• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JB

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • JB 24 février 2007 20:06

    Personnellement ma compagne avec qui je vis depuis maintenant 3 ans est considerée cliniquement comme « border line » , et je ne suis absolument pas d accord avec le tres sombre tableau dressé par l auteur . Une personne border line a certes des acces emotionels biaisés qui ne faut pas sous estimer mais il ne faut pas non plus exagerer .Ma compagne travaille , elle est meme professeur , certes elle prend des medocs , et ce n est pas facile (loin de la), mais ns avons une vie sociale quasi normale , partageons des moments a l exterieur socialement egalement comme tt le monde , partons en vacance etc etc , bref faisons quasi tt comme tt le monde....

    Je suis a la limite choquée voire outré par l auteur qui met volontairement en parrallele la psychopatie et une personalité « border line » qui sont a mon sens deux pathologies differentes , l une pouvant mener a des crises devastatrice et l autre non .Pour les gens qui decouvrent le border line , pr resumé en faisant simple , qqun qui a une personalité border line est qqun qui a des pics emotionnels allant du « se sentir bien comme une personne normale » jusqua a l opposé a se sentir deprimé , finalement la frontiere est mince entre qqun qui souffre de border line et une autre de depression chronique.

    Concernant les soins ?? les medocs ne servent a rien , ils ne font que soulager mais sans traiter quoi que ce soit ??? les psy en tt genre , ma compagne en a vu une panoplie ds 3 pays differents et seul un en france a l hopital americain fut un tant soit peu competant en terme d aide , de support et de comprehension psychologique du patient et du phenomene border line.TouT les autres soit disant professionels ne font qu appliquer leurs methodes universitaires a la lettre avec les meme recurantes stupides questions posées , finalement , avt de mettre en menage avec ma compagne je ne connaissais pas le milieu medical psy, mais je me suis apercu que les psychiatres et psychologues etaient parmi les specialistes medicaux les plus sous qualifiees que j ai rencontré.La plupart d entre eux sont efficaces pr soigner des « petits problemes » comme la depression post-menopause , une crise d adolescence mal vecue , etc etc ,j exagere un peu evidemment , mais tt le monde m aura compris , enfin je l espere.Mais qd il s agit de traiter de qqchose de compliqué comme cela , y a plus personne !!! De plus le refus systematique de la part de ses gens (veritable VRP des labos pharmaceutiques) de s ouvrir aux voies nouvelles entrevues au USA en terme de recherche et qui semble porté leur fruit m exaspere au plus haut point.

    Et ouiii , allez dire a un psy que selon vous ; apres des annees de traitement inefficcaces a coup d antidepresseur , et tt autres batteries d horribles pilules allant jusqua la prescription (et la c est vraiment un scandale) d anti psychotiques qui eux vous detruisent plus qu ils ne vs aident ; votre compagne pourrait enprunter la voie de la prescrition controlée d oestrogène . Vous essuyez simplement un NON , car ce n est pas la marche a suivre pr l instant indiqué par les labos pharmaceutiques.Bcp d etudes en europe et au USA montrent qu enormement de depression et personalité « border line chez la femme » pourrait etre du a une production insufisante d hormone oestrogene chez la personne concernee.

    C est consternant ....







Palmarès