• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Plan France THD, Orange-Google, Free : le point sur le réseau (...)

Plan France THD, Orange-Google, Free : le point sur le réseau fixe

Que ce soit au niveau de l’État ou des consommateurs, la démocratisation de la Fibre ne semble pas aller assez vite. Selon le Plan France Très Haut Débit, l’ensemble du territoire devrait effectivement profiter du THD fixe pour l'horizon 2022. Sans être pessimiste, ces prévisions semblent avoir pris du plomb dans l’aile. Récemment, certains acteurs se sont toutefois distingués. C’est notamment le cas de Free, qui a confirmé son arrivée sur le réseau d'initiative publique en Vendée. Pour sa part, Orange continue de développer son rayonnement puisqu’il vient de signer un partenariat avec Google.

Le Plan France Très Haut Débit : le THD pour tous d’ici 2022

Plan France THD : objectif 2022

Avant de s’attarder sur l’avancée du déploiement de la Fibre, revenons d’abord sur le plan France THD. De quoi s’agit-il ? Qui est concerné ? À qui cela profite-t-il ? Quels en sont les enjeux ? Éléments de réponse. Lancé en 2013, le Plan France Très Haut Débit vise à proposer à 100% du territoire français une connexion à Internet en Très Haut Débit fixe. Si, actuellement, la moitié de la population y a accès, le chemin est encore long. Pour mener à bien l’aménagement du territoire auquel ils prennent part, les fournisseurs d’accès à Internet s’investissent donc considérablement. Il faut dire que le projet a une ampleur considérable puisque l’ensemble du territoire doit bénéficier de ces infrastructures numériques. De nombreux enjeurs se cachent en effet derrière ce projet.

Parce que les usages évoluent, l’ensemble du territoire doit bénéficier de ce nouvel aménagement. Dans un soucis de compétitivité vis-à-vis des autres pays européens, la France se doit de disposer d’infrastructures modernes. Il ne s’agit cependant pas du seul argument qui conduit l’État à mener à bien ce projet. Intimement lié à la compétitivité, c’est aussi le pouvoir d’attractivité des territoires qui sera renforcé. Le fait d’adapter le territoire aux nouvelles normes numériques impacte en effet fortement le pouvoir d’attraction des différentes localités. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les grandes villes comme les zones rurales sont censées être équipées.

Qui sont les acteurs de ce projet ?

Pour répondre aux exigences que requiert ce projet colossal, de nombreux acteurs sont sollicités. Bien évidemment, les opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet français sont en première ligne. En termes de moyens financiers, le coût du projet représente en effet plusieurs milliards d’euros. Face à cette enveloppe faramineuse, les apports financiers sont assurés par plusieurs acteurs. Concernant les opérateurs, ces derniers prennent notamment en charge près de 7 milliards d’euros d’investissements pour les zones d’initiative privée. Les acteurs du secteur de la téléphonie prennent donc quasiment un tier des investissements à leur charge. Au total, le budget de l’opération est en effet estimé à près de 20 milliards d’euros.

Outre les fournisseurs d’accès à Internet, d’autres organismes subventionnent le projet. C’est le cas de l’État, qui apporte à lui seul près de 3,5 milliards d’euros. C’est aussi le cas des collectivités territoriales et de subventions publiques qui représentent 12 milliards d’euros. Sont notamment concernés une centaine de départements qui correspondent aux zones d’initiative publique. Les collectivités territoriales, l’État, l’Europe, les opérateurs télécoms.

Le Très Haut Débit, qu’est-ce que c’est ?

L’objectif principal du projet France Très Haut Débit est, comme son nom l’indique, d’assurer une connexion Très Haut Débit sur l’ensemble de l’hexagone. Il convient toutefois de revenir sur la notion de Très Haut Débit pour les non initiés. Depuis longtemps, les fournisseurs d’accès à Internet proposent aux consommateurs de bénéficier de l’ADSL. Cette technologie permet aux usagers d’accéder à Internet via le Haut Débit. Le plan France Très Haut Débit consiste donc à proposer à l’ensemble du territoire un débit plus élevé. En termes de performance, la différence entre Haut Débit et Très Haut Débit se constate en comparant le volume de données pouvant être transféré. Une connexion à Internet est qualifiée de Haut Débit lorsque le débit est inférieur à 30 Mbits/s. En conséquence, un débit supérieur à 30 Mbits/s est qualifié de THD.

La différence de performance entre HD et THD résulte notamment des matériaux utilisés. Pour des connexion à Internet en Haut Débit, les box internet ADSL et VDSL empruntent le réseau cuivré de France Télécom. Pour leur part, les box internet proposant le THD bénéficient soit du câble coaxial, soit du réseau fibre optique. Ce dernier peut alors être simplement employé sur une portion de la ligne, c’est le cas pour les offres :

  • FTTB, à savoir Fiber To The Building (jusqu’au bâtiment) ;

  • FTTLA, à savoir Fiber To The Last Amplifier (jusqu’à l’amplificateur) ;

  • FFTO, à savoir Fiber To The Office (jusqu’au bureau) ;

  • FTTN, à savoir Fiber To The Node (jusqu’au sous répartiteur).

Pour les lignes fibre optique directement reliées au logement, on parle de FTTH, à savoir Fiber To The Home (jusqu’au logement). Le débit peut alors varier selon ces différentes offres, le débit se réduisant à mesure que le câble utilisé occupe une part importante de la ligne. Si la fibre n'altère pas le débit, le raccordement intermédiaire entre la fibre et le logement peut l'atténuer.

Orange et Free à l’action : le développement des réseaux fixes est en marche

Free : accord avec Vendée Numérique

Comme évoqué, le Plan France Très Haut Débit repose en partie sur des réseaux d’initiative publique. C’est le cas notamment pour ce qui est de la Vendée et de plusieurs communes environnantes. Dans le secteur, c’est le groupement d’intérêt public Vendée Numérique qui se charge de la mise à disposition d’un réseau FTTH. Cet investissement est conséquent puisqu’il est estimé à plus de 100 millions d’euros. Il doit notamment permettre à plus de 70 000 foyers du départements et de ses alentours de profiter de la fibre optique. L’objectif est que les logements et entreprises à proximité puissent en bénéficier pour l’horizon 2020.

C’est dans le cadre de la commercialisation du réseau FTTH que Free intervient donc auprès de Vendée Numérique. Le fournisseur d’accès à Internet voit en effet ici l’occasion de s’accorder avec ses ambitions. Le FAI souhaite en effet proposer ses services d’accès à Internet sur l’ensemble de l’hexagone. En s’impliquant en Vendée, l’opérateur de Xavier Niel peut donc faire d’une pierre deux coups. D’une part, il peut développer son réseau dans un département où il n’était pas encore présent. D’autre part, il peut aussi mettre ses services à disposition des citoyens dans des environnements ruraux. Plusieurs villes telles que Challans, Montaigu ou encore Les Herbiers pourront ainsi profiter des Freebox dès le premier trimestre 2019. Concernant la dernière ville citée, elle s’est récemment distinguée grâce à son équipe de football lors de la dernière coupe de France. Les passionnés de ballon rond se souviendront que le club de National s’est incliné en finale face au Paris-Saint-Germain le 8 mai 2018.

Orange s’associe à Google pour développer un câble sous-marin

Entre Orange et Google, tout va bien. Le lien qui unit l’opérateur historique au géant d’Internet devrait d’ailleurs prendre forme matériellement. Les deux entreprises sont en effet sur le point de procéder à l’aménagement d’un câble sous-marin entre les USA et l’hexagone. Le projet et les performances sont faramineux, tout simplement à la hauteur des prouesses techniques que la mise en place du câble nécessite.. C’est depuis la Virginie que partira ce câble long de plusieurs centaines de kilomètres. Sa longueur exacte est de 6600 kilomètres. Censé être mis en service à l’horizon 2021, ce câble XXL est prénommé Dunant. Ce nom est un hommage au fondateur de la Croix-Rouge, Henri Dunant, premier Prix Nobel de la Paix.

À noter que Dunant est le premier câble sous-marin reliant la France aux États-Unis depuis 15 ans. En charge de l’ensemble de la connexion française et de l’installation sur la côte Atlantique de l’hexagone, Orange pourra directement bénéficier de ces travaux. Le fournisseur d’accès à Internet aura effectivement droit de profiter d’une paire de fibres optiques. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le potentiel de la technologie est colossal. La fibre en question peut en effet permettre d’atteindre un débit de 30 Tbits/s. Cela permet notamment de télécharger un film de 1 Go en moins d’une seconde. L’investissement consenti par Orange sera donc bénéfique à l’ensemble des clients de l’opérateur. Ce dernier pourra en effet poursuivre ses investissements et surtout proposer des débits des plus performants. Les clients de Google et Orange seront donc aux premières loges pour profiter de ce câble et de connexions de haute volée.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Zaza Zaza 3 novembre 23:34

    Pour bénéficier de ce génial article en THD ? Où pour l’encore plus génial Hanouna en HD ? Ah non... pour avoir le film porno en 1s...

     

    La civilisation des crétinisés.


    • zzz'z zzz’z 4 novembre 19:09

      @Zaza
      Vous n’avez jamais entendu parlé d’internet décentralisé ? Jamais vous êtes vous posé la question de l’engouement des personnes pour FB ou YT ?

      La description de l’usage que vous faîtes de votre bande passante me fait vous poser ces deux questions. Je n’en critique pas l’usage que vous en faîtes ! Juste, je voulais vous signaler que la personne qui utilisera la connexion après vous aura peut-être d’autres priorités.


    • Zolko Zolko 4 novembre 00:11

      C’est marrant, moi je viens de résilier mon abonnement téléphone+TV+Internet, et je fais tout avec mon téléphone portable et la 4G. Résultat : 60€ économisées par mois, la télé par TNT, et Internet par 4G (20Gb / mois pour 10€). Y compris la PlayStation pour le nenfants, ils gèrent leur propres connexions.

       

      Car Internet THD ça veut sert à quoi concrètement ? à YouTube et Netflix. La télé quoi. Et du coup je ne suis plus dans l’annuaire, ce qui n’est pas une perte.


      • steph steph 5 novembre 15:06

        Hello @Zolko
        Je suis dans le même cas, d’une part parce que c’est économique, mais aussi et surtout parce que ça correspond à mes usages. Par contre justement c’est selon les usages de chacun que cette connexion « THD » peut être utile. C’est le cas pour certaines activités professionnelles (tous les indépendants qui travaillent sur le web notamment) mais aussi le confort dans la vie perso (téléchargement (légal de préférence..), streaming (idem) ainsi que les les jeux vidéos).
        Tous les « geeks », que ce soit sur ordinateur ou console de salon, qui jouent en ligne te confirmeront surement qu’une connexion ADSL est loin d’être agréable. Le THD permet d’avoir un confort de jeu plus important. Je ne rentrerai pas dans les détails parce que je ne suis pas expert dans ce domaine, mais le choix entre une ligne fixe et un forfait en partage de connexion se fait par rapport au ping (latence). Avec un forfait, très difficile d’avoir une connexion suffisamment performante pour jouer « confortablement ». Alors autant dire que les gamers et ceux qui se consacrent au e-sport opteraient à coup sûr pour une connexion THD. Mais bon, le développement du Très Haut Débit fixe ne vise pas qu’à répondre aux besoins de ces usagers, comme évoqué en amont. Ça relève aussi de la compétitivité du territoire, et de son pouvoir d’attractivité pour amener des entreprises à s’implanter.


      • Le421 Le421 5 novembre 09:03

        Petit rappel pour ceux qui n’ont pas compris.

        Encore une fois, le THD ne sera distribué que dans les zones rentables pour les différents intervenants.

        Par exemple, on a distribué la fibre à Sarlat car il était assez simple de trancher des kilomètres et des kilomètres dans la pampa alors qu’en ville, c’est laborieux. Et vu que c’est facturé à la distance... Tout bénèf !!

        Alors, vous allez me dire, les petzouilles doivent être heureux avec la fibre optique !!

        Bah non, parce que l’opération n’est pas terminée et ne le sera probablement jamais. Les boitiers de connexion se voient par les poteaux, ça fait moderne, mais c’est tout. On continue avec nos 2 mégas, parfois 6 et d’autres, à La Caneda, n’ont que 512K !!

        Ah ça, la Mairie et le centre ville, ils ont la fibre, bien sûr !!

        Mais sorti de là, pas rentable.

        Et en macronie, tout est question de « ren-ta-bi-li-té »...


        • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 12:39

          très haut débit sur les taxes des carburants ......


          • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 12:44

            La THD pour voire la tronche a Macron vous annoncer qu’il ne reculeras pas sur ci et sur ça , qu’il est droit dans ses bottes et que le gouvernement est serein et vous en.... jusqu’aux molaires , pour voire la météo en TDH , magnifique tout cela alors que nos routes sont aussi défoncées qu’un bombardement d’Assad el Bachar ....


            • Ruut Ruut 5 novembre 15:58

              Vue que les codes sont de moins en moins maîtrisés, ils sont plus gros et consomment inutilement pleins de ressources et rajoutent des tonnes de vulnérabilités.

              Et plus les CPU et réseaux sont puissants moins les codes sont aboutis et plus il y as de pertes.

              Ce que tu faisais dans le temps sans lag a 9 Kbit / seconde, il te faut une ligne Gb maintenant pour la même chose a cause de nouveaux codes mal codés et non maitrisés(pompés sur internet).

              Sans parler des pertes a cause des pubs incrustées qui saturent tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès