• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Adme-ipsum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Adme-ipsum 10 février 2016 13:56

    @Fifi Brind_acier :

    Faut ! Par exemple le Bundestag a des prérogatives supérieures aux traités européens, et peut bloquer une décision de Bruxelles, parce que contraire aux intérêts de peuple allemand.

    Enfin, et je vais te choquer, votre histoire de l’article 50 à l’UPR, ça ne présente plus aucun intérêt vu l’urgence de la situation. Et si l’UE a mis en place cet article, ça n’est pas gratuit, ça lui laisse 2 ans pour mettre en œuvre toutes les mesures qu’elle voudra pour bloquer votre sortie.

    En conclusion, je sais très bien que ton rôle de cibermilitante de l’UPR est de prêcher systématiquement la bonne parole pour l’UPR.

    Mais déjà, nous ne voulons plus entendre parler de partis politiques.

    Et je citerai Marie-France GARAUD : « Mais les partis ne représentent qu’eux mêmes ».

    A trop vouloir paraître ripoliné, dans le but d’espérer passer un jour dans les grands médias nationaux, c’est non seulement se bercer d’une douce utopie, mais c’est en plus stérile.



  • Adme-ipsum 22 septembre 2014 12:59

    Article partial, méprisant, pro FN dans la droite ligne de la méthode de Caron. De la supputation anecdotique au lieu d’un débat d’idées.

    Non Monsieur l’UPR ce n’est absolument pas ce que vous en pensez, ni l’image que vous en donnez.

    L’urgence c’est de sortir de l’UE, de l’OTAN et de l’euro, pour être libre de définir nous-même le modèle de société que nous voulons pour notre pays. 

    A l’heure actuelle 85 % des lois nationales sont d’émanation bruxelloise.

    Cela vous dérange-t-il à ce point là qu’un peuple veuille décider seul de son avenir ?



  • Adme-ipsum 21 septembre 2014 18:39

    Mais toute cette prose, pourquoi ? Quelqu’un a dit en son temps : L’UDI, le parti le plus inutile de France.

    L’UDI ne sera jamais qu’un triste parti, bien pâlot, de cette droite pro-européiste qui à l’instar du PS n’est là que pour mettre la France sous le joug des exigences de Bruxelles conformément aux desseins des USA. Parti dans les rangs duquel on trouve du reste des personnalités peu recommandable. Beurk !



  • Adme-ipsum 21 septembre 2014 13:16

    En prenant ce matin mes cigarettes, qu’est-ce que je ne vois pas à la une d’un quotidien :

    Sarko affublé d’une tenue complète de cycliste de compétition, avec des gants rouges svp, en train de s’entrainer ! (Bon devant des journalistes surtout). On a déjà eu droit cette semaine à Sarko faisant son footing.

    Moi tout cela me rappelle la campagne de 1974 d’un certain Giscard (qui fit rajouter D’estaing à son nom, ça la faisait beaucoup plus aristocratique). Lui on le voyait en footballeur devant les télés, avec ses petites jambes maigrelettes, il était pathétique. Ensuite on l’a vu jouant de l’ accordéon, fort mal il est vrai, foi d’un vrai accordéoniste.  Tiens un instrument à vent ?

    On s’attend donc maintenant à voir Sarko jouant d’un instrument. A vent bien sûr. Du pipo ? 



  • Adme-ipsum 19 septembre 2014 21:09

    Ah non alors le revoilà, mais quel culot, on l’a déjà mis à la porte en 2012, on sait très bien qu’il nous enfumera une fois de plus une fois élu mais personne n’en veut de celui-là (lire l’excellent papier de Jacques Sapir à ce sujet).


    On rappellera pour mémoire cette conclusion qui représente parfaitement ce que les français pensent de ce petit Môssieur.

    "Une première historique ! L’ex-président Nicolas Sarkozy placé en garde à vue

     

    CONCLUSION : UN GRAND COUP DE BALAI S’IMPOSE

    La probabilité que Sarkozy échappe à la condamnation et à l’emprisonnement ferme reste très élevée, sur cette affaire comme sur les autres qui le menacent et qui arrivent.

    Il n’en demeure pas moins que cette accumulation de poursuites judiciaires et cette première historique scandaleuse handicapent très sérieusement son retour en politique. Du reste, ses « petits copains » de l’UMP – Alain Juppé et François Fillon en tête – doivent aujourd’hui se frotter les mains devant la tournure prise par les événements.

    SI Sarkozy avait une once d’honneur, il annoncerait aujourd’hui qu’il renonce définitivement à la politique. Il ne faut évidemment pas rêver : il n’en fera rien.

    Il reste donc aux Français à prendre la mesure de l’événement et à réaliser à quel point la République française est devenue une république bananière.

    La solution aux problèmes de la France passera inéluctablement par un grand coup de balai dans la classe d’affairistes, de cyniques sans foi ni loi, et de repris de justice qui tiennent le haut du pavé dans la politique française. Ce grand coup de balai ne devra pas oublier la SARL Le Pen, dont le père et la fille ont accumulé les mises en examen et les condamnations encore davantage que les responsables des autres partis politiques.

    Je rappelle que le programme de l’UPR prévoit l’inéligibilité à vie de tout individu ayant fait l’objet d’une condamnation pénale définitive pour corruption."


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité