• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Boeing survivra-t-il aux Crashes du 737 MAX ?

Boeing survivra-t-il aux Crashes du 737 MAX ?

Il est inutile de revenir sur la destruction lente mais effective de la culture aéronautique subie par la société Boeing depuis 2005. L’année à partir de laquelle le nouveau PDG Jim MC Nerney a privilégié les actionnaires à ses ingénieurs qui, jusque-là, avaient fait de Boeing le respecté géant aéronautique que l’on connaît.

Le point d’orgue de la mauvaise décision fut la remotorisation sans modernisation de la cellule du 737 conçue dans les années 1960 par les nouveaux moteurs « Leap » certifiés en 2017 et bien plus économes en carburant.

C’était l’équivalent d’une remotorisation aux normes Euro 6 d’une Renault Dauphine !

Ainsi par une décision purement financière cet avion qui représente 78% du carnet de commande de Boeing allait devenir ainsi la machine-à-cash rêvée. 

Au 11 décembre 2019 date où le patron de la FAA a déclaré que la certification du 737 MAX ne se ferait pas avant 2020 - Boeing a « Grillé » près de 13 Md$ de cash ! Somme qui aurait été suffisante pour redessiner l’aile et améliorer son interface avec les moteurs qui est la principale cause du désastre.

L’avion qui sera présenté à la certification sera donc identique du point de vue de sa cellule ! c’est-à-dire un avion toujours aussi dangereux et non-certifiable en l’état. L’aide électronique, le tristement connu MCAS sera modifié et son « autorité » limitée pour laisser aux pilotes la possibilité de garder eux-mêmes le contrôle de l’avion.

Les alarmes indiquant un fonctionnement douteux ne seront plus des options payantes grâce à une demande expresse de deux membres du Congrès..

Vraisemblablement, ce MCAS prendra en compte les informations des deux incidencemètres au lieu d’un. Ceci augmentera le taux de pannes puisqu’il ne sera pas possible de distinguer laquelle des deux sondes - qui évaluent le degré du filet d’air par rapport à la référence horizon de l’avion - ne fonctionne pas. (NDLR : Airbus a trois incidencemètres). La formation des pilotes pour faire face à cette situation cette situation sera donc fondamentale.

Une remise en exploitation commerciale de cet avion ne semble pas être techniquement envisageable avant la mi-2020 soit après 25Md$ de pertes au bas mot.

Une fois l’avion à nouveau certifié Boeing devra en plus assumer financièrement :

- la modification de tous les avions ;

- l’entraînement aux nouvelles procédures des 5500 pilotes dédiés ;

- la maintenance programmée des machines immobilisées pendant plus d’une année ; 

- le dédommagement des compagnies utilisatrices pour la perte de chiffre d’affaires et les frais engagés pour louer d’autres avions etc. ;

- les dommages et intérêts des parents des victimes - qui n’oublieront pas la phrase prononcée par un membre du congrès qui auditionnait le PDG rétrogradé au rang de DG de Boeing « Alors après l’accident de la compagnie Indonésienne vous avez continué sciemment à fabriquer des « cercueils volants ! ».

Certaines compagnies aériennes auront beaucoup de mal à convaincre leurs clients que le 737 MAX est devenu sans danger...

Boeing peut-il assumer financièrement ces pertes  ?

Boeing a entamé des cycles de négociations discrètes avec ses plus gros clients en proposant des dédommagements sous la forme de rabais massifs par rapport au prix catalogue de ses avions.

Avec un carnet de commande de plus de 3000 B737 MAX, c’est une démarche habile mais qui a ses limites.

La société Boeing aux 100Md$ de chiffre d’affaire au total en 2018 est également un géant présent dans le domaine de la défense et de l’espace avec un CA annuel de l’ordre de 25Md$.

Bien que chaque mois qui passe apporte son lot de révélations toutes compromettantes pour le constructeur, Boeing survivra vraisemblablement à cette perte. Mais malgré les modifications en profondeur entreprises au niveau de son management sa réputation restera durablement entachée. Il n’y a toujours, dans le monde, que deux fournisseurs en capacité de fournir l’appétit grandissant en matière de transport aérien. Il faudrait pour Airbus au moins deux années pour augmenter significativement ses cadences et la Chine est toujours en phase de certification pour son produit concurrent. C’est la chance de Boeing.

Notons qu’au moment-où des sanctions de l’OMC frappaient Airbus (7,5 Md$), le Pentagone commandait à Boeing pour 2,6 Md$ d’avions ravitailleurs dérivés du B767 - alors que son client, l’USAF, en critique le retard et la mise au point loin d’être achevée.

Mais il n’y a qu’en Europe que les états financent l’aviation civile, l’OMC nous l’affirme !

 

Notes :

- Md$ milliard de dollars US

- Assurances « Grounding » assurances prises par les constructeurs d’avions et contractées auprès de la communauté des assureurs et réassureurs mondiaux pour couvrir ce genre d’événement et pour une période de temps n’excédant pas en général une période de quelques mois.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 décembre 2019 08:40

    « Mais il n’y a qu’en Europe que les états financent l’aviation civile, l’OMC nous l’affirme !  »

    Ne soyez pas de mauvaise foi, enfin !

    Vous savez bien qu’aux USA, tout est privé : le dollar, le Pentagone, l’USAF, tout !

    C’est financé par le téléthon : ol n’y a pas d’impôts aux Etats-Unis, ni de taxes sur les importations : c’est un marché libre dans un pays libre, pas comme dans les pays bolcheviques d’Europe, à commencer par la France et l’Allemagne où tout est nationalisé.


    • mmbbb 14 décembre 2019 11:00

      @kimonovert budget militaire des USA , 690 milliards de dollars , Trump ne laissera pas tomber BOEING 


    • mmbbb 14 décembre 2019 11:01

      @Séraphin Lampion Vous avez plagie Spartaccus , c est pas bien ! 


    • San Jose 14 décembre 2019 09:10

      Faux problèmes, faux problèmes...

      Les gouvernements du monde entier dirigés par Gretchen ont décidé qu’on ne va pas martyriser les pauvres par des supertaxes nouvelles sur le carburant, mais qu’on va supprimer le moyen de transport de ceux qui sont infoutus de se contenter de vacances en Corrèze. 

      .

      Mon quadrisaïeul employé de banque en 1840 à Paris dans le quartier du Louvre habitait à trois minutes à pied. Il prenait des vacances, mais oui, il prenait une location à... Vaugirard, charmant village quasi-campagnard hors de Paris, et d’où tous les matins d’été il se rendait à son bureau en une heure de marche. 

      .

      Les locations de ce genre n’étant pas meublées, leurs heureux bénéficiaires y transportaient leurs tables, chaises et matelas dans une voiture à bras poussée pour trois francs par le citoyen Chapougnac. 


      • Aimable 14 décembre 2019 09:43

        @San Jose
        Vous avez raison , il est quand même dommage pour un individu de mourir avant d’avoir visité ou pris des vacances plusieurs fois dans toutes les régions de notre belle France qui peut lui en mettre plein les mirettes .


      • Raymond75 14 décembre 2019 09:56

        @kimonovert

        Il n’y a plus de guinguettes à Chaville, Nogent, Joinville, Chennevières ou ailleurs : il y a du béton, surtout de luxe ... et des tours à Vaugirard.

        La France a créé un monstre en Ile de France, avec 12 000 000 habitants dans un rayon de 40 km, tous très loin de leur travail concentré en quelques lieux. SNCF, RER, Métro, Bus saturés en temps normal ; voies rapides et autoroutes saturés dès 6 h du matin ; trottoirs encombrés de gadgets électriques pour bobos.

        Les transports, en temps normal, sont un enfer pour des millions d’habitants dont la plupart ne sont pas nés dans cette région mais y sont venu pour trouver du travail ...

        Les ’parigots’ sont des provinciaux et des migrants venus d’ailleurs.


      • San Jose 14 décembre 2019 10:22

        @kimonovert
        .
        https://ebooks-bnr.com/ebooks/aute/christophe_cosinus_1.htm

        .
        Plus Ctrl F « chapougnac »


      • San Jose 14 décembre 2019 11:14

        @kimonovert

        .

        Mmouais... Trouvez plutôt le texte d’origine (Livre de Poche ?), que je sais à peu près par coeur depuis les cours de latin pendant lesquels je le lisais (sans que cela m’empêchât d’aller ad astra). Je viens de m’apercevoir en quelques instants de la suppression d’un mot devenu rare et du remplacement d’un sigle ancien et disparu par sa traduction en langage contemporain. Il doit y en avoir d’autres. C’est le syndrome « Club des Cinq ».

        .

        Bon, moi je suis un dixneuviémiste vicieux, je possède les 17 tomes du dictionnaire encyclopédique de Pierre Larousse, paru de 1870 à 1880, que j’allais lire à la bibliothèque municipale entre deux recherches de traduction latines (merci Félix pour tes innombrables références !). Il y en a un ou deux qui sur Ebay attendent depuis plusieurs années, à des prix réellement raisonnables. 


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 décembre 2019 09:33

        Bonjour,

        .

        « L’année à partir de laquelle le nouveau PDG Jim MC Nerney a privilégié les actionnaires à ses ingénieurs ... »

        .

        Les mondialistes sont entrent de détruire le monde !

        .

        Ses gens pissent sur le travailleurs, le méprisent tout comme Macron & Co. !
        .

        La société pour laquelle je travaille a été achète par le fond d’investissement, ARDIAN, qui pèse 71 milliards de dollars en Europe... et depuis nous avons une nouvelle direction et les employées fuient la société. Moi je vais être licencie, certainement dans les mois à venir, je coute, selon mon supérieur, en gagnent un peu plus que le SMIC, trop cher à notre société, pourtant c’est une société qui se porte bien financièrement parlent...

        Et tout ça pour augmenter les revenus des actionnaires qui gagnent leur argent sur nos dos en dorment !

        .

        Les mondialistes détruisent nos vies !

        .

        Le monde de la grande finance est notre véritables ennemi !

        .

        Un autre fond d’investissement, BLACK ROCK, société américaine, et leur patron français Jean-François Cirelli, un copain à E. Macron, vas s’occuper de nos retraites par capitalisation ....

        Et oui encore les requins du monde de la finance !

        https://www.youtube.com/watch?v=lqKlPdbn1yc&feature=emb_logo&t=5m9s

        .

        Notre appartenance à l’UE facilite aux requins de la finance de spolier l’ensemble du patrimoine de français ainsi la mise en esclavage des travailleurs et la suppression de la classe moyenne.
        https://www.youtube.com/watch?v=hhwzKDNZcoI&feature=emb_logo

        .

        L’OCDE s’inquiète de la disparition des classes moyennes
        https://www.youtube.com/watch?v=ay6nyOT71cg

        .

        Français, réveillez vous enfin !


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 décembre 2019 09:44

          Lisez aussi mon article au sujet de BlackRock qui date de 2016 :
          https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/blackrock-l-institution-financiere-185781
          .
          Les actifs sous gestion de BlackRock pèsent aujourd’hui ‎ : ‎6 840 milliards USD


        • Aimable 14 décembre 2019 09:58

          @eau-du-robinet
          La finance, les actionnaires et les dirigeants a leur solde sont des vampires qui dévitalisent les entreprises, tous nos fleurons tombent entre leurs crocs les uns après les autres . 


        • Raymond75 14 décembre 2019 10:07

          @kimonovert

          Un jour, pour mon travail, j’ai pris un avion Air France pour Toulouse, départ de Roissy. L’avion, un Boeing 737 de l’Aéropostale (transport du courrier la nuit, de passagers le jour), était garé loin et on y a été en bus, avec une passerelle traditionnelle en escalier.

          A l’arrivée, je vois des ouvriers s’affairer autour du train d’atterrissage gauche, avec une sorte de Fenwick qui immobilisait la roue. Nous restons bloqués dans la cabine pendant 3/4 h, puis nous décollons. L’avion met 1 h de plus que la normale pour faire ce court trajet.

          A l’arrivée, ma collègue morte de rire me demande si j’ai fais un bon voyage « parce que vous avez perdu une roue au décollage » !!! Objectivement dans l’avion nous ne nous sommes rendus compte de rien, mais la piste de Blagnac avait été évacuée, et des ambulances et des camions de pompiers d’aéroport étaient dispersés le long de cette piste.

          A mon retour je me suis renseigné : c’était un incident assez fréquent sur cet avion, dû à une erreur de la procédure de maintenance.


        • Raymond75 14 décembre 2019 10:08

          @Raymond75

          Commentaire mal situé qui n’est pas une réponse désolé


        • Aimable 14 décembre 2019 13:41

          @kimonovert
          Je suis resté a la planche ( dans la navale principalement ) , l’écran a l’époque ne me branchait pas ( trop vieux ) , donc je me suis reconverti dans une école de commerce et j’ai donc terminé comme téchnico commercial .


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 décembre 2019 19:14

          complément d’information :
          .
          L’UE coûte 3200 euros par foyer fiscal français chaque année !
          https://www.youtube.com/watch?v=qcsBgOZr48o&feature=emb_logo


        • Irina leroyer Irina leroyer 14 décembre 2019 22:09

          @kimonovert J’ai eu l’accasion de piloter le 737 200 équipé de moteurs Prat JT8 ainsi qu’un modèle plus récent le 737 500 équipé de moteur SNECMA CFM56.
          Ce sont d’excellents avions très agréables et très faciles à piloter !!!

          on s’y adapte très très vite ! et le comportement est sain 

          beaucoup plus facile qu’un ATR72 par exemple...

           la critique est facile surtout quand on n’y connais rien.

          Irina


        • acetrip 15 décembre 2019 08:06

          @eau-du-robinet
          sont en train
          en dormant
          notre véritable
          l’orthographe !


        • San Jose 15 décembre 2019 17:36

          @alexis42
          .
          j’ai piloté Mirage III
          .
          Est-ce qu’un delta pur en palier tirant brutalement beaucoup de g s’enfonce transitoirement par soudain effet déporteur de ses gouvernes ? 


        • nono le simplet nono le simplet 15 décembre 2019 18:15

          @San Jose
          toi aussi tu as un doute ?


        • San Jose 15 décembre 2019 21:11

          @kimonovert
          .
          Le Mirage III n’a pas de becs. 
          Si l’avion vole en frôlant le sol, peut-il en tirant sec amorcer un enfoncement et racler le tapis ? 


        • San Jose 15 décembre 2019 23:07

          @alexis42
          .
          Nono n’est pas pilote ; alors forcément...
          Vous parlez des ragondins ? (c’est trop gros pour des souris)


        • San Jose 15 décembre 2019 23:10

          @alexis42
          .
          Sur Broussard on doit aussi pouvoir garder deux paras sur le lot, et en courte finale leur demander de se tasser à l’arrière ? 


        • San Jose 16 décembre 2019 15:07

          @alexis42
          .
          Ma clé à molette présente une finesse de 7,8 mesurée moteur réduit au régime de transparence de l’hélice à la vitesse optimale de 95 km/h. 
          Le taux de chute est coquet, c’est vrai. 


        • Raymond75 14 décembre 2019 09:58

          "L’année à partir de laquelle le nouveau PDG Jim MC Nerney a privilégié les actionnaires à ses ingénieurs qui, jusque-là, avaient fait de Boeing le respecté géant aéronautique que l’on connaît" C’est vrai pour Boeing, mais aussi pour les reste de l’industrie dans le monde.

          Il n’y a peut être qu’un pays qui maitrise son développement industriel, car il a une vision à long terme avec des objectifs déclarés et un état qui dirige : la dictature numérique chinoise ...


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 décembre 2019 10:20

            Latécoère vient de subir une OPA d’un fond de pension américain...sur ça va bien se passer. Et Paris laisse faire...


            • Désintox Désintox 14 décembre 2019 13:11

              Ce n’est pas grave : Supertrump va intervenir et sauver Boeing ! Tintin ! Tintintintin !


              • Irina leroyer Irina leroyer 14 décembre 2019 22:11

                @Désintox mais bien sur et a sa place tu le ferai aussi

                pas vrai ?


              • Désintox Désintox 15 décembre 2019 18:24

                @Irina leroyer
                C’était ironique. Le jour où on verra Trump sauver quelqu’un, les poules auront des dents.


              • Esprit Critique 14 décembre 2019 16:54

                Un fer a repasser, associé un programme informatique n’est pas certifiable !

                Si les abrutis de Boeing n’ont pas lancé immédiatement après le deuxième crash

                l’étude complète d’un modèle de remplacement, (D’avion, pas de boules de pétanques), qui peut recevoir éventuellement le même moteur, et les mêmes sièges ... Alors ce sont des vrais cons, ils sont condamnés a disparaître, et c’est très bien. 

                Le Problème c’est que les financiers américains et leurs amis pèsent de plus en plus lourd dans les capitaux d’ Airbus ......

                Sœur Anne , tu vois quelques choses  ????


                • titi 14 décembre 2019 18:23

                  @Esprit Critique

                  Dans tous les domaines, on demande à l’informatique de rattraper les erreurs de conception : tordre le cou des mauvaises données, corriger des relevés de mauvais capteurs, pour présenter des résultats cohérents.

                  Ce n’est pas qu’en aéronautique. Et ca ne date pas d’hier…


                • Irina leroyer Irina leroyer 14 décembre 2019 22:13

                  @kimonovert c’est faux : pour le désactiver il suffit de désengager les breakers !


                • pemile pemile 14 décembre 2019 22:19

                  @Irina leroyer « c’est faux : pour le désactiver il suffit de désengager les breakers ! »

                  La « manivelle » qui demande une force physique que certains pilotes ne possèdent pas ?

                  https://www.lopinion.fr/edition/wsj/boeing-737-max-probleme-force-physique-pilotes-190441


                • Irina leroyer Irina leroyer 14 décembre 2019 22:23

                  @pemile c’est un déroulement de trim. mais si on ne vous a pas dit comment il faut faire cela devient compliqué...


                • pemile pemile 14 décembre 2019 22:26

                  @Irina leroyer « c’est un déroulement de trim. mais si on ne vous a pas dit comment il faut faire cela devient compliqué »

                  Oui, merci de reconnaitre que piloter cette « merveille » peut devenir compliqué smiley

                  Lors d’un test de simulation de vol plus tôt ce mois-ci, Scott McCartney, columnist au WSJ, et Roddy Guthrie, commandant de la flotte de 737 chez American Airlines, ont eu des difficultés à actionner la manivelle. Comme décrit dans un article du 5 juin, le commandant Guthrie n’a pas pu bouger la roue avant que M. McCartney ne fasse piquer le nez de l’avion, réduisant ainsi la pression sur la roue.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 décembre 2019 23:44

                  @kimonovert

                  Alexis est Irina ? Ou l’inverse... Rhaaa ça devient compliqué l’aéronautique moderne.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 décembre 2019 00:12

                  @kimonovert

                  Vouais bizarre...


                • pemile pemile 15 décembre 2019 00:34

                  @kimonovert "Un breaker en français c’est un disjoncteur...donc on coupe l’alim de l’actuateur et hop la gouverne reprend son incidence donnée au manche"

                  A priori, un disjoncteur pour désactiver le MCAS et un volant de compensation manuel (nommé manivelle ou roue dans le lien ci-dessus) pour restaurer la position du stabilisateur.


                • San Jose 15 décembre 2019 17:23

                  @pemile

                  .

                  merci de reconnaître que piloter cette « merveille » peut devenir compliqué smiley

                  .

                  Et encore plus compliqué si outre le fonctionnement du compensateur on ne vous a pas enseigné non plus le reste du pilotage. smiley


                • San Jose 15 décembre 2019 17:25

                  @kimonovert
                  .
                  En effet le pilotage ne s’oublie pas (mais perd rapidement en finesse en l’absence de pratique) mais je ne me rappelle pas la couleur de la poignée de largage du Castel-Mauboussin 311P de mon premier vol en solo en 1970 !


                • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 14 décembre 2019 20:16

                  Boeing espère toujours que des passagers monteront dans ces avions ! Sacré pari !



                  • Irina leroyer Irina leroyer 14 décembre 2019 22:21

                    @yapadekkoaqba moi je monte sans problème !


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 décembre 2019 22:44

                    @Irina leroyer

                    Toute la vie j’ai rêvée d’être une hôtesse de l’air...toute ma vie je voulais le bas en haut...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 décembre 2019 22:51

                    @alexis42

                    J’ai pas les compétences d’Irina.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 décembre 2019 23:01

                    @alexis42 Non je ne puis. Lol


                  • Esprit Critique 14 décembre 2019 23:51

                    Au début des premier vol de ces cercueils volants, les pilotes n’étaient même pas informé du vice de forme de ce qui n’est plus un avion ,ni du fait qu’un logiciel « Secret » prenait les commandes a leur insu pour proposer des corrections consistant a piqué du nez plein gaz. 

                    Les responsables de Boeing devraient déjà avoir été jugé et ....


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 décembre 2019 00:33

                      @Esprit Critique

                      A trop dégager l’humain ...même si l’humain fait des conneries.


                    • Esprit Critique 15 décembre 2019 12:57

                      @kimonovert
                      Le pilote du premier qui s’est écrasé est mort sans avoir rien su, ni rien compris de ce qui se passait dans l’avion qu’il croyait piloter, parce que des abrutis veulent vendre a tout prix un avion qui n’en est plus un. C’est un peu plus grave et sans rapport avec des questions de Chiotte !


                    • tout_permis tout_permis 15 décembre 2019 02:12

                      Je n’ai pas l’impression que « point d’orgue de la mauvaise décision » soit une formule bien choisie. J’aurais dit : « la racine du problème » ou « la cause de cet échec » ou encore « le vice originel ». Sur le fond : quelle valeur ajoutée, cet article ? Boeing s’est planté en voulant faire du neuf avec du vieux. Voilà à peu prêt ce qu’il dit, ce dont chacun a déjà entendu parler, et ce sur quoi on peut satisfaire sa curiosité à l’infini, le cas échéant, en faisant une recherche sur Google sur le sujet. Vous peignez la girage, Henri de Waubert de Genlis.


                      • molloy molloy 15 décembre 2019 04:44

                        Boeing joue actuellement son existence et il n’est pas certain que les commandes US pour soutenir l’entreprise suffisent.

                        Mais les USA, royaume de l’ultra-libéralisme de façade, pays qui, comme la Chine, sont totalement anti-concurrence ( contrairement à ces concons de l’UE ), trouveront un moyen de sortir leur fleuron aéronautique de la panade.

                        Les US ne snt pas la Fance, qui vend à tout va ces entreprises stratégiques, la dernière traitrise étant la cession de Latécoère à un fond de pension US.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès