• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > L’urgence climatique, un leurre ?

L’urgence climatique, un leurre ?

 

 Notre président a évoqué les fins de mois et la fin du monde. Notre premier ministre dit que nous n’avons pas le choix en matière de transition énergétique. Le GIEC continue à lancer des bulles « ponticlimates » alarmistes. Pourtant, la vie continue malgré les phénomènes atmosphériques de grande intensité alors que quelques-unes des prédictions alarmistes lancées il y a quelques décennies ne se sont pas réalisées comme l’indique François Gervais dans son dernier livre au titre sans équivoque ; « L’urgence climatique est un leurre ». Les accords de Paris sur le climat reposent sur une hypothèse, celle d’un réchauffement de la terre due aux émissions de gaz carbonique. Ce réchauffement désigné comme anthropique pourrait alors être contrôlé à l’instar d’une pièce climatisée dont la température repose sur le réglage du thermostat. Le réchauffement pourrait être contenu dans une limite de un à deux degrés en réduisant d’un pourcentage calculé la quantité de gaz carbonique rejetée dans l’atmosphère. Ces recommandations sont issues des rapports établis par le GIEC sur lesquels se fondent les décideurs et signataires lors des réunions de la Cop. Or, l’auteur nous indique, références scientifiques à l’appui, qu’il n’y a pas de consensus sur ces recherches scientifiques.

 

 François Gervais a exercé la fonction d’expert en « littérature scientifique climatique » auprès du GIEC dans le cadre de la publication du rapport A5. Autant dire qu’il est compétent pour parler de ce sujet, ce dont il ne se prive pas en évoquant principalement l’absence de consensus sur l’impact de l’homme dans le réchauffement climatique. Dans le chapitre 3, il affirme que des centaines de publications dans des revues à comité de lecture infirment les conclusions du GIEC en fournissant des conclusions différentes et beaucoup moins alarmistes sur le climat. Alors qui croire ?

 

 Le premier chapitre du livre vise à rétablir une vérité. Non, le carbone n’est pas l’ennemi public N°1 comme l’indiquait le titre d’un film diffusé sur France 5. Gervais insiste sur tous ces documentaires et reportages diffusés dans les médias pour faire le procès du gaz carbonique et par voie de conséquence, culpabiliser l’opinion. Que de bêtises n’a-t-on pas énoncées, entre le dérèglement climatique d’un climat dont le caractère est de ne pas être réglé et la pollution par le CO2. Non, le CO2 n’est pas un polluant. C’est même un ingrédient indispensable à la vie et sans un taux de suffisant de CO2, la vie n’aurait pas pu émerger. Gervais exagère sans doute sur les bêtises racontées, par exemple que le gaz carbonique favoriserait les tsunamis, l’asthme, la disparition du chocolat d’ici trente ans. A côté de ces annonces grotesques, les instances du pouvoir ont réussi à persuader les citoyens de l’urgence de « décarbonner » la planète ou du moins, de limiter les rejets de CO2 liés à l’utilisation d’énergies combustibles. Beaucoup d’affolements reposant sur des calculs controversés. Et, cela représente quoi cette augmentation de la proportion de gaz carbonique mesurée à Mauna Loa situé à Hawaï ? En un siècle, cette proportion est passée de 300 à 400 ppm. Autrement dit, sur 10 000 molécules d’air, on passe de 3 à 4 molécule de CO2 auxquelles peuvent s’additionner quelque 500 molécules d’eau en cas d’humidité excessive. Le reste se répartit entre le diazote, le dioxygène et un brin d’argon.

 

 Les études montrent que l’augmentation du gaz carbonique de 300 ppm dans une serre produit un accroissement d’un tiers des récoltes alimentaires. Pendant les dernières décennies les rendements n’ont cessé d’augmenter, ce qui pourrait s’expliquer aussi par l’usage d’engrais. En revanche, la forêt ne bénéficie pas d’un traitement spécial. Les relevés satellites montrent un verdissement de la planète. La forêt s’est accrue d’une superficie égale à plusieurs fois la France. Comme quoi le carbone n’a pas que des inconvénients.

 

 Le livre nous informe sur le coût exorbitant de la finance verte, un coût supporté pour une bonne partie par les Etats et donc les contribuables. De l’argent vert qui part en fumée sans rejeter de gaz à effet de serre. La transition énergétique se fait en France avec des éoliennes importées d’Allemagne et des panneaux photovoltaïques venus de Chine, comme du reste les terres rares nécessaires aux batteries utilisées dans les voitures électriques. La politique de transition énergétique est une absurdité. Même si les arguments de Gervais sont perfectibles, la conclusion est convaincante.

 

 La principale interrogation concerne les calculs sur la part anthropique sur le climat qui se réchauffe mais pas si vite comme l’indiquent les climatologues car la situation est contrastée. Le lecteur aura dans ce livre une flopée de contre-arguments capables d’infirmer la plupart des arguments fournis par les alarmistes du climat. La thèse du consensus est balayée. Un débat s’avère nécessaire et les sommes dépensées pour satisfaire les accords de Paris sont sans commune mesure avec les effets infimes que l’on peut espérer. Les rapports du GIEC ne sont pas fiables. C’est ce constat que l’on tire de ce livre salutaire car il dévoile bien des choses sur ces manœuvres climatiques. A chacun de se faire sa propre opinion mais sans lire les arguments de la partie adverse, aucune opinion ne peut se dire légitime. La science est une confrontation de thèses et non pas une adhésion aveugle à des conclusions émanant d’une officine dont les intérêts ne sont pas forcément ceux des peuples et des sociétés. Preuves à l’appui, les pays ayant investi dans les énergies alternatives ont le coût de l’électricité le plus élevé. L’un des activistes du mouvement environnemental allemand reconnaît les impasses de la transition énergétique. Les peurs climatiques ont une répercussion sur les tarifs de l’énergie. Il est temps de débattre sur ces questions. Peut-être que la transition énergétique apparaîtra comme une mauvaise stratégie. Il n’y a pas de bonne stratégie actuellement. C’est le mérite du livre de François Gervais que de nous faire réfléchir. Mais rien ne vous interdit de rester enfumé. L’homme reste libre de ses choix et de ses pensées.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • jalin 13 décembre 2018 10:29

    « En quatrième de couverture, l’éditeur précise que l’auteur aurait été « choisi comme rapporteur critique par le GIEC », donnant par là le sentiment au lecteur qu’il dispose d’une expertise en matière de climat. Ces assertions sont fausses. Le GIEC n’a jamais invité M. Gervais à faire partie des relecteurs critiques, puisque ces derniers se déclarent volontairement. Dans un souci de transparence, le GIEC accepte et examine les commentaires critiques de tout membre de la communauté scientifique au sens le plus large. Par ailleurs, M. Gervais n’a jamais publié le moindre travail sur le climat. »


    « « Selon S. K. Solanki, de l’Institut Max-Planck de recherche sur le système solaire et ses collaborateurs (2004), le Soleil sortirait justement d’une période de cinquante à soixante ans d’activité intense sans équivalent depuis huit mille ans (I. G. Usoskin et al. 2003). La Terre a donc effectivement connu un réchauffement climatique récent - largement dû au Soleil ! »On consulte donc l’étude publiée, en 2004, par M. Solanki et ses collaborateurs. Voici comment se conclut le résumé de l’article en question : « (...) Nous attirons l’attention sur le fait que la variabilité solaire n’est vraisemblablement pas la cause dominante du fort réchauffement des trois dernières décennies. » Les auteurs disent donc précisément l’inverse de ce que leur fait dire M. Gervais dans son ouvrage. »


    Ce Mr Gervais, un bel enfumeur, semble aussi compétent en climatologie qu’une glace Gervais.


    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/10/28/les-contre-verites-du-dernier-pamphlet-climatosceptique_3504317_1650684.html


    • Gollum Gollum 13 décembre 2018 10:54

      @jalin

      Merci, intéressant. J’ai lu la réponse de Gervais suite à cette mise au point, réponse que j’ai trouvé particulièrement faiblarde...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 décembre 2018 10:54

      @jalin Votre citation mérite une attention mais elle porte sur le précédent livre de Gervais publié en 2013. Finalement, question enfumage, vous 
      savez y faire ! Pour le reste, il manque l’argument décisif sur les lois du climat qui, incluant celles de la mécanique quantique, font que le climat n’est pas déterministe et donc qu’aucun calcul n’a de validité prédictive. 


    • joletaxi 13 décembre 2018 11:27

      @jalin

      moi, je suis comme vous, je n’écoute pas tous ces enfumeurs, je m’en remets à la bonne sciences et ses porte paroles, les plus illustres et détenteurs de prix Nobel

      http://www.lalibre.be/actu/planete/cop24-al-gore-insulte-par-les-etats-unis-5c0fc1cfcd70fdc91beb63df

      vous vous rappelez , le type sur le chariot gerbeur, et la fameuse courbe ,qui a conduit tous les idiots utiles dans votre genre à réclamer que nous ouvrions grandes nos poches pour que la Chine vienne y faire razzia , avec l’instauration de ce qui était déjà une pseudo taxe carbone ?
      Résultat,une courbe fausse,(qui a subrepticement disparu des rapports de la bible)le climategate(que l’on a à grand renfort de propagande balayé sous le tapis), qui a montré qu’une « clique » avait manipulé ses propres résultats, et un battage médiatique sans précédant pour nous faire avaler Kyoto, dont le coût énorme n’a eu bien sur aucun résultat sur la t°

      https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&ved=2ahUKEwiI1MaLyJzfAhUOhxoKHbXpD60QFjADegQIAhAC&url=http%3A%2F%2Fwww.institutmolinari.org%2FIMG%2Fpdf%2Fnote20066fr.pdf&usg=AOvVaw04olCmD6sMq6cFBOU81no1

      mais dont la majorité des transferts de fonds a fini en Chine

      Et on remet ça, toujours avec les même idiots utiles, avec la Chine, et son faux nez de défenseur du climat, qui maintenant que le tonneau sans fond du pognon « climatique » est vide, montre son vrai visage

      https://business.financialpost.com/opinion/china-was-the-climate-champion-of-paris-now-its-doing-a-complete-u-turn

      il manque combien pour un peu calmer les GJ ? 15 milliards
      que nous coûtent les lubies climatiques des zinzins verts ? 60 milliards chaque année et cela ne va faire que croître et embellir , la facture EDF va exploser.

      merci encore de défendre le climat et les ours polaires, vous êtes un héro méconnu


    • charly10 13 décembre 2018 14:41

      @jalin

      En quoi « le Monde » serait-il une référence, en matière climatique ? Comme dans d’autres domaines ce journal, que j’ai pourtant suivi jusque dans les années 2000, est devenu le diffuseur de la pensée unique économique et sociétale, repère de la bien pensance, bref au service caché de la politique néo libérale et de finance internationale entre les mains de X Niels et M Pigasse. Plus crédible du tout. Entre ce genre de presse, et les réseaux sociaux FB twitter and co, les citoyens de bon sens sont bien mal lotis.

      Pour en revenir au CO2 anthropique, érigé en « maitre incontestable du réchauffement » par les équipes du GIEC, Force est de constater que le virus a bien pris. Et pourtant !!!

      Des scientifiques de haut vol comme Vincent Courtillot (1) en France, (,2) Roger Pielke, Richard Lindzen, aux l’US, ne cessent de mettre en garde depuis la fin des années 2000, sur l’alarmisme inconscient délivré par le GIEC et ses relais.

      Rappels sur le GIEC

      Il n’entreprend pas de nouvelles recherches ni n’assure la surveillance des données liées au climat. Il procède plutôt à des évaluations de l’état des connaissances sur les changements climatiques, sur la base de la documentation scientifique et technique publiée et ayant été soumise à un examen collégial

      L’alarmisme climatique fait vivre des milliers de fonctionnaires, onusiens ou ministériels du monde entier, GIEC compris, des milliers de chercheurs, des labos.
      Les crédits de recherche sont directement proportionnels à l’alarmisme des chercheurs.
      Les crédits de recherche de la NASA pour les sciences du climat, ont ainsi été multipliés par 10 en 20 ans :
      200M$/an en 1990 => 2Md$/an en 2010.
      .
      Pourquoi ces gens iraient tuer la poule aux œufs d’or, en avouant que l’homme n’a en réalité que peu d’influence sur l’évolution du climat, et que les changements climatiques sont essentiellement gouvernés par la variabilité naturelle (cycles solaires & océaniques notamment) ?.
      Mais il n’y a pas que les chercheurs et les fonctionnaires qui vivent de cet alarmisme.
      Certains politiciens ont aussi bâti des fortunes grâce à lui. Le plus connu est Al Gore, qui a fait fortune avec sa société spécialisée dans le système de « cap & trade », c’est à dire d’échange de droits d’émission de CO2, profitant de mécanismes qu’il avait activement contribué à mettre en place lorsqu’il était vice-président des USA.
      .

      D’autres politiciens, sans en tirer de fortune personnelle, utilisent l’alarmisme climatique pour mettre en place de nouvelles taxes, comme la taxe carbone, tout en s’assurant l’adhésion populaire.et en jouant sur la culpabilité du citoyen. 

      Un grand géophysicien  Vincent Courtillot, remarquable de pédagogie. Conférence sur le climat à l’université de Nantes en 2009 https://youtu.be/uXeRbbM2AjY.

       Roger Pielke Sr est professeur de Climatologie et directeur d’un groupe de recherche du Cooperative Institute for Research in Environmental Sciences de l’Université du Colorado : (le « Pielke Research Group »). Son expertise, mondialement reconnue, couvre un spectre très large. Elle va de la modélisation des ouragans aux interactions terre-atmosphère en passant pas l’influence de l’utilisation des sols sur le climat. Sans aucun doute, R. Pielke Sr est, à côté d’autres grandes personnalités comme 

      Richard Lindzen, une des sommités de la recherche en Climatologie http://www.pensee-unique.fr/lindzen.html.

       

        


    • JMBerniolles 13 décembre 2018 20:41

      @jalin

      C’est plutôt vous qui maitrisez mal le sujet.
      Les sciences du climat font exclusivement appel à des aspects de physique classique : évaporation/condensation, transferts radiatifs, physique des aérosols, conduction et convection, diffusion gazeuse (aspect facilité pour le CO2 à tel point que l’on mesure la concentration en CO2 atmosphérique à partir d’une Ile du Pacifique Mauna Loa ), magnétisme terrestre, données sur les flux de chaleurs provenant du fond des océans….. 
      Donc un scientifique peut très bien examiner sous cet angle d’analyse les affirmations du Giec… (qui est un groupe intergouvernemental de synthèse sous influence politique directe… Dont les conclusions n’intéressent les états que sous l’aspect « communication » puisque par exemple l’Allemagne utilise le mauvais charbon au maximum, que pour compenser l’inutilité de nos éoliennes nous allons utiliser plus de centrales à gaz..). Et faire des critiques radicales puisqu’il y a un recul suffisant pour montrer que les prévisions du Giec ont été complètement désavouées par la réalité, notamment au tournant des années 2000 où celles-ci étaient symbolisées par la crosse de Hockey de Mann

      C’est notamment un point irréfutable qui avait été soulevé par Claude Allègre (dont je ne suis pas fan) dans un livre qui lui a valu la répression de notre police du climat, constituée de gens qui font leur carrière sur l’hypothèse anthropique (on oublie toujours que ce n’était qu’une hypothèse) d’influence sur le Climat.

      Mais puisque vous vous intéressez aux compétences de monsieur Gervais, peut-être pourriez vous nous en dire plus sur les éminents travaux qui ont permis à Jouzel d’avoir cette renommée internationale ?


    • cilaos 14 décembre 2018 00:23

      @Bernard Dugué
      bonsoir

      il reste dans nos sociétés « scientifiques » 2 « fossiles » des sorciers, les climatologues et les économistes du moins ceux qui planchent sur le futur avec cette différence qu’il se coiffent d’une certaine idée de la sciences pour tenir en haleine les hommes de leur temps. Je viens de terminer le livre de Lucian Boia l’imaginaire de la pluie et du beau temps et je crois que Bernard Lamizet à écrit sur le climat et l’imaginaire politique.


    • Gollum Gollum 13 décembre 2018 11:00

      Le réchauffement de nature anthropique semble une réalité. Que cette réalité soit utilisée ensuite pour ponctionner les citoyens de façon abusive en est une autre. Je pense en particulier à l’augmentation des carburants touchant les sans-dents ici en France.

      L’autre inconvénient est que l’on ne parle que de ce réchauffement, alors qu’il y a sans doute plus fondamental comme faire cesser le plus rapidement possible les emballages plastiques, l’agriculture intensive destructrice des sols, la perte dramatique de biodiversité, notamment les insectes, etc...

      Alors les détracteurs de ce réchauffement parlent de discours alarmistes alors que c’est exactement l’inverse. Car ce discours omniprésent sur le réchauffement cache des problématiques encore bien plus alarmistes qui sont celles que j’ai évoqué dans mon paragraphe ci-dessus...


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 décembre 2018 11:07

        @Gollum
        Si vous aviez étudié attentivement Eliade, vous auriez pu émettre la thèse d’un phénomène religieux planétaire et surtout un mythe sotériologique sans Dieu et de plus négatif. Nous sommes voués à l’enfer si nous ne décarbonnons pas


      • joletaxi 13 décembre 2018 11:41

        @Bernard Dugué

        on peut compter sur le zinzin vert pour avoir toujours une « alarme citoyenne » en réserve pour justifier son agenda, qui est la décroissance, et son corollaire, la fin du capitalisme

        on a déjà répondu 100 fois à ce genre de discours à la Philipulus, mais c’est aussi vain que de vouloir discuter avec un témoin de Jehova, ou un disciple de Rael


      • Gollum Gollum 13 décembre 2018 12:58

        @Bernard Dugué

        Dans ce cas il faut y inclure aussi l’idée que le Capitalisme, destiné à nous sauver, soit aussi une idée religieuse. Idem pour la démocratie, les Lumières, la Science, que sais-je encore... 

        Moi dans cette histoire je me fie juste à mon bon sens. Il y a bien réchauffement c’est visible partout, les glaciers reculent partout (et donc se focaliser sur un glacier comme le fait votre auteur est tendancieux), suffit de regarder les photos sur Gogol c’est à disposition de tous.

        Reste le point : est-ce anthropique ou pas ? Or il serait bien étonnant qu’avec tout ce que l’on rejette dans l’atmosphère que cela ne le soit pas...

        Après les joletaxi et autres trolls capitalistes défenseurs du paradigme majoritaire ont une attitude de religieux sectaires, ils sont à l’affut de tout texte sur ces questions et vas-y que je te moinsse parce que c’est tout ce qu’ils leur reste pour se défouler... smiley


      • joletaxi 13 décembre 2018 14:45

        @Gollum

        je ne moinse ni ne plusse jamais personne, c’est débile.

        et je ne me défoule pas, je tente de faire prendre conscience au plus grand nombre, que cette hystérie climatique n’a aucun fondement.
        Et je n’ai aucune théorie sur la question climatique, je constate que la théorie CO2 est bien faible, que la corrélation que vous faites ,pour autant qu’une corrélation puisse prouver quoi que ce soit, est infirmée dans les faits.
        Mais même si je fais l’hypothèse que le CO2 soit le thermostat du climat, les restrictions que nous voulons nous imposer sont tellement disproportionnées par rapport aux éventuels bénéfices escomptés, que cela tient effectivement plus d’une religion qu’une d’une attitude raisonnée

        https://wattsupwiththat.com/2018/12/12/going-to-zero/

        ce qui est ici expliqué pour les USA, gros émetteurs de CO2, s’applique au centuple pour la France,
        Au passage, remarquez que les USA, le vilain, sont en fait bien plus méritants que les conscientisés allemands


      • jalin 13 décembre 2018 11:14

        «  il manque l’argument décisif sur les lois du climat qui, incluant celles de la mécanique quantique »


        Qu’est ce que la mécanique quantique vient foutre en climatologie, et pourquoi pas la vierge Marie pendant que vous y êtes. Gervais n’est pas climatologue et raconte un peu n’importe quoi.


        Et en quoi Gervais devrait être mis en avant alors que des milliers de chercheurs travaillent sur la climatologie pour majoritairement considérer qu’il y a un réchauffement issu des activités humaines, et SVP ne me faites pas le coup du chercheur incompris et persécuté.




        • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 décembre 2018 11:20

          @jalin
          La mécanique quantique décrit au niveau microphysique les processus d’émission et d’absorption du rayonnement par les atomes. Ce sont ces processus élémentaires qui sont impliqués dans les phénomènes de réchauffement ou de refroidissement de l’air. Et qui ont été découverts comme effet photo-électrique par Einstein. Visiblement vous n’êtes pas physicien. Quant à l’avis de Gervais, il est partagé d’autres scientifiques français et par quelques-uns parmi les plus grosses pointures de la physique américaine, Laughlin, Dyson et d’autres


        • joletaxi 13 décembre 2018 11:36

          @jalin
          des milliers.... ?
          ben non, lors du climate gate, il y a eu une audition devant une chambre du congrès US, concernant justement la partie sciences théorique de l’étude du climat, et qui a montré que la rédaction de ce chapitre, pourtant crucial des rapports, concernait une centaine de scientifiques dans le monde, ce que le statisticien convoqué pour examiner les dessous de la fameuse courbe de Man, a appelé une clique,

          Toutes les autres « études » publiées par cette fois des milliers de scitentifiques, le consensus, s’appuient sans restriction sur ce chapitre des rapports et cela aboutit à

          https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201812101039241941-changement-climatique-requins-droitiers/

          voilà bien une conséquence inattendue qui mérite bien que les GJ abandonnent le diesel non ?


        • joletaxi 13 décembre 2018 11:43

          @jalin

          mmmm
          c’est l’occasion ou jamais de nous donner votre explication de l’effet de serre non ?


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 décembre 2018 12:15

          @jalin Votre attitude est exemplaire, elle montre que vous réagissez à des arguments scientifique comme le fidèle d’une religion face à un blasphème. Si c’est cela, je continuerai à blasphémer contre l’Eglise verte et c’est un droit qui m’est accordé dans mon pays


        • joletaxi 13 décembre 2018 12:19

          @Bernard Dugué

          il faut bien que des gens conscientisés se lèvent pour défendre l’avenir de nos têtes blondes, même si cela a parfois des conséquences malheureuses

          https://4.bp.blogspot.com/-sI_uHov8GWY/WFa_J2qhLZI/AAAAAAAABRI/19dXgvdpF6EaiMmXH4hquUX05pgEsLDnwC LcB/s640/15590409_208275876246622_5481309745267010301_n.jpg


        • jalin 13 décembre 2018 17:43

          @Bernard Dugué

          Vous n’avez aucun argument scientifique, vous mélangez les niveaux sub atomique, atomique, moléculaire et macro climatique, je maintiens que vous n’êtes qu’un charlatan en quête d’audience confusionniste pour nourrir votre narcissisme de frustré.


        • jalin 13 décembre 2018 18:15

          @jalin

          Concernant le verdissement de la planète ça sort d’où ?

          Et sachez que " l’augmentation de la température suit avec un certain retard celle du CO2 ."

          https://sciencesnaturelles.ch/uuid/d8b2fd79-2a6e-5d17-a681-8b90768d12f3?r=20181129105710_1543437537_d02306e1-3a95-5b5e-9016-ba7788a85a00

          Par conséquent, quand la température sera trop élevée et pas assez de pluies, vous obtiendrez une désertification.


        • Dudule 13 décembre 2018 22:18

          @Bernard Dugué

          Vous non plus vous n’êtes pas physicien de toutes évidences...

          D’abord, Einstein a découvert l’effet photoélectrique. Rien à voir avec les spectres d’émission et d’absorption des atomes.

          Et l’indétermination quantique n’a strictement aucun rapport, de près ou de loin, avec le chaos déterministe qui régit le système climatique. Rien de rien. Nib.

          L’indétermination quantique ne joue que sur des phénomènes « individuels » et localisés. Dés que vous faites des mesures avec des millions, des milliards de milliards de particules, bref, dés que vous êtes dans la réalité macroscopique, il n’y a plus d’indétermination du tout. Par exemple, je sais que si je mets une différence de potentiel de 5 V aux bornes d’une résistance de 50 ohms, j’obtiens un courant d’exactement 0,1 ampère. Ni plus ni moins. Et pourtant la conductivité électrique est un phénomène purement quantique. Y a pas plus quantique que la physique des conducteurs et des semi-conducteurs. Pourtant, ce que l’on observe à l’échelle macroscopique est parfaitement prévisible à la dixième décimale (et même plus si on s’en donne les moyens).

          De même, la proportion du rayonnement solaire absorbée par le CO2 de l’atmosphère est parfaitement connue avec une palanquée de décimales. Rien d’indéterminé là dedans.

          L’indétermination quantique a été déduite des équations de la mécanique quantique, équations qui ont à l’origine été mises en place pour comprendre les spectres d’émission discontinus des atomes. Lorsqu’on a trouvé ces équations, on s’est aperçu qu’elle recelait une part d’indétermination que l’on pouvait effectivement vérifier en faisant des expériences très tordues. On a pas découvert le mécanique quantique pour expliquer des phénomènes probabilistes qui n’existent pas à l’échelle macroscopique...

          Le chaos déterministes qui régit le climat, c’est tout autre chose, et c’est bien pire d’un point de vu déterministe : L’extrême sensibilité des systèmes divergents aux conditions initiales rend impossible de savoir comment va évoluer le système au bout d’un certain temps (voir l’effet papillon, toussa). On arrive à faire plus ou moins des probas avec ça, mais c’est bien moins carré qu’en mécanique quantique.

          A noter qu’il ne faut pas commettre l’erreur de croire qu’un système probabiliste est indéterminé. Pas du tout. Si on arrive à faire des probas avec un truc, c’est qu’on a découvert que ce truc obéit à des lois. Un système complètement indéterminé on ne fait rien avec, même pas des probas.

          Donc, la mécanique quantique, c’est très sage, on a des lois probabilistes bien nettes, qui sont lissées, annulées par la loi des grands nombres à l’échelle macroscopique. On a des lois physiques, probabilistes, certes, mais des lois quand même. Une particule peut être dans tel ou tel ou tel autre état avec telle, telle ou telle autre probabilité. Mais pas dans n’importe quel état n’importe comment. Macroscopiquement, on observera telle proportion de particules dans tel état, telle autre proportion dans l’autre état, etc, proportions bien sûr proportionnelles aux probabilités définies par les équations. Très sage comme indétermination au bout du compte.

          Le chaos, c’est bien pire. On ne sait juste pas ce que le système va devenir au bout d’un certain temps. On sait juste qu’il existe plus ou moins des points d’équilibres à peu près stables autour duquel le système va plus ou moins yoyoter (les « attracteurs »). C’est ça le climat : le point d’équilibre. La météo, c’est le système qui gigote autour. Le changement climatique, c’est soi un léger déplacement du point d’équilibre autour duquel tournicote le système dans l’espace des phases, soi bien pire, un changement d’attracteur, c’est à dire un changement radical du point d’équilibre (du climat). En cas de changement d’attracteur, inutile de vous dire qu’on est dans le caca...

          C’est pour ça que l’on parle de chaos déterministe : les lois parfaitement déterministes de la mécanique classique génèrent du chaos, parce que les systèmes chaotiques sont mathématiquement indéterminés. Pas seulement parce qu’ils sont complexes. Ça joue un peu bien sûr, mais certains systèmes très simples peuvent aussi être complètement chaotiques, et d’autres très compliqués peuvent être sagement déterminés. Ils sont chaotiques parce que la moindre indétermination sur les conditions initiales (impossible à déterminer de façon exactes) est amplifiée avec le temps. On parle donc de systèmes divergents.


        • Fanny 14 décembre 2018 00:10

          @Dudule

          Alors le climat, ça cahote, ça diverge, ça papillonne, ça change d’adresse (d’attracteur), et finalement, on ne sait pas où ça va ?

          On sait quand même une chose : ça produit des gilets jaunes (effet papillon).


        • jalin 14 décembre 2018 01:55

          @Dudule

          Très bon commentaire. Mais ça va tomber dans l’oreille du sourd qu’est Dugué qui n’a jamais traité de la signification d’un oscillateur mécanique à 3 masses via des matrices hamiltoniennes.

          Ce gland se prend pour le Jupiter de la science, donc est incurable.


        • popov 15 décembre 2018 16:53

          @Dudule
           
          Entièrement d’accord avec vous : l’incertitude sur le climat n’a rien à voir avec la mécanique quantique, mais tout à voir avec les systèmes dynamiques décrits par un certain nombre de variables interdépendantes de façon non linéaire.
          Le pendule double est un bon exemple : on a un système parfaitement déterministe dont on connaît exactement les équations. On se rend compte qu’une différence dans les dernières décimales sur les conditions initiales conduisent à des résultats complètement différents.
          Voici une excellente vidéo qui explique bien le problème.

          Le climat, c’est infiniment plus compliqué qu’un pendule double : il y a un très grand nombre de variables et on crée un modèle en procédant par essais et erreurs. Avec le pendule double, on se donne les conditions initiales ; avec le climat, il faut les mesurer. Pour que le modèle puisse donner des prédictions fiables, il faudrait non seulement qu’il soit exact, mais qu’on réalise les mesures avec une précision infinie. Les modèles utilisés par le GIEC ne parviennent même pas à « prédire » les variations climatiques passées ; comment pourrait-on prendre leurs prédictions pour le futur au sérieux.
           
          À part cette erreur, j’ai trouvé l’article de Dugué meilleur que d’habitude et je l’ai plussé.


        • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 11:24

          Plutôt que d’instaurer la taxe carbone , qui je le rappelle est un hold-up planétaire , ce sont des taxes à la surnatalité qu’il faudrait instaurer pour sauver la planète et lutter contre le réchauffement climatique . C’est la surpopulation mondiale qui accélère la disparition de l’humanité , bien avant le réchauffement climatique (réel ou supposé) . Donc, non seulement la suppression des allocs au delà du troisième enfant , mais en plus une taxe spéciale à acquitter . Ouais, je vais pas me faire que des amis avec ce que je viens d’ecrire , mais pensez-y


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 20:44

            @Gauloise très réfractaire
            C’’est exactement ce que dis le rapport publié par la revue « nature » pr un groupe de 21 scientifiques.
            Et repris dans le documentaire nommé « demain ».
            https://www.demain-lefilm.com/

            je cite :
            La fin possible de notre humanité... la surpopulation nous amene à un point de bascule...
            La biologie de la terre va connaitre un boulversement au moins aussi radical que lors de la dernère glaciation il y a 11.000 ans .
            Connaitrons nous une extinction de masse semblable à celles qui, dans un lointain passé, ont éradiqué la plupart des espèces en un clin d’oeuil géologique ?...
            "

            Comme la destruction de la biodiversité, car l’humain toujours plus nombreux à besoin de toujours plus de territoires, alors il déforeste, etc...
             
            La catastrophe est bien la, et pas dans le co2 qui joue un role mineur et penser un seul instant que nous maitriserions la climatologie de notre planète via un prout de co2 de plus ou de moins est une vaste blague.

            J’aime bien etayer mes propos avec du concret vérifiable et tangible.
            il y à trois jours pour rester dans les memes dates il faisait en gros +10 degres sur paname.
            en 1879 le 10 decembre il faisait - 24 degrès !!
             
            Qui pourrais oser prétendre sérieusement que l’humain est pour quelque chose pour ces -24 ou ces +10 à la meme période d’une année
            ce qui fait nous fait un delta de 34 degres !, une paille smiley

            sources :
            http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/23-9-c-a-paris-le-10-decembre-1879-10-decembre-2018.html

            Cet histoire de co2 est une arnaque financière déstinée à remplir grassement certaines poches, et rien d’autre...


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 20:49

            @Ouam

            Je te propose de lire cet article de Bernard Lugan , je le mets en entier ici :

            Le seul moyen pour le continent africain de survivre à la catastrophe démographique c’est subordonner toutes les politiques d’aides et subventions au planning familial, estime le spécialiste de l’Afrique Bernard Lugan.

            Dans les années 1950-1960 la population de tout le continent africain était de 275 millions d’habitants, soit 9% de la population mondiale. Dans les années 1990 les Africains étaient 640 millions et ils totalisaient alors 12% de la population mondiale. Dans les années 2050, ils seront entre 2 et 3 milliards (dont 90% au Sud du Sahara), soit 25% de la population du globe, puis 4,2 milliards en 2100, soit 1/3 de la population mondiale. En 2050, 40% des naissances mondiales seront africaines, ce qui, ajouté à la baisse de la mortalité, va conduire à une inéluctable catastrophe*.

            L’apogée de la démographie mondiale a ainsi été atteint dans les années 1970 avec un taux de 2,1% d’augmentation annuelle Avec un taux de fécondité variant entre 3 et 4,8 enfants par femme, l’Afrique voit sa population augmenter de 3% par an, ce qui entraîne un doublement tous les 20 ans. Nous sommes en présence d’une exception africaine car partout ailleurs dans le monde, la tendance a été inversée. L’apogée de la démographie mondiale a ainsi été atteint dans les années 1970 avec un taux de 2,1% d’augmentation annuelle. Puis le taux d’accroissement a baissé à 1,7% dans la décennie 1990, Asie incluse. L’Afrique n’a pas suivi ce mouvement.

            Lire la suite en cliquant sur le lien :

            https://francais.rt.com/opinions/24777-afrique-suicide-par-demographie


          • Balkanicus 13 décembre 2018 20:56

            @Gauloise très réfractaire

            Conclusion :

            Les africaines sont les plus fertiles !

            Que font les gauloises ! ..... bordel !!


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 21:01

            @Gauloise très réfractaire
            Merci bcp cela servira certainement à d’autres (ton lien)
             
            Je l’ai déja lu il y a un bon bout, il expliquais que les 1eres populations touchées seronts celles d’afrique du nord ... et ensuite l’europe...

            L’asie aussi va avoir des problèmes.
             
            Si tu désire completer un collectif apolitique qui traite du sujet qui est tres régulèrement mis à jour.

            https://www.demographie-responsable.org/

            a +


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 21:03

            @Balkanicus

            Ah moi j’ai une fille , j’allais pas en faire plus . Le but n’etant pas de faire un concours mais de bien éduquer et de subvenir aux besoins de ses enfants. Maintenant elle est grande, elle a 24 ans , elle est belle comme un soleil, fait sa vie à Rome, et je pense la rejoindre très bientôt .


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 21:06

            @Balkanicus
            "

            Conclusion :

            Les africaines sont les plus fertiles !

            Que font les gauloises ! ..... bordel !!"

            Heuresement qu’elles ne fonts pas pareil.

            Et puis ikl faut (essayer) d’etre optimiste, regarde la courbe démographique de l’Amérique du sud.

            Il faut absolument que l’Afrique et une partie de l’Asie et du moyen orient fasse comme l’amérique du sud, l’europe (je parles ici des chiffres nets sans l’invasion de masse en cours), le japon, l’australie les us, sinon c’est la cata assurée meme si, ma foi c’est vrai nous seronts morts et ce n’est pas nous qui en payeronts le prix fort .... mais bien les générations suivantes qui elles n’onts absolument rien demandé à personne smiley


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 21:09

            @Ouam

            RT ,c’est pas très original mais c’est le site où j’ecris tout le temps. Nos amis russes sont plus en pointe que nous au niveau info !


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 21:12

            @Ouam

            Exact, je pense qu’une femme n’a pas vocation à faire 10 gosses ! L’accouchement est une violence, et une immense douleur , que vous les hommes, vous ne pouvez pas imaginer. On enfante toujours dans la douleur et puis c’est pas tout, une fois que c’est fait, le plus gros reste à faire : l’education ! Et ça, c’est le boulot de toute une vie !


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 21:15

            @#USS42

            C’est toi ? T’as reçu mon CV ? smiley


          • Balkanicus 13 décembre 2018 21:18

            @Gauloise très réfractaire

            Je te felicite !

            C etait ironique, bien sur.....

            1 ou 2 enfant, cela suffit, on est bien trop sur la planete.....

            Le probleme, c est que la baisse ou la stagnation de natalite, nos dirigeant veulent la compenser avec l immigration .... enfin, plutot avec une immigration africaine.... Le probleme, c est le probleme religieux.

            L islam et les chretiens depuis une quarantaine d annee ne sont plus compatible ..... pour tout un tas de raison...... qui ne sont pas forcement du fait des musulman d ailleur

            C est les usa qui ont creer al qaida.... faut pas l oublier.... mais maintenant, le mal est fait.... et ce fanatisme se développe comme un virus....


          • Balkanicus 13 décembre 2018 21:20

            @Ouam

            C etait ironique..... faut bien plaisanter....

            Mais oui.... faut reduire la natalite drastiquement..... pas plus de 2 enfant partout sur terre par couple !


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 21:29

            @Balkanicus
            je m’en doutes bien que tu l’etais.

            mais su ce sujet un peu chaud, va en parler à microf pour qui des qu’une ovule est fécondée c’est un crime de l’interrompre, et pareil que les enfants c’est fait pour etre fait en grand nombre (principe religieux inside)
            philouie itou, comme tous ces religieuxs et de tous les bords (hélas)
            bordés par nos gvt (piour terroriser l’autre), et les capitalistes neo libérauxs (vedre, clients touça)
            defois je me sens un peu... cerné smiley
            et donc je fais gaffe à l’interprétation ensuite (parce que ce que tu à dit a gauloise refractère, ici quelques un euxs le pensent sérieusement smiley )


          • Balkanicus 13 décembre 2018 21:37

            @Ouam

            C est juste que les europeens ont atteint un niveau de vie important et une culture du loisir.... ce qui engendre une baisse de la natalite mecaniquement

            Les africains, eux sont dans des situations economique catastrophique.... et pour assurer la descendance, ils ont plus d enfant.... pour compenser les pertes du a la mortalite.... comme au moyen age en europe

            Le hic, c est qu il font un boom demographique dans une perriode de l histoire ou la terre est deja surpeuple.....


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 21:39

            @Balkanicus (13 décembre 21:18

            )

            T’a raison , tout le monde le sait désormais.

            (Exepté le gôôchiste npa-iste ou le type ultra ultra libéral ou les assocs qui en profitent le nient... enfin meme euxs n’y croient plus trop a leurs propagande smiley )
             
            C’est bien pour cela qu’il ne veulent absolument pas filer le RIC actuellement aux gj car c’est un des sujets que les gj veulent mettre sur la table (tes points évoqués)

            Les pourritures politiques oligarchiques ils ne veulent absolument pas de ce ric , bien au contraire ils passent le turbo avec le traité de marrakesh, que bien sur :
            ni les us, ni les australiens, ni les canadiens, ni les japonais, ni le groupe visegrad, ni ...etc ne veut.
             
            Sauf les couillons d’européens grace à leurs ploutrocrates dirigeants qui vonts l’avoir plus que bien profond smiley


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 21:51

            @Balkanicus
            Ben meme pas ...
            "Les africains, eux sont dans des situations economique catastrophique.... et pour assurer la descendance, ils ont plus d enfant.... pour compenser les pertes du a la mortalite.... comme au moyen age en europe

            « 

            Enfin bien moins que la Chine lorsqu’elle est passée à l’enfant unique.
            A l’époque c’etais carrément la famine grave, pire que l’Afrique .

            Il y a eu un systeme dictatorial imposant un seul enfant ce qui de fait à permis l’éducation de cet enfant par les parents, mise en place d’i,nfrastructures (écoles et profs), etc... possibles du au nombre.

            Il suffit de regarder ou en est la Chine VS l’inde son voisin ,ou la Chine vs l’Afrique...

            J’ai tout dit !
            Comment veut tu eduquer (moyens et infrastructures) une population qui à 15 ans de moyenne d’age et qui »ponds« (désolé pour le mot mais c’est ca) 8 gamins en moyenne par femme.
            Aucun gvt n’a les moyens à ce jour d’y parvenir, qu’il soit ultra riche ou pauvre...

            Car lorsqu’une femme à ce jour a 8 enfants c’est 8 enfants vivants meme en Afrique et pas comme il y a 100 ans ou les 3/4 de la »couvée« y restaient
            europe et monde entier compris , d’ou la necéssitée du nombre à cette époque.

            ps en ue le nombre de morts prénataux nous sommes 23eme sur 28 au passage , cocorico tout va bien chez nous, bientot c’est l’Afrance....

            https://www.neufmois.fr/au-fil-de-lactu/mortalite-neonatale-la-france-loin-derriere-ses-voisins-europeens

            Tu notes que pour une fois nous participons à l’allégement des de »chez nous« pour y faire venir »les zautres" smiley
            Je suis désolé, les chiffres sonts la....


          • Balkanicus 13 décembre 2018 21:53

            @Ouam

            Les politiques ne veulent pas perdre leur pouvoir..... tous confondu.... cela les arrange..... meme le RN .... car sans l immigration.... c est juste un parti de droite

            Car la concurence economique que cela va produire au seing de l europe, empechera toute greve ou revolte.... tout le monde deviendra esclave.....

            Diviser pour regner....


          • Balkanicus 13 décembre 2018 22:02

            @Ouam

            Apres, c est une volonte de nos dirigeant....

            Je ne porte pas de jugement sur les africains..... si il ne veulent pas s autoreguler.... qu il assume...

            Si mon voisin fait 10 gosse, et qu il n arrive pas a les nourir, c est de sa faute.... fallait pas penser avec sa bite....

            Avec des dirigeant europeen responsable, au lieu des notres.... il fermerait les frontieres, et du coup, les dirigeant africains devrait assumer et reagir...

            Mais l europe devrait aussi en retour arreter d asphyxié leur agriculture vivriere.... pour qu il puisse se développer....

            Mais nos dirigeant prefere cela, il font le malheur des africains et des europeen, tout ca pour piller leur ressource ....


          • Ouam Ouam 13 décembre 2018 22:26

            @Balkanicus
            ben la je suis d’accord avec a peu pres tout sur tes 2 derniers posts.
            Le rn c’est juste une entreprise familiale deumeurant à montretout city.
            rien n’en espérer.
             
            "Je ne porte pas de jugement sur les africains..... si il ne veulent pas s autoreguler.... qu il assume...

            « 
            en fait c’est culturel, si une femme la bas n’a pas x gosses elle n’est rien (rejetée par les autres femmes)
            Et de plus apres c’est trop facile d’aller envahir l’algérie p ex en pleurant ...
            Ils fonts ce qu’ils veulent , mais dans ce cas ils devronts assummer l’entiereté de leurs choixs.
            Au fait sur ce coup la ce n’est pas les dirigeants africains qui sonts condamnables, euxs en onts coscience, ici c’est bien la population tres sous éduquée et le culturel qui crée ce big problème.

             »Mais l europe devrait aussi en retour arreter d asphyxié leur agriculture vivriere.... pour qu il puisse se développer....

            « 
            Completement d’accord, rien à ajouter.

             »Mais nos dirigeant prefere cela, il font le malheur des africains et des europeen, tout ca pour piller leur ressource ....

            « 
            D’ou le pourquoi il nois faut absolument reprendre le pouvoir par une démocratie directe pour éviter cela.

             »Si mon voisin fait 10 gosse, et qu il n arrive pas a les nourir, c est de sa faute.... fallait pas penser avec sa bite....

            "
            Psst ce n’est pas les hommes qui fonts les enfants c’est les femmes qui descident...
            Si tu veut un gamin et que ta femme n’en veut pas,
            tu pourra faire tout ce que tu veut , il ne se passera rien smiley

            C’est culturel (expliqué avant) et géostratégique (la tribalité du nombre par rapport à l’autre tribu *)et par interet (l’usage du gamin comme machine agricole), pour l’Afrique c’est ca le problème.

            (*) Ecoute rfi le matin si tu te lèves un peu tot, avec les differents conflits entre peules et maures (etc..) p ex, ou les agriculteurs et les nomades.


          • floyd 13 décembre 2018 11:34

            Merci pour votre article. On voit bien qu’il est inutile de proposer des arguments rationnels contre le réchauffement climatique du à l’homme, car celui-ci est devenu le dogme principal de la nouvelle religion écologique.

            L’être humain reste toujours autant influencé par la peur, et les manipulateurs de toute sorte s’en donnent à coeur joie. Rien n’a vraiment changé.


            • joletaxi 13 décembre 2018 11:44

              @jalin

              tiens, faut pas gratter longtemps pour que vous ne montriez votre vrai visage


            • floyd 13 décembre 2018 11:52

              @jalin
              Voila des arguments convaincants ! smiley


            • joletaxi 13 décembre 2018 11:57

              @floyd
              faut comprendre son énervement, ce héro méconnu veut nous sauver à l’insu de notre plein grè, je comprends sa frustration ,et sa haine


            • joletaxi 13 décembre 2018 20:30

              @jalin

              faut-il être crétin pour être écolo ?
              non, mais ça aide


            • Ouam Ouam 13 décembre 2018 20:50

              @jalin
              "Oui, c’est comme le dogme de la terre ronde alors qu’elle est plate, n’est ce pas, espèce d’escroc !

              "
              Jamais tu ne te pose certaines questions ?
              Pourtant c’est la base de tout bon raisonnement carthésion (ou scientifique)

              Tu devrais pourtant, je t’assure que c’est c’est sain,
              Tu à 5mn ? va lire mon commentaire plus haut ou j’approuve les juste propos de la gauloise réfractère, ainsi que des données climatologiques vérifables et sourcées...
              TU l’a lu ? c’est bon ?
               
              Alors tu en penses quoi ?
              Tu nous crois (sérieusement) capables de creer avec nos petits bras tout musclés un delta de 34 degrès sur une période x qui est dans la meme fenètre d’orientation de la planète ...
              sérieusement  ? smiley


            • Slipenfer 1er Saint Rata de l’himalaya 13 décembre 2018 12:04
              Merci pour l’article
              32 000 scientifiques américains signent une pétition qui dénonce la théorie du réchauffement climatique comme étant un canular

              .

              De quoi perdre son latin

              Urgence écologique : l’appel sans précédent de 15 000 scientifiques pour sauver la planète

              l’on retrouve les gazes à effet de serre dans ce travail

              -

              les forêts ont perdu 1,2 milliard de km²
              le nombre d’animaux a chuté de près d’un tiers
              les émissions de gaz a effet de serre battent des records
              – les températures grimpent de manière exponentielle
              – la démographie explose : +35% en 25 ans
              – l’eau se raréfie (les ressources par habitant ont chuté de moitié en 60 ans)

              .

              .



              • joletaxi 13 décembre 2018 12:08

                @Saint Rata de l’himalaya

                et il y a de plus en plus de gens ayant des ongles incarnés, c’est dramatique

                l’eau se raréfie... on a découvert(une étude) que l’eau des océans s’infiltrait de manière très significative dans les failles, de l’écorce terrestre.
                me semblait bien que quelqu’un avait touché au bouchon de la baignoire


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 décembre 2018 12:12

                @Saint Rata de l’himalaya Celui qui a rédigé l’article de SudOuest est un surdoué. Les forêts auraient perdu 1.2 milliard de km2 alors que la surperficie des terres émergées est de 150 millions de km2


              • Slipenfer 1er Saint Rata de l’himalaya 13 décembre 2018 12:52

                @Bernard Dugué
                .
                merci de votre réponse éclairante.
                c’est un calcul plutôt étrange ,à moins qu’il ajoute les forêts de gorgone et encore.

                Un peu à coté du débat.

                c’est quoi au juste une forêt en 2018 .. ?
                ---------------------------------------------------------------
                Pour la sylviculture qu’en penser aussi ? ,des résineux ,coupe blanche,de l’arrache de souche ,tout mécanique .
                ------------------------------------------------------------------------
                Un exemple aussi .
                Il y a neuf ans, Michelle M. a hérité d’une centaine d’hectares de bois en Poitou. L’année suivante, mauvaise surprise : un gestionnaire forestier, agréé par l’Office national des forêt, vient… couper à ras une dizaine d’hectares, dont 180 chênes centenaires  ! Michelle découvre ainsi qu’elle a également hérité d’un plan de gestion de la forêt, obligatoire pour toute propriété de plus de 25 hectares sauf à rentrer dans des procédures compliquées pour vendre du bois et à perdre les avantages fiscaux sur les droits de succession et l’impôt sur la fortune. Elle accepte de mauvaise grâce.
                 
                Deux ans plus tard, les tronçonneuses sont de retour. Michelle proteste et propose que l’on pratique au moins une coupe sombre (on ne coupe que quelques arbres de façon à ce que la lumière n’atteigne pas directement le sous-bois). Refus du forestier  : ça prendrait trop de temps, il est plus rentable que les engins coupent tout là où ils sont. "J’apprends par la même occasion que mes chênes ne sont pas destinés à l’ébénisterie mais au bois de chauffage. Je dois “nettoyer” le sol de tous les noisetiers et autres arbustes, et replanter des espèces qui produiront des troncs les plus hauts possibles, sans branches basses pour éviter les nœuds qui gênent les industries du bois."

                Enquête : Le massacre de la forêt française

                https://www.wedemain.fr/Planete_r11.html


              • Slipenfer 1er Saint Rata de l’himalaya 13 décembre 2018 13:08

                @joletaxi
                -
                La pollution ça n’existe pas,les ressources terrestre son infini l’obsolescence programmée est une théorie du complot,les pauvres sont des idiots fainéant ,les SDF aiment par dessus tout le camping et la vie naturel au grand air.Aucun autres système ne dépassera le capitalise.
                Tout va bien.
                sauf pour les ongles incarnés bien évidement.
                bien à vous


              • joletaxi 13 décembre 2018 14:27

                @Saint Rata de l’himalaya

                et le ciel vous tombera sur la tête...

                jusqu’ici, aucun système ne dépasse effectivement le capitalisme

                mais je suis sur que dans l’himalaya ça cogite ferme pour élaborer un système plus conscientisé


              • Spartacus Lequidam Spartacus 13 décembre 2018 12:06

                Le lobby écolo a des moyens infinis. Les moyens de l’état.

                Un ministère.

                Ministère de l’écologie d’un budget de 19 milliards. Plus que la justice ou le travail.

                C’est comme si on faisait un ministère du socialisme ou du populisme ou du libéralisme...

                Dédier de l’argent à l’idéologie...

                Dire que les références à l’histoire ont été oubliées. 

                A une époque le socialisme se présentait comme une science. 


                • joletaxi 13 décembre 2018 12:10

                  @Spartacus
                  aparaît que l’addition pour les lubies des zinzins verts avoisinerait les 60 milliards chaque année, et que cela ne fait qu’empirer ?

                  il faut combien pour calmer les GJ ?


                • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 13 décembre 2018 13:53

                  @Spartacus

                  Oui, et combien vote ecolo ? Que dalle ! A chaque élections présidentielles, le résultat des écolos c’est peanuts ! Alors où est la démocratie ? Comment se fait-il que nous subissons les diktats de ce parti qui est nul en terme d’electorat ?


                • jalin 13 décembre 2018 20:18

                  @Spartacus
                  Le lobby pétrolier et industriel a bien évidemment aucuns moyens, pauvre buse !


                • Francis JL 13 décembre 2018 13:28

                  ’’ Non, le carbone n’est pas l’ennemi public N°1 comme l’indiquait le titre d’un film diffusé sur France 5. ’’

                   

                  En revanche, il est l’arbre qui cache la forêt des véritables nuisances, depuis les NOX jusqu’aux pesticides, en passant par les antibiotiques.


                  • sls0 sls0 13 décembre 2018 14:03

                    Il y a deux auteurs à minima sur agoravox qui à une certaine époque ont sorti des théories vaseuses qui n’ont pas été suivies par le monde scientifique.

                    On ne les voit pas pas dans google scolar.

                    Pour alimenter leur égo il leur faut un public.

                    Agoravox est une bonne plate forme. Une bonne partie à l’esprit complotiste, peu de connaissances scientifiques, bon endroit pour sortir leurs salades.

                    Il y a aussi un rejet du consensus scientique dont ils n’on pas profité.

                    Hors il se trouve qu’il y a le réchauffement climatique qui fait consensus à 92%. Le réchauffement ne concernera que les générations futures, genres de choses qui importe peu certaines personnes qui aiment assouvir leurs envies et gaspiller. Ca ne concerne surtout pas de grosses multinationales qui ont des moyens énormes à mettre dans la désinformation.

                    Du coup nos pseudos scientifiques y vont de leur articles anti GIEC.

                    Ils se baseront toujours sur un livre, jamais sur un article scientifique.

                    Un livre il faut qu’il rapporte. Ecrire un livre qui irait dans le sens du Giec serait une copie d’un rapport gratuit, ça ne rapporte pas.

                    Un livre qui ne va pas dans le sens du Giec, la polémique ça rapporte.

                    Ah le quantique, c’est à la mode en ce moment, c’est le top dans le new age du moment.


                    • joletaxi 13 décembre 2018 14:33

                      @sls0

                      blablabla..

                      92% ?
                      je croyais que c’était 97 %
                      ce n’est que 92 % ?
                      ça change tout, non ?

                      d’ailleurs la sciences du consensus explique très bien l’optimum médiéval, l’optimum romain ?
                      non ?
                      we have to get rid off the medieval warm period, , cela résume l’état de la sciences à 92 % de la secte de la poele à frire


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 décembre 2018 16:50

                      @tous 

                      Contre-COP24 du 14 décembre : mise à jour du programme

                      https://www.climato-realistes.fr/contre-cop24-du-14-decembre-mise-a-jour-du-programme/


                    • sls0 sls0 13 décembre 2018 17:36

                      @joletaxi
                      Elle constate l’optimum médiéval ainsi que le petit âge glaciaire qui a suivi.
                      Des carottages dans un lac australien indique une période Niña.
                      Cette période sèche au Mexique a foutu une civilisation en l’air. Peut être un début d’explication la Niña.
                      Par contre les validations de l’optimum c’est dans l’hémisphère nord qu’on les trouve, en Antarctique c’était plus froid.
                      Les températures plus hautes étaient quand même inférieures aux températures actuelles.
                      Des carottages dans la mer des Sargasses indiquent une température inférieur de 1° pendant l’optimum à la température actuelle.
                      En Europe où il y a des sources historiques on peut affirmer qu’il y a eu un réchauffement.
                      En Chine aucun écrit parle d’optimal climatique ou petit âge glaciaire. Pourtant ils étaient bien plus pointilleux que nous.
                      La Niña je m’y intéresse dans le cadre des cyclones dans l’Atlantique nord, oui elle influence dans cette région. Si elle influence pour les cyclones, il y a des chances qu’elle a pu influencer les zones sous influence Atlantique nord.
                      Ce n’est qu’un avis personnel, il y a peut être des thèses qui vont dans ce sens mais je suis trop fainéant pour sourcer.
                      Pour résumer, l’optimum médiéval c’était localisé et non généralisé. J’ai une préférence pour les sédiments marins, il y a l’inertie qui moyenne et il y a des courants marins qui brassent.
                      Maintenant je vais prendre une douche sans eau chaude. Suis je bargeot ? Non, tout comme l’optimum était localisé, je ne suis pas localisé en Europe, il fait 29° et l’eau doit être à 34°. Difficile de généraliser par rapport à du local.


                    • joletaxi 13 décembre 2018 17:54

                      @sls0

                      c’est bien, vous avez bien répété le verset XII de la bible climatique

                      tout votre blabla ne tient pas une seconde, et les proxis qui montrent cette période plus chaude que l’actuelle abondent dans les 2 hémisphères y compris en Chine.
                      Mais cela fait partie de la tactique d’enfumage habituel de la clique.
                      Après avoir nié l’existence de l’OM, avec la courbe de Man, il a bien fallu concéder en freinant des 4 fers la réalité de ce « changement climatique » pour lequel la sciences nitendo des climastrologues n’a pas un début d’explication.

                      http://kaltesonne.de/die-mittelalterliche-warmeperiode/

                      Mais on a l’habitude, je vous sais gré de na pas avoir mentionné que les vikings n’avaient jamais mis les pieds au Groenland

                      pour ceux que l’effet de serre intéresse et c’est la seule explication théorique et physique qui tient la route que je connaisse, encore une fois, les observations ne vérifient pas la belle théorie

                      https://rclutz.wordpress.com/2018/12/12/no-ghg-warming-fingerprints-in-the-sky/

                      une infirmation parmi d’autres bien entendu


                    • Spartacus Lequidam Spartacus 13 décembre 2018 19:28

                      Des carottages dans la mer des Sargasses indiquent une température inférieur de 1° pendant l’optimum à la température actuelle.

                      Quelle précision du passé au degrés près avec un carottage. smiley.
                      Qu’est ce qu’ils sont fort.

                      Ça souffre pas la contestation ni le doute légitime.
                      Celui qui oserait « douter » serait tout de suite catalogué de négationniste, voire de nazi. 
                      Voyons voyons, un carottage c’est évidemment plus précis qu’un thermomètre électronique. Étonnant ces gens qui « osent douter » du sérieux de ce qu’on Leur dit. smiley  smiley  smiley


                    • pipiou 13 décembre 2018 21:47

                      @Spartacus
                      Spartacus qui a le doute Trumpien :
                      -si je doute est-ce que ça me fait gagner du pognon ?
                      -Oui
                      -Alors je doute, quel que soit le sujet.


                    • floyd floyd 13 décembre 2018 22:09

                      @sls0

                      Par contre les validations de l’optimum c’est dans l’hémisphère nord qu’on les trouve, en Antarctique c’était plus froid.

                      Il y a plein d’études qui montrent que l’optimum est global, y compris dans l’hémisphère sud. Voici un site qui recense des études faites dans le monde entier :

                      http://www.co2science.org/data/mwp/mwpp.php

                      et aussi en Antarctique :

                      http://www.co2science.org/data/mwp/regions/antarctica.php

                      Je n’ai jamais eu une seule réponse valable des alarmistes par rapport à ces études, excepté des insultes.


                    • merthin 14 décembre 2018 08:05

                      @Spartacus

                      Quoi qu’on vous mon,tre comme preuve vous la nierez toujours car ça ne va pas dans le sens de vos idées préconçues.

                      C’est exactement comme dans l’histoire du mari qui n’est pas infidèle.
                      Il rentre tard chez lui le soir et sa femme le soupçonne d’être infidèle. Le mari lui dit que non, il n’était pas avec une autre femme et qu’il l’aime. La femme lui répond que c’est exactement ce qu’il dirai si il était infidèle. Le mari lui présente un ticket de restaurant daté. La femme lui rétorque que c’est exactement ce qu’il ferai si il était infidèle. 

                      Quoique fasse le mari, il est toujours infidèle aux yeux de se femme car elle l’a décidé.

                      Et vous, quoi qu’on vous présente vous penserez toujours qu’il y a de la vigne sur la côté du Groenland et que les preuves scientifiques qu’on vous présentent sont bidons (normal, vous n’avez pas de bases scientifiques).


                    • sls0 sls0 14 décembre 2018 13:33

                      @joletaxi
                      Le plus gros sponsor de CO2science.org c’est exonmobil. Je comprend leur orientation.
                      https://en.m.wikipedia.org/wiki/Center_for_the_Study_of_Carbon_Dioxide_and_G lobal_Change


                    • Mortarion 14 décembre 2018 13:39

                      @Spartacus
                      En même temps, vu là où on se mettait le thermomètre il n’y a pas si longtemps, on n’était pas loin d’un bon vieux carottage :) Comme quoi c’était mieux avant !


                    • floyd 14 décembre 2018 13:55

                      @sls0
                      Le site CO2Science ne fait que référencer de nombreuses études qui ont été publiées dans des revues scientifiques. Donc comme prévu vous ne répondez pas sur le fond.


                    • sls0 sls0 14 décembre 2018 14:55

                      @sls0
                      Pour le lien allemand, les hausses coté hémisphère sud sont en zone Niña en mer donc normales.
                      Hors zone maritime pas de hausse.
                      J’avais écrit plus hors qu’il y avait de grandes chances que l’optimum médiéval était certainement dû à la Niña, le lien allemand confirme.
                      Ce n’est pas au sujet du CO2 que je m’étais intéressé à la Niña pour cette période, c’était au sujet de la disparition de sociétés au Mexique due à la sècheresse engendrée par la Niña qui a durée longtemps à cette période.
                      En mai-juin je regarde toujours le taux Niña/Niño qui a une influence sur les probabilités de cyclones en Atlantique nord dont certains passent chez moi.
                      Pour le CO2 je ne suis pas partisan, en bon bayésien je regarde où c’est le plus probable. Un consensus de 92% de climatologues me suffit.
                      Qu’il y ait des personnes contre est normal. Le fait que certaines sont subsidées par de très gros émetteurs de CO2 avec des moyens énormes me pose question. La méthode a été employée par l’industrie du tabac, ça tenu 30 ans.
                      J’interviens en cas de tromperies, il se trouve qu’il y en a plus coté climato sceptiques.
                      Je suis un partisan contre la tromperie et non pro réchauffement.
                      Ma bilble comme dit joe est le plus neutre possible comme wikipedia.
                      Oui je sais wikipédia ne plais pas aux intégristes style platistes ou intégristes.
                      Voici un débuggage d’un des piliers des climato-sceptiques français.
                      https://m.youtube.com/watch?v=WZb-y_N4ZwY
                      Moi aussi j’avais un très grand respect pour les travaux de V. Courtillot. J’espère qu’Exon ou un autre le paie bien pour sortir des erreurs dignes d’un lycéen mais pas d’un chercheur de son niveau.


                    • sls0 sls0 15 décembre 2018 01:34

                      @floyd
                      Je suis allé voir le site CO2science malgré qu’il soit subsidé par ExonMobil.
                      C’est surtout du bienfait du CO2 sur la pousse des plantes qu’ils parlent.
                      Il y a un article qui parle de refroidissement sur UN site sur l’ile de Ross qui se trouve dans la mer de Ross qui se trouve au sud du Pacifique où sévit la Niña.
                      Il y a effecrivement une baisse en parallèle de optimum moyen-âgeux. Le problème c’est que si ça fini à peu près à la même époque le début coté Antarctique c’est à la période romaine.

                      Biensûr c’est le O18 qui est mesuré donc ce n’est pas maritime, le fait que ce soit une ile ça dérange un peu quand même, la côte est à un maximum de 30km, ça fait quand même maritime.
                      En plus le réchauffement a duré deux fois plus longtemps sur l’ile de Ross, on repassera pour faire un corrélation.
                      Il m’a fallu 10 minutes pour trouver l’article et 5 pour trouver des erreurs, non pas dans la thèse mais dont l’interprétation qui en est faite par le site.
                      Ils ont quand même un budget de fonctionnement de plus d’un million de dollars par an, ils pourraient s’appliquer quand même. 5 minutes pour trouver une erreur. Heureusement que ce site s’adresse à des convertis, des croyants et non à des scientifiques.
                      Ils ont tout bon pour le bienfait du CO2, par contre coté arguments climatos, ils sont légers.
                      Comme coté climato il y a peu de parutions c’est normal qu’ils aient peu de billes.
                      Personnellement je préfèrerai plus de parutions climatos, il y a la revue par les pairs donc il y a des remarques argumentés.
                      Sans parution on entend tout de suite complot.
                      Pour ce qui est de l’article sur la période froide de l’époque romaine au alentours de 1400, rien à redire, les relevés de O18 sont bons, l’interprétation de température est bonne.
                      MAIS : C’est sur une ile pas loin de la Niña et si la fin correspond, pour le début c’est dans les choux.


                    • floyd floyd 15 décembre 2018 11:50

                      @sls0
                      « Il y a effecrivement une baisse en parallèle de optimum moyen-âgeux. Le problème c’est que si ça fini à peu près à la même époque le début coté Antarctique c’est à la période romaine. »
                      Je comprends rien à votre phrase. C’est du français ?

                      « Il m’a fallu 10 minutes pour trouver l’article et 5 pour trouver des erreurs, non pas dans la thèse mais dont l’interprétation qui en est faite par le site. »

                      Et quelle est cette erreur d’interprétation ?


                    • floyd floyd 15 décembre 2018 12:03

                      @sls0
                      « Pour ce qui est de l’article sur la période froide de l’époque romaine au alentours de 1400, rien à redire, les relevés de O18 sont bons,   »

                      L’époque romaine aux alentours de 1400 ????? N’importe quoi... Après vous prétendez nous donner des leçons sur la climatologie.


                    • joletaxi 15 décembre 2018 12:39

                      @floyd

                      j’vous le dis, quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup

                      cette histoire d’optimum médiéval(attesté de façon irréfutable un peu partout)et d’optimum romain, est pire que le sparadrap du capitaine haddock

                      d’ailleurs la clique l’avait bien perçu, et le soldat Man était monté à l’assaut.

                      finirai par croire que Trump a raison, c’est bien un complot chinois, jusqu’ici ce sont les grands bénéficiaires de tous les investissements( oups le gachis) qui ont découlé de toutes ces élucubrations.
                      Et ils passent même pour des défenseurs du climat, et insistent pour que nous jetions encore mille milliards par an,dans ce tonneau sans fond de la lutte climatique, qui finiront dans les poches de quelques milliardaires chinois,alors qu’ils revendiquent toujours le statut de pays en développement, qui n’est en rien lié par le cirque de la COP 21

                      https://wattsupwiththat.com/2018/12/12/going-to-zero/

                      alors que finalement le seul bon élève dans la classe, ce sont les USA
                      d’ailleurs il a souvent raison ce Trump

                      https://wattsupwiththat.com/2018/12/12/trump-was-right-about-raking-finnish-forests/

                      pauvre Jupiter....


                    • sls0 sls0 15 décembre 2018 15:42

                      @floyd
                      Le début du coté antarctique à commencé à la période romaine, pas en même temps qu’en Europe.
                      Donc on ne peut pas généraliser. Il y a bien eu une période de réchauffement sur l’ile de Ross en parallèle du réchauffement en Europe qui ont fini à peu près à la même période, mais il y a des siècles de différence pour le début.
                      Une ile étant soumis au climat océanique, son climat peut être différent du continent où il n’y a pas de réchauffement.
                      Votre site emploie un écart localisé régionalement et n’ayant pas la même durée pour généraliser l’optimum médiéval. Avec un budget de plus d’un million de dollars annuels je m’attendais à ce qu’ils soit plus futés.

                      Le début coté ile de Ross c’est à l’époque romaine, difficile de parler d’optimum du moyen âge. Ca y est, c’est rentré maintenant.

                      Bonne tactique que dire « je ne comprends pas » pour éviter d’argumenter mais ça met aussi en avant votre méconnaissance du sujet.
                      Vous faites référence à des sites climato-sceptiques qui ont une réputation dans le milieu, mais il faut quand même contrôler ses sources.
                      Je préfère du neutre comme wikipedia, à force de discussions il y a une certaine neutralité. Il y a aussi les parutions mais elles sont parfois trop techniques.
                      Jamais je me réfère à un site intégriste pro-réchauffement.
                      Je ne suis pas pro ou anti réchauffement, je regarde le plus probable. Il se trouve que coté climato-sceptique il y a souvent des arguments qui ne tiennent pas devant un lycéen observateur, ça ne plaide pas pour leur cause.
                      Oui je lis le rapport du Giec quand il sort, c’est plus la curiosité de l’évolution de la puissance de calcul, des variations de scénarios suite aux différentes recherches. Ca se complète, ça se précise.
                      Ça n’est pas figée, je suis destinataire hebdomadairement des évolutions, ça valide, ça invalide, c’est vivant. Il y a même des études qui pourraient servir d’argument de climato-sceptiques. C’est scientifique, ce n’est pas figé, ce n’est pas pro ou anti, c’est des observations.
                      Pour un scientifique trouver une hypothèse invalidant le réchauffement qui soit valide et il se trouve au panthéon.
                      Je serai content qu’une étude sérieuse invalide le réchauffement car on est mal pour l’instant.
                      Le problème c’est que le peu qu’il y a c’est du sponsorisé par des multinationales polluantes ou des personnes en mal de succès.
                      Que derrière du public suive c’est normal, ça remet sérieusement en cause notre style de vie.
                      Faire l’autruche c’est ne pas se sentir réponsable des gros problèmes auquels vont être confrontés les générations futures. Difficile de regarder dans les yeux ses enfants et petits enfants qui auront une vie de merde grâce à nous.
                      Personnellement j’y crois à 70% au réchauffement.
                      Ce serait 20%, ça serait comme un chasseur qui aurait 20% de chance de tuer quelqu’un en tirant en direction d’un village. Comme il y a moins de probabilité de tuer que de tuer, est il en droit de tirer ?
                      Habituellement je n’aime pas le principe de précaution, il est liberticide et c’est souvent un argument de lopette. Dans le cas du réchauffement, c’est un peu comme le chasseur, dans le doute autant prendre ses précautions. J’ai horreur du gaspillage, ça n’impacte pas trop ma vie. Pour l’égoïste gaspilleur c’est une autre histoire.

                      Ben voilà, il y a des scientifiques qui font des recherches, des observations et sortent des scénarios. Ensuite il y a des décisions à prendre, c’est de l’ordre politique où interviennent des électeurs, des lobbys.

                      Et il y a nous qui avont une discussion qui n’aura aucun impact sur les décisions.
                      Le pauvre Dugué il n’y a plus que sur agoravox où il y a un lectorat différent qu’il peut écrire du pseudo scientifique. 
                      Un article pseudo basé sur un livre pseudo pour des lecteurs pseudos.
                      Je ne suis pas pro ou anti CO2, je suis anti daube. Si on écrirait de la daube pro CO2 je réagirai de la même façon. Il se trouve qu’il y a plus de daube coté climato-sceptique.
                      J’ai écrit plus haut que j’y croyait à 70%, ça veut dire qu’il y a 30% de doute basé sur du sérieux que je ne retrouve jamais dans les arguments des climato-sceptiques. Eux ils recherchent le détails qui va dans le sens de leur croyance. Je suis un sceptique et j’ai horreur des croyances.
                      Ici j’ai affaire à des croyants, qu’ils restent donc dans leur croyance. Peut être majoritaires sur agoravox mais franchement minoritaire dans la vie de tout les jours. Un bruit local sans plus.


                    • joletaxi 15 décembre 2018 15:53

                      @sls0

                      blablablabla.......il a pas entendu parler de l’optimum romain le monsieur ?
                      et tout est à l’avenant
                      le sommet c’est de parler avec mépris de sites et publications climato-réalistes, et citer wikipedia, qui est le summum de la désinfo sur le sujet

                      et personne ne remet en cause la période actuelle de réchauffement bien modeste, on sort du PAG, c’est bienvenu
                       bref, vous avez beau vous répandre en éléments de langage pour noyer le poisson, il y a bien eu un optimum médiéval,, généralisé, la carte que je vous ai donnée en lien est explicite
                      et vous n’avez pas le début d’une explication plausible avec le CO2
                      et comme il n’y a aucune raison que la variabilité naturelle se soit arrêtée, vous n’avez aucune idée de ses effets sur les t+ actuelles, ni même son signe,
                      tout le reste c’est de la climastrologie


                    • sls0 sls0 15 décembre 2018 20:50

                      @joletaxi
                      Au sujet de wikipedia vous n’êtes pas le seul à vous en plaindre, les créationistes et les platistes.
                      Eux ils ont la bible, vous c’est un site où ils ont décidé de ne plus intégrer l’Asie, pourquoi ?
                      Pour l’Antarctique c’est dû à des lacunes de mesures s’ils ne peuvent pas être formel.
                      Ils cherchent des détails qui valident leur thèse c’est tout. Votre site a autant de valeur que la bible pour les platistes.
                      Un site pour croyants. Comencer à discuter avec des croyants en prenant leur bible comme référence, non merci. Là dessus je vous laisse à vos croyances. C’est bien de croire, il ne faut pas réfléchir c’est reposant.
                      Parler avec vous de CO2 c’est comme parler de paléologie avec un créationiste, il y a des choses plus intéressante dans la vie. Vous n’argumentez pas, vous sortez vos mantras.


                    • floyd floyd 15 décembre 2018 21:52

                      @sls0
                      « C’est bien de croire, il ne faut pas réfléchir c’est reposant. »

                      C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Tous les jours les merdias nous informent de nouvelles études qui montrent que le réchauffement est responsable de tout et de son contraire. Les fausses couches ont augmenté dans tel pays ? C’est la faute au réchauffement climatique bien sûr ! Le QI des étudiants baissent dans tel partie du monde ? Cela ne peut venir que du réchauffement climatique. Et je ne caricature même pas. Vous pouvez chercher n’importe quel changement dans notre société, vous avez de bonnes chances de trouver une étude qui montre que c’est du au réchauffement climatique. C’est vraiment du foutage du gueule. Et si on ne laisse pas lobotomisé par cette propagande, c’est qu’on ne veut pas réfléchir ?
                      Sans parler que tous les changements ont toujours des côtés positifs et négatifs, sauf évidemment avec le réchauffement climatique, qui a des côtés négatifs. C’est l’apocalypse assuré.
                      Comme je l’ai déjà dit cela n’a rien de nouveau. On a toujours manipulé les gens avec la peur. Avant c’était avec la peur d’un dieu en colère qui nous envoyaient en enfer pour l’éternité si on ne suivait pas les dogmes de l’église. Maintenant c’est l’apocalypse climatique si on ne suit pas les lubbies des écolos. Alors après vous pouvez bien parler de la bible. Votre bible à vous c’est le GIEC.
                      Pour couronner le tout, ceux qui ont lancé ce mouvement sont des hypocrites de la pire espère. Al Gore s’est fait des centaines de millions avec cette arnaque, et il vit comme un milliardaire. Il prêche un changement de nos modes de vie, alors qu’il fait exactement le contraire dans sa vie.
                      Nicolas Hulot n’est pas meilleur. Il n’arrête pas de faire dans le catastrophisme, alors que comme ministre il a été obligé de déclarer qu’il avait 9 véhicules à moteur. Mais vous ne verrez jamais aucun écolo critiquer ces gourous, car ce sont les nouveaux papes de leur religion.
                      Alors après vous pouvez bien parler de bible et de créationnistes, c’est vous qui gobez tout. Pour ma part je n’ai aucun dogme, et je me permet toujours d’avoir le droit au doute, et ceci dans tous les domaines : religieux, scientifique, politique et écologique.


                    • joletaxi 15 décembre 2018 22:30

                      @sls0

                      blablabla....la terre plate, les créationnistes,

                      mais vous ne répondez pas sur le principal
                      comment vos climastrologues expliquent l’optimum romain, ainsi que l’optimum médiéval ?
                      ah oui, une invention de Trump

                      vous avez raison, toute discussion avec vos acolytes est vaine.
                      Là, le pays est en pleine déroute, pour une modeste taxe carbone
                      Quand la facture EDF aura doublé, que tous les produits « durables » auront pri 20,30 % le sang coulera dans les rues.
                      Les GJ n’ont pas compris que le but des écolos c’est la décroissance, cad le chemin vers la pauvreté,, qui signifie la mort pour ceux qui sont déjà pauvres
                      Et l’hystérie bien orchestrée CO2 n’est qu’un moyen,


                    • rodolphe 13 décembre 2018 20:08

                      Un complément : « Compréhension et modélisations du changement climatique : questions encore ouvertes ? » Vincent Courtillot , Paris Octobre 2018 .

                      https://www.youtube.com/watch?v=tVCYTLYkTNw


                      • charly10 13 décembre 2018 21:02

                        @rodolphe

                        Merci, @ rodolphe,

                        monsieur Courtillot, en véritable scientifique, exprime dans cette conférence, tous les doutes sur le dogme CO2 anthropique. A visionner absolument !!!


                      • Dudule 13 décembre 2018 22:46

                        Claude Allègre à bien su s’entourer de « chercheurs » de sa trempe, que voulez vous, les chats ne font pas des chiens.

                        Courtillot n’est pas climatologue, mais spécialiste de la physique du globe, c’est à dire de ce qu’il y a au-dessous de la croute terrestre, pas au-dessus. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce sont des milieux assez différents... Je ne vais pas aller voir un astrophysicien pour vérifier si j’ai besoin de lunette, et je ne vais pas voir un opticien pour qu’il me parle des trous noirs.

                        Courtillot est quelqu’un qui a une vision très large de ses domaines de compétences. Pour faire court et poli, il ne se prend pas pour rien.


                      • joletaxi 13 décembre 2018 23:09

                        @Dudule
                        sacré dudule, manquait plus que cette critique la

                        puis-vous rappeler les paroles de Weggman,(la sommité la plus reconnue en calculs statistiques) lors de son audition devant la commission du congrès qui a eu à connaître de l’affaire Man, dont « l’étude » reposait sur l’emploi disons, « artistique » de l’outil statistique

                        « il est curieux de constater que tous ces travaux ,ceux-ci, comme ceux des autres membres de la »clique"(le groupe de scientifiques qui s’est arrogé la partie scientifique de l’étude du climat) et qui repose majoritairement sur l’emploi de statistiques, ne fasse jamais appel à une analyse contradictoire de collègues statisticiens.C’est d’autant plus bizarre, que le plus souvent, il y a dans la même université, parfois sur le même palier, de très bons statisticiens, qui auraienbt immédiatement pu éviter cette débacle

                        Le climastrologue est un être omniscient,universel,il est compétent sur tout, et bon à rien.

                        allez, trouvez nous en une autre, il y en a tellement dans le répertoire des vrp en poeles à frire


                      • JMBerniolles 13 décembre 2018 23:18

                        @Dudule

                        Ce ne sont pas des lunettes qu’il vous faut mais un minimum de connaissance du sujet…

                        Quand on parle de réchauffement il s’agit de l’augmentation de la température moyenne à la surface du Globe. Exactement à 1 m au-dessus du sol puisqu’au départ on ne disposait que de stations météo normalisées sur ce point.

                        Cette température moyenne n’est pas directement mesurée mais résulte de calculs effectués sur le maillage des mesures à l’aide de modélisations. Plusieurs Labos donnent cette température moyenne qui diffère suivant leurs estimations propres. 
                        Cette température se trouve plutôt sur un plateau depuis 1998, les pointes de températures étant liées au phénomène cyclique El Niño dont la fréquence s’accélère en ce moment.

                        Au niveau de la surface du Globe il y a deux sources de chauffage : les rayonnements solaires, et le flux de refroidissement (qui peut être intense par endroit au fond du Pacifique notamment) du magma du noyau central de notre Planète….  Celui-ci, de plus, est à l’origine de champs magnétiques qui entoure la terre et agissent sur les rayonnements électromagnétiques….

                        Donc la Physique du Globe terrestre fait entièrement partie de la question de la température moyenne à la surface du Globe. Pour le reste il n’y a pas un Physique spécifique du Climat mais une combinaison d’aspects de Physique classique


                      • charly10 14 décembre 2018 08:21

                        @Dudule

                        Toujours l’éternel poncif contre Allègre !!!Quant à Courtillot, si vous aviez visionné sa première conférence à l’université de Nantes en 2009, vous sauriez pourquoi l’équipe de Courtillot a été amenée à s’occuper des affaires de climat.

                        Au cas où cela vous intéresserait ce lien : Vincent Courtillot, et en plus remarquable de pédagogie.

                        https://youtu.be/uXeRbbM2AjY

                         


                      • Dudule 14 décembre 2018 22:52

                        Mr Bermioles, c’est la première fois que je prends un cours de physique de la part d’un ignare. D’habitude, les cours, c’est moi qui les donne, et quand j’en reçois, c’est par des gens compétents.

                        Une copie comme ça, je lui file 3/20 parce que je n’aime pas être méchant...

                        Exactement à 1 m au-dessus du sol puisqu’au départ on ne disposait que de stations météo normalisées sur ce point.

                        Z’êtes sûr ? Mesures normalisées par rapport à quoi ? On mesure la température, le taux d’humidité et la pression dans les stations météos, on a pas besoin de « normaliser », si toutefois vous savez ce que ce mot veut dire. Lorsque vous mesurez votre température anale, vous la normalisée par rapport à quoi ?

                        C’est pour mesurer la température et la pression à 1 m du sol qu’on envoie des ballons sondes et des satellites, c’est bien connu... c’est plus fun quand c’est high tech. On règle le satellite à 1 m du sol, et on arrête les mesures du ballon dés qu’il a décollé. C’est juste pour faire joli et faire croire que les mecs de météo France bossent, c’est clair.

                        Cette température moyenne n’est pas directement mesurée mais résulte de calculs effectués sur le maillage des mesures à l’aide de modélisations. Plusieurs Labos donnent cette température moyenne qui diffère suivant leurs estimations propres. 

                        Ces phrases ne veulent rien dire, à moins de considérer que faire de la modélisation à partir de mesures expérimentales, c’est n’importe quoi. J’espère que ce n’est pas ce que vous avez voulu dire ?

                        En gros, je comprends vos phrases comme suit : des gens ont fait des calculs pour essayer de rendre compte des observations. Certains de ces calculs ne correspondent pas aux mesures... Ce n’est pas vraiment une surprise, forcément, modéliser des systèmes complexes, c’est pas facile. Il doit y avoir de très bonnes modélisations que vos « experts » se gardent bien de citer.

                        Cette température se trouve plutôt sur un plateau depuis 1998, les pointes de températures étant liées au phénomène cyclique El Niño dont la fréquence s’accélère en ce moment.

                        Ça c’est puissant... Il n’y a pas de réchauffement... en fait si, il y en a, mais c’est juste dû à El Nino. Et l’augmentation de la fréquence du phénomène El Nino, il est dû à quoi ? A l’opération du Saint Esprit ou au réchauffement global ?

                        Donc la fréquence d’un phénomène cyclique (El Nino) augmente... C’est périodique (cyclique) ou pas ? Parce que si sa fréquence augmente, c’est pas périodique, il me semble... le Saint esprit, encore, sans doute. Ou les milliards de dollars qu’ExxonMobil a balancé pour faire du lobbying depuis que ses propres chercheurs ont les premiers commencés à s’inquiéter du phénomène dans les années 70. Forcément,, ils ont eu une longueur d’avance... Mais ça, on en parle pas dans vos bouquins...

                        Le suite et à se taper sur les cuisse en se roulant par terre...

                        Bien sûr que la température moyenne à la surface du globe est multifactorielle. Bien sûr que le rayonnement solaire (ben voyons, on avait pas remarqué, heureusement qu’il y a des gens pour le dire !) et la géothermie jouent un rôle. On parle de l’influence d’un facteur sur lequel nous avons prise. Nous n’avons pas prise sur l’activité du Soleil, pas plus que sur la géothermie. De toutes façons, la géothermie et l’activité solaire, c’est assez bien connu et ça bouge pas beaucoup hors des modèles. Bref, ça n’explique rien de ce que l’on mesure bel et bien (et pas seulement à 1 m du sol, partout et aussi dans les courants océaniques, la fonte des glaciers, les dates des vendanges, etc).


                      • Dudule 14 décembre 2018 23:01

                        @charly10

                        Cortillot a peut peut-être un discourt qui passe auprès des non experts, mais il s’est fait déboité par tous ses paires. Son travail dans ce domaine (qui n’est pas son domaine d’expertise, je le rappelle) n’est absolument pas sérieux.

                        C’est grave, parce que Courtillot est effectivement un chercheur compétent (contrairement à Allègre qui a toujours été un guignol). Les mauvaises langues parlent de quelqu’un qui s’est fait littéralement acheté par le lobby pétrolier.

                        Exemple de démontage de Courtillot en règle. Attention, ça déménage :

                        http://sciences.blogs.liberation.fr/2008/02/26/soleil-et-clima/


                      • Dudule 14 décembre 2018 23:07

                        @joletaxi

                        Les statistiques sont biens connus de tous les chercheurs. On ne fait pas de recherches sans statistiques. Et dés qu’on publie un truc, on ne va pas faire vérifier ses stats par un statisticien, c’est débile. Tout comme un physicien ne va pas faire vérifier ses calculs par un mathématicien, sauf en cas de maths vraiment ultrapointues. Les statistiques de base servant à valider des résultats expérimentaux, tout le monde les connait.

                        Oh, Trucmuche a publié et il n’a pas fait relire sa prose par un grammairien, quel gros nullard !

                        C’est juste du grand n’imp...

                        Et d’où sort ce type, ce statisticien soi disant incontournable ?


                      • joletaxi 15 décembre 2018 12:49

                        @Dudule

                        oui, c’est du n’importe quoi, qui a fini par une enquête devant une chambre du congrès où un statisticien est venu démontrer les divagations d’un climatologue, dont la courbe a même permis à Gore de recevoir un Nobel.
                        vraiment,circulez, il y a rien à voir
                        tiens plus près de nous, une « étude » faisant usage de statistiques inventives, et qui a conduit à ce que l’on bannisse les OGM maïs, est cette fois définitivement mise à la poubelle,
                        Pourtant, selon vous, Mr. Seralini ne peut être soupçonné d’avoir mal utilisé les statistiques, c’est un scientifique non ?
                        on pourrait écrire des pages, sur les « études » qui se servent mal à propos de statistiques, mais cela vous convient non, si cela sert la cause.


                      • joletaxi 15 décembre 2018 12:52

                        @Dudule

                        paraît même que Courtillot... il serait pas juif par hasard ?

                        Et Allègre, il faisait toujours son plein de diesel chez Total, c’est pas une preuve ça ?


                      • JMBerniolles 16 décembre 2018 18:47

                        @Dudule

                        Ce sont vos commentaires qui sont nuls.

                        Ils témoignent d’une méconnaissance de la question et d’une incompréhension prétentieuse assez rare, comme votre appréciation sur Vincent Courtillot.

                        Je ne vais pas perdre mon temps à reprendre toutes vos remarques, mais la question que vous n’avez pas l’air de comprendre est : existe-t-il un réchauffement de nature anthropique ? Pour moi et surtout pour beaucoup de scientifiques qui se sont penchés sur cette hypothèse de l’influence des émissions de CO 2 équivalent provoquées par l’activité humaine sur le climat la réponse est Non. Dans les conditions actuelles.

                        Vous n’avez absolument saisi la complexité physique et la difficulté des calculs sur cette question climatique.


                      • Dudule 16 décembre 2018 19:31

                        Courtillot est prétentieux et malhonnête. Ces « recherches » dans le domaine du climat on fait hurler de rire en se roulant par terre, ou s’étouffer de rage les gens sérieux, en fonction de leur degré de sens de l’humour. Je mets des guillemets à « recherches » parce qu’aucune revu à comité de lecture n’a publié ses élucubrations.

                        Il s’est fait acheter, c’est de notoriété public. Citer Courtillot suffit à vous discréditer.


                      • JMBerniolles 16 décembre 2018 21:17

                        @Dudule

                        Vous êtes capable de donner les noms de ces gens « sérieux », ce Charlatan de Jouzel, l’agent actif de la police climatique qu’est madame Masson-Delmotte , Bard …  ? Vous êtes capable de présenter des travaux décisifs qu’ils auraient menés en faveur de l’hypothèse anthropique ? …  Parmi cette clique, financée et promue par le système pour cautionner ses affirmations catastrophiques, qui adopte souvent des méthodes mafieuses, il y a un scientifique un peu meilleur et plus honnête, Le Treut. Et justement celui-ci a accepté honnêtement de débattre avec Vincent Courtillot. J’ai les arguments développés respectivement lors de cet échange.

                        Et est-ce que vous pouvez produire des documents sérieux, venant du groupe de recherche ENSO, liant le phénomène El Niño à un changement climatique ?

                        C’est au contraire votre attaque contre Vincent Courtillot qui vous qualifie totalement ou plutôt vous disqualifie

                        Sur l’opposition aux théories catastrophiques sur l’évolution du climat on pourra par exemple consulter ce lien. 


                      • charly10 19 décembre 2018 13:52

                        @Dudule

                        Je connais cet épisode de conflit en 2007 2008 qui avait opposé Courtillot à Edouard Bard. Mais cela date de 10 ans .Aujourd’hui les thèses solariste H Svensmark, ont été validées après bien des déboires par l’expérience CLOUD au CERN en 2015 2016. Le problème de ce genre de recherches est le coût et la démarche qui demande un temps certain et du financement pas toujours évident lorsqu’on ne va pas dans les sens de la doxa.

                        Par comparaison le CO2 se mesure facilement, d’abord par la méthode Pettenkofer, jusque dans les années 50 puis en 1959, la méthode de calcul adopta la spectrographie par infrarouges lors de l’établissement de la station de Mauna Loa (Hawaii) et les mesures furent comparées avec un échantillon de gaz comme référence.

                        Par contraste avec la méthode Pettenkofer, la spectrographie par infrarouges est simple, rapide et peu coûteuse. La méthode par les infrarouges n’a jamais été corroborée par la méthode Pettenkofer. Les données brutes de Mauna Loa sont « triées » par un opérateur qui supprime les données considérées comme imprécises. Quelque 82 % des mesures brutes de CO2 par infrarouges sont écartées ce qui ne laisse que 18 % de données brutes de mesures pour des analyses statistiques .Avec une telle élimination sauvage de données brutes, il n’est que trop aisé de démontrer une tendance prédéterminée. Dans les publications de Mauna Loa, les grandes variations naturelles de CO2 furent éliminées des données afin de mettre en valeur une courbe ascendante démontrant la contribution humaine croissante en CO2.
                        Le troisième rapport du GIEC de 2001 stipula que seules les mesures de CO2 par infrarouges peuvent être considérées comme valables et que toutes les mesures antérieures doivent être rejetées . Les mesures de CO2 atmosphérique depuis 1812 ne mettent pas en valeur un accroissement progressif de sa concentration au contraire des mesures de Mauna Loa. Le GIEC a choisi d’ignorer les 90 000 mesures précises de CO2 compilées en dépit du fait qu’il y ait un chevauchement dans les périodes de mesures par la méthode de Pettenkofer et celles de Mauna Loa aux infrarouges. Si l’on doit éliminer un large corpus de données historiques validées, il faut alors en donner une raison bien argumentée. Il n’y eut aucune explication émanant du GIEC. Juste le silence.

                        Ce sont des « bizarreries » qu’a découvert Courtillot et son équipe lors de leurs recherches.

                        Autre argument Monsieur Courtillot travaille pour Total .

                         Ceux qui ne relatent que ce qu’ils ont lu vite fait comme argument, sortent régulièrement cette contre vérité. En fait, d’après France Inter, Total et Schlumberger participent au financement de l’Institut physique du Globe concernant un projet de piégeage du CO2 pour lutter contre le réchauffement climatique.

                         Vous avez dit conflit d’intérêt ? Il aurait vraiment intérêt à insister sur le danger du CO2 pour justifier le financement d’un institut dont il n’est d’ailleurs plus le directeur depuis 2011 : donc une fois de plus n’importe quoi comme argument. Répondez aux arguments de façon scientifique : c’est ça le débat ; démonter la crédibilité d’un contradicteur n’est pas un argument scientifique mais une technique de désinformation enseignée par Lénine (mais vielle comme le monde quand on n’a pas d’argument)

                         


                      • damocles damocles 14 décembre 2018 08:16

                        Je ne suis pas specialiste de l’ecologie , ni des questions climatiques ,en un mot je suis un beotien sceptique qui se pose des questions et qui ne prend pas pour argent comptant la pensée dominante 

                        Il y a quelques années on ne parlait que du « TROU DE LA COUCHE D’OZONE » qui s’agrandissait tous les ans ,en accusant les flacons de laque et leurs gaz ,puis les VACHES ET leurs FLATULENCES , certains extremistes voulant même detruire les troupeaux argentins ou australiens ! 

                        Le trou à disparu ,du moins de la une mediatique  et des discours ecolos , les vaches auraient-elles arrêté leur production de methane ?.....pas mon voisin de palier en tout cas.....

                        Maintenant c’est la « mode du CO2 » pourtant base de la photosynthese comme on l’apprend en 4eme au lycée ...J’ai vu un reportage sur des serres qui captent le CO2 dans l’air et le propulse directement sur les plants de tomates ,« croissance plus rapide et fruits plus nombreux » a dit le jardinier ...

                        L’activité humaine est-elle la principale cause du réchauffement ??? pour moi rien n’est vraiment démontré ...ni dans un sens ni dans l’autre ..

                        Les émissions de produits toxiques ,épandages agricoles et autres , les residus plastiques , la surpopulation sont de mon point de vue beaucoup plus grave que le CO2 ...


                        • julius 1ER 14 décembre 2018 09:28

                          . La politique de transition énergétique est une absurdité.

                          @Dugué, 

                          c’est sûr que celle qui est menée par ce gouvernement en est UNE mais faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ?????

                          la transition menée avec intelligence sans lobbying est nécessaire car avoir des logements à énergie positive, des voitures qui consomment peu comment s’en plaindre .... le Pic de Hubert est dépassé depuis longtemps et la pollution tue 20 fois plus que les accidents de la route ..... 

                          aussi il faudrait être le dernier des imbéciles pour ne pas se réjouir lorsque l’on ne travaille pas uniquement pour ses factures de carburant ou de chauffage !!!!

                          je crois qu’une autre politique est possible mais avec un changement de personnel politique et une Démocratie plus directe dans le contrôle des politiques menées car élire des gens sur un programme qu’ils balancent aux orties une fois en poste n’est plus possible ...... c’est en amont qu’il faut savoir ce qui est possible et réalisable !!!


                          • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 décembre 2018 10:28

                            @julius 1ER La transition énergétique devrait avoir comme seul souci l’utilisation raisonnée des énergies fossiles et donc une raison économique et non pas écologique. Bien évidemment qu’il est utile de baisser les factures énergétiques mais c’est pour le client, pas pour le climat qu’il faut agir


                          • julius 1ER 14 décembre 2018 13:57

                            @Bernard Dugué
                            je pense que nous sommes d’accord sur l’essentiel, mais je n’opposerai pas raison écologique vs raison économique, ce sont des notions qui peuvent se compléter ou être interchangeables cela dépend du lieu et du temps .... et dans la même veine ne pas opposer le client et le climat car la vraie alternative ce n’est pas seulement le prix c’est l’altruisme qui doit agir car ce qui est bon pour nous pays fortunés ... sera bon ultérieurement pour ceux qui le sont moins ...
                            en ce sens nous devons pécher par l’exemple, et non agir par opportunisme (ce qui est le cas actuellement où l’on n’ anticipe rien du tout (là je pense au manque d’eau qui est patent après des années de sécheresse ) au moins les israéliens agissent eux ... ils fabriquent des usines de dessalement de l’eau de mer car le manque d’eau est patent chez eux ...mais chez nous aussi où l’on ne peut plus s’en remettre uniquement à la bienveillance du climat ???? 
                            qu’ attend on pour lancer des grands travaux d’infrastructure installer des pipelines 
                            qui feront remonter l’eau à l’intérieur des terres et conserver les belles nappes phréatiques pour l’utilisation en boisson par pour laver des bagnoles ou arroser les jardins etc....car déjà le compte à rebours est lancé pour l’eau comme pour le pétrole pourrait-on dire !!! 


                          • joletaxi 14 décembre 2018 14:28

                            @julius 1ER

                            encore un marronnier en fleur, pourtant c’est pas la saison

                            http://forum.terre-net.fr/topic-259544

                            bon, le suivant ?
                            les terres sont mortes


                          • Bonsens 14 décembre 2018 11:47

                            Partie 1.

                            Le CO2 est un bouc émissaire idéal car son implication dans le réchauffement climatique (je dirais plutôt le dérèglement climatique, terme qui me parait, au vue des observations objectives du climat en Europe, en tout cas, plus approprié) arrange beaucoup de gens :

                            - Les pro-nucléaires qui mettent en avant le fait que la filière n’émet pas ou peu de gaz carbonique (durant l’ensemble de son cycle de vie).

                            - Les écologistes partisans des énergies renouvelables pour les même raisons mais qui sont souvent des anti-nucléaires primaires.

                            - Un certain nombre de scientifiques dont la carrière repose en grande partie sur la thématique du réchauffement climatique anthropique et qui surfent avec plus ou moins de bonheur sur une vague médiatiquement et politiquement à la mode.

                            - Les politiques, toujours à cours d’argent, et qui ont vite compris le parti qu’il était possible d’en tirer en termes de taxes et d’impôts en tout genre, voire plus si affinités

                            - Les industriels de l’énergie, toujours très pragmatiques et qui voient dans les énergies renouvelables un moyen de se diversifier en profitant de subventions d’état  généreuses tout en sachant que leur cœur de métier n’a, à court terme en tout cas, rien à craindre.

                            - Un certain nombre de personnages à la tête de sociétés opportunistes aux méthodes souvent mafieuses, qui ne voient dans les énergies renouvelables qu’un moyen rapide de faire fortune sans grand risque grâce à des tarifs de rachat imposés exorbitants et garantis dans le temps.

                            De ce point de vus l’éolien est sans doute le plus belle exemple de ce type d’escroqueries à grande échelle.

                            Pour autant, Il est difficile de se faire une opinion objective sur cette question du réchauffement climatique tant la désinformation règne en maître.

                            Pour essayer de se faire malgré tout une idée sur la réalité des faits, quelques remarques de bon sens et un regard sur le passé peuvent alors être utiles.

                            Le gaz carbonique est bien un gaz à effet de serre dans la mesure où il absorbe et peut donc réémettre du rayonnement infrarouge (à longueur d’onde égale ou supérieure). Par contre quand on regarde son spectre d’absorption avec une bande étroite vers 4µm de longueur d’onde et une bande un peu plus large au delà de 15µm, il saute aux yeux que son efficacité en tant que gaz à effet de serre ne peut pas être très marquée si on le compare à la vapeur d’eau, de loin le plus efficace, ou encore au méthane.

                            Au-delà du simple ’effet de serre’ radiatif, l’augmentation de la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère induit un certain nombre de rétro-actions qui peuvent être positives ou négatives et dont les effets peuvent peser. Certaines semblent être assez bien modélisées, d’autres par contre sont encore très mal comprises et le signe même de leur contribution n’est pas vraiment tranché, d’autre ne sont pas prises en compte comme par exemple la formation des nuages.

                            Il n’est pas question de faire ici un inventaire critique et exhaustif mais toutes ces incertitudes expliquent en particulier ce qui est frappant dans les conclusions des différents modèles mathématiques utilisés : l’énorme marge d’erreur à laquelle on est conduit et qui est à peu près de même amplitude que la grandeur (augmentation possible des températures) que l’on est sensé modéliser.

                            Dans n’importe quel domaine scientifique, ce constat justifierait à lui seul une certaine prudence ; curieusement la climatologie échappe à cette règle de bon sens.

                            Comme le domaine est très complexe et que sans doute peu de climatologues possèdent l’ensemble des compétences requises pour l’aborder correctement, il est peu probable aujourd’hui que l’on puisse donner une réponse argumentée convenable surtout dans le climat délétère qui s’est installé depuis déjà plusieurs années.

                            Il me semble donc plus approprié de se poser un certain nombre de questions de bons sens.

                            (voir la partie 2) dans le prochain message.


                            • floyd 14 décembre 2018 14:47

                              @Bonsens
                              Commentaire excellent.
                              Vous écrivez : « - Les écologistes partisans des énergies renouvelables pour les même raisons mais qui sont souvent des anti-nucléaires primaires. »
                              La promotion des énergies renouvelables n’est que la pointe de l’iceberg. Je suis un amoureux de la nature et pourtant je rejette en grande partie l’écologie qui est devenue une idéologie mortifère. Cette idéologie est basée sur une idéalisation romantique de la nature et sur la haine de l’être humain. Pour promouvoir leur idéologie, ils utilisent la peur et l’annonce permanente d’une apocalypse imminente. La dernière lubie des écolos en ce moment c’est l’effondrement total et irréversible de notre société à cause du manque de ressources. Malgré l’utilisation constante dans l’histoire de l’humanité de prophéties apocalyptiques qui se sont toujours révélées fausses, à ma grande surprise celles-ci ont toujours autant de succès. Je pense que dans nos sociétés privilégiées où on manque de repères, les gens trouvent un sens à leur existence en croyant que la fin du monde est bientôt proche. Cela n’empêchent pas les gens de profiter du confort du monde moderne.
                              Je suis moi même parfois très critique envers certains aspects notre société moderne, qui est superficielle et narcissique, mais je me laisserai jamais manipulé par la peur.


                            • Bonsens 14 décembre 2018 11:54

                              Partie 2.

                                     1. Y a t-il actuellement une preuve expérimentale que le ‘réchauffement climatique’ actuel, a bien pour origine l’augmentation de la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère et plus particulièrement celle due aux activités humaines ?

                              Il y a quelques années le fameux ‘hot spot’ subtropical devait apporter la preuve expérimentale irréfutable : malgré de nombreux travaux mis en jeu, cette preuve n’a jamais été apportée et on n’en a plus entendu parler.

                              On est donc dans la situation curieuse ou une théorie soit disant déterminante pour la planète ne repose que sur des modèles théoriques imparfaits et incomplets et dont les conclusions conduisent à des marges d’’incertitudes inacceptables pour un scientifique.

                               

                              1. Toute théorie scientifique doit pouvoir faire des prédictions sur le futur, (ce dont on ne se prive pas, si possible en privilégiant les conclusions alarmistes) mais aussi être capable d’expliquer les évènements du passé. De ce point de vue, force est de constater qu’il n’en est rien.

                               

                              • La communauté scientifique a dû faire appel à de nouveaux effets pour expliquer la stagnation voire la légère baisse des températures observées entre les années 2000 et 2013.
                              • Certaines régressions des températures constatées au cours du 20ième siècle n’ont pas trouvé d’explications alors même que les concentrations de gaz carbonique étaient en hausse constante.
                              • Des évènements climatiques avérés et relativement récents comme les périodes chaudes des optimums romain ou médiéval, ou froides comme les minimums de Maunder ou de Dalton, ne sont pas expliquées par les modèles actuels.

                               

                              De ce dernier point de vue, il est bien démontré que le minimum de Maunder a coïncidé avec une activité solaire (nombre de tâches solaires observées) très faible et qu’il semble y avoir une certaine corrélation entre le climat terrestre et l’activité solaire. Cette corrélation n’apparaît pas dans les modèles actuels.

                              Certes, l’irradiance solaire, très peu variable actuellement, ne semble pas pouvoir être un facteur de modification directe des températures, mais l’activité solaire conduit à d’autres phénomènes en particulier magnétiques qui pourraient avoir une influence plus marquée.

                              C’est la base de la théorie du danois Svensmark qui a au moins l’avantage de prendre en compte cette activité solaire (associé aux rayonnements cosmiques traversés par notre planète) dans la formation des nuages ; problème justement mal pris en compte par les modèles actuels.

                               

                              Il est donc probable pour ne pas dire certain que ces modèles ignorent ou sous-estiment un certain nombre de phénomènes importants capables d’influencer le climat de manière non négligeable.

                               

                               

                              1. SI l’on remonte dans un passé lointain, on sait avec certitude que la terre a connu des concentrations de gaz carbonique, allant jusqu’à 20 fois la concentration actuelle : ces concentrations très élevées ont-elles conduit à des températures infernales ? il semble que non et qu’en tout cas si une élévation importante a pu avoir lieu, elle a été réversible, démontrant l’existence de contre-réactions capables de s’opposer à un emballement catastrophique. Les glaciations, bien expliquées par les cycles de Milankovitch, semblent de ce point de vue plus à redouter que les hausses dramatiques des températures.

                               

                              Enfin en admettant que ce pauvre gaz carbonique (pourtant si utile) soit bien le fautif tant décrié, il faut se poser la question de l’apport réel de l’activité humaine dans la hausse des concentrations.

                              Que cet apport existe me parait évident puisque nous sommes émetteurs de gaz carbonique mais quel est sa part réelle comparée aux sources naturelles comme le volcanisme ou plus simplement le dégazage des océans.

                              Dans un contexte de réchauffement global de la planète, et quelle qu’en soit la cause, le dégazage des océans va inéluctablement conduire à une augmentation de concentration en gaz carbonique dans l’atmosphère. Dans quelle proportion par rapport à la hausse due aux activités humaines ? Actuellement la réponse est loin d’être claire : les mesures des différents isotopes du carbone devraient permettre de différencier les différentes origines ; j’avoue ne pas avoir trouvé de conclusions précises et formelles sur ce point tant les controverses sont nombreuses et polluées par l’idéologie.

                              J’ai seulement retenu que la part des activités humaines représenterait entre 4 et 9% des émissions totales annuelles de CO2 dans l’atmosphère : ce chiffre est-il fiable et conforter par des mesures non contestables ? S’il s’avère vrai, ne remet-il pas en cause les politiques interventionnistes actuelles qui seraient au mieux dérisoires ?

                              Dernier point absolument non scientifique. Les consensus actuels que ce soit dans la sphère politique (surtout européenne et encore plus française), médiatique (aucun média subventionné ne semble pouvoir afficher une opinion contraire à la doxa ambiante particulièrement en France) ou scientifique (avec toujours les mêmes acteurs qui s’expriment en boucle), me parait hautement suspect !

                              L’ouvrage de François Gervais apporte au moins une petite bouffée d’air et de révolte dans une ambiance générale qui dans le domaine climatique (mais pas que !) devient plus que pesante.


                              • joletaxi 14 décembre 2018 14:34

                                @Bonsens

                                mais bon sang, pensez aux enfants

                                et que faites vous de la courageuse et intrépide croisade de notre chevalier de la poele à frire , accessoirement président de la république, dans sa conquête du graal climatique ?

                                Quand on vous dit qu’un type a un jour marché sur l’eau, vous demandez des preuves, des explications, une démonstration ?
                                Cela n’a pas de (bon) sens, on croit ou pas, on est dans le camp du bien, ou des affreux,
                                Cela m’étonne, me sidère, mais c’est ainsi, pour quelles raisons on a construit des cathédrales vous croyez ?
                                pas par bon sens non ?


                              • Bonsens 14 décembre 2018 14:55

                                Vous avez raison, je suis trop méfiant voire mesquin et je n’ai pas ma place dans notre merveilleuse société. Je vais de ce pas me foutre à l’eau !

                                Adieu


                                • sls0 sls0 14 décembre 2018 15:05

                                  L’auteur apprécie le livre tant mieux.

                                  Dans le monde des climatologues c’est moins le cas.

                                  Il y a un article dans la partie science du monde qui en fait la critique. Méconnaissance et tromperie la méthode habituelle.

                                  https://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/10/28/les-contre-verites-du-dernier-pamphlet-climatosceptique_3504317_1650684.html


                                  • floyd 14 décembre 2018 16:10

                                    @sls0
                                    Ben évidemment ils vont pas scier sur la branche sur laquelle ils sont assis. Ils vivent grâce à la manipulation et la peur : tremblez pauvres mortels ! L’apocalypse climatique arrive !
                                    Il ne s’agit pas ici de science, mais de carrière, d’argent et de pouvoir.


                                  • Bonsens 14 décembre 2018 18:06

                                    @sls0
                                    La plupart des grands journaux subventionnés par l’état ne font que répéter ce qu’il convient de dire au sujet du réchauffement climatique.
                                    Dans ce contexte Libération et le Monde sont à la pointe du combat et j’aurais été étonné que vous me disiez que le Monde ait trouvé ce livre à son goût surtout quand la critique est mené par François Marie Bréon dont l’objectivité n’est pas la première qualité.


                                  • Spartacus Lequidam Spartacus 14 décembre 2018 23:59

                                    @sls0
                                    Qu’un auteur du dernier rapport du GIEC n’apprécie pas la contradiction d’un auteur qui s’attaque à sa gamelle et s’épanche à charge dans un journal gauchiste ne surprendra personne.

                                    L’article en lien, il y a « aussi » la réponse de l’auteur de livre.


                                  • ninportequoi 15 décembre 2018 16:13

                                    @Spartacus
                                    Pour enrichir ce débat d’une certaine complexité technique, heureusement que vous apportez à chacun vos immenses compétences scientifiques. Par exemple vos liens qui « prouvent » la présence de vigne au Groenland.


                                  • novo12 14 décembre 2018 21:48

                                    Un peu d’histoire : La theorie selon laquelle l’augmentation du taux de co2 dans l’air pourrait entrainer un rechauffement climatique global a ete emise par l’oceanographe californien Roger Revel dans les annees 70. A la fin des annees 80 celui ci a retracte sa theorie. Au debut des annees 80 Maurice Strong et David Rockefeller ont decide de pousser cette theorie dans le but d’appuyer la necessite d’un gouvernement mondial. Ils se sont appuyes au debut sur le club de Rome, l’une des organisation de l’oligarchie. On peut retrouver sur le net le compte rendu du club de Rome dans les annnees 80 qui dit clairement l’objectif. Le canadien James Corbett a fait de nombreuses videos sur le sujet : https://youtu.be/tlnwhcO5NC0 https://youtu.be/lQqPQ0i_fl0

                                    Sur Maurice Strong : https://youtu.be/Q5ZgR_-SO8U

                                    Une autre video : https://youtu.be/SQFCKICwFEQ


                                    • Faedriva 16 décembre 2018 15:16

                                      Ca me fait toujours drôle de lire le livre d’une personne qui déroule son alarmisme mais en direction opposé des recherches du monde entier, parce qu’il ne peut pas se faire entendre autrement.

                                      Par exemple, le coup du verdissement de la planète est complètement anthropique puisque énormément de pays investissent à reverdir leurs déserts. Et l’Europe cherche à investir, a appuyer sur la permaculture et la reforestation. Et c’est déjà relatif aux rapports de Giec précédents.


                                      • joletaxi 16 décembre 2018 15:38

                                        @Faedriva

                                        oui cela se voit bien sur les photos satellites

                                        https://wattsupwiththat.com/2018/10/04/the-most-amazing-greening-on-earth-thanks-to-increased-carbon-dioxide/

                                        sur que ce sont les tomates en permaculture que l’on voit

                                        comme tout bon croyant, il vous est impossible d’accepter toute observation qui contredit ou affaiblirait votre dogme

                                        c’est pénible


                                      • Faedriva 16 décembre 2018 15:30

                                        Sous estimer l’influence de 412 partie par million de CO² dans un mètre cube, c’est carrément remettre en cause l’effet et les conséquences de simplement respirer des gaz et remettre en cause tiens, par exemple, la mortalité du monoxyde de carbone ou de chlore par inhalation en « parties par million ».


                                        • joletaxi 16 décembre 2018 15:39

                                          paraît que dans les sous marins ils respirent des doses mille fois supérieures ?

                                          c’est quoi comme gaz que vous respirez, car ça a de droles d’effets


                                          • Alena 19 décembre 2018 20:38

                                            merci pour cet article, j’espère que les dirigeants prendront conscience de l’urgence d’agir rapidement


                                            • JPdu44 24 janvier 2019 17:51

                                              Le CO2 ou le réchauffement climatique ne sont peut-être pas en cause, mais les ressources de la planète sont englouties par des entreprises qui enrichissent une poignée d’actionnaires, quand des des millions de gens voudraient seulement vivre.

                                              https://lejustenecessaire.wordpress.com/2018/08/06/premier-article-de-blog/

                                              on ne finira pas grillé, mais plutôt d’un cancer avec toute la chimie balancée par les agriculteurs, ou noyé par la montée des océans.

                                              De toute façon les gilets jaunes sont une réaction à un néolibéralisme qui oublie l’humanité, il serait temps que ce monde nous fasse vivre tous, simplement vivre.


                                              • bluemartini 20 février 2019 23:49

                                                Cela faisait longtemps que je n’avais pas été lire un article sur AgoraVox, quel plaisir de tomber sur un nouvel article de Bernard Dugué.

                                                Pour les lecteurs : Bernard Dugué, malgré ses diplômes, est un charlatan de la science à tel point qu’il travaille chez lui, ses collègues et son université ne voulant pas de lui. Aucune publication à son actif.

                                                il dit de lui même qu’il « est un haut potentiel intellectuel ». Rien que ça.

                                                Il n’a aucun diplôme, aucune formation, aucun travail lui permettant de donner un avis sur la question du climat.


                                                • Laurent 47 30 mars 2019 13:40

                                                  En matière de pollution, j’ai été très surpris par l’intervention sur TF1, au journal de 13 h, d’un scientifique qui nous a expliqué, chiffres à l’appui, que les véhicules diesel sont beaucoup moins polluants que les véhicules essence ! Que cette information passe sur une chaîne publique à une heure de grande écoute m’a énormément surpris. En effet ( ce que je savais depuis longtemps ), les véhicules diesel modernes sont équipés de filtres à particules fines, ce qui n’est pas le cas des véhicules essence. En outre, ils émettent deux fois moins de dioxyde de carbone ( CO2 ) que les véhicules essence. Enfin, 41 % des particules fines émises par les véhicules proviennent des freins, des pneus, et des revêtements routiers. ( relevés Airparif ). Or les véhicules essence ont des freins, des pneus, et roulent sur des routes ! Un véhicule essence consomme environ 7,5 L, quand un véhicule diesel ne consomme que 5 L. Si vous faites le calcul des pertes de taxes de l’Etat, entre ces deux types de véhicules, il devient plus facile de comprendre pourquoi un tel acharnement contre les véhicules diesel !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité