• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le Omicron pourrait être un nouveau virus, un SARS-CoV-3

Le Omicron pourrait être un nouveau virus, un SARS-CoV-3

 1) Le virus détecté en Afrique du Sud et baptisé variant Omicron pourrait être en réalité un nouveau virus bien plus qu’un variant du Sars-CoV-2 comme cela fut annoncé par la communauté scientifique. Le nombre très élevé de modifications sur la protéine Spike penche en faveur de l’hypothèse d’un nouveau virus dont les effets cliniques (à confirmer) seraient sensiblement différents des symptômes causés par les variants du SARS-CoV-2, y compris le Delta. On dénombre plus de 30 modifications, composées pour l’essentiel de substitutions d’acides aminés, puis de trois délétions et surtout une insertion de trois résidus dans le NTD (214_EPE). Le domaine de liaison RBD concentre quelque 15 substitutions, ce qui est énorme, comparé aux autres variants qui n’en possèdent que 3 en moyenne et pour le delta, seulement 2 dont la fameuse L452R. Les modifications sur la protéine Spike sont décisives, elles déterminent le tropisme d’un coronavirus, son réservoir. La protéine Spike est composée de quelque 1300 résidus. En comptant les délétions et l’insertion, on a quelque 36 résidus modifiés, soit 2.7% du total. Lorsque le Sars-CoV-2 est apparu, les virologues ont noté une parenté du virus avec la souche RaTG13 de chauve-souris. Le séquençage a donné une divergence nucléotidique de 2.6 % pour le gène de la protéine S (Srinivasan, 2020). Ce qui signifie que le taux de modification observé sur S traduit une distance entre Omicron et les variants SARS-CoV-2 aussi élevée qu’entre le SARS-CoV-2 de Wuhan et la souche de chauve-souris RaTG13. Ce qui est un élément pour considérer le Omicron comme une nouvelle souche et non pas un simple variant. A noter aussi les trois substitutions inattendues sur la petite protéine M, qui signent aussi la spécificité du virus Omicron.

 

 2) Les changements de réservoir ou de tropisme viral sont des événements assez bien documentés et du reste étudiés dans les expériences de gain de fonction. Il suffit d’un nombre limité de substitutions pour modifier la transmission d’un virus au sein d’une espèce ou alors depuis une espèce vers une autre. Ces phénomènes ont été observés pour le virus H5N1 de la grippe aviaire. Les coronavirus sont eux aussi connus pour réaliser des sauts d’espèces. Quelques mutations sur Spike suffisent à faire passer un coronavirus des félins aux canidés. Des sauts de tropismes intra-espèce sont aussi documentés. Un coronavirus porcin respiratoire peut devenir entérique avec quelques mutations qui le rendent fatal pour les élevages de porcelets. Il n’est pas exagérer de dire que c’est le tropisme qui définit un virus, ainsi que son réservoir, limité à une espèce ou alors pouvant être composé d’une dizaine d’espèces voire plus, ce qui est le cas pour le nouveau coronavirus apparu à Wuhan en 2019.

 

 3) Le virus Omicron est profilé pour générer un changement de fonction. Avec les nombreuses mutations sur le domaine de liaison à l’ACE accompagnées d’une altération du code furine avec un acide aminé basique supplémentaire, N679K et la mutation P681H observée sur le variant alpha. Le « motif » furine du virus historique est NSPRRARS, il deviendrait alors KSHRRARS. L’influence de cette mutation n’a pas encore été étudiée. Ce changement peut se traduire par un gain ou une perte en contagiosité mais aussi une altération du tropisme. S’il se confirme que ce virus Omicron s’accroche moins aux tissus pulmonaires, ce serait évidemment une bonne nouvelle, signifiant alors que ce virus produit beaucoup moins de pneumonies atypiques. D’ici un mois, les cliniciens pourront confirmer la tendance observée pour une souche apparemment bien moins agressive que le variant Delta.

 

 4) Bien évidemment, l’apparition du virus Omicron n’a pas d’explication. La thèse du patient immunodéprimé est un peu facile. Mais elle est consistante avec la possibilité d’une recombinaison chez un patient infecté par deux virus. Ce genre de procédé est assez bien documenté pour les coronavirus. Une autre option peu étudiée implique une infection d’un réservoir animal par l’homme puis la fabrication d’un nouveau virus capable d’infecter l’homme et d’être transmissible d’humain à humain. Bref, un remake de ce qui aurait pu se produire à Wuhan fin 2019. Recombinaison certes, mais la filiation du virus ne fait que peu de doute. Les mutations P681H et N501Y sont la marque de fabrique du variant alpha. Le Omicron aurait sans doute émergé lors d’une recombinaison ou d’un spill over interespèces pendant l’hiver 2021, quand le variant alpha circulait.

 

 5) Seule une étude clinique à grande échelle saura indiquer s’il se confirme que le Omicron est une nouvelle souche comme le suggère la carte de visite moléculaire du virus. Quelques résultats préliminaires obtenue à Hong Kong laissent transparaître un tropisme altéré, traduit par une multiplication virale accrue dans les voies supérieures et les bronches, avec une charge virale encore plus élevée que pour le Delta ce qui explique la transmission accrue. En revanche, le Omicron infecte bien moins les poumons, ce qui explique l’agressivité atténuée et une létalité 5 à 8 fois moindre que pour le Delta. D’éminents représentants de la médecine sud-africaine n’hésitent pas à évoquer une maladie le plus souvent bénigne causée par la souche Omicron (voir lien plus bas). Dernier point sensible, la réaction immunitaire face à l’infection par le Omicron et les premiers résultats montrant que les vaccins contre le SARS-CoV-2 ont une efficacité réduite, mais boostée en cas de troisième dose de rappel. Par ailleurs des infections par le Omicron ont été observées sur des patients ayant contracté le variant Delta. Des résultats complémentaires conséquents sont nécessaires pour apprécier l’impact de la stratégie vaccinale et envisager des options alternatives.

 

 6) Toutes ces observations préliminaires, combinées aux analyses moléculaires, livrent le tableau d’une nouvelle pandémie émergente avec une souche virale classée dans la sous-famille des sarbecovirus dont sont issus les SARS-CoV humains de 2002 et de 2019. La souche Omicron se propage très vite et pourrait être la seule souche circulante à la fin de l’hiver 2022, infectant en masse les sujets sans être très létale dans un contexte de vaccination massive des populations dont l’effet sur les formes graves reste envisageable sans espérer de miracle.

 

 7) Cette souche Omicron pourrait alors être désignée Sars-CoV-3, virus responsable du Covid-21 alors que la précédente causait le Covid-19. Une autre désignation est possible, elle prend en compte l’origine sarbecovirus et la diminution des attaques pulmonaires. Ce qui donne comme dénomination le Sarb-CoV-3, troisième de la liste puisque les deux autres étaient eux aussi de cette famille. Cette proposition ne sera pas acceptée mais elle donne un peu de sens à ce qui va nous arriver. Ce n’est jamais une mauvaise chose que de nommer avec précision les réalités mais je ne suis pas certain d’avoir visé juste. Aux virologues de se prononcer, sans doute en ne compliquant pas les choses et en continuant de mentionner le variant Omicron. 

 

 S. Srinivasan et al. Structural Genomics of SARS-CoV-2 Indicates Evolutionary Conserved Functional Regions of Viral Proteins. Viruses. Mar 25 ; 12(4). pii : E360. doi : 10.3390/v12040360. 2020

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32218151

 

 Millet JK, and Whittaker G.R. ; Host cell proteases : Critical determinants of coronavirus tropism and pathogenesis ; Virus Res. 2015 Apr 16 ; 202 : 120–134.

https://dx.doi.org/10.1016%2Fj.virusres.2014.11.021

 

 Infections par le Omicron, étude réalisée à Hong Kong

https://www.med.hku.hk/en/news/press/20211215-omicron-sars-cov-2-infection

 

 

 Données cliniques en provenance d’Afrique du Sud

https://abcnews.go.com/Health/wireStory/south-african-doctors-signs-omicron-milder-delta-81689492

 

Selon l'Institut national sud-africain des maladies transmissibles :

— Seulement environ 30 % des personnes hospitalisées pour COVID-19 au cours des dernières semaines ont été gravement malades, soit moins de la moitié du taux qu'au cours des premières semaines des vagues pandémiques précédentes.

— La durée moyenne des séjours à l'hôpital pour COVID-19 a été plus courte cette fois - environ 2,8 jours contre huit jours.

— Seulement 3% des patients hospitalisés récemment avec COVID-19 sont décédés, contre environ 20% lors des épidémies précédentes du pays.

"Pour le moment, pratiquement tout indique qu'il s'agit d'une maladie plus bénigne", a déclaré Willem Hanekom, directeur de l'Africa Health Research Institute

 

vignette : Alexandra Koch


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 décembre 2021 09:44

    On ne peut plus faire confiance à l’industrie pharmaceutique pour nous protéger des pandémies vu que c’est la même qui planche sur le cancer depuis si longtemps et sans résultats, et pour ne citer que cet échec.

     

    L’industrie de la santé est à la médecine ce que l’élevage est à l’instruction.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 décembre 2021 10:06

      @Francis, agnotologue avec la bienveillance que je vous dois, je vous demande d’éviter de commenter, parfois c’est sensé mais souvent hors sujet. Merci de votre compréhension


    • Lynwec 17 décembre 2021 10:28

      @Bernard Dugué
      J’ai un peu de mal (mais je dois être lent) à percevoir en quoi mentionner l’industrie pharmaceutique et ses dérives (récentes ?) est hors sujet dans un article étudiant le virus omicron et ce qu’on dit en savoir à l’heure présente.

      Il me semble au contraire que le lien est évident, compte-tenu de la période de deux années qui vient de s’écouler. Pourriez-vous éclairer votre propos ? Merci.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 décembre 2021 10:44

      @Lynwec Les industries n’ont pas fabriqué le Omicron et elles répondent à ce que demandent les Etats. Les documents signés l’ont été par la FDA qui est une agence d’Etat. Ici en France, c’est l’agence Jupiter qui décide. Mon papier est purement scientifique et cherche à établir le statut de ce nouveau variant ou virus. Il donne un faisceau de présomptions qui seront plus ou moins confirmées d’ici deux mois


    • Albert123 17 décembre 2021 11:14

      @Bernard Dugué

      « Les industries n’ont pas fabriqué le Omicron »

      faudra le prouver,

      en l’état cette hypothèse n’a rien de farfelue, tant ce fameux omicron peut tout a fait être le fruit d’une mutation du covid 19 originel (lui même probablement sorti d’un labo) mutation elle même potentiellement induite et favorisée par les thérapies géniques.

      que cela ne soit pas intentionnel est probable que cela en soit la conséquence l’est tout autant.


    • sirocco sirocco 17 décembre 2021 13:25

      @Bernard Dugué
      « Les industries [...] répondent à ce que demandent les Etats. » 

      Il est permis de penser le contraire, à savoir que les gouvernements obéissent à Big Pharma en appliquant scrupuleusement (moyennant rétribution, bien sûr) son programme qui vise à inonder la population mondiale de ses « vaccins ».


    • Lynwec 17 décembre 2021 18:25

      @Bernard Dugué
      Belle pirouette, mais qui ne justifie rien du tout en fait. Ce que demandent les états, dites-vous, mais ignorez-vous réellement comment les industries financent en arrière-plan les représentants de ces états qui en retour demandent ce qui leur fera plaisir ?

      Que le variant n’ait pas été fabriqué par les industries est discutable du fait que « vacciner » en période épidémique favorise les mutations et donc la création de variants nombreux, mais ce n’est pas le problème dans votre demande de ne pas commenter en impliquant les industries pharmaceutiques.

      Il y a bel et bien lien entre les deux, maladies et industries, le souci principal étant que la santé publique est passée aux oubliettes dans l’affaire, et c’est là que le bat blesse, ce qui fait logiquement réagir toute personne un tant soit peu sensée.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 décembre 2021 10:35

      Tout n’est que propagande et manipulation

      L’épidémie est terminé depuis longtemps, la dramatisation de ce variant quasi inoffensif sert de justification à la poursuite de la vaccination.

      Les quotas doivent être atteint à la mi-2022, il faut encore 6 mois de terreur pour vacciner les dernières catégories restantes, les enfants des pays riches et les adultes des pays pauvres. Ce n’est pas un hasard si ce variant est sorti d’Afrique et que les plus jeunes sont catalogués comme les plus transmetteurs.


      • nono le simplet nono le simplet 17 décembre 2021 10:59

        sans voter j’avais lu ton article ... c’est tout à la fois rassurant et inquiétant ....

        rassurant car il semble presque assuré qu’omicron est beaucoup moins létal que delta ... et létalité+contagiosité+résistance aux vaccins devrait le rendre moins dangereux ...

        inquiétant si c’est un nouveau virus différent ... une nouvelle naissance pouvant survenir un de ces 4 ... et comme la contagiosité semble assez monstrueuse, un enfant de omicron et d’un autre virus pourrait être très létal, résistant aux vaccins actuels et hyper contagieux ...

        dans tous les cas seule la vaccination massive de toute la planète peut nous mettre un peu à l’abri ... et un rappel omicron dans quelques mois s’il est encore temps et si c’est utile


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 décembre 2021 11:22

          @nono le simplet
          Une des grandes inconnues, c’est ce qui va se passer chez les patients co-infectés par le delta et le omicron, ce qui risque de faire du monde, pas en AdS car le delta s’en est allé mais au RU. Ils en sont à 40 000 cas Delta, et une superposition du Omicron. Je ne suis pas assez calé pour savoir ce que ça peut donner en terme de recombinaison

          Il faut espérer que ma reine rouge immunologique va l’emporter et que ce virus deviennent endémique comme les quatre autres coronas. cela dit, je ne suis pas certain du statut viral du SARS-CoV-2. Il faut attendre deux mois pour apprécier une éventuelle convergence endémique en vue avec le Omicron


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 décembre 2021 11:45

          @nono le simplet
          Bernard Dugué,
           
           ’’dans tous les cas seule la vaccination massive de toute la planète peut nous mettre un peu à l’abri .’’
           
          Mon commentaire concernant l’industrie pharmaceutique n’est pas plus hors sujet que celui de nono.
           
          Si le mien relève de l’observation, en revanche celui de nono relève à la fois de la méthode Coué et d’une idéologie qui prétend faire mieux que la Nature.


        • nono le simplet nono le simplet 17 décembre 2021 11:47

          @Bernard Dugué
          Une des grandes inconnues, c’est ce qui va se passer chez les patients co-infectés par le delta et le omicron

          oui, ça je l’ai appris dans ton article ... et c’est inquiétant


        • chantecler chantecler 17 décembre 2021 11:59

          @nono le simplet
          Ah ça tu l’as dit , pour être inquiétant c’est inquiétant !
          Faut boucher les cheminées pour que le virus ne suive pas le père noël .


        • Lynwec 17 décembre 2021 18:29

          @nono le simplet
          A l’abri, c’est vrai, autant avaler directement un peu de cyanure, ça vous mettra aussi à l’abri du terrifiant virus de l’Apocalypse (qui est en fait gentil, car il ne m’a toujours pas contacté-à moins que je sois en fait immunisé sans le savoir, ne me prêtant pas au viol nasal quotidien).


        • voxa 8 février 10:52

          @nono le simplet

          Vous devriez vous taire.
          Vous etes irrémédiablement contreproductif.
          Certains, des complotistes sans doute, murmurent que ce sont vos injections à répétition qui vous ont bouffé le cerveau.

          Moi je suis certain que non.
          Les médocs n’y sont pour rien. C’est purement atavique.
          Titi, votre frère de laie, hé oui, tout finit pas se savoir, à les même tares héréditaires que vous.


        • Jean de la Beauce Jean de Beauce 17 décembre 2021 13:19

          Belle bestiole cet omicron, on s’amuse bien dans les laboratoires !


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 décembre 2021 14:06

            à Bernard Dugué, malgré le respect que je dois à vos articles, permettez moi ce hors sujet qui me semble néanmoins être de la plus haute importance sur tous les articles qui traitent du covid et par conséquent des traitements et des vaccins.

             
             
             Alerte du Dr Malone inventeur de la technologie ARNm, sur le vaccin covid-19

             
            « La première chose que je veux vous dire est qu’un gène viral sera injecté dans les (vos ?) cellules de votre enfant. Ce gène force le corps de votre enfant à fabriquer des protéines de pointe toxiques. Ces protéines causent souvent des dommages permanents dans les organes vitaux des enfants. Ces organes comprennent le cerveau et le système neveux, le cœur et les vaisseaux sanguins, y compris des caillots sanguins, leur système reproductif. Et le plus important, ce vaccin peut déclencher des changements dans leur système immunitaire.
             
            Le plus alarmant est qu’une fois que ces dommages ont eu lieu, ils sont irréparables. Ils sont irréversibles. Vous ne pouvez pas réparer les lésions dans leur cerveau. Vous ne pouvez pas réparer les cicatrices dans le tissus cardiaque. Voulez vous que votre enfant fasse partie de l’expérience la plus radicale de l’histoire de l’humanité ?
             
            Un dernier point : la raison qu’ils vous donnent pour vacciner votre enfant est un mensonge : vos enfants ne représentent aucun danger pour leurs parents ou grands-parents. C’est même le contraire : leur immunité après avoir contracté le covid est essentielle pour sauver votre famille., voire le monde, de cette maladie.
             
            Enfin, en résumé, il n’y a aucun avantage pour vos enfants ou votre famille à faire vacciner votre enfant contre cette maladie étant donné les risques pour la santé, reconnus, que posent ces vaccins. Ces risque, en tant que parent, vous et vos enfants devrez vivre avec pour le reste de vitre vie. L’analyse bénéfice risque n’est absolument pas favorable à ces injections, s’agissant des enfants. En tant que grand-parent, je vous recommande vivement de résister et de vous battre pour vos enfants. »

             

            ps. merci à Reflexo78 pour le lien


            • Lynwec 17 décembre 2021 18:32

              @Francis, agnotologue
              Votre intervention n’est absolument pas hors sujet vu que le coronacircus vise à injecter la population de toute la planète si possible, donc variant et alerte sur les dangers des injections sont directement liés, on ne peut pas faire mieux.


            • Gasty Gasty 17 décembre 2021 19:30

              @Francis, agnotologue

              Je rajoute un lien car le votre ne semble pas aller au bon endroit : https://www.francesoir.fr/politique-monde/robert-malone-plaidoyer-vaccination-enfants


            • Doume65 17 décembre 2021 14:44

              « Le virus Omicron est profilé pour générer un changement de fonction. »

              Êtes-vous conscient que cette assertion implique qu’Omicron est le produit d’un laboratoire ? Est-ce intentionnel ou une formulation malheureuse ?


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 décembre 2021 14:50

                @Doume65
                C’est une formulation intentionnelle. J’ai juste oublié d’expliquer que j’emploie la notion de gain ou perte de fonction dans un sens élargi et que le gain de fonction est un processus naturelle qui se produit depuis des centaines de millions d’années
                un virus n’a pas besoin d’un type en blouse blanche pour réaliser un gain de fonction, la Nature lui a appris depuis des lustres


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 décembre 2021 14:52

                @Bernard Dugué
                 
                 ’’un virus n’a pas besoin d’un type en blouse blanche pour réaliser un gain de fonction, la Nature lui a appris depuis des lustres’’
                 
                Est-ce que ce n’est pas ça qu’on appelle des mutations ?


              • Albert123 17 décembre 2021 16:16

                @Bernard Dugué

                « un virus n’a pas besoin d’un type en blouse blanche pour réaliser un gain de fonction, la Nature lui a appris depuis des lustres »

                certes, mais vous admettrez qu’un type en blouse blanche qui étudie les gains de fonction n’attend pas patiemment 100 millions d’années et le bon vouloir de la Nature pour faire ses recherches.


              • Jean Keim Jean Keim 17 décembre 2021 16:14

                Il y a des années de cela, une publicité ventait la protection extraordinaire qu’apporterait dans notre vie, l’achat d’un magnifique bijou ‘’La Croix du Sud’’, quasiment 100 % des acheteurs avaient la possibilité de voir leur vie notablement améliorée dans tous les domaines, chance, amour, travail, argent, seulement la protection promise ne nécessitait l’acquisition que d’un de ce fabuleux gri-gri ; dans l’affaire des magistères vaccinaux, leur efficacité estimée à plus de 95 % pour les meilleurs d’entre eux, ne s’est avérée valable que pour 6 mois maxi et ensuite il faut se faire réinjecter une nouvelle dose du précieux talisman, avec l’aveu à demi-mot qu’à chaque nouvelle prise, les performances diminuent, une projection dans l’avenir laisse imaginer que chaque personne devra se promener avec un goutte à goutte trimballé partout avec soi ; je me demande toujours combien de temps encore les victimes de cette lamentable affaire vont se laisser empoisonner sinon le corps du moins l’esprit.

                Pouvez-vous Bernard Dugué envisager d’écrire un article sur les possibles effets secondaires d’injections vaccinales répétée.


                • jacqcroquant 17 décembre 2021 17:45

                  C’est très technique mais les mutations de virus y sont largement abordées. L’Omicron n’était pas encore nommé (nommément) mais sa venue est déjà bien envisagée par le Professeur Jacques Fantini en séminaire Novembre 2021. En Français. 

                  https://www.youtube.com/watch?v=wBm1BKL4zlg&t=3s


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 décembre 2021 17:53

                    @jacqcroquant
                    J Fantini a modélisé les effet des mutations de la Spike Omicron sur l’accroche ACE2 et sur les épitopes antigéniques impactés, il y a plus de 15 j
                    J’en ai parlé dans mon dernier papier qui indique la référence aux résultats de Fantini


                  • jacqcroquant 18 décembre 2021 08:53

                    @Bernard Dugué

                    Que pensez vous de sa conclusion ? C’est ce qui est le plus important. Il dit qu’il parie sur le fait qu’aucun variant ne devrait prendre le dessus sur le Delta. 


                  • I.A. 17 décembre 2021 18:55

                    Il eût été préférable que les politiques de santé de nos nations affrontent réellement les faiblesses endémiques, les glissements psychosomatiques habituels, et les maladies chroniques liés à la malnutrition, à la pollution et au manque d’activités physiques - plutôt que de s’abrutir sur de bêtes virus grippaux...

                    Diabète et hypertension artérielle, obésité et hypercholestérolémie, alcoolo-tabagisme et pollution, écrans, stress et insomnies - les voilà, nos tares, nos vraies ennemies !

                    Cette histoire de pandémie (spontanée ou prévue de longue date) a viré à l’hystérie collective beaucoup trop vite et beaucoup trop fort, au point de tourner en ridicule tous les scientifiques, tous les journalistes, et surtout, la totalité des politiques...

                    À présent, l’égo boursouflé de ces individus nous jette droit dans le mur.


                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 décembre 2021 19:40

                      @I.A.
                       
                      ’’, l’égo boursouflé de ces individus nous jette droit dans le mur.


                       
                      À présent ce sont tous des malfaiteurs agissant en bande organisée, comme des bandits au Far West qui ont neutralisé le shériff du village.


                    • Captain Marlo Captain Marlo 17 décembre 2021 20:47

                      @I.A.
                      Diabète et hypertension artérielle, obésité et hypercholestérolémie, alcoolo-tabagisme et pollution, écrans, stress et insomnies - les voilà, nos tares, nos vraies ennemies !

                      Certes, mais nos vrais ennemis « pseudo médicaux » sont le Gouvernement et le Conseil de l’Ordre qui interdisent aux médecins de prescrire des traitements efficaces et pas chers ! « Prenez du Doliprane et restez chez vous », qu’ils disent aux malades !!

                      L’Inde est sortie d’affaire avec l’emploi massif de l’Ivermectine, contre l’avis de la pintade locale de l’OMS mise en examen.

                      "L’Ivermectine, utilisée à Delhi à partir du 20 avril, a anéanti la crise du Covid-19. Les cas ont chuté de 97 % en six semaines. L’erreur fatale aurait été de ne pas utiliser l’Ivermectine. Ils l’ont utilisé et cela a sauvé Delhi." 


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 décembre 2021 21:17

                      @Captain Marlo Aucune étude n’a montré un effet spectaculaire de l’ivermectine
                      Je viens d’avoir le Covid et j’ai décliné cette substance qui ne m’inspire pas plus que la chloroquine. J’avoue ne pas savoir si on guérit du Covid parce qu’on est de bonne constitution ou parce qu’on utilise le bon traitement, les deux pouvant allant de pair


                    • Taverne Taverne 17 décembre 2021 21:39

                      @Bernard Dugué

                      Et vous allez mieux aujourd’hui ?


                    • I.A. 17 décembre 2021 22:32

                      @Captain Marlo

                      « Certes, mais nos vrais ennemis « pseudo médicaux » sont le Gouvernement et le Conseil de l’Ordre qui interdisent aux médecins de prescrire des traitements efficaces et pas chers ! « Prenez du Doliprane et restez chez vous », qu’ils disent aux malades !! »

                      En réalité, nos vraies ennemies ne sont autres que les fameuses « mesures anti-covid ». Observez-les à la loupe, et vous conviendrez qu’elles sont anti-plaisirs, anti-loisirs... donc anti-sociales et anti-humanité.


                    • Adèle Coupechoux 17 décembre 2021 22:43

                      @I.A.

                      Ces mesures sont les religions du 21ème siècle...Il n’est plus possible de s’y tromper.
                      C’est terrible, non, au 21ème siècle, qui l’aurait cru ????


                    • I.A. 17 décembre 2021 22:44

                      « @Captain Marlo Aucune étude n’a montré un effet spectaculaire de l’ivermectine
                      Je viens d’avoir le Covid et j’ai décliné cette substance qui ne m’inspire pas plus que la chloroquine. J’avoue ne pas savoir si on guérit du Covid parce qu’on est de bonne constitution ou parce qu’on utilise le bon traitement, les deux pouvant allant de pair »


                      Il suffit, petit.


                      Le coronavirus ne fait de mal qu’aux toutes petites personnes fragiles... Si vous saviez le nombre de personnes qui l’attrapent et qui en rigolent encore, exactement comme si on leur avait un gouzi-gouzi... !

                      Il va falloir l’admettre une bonne fois pour toutes : votre virus ne fait de mal qu’aux faibles de corps et d’esprit !

                      Vos places de réa, vous pouvez vous les carrer profondément, nous n’en voulons pas... plutôt crever !!!!


                    • Jean Keim Jean Keim 18 décembre 2021 07:53

                      @Bernard Dugué

                      Mais alors pourquoi a-t-on mis si longtemps à se rendre compte de leur inefficacité ? Et comment faire confiance aussi bien dans les vaccins de dernière génération que dans les médicaments de traitement de la covid que les labos sont en train de concocter ?

                      Pour guérir d’une maladie, il faut d’abord l’attraper, une partie du développement de l’enfant est dans ce constat.

                      Il n’y a pas si longtemps encore, on jugeait un médecin à la longueur de son ordonnance, je crois que les mentalités sont en train de changer, il est temps de s’intéresser à la santé tant physique que mentale, l’aspect gourou du toubib s’effrite, le gourou comme l’ignorant ne peuvent dire que ce qu’ils savent, il y a pas si longtemps de ça un homme a dit : « heureux les pauvres en esprit », certains croient encore qu’il faisait l’article des simplets.


                    • chantecler chantecler 18 décembre 2021 08:12

                      @Jean Keim
                      Plus c’est cher , plus c’est efficace , mon fils.
                      Tu es prié de le croire .
                      Pour le reste nous ne contrôlons rien .
                      Heureusement que ce virus n’est pas si méchant ...
                      https://reinfocovid.fr/science/covid-19-ecole-college-lycee-et-universite-quavons-nous-fait/


                    • nono le simplet nono le simplet 18 décembre 2021 08:16

                      @Jean Keim
                      Mais alors pourquoi a-t-on mis si longtemps à se rendre compte de leur inefficacité ?

                      de mémoire, le Brésil a été un des premiers pays à tester massivement l’Ivermectine en novembre décembre 2020 ... et un des premiers à l’abandonner aussi faute de résultats ...
                      l’HCQ a été testée par tous les hôpitaux de France dès la parution des études de Raoul ... et abandonnée très vite pour les mêmes raisons ... les gens mourraient à la pelle à cette époque et on essayait tout ... et abandonnait quand ça ne donnait pas de résultats ... c’est aussi simple que ça ...
                      seuls les sites complotistes et les réseaux sociaux ont continué à entretenir cette légende d’efficacité ...
                      un mensonge répété 1000 000 de fois reste un mensonge ....


                    • Jean Keim Jean Keim 18 décembre 2021 09:17

                      @nono le simplet

                      L’ivermectine et la chloroquine ne datent pas de 2020, alors dans votre raisonnement qq. chose cloche, les deux médicaments sont utilisés depuis des dizaines d’années notamment en Afrique, et pendant toutes ces années les médecins ont été abusés, allons ! Un peu de sérieux SVP.

                      Si un inventeur mettait au point une machine miracle guérissant tout, ou encore un générateur individuel fournissant une énergie gratuite et inépuisable, il se ferait promptement assassiné ; seul le profit tant matériel que psychologique à une valeur intrinsèque, le bien-être est une incongruité, il ne peut se monnayer, notre espèce est en train de se suicider, et personne même les profiteurs ne sont à l’abri.


                    • I.A. 18 décembre 2021 17:43

                      @Adèle Coupechoux

                      Oui, ces mesures constituent la réelle pandémie mortelle, tandis que le virus est un prétexte, un leurre.
                      Il faut croire qu’au XXIème siècle, il ne reste plus beaucoup d’humains, surtout des bovins qui broutent sans relâche à même les écrans.


                    • Albert123 19 décembre 2021 12:36

                      @Bernard Dugué

                      a t’on vraiment besoin d’études pour admettre que des molécules aux propriétés anti inflammatoires peuvent avoir un intérêt pour traiter les inflammations induites par les micro lésions issues d’une contamination par la protéine de pointe qu’elle soit d’origine virale ou « vaccinale » ?


                    • clodius clodius 18 décembre 2021 00:24

                      Pour ma part le surplus d’ondes électromagnétiques, joue le rôle de perturbateur. Actuellement on utilise des fréquences de plus en plus élevées, donc toutes prêtes à fraterniser avec les virus, ainsi qu’avec nous-mêmes directement. Regardez au début de cette histoire, les gens tombaient malades (grippes) sans être vraiment contaminés par quelqu’un (ex : paquebot Princess).


                      • alanhorus alanhorus 18 décembre 2021 05:24

                        https://vk.com/id630284763

                        fonctionne comme twitter l’intervention desylvano trotta du 11 decembre est importante

                        https://odysee.com/@wtf:57/Glenn-Beck-on-Tucker-Carlson-explains-the-vicious-circle-bet:9

                        Fauci et derrick sont à l’origine d’un brevet des vaccins antéeieurs à la pandemie.


                        https://odysee.com/@wtf:57/1467505000477822992_AVxUwol4kkYeDwwI:1

                        On nous prend pour des cons, eux ne sont pas vaccinés mais nous on doit aller voir un médecin pour avoir un papier indiquant que l’on ne veut pas être vaccinier soit par peur soit pour raison médicale.

                        Le vaccin ne sert à rien puisque de nombreux vaccinés attrapent le covid.

                        Votre article pose le problème de savoir comment, si c’est une nouvelle souche, la contamination de cette nouvelle souche s’effectue ?

                        Épandage aérien ? Tout est possible avec ces cons.


                        • Jean Keim Jean Keim 18 décembre 2021 08:57

                          Il y avait une époque où on pouvait suggérer que plus de gens en bonne santé non vaccinés attraperaient le virus et plus une immunité naturelle collective se mettrait en place, mais depuis les 1, 2, 3, ... vaccinations successives changent la donne, les défenses immunitaires naturelles sont remplacées par du bricolage génétique, est-ce que dame nature s’y retrouve ?

                          Je rejette de toute la force de mon esprit cette idée débile et finalement criminelle que nous sommes plus compétents que la formidable intelligence qui étaye la Vie et toutes ses manifestations.

                          Il y a toujours notre ‘’extraordinaire’’ progrès scientifique et technologique qui remplace la marche à pied par des trottinettes électriques sur lesquelles fiers comme Artaban sont juchés des consommateurs immatures munis d’un pass leur donnant accès aux poisons de la vie moderne, apparemment on peut vivre sans intelligence mais pas sans le chant des sirènes.


                          • yakafokon 18 décembre 2021 09:40

                            @Jean Keim
                            J’ai regardé avec beaucoup d’intérêt RT France ( la chaine russe en français sur Astra ), car le ministre hongrois des Affaires Etrangères était l’invité.
                            La journaliste lui a demandé en préambule s’il était vacciné, et il a répondu par l’affirmative.
                            Quand elle lui a demandé si c’était avec les vaccins agréés par l’Agence Européenne des Médicaments, il a répondu que ça n’avait pas été possible, car la Hongrie était sous pression compte-tenu de sa tendance à l’indépendance et que, par le plus grand des hasards, les vaccins commandés n’arrivaient pas !
                            « Comme j’ai connu l’U.R.S.S., j’ai toujours été vacciné avec des vaccins russes sans avoir le moindre effet secondaire. Alors lorsque la Russie nous a envoyé des stocks de Sputnik-V pour pallier à la carence de vaccins, je n’ai pas hésité une seconde à me faire vacciner ! » a-t-il précisé, en indiquant que la majorité des hongrois avait suivi son exemple.
                            Actuellement, il n’y a pratiquement plus un seul malade du Covid-19 ou de ses variants en Hongrie, et ce pays est en train de construire une usine de production des vaccins traditionnels libres de brevet, comme le Sputnik-V.
                            Quand on lui a demandé ce qu’il pensait du comportement de l’Agence Européenne des Médicaments, sa réponse a été laconique : « Mon rôle n’est pas de me plier aux caprices orientés de cette organisation, mais de veiller à la protection sanitaire de mes concitoyens ! ».


                          • yakafokon 18 décembre 2021 09:01

                            Et vous n’avez encore rien vu !

                            On annonce pour 2022, l’apparition presque certaine d’un variant contre lequel les vaccins sont impuissants : l’Omacron II !

                            Tout-le-monde tente de lutter avec les moyens du bord contre cette calamité qui nous attend, mais comme personne n’est capable de se mettre d’accord avec les autres, sur la méthode pour le combattre, c’est ce nouveau virus qui va gagner !

                            Mais je crois que je ne vous apprends rien : la France est familière de ce genre de pataquès qui nous enfonce de plus en plus sous le niveau de la mer !


                            • alanhorus alanhorus 19 décembre 2021 04:51

                              @yakafokon
                              Ah ben merde alors donc la photo sur le narticle c’est bien jean mimi ?


                            • alanhorus alanhorus 19 décembre 2021 20:57

                              Je l’ai attrapé dans une pharmacie malgré le masque,c’est-exactement les mèmes symptômes que les trois autre fois ou je l’ai attrapé.

                              Plus supérieurement il va falloir que les grands remplaceurs s’expliquent parce que nous on drevrait se faire injecter leur merde tous les quatres mos mais pas les migrants. Le grand remplacement en équation :

                              https://reseauinternational.net/selon-reuters-les-refugies-nont-pas-acces-aux-vaccins-car-big-pharma-craint-les-poursuites-judiciaires/

                              https://www.dailymotion.com/video/xfku7i

                              Les équations de debile gates

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès