• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

alain le lapin

 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • alain le lapin 1er avril 2011 15:14

    Bonjour

    Les DTS (droits de tirage spéciaux) et SDR (special drawing rights) correspondent à la même chose



  • alain le lapin 26 novembre 2010 12:06

    @Astérix —> Tous les problèmes que tu as soulevés ne sont pas des plaisanteries, mais j’ai effectivement dit que les belges plaisantaient entre eux. Et je ne parle pas des allumés d’extrême droite qu’on retrouve dans chaque pays d’Europe... et qui crient effectivement « rats francophones dehors » mais je n’ai jamais entendu parler de tabassage de francophones comme ça peut arriver à d’autres « communautés ».
    Je ne vis que depuis peu ici mais j’ai des liens en Belgique depuis des années, et pour avoir parlé avec de nombreux flamands, aucun d’entre eux ne souhaite la scission, ou du moins pas à voix haute. Mais ils ont l’impression (bonne ou mauvaise ?) que les Wallons siffonent leurs impôts, sont arrogants et ne font pas l’effort d’apprendre le néerlandais ce qu’à l’inverse beaucoup de flamands ont fait.

    Ma perception est forcément subjective, faussée peut-être, mais je parle sur la base de ce que j’ai vu et entendu. Pour moi le problème est plus politique qu’autre chose, je pense que Bart Dewever devrait mettre de l’eau dans son vin et Di rupo arrêter de tortiller pour trouver un consensus.
    Et je maintiens que les médias d’un côté francophone et de l’autre néerlandais ont une part importante à jouer dans le processus de réconciliation.



  • alain le lapin 26 novembre 2010 11:04

    Aaa facebook... le progrès... faire partie d’un ’réseau social’, même si celui-ci est virtuel... ce site marche principalement en jouant sur la fibre perverse qui dort en chacun de nous... voir des photos de gens qu’on ne connaît parfois même pas, qu’on a croisé en soirée ou un ’ami d’un ami’ (sont mes amis...).

    Comment s’étonner que Zuckerberg veuille pousser le vice si cela fait vendre ? On est devenu accroc à un truc inutile (j’ai l’impression d’avoir 60 ans quand je dis ça mais je le pense sincèrement) et on s’en rend tous compte, mais bon fatalité quand tu nous tiens...

    Pour ma part je n’accepte plus personne comme ami (encore moins ma copine), mais ça m’arrive de me connecter pour voir des liens vidéos, musique ou autre...



  • alain le lapin 26 novembre 2010 10:51

    J’habite à Bruxelles depuis peu... faut voir les flamands et les wallons discuter entre eux ; ça rigole, ça plaisante, ça bouffe... On est effectivement loin de la crise exacerbée entre 2 populations.

    Tout ça est à mon avis très politique, chacun défend son pré carré ; les revendications des flamands sont pour certaines légitimes, mais aucun d’entre eux ne souhaite réellement la scission.

    De plus, les médias francophones ont tendance à éxagérer la position des flamands ce qui faussent la perception qu’on les wallons des revendications néerlandophones.

    Bref laissons le cynique Bart de Wever et le moelleux Di rupo se démerder, tant que yaura de la bière et du chocolat la Belgique restera ce qu’elle est...



  • alain le lapin 7 septembre 2010 19:32

    Face à la mondialisation les vieilles nations européennes se redécouvre des identités régionales, néo-relent du nationalisme qui les a façonnées.

    Les catalans en Espagne, les Corses en France, les Flamands en Belgique en sont des exemples ; je connais mal l’Europe de l’Est mais je serais surpris que la situation y soit très différente.

    Et en effet, la nation ne répondant plus à un mode de vie et une économie devenus « global », nous avons fait le choix depuis la Seconde Guerre de nous unir pour peser plus par le biais de l’Union Européenne.

    Et la question qui se pose en Belgique devrait selon moi trouver sa réponse au niveau européen. Celle-ci ne pèse pas assez lourd notamment face aux blocs américain et chinois, notamment politiquement, car elle manque d’unité (à quoi sert Catherine Ashton ??) ; si on regarde les chiffres, elle fait économiquement largement le poids.
    D’un autre côté elle doit faire face à des velléités d’indépendance (ou du moins autonomie).

    Je pense donc qu’il faudrait tendre d’un côté vers plus de fédéralise pour répondre au premier point, tout en développant des régionalismes plus autonomes de l’autre.

    Les français seraient prêts à intégrer la Belgique... Les gens du Nord y sont certainement plus sensibles qu’un habitant de Bayonne qui se préocupe plus du Pays Basque. De telles dispositions de rapprochements régionaux (transfrontaliers ou non) existent déjà et fonctionnent bien dans leur ensemble.

    La définition de nouvelles « régions identitaires » (désolé pour la connotation du titre) devrait se baser sur des critères géographiques, historiques, culturels et économiques notamment, qui adresserait une réponse aux tiraillements autonomistes dont est un exemple le cas de la Belgique.

    Resterait la question (trop longue pour être traîtée succintement) du statut de ces « régions identitaires » ainsi que de la manière de tendre vers plus de fédéralisme européen.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité