• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alex Broca

Alex Broca

Militant MoDem de la première heure, spécialiste des questions institutionnelles - engagé et révolté - philantrope et progressiste - créateur d’entreprise - producteur de concert de musique classique - démocrate par la raison, socialiste de coeur, je poursuit l’avènement d’une humanité meilleure, libérale (au sens politique du terme à ne pas condondre avec la doctrine économique).
Idéaliste mais pragmatique je pense que la raison peu l’emporter sur l’idéologie si l’homme est éduqué, informé puis libre de ses opinions. Toutes les révolutions sont passées par l’utopie puis par la révolte. L’idée sans l’action n’est rien.

Tableau de bord

  • Premier article le 01/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 18 67
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Alex Broca Alex Broca 7 août 2008 13:10

    Réponse à Bertrand sur la question de la reconnaissance des langues régionales et de la construction de l’identité nationale : "à l’heure où on s’interroge sur une identité européenne, n’est-il pas contradictoire d’affirmer des identités régionales ? Ne serait-ce pas la voie de la sécession pour la Corse, les Basques etc. ?" question complète sur Agoravox – la réforme des institutions pour les nuls

    Selon moi l’Europe doit, pour créer une identité européenne, commencer par respecter les identités de chacun. Qui est égale à son voisin ? Même en parlant la même langue ? La question de l’identité est pour moi le rassemblement autour de valeurs démocrates. Vouloir imposer une langue à tous les européens c’est le début de l’uniformisation. Cela me rappel la révolution du prolétariat de l’ex-URSS ou la révolution culturelle de la chine de MAO, qui ont tenté d’unifier des territoires très éloignés par l’imposition d’une culture unique. Ce fut assez efficace, mais à quel prix  ? Les USA aussi ont réussi à imposer l’anglais et le protestantisme aux indiens, mais à quel prix  ?

    Je pense que des héros tel que Jean Monet, des pièces de cultures telles que l’hymne à la joie, la philosophie des lumières et surtout le respect et l’amour des diversités européennes sont la base d’une entente durable. Le peuple qui doit renoncer à sa langue, sa culture ou sa religion transmet à ses enfants un sentiment d’amertume indélébile.

    Construisons une Europe humaniste. Respectons, aimons la diversité. Le vin français ne doit pas effacer la bière wallonne. Le protestantisme, le catholicisme, l’athéisme, ou l’islam, doivent être librement exercés en Europe. La tolérance est la clé.

    Je tiens à remercier tous ceux qui élèvent le débat et ne se servent pas des blogs pour cracher lâcher leur «  propagande noire » comme on laisse la crotte de son chien au milieu du trottoir. Heureusement. Ici, ça ne sent rien. J’ai juste toujours peur que quelqu’un le lise et y croit. Un jeune par exemple.

    Pourquoi pensez-vous que tous les dictateurs du Monde ai choisi de contrôler l’éducation et de former la jeunesse à son idolâtrie ?

     



  • Alex Broca Alex Broca 31 juillet 2008 15:14

    je créé un groupefacebook pour l’initiative des 100.000 signatures. Nous verons bien.



  • Alex Broca Alex Broca 31 juillet 2008 15:12

    OK, vous n’aimez pas notre système de gouvernement européen et l’orientation de la politique sociale. J’aimerais bien connaître votre avis de juriste (puisqu’aparament nous sommes collègue) sur la forme de gouvernement démocratique que vous envisageriez ? Pour ce qui est de la politique sociale je suis au regret que nous sommes loin du fédéralisme et que les gouvernements des Etats membres refusent pour l’instant de mettre en commun la politique sociale à Bruxelle. Donc comment voulez vous que l’on fasse puisque vous avez voté non au traité de lisbonne qui transmettait l’initiative de la commission au parlement ? Expliquez moi, ça m’intéresse.

    Bien à vous,



  • Alex Broca Alex Broca 30 juillet 2008 13:56

    je suis d’accord. 100.000 signatures qui oblige une commission à étudier la question et proposer une lois ou un amendement. Ce serait hyperdémocratique. Organisez je vous suit. Mais il va falloit convaincre des élus et des médias et l’effet boule de neige prendra peut-être. Il faudra atteindre un chiffre importante, de toute façon, pour la couverture médiatique soit telle qu’elle fasse flancher nos dirigeants. à suivre...



  • Alex Broca Alex Broca 30 juillet 2008 13:52

    alors il ne faut plus faire confiance en nos représentants. Ils nous coutent une fortune alors pourquoi les garder. Suprimons les et votons tout par référendum. Transformons nous en suisse par exemple. Mais je comprend le fond de votre pensée. Le balancier bipolaire de notre Vème république ne mène à rien. PS et UMP se succèdent dans un grand bal des vampires, avides de postes à responsabilités et alimentent ce léviathan de l’Etat qui, tel un glouton engouffre le fruit de notre labeur pour un peu de social et beaucoup de gaspillage. Hobes nous avait prévenue, Montesquieu aussi. Comme si c’était inévitable l’autocratie reviens au galop tout les 50 ans depuis 1789.

    Je vous jure que si les citoyens votaient en leur ame et conscience et après lecture des programmes,s’ils se donnaient le travail de controler l’action du gouvernement et si nous n’avions pas 30% de la population active dans le fonctionnariat, capables, par le droit de grève, de bloquer toute avancée libérale, nous n’en serions pas là. Je suis désolé mais il faut faire avec nos institutions ou faire la révolution orange (révolution sans éfusion de sang). Il n’y a pas d’autre issue.







Palmarès



Agoravox.tv