• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jb

Jb

Elève-ingénieur de première année d’une Ecole des Mines. Sans prétentions, simplement curieux.

Tableau de bord

  • Premier article le 26/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 5 31
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Jb Jb 26 janvier 2007 13:59

    Ne me faites pas dire ce que j’ai pas dis, je veux pas me prendre pour science et vie junior...L’hydrogène n’est qu’un moyen de stocker l’énergie, on est tous d’accord.Et dire que son stockage est d’une faible efficacité, c’est vous qui le dites. Il y’a du boulot, on est d’accord mais ca reste intéressant.



  • Jb Jb 26 janvier 2007 12:43

    Je suis conscient que le bilan de l’hydrogène n’est à ce jour pas fameux... C’est évoqué dans l’article dans le paragraphe sur la production, pas assez clairement je le concède. C’est pourquoi j’écris que c’est sûrement un des plus grands défi technique des années à venir.

    J’en profite pour corriger 2 erreurs : Le stockage de l’hydrogène à très basse température permet de le garder liquide et non solide comme c’est écrit. De plus j’ai oublié de dire que j’ai découvert l’ENV, sur le blog Wesh Magazine. http://www.w3sh.com/2007/01/22/lenv-la-moto-a-hydrogene/ Je m’excuse pour l’oubli...



  • Jb Jb 27 novembre 2006 23:02

    Je suis d’accord qu’il y’a un vrai besoin de nouvelles approches de la démocratie mais il faudrai d’abord faire perdre le caractère « mise a l’épreuve » du référendum pour le gouvernement. Au lendemain du non au référendum, on a changé de premier ministre, pourquoi ? Ca n’avait aucun rapport. Il faut séparer référendum et orientation gouvernementale. Si on établi le rip brutalement, on peut très bien imaginer l’opposition lancer un référendum dans le seul but d’opposer l’opinion publique au gouvernement.

    Bref c’est délicat.



  • Jb Jb 27 novembre 2006 22:29

    Excusez le manque de clarté de mes propos. Je n’ai rien contre la démocratie directe, je suis parfaitement conscient que ce système marche plutôt bien dans des pays comme la Suisse (mais comme d’autre l’on remarqué, ca n’empêche pas l’extrême droite de monter comme partout en Europe) En revanche je nuance les avis enthousiasmés de certains en disant que la France, avec le climat de défiance qui s’est durablement établi, le manque de dialogue et d’écouter entre les pros et les antis pou n’importe quel sujet, le conséquences désastreuses des sondages publiés au rythme de 5 par jours(pour un citoyen lambda qui a peur de se retrouver exclu, c’est naturel, il est bien plus facile d’abonder dans le sens de la majorité).

    Comme vous le dite, les débats sur le CPE étaient comiques. En 2 mois de « débat », la situation n’a pas évoluée, chacun restant sur ses positions sans écouter le moindre argument, aussi bien fondé soit t-il, de l’autre, parce que aujourd’hui se remettre en question est une faiblesse.

    Bref la France n’est pas prête pour le RIP.. mais ce n’est que mon humble avis.



  • Jb Jb 27 novembre 2006 21:29

    Ce qui ressort de ces commentaires est que beaucoup d’entre vous font très confiance au peuple, du moins beaucoup plus qu’aux dirigeants politiques, preuve d’un certain manque de réalisme (je vois déjà venir les votes négatifs, lisez la suit svp).

    Je pense que le RIP pourrait être une bonne chose sur le long terme. Mais il faudrai aussi un pays ou il serait plus facile de diffuser les informations et ou les débats serait plus ouverts. Aujourd’hui l’avis de la plupart des votants est fondé sur le JT de 20H (lui même fondé sur les sondages, etc...C’est Ségo qui est contente) ou les discussions de comptoirs , les deux ne permettant pas des réflexions élaborées.(Ségo l’a bien compris, comme Sarko d’ailleurs)

    Il est a mon sens difficile de comparer avec la Suisse qui est un bien plus petit pays. (C’est comme comparer le système français avec les systèmes scandinaves ou il est beaucoup plus faciles d’apporter des améliorations vu la taille du pays).

    Bref ; revenons en au RIP. Prenons un exemple, celui de l’incinérateur cité plus haut. Imaginons que cet incinérateur soit un modèle en son genre, le méchant promoteur en cravate aura beau argumenter autant qu’il pourra, si en face il a un militant écologiste borné s’affirmant victime de pressions, le citoyen lambda aura vite fait son choix en cas de référendum. Et le pays stagnera.

    Au niveau national, les référendums seront sûrement proposés par des minorités jusqu’au boutiste dans le seul but de déstabiliser le pouvoir en place et non de faire avancer le débat. Et si a cela on ajoute le climat de défiance qui s’est installé depuis plusieurs années...

    Il serait par contre plus utile de soumettre les électeurs plus souvent a des référendums lancés par le gouvernement ou l’assemblée. Ca redonnerai peut être un peu de pouvoir à la seconde qui en a besoin. En tout cas ca permettrai de ne pas rendre le débat politique encore plus passionné, dans le mauvais sens du terme.

    Car aujourd’hui le vrai problème de notre société c’est que la raison n’y’a plus sa place, seuls ceux qui s’expriment avec leur tripes on leur places dans les médias. D’ou Le Pen et Cie.

    Désolé pour ce commentaire quelque peu éloigné du sujet de départ.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Environnement Développement Durable






Palmarès