• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Ma vie de HPI racontée dans un livre ?

Ma vie de HPI racontée dans un livre ?

 

JPEG

HPI, cela signifie haut potentiel intellectuel. Ces individus sont repérés dès le plus jeune âge et désignés comme « surdoués », ce qui n’a pas vraiment de sens. Une fois adulte, ils sont parfois qualifiés de zèbre à la faveur d’une coquetterie sémantique. Le thème des surdoués et des zèbres est devenu visible dans l’espace médiatique, notamment avec les possibilités de l’Internet. Ce sujet est néanmoins sensible, pour ne pas dire tabou dans une société française aspirant à l’égalité et rêvant d’un monde lisse dans lequel aucune tête ne dépasse, hormis celle des élites dirigeantes acceptées ou du moins tolérées pour leur utilité sociale. J’envisage d’écrire une confession sur le parcours d’un individu qui pense être HPI sans que ce ne soit une certitude. D’autant plus qu’il n’y a pas de critère précis pour caractériser un HPI si ce n’est des réalisations étonnantes et une certaine difficulté à s’insérer dans le monde professionnel. Des échecs retentissants ou plus souvent discrets.

 

Je n’étais pas un authentique « surdoué » dans mon jeune âge. Heureusement sinon j’aurais complètement échoué dans le parcours scolaire. Pas assez surdoué pour rater ma vie mais plus doué que la moyenne pour réaliser de brillantes études sans fournir des efforts disproportionnés. Grande école puis doctorat dans une spécialité étrangère aux sciences dures de l’ingénieur. Comme aurait dit Desproges, je n’ai jamais été un enfant précoce, mais je suis devenu un adulte tardif. Et comme dirait Simone, on ne nait pas HPI, on le devient. Ce qui pose des problèmes d’insertion car le HPI croise dans son milieu professionnel des MPI, autrement dit des individus à moyen potentiel intellectuel.

 

Pourquoi écrire un livre sur ma vie ? Deux justifications motivent ce choix. Pour l’auteur, une nécessité à partager un vécu et instruire le lecteur sur un chemin singulier dont les traits méritent le détour. Ce critère ne suffit pas. Encore faut-il que ce chemin soit le prétexte pour aller vers des considérations plus universelles en défendant un point de vue sur la société et son dessein. Pour l’éditeur, une chose est déterminante et l’emporte bien souvent sur les autres considérations. Il faut que le livre se vende. Ce qui suppose bien des paramètres que l’éditeur connaît mais pas forcément l’auteur, sauf s’il est assez rusé pour produire un écrit dont il sait qu’il sera apprécié du lecteur. Il y a les requins de l’écrit comme il y a les requins de studio dans le domaine musical.

 

Je précise qu’il n’y a dans ma démarche nul intérêt vénal ou narcissique. Même si un livre bien vendu peut aider à vivre. La célébrité ne m’intéresse pas. J’aurais aimé faire des recherches avec des moyens et me contenter d’une notoriété proportionnelle à la qualité de mes résultats. Rendre public mon parcours permet d’attirer l’attention sur des travaux non conventionnels et capables de révolutionner la science. Ces travaux ont été publiés chez Iste, traduit en anglais chez Wiley, et pour l’instant, aucun retour. Ce qui se comprend puisque n’étant pas encarté dans une université, je ne peux qu’être suspect. Pourtant, ces travaux sont révolutionnaires et j’en reste à mes savantes convictions.

 

Jouer les héros n’est pas ma tasse de thé. Affronter le monde n’est pas ma priorité. Comme je l’ai dit, j’aurais aimé glisser dans les cercles savants, tel un moine voué aux études métaphysiques et rémunéré par les instances du savoir. Le livre que je projette est pratiquement écrit. Je dois affronter les vents contraires. Celui des éditeurs frileux et surtout celui d’une société devenue bien conformiste depuis les années 2000 et même avant. Chirac et le principe de précaution, Forest Gump, Amélie Poulain, Loft Story. Dans un contexte si lisse, il est délicat de revendiquer sa différence. Bien que de sensibilité à gauche je suivrai quelques valeurs de droite, de Juppé à Fillon sans oublier la figure de Jünger : droit dans mes bottes je ne me rendrai pas !

 

J’ai côtoyé dans les commentaires d’Agoravox un monde des BPI, bas potentiel intellectuel, aigris et hargneux. Ce qui n’empêche pas les zèbres de continuer leur chemin en espérant trouver quelque reconnaissance, quelques amis, non sans l’idée de suggérer une transformation de la société. Il n’y a plus de classe révolutionnaire mais il y a les zèbres. Si je devais achever ce livre, il faudrait évoquer cet aspect. Potentiel signifie une certaine puissance à œuvrer et à changer l’ordre du monde. La jungle de la compétition est terrible, elle élimine les meilleurs en édifiant des règles favorisant les opportunistes. La société s’invente avec des gens autant inventifs que disposés à partager leurs talents.

 

Et je ne sais toujours pas si je suis HPI. Le comité Nobel aurait tout intérêt à se pencher sur mes travaux. Un adulte tardif a-t-il sa place dans le cercle des génies de la science ? Le Nobel ne récompense que les adultes précoces. Peut-être l’ai-je été, après la trentaine.

 

Boutades à part, l’expérience vécue sur Internet mérite un détour. A partir des années 2010, un fascisme ou plutôt un « tyrannisme » populaire s’est dessiné. Je l’ai constaté dans les commentaires sur mes articles et d’autres écrits par des gens respectables. Sur ce point aussi il y aurait matière à penser et réfléchir. Les réseaux sociaux et le Net comme moyen de communication dévoilant la nature tyrannique des hommes et femmes de notre époque. Je n’ai pas suffisamment de recul pour confirmer cette tendance. Ce point n’a pas une importance cruciale dans les recherches sur les émergences, la trinité, les essences et la gravité quantique. Disons que le lien entre émergence et communication se confirme. Les réseaux sociaux font émerger le « fasciste » en l’homme ou du moins le tyran car il n’est pas certain que ces âmes perdues aient une conscience politique.

 

Au final je ne suis pas certain de vouloir éditer mon livre au vu du contexte Bien peu d’élan pour les choses de l’Art, la spiritualité, l’intelligence. Une société effritée abime la France éternelle. Il reste une bienveillance se mêlant à l’indifférence et à une malveillance qui semble d’accroître. Dans mal-veillance, il y a le mal et un certain fascisme dilué dans les rouages de la société. Les hommes ont souvent été aveugles face au mal. Pour l’instant, aucune décision. Le livre est achevé aux trois quarts, autrement dit, il est achevé ou achevable dans les meilleurs délais sous réserve que je me décide à le proposer à un éditeur.

 

Cela n’a pas grand intérêt mais je reproduis ce mail envoyé à l’attention d’une éditrice qui a pignon sur rue. Ce courrier est bien maladroit, ce qui confirme mon statut de HPI.

 

Salut et fraternité.

duguebernard (at) gmail. com

 

 

Bonjour Madame Beyer,

 

Je me permets de vous contacter à propos d’un projet éditorial que je souhaiterais soumettre aux Editions de l’Observatoire. Vous avez édité le livre percutant de Josef Schovanec sur les intelligences multiples. Quelques-uns de vos confères ont publiés des ouvrages sur les surdouées. Appartenant à cette catégorie spéciale que sont les HPI (haut potentiel intellectuel), j’envisage de raconter un parcours chaotique m’ayant amené au niveau bac + 21, avec un diplôme d’ingénieur d’une grande école, un doctorat en pharmacologie et un doctorat en philosophie, puis aux marges de l’institution, un statut de dissident, à l’image d’un Sakharov ou d’un Galilée ignoré des médias. J’ai publié plusieurs ouvrages savants boudés par une communauté scientifique fonctionnant comme une Eglise.

 

J’ai par ailleurs écrit un essai philosophique sur la métaphysique et la pensée de l’Etre. Avec en vue le dépassement de Heidegger. La pensée philosophique ne cesse de tourner en rond, comme du reste la pensée scientifique vulgarisée dans des livres qui répètent les mêmes clichés depuis 50 ans. Il faut de nouvelles directions.

 

Cette affaire se joue à trois. La bienveillance de l’éditeur, l’audace de l’auteur et la confiance mutuelle. Autrement dit, une déclinaison de la trinité immanente calquée sur la trinité universelle. Vous occupez la place du Père bienveillant, moi celle du Fils audacieux et si la résonance se produit, la confiance sera le signe de l’Esprit intercesseur. Mon essai s’intitule Temps, essences et trinité. Son édition vous permettra d’acquérir ou de confirmer un statut d’éditeur « découvreur » de talents exceptionnels.

 

En PJ vous trouverez la présentation de mon essai de philosophie. N’hésitez pas à me contacter pour jouer ce coup de poker éditorial et secouer le monde de la philosophie. Je vous ferai également part des prochains livres en projet, sur la physique contemporaine, sur l’évolution. De quoi secouer le monde scientifique ! 

 

 

Avec mes cordiales salutations

 

Bernard Dugué

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • astus astus 29 mai 10:46

    Bonjour Bernard,

    Comme je dis toujours à ceux qui critiquent depuis 50 ans la sélection avec exactement la même absence d’arguments, notamment ces étudiants attardés qui pensent refaire mai 68 en cassant leur lieu d’études, ce qui est stupide grave, tout le monde ne court pas le 100 mètres en moins de 10 secondes. Si l’égalité de droit est un idéal vers lequel on peut tendre, l’égalité de fait n’est qu’un fantasme qui abrase les qualités réelles des individus. Personnellement je suis nul en maths mais je sais écrire en français et j’ai même réussi à lire quelques livres. A chacun de trouver sa voie. Il découle de ceci que notre société normative ne tolère pas bien ceux qui sont aux marges de chaque côté de la courbe de Gauss. Mais si rien de grand ne se fait sans passion et volonté il n’est pas non plus nécessaire de réussir pour entreprendre d’autant que la réussite de sa vie, même sans Rolex, me semble être un projet qui n’est pas totalement idiot, y compris pour un HPI !
    Amitiés. 

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 mai 10:58

      @astus

      Bonjour Christian, merci de ton témoignage. Ma devise anti-Ségéla : si à 50 ans, tu n’as pas de Vélosolex, t’as raté ta vie. Il est vrai que beaucoup d’étudiants sont attardés ou même retardés, en retard sur l’Histoire. La colère ne peut pas remplacer la passion pour entreprendre de belles choses
      amitiés

    • izarn izarn 29 mai 18:01

      @astus
      Ca dépends comment on calcule une courbe de Gauss...Les données.
      Je ne suis pas surdoué, mais mes confrères sous-doués qui ont un peu étudié sont capables de passer outre ce genre d’arnaque mathématique.
      Et puis c’est quoi un test de QI ?
      C’est quoi un etre humain ?
      Bref le differentiel est tellement énorme, que ce pauvre Dugué apparait comme un pauvre con, avec une grosse mémoire, mais dont le niveau créatif est du niveau sous-terrain du ver de terre...
      Alors Bill Gate est un peut-etre un con sous-doué, mais en attendant il a crée Microsoft et Dugué vit de ses rentes étatiques et de ses diplomes, et du fait qu’il passe son temps à faire chier ses étudiants...
      Bref c’est un parasite sur doué...
      Il faut bien que son intellect serve à quelque chose...C’est à dire à détruire ses étudiants pour la survivance de son clan...On connait ça aussi en France chez nos enseignants...
      A part pédaler dans la choucroute, je ne vois pas ou va Dugué...
      Un jour il faudrait qu’il passe le gué de sa connerie...
      Mais selon la courbe de Gauss, l"hypothése est hasardeuse !
       smiley


    • izarn izarn 29 mai 18:25

      @astus
      Ca me fait toujours rigoler les gonzes qui déclarent qu’il n’y a pas de sélection !
      Elle est même plus effroyable qu’avant Mai 68 !
      Oh bien sur on refile de faux diplomes ne valant pas tripette, histoire de clientélisme...
      Mai comme disait Bourdieu, les classes sociales se reproduisent comme sous l’ancien régime...
      Ce qui explique le nombre de cons statistiquement identiques selon la courbe de gauss dans la population, parmis les sur-doués sélectionnés...
       smiley
      C’est une démonstration mathématique et statistique imparable.
      La seule chose à faire a Dugué, c’est de démontrer que 50% de cons de cette classe, ne le sont pas !
      Dur labeur !
      Bon courage edugué ! Pardon Dugué...
      Mais on se sait pas si lui même en fait partie...
      Le doute subsiste...


    • Hecetuye howahkan 29 mai 23:20

      @izarn


       salut

      bill gates fut évalué à 150 de QI juste pour la précision du chiffre ..

      cela dit attaqué Bernard Dugué comme cela ne va rien faire avancer..sauf de se faire un orgasme cérébral ..durée : le temps d’écrire

      je te salue..enfin non mais c’est la formule de politesse ...

    • Garibaldi2 30 mai 01:20
      @Bernard Dugué

      Le niveau de votre fatuité est largement supérieur à celui de votre QI !

    • hunter hunter 3 juin 18:36

      @izarn


      Bill Gates n’est pas un con, c’est juste un opportuniste voleur du travail des autres, quand il a piqué des disquettes chez Xerox, au milieu des 70s.

      Une époque où il n’y avait pas d’obsession sécuritaire partout !

      DOS = réécriture de CP/M !

      Windows = mauvaise copie de MacOS.

      Adishatz

      H/

    • Self con troll Self con troll 3 juin 19:11

      @hunter
      Et un héritier de la méthode commerciale FUD (fear, uncertainty, doubt)


    • Ben Schott 29 mai 11:01

       

      Souvent le HPI cumule avec la GCM (grande circonférence du melon).
       


      • oncle archibald 29 mai 11:53

        @Ben Schott : sur certains sujets on note aussi des chevilles qui enflent, ce qui leur rend délicat le choix de la taille des chaussettes. Vont-ils se contenter de celles qui correspondent à la taille de leur pied ou bien prendre une taille au dessus pour éviter l’œdème ? That is the question !


      • Hecetuye howahkan 29 mai 14:52

        @Ben Schott



        Salut, oui c’est vrai mais pas pour tout le monde et loin de là , mais cela s’applique aussi à toutes les autres pseudo catégories. humaines , et soi disant plus bas pseudo QI inclus ,ceci est un fait observable par tous et partout ..ceci n’a donc rien à voir avec le pseudo QI mais avec l’humain et ce qu’il est devenu ....de mon point de vue...

        il y a partout des arrogants pédants et imbuvables qui se placent au dessus de la plèbe.. ....quelque soit le pseudo QI, quelque soit le statut social, quelle que soient les capacités de chacun ..

        bien sur ce que nous faisons ici est apprécie du maître..cela nous divise bien comme si ce n’était pas déjà suffisant..le reste il s’en tape lui continue d’engranger les pépettes et aussi d’en faire des tonnes de fausses pendant ce temps ...

        je te salue bien sur smiley

      • Alren Alren 29 mai 15:22
        @Ben Schott

        « Souvent le HPI cumule avec la GCM (grande circonférence du melon). »

        C’est évident avec Dugué, avec chez lui une tendance certaine à la paranoïa.

        Si c’était réellement un surdoué, il aurait un sens politique et de la justice sociale aiguisés et serait France Insoumise !!!

      • doctorix doctorix 29 mai 23:48

        Salut, @Hecetuye howahkan
        La souffrance véritable des QI élevés, c’est de se sentir très différent des quidams moyens, d’où une grande solitude, et d’entrevoir dans le même temps les possibilités des QI bien plus élevés auxquels on n’accèdera jamais. C’est une éternelle frustration, d’être assez proche du but et de ne l’atteindre jamais tellement on le sent éloigné.

        Le mieux est de faire avec ce qu’on à, et d’essayer d’élever les autres, en une sorte de restitution de ce petit trop qu’on a reçu sans mérite.
        La chance des QI modestes, c’est l’anosognosie : ils ne se rendent pas compte du mal dont ils souffrent, si c’est vraiment un mal, ce qui après tout est peut-être une meilleure chance d’être heureux...On ne souffre que de ce dont on est conscient.
        Bon, c’est un sujet dont il est difficile de parler sans dire des conneries, et sans doute je n’échappe pas à la règle...
        Ce que je sais, c’est qu’il n’y a pas de vanité à être fier de ce qu’on est : un auteur a écrit quelque chose la-dessus : « Sauvez votre peau ! Devenez narcissique », ça aidera les autres.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 15:09

        @Ben Schott
        réflexion de médiocre prouvant par là même sa sottise


      • Giordano Bruno 29 mai 11:03
        Pour moi, c’est clair, vous êtes HPI (comme vous les nommez). Vous êtes même largement au-delà du surdoué moyen au QI de 130/135. Je regrette que vous utilisiez le terme de Siaud-Fachin que je trouve bien plus ridicule et inadapté que celui de surdoué. Il est à mon sens au service de sa martingale mercantile : passer pour maternelle auprès de ses clients. Mais passons. Comme d’autres HPI, voire la plupart, vous souffrez de votre déconnexion avec les MPI et accessoirement les BPI. C’est patent sur ce site et visiblement dans votre parcours professionnel. Conséquence : vous pensez en solitaire ce qui permet certes de trouver de fabuleuses pépites, mais qui est aussi propice à divers égarements. Je l’ai vu chez vous, chez des amis HPI et chez moi. Ces derniers temps, de nombreux livres ont été écrits sur les surdoués (c’est le mot que je préfère) et le radotage est manifeste. Je pense qu’un livre novateur et utile à cette population pourrait s’intituler : « Les imbéciles expliqués aux surdoués » avec un titre peut-être moins abrupt mais avec la même idée. Si quelqu’un se décide à l’écrire, je l’achèterai.

        Les surdoués ou HPI ont un besoin important d’établir un bon contact avec la population indigène, les MPI. Ils doivent les comprendre pour déterminer comment établir les meilleures relations avec eux pour obtenir un bénéfice réciproque. Je suis moi-même surdoué (QI > 150, non déterminable par le WAIS III, dépassant le plafond d’autres tests de QI, avec des résultats qui me permettaient d’être accepté dans une société ne prenant que des QI extrapolés > 164 (écart-type : 15)) et largement déconnecté de la vie sociale classique. Eh bien, j’ai passé beaucoup plus de temps dans ma vie à essayer de comprendre les individus moyens qu’à essayer de me comprendre moi-même. Me concernant les choses sont claires, et simples de surcroît. Par contre l’individu moyen est pour moi depuis toujours une énigme. Je crois en avoir compris certains volets, mais beaucoup de ses comportements me sont encore trop contre-intuitifs.





        • Hecetuye howahkan 29 mai 11:42

          @Giordano Bruno


          Salut....

          je fus « trouvé » avec un QI de 148......

          et alors ??? en tous les cas niveau études ce fut peanuts n’ayant rien voulu apprendre à partir de 10 ans, je m’en rappelle encore et pourquoi de ce jours ou j’ai décidé de ne plus apprendre à l’école , les résultats furent probants ..échecs pointés....sauf en sport...mais mauvais en compétition, pas motivé..mais le sport oui j’aime bien ...

          d’ailleurs je pars faire mon tour journalier en vélo..

          étant nul manuellement j’ai donc décidé d’apprendre des métiers manuels , car j’ai perçu pour moi même le danger de n’être que intellectuel, handicapé de la vie donc pour moi ..

          qu’est ce que l’Univers qui est au delà du temps car cela ne peut qu’être ainsi en a à foutre de touts façons ???

          si je puis me permettre une telle familiarité ..

          de plus je n’y suis pour rien , c’est quoi cette sorte d’ auto glorification très étrange mais surtout déplacée , sur le plan mental, ( je ne suis pas personnel du tout envers toi ici bien sur, juste global,) ....comme je ne suis pour rien dans le fait de mon corps, son fonctionnement, les planètes, l’espace, les soleils, les étoiles, les plantes , les animaux, mon existence , L’Origine ultime, .....

          par contre en tant que humain j’ai 100% de responsabilité si je souscris aux bases de notre façon de ne pas vivre ensemble mais en combat organisé les uns contre ls autres, dans la misère-ultra richesse qui tue, la souffrance, la pauvreté organisée, les crimes de masse légaux appelés guerres, le conflit entre tous, la violence , la pollution chimique, la pollution mentale ...etc

          et là que font les génies ? ..rien de bon , la plupart participent à ce plan..

          c’est mon avis et je le partage..

          je te salue bien sur smiley


        • Gollum Gollum 29 mai 12:04

          @Hecetuye howahkan


          je fus « trouvé » avec un QI de 148......

          Euh... J’ai comme un doute là... 

          Si vous avez 148 alors moi je dépasse allègrement les 195 alors...

          Parce que vous n’avez pas la prose d’un QI de 148. Et de loin.

           c’est quoi cette sorte d’ auto glorification très étrange mais surtout déplacée ,

          Comme de se vanter (sans en avoir l’air bien sûr..) d’avoir un QI de 148 ? smiley

          et là que font les génies ? ..rien de bon , la plupart participent à ce plan..

          Et vous, vous avez apporté quoi à l’humanité à part vos vues pompées sur Krisnamurti ?

          c’est mon avis et je le partage..

          On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

          je te salue bien sur

          Peace & love mon frère. Hare Krishna.

        • Giordano Bruno 29 mai 12:20
          @Hecetuye howahkan tu écris :

          « Je fus « trouvé » avec un QI de 148......et alors ??? en tous les cas niveau études ce fut peanuts n’ayant rien voulu apprendre à partir de 10 ans, »

          C’est compatible, et hélas fréquent.

          Puis :
          « c’est quoi cette sorte d’ auto glorification très étrange mais surtout déplacée »

          Il n’y a pas d’auto-glorification. Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, les HPI sont au contraire pour la plupart très modestes, trop modestes. Ils sont plutôt du genre à raser les murs, à se cacher qu’à faire leur coming-out. Il est aujourd’hui respectable de s’affirmer homosexuel mais honteux de s’affirmer surdoué.

          Le simple fait de se dire surdoué est un signe d’humilité. Car l’on sait par avance que l’on subira les critiques des zoïles. Ceux qui veulent se ménager une bonne image d’eux-mêmes auprès des autres se gardent bien de s’affirmer surdoués. Comme pour l’homosexualité, il est bon que certains revendiquent leur condition pour que d’autres aient moins peur d’afficher la leur. C’est la position que j’ai choisie.

          De plus, la douance est bien souvent vécue comme un fardeau par les individus concernés. Il n’y a donc vraiment pas de raison de les envier. Pour ma part, je vis en-dessous du seuil de pauvreté, par exemple. Je connais des parents surdoués qui font tout leur possible pour que leurs enfants ne développent pas trop leur intelligence afin de moins souffrir.

        • Hecetuye howahkan 29 mai 14:42

          @Giordano Bruno



          Salut

          merci de ta réponse très passionnante



          , oui la critique, mais même si nos étions tous identiques physiquement et mentalement, superficiellement les critiques fuseraient..

          pourquoi ? parce que la critique qui n’est pas tournée vers soi est , la plupart du temps voir quasiment tout le temps , une fuite de « soi »...d’un soi malheureux , en souffrance etc

          bien sur avec ou sans QI élevé ceci n’est pas perçu ..car le QI étant par nature l’analyse par la pensée en gros, est binaire ( moi qui sait et observe un sujet) et perçoit tout en binaire et donc perçoit « moi » et la souffrance , deux objets, alors que il n’y en a un seul, moi dont l’état est souffrance...

          pourquoi ? parce que de ce que j’en ai vu et vécu sur genre 60 ans , la pensée même avec gros QI a seulement accès à ce qui est du domaine physique et pratique, la pensée donc le QI est juste un outil pour organiser la survie ensemble, mais à partir du moment ou on a supprimé le « ensemble » en coopération et en paix donc ce qui ne peut être que volontaire, supprimé ce ensemble pour le chacun pour soi,, le chaos d’où sortirait nous assure Milton Friedman l’ordre quoique nous fassions, ça « merde », pas tout tout le temps bien sur...mais on y travaille dur à l’heure actuelle pour que ce soit tout le temps ... ....

          qui a dit heureux les pauvres en QI ? car le royaume des cieux leur appartient ..qu ce cache t’il derrière cette phrase hermétique ?

          je ne sais pas si le maître a un gros QI mais en tous les cas il est certes bien moins con ...plus malin, il est rusé comme un r’nard , tous les jours il nous la joue à : le corbeau et le renard....pièce vielle de + ou - 3000 ans , un succès planétaire

          Hélas la subtilité trop vive , impermanente rapide et changeante du , comment dire ? allez disons ...du « mental », lui échappe totalement à la pensée donc à la science...

          Si l’éventuelle douance est perçu comme un fardeau alors elle est mal utilisée..est mon avis plutôt vague donc dont je ne suis pas si sur..

          si une personne ne sait pas quoi en faire disons dans ce monde , et bien qu’elle utilise ce qui peut l’être envers soi même....là est la vraie route.....

          Par exemple en moins d’une seconde , y a t’il même temps , je ne sais pas, je vois le monde, les guerres, la société, le système, les arnaques ,le mensonge ma vie, les peurs, la mort, mes enfants, ma vieillesse , mes erreurs , mes délires , la souffrance , etc etc je ressens tout cela en profondeur et là je reste avec cela et regarde avec attention....parce que justement cette capacité qui n’est pas mieux ni pire que une autre dans un monde intelligent donc plus le notre bien sur , peut être très bien utilisée pour autre chose.......et bien là des choses au delà de la pensée se produisent........

          Supposons que une personne avec un QI important au très fond d’elle même ai résolu pour elle même la question de la valeur donnée aux humains et en perçoive toute la fausseté et bien la question a alors d’elle même disparu 

          et ces personnes trouveront alors le bon usage de tout cela comme tout un chacun, sans être ni au dessus ni en dessous

          derrière tout cela bien sur je vois la souffrance humaine pour qui tout est problème non résolu, souffrance que la pensée quel qu’elle soit ne peut aborder bien sur j’affirme car je ne peux prouver quoique ce soit, dans ces domaines « on » est seul....comme pour la naissance, comme pour la mort...le sujet est là, y va qui veut, comme il peut au début et même ensuite..

          PS : bon bien sur le maître voleur a amplifié certains aspects de notre nature pratique pour nous faire utiliser des capacités là où il ne faut pas les utiliser dans les domaines psychologiques...il adore ces combats...c’est bon pour lui...

          bon etc

          je te salue..pas trop sur de tout cela mais je ne relie pas..amicalement

        • Gollum Gollum 29 mai 11:09

          Texte qui laisse un peu dubitatif...


          autant je suis d’accord sur certains de vos jugements, notamment quant à Avox et l’agressivité qui y règne, autant votre lettre finale est maladroite, donnant une image de vous très négative où l’on perçoit quelqu’un ayant une trop haute, et même beaucoup trop haute opinion de lui-même, au point que le lecteur aura tendance à trouver cela quelque peu rédhibitoire..

          J’ai lu pas mal de vos textes. Je ne les ai jamais trop critiqué ne voulant pas participer à ces curées habituelles auxquelles vous êtes soumis. Et que j’ai tendance à ne pas cautionner.

          Mais je n’ai jamais eu la sensation non plus que vous secouiez quoi que ce soit, désolé d’être si franc.

          Vous seriez beaucoup plus crédible si vous baissiez vos prétentions d’un cran (et p’têt même plus) et cessiez de vous présenter comme un innovateur que vous n’êtes pas, à mon avis (je peux me tromper m’enfin..) et de vous muer en présentateur de pensées réellement hétérodoxes. Et novatrices. Et méconnues. Il y en a.

          Quoiqu’il en soit votre lettre est un modèle du genre de ce qu’il ne faut surtout pas écrire si l’on veut être édité.

          • Gasty Gasty 29 mai 11:33

            « une société française aspirant à l’égalité et rêvant d’un monde lisse dans lequel aucune tête ne dépasse »
            Les français (et comme partout dans le monde) ne rêvent pas d’un monde lisse avec une seule tête lorsqu’ils parlent d’égalité. C’est principalement une recherche de respect ou plus exactement à cause du manque de respect d’individus envers d’autres individus qui ont pour seule valeurs la hiérarchie ou la richesse.


            • gaijin gaijin 29 mai 12:55

              «  Ces individus sont repérés dès le plus jeune âge et désignés comme « surdoués »
              parfois mais justement le plus souvent non .....

               » D’autant plus qu’il n’y a pas de critère précis pour caractériser un HPI si ce n’est des réalisations étonnantes et une certaine difficulté à s’insérer dans le monde professionnel.« 
              si il y a des critères précis voir notamment l’excellent travail de fabrice bak

               » La célébrité ne m’intéresse pas."
              raison pour laquelle vous demeurerez inconnu . les gens célèbres sont ceux qui sont disposés a tout a sacrifier a cette tache quitte a être des imposteurs , parmi ceux là vous trouverez einstein , freud , les frères wright , pasteur .......( je ne voudrais offenser personne mais la liste serait trop longue smiley ) raison sans doute pour laquelle vous ne serez pas édité .....comment faire un succès sans aller sur les plateaux télé échanger des blagues grivoises avec des animateurs sous cocaine ?

              ceci dit bonne chance quand même ...........


              • Surya Surya 29 mai 13:48

                « J’ai côtoyé dans les commentaires d’Agoravox un monde des BPI, bas potentiel intellectuel, aigris et hargneux. »


                Il est vrai qu’il y a beaucoup d’agressivité sur Agoravox, mais que savez vous du niveau intellectuel des gens qui fréquentent « notre » site ? Avez vous soumis les participants à des tests de QI ? Un comportement n’est pas le signe d’un QI déficient, vous devriez le savoir, vous qui êtes si intelligent, tellement au dessus des autres. 

                Je vous dis cela avec une pointe de cette agressivité habituelle sur ce site pour expliquer pourquoi je trouve votre remarque déplacée, voire même un ’tit peu méprisante envers les gens « d’en bas », ceux que vous semblez regarder de haut, j’irai plus loin, vous êtes insultant.

                Ne serait-ce pas plutôt vous, l’aigri ? Comment peut-on être heureux quand on regarde les autres d’en haut, avec mépris, comme vous le faites ? Vous vous présentez comme le génie incompris dans un monde de crétins. 

                Votre problème, ce n’est pas d’être HPI, si tant est que vous le soyez, votre problème c’est de n’avoir pas compris que dans la vie, on nbe choisit pas ses amis en fonction de leur QI ! Ce qui compte ce n’est pas le niveau intellectuel des gens qu’on fréquente, c’est leur niveau de gentillesse, de bienveillance. 

                C’est très bien d’avoir l’intelligence du cerveau, mais c’est encore mieux d’avoir celle du coeur.



                • Claude Simon Claude Simon 29 mai 15:35

                  @Surya

                  En cas de BPI, la colère bienveillante peut être bien plus efficace.

                • ZenZoe ZenZoe 29 mai 14:29
                  "Appartenant à cette catégorie spéciale que sont les HPI (haut potentiel intellectuel), j’envisage de raconter un parcours chaotique m’ayant amené au niveau bac + 21, avec un diplôme d’ingénieur d’une grande école, un doctorat en pharmacologie et un doctorat en philosophie, « 

                   »Rendre public mon parcours permet d’attirer l’attention sur des travaux non conventionnels et capables de révolutionner la science. « 

                   »Le comité Nobel aurait tout intérêt à se pencher sur mes travaux."

                  Hé bé ! Excusez-moi si je vous demande pardon, mais vous n’avez pas attrapé un peu le melon ?
                  Que faites-vous donc sur ce petit site obscur et bas de gamme nommé Agoravox ?
                  Allez l’auteur, soit votre article est une blague, soit vous êtes un raté qui n’a jamais été fichu de valoriser son intellect. Car vous le savez bien, vous qui êtes un HPI, que ce qui compte, ce n’est pas ce qu’on a dans le ciboulot, c’est ce qu’on en fait concrètement. C’est ça l’intelligence, pas l’érudition ou le nombre de diplômes. Et de l’intelligence, vous ne semblez pas en avoir, vous qui en êtes réduit à crapoter sur Agoravox avec les BPI parce qu’on ne veut pas de vous ailleurs ! Beuh, je vous plains.




                  • Trelawney Trelawney 29 mai 15:17

                    Le record du monde de l’arraché en haltérophilie c’est à dire on prend un poids et on le soulève au dessus de sa tête est de 220 Kg si on décide de faire un pose au niveau des épaules (épaule et jeté) c’est 247Kg. Il est clair que comme cela, on sait déterminer avec précision qui est plus fort que l’autre.


                    Pour ce qui est de l’intelligence, c’est beaucoup plus simple, puisque tout le monde a de l’intelligence en quantité suffisante c’est à dire qu’il a a assez pour faire ce qu’il veut de sa vie. Donc tout le monde se croie intelligent et si on a un égo surdimensionné, on se croie plus intelligent que tout le monde. 

                    Maintenant si un individu commence à se plaindre d’un système social ou éducatif qui lui bride son potentiel intellectuel, c’est que l’on peut émettre des doutes sur ce dit potentiel.

                    Vous pouvez interroger n’importe quel enseignant ils ont eu trés peu voir aucun enfant surdoué. Par contre des parents d’enfants surdoués, ils en ont plein à chaque rentrée



                    • gaijin gaijin 29 mai 18:33

                      @Trelawney
                      « Vous pouvez interroger n’importe quel enseignant ils ont eu trés peu voir aucun enfant surdoué. »
                      il en ont eut très exactement 2% ......après s’ils ne les ont pas détectés il faudrait leur demander pourquoi ......( peut être qu’ils n’ont pas été formés mais ça commence petit a petit )

                      «  c’est à dire qu’il a a assez pour faire ce qu’il veut de sa vie. »
                      c’est pourquoi la plupart des gens crèvent de frustration a vivre la vie que d’autres ont pensé pour eux .............

                      " si un individu commence à se plaindre d’un système social ou éducatif qui lui bride son potentiel intellectuel, c’est que l’on peut émettre des doutes sur ce dit potentiel."
                      ou que l’on peut émettre des doutes sur le système ......
                      a moins que faisant partie de la majorité des normaux pensants atteints de psittacisme vous soyez incapable de voir l’absurdité d’un système ou tout le monde doit faire la même chose au même moment ......


                    • Trelawney Trelawney 29 mai 20:33

                      @gaijin
                      il en ont eut très exactement 2% . 2% c’est énorme en quantité. Mais si vous parlez de ceux qui ont 130 et au delà de QI, ce ne sont pas des génies, juste des personnes qui ont des capacités à analyser et comprendre trés vite un problème. De toute façon ça ne leur servira à rien, car tout le monde finira par trouver la réponse et s’en servir. Le vrai génie est celui qui trouve des réponse à des questions que vous n’avez pas l’intelligence de vous poser. Ces personnes sont discrètes car elles ont suffisamment d’intelligence pour s’adapter et communiquer avec ceux qui en ont beaucoup moins. Comme on dit : « elles se fondent dans la masse ». La quantité de ces gens là est de même pas 1 pour 1 million et de toute façon vous ne les remarquerez même pas.


                      c’est pourquoi la plupart des gens crèvent de frustration a vivre la vie que d’autres ont pensé pour eux. Ce n’est pas un manque d’intelligence, c’est un manque de caractère et franchement ces types de personnes m’indiffèrent

                    • Trelawney Trelawney 29 mai 20:34

                      @gaijin
                      J’oubliais : si vous ne savez pas profiter du système, vous êtes à plaindre


                    • Garibaldi2 30 mai 01:34

                      @Trelawney


                      Un haut niveau du QI ne donne pas automatiquement du talent ou de la créativité, c’est simplement le signe d’un grande faculté de raisonnement.

                      Bill Gates n’a jamais été un développeur de génie mais simplement un manager sans scrupule comme l’ont prouvé le grands nombre de procès ou de négociations qui ont émaillé le parcours de Microsoft.



                    • gaijin gaijin 30 mai 09:43

                      @Trelawney
                      c’est vous qui parliez de surdoués ...génies en effet on va taper autre chose 


                    • gaijin gaijin 30 mai 09:54

                      @Trelawney

                      « J’oubliais : si vous ne savez pas profiter du système, vous êtes à plaindre »
                      profiter du système ? déjà profiter c’est très normopensant comme attitude : une pure émanation du digestif .........et profiter du système c’est bon précisément pour ceux qui sont dans le système, pour ceux qui veulent en sortir c’est une autre question : un égrégore de 7 milliards d’inconscients collectif .........s’en sortir c’est comme s’arracher a l’attraction d’un trou noir ...........

                    • Trelawney Trelawney 30 mai 16:47

                      @gaijin
                      Si vous voulez sortir du système vous pouvez toujours changer de planète, mais pour l’instant il vous faut collaborer avec E musk qui est pour l’instant seul sur le coup et qui lui est trés bien dans le système

                      L’humain fonctionne simplement : il observe, il s’adapte et il domine tout le reste n’est que verbiage.

                      Mais continuer à satisfaire votre égo en pensant qu’être anarchiste est somme toute une bonne solution pour imposer aux autres votre mode de vie. Mais à l’arrivée il n’y a que deux issus : soit vous êtes le tyran, soit vous vous soumettez. Car il faut le reconnaître on n’a jamais trouvé autant de défenseur de l’ordre et de l’organisation que chez les anarchistes

                    • gaijin gaijin 31 mai 09:05

                      @Trelawney

                      «  Mais à l’arrivée il n’y a que deux issus : soit vous êtes le tyran, soit vous vous soumettez »
                      incapable de concevoir une troisième voie ?
                      impossible d’avoir une discussion censée avec un normopensant ..............

                    • Sparker Sparker 10 juin 14:09

                      @Garibaldi2


                      Microsoft arrive au bout de sa logique prédatrice, après avoir dévoré tout la création informatique ils en viennent à ce qui devait certainement se faire, il rachète des sociétés d’open source, non pas pour les museler mais pour donner de l’air à sa propre prison propriétaire.

                    • Hermes Hermes 29 mai 16:07
                      Blague carambar : c’est quoi un HPI ? C’est un type qui a toujours plus raison que toi, même quand il a tort  !

                      Blague à part, c’est l’histoire d’un mec des temps anciens avec un THPE (très haut potentiel émotionnel), mais qui a plutot mal fini (les bras en croix). Il disait (parait-il) : bienheureux les TBPI (très bas potentiel intellectuel), car le royaume des cieux leur appartient.... smiley

                      • gaijin gaijin 29 mai 16:59

                        @Hermes
                        «  qui a plutot mal fini »
                        il est pas le seul mansour par exemple a eut aussi quelques soucis .....( lapidé )
                        et pas mal d’autres moins connus au fil de l’histoire
                        c’est la preuve qu’il faut pas tenter d’expliquer aux potentiels moyens ( les normopensants ) des trucs qu’ils peuvent pas comprendre ..............
                        non seulement ils sont cons mais en plus ils sont dangereux


                      • Hecetuye howahkan 29 mai 18:35

                        @gaijin


                        Salut hermes que je salue car je ne t ’avais pas croisé depuis longtemps, j’ai bien aimé ton propos.. et gaijin que je salue aussi.

                        ouais gaijin pas gagné tout çà hein !!

                        cela dit si quelque chose est juste, bon, faut y aller quand même non ?

                        on dirait bien un cul de sac ....enfin je ne sais pas...tu as l’air de voir les choses comme cela non ?

                        Avec Bernard Dugué qui n’a pas la forme , l’agression permanente du village agoravox et tout et tout....
                        ..

                        tu sais tous problèmes matériels résolus....pour tous....le problème central lui demeure et redonnera la même chose.

                        donc si je ne dis pas plus de conneries que d’habitude , laissons à césar ce qui appartient à césar et passons directement a la question centrale.le mental humain qui déconne plein tube.. ????

                        on ne peut s’opposer au maître directement...

                        PS : j’ai des docteurs en ci docteurs en ça dans mon entourage et famille, des propriétaires de châteaux , oui plusieurs et puis des comme moi qui ne sont rien de particulier , et bien soit nous sommes un exceptions soit non, mais les docteurs, l’élite donc et bien ils ne comprennent pas grand chose...ni à la finance, ni a la société, ni , ni , ni ...

                        par contre pour réciter la télé là oui...

                        bon on boit un coup ce soir ?

                        dis dont tu es loin de la creuse toi non ??

                        amicalement à tous les deux et à Bernard que j’aime bien

                      • Giordano Bruno 29 mai 19:17
                        @Hermes

                        Non, le HPI n’a pas toujours raison. Bien sûr. Comme j’essayais de l’exprimer d’une autre façon plus haut, le HPI se retrouve facilement isolé (puisque bien souvent, qui ne se ressemble pas ne s’assemble pas). Cet isolement le fait tourner en roue libre et l’expose à se tromper lourdement sur certains sujets, bien qu’il soit capable de découvrir des idées géniales sur d’autres, ne disposant pas de l’entourage adéquat pour lui montrer ses erreurs. L’environnement humain avec lequel il a des échanges réguliers s’est bien souvent discrédité à ses yeux et il ne l’écoute plus, y compris lorsque de temps à autres, plus souvent qu’il ne l’imagine, il lui donne de bons conseils ou lui fait des critiques bien fondées. Je pense que Bernard Dugué est dans cette situation. La meilleure chose qui puisse arriver dans un tel cas est de trouver une personne dont on estime le jugement et dont on puisse écouter régulièrement et fréquemment les conseils et les critiques. Il peut être utile de chercher un tel interlocuteur activement.

                      • gaijin gaijin 29 mai 19:23

                        @Hecetuye howahkan
                        salut l’indien smiley

                        « cela dit si quelque chose est juste, bon, faut y aller quand même non ? »
                        a chacun de voir c’était le choix de mansour
                        tu imagine en plein défilé nazi le mec qui commence a expliquer aux autres qu’ils sont des moutons embrigadés par un psychopathe ?
                        c’est sur on risque moins a expliquer qu’il ne faut pas perdre sa vie a la gagner ( sauf bien sur s’il y a du monde qui commence a écouter .....putain de camion .....)

                        « on dirait bien un cul de sac »
                        oui et non
                        je vois ça d’une façon très « biologique » : la matière est en route vers la conscience et a notre niveau, on est dans la même position que les premiers poissons qui ont décidé d’aller faire un tour dehors certains ont peut être tenté d’expliquer ça aux autres ....des messies....mais les autres refusaient de savoir que « dehors » ça existait alors ils sont restés dans l’eau ...et ils y sont toujours mais pendant ce temps ceux qui sont sortis ( cad qui sont morts du point de vue de " sous l’eau ) sont devenus autre chose
                        a notre échelle de temps il y aura toujours des poissons .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès