• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aldebaran

Aldebaran

Bienvenue sur mon profil.
Le coeur et l’esprit légers comme un rayon de vent.
Venons comme on vient au cirque : pour s’amuser. Funambules et acrobates, dresseurs de lions, chevaux devins et clowns. Pas mal de personnes bien douées dont peu ne se prend pas au sérieux. Hélas, beaucoup de fachos, d’antisémites, d’antiarabes etc... ça rend le spectacle moins joyeux. malgré la tribune publique.

Entre « Freaks - la monstrueuse parade » et « the benefit of Mr Kite » de John Lennon.

En tous cas merci à Agoravox pour tout cet amusement !

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 246 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Aldebaran Aldebaran 19 novembre 2010 19:20

    << partisan de X5il le dit lui meme sur les radios sioniste), pro sioniste...Ancien collaborateur de Y(qu’il a dégagé depuis....)


    C’est tout de même surprenant que la moindre critique à l’égard du régime iranien actuel ne peut qu’être suspecté d’hérésie ou de complôt. paranoïde made in USA or Israël. Quand ça tient ça tient.. lol


  • Aldebaran Aldebaran 2 novembre 2010 19:53

    Salut King Ali et merci de ton témoignage. J’ai presque le même âge que toi (33 ans dans quelques semaines). A 25 ans j’étais une grosse fumeuse de cannabis. Le désastre conjugal avec mon ancien mec m’obligeait à me retrancher dans ma bulle pour ne pas me foutre en l’air. Le cannabis m’avait bien aidé. Mais selon les variétés qui me coutaient très cher alors que je commençais à travailler, j’étais parfois très agressive, parfois très placide ou endormie. Je constatais à quel point on peut contrôler la pensée des gens en les imprégnant d’un produit. C’est là que j’ai réalisé que le cannabis est une merde comme une autre et j’ai arrêté de consommer pendant 4 ans. Même occasionnellement, je n’ai jamais retrouvé les premiers effets intéressants du temps où j’étais novice : modification du temps et des sensations. Le cannabis est plus fin que l’alcool mais moins fidèle, c’est pourquoi il est peu addictif. Le shit ne m’a jamais rendu schizophrène ou parano. Le mauvais truc est que ça m’isolait du reste du monde même avec l’illusion de me sentir heureuse à ces moments là.



  • Aldebaran Aldebaran 1er novembre 2010 18:02

    Article pétitionnaire pro négationniste.

    A dégager.
    Comment se fait-il que ce type d’article passe la barrière de la modération ?


  • Aldebaran Aldebaran 30 octobre 2010 21:29
    << Et sans doute notre temps préfère l’image à la chose, la copie à l’original, la représentation à la réalité, l’apparence à l’être.... >>
    Feuerbach 

    (Préface à la deuxième édition de L’Essence du christianisme), cité par Guy Debord en exergue au premier chapitre de la Société du Spectacle (1).
    (1) texte à lire ici ou là 


  • Aldebaran Aldebaran 30 octobre 2010 20:58

    La dernière fois que j’ai voulu la voir, elle m’avait envoyé des photos.

    Mais ce n’était pas elle, je ne retrouvais plus sa voix, ni son sourire. Celui-ci en clichés semblait déformer sa bouche, ses traits et même son corps. Ces instantanés d’apparences s’insurgeaient violemment contre mon souvenir et la reconstruction-intégration de sa personne, mais elle ne s’en apercevait pas. J’étais seule confrontée à mon désappointement.
    Il y a avait dans sa satisfaction à se montrer quelque-chose qui ne collait pas avec l’image que je me faisais d’elle, ou bien cette image ne calait plus avec sa propre représentation, voire même qu’elle jouait théatre d’attitudes pour mieux ét(r)eindre l’incarnation imagée que je me faisais d’elle : savante-experte en faux-semblants.
    J’aurais à ce moment souhaité capturer toutes ses images, comme un film sur la pellicule, et ne plus jamais subir ses instantanés, mais je me doutais bien que ce clip ressemblerait encore et toujours à mon imagerie interne, laquelle s’insurgerait encore contre l’inauthenticité, à moins que ce soit l’exact inverse et que je sois devenue incapable de fixer ses moments de vérité dans le souvenir que j’avais de sa personne...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès