Terre en octobre 2021, c’est la seconde mission spatiale. Il serait partant également pour participer à la mission que la NASA souhaite préparer pour renvoyer des humains sur le sol lunaire en 2024 (c’est demain !), étape avant d’envoyer des humains sur Mars. Le rêve continue…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (28 avril 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Michael Collins.
John Glenn.
Atterrissage de la navette Atlantis le 21 juillet 2011.
SpaceX en 2020.
Thomas Pesquet.
60 ans après Vostok 1.
Youri Gagarine.
Spoutnik.
Rosetta, mission remplie !
Le dernier vol des navettes spatiales.
André Brahic.
Les petits humanoïdes de Roswell…
Evry Schatzman.
Le plan quantique en France.
Apocalypse à la Toussaint ?
Le syndrome de Hiroshima.
L’émotion primordiale du premier pas sur la Lune.
Stephen Hawking, Dieu et les quarks.
Les 60 ans de la NASA.
La relativité générale.


Moyenne des avis sur cet article :  1.93/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 29 avril 2021 17:22

    Faudrait encore être sûr qu’il soit bien allé sur la lune ....


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 avril 2021 17:45

      @devphil30

      Et Mr Gorsky ? 


    • raymond 29 avril 2021 17:49

      @devphil30
      Une erreur de navigation ? possible


    • devphil30 devphil30 29 avril 2021 18:38

      @raymond

      Ou simplement prise de vue en studio ....
      La course à l’espace est relancée par les Chinois qui veulent aller sur la lune.
      Les USA avec leur syndrome du plus fort ont relancé également leur programme , il serait amusant au XXI ième qu’ils ne puisent pas également leur soi disant exploit de 1969

      N’oublions pas la ceinture de Van Hallen autour de la lune et bien d’autres problématiques
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_Van_Allen

      Mais comme ils ont réussi majestueusement en 1969 , n’ayons aucune crainte pour une prochaine mission sur la lune .......


    • amiaplacidus amiaplacidus 29 avril 2021 19:02

      @devphil30

      Les ceintures de Van Allen autour de la Lune ?
      N’avez-vu pas peur de vous ridiculiser en écrivant cela ?

      Les ceintures de Van Allen (au pluriel, il y en a deux) sont dues au champ magnétique terrestre qui piège les particules émises par le soleil.
      La plus proche est en moyenne à environ 5.000 km de la surface terrestre, la plus lointaine en moyenne à 40.000 km.

      À comparer avec la Lune qui est distante de 350.000 km au plus près, 406.000 km au plus loin (la trajectoire lunaire est elliptique).
      C’est à dire bien loin des ceintures de Van Allen.

      En route vers le cosmos (et donc vers la Lune), les engins spatiaux traversent les ceintures de Van Allen en quelques minutes.


    • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 19:19

      @amiaplacidus

      https://www.pourlascience.fr/sd/planetologie/le-magnetisme-de-la-lune-7162.php# : :text=%2D%20Les%20roches%20de%20la%20Lune,a%20aussi%20un%20noyau%20liquide.

      Le magnetisme lunaire existe encore , mais il est trop faible pour creer une ceinture , on ne persoit d’ ailleur pas d’ aurore boreale aux pole lors de tempete solaire .

      ca se voit pourtant bien de tres loin 
      https://photos.lci.fr/images/613/344/aurore-baureale-758821-0@1x.jpeg


    • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 19:34

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Oui , c’ est bien l’ un des gros point noir ....

      les ingenieur chargé de la conception des vaisseau martien 
      planche d’ ailleurs sur le sujet .

      https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/univers-voyage-vers-mars-bulle-plasma-guise-bouclier-anti-radiations-9343/

      ou des double paroi remplit d’ eau ...

      S’ il se donne cette peine c’ est bien que le probleme est reel et qu’ il n’ ont pas envit de voir cuire les astronaute en cas de « colere du soleil » .

      Pour la lune , ca reviendrais a traverser une autoroute de nuit les yeux fermer en croisant les doigt pour qu’ il ne se passe rien .

      Ils aurais peut etre reussit une fois a passer au travers mais pas 5 .

      j’ opte donc pour une theorie hybride .... ils ont peut envoyer des engin telecommander faire des prelevement , mais certainement pas des hommes .


    • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 19:55

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Fastoche, Von Braun est parti en expédition au pôle afin de ramasser des météorites quelques mois (un an ?) avant le programme Apollo.

      Pourquoi pas , mais pas evident a trouver sous la glace en antartique ...
      De meme forer , pour trouver le deuxieme noyaux qui as creer la lune , a la suite de l’ hypothetique collision ... faut vraiment creuser profond smiley ...meme pemile creuse pas aussi bien smiley

      Au reste ils sont où, les échantillons ? Soi-disant des kilos : mon cul, et que dire de ce qu’ils ont distribué comme étant des pierres lunaires et qui à l’analyse s’avère être du bois pétrifié ?

      tu as raison beaucoup de cadeau diplomatique sont des fake , il faudrais vraiment expertiser les « officiel » sinon ca vaut pas plus que le saint suaire ou les morceau de croix avec lesquel on ferais 3 a 4 croix tellement il y en as smiley

      Bref, la grosse blague. Ce qui va être comique c’est les explications embarrassées qu’ils vont nous inventer pour ne mettre personne de vivant dans la fusée

      ou alors il vont le doter d’ un bouclier d’ eau ou de plasma (mini ceinture van hallen portative ) et la ca sera indeniable que les premier vol ne pouvais pas etre « vivant » .

      aure argument les chinois , y serais deja aller pour emmerder les americain , il n’ y vont pas .... doit bien y avoir une raison pour cela .


    • devphil30 devphil30 30 avril 2021 06:31

      @amiaplacidus

      Le problème n’est pas de traverser ces ceintures mais une fois traversé c’est l’exposition des organismes aux rayonnements cosmiques.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_Van_Allen#Exemple_des_missions_Apollo

      Le ridicule est de ne pas prendre le temps de lire le lien fourni et pour infos il y a une troisième ceinture qui a été découverte


    • berry 30 avril 2021 08:52

      @CYRUS
      Il y a des zones en Antarctique où les précipitations sont quasi-nulles et l’ensoleillement très important. Malgré le froid général, l’érosion de la glace par fonte ou évaporation est supérieure à l’apport de neige.
      Les météorites enfouies dans la glace réapparaissent naturellement à la surface.


    • The White Rabbit The White Rabbit 30 avril 2021 10:11

      On retrouve une certaine cohérence chez les conspirationnistes ci-dessus qui ne croient pas plus à la pandémie actuelle qu’à l’alunissage humain.

      Certains vont même jusqu’à prétendre que la vaccination explique la vague actuelle à New-delhi ! smiley

      Beati pauperes spiritu, ils sont heureux et seront toujours les premiers à faire rire avec leur délire.

      ps : une vidéo sympa sur le moon hoax



    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 30 avril 2021 11:38

      @Philippe Huysmans, Complotologue,
        Tu vas être étonné, j’approuve tes commentaires.
        Je ne vais pas ressortir mes billets à ce sujet, mais si tu veux avoir le courage de lire la brique de J.R. Dos Santos « Signe de vie », tu ne devrais pas être déçu.
        C’est aussi philosophique comme il le dit dans cette vidéo 


    • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 20:06

      Pourquoi pas , mais pas evident a trouver sous la glace en antartique ...


      Pas sous la glace... Au-dessus, ce qui fait de jolies taches noires sur fond blanc, comme des mouches dans une tasse de lait.


      la honnêtement je ne sait pas , a quel profondeur elle peuvent s’ enfoncer et si c’ est visible par vol de reconnaissance , mais oui c’ est une hypothèse valable a considérer .

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Roche_lunaire

      les chinois en tout cas on fait ca par telecomande 
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_chinois_d%27exploration_lunaire

      ca c’ est une certitude absolue ...

       


      • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 20:10

        @CYRUS

        Phases ultérieures[modifier | modifier le code]

        La Chine envisage le lancement de missions habitées vers la Lune à l’horizon 2025-2030. À propos de cette étape, Ouyang Ziyuan (en), le scientifique en chef du projet d’orbiteur lunaire a déclaré en septembre 2012 :

        « Envoyer un homme sur la lune est un programme systématique très compliqué, composé de nombreux défis techniques à résoudre, y compris ceux liés à la conduite des sorties extravéhiculaires, à l’amarrage, à rester sur la Lune et au retour sur Terre. [...] La Chine n’effectuera pas d’atterrissage habité sur la Lune tant qu’elle ne maîtrise pas toutes ces technologies essentielles8. »

        la c’ est bien un aveux de l’ impossibilité de blinder le vaisseau et meme des coordination necessaire ou du blindage des combi ...

        Pourtant il dispose de la meilleur technologie de la planete dans tout les domaine 


      • Pauline pas Bismutée 29 avril 2021 20:28

        @CYRUS

        Salut Cyrus, ça m’embête un peu de devoir mettre ça la, mais il y a un article de Panda en modé (donc bonne nouvelle, il va mieux) je ne l’ai ni approuvé ni refusé (j’ai corrigé les premières fautes avec un mot, mais moi je ne suis personne ici et je ne le connais pas) mais son article ne va jamais passer comme ça (fautes et tournures). J’ai bien compris qu’il avait des problèmes de santé et que ce n’est pas sa faute, et comme tu as mentionné qu’il était un des premiers rédacteurs sur ce site, et qu’il se donne la peine d’écrire et tout, ça fait un peu mal au cœur….


      • Pauline pas Bismutée 29 avril 2021 20:39

        @Philippe Huysmans, Complotologue

        ’ça n’a absolument aucun sens’.

        Je n’irai peut-être pas jusque la, disons que c’est a reprendre...mais bon il doit bien connaître des gens sur ce site qui pourraient lui donner un coup de main/plume ?


      • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 20:39

        @Pauline pas Bismutée

        je peut pas lui corriger , j’ en rajouterais deux en en enlevant une ...

        mais si un benevole veut l’ aider a corriger pour feter son retour 
        on peut le joindre sur son site .
        https://www.panda-france.net/

        et meme peut etre y publier pour ceux qui le souhaiterais .


      • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 20:42

        @Pauline pas Bismutée

        @Philippe Huysmans, Complotologue

        ’ça n’a absolument aucun sens’.

        Je n’irai peut-être pas jusque la, disons que c’est a reprendre...mais bon il doit bien connaître des gens sur ce site qui pourraient lui donner un coup de main/plume ?

        je le lit tres bien , faut juste qu’ il retouche un peut son texte avec un peut d’ aide .
        mais la moi je peut pas l’ aider .

      • Pauline pas Bismutée 29 avril 2021 20:49

        @CYRUS

        ’je peut pas lui corriger , j’ en rajouterais deux en en enlevant une’

        Oui, ça m’était venu a l’esprit smiley !

          
        Bon le message est passé, peut-être que..







      • itzi bitsy CYRUS 29 avril 2021 20:53

        @Pauline pas Bismutée

        je savais pas si je pouvais passer son mail directe , mais il est bien sur son site .
        et donc publique pour ceux qui voudrais l’ aider .

        https://www.panda-france.net/publier-ou-sinscrire/
        Merci de votre participation, en cas de problèmes, de questions de tous ordres n’hésitez pas faites parvenir un e-mail à l’un des Administrateurs par l’adresse suivante : patrick.juan@panda-france.net.



        • phan 30 avril 2021 00:25
          << Il serait partant également pour participer à la mission que la NASA souhaite préparer pour renvoyer des humains sur le sol lunaire en 2024 (c’est demain !), étape avant d’envoyer des humains sur Mars. Le rêve continue>>comme le mensonge ...
          SpaceX va lancer les deux premiers touristes de l’espace autour de la Lune fin 2018
          ça fait des années que ça dure : Elon Musk ne fait que soutirer l’argent du contribuable américain à travers la Nasa...

        • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 30 avril 2021 02:53

          Trop d’indices prouvent que la version officielle de ce spectacle n’était qu’une supercherie hollywoodienne. Mais la foi en le Dieu dollar est encore trop forte pour qu’un hypothétique réveil s’effectue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité