• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La résonance nucléaire du phosphore offre-t-elle une voie thérapeutique (...)

La résonance nucléaire du phosphore offre-t-elle une voie thérapeutique pour le Covid ou d’autres pathologies ?

JPEG

 

 1) Cet article n’a pas pour objectif de créer de vrais ou faux espoirs. Il explore succinctement une hypothèse accompagnée d'un protocole assez simple à réaliser, dont les effets sont improbables en l’état actuel des connaissances. La nature a ses règles et souvent, elle ne se soumet pas à la volonté humaine. La médecine conventionnelle reste la seule option pour atténuer les dommages du Covid. Ce qui n’empêche pas les sciences médicales d’examiner une idée assez déroutante dont le principe est d’utiliser la résonance magnétique du phosphore. Je lance une idée. Sans doute, elle manque d’assises et ne sera pas expérimentée mais elle aura le mérite d’être lancée à l’image d’une œuvre de science-fiction. Parfois, les fictions finissent pas se réaliser en empruntant des chemins de traverse.

 

 Les expériences que je propose en utilisant un appareil IRM sont réalisables. Comme dans toute expérimentation, il faut trouver les bons réglages et utiliser cet appareil de manière non habituelle, à des fins thérapeutiques. Il faut par ailleurs une logistique clinique afin de transférer les patients atteints de Covid vers l’appareil. Le Covid long est également une pathologie en attente de soins curatifs. En ce cas, la question de la logistique est plus simple. Le jeu en vaut la chandelle vu le problème de santé que pose le Covid long dont l’étiologie supposée est d’origine auto-immune et auto-inflammatoire et donc potentiellement sensible aux soins magnétiques.

 

 Remarquons néanmoins que si cette option thérapeutique avait été jouable, elle aurait été tentée et mise au point depuis des décennies pour d’autres pathologies. Ce ne sont pas les scientifiques dissidents qui manquent, ni les laboratoires. Cela étant, vous pouvez toujours lire ce texte comme une illustration de ce qu’est une démarche scientifique et comment naissent les idées nouvelles.

 

 (La vaccination contre le Covid n’est pas pressentie pour être la solution définitive contre la pandémie causée par le SARS-CoV-2. Ce constat incite à mettre les efforts scientifiques sur la recherche de traitements innovants pour soigner la maladie car ce virus très contagieux ne peut pas être éradiqué. Le Covid n’a rien de commun avec la variole ou la polio. Des dizaines de pistes thérapeutiques sont explorées. La voie des antiviraux n’est pas privilégiée, en revanche, les deux options qui tiennent la corde sont les anti-inflammatoires et les modulateurs d’immunité, avec ou sans anticorps. Les cliniciens sauront prochainement si ces options sont plus ou moins efficaces. Ce qui ne nous empêche pas de tenter l’impossible en examinant la piste du magnétisme et des résonances énergétiques).

 

 2) La probabilité de réussir est minime pour ne pas dire infime. Aucun scientifique ne ferait une expérience si elle n’a qu’une chance sur un million de confirmer une hypothèse et pourtant, la crise sanitaire incline à transgresser les règles conventionnelles. Cette option alternative concerne les patients hospitalisés mais aussi le soin apporté aux sujets affectés par le Covid long. La méthodologie conventionnelle impose de commencer par faire des études in vitro, sur des cellules cultivées placées dans un champ magnétique et irradiées aux bonnes fréquences, puis sur des modèles animaux. Et enfin sur l’homme. Rappelons que des études controversées ont mis en évidence des effets immunitaires sur des souris placées dans un champ magnétique avec un protocole proposé par Antoine Prioré. Si l’on suit la procédure conventionnelle, il faudra des années avant de savoir si cette thérapie est une piste sérieuse. Aussi, dans l’urgence, quelques essais pourraient être tentés.

 

 3) Le magnétisme à usage curatif n’est jamais entré dans la sphère médicinale moderne. Aucune machine ne produit des effets fulgurants, même si quelques marchands de rêves commercialisent des appareils générant des ondes. Les seuls effets constatés sont produits par les guérisseurs, magnétiseurs et autres coupeurs de feu. Ces effets n’étant pas explicables avec la science mécaniste, la médecine institutionnelle a décidé de les renier. Ce qui n’empêche pas quelques médecins de faire appel aux services des coupeurs de feu. Quelle pourrait être l’explication physique de ces effets ? Et quels effets ? Les magnétiseurs soignent les désordres inflammatoires aux causes diverses, zona, dermatoses, circulations sanguine. Les coupeurs de feu sont spécialisés dans les soins attribués aux grands brûlés et jouent aussi sur les mécanismes inflammatoires ainsi que la douleur. L’un de ces soigneurs a raconté qu’après une séance d’imposition sur un patient brûlé, il ressentait le feu et courait se laver les mains à l’eau froide. Il y aurait donc un transfert d’énergie mobilisant un mécanisme qui n’a rien à voir avec un contact thermique.

 

 4) Le mécanisme physique de ces phénomènes reste inconnu ; l’interaction électromagnétique est exclue. Le soupçon se porte (avis personnel) sur l’interaction faible et le médiateur de cette interaction pourrait être le neutrino qui, contrairement à ce que pensent les physiciens, interagit avec la matière nucléaire et pourrait être le médiateur de la gravité quantique. Autrement dit, le fameux fluide gravitationnel pressenti par Newton et imaginé par Messmer comme médiateur de puissances vitales reliant le cosmos et les êtres de la nature. L’effet passerait par une résonance nucléaire, ce qui est inconcevable pour un physicien ou un biologiste pour qui seule l’interaction électronique intervient dans les mécanismes du vivant.

 

 Dans un tout autre contexte, la résonance nucléaire a été envisagée dans la théorie vibratoire de l’olfaction développée par Luca Turin. Cette théorie est loin d’être acceptée, même si quelques observations la rendent plausible ; des mouches drosophiles sont capables de différencier deux molécules odoriférantes chimiquement identiques, ne différant qu’avec la composition isotopique (qui concerne les nucléons). Ce qui laisse penser que la fréquence de résonnance intervient car la forme chimique des deux variants isotopiques reste la même.

 

 5) Les soins magnétiques dispensés par les guérisseurs peuvent-ils être reproduits avec des appareils conçus par des ingénieurs biophysiciens ? Pourquoi ne pas imaginer un repositionnement d’un appareil déjà existant ? Un IRM utilise un champ magnétique. La résonance nucléaire est faisable sur plusieurs noyaux à condition qu’ils possèdent un spin nucléaire. C’est le cas de l’hydrogène dont la résonance est utilisée couramment en imagerie IRM. Le phosphore 31 est lui aussi concerné par la résonance. Et ce sera le noyau que je privilégie. D’abord parce qu’il est largement présent dans l’organisme et deuxièmement, parce qu’il intervient dans un nombre colossal de mécanismes, notamment les voies de signalisation gouvernant l’immunité et qui sont détournées lors de l’infection virale, ainsi que les réponses inflammatoires violentes observées pour le Covid-19 aggravé. Le phosphore intervient dans la plupart des fonctions moléculaires réalisées par les cellules spécialisées.

 

 6) Le protocole proposé est techniquement accessible. Il suffit d’utiliser un appareil IRM, instrument générant un champ uniforme assez intense, de un à trois Tesla. Et qui contient des bobines détectrices et émettrices de fréquences électromagnétiques. Il faut alors utiliser la fréquence entrant en résonance avec le phosphore 31. Cette fréquence se calcule en fonction de l’intensité du champ magnétique. Il faut fixer d’autres paramètres, l’intensité du rayonnement, la durée de l’irradiation, une éventuelle pulsation. La fréquence de résonance du phosphore dans un champ de quelques Tesla se situe dans le domaine des ondes radio, quelque dizaines de Mhz. Le temps d’irradiation est un paramètre important. La réalisation d’une image par IRM s’effectue avec une impulsion électromagnétique de très courte durée. En revanche, une thérapie nécessite une exposition durable au champ électromagnétique calé à la bonne fréquence, quelque 5 à 15 minutes. Cette option n’a jamais été expérimentée, sauf travaux dont j’ignore l’existence.

 

 7) Des observations inattendues pourraient mener vers le dévoilement de lois physiques inconnues jusqu’alors. C’est le rêve de tout scientifique que de découvrir des choses nouvelles, des lois inconnues, des mécanismes inédits. Les physiciens tels Paul Davis ou les biologistes tels Eugene Koonin savent que l’inconnu va se dévoiler mais personne ne peut donner de date. Sans rêve, il n’est point de science ! Les chances de succès sont minimes mais si par miracle cela fonctionnait, alors la science basculerait dans une nouvelle ère et la gravité quantique serait en vue. Une gravité qui intervient dans le cosmos, le vivant et la conscience.

 

 8) Quoi qu’il advienne de cette idée de résonance magnétique du phosphore, le savant curieux ne peut qu’être étonné du manque d’intérêt de la communauté scientifique à l’égard des recherches sur les effets biologiques du magnétisme. Pourtant, des indices convergent pour justifier ce genre d’étude. Les réticences de la communauté scientifiques s’expliquent sans pour autant être justifiées. Le biomagnétisme impose une démarche transversale et théorique réunissant biologistes et physiciens. Or, ces scientifiques sont très spécialisés. Et la communauté ne mise pas sur les effets curatifs du magnétisme.

 

 Je suis persuadé que les sciences du vivant sont arrivées vers un achèvement, à l’image de la scolastique médiévale. L’étude du magnétisme appartient à la nouvelle science qui arrive et qui saura combiner la physique quantique, la gravité quantique, la systémique et la métaphysique, pour une vision de la nature dépassant l’admirable explication issue de la science moderne contemporaine.

 

 Annexe

 

 Une référence parmi d’autres rapportant un rôle curatif du magnétisme, proposé comme illustration du §8 de ce billet mais qui n’ajoute rien à mon idée de résonance nucléaire du phosphore.

 

https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1509/1509.04475.pdf

 

 Dans cet article, nous décrivons brièvement les aspects de base de la thérapie par résonance magnétique ont montré que l'application de cette thérapie accélère considérablement la cicatrisation des plaies et, en particulier, la cicatrisation de la maladie du pied diabétique.

Basé sur ces données, nous montrons qu'il existe une hiérarchie des mécanismes physiques possibles, qui peuvent produire de tels effets. En particulier, nous montrons que le transport de charge médié par les solitons au cours des processus redox dans les organismes vivants est sensible aux champs magnétiques, de sorte que ces champs peuvent faciliter les processus redox en particulier, et peuvent stimuler l'effet curatif

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 7 juillet 17:12

    Savez Dugué, si la science continue sur le mode Free style, elle finira par regarnir les églises ! smiley


    • Yann Esteveny 7 juillet 17:36

      Message à avatar Clocel,

      Il est grand temps de se débarrasser de ces charlatans de la science qui nous interdisent de nous soigner du Covid-19 par des médicaments et nous vendent des rêves de solutions miracles forts coûteuses qui ne fonctionnent pas.

      Depuis la « Snake Oil », les Rockfeller ont amélioré leur technique de vente.

      Respectueusement


    • Albert123 7 juillet 17:38

      l’Ivermectine marche très bien apparemment, c’est d’ailleurs son seul défaut puisque le but de cette crise sanitaire c’est qu’elle dure.


      • Docteur Faustroll Lampion 7 juillet 17:44

        Il reste plein d’autres pistes peu explorées :

        •  La zoothérapie : les animaux utilisés actuellement sont le chien, le chat et le lapin, mais o peut aller vers le pangolin ou la chauve-souris et appeler ça « chiroptérapie », non ?.
        • L’olfactothérapie : on fait sentir au patient des languettes de papier imprégnées d’odeur (crevettes, œufs durs, amoniac…), ce qui permet de réveiller le système immunitaire parce que l’odorat est lié au système limbique qui joue un rôle important dans la régulation des émotions dans le cerveau.
        • La magnétothérapie : on place une bobine contenant un aimant sur le crâne du patient. Les aimants employés transmettent des champs électromagnétiques qui vitalise les cellules du corps.
        • La gélothérapie : on fait rire le patient qui adopte alors une bonne attitude et retrouve la vitalité grâce à la production d’endorphine (l’hormone du bonheur).
        • La fangothérapie : la boue est utilisée par des bains, par enveloppement ou par cataplasme.
        • La cryothérapie : dans une chambre froide à100 °C pendant 3 minutes. L’objectif est d’amener un choc thermique qui procure une réaction analgésique.

        Vous pouvez vérifier, tout ça existe déjà. Ça ne demande qu’à être amélioré.


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 juillet 19:37

          @Lampion 4 millions de morts du Covid et tout ce que vous trouvez à faire, c’est le clown, la moquerie, bref, vous êtes le Français type, infantilisé, ignare mais qui se croit sachant. J’espérait mieux comme discussion sur un sujet assez sérieux. En vous lisant, je contemple le déclin de tous les empires, Maya, Rome et j’en passe. 


        • Clocel Clocel 7 juillet 20:15

          @Bernard Dugué

          « 4 millions de morts du Covid »

          Ouais mais on a énormément épargné sur la grippe, s’agirait de faire la balance !

          Je crois que vous nous prenez pour des jambons Dugué...


        • Docteur Faustroll Lampion 7 juillet 20:18

          @Clocel

          Dugué bâillonne les gens bons !


        • Iris Iris 7 juillet 20:42

          @Bernard Dugué

          Il ne faut surtout pas négliger l’humour Dughé, vous nous exposez une hypothèse hautement hasardeuse, alors il faut être beau joueur.


        • Tesseract Tesseract 7 juillet 20:47

          Cher ami, vous allez sur des sentiers maudits....

          Bien sur, il y a une voie à explorer dans ces domaines, mais entre les moqueurs et les charlatans, difficile de trouver le juste milieu.
          Vous évoquez Antoine Prioré, homme étrange, qui au début de son histoire semble avoir mis le doigt sur un « effet curatif » qu’il fut par la suite bien incapable de reproduire, nonobstant la complication extrême qu’il donna à sa machine. Le pauvre homme finit mal.

          Il faudrait se replonger dans toute une littérature du début du siècle, avec des gens comme Lakhovsky et autres personnages atypiques. Dans cet ouvrage, « Une médecine pour demain » vous devriez trouver pas mal d’informations qui peuvent vous intéresser.


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 juillet 21:08

            @Tesseract
            Lakhovsky, je connais, j’ai même son livre La cabale, qui raconte son aventure dans la thérapie magnétique, comme j’ai aussi des livres de Kervran et quelques autres. Ce ne sont pas des sentiers maudits mais censurés. 


          • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 8 juillet 09:14

            @Bernard Dugué
            Bonjour Bernard puisque vous avez mentionné dans votre article Antoine Priore j’ai la prétention de connaitre un peu le sujet.
            Voici ce que j’en sais : 
            J’avais un ami bordelais qui a repris ses travaux
            Priore était durant la 2ème guerre mondiale radariste de l’armée italienne et à ce titre il avait constaté que des légumes (des tomates je crois) ne pourrissaient pas si elles étaient exposées au champ du radar. Prisonnier puis évadé dans la région de bordeaux il avait connu Chaban qui l’aida par la suite à développer sa machine.
            Machine qui dans les premiers temps marchait bien, des cas de cancers sur des humains furent guéris mais, mais car il y a un mais de taille .....
            Priore constata que son invention attirait des requins en tous genres (genre big pharma) et de peur de se faire piquer son invention il compliqua à loisirs sa machine tout en s’exprimant dans un sabir incompréhensible. 
            il mourut sans jamais dévoiler sa trouvaille
            En aparté il confia à des proches que sa découverte était d’une simplicité effarante ?
            Suite com suivant ...


          • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 8 juillet 09:23

            @Bernard Dugué
            La suite : Mon ami bordelais construisit une machine en fonction des renseignements qu’il avait collecté avec un magnétron acheté d’occasion.
            Et avec cette machine il guérit sa mère d’un cancer
            j’ai vu en mains propres la lettre d’une grande ponte de l’hosto attestant que les tumeurs cancéreuses avaient disparues !
            il aurait fallu que sa mère continue de faire quelques séances avec son fils ...
            Mais les docteurs miracles de Bordeaux persuadèrent sa mère de laisser tomber les élucubrations de son fils et elle finit par ... mourir !
            J’ajoute que tant pour la machine de mon ami que celle de PRIORE il n’y a rien de nouveau, c’est un assemblage de technologies connues et par conséquent ... Non brevetables capito ?
            Depuis peu de nouvelles découvertes laissent à penser que ce n’est pas les ondes radar hautes fréquences qui ont un effet thérapeutique mais les ondes scalaires ?
            Et là encore big pharma pas aimer du tout
             smiley


          • Laulau Laulau 8 juillet 09:34

            @Bendidon
            Les ondes scalaires, très utiles en déconométrie.


          • Laulau Laulau 8 juillet 09:36

            @Laulau
            Ainsi qu’en déconothérapie.


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 8 juillet 10:16

            @Bendidon
            J’ai moi même constaté que du mimosa en fleur restait en bon état dans un vase posé sur une enceinte acoustique dont les aimants des HP approchent le tesla
            Les ondes scalaires ont été envisagée par l’ingénieur américain Bearden dans les années 1990 ? Sans doute ces ondes ont-elles un lien avec les ondes de forme, expliquant au passage les controversés phénomènes observés par Sheldrake. Toutes ces choses sont à explorer. Si la science parvient à produire des résultats expérimentaux et des théories qui les expliquent, alors la science du futur sera en mouvement. 


          • Tesseract Tesseract 7 juillet 22:03

            Ce ne sont pas des sentiers maudits mais censurés. 

            ====

            J’ai écrit « maudits » en raison d’une série d’ouvrage que vous devez certainement connaître  : « Savants maudits, Chercheurs exclus ».


            • Tesseract Tesseract 7 juillet 22:04

              @Tesseract
              ouvrage -> ouvrages


            • Jean Keim Jean Keim 8 juillet 07:27

              Les variants de la covid sont d’un avis unanime particulièrement contagieux, mais pour autant quel est leur dangerosité ?

              Il semble que les cas de contagion (sont-ce les fameux tests positifs ?) sont en hausse mais pour autant les hospitalisations continuent de baiser...


              • Jean Keim Jean Keim 8 juillet 07:28

                Mille fois pardon... je voulais écrire de baisser.


              • Docteur Faustroll Lampion 8 juillet 07:30

                @Jean Keim

                il va falloir que Freud s’intéresse aux claviers...


              • Albert123 8 juillet 09:26

                @Jean Keim

                « un avis unanime »

                si on suit l’avis unanime, on finit dans le mur

                et c’est exactement ce qui se produit en ce moment.

                l’Imposture covid je l’aie démasqué à la semaine 2 avant le début du mois avril 2020, ce qu’il s’est produit ensuite ne pas déçu, 

                l’avis unanime de cancrelats, capables non seulement d’aller encore élire des mythomanes meurtriers en 2021, d’obéir connement à leurs injonctions délirantes puis de courir après une thérapie dont on ne connait pas les conséquences juste pour pouvoir tranquillement embarquer dans un avion pour se dorer le cul au soleil, je me torche le cul avec désormais.

                pas besoin d’être virologue pour reconnaitre l’odeur d’un flacon de pisse agité devant une cohorte de pitres onusiens pour justifier une guerre dans un pays étranger.


              • Eric F Eric F 8 juillet 11:24

                @Jean Keim
                "il semble que les cas de contagion (sont-ce les fameux tests positifs ?) sont en hausse mais pour autant les hospitalisations continuent de baisser..."
                Comme il est interdit de supposer que cela puisse être un effet de la vaccination, il doit y avoir eu apparition d’ondes bénéfiques


              • Albert123 8 juillet 18:39

                @Jean Keim

                « Il semble que les cas de contagion (sont-ce les fameux tests positifs ?) sont en hausse mais pour autant les hospitalisations continuent de baiser... »

                a) les test c’est toujours du PCR suramplifié à mort et générateur de faux positif à la pelle, 

                b) on est toujours à 50 % de non vaccinés dans ce pays

                c) on est au mois de juillets, les non vaccinés doivent faire des test PCR pour prendre l’avion

                conclusion : on est sur une épidémie de faux positif ce qui n’a jamais fait augmenter le nombre d’hospitalisations


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 juillet 18:48

                @Albert123
                 
                ’les non vaccinés doivent faire des test PCR pour prendre l’avion’’
                 
                 Comme le vaccin ne protège pas, moi il faudrait me mettre de force dans un avion en ce moment.


              • Albert123 8 juillet 21:06

                @Francis, agnotologue

                « Comme le vaccin ne protège pas, moi il faudrait me mettre de force dans un avion en ce moment. »

                passer 5 h* dans une cabine d’avion confiné et surtout masqué (et donc épié par des hôtesses qui seront là pour vous rappeler à l’ordre dès qu’un bout de nez sera visible) avec pléthore de waxxinés potentiellement contaminés pour un voyage initialement prévu pour 2 h est effectivement motivant.

                *période estivale = retards et conneries à la pelle en vue, en matière de transport aérien en période post confinement avec un personnel dépassé par les évènements déjà en temps « normal ».

                mais on pourra saluer également la performance du secteur du transport aérien ayant réussi à transformer un symbole de la liberté en symbole du liberticide et du traçage humain.

                dernier mail de relance du jour, signé de la main même de la DG de air france pour nous expliquer à quel point leurs vols sont sécurisés.

                visiblement ils n’ont pas compris que ce qui bloque les gens ce n’est pas tant le caractère sécuritaire ou non du transport aérien, mais l’énorme machinerie de contrôle et de traçage mise en place qui écœure les populations, qui ont bien compris que tout ceci ne s’appliquent qu’a eux.

                les fiascos s’enchainent en matière de tentative de mis en œuvre du crédit social à la française, concert test d’indochine boudé, rejet du passeport sanitaire pour un festival qui fait plier les autorités.

                même si leur merdier continue d’avancer, ça fait toujours plaisir de retrouver nos gaulois réfractaires


              • Jean Keim Jean Keim 10 juillet 08:01

                @Eric F

                Comme il y a encore beaucoup de non vaccinés, le nombre d’hospitalisations devrait repartir à la hausse.


              • Laulau Laulau 8 juillet 09:19

                Mème aux champs magnétiques intenses produits par les appareils d’IRM les énergies mises en jeux lors de la résonance des noyaux de phosphores sont très faibles, il s’agit d’ondes du domaines des radiofréquences. De plus il s’agit des noyaux et pas des électrons impliqués dans les liaisons chimiques. Je vois mal comment cela pourrait avoir un effet sur les maladies.


                • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 8 juillet 10:03

                  @Laulau
                  Tiens ducon la déconothérapie ça marche
                   smiley


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 8 juillet 11:03

                  En ces temps de coronacircus, toutes les fausses sciences sont les bienvenues : c’est open bar.

                  Dans le cochon tout est bon. Il n’y a que la vraie science qui sent le souffre.


                  • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 8 juillet 18:30

                    @Francis, agnotologue

                    Il n’y a que la vraie science qui sent le souffre.

                    Comme Fourtillan qui croupit en prison à 77 ans !


                  • OGM-dixit 8 juillet 13:52

                    J’ai lu que lors d’un interview, Priore avait expliqué que s’il disait un seul mot on découvrirait le secret de sa machine.

                    Le mot est peut-être « résonance » ?

                    Alors comment faire résonner fortement un élément vital du virus et le gaver d’énergie à mort.

                    Plus trivial : comment faire bouger une boule de mon tac-tac personnel, sans toucher l’autre et en agitant violemment le manche ?

                    Bon, je vais demander à Delfraissy... non, Buzyn ; Griveaux... c’est plus judicieux !

                    On va s’en sortir..


                    • Eric F Eric F 8 juillet 18:03

                      @OGM-dixit
                      Si c’était vraiment du solide, des « affairistes » auraient depuis longtemps percé le secret et en aurait fait un business lucratif (du reste il y a eu un brevet décrivant l’appareil lors des accords avec Leroy Somer).
                      Tout ça fait penser au moteur à eau ou à l’avion renifleur....


                    • OGM-dixit 8 juillet 18:33

                      @Eric F
                      Oui bien sûr, vous avez raison.
                      Je me laissais aller à un brainstorming public fortement désinhibé ;o)
                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité