• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

aldor

aldor

Aldor a 46 ans. Il vit à Paris.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • aldor aldor 11 avril 2007 09:33

    La pertiennce de la question posée est singulièrement différente selon que le transport se fait par avion ou par bateau.

    L’avion est cher et pollue beaucoup ; le bateau est peu onéreux et pollue peu - sauf en cas d’accident. Je pense qu’à même quantité tranportée, un bateau venant de Nouvelle-Zélande pollue moins qu’un camion traversant la France.

    C’est pourquoi on transporte de très loin par bateau des marchandises très pesantes et peu chères : charbon, pétrole, minerais... et pourquoi pas carcasses de moutons.

    Quant à savoir pourquoi le mouron néo-zélandais est intrinsèquement peu cher, c’est une autre histoire... qui s’inscrit probablement dans l’histoire.



  • aldor aldor 5 avril 2007 22:41

    Pour reprendre la question posée au fond, je ne suis pas certain que la « terrible impression de confusion » évoquée par l’appel résulte de l’absence de débat à la télévision ou sur le web et que l’organisation d’un tel débat change les choses.

    Je hasarderais plutôt l’hypothèse que le sentiment de confusion que nous connaissons vient du relatif délitement des programmes des candidats, ceux-ci avançant beaucoup moins qu’hier armés d’un programme tout bouclé.

    Les candidats, de fait, du moins nombre d’entre eux, sont en effet beaucoup plus « à l’écoute » de l’opinion et de la dite société civile qu’ils ne l’étaient hier, ce qui les conduit à occuper des positions en définitives mouvantes et donc plus difficiles à cerner : le temps n’est plus du programme univoque et sacré, considéré comme l’alpha et l’oméga et dont une seule virgule ne pouvait être changée.

    Faut-il s’en plaindre ? Je ne le pense personnellement pas car la rigidité des programmes était justement une des caractéristiques des vieilles façons de faire de la politique.

    Il demeure que, même espérée, cette flexibilité rend la compréhension du paysage politique moins imédiate, et le choix du candidat plus difficile.



  • aldor aldor 4 avril 2007 17:53

     smiley Bien vu !



  • aldor aldor 4 avril 2007 09:35

    Organiser un débat équitable quand il y a douze candidats est probablement impossible, et c’est bien la difficulté qu’a rencontrée le CSA.

    Mais il serait paradoxal et dommage qu’Internet,qui a notamment permis d’offrir un moyen d’expression et de visibilité aux petits candidats et à la « société civile », ne donne plus la parole qu’aux plus « grands » candidats et à ceux qui sont bien installés.

    C’est pourquoi les « petits » doivent absolument, d’une façon ou d’une autre, être associés à l’événement, comme l’a au demeurant et justement proposé Carlo Revelli.







Palmarès



Agoravox.tv